Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 22 octobre 1989

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 9:19

Snori soupira. Décidément, celle jeune femme avait quelques soucis avec l'autorité, et elle semblait oublier qu'elle n'était pas la seule à diriger ce groupe.

-Je les ai déjà testé, inutile de recommencer. Dans tous les cas, j'impose leur présence.

Il souriait. Finalement, utiliser cette petite astuce allait être plus amusant qu'autre chose, surtout face à quelqu'un comme Melody, qui aurait sans aucun doute du mal a admettre qu'elle n'avait pas vraiment le choix.

-Si vous n'acceptez pas qu'elles viennent, alors je pose mon veto contre Laly. Ce serrait bête de se retrouver sans révulseur, non? Après, si vous voulez vous entraîner avec elles, faites comme bon vous semble!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 14:22

Melody ouvrit la bouche un instant, puis la referma… Un grand moment de blanc suivit. La jeune femme était complètement bloquée. Elle ne pouvait rien faire, elle devait se conformer aux souhaits du prince. Elle savait qu’il ne reviendra pas sur ses paroles. Et sans Laly, ils étaient totalement bloqués. Il faudrait des semaines pour trouver un révulseur conforme à leurs attentes. Elle qui était furibonde tout à l’heure, était maintenant totalement dépitée. C’est d’une voix blanche qu’elle dit :

"Vous vous servez de votre cœur plus que de votre cerveau, lorsque vous prenez une décision Snori. Faites comme il vous plait, puisqu’apparemment, vous avez tous les pouvoirs ici… Mais vous n’avez jamais connu l’horreur de la guerre, vous n’avez jamais perdu aucun proche à cause d’une de vos erreurs, ou de celle d’un de vos coéquipiers. Vous n’avez même pas idée de ce que font les soldats d’Igole Wrag, lorsqu’ils envahissent une ville ennemie. Si vous le saviez, alors vous ne feriez pas cette erreur."

Melody s’inclina, puis partit sans se retourner. Le démon de l’artefact se matérialisa alors, et la suivit, tout en lui murmurant des phrases inintelligibles à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 15:18

Laly leva les yeux au ciel : cette militaire était vraiment la fille la plus bornée du monde.

- Par pitié Melody, arrête les violons. Les espèces de grands discours moralisateurs, et surtout pour si peu, c'est insupportable. Tu ne connais rien de ces filles. Tu as peut être participer à des combats sanglants et meurtriers, mais que sais-tu d'elles ? Tu connais leur passé, leurs expériences, leurs désirs ? Ne te réduis pas à si peu. J'ai beau te détester, tu es une personne intelligente et respectable.


Laly n'en revenait pas d'avoir fait un compliment à sa rivale, mais c'était la stricte vérité. Elle rangea sa dague à l'endroit initial, et croisa les bras, durant quelques secondes. Il était évident qu'elle n'allait pas combattre aujourd'hui, et tant mieux.

- Autre chose. Je sais que je ne suis pas un cadeau, j'en suis totalement consciente, et l'hypocrisie est à mon sens un des pires défauts. Mais, soyez un peu plus délicat. Être l'objet de veto, considérée comme une marionnette avec laquelle on joue et qu'on manipule, ce n'est jamais agréable, soit dit en passant.

Elle s'était adressé à Snori et Melody. C'était bien le fait qu'elle soit révulseuse qui les intéressait, et c'était une vraie déception, une déception prévisible mais douloureuse, qu'elle tentait de dissimuler. Elle prit appui contre le mur de la salle d'armes, glissant une mèche brune et rebelle derrière son oreille. Il n'était plus question de cohésion d'un groupe, elle l'avait compris. A présent, c'était chacun pour soi.


Dernière édition par Pomme le Jeu 27 Oct - 7:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 15:31

Snori hocha la tête, regarda Melody partir, puis s'adressa aux deux filles restantes dans cette salle d'arme qui avait vu passer plus de monde en deux jours qu'en dix ans. D'habitude, il n'y avait que lui qui passait par ici.

-Si vous avez besoin de quoi que ce soit, faites comme chez vous. Prenez armes, provisions, vêtements...en tout cas, on se retrouve devant le quai à quatorze heures, soyez y!

Le prince avait beaucoup de mal avec les horaires, mais il sera à l'heure cette fois-ci, c'était évident. Ce voyage, il l'avait attendu tout sa vie. Il se dirigea vers la bibliothèque, où il savait qu'il pourrait trouver Irwan. Il était une oreille attentive à qui l'on pouvait faire part de ses craintes. En l'occurence, Snori se disait que l'entente dans le groupe n'était pas au mieux, et ce avant même que le voyage n'ait commencé. Ce n'était pas nécessairement bon signe. Il poussa la petit porte en bois, et alla s'asseoir près d'Irwan tout en posant ses pieds sur un bureau encore vide.

-Salut Irwan! Je voulais te faire part de quelque chose. Tu sais, je crois qu'on va réussir à trouver Nigfol, car nos compagnons sont forts, mais aucun d'eux ne semblent s'entendre...

L'historien posa bruyamment son crayon sur la table d'ébène en tentant de garder son calme. Qu'est-ce qu'ils avaient tous à l'interrompre ce matin? Ils ne comprenaient donc pas qu'il avait besoin d'un peu de tranquillité, bordel de merde?

-La traversée de la mer prendra cinq jours, ils auront le temps de se connaître. Va, maintenant, va préparer la petite Zia, car je ne la vois pas partir pour un si long voyage dans sa petite robe. Occupe toi donc de ta protégée, fais ton travail, et laisse les autres faire le leur.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 16:57

Oloren était sortie par le balcon à une vitesse folle. Un quart d'heure après, elle avait réuni toute les provisions qu'il lui fallait pour au moins un mois ... Ces dernières tenaient dans une sacoche. Elle avait réuni de quoi aiguiser la lame de son épée et ses épingles, suffisamment de poison pour imbiber ces dernières, et de quoi rafistoler ses fourreaux et ses vêtements.

Elle n'avait pas d'autre tenue, pas de nourriture, rien d'autre. Et elle n'avait plus rien à faire. Elle se rendit compte vite que sa vie tournait autours de ça. Le vide. Elle ne connaissait que la taverne, et si elle allait dire au revoir au barman et aux habitués, ne serait-ce que par politesse, ces derniers s'en prendraient probablement à elle, si ils n'en avaient pas rien à faire. Non, Oloren n'avait aucun ami. De plus, elle avait toujours considéré Snori comme un ennemi. Quand elle y repensait, il était le seul à lui avoir parlé d'une manière plus ou moins gentille. Elle se sentit honteuse, le prince était au final une personne ouverte, tandis qu'elle tentait toujours d'atteindre à sa personne. Toute seule dans la rue, elle fit l'inventaire de ce qu'elle avait. Une tunique parfaite pour elle, au niveau mouvement, des bottes hautes, prenant les genoux, ses gants, un petit foulard autours du cou, ainsi qu'un autre foulard, plus grand et long, cachant sa cuisse gauche.

Elle réfléchi un instant, qu'est-ce que pouvait bien aimer Snori ? Elle aurait voulu lui offrir quelque chose, en guise de pardon. La dernière fois, elle lui avait balancé de la gelée... Pas sûr que ce soit un cadeau très adapté à la situation. En avançant, elle tomba sur une petite boutique, qui vendait des colliers en tissu, il y en avait un en particulier qui attira son attention. Il était bleu et vert foncé. Elle le trouva vraiment beau, ces colliers était simple, pas de pendentif ou de breloque au bout, simplement des fins tissages retombant sur le torse, s'accrochant au cou. Elle l'agrippa et disparût presque aussi vite, droit vers le palais royal. Snori s'y trouvait toujours, techniquement. Le sourire au lèvres, elle ne savait pas encore bien comment elle allait s'y prendre, mais elle ferait de son rival son premier ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 17:48

Laly était repassée par sa chambre, déjà pour récupérer son arc et ses flèches, puis pour se préparer au périple. Les murs étaient ornés de plusieurs miroirs, et ils reflétaient une image particulière de Laly. Son visage était dur, creusé. Il y avait la fatigue, il y avait l'inquiétude, il y avait l'espoir. Elle attacha sa crinière en un chignon stricte, même si quelques cheveux indisciplinés venaient encadrer son visage pâle et ses grands yeux noirs. Sa tunique, bien que sale et déjà usée, ne quittait toujours pas la jeune femme. Elle était devenue son emblème, l'élément qui la caractérisait.

Après un léger soupir et une grande inspiration, elle sortit de la pièce. Sur le chemin qui menait aux quais, elle pensait à Nigfol, à son passé, à son futur. Elle pensait aux gens qu'elle avait rencontré, ceux qu'elle aimait, ceux qu'elle détestait, à ses espoirs, à ses tourments. En songeant à tout cela, elle ne pût s'empêcher de sourire : ils étaient tous liés.

Elle arriva au point de rendez-vous avec une certaine avance, et pût constater, sans grande surprise, qu'elle était la première. Elle était toujours soit en avance, soit en retard. Dans sa vie, il n'y avait jamais eu de demi-mesure : tout ou rien. Elle s'assît sur un bout de bois, et fît le vide autour d'elle, les yeux fermés. A partir de maintenant, chaque moment de tranquillité allait être rare, et excessivement précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 18:06

-Grande épéiste, il va falloir que vous revêtiez ceci!

Snori venait d'entrer sans ménagement dans la chambre qu'il avait attribué à Zia, qui émergeait lentement de son sommeil. Contrairement à certains autres, elle n'avait pas eu froid, pour la simple et bonne raison que des cheveux aussi longs pouvaient lui servir de couverture si nécessaire. L'adolescente eut un grand sourire en voyant arriver le prince.

-Entrer dans la chambre d'une demoiselle comme ça, quelle indiscrétion, rustre!

Ils rirent ensemble, puis l'adolescente s'assit sur son lit en observant les vêtements que Snori y avait déposé. Il y avait là un pantalon chaud et souple, sobre mais vraiment beau, accompagné d'une chemise serrée et très flexible. Elle se demandait de quelle matière était faite ce vêtement, mais il n'y avait aucun doute, c'était quelque chose de qualité, fait pour être élégant sans pour autant gêner les mouvements de son porteur. C'était quelque chose d'intelligent, de presque professionnel. Il y avait également un long manteau noir à capuche, similaire à celui que Snori avait porté la veille. Il n'avait rien des longs manteaux d'aristocrates qui étaient créés pour montrer son statut social, mais était d'une élégance indéniable. C'était tout simplement parfait. Même si cela la dérangeait un peu de quitter sa vieille robe, elle ne pouvait nier que ce qui lui était proposé était infiniment mieux. Snori la coupa dans ses pensées.

-Tu ne voudrais pas te couper les cheveux? Ça pourrai te gêner.

-Alors ça, hors de question! Je me les attaches si tu juges ça nécessaire, mais je ne les couperais pas!

Elle regretta d'avoir été aussi agressive, mais c'était sorti le plus naturellement du monde. Personne ne touchait à ses cheveux. Snori quitta la pièce avec un grand sourire, préférant ne pas contester. Lui qui avait été prisonnier si longtemps, il n'allait pas enfermer cette gamine dans des règles stupides.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 18:16

Six militaires avançaient dans les rues de Nora, équipés de lourds sacs. Ils se dirigeaient vers les quais. Les passant remarquaient aisément qu'un d'entre eux menait la danse. Il s'agissait de Melody. Elle portait un sac plus volumineux que les autres, et semblait plus déterminée que jamais. Ils arrivaient avec beaucoup d'avance, mais qu'importe, ils savaient déjà dans quel navire ils allaient embarquer. Lorsqu'ils arrivèrent dans le port, Melody fit un léger signe de tête à Laly. Puis s'approcha du bateau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 18:58

Laly ne prêta pas attention à Melody. Certes, elle ne la portait pas particulièrement dans son cœur, mais sa participation à la quête était totalement légitime et justifiée. Puis, en plus, elle avait déjà disparu dans cet immense navire, celui qui allait de toute évidence les mener vers le début de leur périple. Il y eût une légère brise d'air qui venait faire trembler les immenses voiles des bateaux et Laly gardait toujours son regard vers l'horizon. La jeune femme colla ses genoux à son sternum, et se balança, presque inconsciemment, de gauche à droite. Elle avait l'air d'une vraie enfant, imaginant ce qui allait bien pouvoir se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 19:42

Snori était adossé au mur extérieur de la chambre de Zia et observait ses lames. Il avait tout préparé. Il prendrait son grand katana, mais également deux dagues qui appartenaient autrefois à son père mort au combat, et un redoutable kunaï se transformant en étoile de jet rétractable. Cette arme, en plus d'être polyvalente, était reliée à une chaîne, ce qui permettait de s'en servir de façon totalement imprévisible. Il n'avait pas encore eu le temps de bien s'entraîner avec cette arme, mais s'il arrivait à la placer dans ses différentes gardes et à l'intégrer dans certaines phases tant offensives que défensives, il savait qu'il pourrait en tirer quelque chose d’exceptionnel. Il s'entraînerait une fois sur le navire, et ferrait part de ses découvertes à son élève, pour qui il réservait une arme semblable. Quoique non, ce n'était pas forcément une bonne idée. Elle avait encore beaucoup à apprendre à l'épée, mieux valait ne pas la surmener au risque qu'elle perde ses repères.

Zia sortir justement de sa chambre. Ses cheveux avaient soigneusement été coiffés en une multitude de petites tresses par le coiffeur de la famille royale, qui avait fait un travail exceptionnel en s'occupant d'une telle masse capillaire aussi vite et aussi bien. Les nattes, de tailles différentes, laissaient tout de même place à quelques longues mèches rebelles qui laissent à l'adolescente cet aspect négligé qui lui donnait tout son charme. Qui plus est, ainsi affublée, ses cheveux ne retombaient plus devant son visage, et ne pouvaient donc pas lui provoquer la moindre gène.

-Héhé, quelle classe!

Le fait qu'elle ne touche pas le sol n'étonnait désormais plus le prince, qui s'était habitué au fait qu'elle soit une marcheuse. Ils portaient tout deux leur épée entre leurs épaules, et semblaient aussi déterminés et euphoriques l'un que l'autres. La ressemblance était tellement frappante entre ces deux épéistes que l'on pouvait même se demander lequel des deux était le plus immature au final. Sur le chemin du quai, ils échangèrent des tonnes d'informations, parlant le plus sérieusement du monde, riant très souvent. Zia ne regrettait pas d'avoir fait tout ce chemin depuis Hovo. Elle avait désormais trouvé un vrai sens à sa vie, quelque chose qui ne se réduisait pas à l'exploitation agricole des Fambriel, et il était là pour la guider sur ce nouveau chemin.

Llednar était passé prendre ses affaires, et avait croisé Oloren en chemin. Il lui avait simplement adressé un regard puis avait continué son chemin sur les toits, en récupérant Lev au passage. Irwan, quant à lui, sortait de sa bibliothèque avec un énorme sac de voyage. Il avait pris tout ce dont il avait besoin.

-Allons y, jeune fille, il est bientôt l'heure...

Tous arrivèrent au quai presque en même temps. Snori, étonné, s'approcha de Melody.

-Qui sont donc ces hommes, mademoiselle Jennsen?

Llednar fixait toujours Laly, sans bouger d'un pouce. Elle avait quelque chose en tête, elle n'était pas fiable. Il comptait bien garder un oeil sur elle...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 20:22

La manière dont Llednar regardait Laly, avec cette méfiance, était assez dérangeante pour la jeune femme. Tout le monde était donc là, sur le départ. Oloren et Zia n'avaient d'yeux que pour ce cher prince Snori, et ce dernier avait l'air parfaitement à l'aise dans ce rôle de séducteur. Melody était aussi glaciale qu'habituellement, et Irwan était calme, égal à lui même. Quant aux autres ... Ils n'étaient que des simples figurants.

- Bon ! On ne va pas rester là, à se regarder dans le blanc des yeux ! En route.

D'un air frivole, elle monta sur la bateau et prit place à côté de la figure de proue. La mer était calme, il était temps de partir à l'aventure !


Dernière édition par Pomme le Jeu 27 Oct - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 20:44

Melody regarda Snori, surprise. Elle était convaincu de lui en avoir parlé. En même temps, elle s'était tellement énervée vis à vis des jeunes filles, qu'elle avait oublié tout le reste.

- Je vous présente mes excuses Prince Pendragon. J'ai failli, j'ai totalement oublié de vous prévenir que j'avais sélectionné cinq soldats d'élite afin de nous accompagner. Ce genre d'erreur ne se reproduira plus! Leurs talents divers nous aideront beaucoup, je pense...

Comment avait elle pu être assez bête pour oublier. La jeune femme s'en voulait énormément. Elle s'était permis de critiquer les sélections du prince (avec raison) sans même lui parler de ses propres sélections. Les soldats s'inclinèrent devant le prince. Ils avaient étés bien formés. Ils agiraient selon les ordres qui leurs avaient été donnés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 20:58

Snori hocha la tête en signe d'approbation. Ces cinq là avaient l'air d'êtres de bons hommes à tout faire, qui seraient sans doute très utile pour monter la garde la nuit, mais rien de plus. Même si elle allait sans doute être discrète, leur aide serait néanmoins bienvenue et utile. Il ne trouvait rien à redire quant à leur présence ici, et les invita à grimper sur le navire. Ce-dernier, de taille plutôt moyenne, n'était pas si beau que les bateaux royaux. Non, il avait tout l'air d'un navire de transport comme on pouvait en voir des dizaines dans le grand port de Nora. Il avait été décidé que trois navires partiraient en même temps, afin de brouiller éventuellement les pistes. Le prince avança en pénétra sur le bateau à son tour.

Tout l'équipage attendait sur le pont, droits comme des i. Il y avait là une bonne vingtaine d'hommes dont trois cuisiniers et quelques gardes. Le capitaine, un jeune homme qui allait sur la trentaine, semblait plutôt sympathique. Le voyage n'avait pour le moment aucune raison de mal se dérouler. Zia semblait s'amuser encore plus que les autres. En utilisant son pouvoir, elle grimpait sur les mats puis sautait dans le vide avant d'atterrir au ralenti. Jamais elle n'avait eu l'occasion de sauter d'aussi haut, et cette sensation était vraiment jouissive.

-Que tout le monde vienne sur le pont!

La voix impériale de Kunz Pendragon avait résonné dans tout le navire. On fut surpris de voir que le roi était là, mais personne ne fit la moindre remarque, attendant de voir la raison de sa venue. Irwan, un peu à part, dessinait la scène, qui allait sans aucun doute être grandiose. Kunz était entouré de plusieurs soldats qui étaient au garde à vous, tandis que les membres de l'expédition se mettaient plus ou moins en ligne, suivant l'exemple des marins.

-Si vous êtes ici aujourd'hui, commença le suzerain, c'est qu'une mission de la plus haute importance vous a été confié. Vous représentez l'espoir de nos deux peuples réunis, et vous représenterez peut-être la paix si vous réussissez. N'oubliez pas que chaque jour des gens meurent dans nos belles contrées: vous n'avez pas de temps à perdre. Obéissez à vos dirigeants, Melody Jennsen et Snori Pendragon, soyez efficaces et discrets, rapportez Nigfol et apprenez à vous en servir. Mademoiselle Cabrera, vous allez devenir quelqu'un d'important. Nous comptons sur vous en particulier. Ce sera tout. Bonne chance à vous.

L'escorte quitta le navire en compagnie du roi, tandis que le navire levait l'ancre. Jin, arrivée un peu en retard, s'était installée dans sa cabine. Snori était en pleine discussion avec le commandant du bateau, tandis que Llednar s'était assis dans un coin, et que Zia courait partout, explorant le moindre recoin.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Lun 24 Oct - 21:05

Oloren s'avança doucement près de Snori, l'air de rien ... Cet air de rien lui donnait une mine de fouineuse. Elle se glissa tranquillement auprès de Snori et, utilisant ses petits dons de chapardeuse, pour une fois dans un but de bienfait, lui laissa le collier en tissu dans une poche. Elle continua ensuite son chemin en direction du pont. Le voyage serait long, mais elle trouverait bien quelque chose à faire ... Enfin, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 9:38

- Quelqu'un d'important ...

Elle murmura ses mots, de manière lointaine. Le Roi Pendragon était un orateur hors pair, et Laly comprenait pourquoi il était tant aimé du peuple d'Oran. Puis, en plus, il avait un neveu au charme certain ...
La jeune femme s'était rendue compte d'une chose : elle n'avait pas le droit à l'erreur. Entre ses prises de bec, son caractère imbuvable et cette insolence, elle était plus un boulet qu'un atout, mais elle était révulseuse. Si jamais elle n'était pas à la hauteur, ce xerait une tragédie collective.

Tandis que la navire voguait tranquillement sur une mer paisible, Laly s'agenouilla et posa son menton sur le bord du bateau, les yeux perdus dans la paysage.


Dernière édition par Pomme le Jeu 27 Oct - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 11:06

Oloren aperçu Laly regarder la mer, qui semblait infinie vue du bateau. Après tout, le voyage ne faisait que commencer, mais elle était sûre d'une chose : ils boufferaient du poisson pendant au moins trois jours ... Elle alla se poser auprès de la jeune femme en tunique rouge. Le port de la cité où elle avait passé sa vie commençait déjà à se faire lointain, mais elle, elle regardait la mer auprès de Laly. Elle regardait vers son avenir, sa nouvelle vie.

- Si j'avais su un jour que je traverserait un paysage aussi vaste constitué uniquement d'eau salée, j'pense pas que j'l'aurais cru. C'est grand et beau ... Et bleu. J'm'appelle Oloren, mais tu as sûrement un meilleur mémoire que moi, je n'ai pas retenu ton prénom...

Au final, Oloren avait trouvé son occupation durant le voyage : se faire des amis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 12:01

Melody était fatiguée... Il fallait qu'elle se repose, ou elle allait s'écrouler. Elle avait encore deux choses à faire avant d'aller se réfugier dans les bras de Morphée. Elle se dirigea vers Snori, et lui murmura : "Prince, je vais dormir. A mon réveil, j'aimerais que nous abordions ensemble la meilleure manière d'arriver à notre objectif, tout d'abord ensemble, et par la suite au reste de l'équipe."

Puis elle se dirigea vers sa cabine. Lorsqu'elle eut fermé la porte à double tour, Belwur se matérialisa. Le démon observa la jeune femme se déshabiller, puis revêtir une robe nuit cachant son corps nu. Un sourire aux lèvres, l'Artéfact déclara : "Melody Nelson en robe de nuit! Je dois être le seul être vivant à avoir vu cela de ma vie. Si jamais je le raconte à un être de votre espèce, personne ne me croira jamais"

La militaire ignora totalement le démon. Elle était habituée à ses remarques perverses. Elle se demanda juste si les artéfacts, comme les humains, pouvaient faire ce genre de "plaisanteries" pour dissimuler un malaise... Elle demanderai à Irwan Knell à l’occasion. Cela faisait des années qu'elle partageait sa vie avec le très intrusif Belwur, et elle n'arrivait toujours pas à le comprendre entièrement...

Elle se déplaça dans sa minuscule cabine, faisant virevolter sa robe, et s'assit sur le petit bureau à coté de son lit. Elle ne se permettait plus de porter des robes en public depuis qu'elle était à l'armée. Elle avait voulu en profiter, le peu de temps pendant le quel elle pourrait dormir seule et en sécurité... Elle prit un carnet, de l'encre et une plume de son sac, et écrivit dans une langue étrange...

- Que penses tu de ce code Belwur? Tu arrives à traduire? dit elle en montrant le papier au démon.

Le démon resta pensif pendant quelques minutes, puis dit, d'un ton égal : "Quiconque ne te connaissant pas aussi bien que je te connais, autrement dit personne ne pourrait traduire ce code."

Melody acquiesça : "Je vais me coucher maintenant, monte la garde pendant le temps que je dors."
Elle se mit sous les couvertures, et peu de temps après, sombra dans les bras de Morphée... Le démon, quant à lui resta debout comme une statue. Il murmura juste un "Bonne nuit petite humaine" quand Melody s'endormit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 18:26

Laly fît ce qui semblait être un sourire.

- A vrai dire, il est difficile de ne pas se souvenir d'une jeune fille aux cheveux roses. Oloren ... C'est original comme prénom, et ce n'est pas banal non plus de croiser une adolescente avec une telle force de caractère : toi, t'es pas une chochotte.

Cette fille était assez sympathique, sûrement pas très mature, mais elle gagnait certainement à être connue. Tandis qu'elle allait immédiatement retomber dans ses pensées, perdre à nouveau ses yeux dans l'eau salée, elle se souvînt de la question initiale de son interlocutrice.

- Excuse-moi, j'étais ailleurs. Laly Cabrera.

En regardant Oloren, en essayant de déceler les pensées de l'adolescente, elle tendit sa main. Ce geste était inhabituel pour Laly, mais le voyage allait être long. Se mettre à dos tout l'équipage n'était pas la meilleure chose à faire.


Dernière édition par Pomme le Jeu 27 Oct - 7:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 18:51

Oloren lui serra la main comme à un homme, elle, elle avait l'habitude de forcer sur le poignet ... Elle se radoucit en observant la mine un peu surprise de Laly.

- C'est un joli prénom.


Elle joigna ses mains et les posa sur sa tête. Elle regardait la mer auprès de la jeune femme. Finalement, c'était pas si compliqué, de se faire de amis ... Elle angoissait un peu à propos du collier qu'elle avait mis dans la poche de Snori. Qu'allait-il penser ou dire en le découvrant ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 20:23

(Excusez moi, j'avais des choses à faire aujourd'hui.)


Snori discuta encore quelques minutes avec le commandant, qui avait finalement annoncé que le voyage prendrait quatre jours, et qu'ils débarqueraient sur les rives de l'Ouest d'Hovo. Finalement, le bateau n'était pas si grand. Mis à part le pont qui faisais facilement ses vingt mètres de long sur quinze de large, il n'y avait pas beaucoup d'espace. Les cabines, rudimentaires, étaient néanmoins d'un certain confort, mais rien qui ne pouvait laisser deviner qu'il y avait ici un prince et une troupe d'élite. Il fallait être le plus discret possible, et le moindre détail comptait. Le jeune homme se rendit dans sa chambre et y ôta son manteau: c'était une belle journée, il n'avait pas besoin de le porter pour le moment. Il fut surpris quand un petit collier assez simple tomba de sa poche.

-Qu'est-ce que c'est que ça?

Il ne voyait pas du tout comment un tel ornement avait pu atterrir ici, mais c'était loin d'être sa plus grande priorité. Il lança le collier sur son lit et sortit afin d'aller voir comment se portaient ses troupes. Comme prévu, les cinq soldats choisis par Melody étaient totalement immobiles et silencieux, professionnels mais ennuyeux. Irwan, comme d'habitude, était tout seul dans son coin, mais cela était tout à fait normal. Llednar semblait songeur...il se décida à aller le voir, et s'assit à côté du jeune homme.

-Alors, à quoi tu penses?

Il faillit sursauter. D'habitude, il était toujours à l’affût du moindre mouvement ou du moindre son, mais il s'était égaré dans ses pensées un instant. L'envie de partager ses sentiments avec le prince, qui avait l'air d'être quelqu'un d’extrêmement sympathique, était bel et bien présente, mais il s'abstint. C'était encore là une de ses règles de vie: ne jamais rien révéler sur soi.

-Je réfléchissais.

Llednar avait bien appuyé sur la dernière syllabe. Zia, fatiguée après ses multiples acrobaties qui l'avaient laissée euphorique, se dirigea vers Laly et Oloren, assises sur le rebord du navire. Même si elle semblait bien plus mature qu'elle, l'adolescente aux cheveux roses n'avait au final que deux ans de plus qu'elle, lui semblait-elle. Et puis, faire connaissance avec ces gens allait être nécessaire, vu le temps qu'ils allaient passer ensemble.

-Hep! Vous faites quooooooi?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 21:58

Oloren regardait Zia approcher petit à petit. Ses capacités l'intriguait, elle était plus jeune, plus petite physiquement, et beaucoup moins mature ... Pourtant, elle était immensément plus courageuse qu'elle ...

- On regarde la mer, ça nous plonge un peu dans nos réflexions. Regarde comme elle est belle et grande. Et dire que sans cette coque de noix, on coulerait à pic ...

Elle s'adressait gentiment à tout le monde, pour le moment. Le soir arrivait vite, et le temps qu'elles passèrent à regarder la mer leur offrit au final un somptueux coucher de soleil, dont on ne parle que dans les livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mar 25 Oct - 22:36

La nuit était presque tombée. Éclairés seulement par la lueur vacillante du soleil rougeâtre et des quelques lampes à huile suspendues partout sur le bateau, les membres de l'expédition commençaient à fatiguer. Ils n'avaient pas vraiment eu le temps de s'ennuyer aujourd'hui, et cela était du en partie aux marins. Ils n'avaient pas l'habitude d'avoir des voyageurs, et ils profitaient de cette compagnie éphémère afin de montrer ce qu'ils pouvaient faire, d'amuser et d'épater la galerie. Cela leur plaisait à eux et aux autres. Snori réunissait tout le monde.

Il avait prévu, ce soir, que tout le monde se présente rapidement, afin que tous puissent mieux se connaitre les uns les autres. Llednar et Irwan étaient déjà au courant, il s'agissait désormais d'aller voir les trois filles. Zia avait posé tout un tas de question durant toute l'après-midi et était allé embêter le capitaine, avant de retourner voir Snori et de devenir angélique, puis de passer de nouveau dans son état de pile électrique en tentant de commencer un dialogue avec Llednar, qui était finalement parti s'enfermer dans sa chambre, dont il venait à peine de sortir.

-Coucou vous trois! Dites, on se réunit tous sur le pont avec les membres de l'équipe, venez donc, ça va être sympa.

-J'arrive maître! répondit Zia du tac au tac.

Elle avait déjà pris l'habitude d'appeler Snori comme ça. Au départ, elle avait lancé ça sous forme de jeu, mais finalement cela s'était ancré dans son bagou. Elle courut vers le pont en tournant sur elle même, faisant de temps en temps des sauts vertigineux, s'amusant, dépensant une énergie qui semblait provenir d'une source intarissable. Le prince lui fit signe d'attendre avec les autres, tandis qu'il se dirigeait vers la cabine de Melody, où il toqua trois coups à la porte.

-Mademoiselle Jennsen, nous nous réunissons tous sur le pont! Si vous vouliez bien nous faire l'honneur de votre présence...

Snori tendait l'oreille, mais n'eut pas le temps d'entendre l'éventuelle réponse de sa collègue. Un grand marin, dont les avant-bras faisaient la taille des cuisses d'une personne à corpulence normale, venait de débarouler dans le couloir, en tenant à bout de bras et par le col une adolescente d'à peine quinze ans, aux cheveux blonds comme la paille.

-On a un passager clandestin monsieur Pendragon! Qu'est-ce qu'on en fait?

Drôle d'oiseau qu'il tenait là...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mer 26 Oct - 7:43

Melody sortit en vitesse de sa cabine. Elle avait tout de même pris le temps de mettre un pantalon et un débardeur, de ceindre son sabre. Elle avait aussi planqué la robe de nuit... Les gants blancs de Belwur faisaient un étrange contraste avec ses épaules et ses bras dévêtues. Le squelette qui avait veillé Melody suivit la jeune femme.

- Il y a un passager clandestin? Est il hostile, ou amical? demanda Melody, sur le qui-vive.

Puis elle observa la jeune fille, et l'interrogea du regard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mer 26 Oct - 10:15

Suspendue par les bras d'une grosse brute à l'air patibulaire, l'adolescente agitait ses jambes dans le vide. Sans trop comprendre comment, elle était arrivée dans ce bateau et s'était endormie ... Mais était sortie de ses doux rêves par ce marin.

- Amical, madame. En fait, si je me souviens bien ... Oui, c'est ça ! J'avais vu un magnifique oiseau, avec de grandes ailes et un bec IM-MENSE ! Je ne pouvais pas le laisser s'échapper, il était trop beau ! Puis, en plus, ma mère m'avait envoyé acheter du fil pour tisser un tapis pour le roi Pendragon lui-même, mais c'était pas super intéressant ... Alors j'ai suivi cet oiseau, qui était à présent dans le bateau, mais il s'est envolé. Vu que j'avais faim, je pensais que prendre un ou deux petits pains ne dérangerait personne. Puis après avoir traversée Nora de long en large, j'étais si fatiguée que je me suis endormie dans ces sacs de farine là-bas ... ATCHOUM !

Le marin laissa tomber la jeune fille lourdement sur le sol. Cette dernière ne savait pas si l'équipage avait compris son histoire, parce qu'elle s'était emmêlée à plusieurs reprises ... Par terre, habillée de haillons et les cheveux dans les yeux, elle rougissait.


Dernière édition par Pomme le Jeu 27 Oct - 7:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   Mer 26 Oct - 10:45

Melody regarda la jeune fille pendant un instant, perplexe... Que faisait une hurluberlu dans le genre dans le bateau... La militaire trouva cela terrifiant. En seulement deux jours, elle avait eu une vision effroyable du service de sécurité à Nora... Un attentat à la tomate, des tueurs patentés en ville, et maintenant un passager clandestin dans le bateau du Prince... Luuwr était en première ligne, et pourtant, elle était mieux organisée que la capitale d'Oran...

-Tu parles beaucoup jeune fille... Et tu oublies l'essentiel! Comment t'appelles tu?

Le ton qu'elle avait pris était peut être un peu rude, mais elle n'avait aucune raison de croire la jeune fille sur parole, quant elle disait qu'elle était "amicale"...

Belwur s'inclina devant la fille, qui avait tout l'air d'une paysanne paumée, et lui dit d'un ton ressemblant beaucoup à celui de l'aristocratie Nailikane : "Honoré de votre présence gente dame."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 22 octobre 1989   

Revenir en haut Aller en bas
 
22 octobre 1989
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ldoll Festival à Lyon le 9 et 10 octobre 2010
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» EXPO WIEZE 2 & 3 OCTOBRE 2010 PHOTOS
» DNA Italia 1-3 octobre 2010 Turin
» 9 novembre 1989

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: