Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Focus: Igole Vrag

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Focus: Igole Vrag   Jeu 20 Oct - 22:57

[ Relecture à venir, désolé pour les éventuelles fautes d'ici là ! ]


Premier topic d'une potentielle série !

À l'heure où nous écrivons le reboot du Pot dans un contexte toute autre, nous pouvons avec recul jeter un regard en arrière. Nos récits ont été divers, allant d'une copie ouvertement assumée des X-Men à un récit d'héroïc-fantasy original en passant par quelques autres essais moins fructueux, le tout pour arriver à cet ultime climat que fut le tournoi du Pot. Ce sont des années de travail, des centaines d'heures d’écriture et plus encore de réflexion autour des intrigues, des personnages, et des univers que nous laissons derrière nous.

Puisqu'il est presque certain que toutes ces idées nous inspireront dans notre vie artistique future, il me semble avisé et ludique de revenir en détail sur certains événements ou personnages particuliers, qu'ils aient été trop ou trop peu traités. J'exprimerai donc de façon concise ce que je retiens du sujet du topic, ce qu'il m'a inspiré et ce qu'il m'inspire aujourd'hui, comment je m'en souviens et ce qui m'a marqué. Dans la mesure du possible, j’essaierai de traiter majoritairement de sujets quelque peu obscurs et d'éviter de parler de mes personnages, le but n'étant en aucun cas de vanter mes mérites (bien que mes avis ne soient pas toujours positifs, loin de là). Je vous laisse évidemment créer des topics similaires sur d'autres sujets si l'idée vous plaît, et répondre à ce topic-ci si vous trouvez quelque chose à ajouter, à contredire, voire simplement si la lecture vous a plu. Sur ce, traitons du premier personnage : Igole Vrag.


Vrag était un tout jeune homme à la fin de la seconde guerre Naïliko-Luuwrienne. Fatiguée de l'attitude belliqueuse des nordiques, Luuwr décida d'imposer sa suprématie sur sa vieille rivale qui devint, somme toute, une colonie. Si le mode de vie des naïlikans ne changea officiellement pas suite à cette cuisante défaite, les traitements réservés à la population civile demeurèrent outrancier à bien des égards et finirent par faire sonner le glas de la révolte chez deux individus. Gladys Engels était l'un de ces deux individus, mais s'attarder sur son cas me semble vain. Nous connaissons tous l'histoire de la fondatrice des Ombres, sa relation complexe avec Belwur et Melody, sa soif de pouvoir exaltée par l'influence néfaste de son artefact. Elle fut la principale antagoniste de la première partie du Rp4, se dressa concrètement sur notre route rapidement, et participa à l'escalade de puissances des individus marquants de Valato.

Igole Vrag est un cas plus intéressant, plus complexe. Il est la figure de proue de la révolte naïlikane, une révolte non seulement militaire mais aussi et surtout civile. Vrag est apprécié du peuple, a su l'unir en secret en partant de rien, s'est fait de lui-même des amis hauts placés tel que l'ancien général suprême des armées du Nord, Oswald Schimp. Aux yeux de nos héros, il était l’égérie de la menace qui planait sur le monde, à savoir l'inépuisable et destructrice armée du Nord. Le visage de l'ennemi. Et pourtant. Si nous avons appris à le haïr, c'était par le biais des craintes des personnages politisé tel qu'Irwan, chef d'état, et Melody, militaire. La vendetta d'Inès vis à vis de son père tient quant à elle plus d'un caprice et d'un désir d'émancipation plus que d'un réel conflit moral. Il suffit de s'en référer aux dires de notre héroïne dès qu'elle évoque son géniteur : une haine froide, acerbe, mais jamais d'arguments valables ou d'exemples concrets venant justifier le terrible portrait que tous dressaient à Igole.

Et que fut-il réellement des actes de Vrag durant la guerre ? Nos héros sont partis de l'Oran, isolé, et ont traversé Hovo où leurs ennemis furent les Ombres. Non pas les armées d'Igole, non, la troupe indépendante d'un individu particulier en quête de revanche. Une fois arrivés en Naïlika, le groupe est allé saboter la camp militaire de Gotor, où ils furent traqués par la garde locale après avoir initié l'attaque, puis par les Serpents de la Nuit, un groupe révoqué agissant de lui-même. À aucun moment, du départ de Nora jusqu'à l'accomplissement de la quête de Nigfol, nos héros ne furent confrontés aux hommes travaillant sous les ordres d'Igole Vrag. La question se pose inévitablement dès lors : qu'est-ce qui prouve à nos personnages, en prenant en compte leur biais, leurs connaissances et leur trajet, qu'Igole est bien ce conquérant tyrannique décrit par Inès ?

Il ne porte atteinte au groupe de son initiative qu'une seule et unique fois, lorsqu'il envoie les Serpents de la Nuit alors reformés récupérer sa fille Inès. Par erreur, ses mercenaires emportent également Esmezia qui avait la malchance de se trouver là, et ce double kidnapping provoque l'assaut de notre groupe de héros. Les protagonistes attaquent Igole et le tuent, suite à quoi une lettre ouverte est adressée au monde : puisque le Sud a tué le leader du Nord, les représailles seront sans pareille mesure. La bataille décisive a alors lieu à Rednow, et le reste est figé dans l'Histoire.

Mais alors que conclure du rôle qu'à eu à jouer Igole Vrag ? Était-il un véritable antagoniste, ou bien le protagoniste de sa propre histoire ? L'homme qui seul, sans appui ni prestige, a su libérer son pays de l'oppression. Il a du surmonter la trahison de sa fille, a rencontré de grandes figures dont il a su faire des alliés, et a su apaiser les tensions de son peuple qu'il savait belliqueux. Sous sa tutelle, l'invasion de Luuwr fut rapide et efficace. S'il est avéré que l'homme était mégalomane, il n'en restait pas moins un individu intelligent et, fondamentalement, bienveillant. Oui, Igole se serait certainement auto-proclamé empereur de Valato si Inès n'avait pas utilisé Nigfol au bon moment. L'avenir du continent en aurait-il été négativement affecté ? Difficile à dire. Avec un pouvoir uni, les querelles pernicieuses des différentes nations auraient cessé, alors qu'elles continuaient de freiner le débat lorsque ceux-ci concernaient Edwig Luthness et Solunthes cinq ans plus tard. De même, un continent uni aurait plus aisément fait face à la menace que représenta ultérieurement Veln. Quant aux représailles sur le peuple sudiste, elles auraient probablement été minimes. Igole connaissait la colère des peuples opprimés et savait mieux que quiconque que la haine engendrait la haine.

Plus tard, lorsque Edward de Reydoran accédera au trône de Naïlika et que Snori Pendragon deviendra roi de l'Oran, le nom d'Igole Vrag sera gravé dans l'histoire comme celui d'un tyran avide de pouvoir et prête à sacrifier tout ce qui lui était cher pour arriver à ses fins. Il sera désigné comme l'ennemi et les générations futures apprendront que le mal avait eu un visage. Un ennemi commun vaincu, dont le nom sera utilisé pour légitimer les nouvelles instances du pouvoir.

Initialement conçu pour être un ennemi lambda à la tête de l'armée adverse, Igole s'est avéré bien plus complexe que je n'aurai pu le croire. C'est lors de ma relecture du Rp4 que je me suis rendu compte que les preuves tangibles de sa soit-disant cruauté se comptent sur le doigt de la main. Au contraire, les épreuves qu'il a du endurer sont légion. Sa fille le trahit et le renie, son fils rejoint les Ombres, son meilleur ami lui tourne le dos car il doute de lui. Le peuple l'acclame, ses victoires sont sans appel, pourtant il est désespérément esseulé. Igole Vrag a énormément souffert et a pourtant beaucoup accompli. Il aurait pu accomplir bien plus encore, mais sa conquête a été mise à mal. Des années d'idéaux politiques d'un homme ayant tout vécu, réduits à néant par des militaires frigides, des princes opulents, et des enfants capricieux.


Voilà voilà, je pense que j'en ai fini avec ce personnage ! Il aurait pu être plus développé dans le récit mais reste très intéressant à traiter avec du recul. Se pencher sur son cas permet d'adopter un nouveau point de vue sur le premier conflit du Rp4, de remettre au moins un peu en question le statut héroïque du groupe de l'expédition et d'illustrer un peu mieux les rouages d'une guerre et de la propagande pour légitimer un système politique. Mon analyse n'est évidemment que très superflue et j'ai rédigé ces quelques paragraphes sans rien prévoir, mais cela n’empêche que je trouvais le sujet intéressant. Sur ce, je vous invite à émettre un retour, faute de quoi je vous dis à la prochaine fois !

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Focus: Igole Vrag   Lun 24 Oct - 9:22

Ah, ce cher Igole ! Si les détails ont disparus dans ma mémoire, je me souviens de l'énergie que j'ai essayé d’insuffler au personnage. Je suis absolument d'accord avec toi, mon L. Hubs ! Lorsque j'en ai pris le contrôle, j'espérais nuancer son image, le rendre moins manichéen. Je ne suis pas bien sûr d'avoir réussi, mais outre l'écriture, voilà comment je l'imagine. Un individu purement révolté, désireux de libérer son pays de l'envahisseur Luuwrien, qui avait au début de sa quête les intentions les plus louables, mais qui s'est laissé tenter vers de plus sombres penchants, avec le mantra « la fin justifie les moyens ». Homme du peuple, doté d'une grande éloquence, il faut admettre qu'il rappelle un peu Hitler. Comme crimes imputable, le plus violent est sans doute d'envoyer sa lavette de fils chez les Ombres. Enfin, on peut aussi considérer ça comme un bon coup de pied dans le cul, et une manière de dire à son cher enfant : « Fais quelque chose de ta vie, connard ! ». Mais il n'était pas sanguinaire, je crois. Il aurait sans doute appliqué une politique pleine de propagande et de manipulation du peuple, mais j'espère qu'il l'aurait aussi choyé. Ou peut être aurait-il fini par reconnaître l'autorité d'Edward et serait devenu son bras droit. Qui sait ?

Tu me donnerais presque envie de le rejouer ! Concept ultra-intéressant ! Je verrais si je peux y réfléchir pour un autre personnage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Focus: Igole Vrag
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CEN GX 1 4X4 electrique en drift Focus
» Pour des photos nettes : la mise au point (focus)
» Back focus
» Ford Focus RS WRC Hasegawa
» K5: léger front focus ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Communauté :: Flood-
Sauter vers: