Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Erlyn aux Cinq titres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Erlyn aux Cinq titres   Ven 11 Nov - 17:24

Thème : http://www.youtube.com/watch?v=atbf3wCurPg



Si vous plongez votre regard dans celui d'Erlyn, vous n'y verrez en premier lieu qu'un être absurde, de haine, accompagnée d'un mépris arrogant. Vous êtes encore là ? Les plus téméraires se sont déjà lancé à sa poursuite. Ils sont condamnés. Le second stade de son profond regard est qu'il déclanche en vous une peur indélébile. Si vous le regardez trop longtemps dans les yeux, il se peut que vous soyez paralysé jusqu'à ce qu'il insère lentement sa lame à travers votre cœur. Une fois mort, on est libéré de tout. Certains ont la chance d'être plus ou moins immunisés contre cette peur. Les plus chanceux d'entre eux auront fui et prierons de ne jamais le rencontrer à nouveau. Les autres auront lancé le combat, et ont peu de chance de gagner. Erlyn est fort. Très fort. En vérité, cet « homme » est un monstre. Il tue toujours ses victimes après le second stade, pour ne pas qu'elles découvrent son misérable secret.
En réalité Erlyn est un être torturé qui cherche des réponses à de nombreuses question. Triste et seul, c'est ce qu'il voudrait cacher.

Ses exploits autours de Valato lui ont valu cinq titre qu'il applique en un seul. Ses titres ne sont en revanche pas tous liés à sa mauvaise réputation.

Erlyn le Frère d'épée.

Autrefois, Erlyn faisait partie d'une fabuleuse section prétendue invincible du Luuwr, c'était avant l'assaut d'Igol Vrag. Pendant la guerre, son unité entière à été décimée et oubliée. Encore aujourd'hui, il porte le symbole de cette unité sur les croches de sa capuche.

Erlyn le Maudit.

Oublié, enfermé, humilié, Erlyn décida d'enfermer toute sa rage et sa misère derrière un masque imparable qu'est son capuchon. Derrière l'ombre de ce dernier, son regard est camouflé. Il n'est cependant pas rare qu'Erlyn retire sa capuche pour terroriser ceux qui voudraient en savoir un peu trop sur lui.

Erlyn l'Alchimiste.

Une fois un peu près réintégré à la citoyenneté, dans la grande ville d'Abrial, il fit mourir un cartier complet en créant de nombreuses entités dû à des expériences chimiques. Il aurait pu être attrapé en pleine expérimentation, mais lorsque l'armée de la ville, protégée des émissions toxiques, parvint jusqu'à sa demeure, ils ne trouvèrent qu'un homme mort assis sur une chaise. Ce dernier semblait dormir paisiblement. Son armoire était aussi remplie de nombreux antidotes et autres remèdes plus ou moins louche. Ces découvertes furent une révolution dans la médecine du Luuwr, mais bien évidemment, personne ne rendit à Erlyn la reconnaissance qui lui était dû.

Erlyn le Démon.

Disparût pendant cinq ans, Erlyn réapparût dans une condition bien sombre. Massacrant de villages en villages, il se dirigeait vers le Nord, et semblait, selon les dires, presque à Rednow. Tous attendaient l'arrivée de celui qu'ils appelaient à présent le Démon, puisqu'il tuait sans raison, ni foi, ni loi. Derrière la guerre, il aurait pu passer inaperçu, seulement il ne prenait pas part à ces guerres, ne s'en prenant qu'à ceux qui se trouvèrent sur son chemin, soldats, hommes, femmes ou enfants. Le jour le plus probable où il risquait de se manifester à Rednow, les citoyens restèrent sur leur garde et les soldats en était de surveillance supérieur.
Erlyn ne vint jamais tenir tête à la cité, et n'apparût plus pendant quelques années.

Erlyn l'invisible.

Il réapparût brievement quelques années après, agé de 25 ans. Il semblait porter un colis fort fragile et précieux. La ville qu'il avait choisi était Nora. Son visage n'avait pas changé, hors mis d'atroces cernes faisant preuve d'une fatigue hors du commun, et des cheveux passés du noir au gris clair. Il donna à une famille de classe moyenne son précieux colis. Un colis aux cheveux roses. Une petite fille très calmes dont les jambes battaient très vite. Il resta durant seize ans dans la ville, surveillant la petite fille aux cheveux bioniques grandir... Jusqu'au jour où il fût reconnu. Ayant des difficultés à la suivre dans la foule, il tenta de se dépêcher mais tomba nez à nez avec sa petite protégée, terrorisée, elle finit par hurler. Le hurlement alerta un couple de citoyens qui le dénoncèrent. Ils se trouvaient face à la Milice. Suite à cet incident, il disparût d'un seul coup face à ses spéctateurs.

On ne revit plus jamais Erlyn depuis ce jour … Cependant, certaines rumeurs disent qu'il serait revenu dans les environs d'Hovo. Ces rumeurs sont toujours à vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
 
Erlyn aux Cinq titres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les titres des Club des Cinq
» Nouveaux titres du club des cinq
» Edition Originale Club des cinq
» Club des cinq - la nouvelle édition
» Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Fiches-
Sauter vers: