Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Mer 18 Juil - 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 Jour 4 : Duels (1/2)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Sam 11 Avr - 15:57

Si l'arrivée soudaine de Skyler surprit Gareth, il se savait prêt à la réceptionner. Levant l'arbuste au dessus de l'épaule, il anticipa le lieu d'arrivée de l'adolescent. Celui ci, anticipant la puissance du coup s'était acrobatiquement protégé tête et ventre, pourtant toujours en l'air. Renonçant au dernier moment à taper de toutes ses forces, le nordique préféra infliger à son adversaire un coup vertical qui, bien que moins puissant, laisserait Skyler dans une zone où celui ci ne pourrait que subir ses attaques. L'arbre se brisa sous le choc, tandis que l'adolescent s'écrasait au sol, tout prêt de lui. Se jetant sur lui, Gareth rétablit tout son poids sur le corps de son adversaire et saisit son bras droit afin de l'immobiliser de manière optimale le gamin. Peu sur de sa prise -voilà longtemps qu'il n'avait pas pratiqué d'arts martiaux- Gareth restait sur ses gardes, faisant pression sur le torse et le cou de Skyler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Sam 11 Avr - 16:16

Skyler s'était attendu à être violenté, frappée avec une force telle qu'il en serait projeté plusieurs mètres dans les airs. En aucun cas il ne pensait que son adversaire lui assénerait un coup tel. L'impact du bois sur son crâne causa une douleur inouïe, qui fut presque aussitôt surpassée par celle de la chute brutale de son corps sur le bitume. Le crâne en sang, les vertèbres dans un sale état et le visage déformé par la douleur, le jeune homme aurait pu s'attendre à une seconde de répit qu'il n'obtint pas : Gareth lui sauta presque dessus, l'immobilisant quand bien même il était déjà presque incapable de bouger. Et tout cela à cause d'une seule attaque. On le lui avait pourtant dit, attaquer de front était la dernière chose à faire. Son orgueil lui faisait tristement défaut encore aujourd'hui. L'avant-bras appuyé sur sa gorge rendait sa respiration difficile, si bien qu'il se sentit presque suffoquer. Peu à peu, sa vision s’assombrit, prémisse d'un évanouissement imminent. Puis, au moment où il se sentait défaillir, une rage sans nom s'empara de son esprit. Dans la mesure des restrictions imposées par Gareth, ses membres se mirent à convulser, tandis que l'aura sombre s'y accumulait massivement, s'évaporant avec tant d'ardeur que, de loin, les deux corps semblaient consumés par un brasier noir. Skyler comprit vite qu'il allait une fois encore sombrer. Malgré tous les conseils de Lilia, endiguer la montée de l'aura dans ces situations était encore au-delà de ses limites. Il ne voulait plus se laisser contrôler, mais avait-il bien le choix ? Juste pour cette fois, juste un petit moment, le temps de se libérer. Les yeux du garçon se révulsèrent légèrement, et il poussa un cri qui n'avait plus grand chose d'humain. Jouant des épaules, il pivota, ignorant la prise de Gareth sur son bras qui se brisa sec. Profitant de la surprise pour libérer sa seconde main, il repoussa tant bien que mal le nordique et se redressa brutalement, fouettant l'air de son bras droit. À la force de son épaule, il fouetta son opposant de son membre désarticulé, puis agrippa le morceau d'arbre brisé au sol. À son tour, il frappa à l'aide de cette arme improvisée, à plusieurs reprises, sans varier le mouvement et avec fureur. Jusqu'à lors debout, Lilia alla se rasseoir près de sa nièce, le pouce entre les dents. Skyler avait perdu à partir du moment où il avait laissé son aura l'avoir ; l'issue de ce combat ne faisait à présent plus aucun doute.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Sam 11 Avr - 17:48

Alors qu'il imposait toute sa volonté afin de bloquer Skyler, celui ci sembla soudain pris d'une crise étrange. Gareth avait déjà vu lors de son premier combat l'adolescent se métamorphoser ainsi, et cela n'annonçait rien de bon. Le tenant pourtant fermement, Gareth ne parvint à l'empêcher de s'enfuir lorsque celui ci s'agita frénétiquement. Un frisson d'horreur le parcourut lorsque le bras de Skyler émit un craquement sinistre. Décontenancé, il ne parvint pas à esquiver le coup de son adversaire et recula de quelques pas. Mais l'adolescent, hors de contrôle maintenant, l'attaqua de nouveau, aveuglement et brutalement. Gareth ne se laissa pas avoir une seconde fois. Prennant ses distances, il attendit le moment où les attaques de Skyler le rendraient le plus vulnérable. Le zombie qu'il était devenu semblait dénué de toute intelligence. D'un coup de poing à l'estomac, il le propulsa contre un mur d'enceinte, non sans avoir reçu un coup à la tête. Son adversaire s'était avéré plus vif que ce qu'il avait anticipé. Sans lui laisser le temps de réagir, le nordique fondit sur lui et décocha un violent coup de pied au niveau du crane afin de l'étourdir, puis fit s'écrouler le mur de brique sur lui. Ne baissant pas sa garde, Gareth retourna sur son perchoir, au sommet de l'école. Skyler avait survécu à un déchainement de flamme lors de son dernier combat. Même si la configuration était différente, cette fois, le nordique voulait éviter les risques au maximum. Ce faisant, il augmenta la masse des briques reposant sur le corps de Skyler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Sam 11 Avr - 18:00

Alors qu'il frappait frénétiquement, Skyler se stoppa net lorsque le premier coup de Gareth l'atteignit. Les bras ballants, il ne tenta pas de se redresser après avoir heurté le mur d'enceinte, et ne manifesta pas la moindre douleur lorsque les débris de celui-ci vinrent l'ensevelir. Immobilisé sous cette rocaille, les yeux grands ouverts, il serrait son poing valide, le visage tendu. Il comprit que son bras brisé venait en outre d'être écrasé sous les décombres, et tira dessus sèchement. La force accordée par son aura lui suffit à sectionner le membre défectueux au niveau de la fracture, laissant à sa place un moignon ensanglanté légèrement en-dessous du coude. Grâce aux quelques rayons du soleil qui passaient entre les pierres, l'adolescent pu constater la gravité de la blessure. Tout ça n'était pas bien beau à voir, pourtant il ne ressentait pas la moindre douleur. C'était là l'un des avantages mais aussi des risques de l'utilisation totale de son pouvoir. Au moins avait-il retrouvé un certain état de conscience désormais. Il fallait à tout prix mettre à profit ces instants de lucidité avant qu'il ne soit de nouveau grièvement blessé et forcé de se laisser contrôler par ses instincts les plus primaires. Skyler respira profondément puis sortit, non sans peine, de sa prison. Le jeune homme se redressa avant de tomber, s'étalant de tout son long. Étonné, il tenta de comprendre la raison de ce désistement musculaire, qui lui parut évident dès lors qu'il aperçut ses jambes. Elles aussi étaient brisées. Alors c'était ainsi ? Il ne pouvait plus bouger et se vidait de son sang sans souffrir ? Ce n'était pas là une défaite convenable. Il voulait se battre! Mais rien n'y faisait. Il ne pouvait pas gagner avec seulement un bras. L'adolescent posa son front sur le bitume et soupira longuement.

-Fais chier, lança-t-il, dépité.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Dim 12 Avr - 10:02

Intervenant puisque la victoire de Gareth Soubresault était évidente, Ariane apparu aux côtés de Skyler. Elle fit instantanément disparaitre les briques encore autour de l'adolescent, puis d'un claquement de doigts soigna toutes ses blessures. Son adversaire le regardait avec un sentiment de culpabilité qui ne surprit guère la guide. Celle ci avait en effet agit sous l'impulsion de son créateur, bien au courant du fait que Gareth répugnerait à achever le mutant. Téléportant les deux hommes dans les tribunes, elle amplifia sa voix.

- La victoire revient donc à Gareth Soubresault, de l'institut Hubs déclara la guide sous l'ovation du public. Les prochains duellistes sont : Artémis Adagio et Miranda Hubs!

L'arène disparut soudainement, et Ariane reparut auprès de Nathan. Le prochain terrain était un mystère pour elle.

- Que nous as tu préparé cette fois? fit elle avec curiosité.

Faisant craquer ses phalanges, Artémis passa devant Gareth avec un petit air entendu, non sans avoir tapoté l'épaule de son ancien disciple. Celui ci avait tout donné pour arracher la victoire, mais ses imprudences lui avaient vallu la défaite. Quel dommage... Le tueur à gage avait la conviction que Skyler aurait pu vaincre son ancien associé, mais il lui manquait encore la maturité nécéssaire pour vaincre. Le combat qui l'attendait, lui, résiderait sans doute sur ses capacités d'adaptation. Miranda Hubs, malgré son jeune âge, était une infâme brute, et la seule manière dont il aurait voulu se débarasser d'elle en temps normal était dans son sommeil. Aujourd'hui, pourtant, il devrait l'abatre en face à face. S'inspirant de l'homme qui semblait être une légende en Valato, Erlyn, Artémis s'était équipé de divers poisons et somnifères, ainsi que d'une sarbacanne. Même si les armes à feu étaient prohibées, le tueur à gage n'aurait pas voulu s'en servir face à la gamine. Il préférais une attaque discrète, et savait sa défaite assurée si il se faisait repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Dim 12 Avr - 18:40

Les acclamations fusaient, se croisaient, gagnant en intensité au détriment du sens à mesure que les spectateurs se levaient pour applaudir. Face contre terre, le corps encore engourdi malgré les soins récents de la guide, Skyler n'avait pas l'esprit clair et eut l'une de ces sensations similaires à un éveil soudain au beau milieu d'un rêve, lorsqu'un élément envahissant de la réalité venait se mêler au subconscient. Le son strident d'un réveil qui devenait détonation d'une bombe imaginaire, ou bien encore une couverture qui glissait et provoquait un blizzard. Ce furent les applaudissements qui trompèrent le mutant. Il crut, bêtement, une seconde durant, qu'ils lui étaient destinés. En se relevant péniblement, il comprit toutefois qu'il venait, à juste titre, de perdre ce combat. Il serrait les dents. Pouvait-on seulement parler d'un combat ? Il avait été dominé de bout en bout, n'avait pas pu porter la moindre attaque décente sans céder à ses pouvoirs meurtriers. Dire qu'il lui arrivait de se croire aussi bon que ses professeurs. L'humilité serait la prochaine chose à tirer d'eux, au plus vite. Il soupira face à sa bêtise. Évidemment qu'ils applaudissaient Gareth, tout ces badauds. Après leurs prestations respectives du premier tour, qui l'aurait préféré à ce monstre en puissance, bel homme, charismatique et sympathique s'il en était. Les spectateurs voulaient de grandes fresques épiques, pas des bains de sang. Tout était à refaire. Pourtant, suite à ces déconvenues, l'adolescent n'était plus certain d'avoir envie de persister sur cette voie. Être le plus fort des mutants semblait à présent être un but irréalisable tant le fossé le séparant de Gareth était grand. Dire qu'il y en avait d'autres de son niveau. Et quand bien même l'espoir lui serait resté, quand bien même il aurait pensé pouvoir s'entraîner si dur que ses pouvoirs auraient grandi de façon exponentielle, Skyler était las de se battre. Cela ne lui avait jusqu'à lors jamais rien apporté d'autre que la haine de la majorité, la peur des autres, et le respect de trop peu. La véritable force ne se jugeait pas à la capacité de prendre des vies, mais à celle d'en sauver. Même sans disposer du moindre pouvoir, des types comme ce Yuko avaient fait dix fois mieux que lui. Skyler repartit vers la porte d'où il était venu sans lancer un regard à son opposant, d'un pas rapide mais calme. Il ôta les bandes enroulées autour de son poignet gauche, et les fourra dans la poche de son pantalon avant de se stopper net. Comme il l'avait prévu, Lilia l'attendait. Il hésita à lui demander de le laisser seul, mais se ravisa. Assez de mensonges. Il avait envie qu'elle fasse preuve de compassion, qu'elle le console sans pour autant le ménager, comme elle l'avait toujours fait. Il en avait besoin. Les yeux baissés, il attendit qu'elle prenne la parole, ce qui ne tarda guère.

-Tu t'es bien débrouillé, commenta-t-elle, guillerette.

Surpris, il la dévisagea pour s'assurer qu'elle ne se moquait pas de lui, ce qu'elle ne manqua pas de remarquer. Elle s'empressa de continuer.

-Je suis sérieuse. Tu as repris le contrôle, et tu as tenu longtemps face à Gareth. C'est déjà bien !

Skyler hocha la tête en faisant la moue, dépité.

-J'ai perdu, lança-t-il sur un ton morne. Y'a pas de « déjà  bien » qui tienne. J'ai perdu. Point.

Lilia l'observa un instant, l'air navrée, et lui répondit alors qu'ils se remettaient en marche vers les gradins afin de rejoindre les autres.

-Franchement, tout le monde aurait perdu contre Gareth. Même moi je n'ai rien pu faire.

-Arrêtes de parler comme si...

Laissant sa phrase en suspens, le jeune homme s'arrêta une seconde et fixa le sol. « Comme si tu étais bien plus forte que moi ». C'était ce qu'il comptait lui dire, cependant il comprit que l'anéantissement des mauvais traits de sa personnalité commençaient par la prise de conscience de ceux-ci et la restriction des vieux réflexes. Ce qu'il allait dire n'était motivé que par son orgueil blessé. Bien sûr que Lilia était plus forte que lui. Elle était avec Raphaël celle qui s'approchait le plus de niveau du nordique. Lui était moins bon que Charlène, qu'espérait-il ? La jeune femme ne releva pas et l'invita à continuer leur chemin. Elle comprenait mieux que quiconque ce qu'il se passait dans la tête de ce caïd en ce moment. Sans doute avait-il besoin du soutien de ceux qui croyaient en lui, mais le plus gros des efforts devait venir de lui-même. Elle serait là en cas de besoin mais ne le guiderait plus jusqu'à qu'il en fasse la demande. De retour aux côtés des autres membres de l'institut, ils se rendirent compte que le combat suivant n'avait pas encore commencé, Nathan ayant déclaré un entracte. Il était vrai que midi approchait à grand pas et que beaucoup d'estomacs gargouillaient. Beaucoup allèrent donc chercher de quoi grignoter tandis que Miranda se préparait dans les vestiaires. La veille au soir, elle avait demandé au premier guide qu'elle croisa de rendre à ses cheveux leur châtain naturel. Le blanc lui plaisait nettement moins depuis qu'elle savait qu'elle n'était pas la seule à le porter. Elle se coiffa d'une simple tresse de petite envergure sur le côté de son front, laissant le reste de sa masse capillaire flotter au gré de ses mouvements. La télékinésiste enfila une paire de collants opaques déchirés par endroits qu'elle surmonta d'une robe beige très simple, elle-même en piteux était au niveau des cuisses. À sa taille, elle accrocha une ceinture du même cuir que sa veste, bordeaux, dont elle avait retroussé les manches afin de pouvoir porter d'épais gants couvrant une majeure partie de ses avant-bras. Elle passa ses bottines aux pieds en dernier, puis orna son cou d'un médaillon qu'Angélyna lui avait offert pour ses douze ans. Une fois l'étrange impression que cet ensemble aurait normalement été porté par une jeune femme bien plus âgée que la mutante qui allait sur sa quinzaine, on ne pouvait que saluer les goûts esthétiques de Miranda. Ce style-ci lui allait bien, et la teinte naturelle de sa tignasse était en fin de compte celle qui mettait le plus en valeur son visage encore un peu poupon. Nathan vint la chercher une fois qu'elle fut prête et l'emmena à la même porte empruntée par Skyler quelques instants auparavant.

-La porte s'ouvrira quand j'aurais donné le coup de départ, expliqua-t-il. Tu veux voir quelqu'un avant le combat ?

Déstabilisée par son admiration béate de la beauté de Nathan qui ne cessait de la mettre en émoi, Miranda en oublia de répondre, ce qui lui valut un regard insistant de la part du guide. Elle se reprit.

-Euh...Euh...ah, oui, je sais : Benjamin !

Nathan acquiesça puis disparut, se téléportant auprès du jeune homme, occupé à grimacer devant une Serena hilare. Benjamin se tourna vers lui avec nonchalance.

-Hum ? l'interrogea-t-il.

-Miranda Hubs souhaite vous parler avant ce combat.

Benjamin acquiesça et tendit avant de rejoindre l'aspirant archange un glaçon tiède à la fillette, incapable de comprendre la logique inexistante de cet objet éphémère. Les cubes d'eau étaient froids d'accoutumée, incroyablement froids, elle en était pourtant persuadée. Mais lorsqu'elle passait celui-ci sur son front, les gouttes qui en fondaient n'avaient rien de désagréable. Elle aimait bien. Lilia, elle, fut surprise de l'annonce faite par l'organisateur attitré des duels. Miranda voulait certainement voir Benjamin pour une bonne raison, mais qu'elle le choisisse à sa place la rendait quelque peu jalouse, malgré son affection pour le jeune homme. Celui-ci, ayant de nouveau équipé son manteau, se retrouva au rez-de-chaussée de l'arène, dans ces couloirs de pierre, seul avec l'adolescente qu'il dévisagea.

-Depuis quand tu portes pas du noir ? railla-t-il.

-Dis le tout de suite si c'est moche, se vexa-t-elle.

-Nan, ça déchire. Bon, qu'est-ce que tu veux ?

De la part de Benjamin, elle savait que le compliment était honnête et cela lui fit plaisir. Elle ne s'attarda toutefois pas sur ces frivolités compte tenu du peu de temps qu'il lui restait. Mais sur les hanches, elle lui demanda :

-T'as déjà battu Artémis, t'as des conseils ?

Benjamin haussa les sourcils, la dévisageant de plus belle comme si elle venait de dire une immense bêtise.

-Quoi ? s'étonna-t-elle.

-Nan, tu me surprends. Artémis est juste un minable, toi tu peux raser des rues entières, mais tu me demandes des conseils ?

-La dernière fois que j'ai fais n'importe quoi j'suis morte, ça craint.

Elle marquait un point. Mais Benjamin n'en démordait pas. Il souriait, amusé.

-T'as pas fais n'importe quoi assez fort, alors.

-Hein ?

-'tain, c'est pas compliqué. Tu te fous en plein milieu et tu détruis tout. Tu te rends compte de ta force, au moins ?

Pour le coup, la question du mutant était tout à fait pertinente. Miranda n'avait jamais eu l'occasion d'utiliser ses pouvoirs à pleine mesure, le combat contre Jane mis à part. Celui-ci était si déséquilibré que l'adolescente n'avait rien pu faire, mais nul doute qu'aucun autre adversaire n'aurait pu lui tenir tête. Benjamin avait raison. Cette arène serait donc son terrain d'entraînement. Elle allait tester ses limites sans se retenir, et tant mieux si Artémis se trouvait dans le rayon d'action. Mais peut-être qu'elle se surestimait, à l'instar de Skyler. À force de s'entendre dire qu'elle était incroyablement puissante, elle avait fini par s'en convaincre, néanmoins rien n'assurait qu'il s'agissait d'une vérité. Elle avait beau se savoir puissante, Benjamin aussi avait été impressionnant, et elle doutait de pouvoir le battre s'ils tombaient l'un contre l'autre.

-Pas vraiment, finit-elle par avouer. Jane m'a dis qu'elle était immense.

-Et Barry m'a dis que j'étais celui qui savait le mieux comment se servir de nos mutations, alors on peut dire que j'suis un genre d'expert. Toi, tu sais pas du tout ce que tu fais, et même comme ça t'es plus balèze que nous. Même Gareth est rien face à toi. Franchement ? T'inquiètes. Si tu vois Artémis, tu l'écrases, c'est tout.

Cette stratégie lui plaisait. Elle lui plaisait même énormément. Benjamin avait tout comme Raphaël le don d'être inspirant, bien qu'il ne s'en rende pas compte. C'était en partie de lui qu'elle avait tiré sa désinvolture, après tout. Mais aussi sa noblesse. Malgré son sale caractère, il était quelqu'un sur qui l'on pouvait compter dans les moments difficiles. En fin de compte, il était surprenant de voir à quel point les deux anciens rivaux se ressemblaient. Leurs différences étaient notables, toutefois leurs principales qualités et leurs défauts se rapprochaient tant que cela en devenait troublant. Comprenant qu'elle était prête, Benjamin s'alluma une cigarette qu'il lui proposa en silence après en avoir tiré une bouffée, mais l'adolescente refusa. Raphaël l'aurait tuée s'il l'avait vue fumer. Et de toute manière elle n'aimait pas ça. Ça avait de la gueule devant les clampins du bahut, voilà tout. Le temps imparti pour l'entracte était écoulé. Revenu auprès d'Ariane, Nathan répondit à sa question par un simple sourire, et révéla la nature du terrain. Une structure circulaire flottait quelques mètres au-dessus du sol de l'arène, remplacé par un ciel bleu. Même en y regardant à la verticale, il était impossible d’apercevoir la terre, ce qui impliquait qu'une chute serait nécessairement éliminatoire. Le champ de bataille n'était ainsi pas sans rappeler les îles aériennes du combat d'Arawn, à ceci prêt que la cité présente sur la plateforme était bien connue des membres de l'institut : il s'agissait de Porol, ou plutôt de son centre. Afin de réduire le périmètre de la zone, seul le palais et les quelques bâtiments alentours avaient été conservés. Dès lors que la porte s'ouvrit, Miranda fit un pas en avant et fut téléportée, à sa surprise, sur l'un des boulevards de cette cité qu'elle avait déjà visité à de nombreuses reprises. Le coup d'envoi lui indiqua qu'Artémis avait du subir le même sort. Sans attendre, elle suivit le conseil de Benjamin et trottina prudemment, en contournant les grands axes, vers le centre de l'île. Angélyna, dans les tribunes, retint une larme qu'elle sentait monter jusqu'à son œil. Ceux qui la connaissaient bien savaient qu'en dépit des apparences, elle était une femme très émotive, capable de pleurer pour un rien. Le fait que Miranda porte aujourd'hui ce pendentif qu'elle lui avait offert presque trois ans auparavant suffit amplement à déclencher une réponse émotionnelle. Arrivée aux portes du palais, Miranda concentra ses pouvoirs sur les semelles de ses bottes ainsi que sur ses gants. En se soulevant ainsi par ses pieds et ses poignets, elle avait appris à conserver un certain équilibre. Il ne lui fallut qu'une paire de secondes pour atteindre le sommet du bâtiment pourtant haut de sept étages, et elle tendit alors ses deux mains vers le toit d'un geste brusque. L'onde de choc fut titanesque. Toutes les structures porteuses s'écroulèrent presque instantanément, soulevant avec elles un nuage de fumée qui recouvrit une immense partie de l'arène. Le public demeura bouchée bée. C'était quoi, à l'instant ? Cette gamine qui s'était faite éliminer si facilement au premier tour...elle était en réalité si forte ? Plus que n'importe qui, Éline fut effarée. D'une part car le palais d'où elle avait régné sur tous les mutants du monde, même s'il ne s'agissait que d'une réplique, venait d'être pulvérisé, et d'autre part car elle, la monarque absolue, la porolienne parfaite, venait de comprendre que l'une des filles adoptives de Jane possédait un pouvoir inconcevable. Elle qui pensait que Gareth et Lilia étaient les plus grandes menaces pour la trahison du conseil s'était fourrée le doigt dans l’œil à l'époque. C'était cette Miranda qu'elle aurait du éliminer. Cette même Miranda qui souriant à pleines dents. Qu'il était bon d'enfin pouvoir se défouler sans craindre quelque réprimande !


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Lun 13 Avr - 5:59

Au milieu de l'étonnement général, Raphaël éclata d'un rire euphorique. L'anéantissement du palais avait sa propre signification, Miranda venait de réduire en poussière la réplique du symbole exacte de ce qui l'avait autrefois privé de sa si chère liberté. Voir l'édifice ainsi anéanti par une jeune femme qu'il appréciait tant était au delà de ses espérances. Plus encore, Eline semblait dévastée par cette découverte. Christian adressa à sa grand-mère un sourire malsain, tandis que le gaillard au chapeau se permit de commenter.

- Sur votre droite, vous pourrez remarquer le ... Ah bah non, en fait ! Fini les visites guidées, lâcha-t-il suivi d'un franc rire avant de se lever. VAS-Y MIRANDA, DEMOLIS TOUT !! WOOOOH !

Son mouvement et ses encouragements ne manquèrent pas de toucher le public, qui, reconnaissant celui qui avait vaincu seul lors du premier combat, et par forfait pour le second, s'emporta, hurlant à leur tour leur soif de spectacle.


Dans le couloir, le bruit du palais s'effondrant réveilla Oloren.

- Késséssé ?

- La petite Miranda, de Cardith, qui vient de détruire un palais entier sans réel effort. C'est d'ailleurs probablement elle qui remportera le tournoi, je pense, à moins qu'elle perde ce combat-ci. Son adversaire est plus malin et plus fourbe. Si elle gagne par contre, je me demande qui pourrait bien réussir à la battre.

- Elle est si forte que ça ? me demanda Oloren, encore un peu endormie.

- Au moins, ouais.

- Et toi ? T'es fort comment ?

- Moi j'suis pas fort du tout, ris-je. Comme j'te disais, dans mon monde, y'a pas de pouvoirs, personne est capable de prouesses aussi formidables.

- Non, mais, ici, je veux dire ...

Si la question eut le don de me surprendre, la réponse était en revanche toute faite. A l'origine étaient les créateurs, m'amusais-je à penser. Puis les créateurs décidèrent de créer le Pot. Sur le pot naquirent différents mondes, sur ces mondes, différentes personnes. Dans le Multivers, ces personnes et ces mondes se mêlèrent. Naquirent alors les guides, apôtres du Pot. Le pot ne pouvait pas vivre sans ses créateurs, mais ses créateurs ne pouvaient créer sans leur pot, et perdaient donc toute raison d'être nommés ainsi.

- Je suppose que les créateurs sont effectivement les êtres les plus inconcevablement puissants qu'il puisse exister ici ... Heureusement, on nous as pas invité à nous foutre sur la gueule. J'pense pas que ce soit notre rôle non plus, nous, on est là pour veiller sur vous, profiter du spectacle. Moi, j'ai l'impression que j'ai un peu plus que ça à faire ici, pour ça que j'suis encore là. Louis a dit qu'il reviendrait, j'espère qu'il va pas attendre la toute fin pour ça. Théo j'sais pas. Il pourrait bien revenir, sur un coup de tête, pour un détail précis, mais d'un autre point de vue, il a peut-être déjà bouclé tout ce qu'il avait à faire ici, et donc il ne reviendras plus.

Je haussais les épaules.

- A leur manière, ils continuent de veiller sur leur créations, eux aussi. J'pourrais continuer d'agir en me volatilisant, moi aussi, mais je préfère être plus près de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Lun 13 Avr - 18:36

Porol... Artémis haïssait cette ville. De son existence à son architecture, tout le dégoûtait en elle. Elle était pour lui la représentation même du snobisme mutant, hautain et supérieur. Le tueur à gage, lui, avait du frayer son chemin dans les bas fond pour survivre, fréquentant la pire racaille habitant sur terre, tandis que les Poroliens se la coulait douce ici. Dans sa jeunesse, il aurait rêvé dans un lieu aussi édonique. Pourtant, lorsqu'il y avait mis les pieds pour la première fois, il y avait été traité comme un assassin méprisable. Il l'étais, sans aucun doute, mais si il avait reçu dans sa jeunesse le soutien de ces piafs, il n'en serait jamais arrivé là. Enfin, il aurait eu tort de rejeter uniquement la faute sur eux. Artémis avait pris ses propres choix, il y a bien longtemps, et en était parfaitement satisfait désormais. Secouant la tête, il se reconcentra sur son objectif. Le combat semblait perdu d'avance, face à un adversaire de cette puissance, mais il ne désespérait pas. Miranda Hubs était une gamine idiote et prétentieuse. Cela, au moins, jouait en sa faveur.

Il l'aperçut d'ailleurs très rapidement, au sommet du palais de Porol. Restant à couvert, il sortit ses jumelles et l'observa quelques instants, avant de comprendre ce qu'elle s'apprêtais à faire. Avec un frisson d'horreur, il laissa tomber au sol les jumelles et se mit à courir plus vite qu'il ne l'avait jamais fait. Le tueur à gage connaissait parfaitement les capacités presque sans limites de Miranda, et avait une assez bonne idée de la destruction qui allait être engendrée. Il ne connaissait que peu la ville des anges, mais savait qu'un endroit, au moins, le protégerait du cataclysme. Tournant à droite à une intersection, Artémis enfonça la porte de la prison de Porol, heureusement dévérouillée. Commençant à descendre l'escalier qui menait aux geoles, il entendit le sinistre bruit des premiers immeubles qui s'écroulaient autour de lui. Glissant sur les rembardes de l'escalier, il arriva finalement face aux cellules. Aussi bas sous terre, il se savait -du moins pour l'instant- en sécurité. Quelques gravas suivirent son chemin, mais la sortie semblait encore pratiquable...

Quel paradoxe, que d'avoir fui cet endroit des années auparavant, et d'y trouver maintenant refuge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Lun 13 Avr - 21:00

Miranda demeura en lévitation quelques secondes durant, le temps que le nuage de poussière soulevé par son attaque commence à se dissiper, puis alla se poser au cœur des décombres du palais royal. Elle était impulsive et audacieuse certes, mais en aucun cas stupide. Artémis était un combattant d'élite apte à manier presque tous les types d'armes imaginables. Nul doute qu'il aurait prévu de quoi l'atteindre depuis une position sûre, et elle ne comptait pas lui laisser l'occasion de mettre ses divers stratagèmes à exécution. Pour ce faire, en fin de compte, l'idée de Benjamin se révélait probablement être la plus efficace. Puisqu'elle était déjà au parfait centre du champ de bataille, il ne lui restait plus qu'à passer à la seconde étape, la destruction. Compte tenu de l'engouement pour cette confrontation, Nathan avait décidé d'ôter la barrière sonore qui empêchait autrefois les acclamations et autres nuisances de parvenir jusqu'aux oreilles des combattants, aussi l'adolescente se délecta-t-elle des encouragements du public qui semblait être de son côté. Elle attendit une éventuelle annonce de l'arbitre qui lui indiquerait qu'elle l'avait emporté, mais celle-ci n'arriva pas, aussi comprit elle qu'Artémis avait survécu à cette première attaque. Tant mieux, elle était loin d'en avoir fini. Tendant un bras de chaque côté de son corps, la mutante déclencha une première impulsion qui déblaya les gravats alentours avec une telle force qu'ils s'envolèrent pour retomber dans le vide, des dizaines de mètres plus loin. Les structures des bâtiments les plus proches se mirent à trembler tandis que de nombreuses vitre se brisaient suite à cet assaut télékinésique circulaire. La deuxième vague fut plus redoutable encore. Le sol se craquela, les arbres se déracinèrent, les toitures décolèrent. Miranda enchaîna ainsi, réduisant l'intervalle entre ses terribles attaques tout en augmentant progressivement leur force, étendant son influence à chaque occurrence.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mar 14 Avr - 20:32

La situation ne pouvait durer éternellement, Artémis s'en rendait bien compte. Si il restait terré ainsi, Porol serait définitivement détruite avant qu'il n'ait eu le temps de tenter quoi que ce soit. La gamine ne semblait pas vouloir changer de stratégie, et le tueur à gage admettait la valeur incontestable de sa stratégie, même si cette dernière le rendait fou de rage. Peu à peu, il voyait les débris occupant l'escalier disparaitre, quelques fois s'envolant dans les airs avec une puissance inimaginable, souvent être tout bonnement atomisés. Miranda endomageait à tel point la ville que le niveau du sol commençait à descendre drastiquement.

Bientôt, du plafond du hall, l'assassin pu apercevoir le ciel nuageux, détraqué par les interventions de la mutante. Sortant prudemment la tête à l'air libre, Artémis aperçut son ennemie, à a peine une quinzaine de mètres de lui. Elle lui tournait heureusement le dos. Plongeant précipitament au sol lorsqu'une nouvelle onde de choc psychique, il sentit ses oreilles vriller. Un simple contact avec ces décharges d'énergie pure suffirait sans aucun doute à le décapiter net... Saisissant sa sarbacane, il y glissa une flèche préalablement trempée dans un puissant somnifère, puis attendit une nouvelle vague. Puis il se leva subitement, repéra sa cible, tira, puis replongea aussi rapidement dans sa cachette. Croisant les doigts, il espéra avoir touché juste. Face à un tel adversaire, la chance se devait d'être avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mar 14 Avr - 20:52

Concentrée sur les vagues d'énergie qu'elle produisait, Miranda était si confiante en ses capacités qu'elle ne prenait plus soin de rester sur ses gardes. Compte tenu de son immense pouvoir offensif, la meilleure défense restait l'attaque. Elle ne vit pas Artémis sortir de sa cachette à plusieurs reprises pour jauger la gravité de la situation, et n'eut pas même idée qu'on lançait vers elle un projectile apte à changer l'issue du combat. Une plus grande prudence lui aurait certainement permis d'anticiper aisément cette attaque, mais pourtant celle-ci ne lui causa pas le moindre souci. S'écrasant sur une onde télékinétique, la fléchette éclata en morceau. L'adolescente continua son carnage jusqu'à que plusieurs parcelles de Porol ne tombent dans le vide. Jaugeant que la cité était assez endommagée pour qu'elle lui porte le coup final, la mutante se mit à léviter de nouveau, s'élevant jusqu'à une dizaine de mètres de hauteur. De là, elle replia ses coudes dans son dos, ouvrit grand les paumes de ses mains, puis tendit brutalement ses bras vers le sol. Le choc fut soudain. La force invisible frappa l'épicentre de la cité des anges, faisant trembler ses structures. L'on put croire, le temps d'un instant, que la tentative avait été vaine. Puis, lentement, l'île volante se mit à choir, inexorablement. Si, par quelque procédé que ce soit, cette aberration parvenait à voler, une telle prouesse lui était désormais impossible. Tout comme durant la bataille de Cardith, Porol venait de mourir. Observant son œuvre depuis les cieux, Miranda serra le poing et frappa dans le vent, créant une nouvelle onde qui accéléra drastiquement la chute. À la surprise générale, la ville atteignit le sol et s'émietta tel un vase de porcelaine tombé d'une table. Et l'adolescente ne s'arrêta pas là. Elle avait déjà manqué de prudence une fois et ne comptait plus commettre la même erreur. Décrivant de grands mouvements, elle tendait ses mains simultanément vers diverses directions, créant de véritables implosions télékinétiques à chaque zone ciblée. Elle attaqua ainsi une trentaine de fois avant de se stopper, épuisée, et de redescendre lentement, ses cheveux et sa robe flottants au vent.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 9:03

Ainsi se concluait le cinquième duel de la journée, sous un tonnerre d’applaudissements. Les spectateurs avaient depuis longtemps choisi leurs favoris, en fonction de leur monde d'origine, de leurs pouvoirs et de leur capital sympathie. Gareth faisait partie des candidats les plus appréciés, au même titre que cet être mystérieux prénommé June, mais la côte de popularité de Miranda venait de surpasser la leur. Une jeune fille sûre d'elle, incroyablement puissante et jolie par-dessus le marché, voilà ce qu'il leur fallait. Puisqu'elle venait en outre de massacrer l'une des pires crapules des cinq univers, il devenait impossible de ne pas l'adorer. Partout, l'on clamait que nul ne pouvait la vaincre, que ses capacités dépassaient l'entendement et que tous ceux qui se mettraient sur son chemin finiraient en charpie. Inès Vrag, pourtant, s'étonnait d'un tel engouement. Elle ne pouvait pas nier le charisme de la mutante qui n'était pas sans lui rappeler Oloren et Esmezia lors de leur adolescence, cependant, bien que sa force soit effectivement à prendre en considération, il lui semblait qu'elle n'atteignait pas le niveau des artefacts. Nigfol était bien entendu du même avis par orgueil. La naïlikane, craignant de percevoir là une faille dans l'organisation du tournoi, s'empressa de rejoindre Nathan et Ariane, les deux guides les plus connus des invités, qui observaient depuis toute à l'heure les confrontations depuis les tribunes. Elle se racla la gorge, quelque peu gênée, puis s'adressa à l'homme. Sa comparse était certainement tout aussi qualifiée que lui, mais il lui avait semblé comprendre que c'était ce guide-ci et lui seul qui était chargé d'encadrer cette deuxième phase du tournoi.

-Excusez moi, commença-t-elle, j'ai cru comprendre que vous escomptiez nous laisser, moi et mon adversaire, utiliser nos pleins pouvoirs ?

-C'est exact, affirma Nathan. Cela vous poserait-il un problème quelconque, mademoiselle Vrag ?

-Une inquiétude, plutôt. N'y voyez aucune vanité, mais je crains de détruire l'arène en me mêlant à Nigfol.

Nathan lui adressa un sourire amusé, presque condescendant, et chercha le regard de son amie comme pour se moquer de cette humaine qui croyait pouvoir passer outre la méfiance des guides, ces êtres suprêmes, émissaires du Pot. D'un geste assuré, l'aspirant archange agrippa la main de la révulseuse et y fit apparaître le revolver caractéristique de la seconde forme de Nigfol. Sans qu'elle ne s'en rende compte et en l'espace d'une seconde, Inès acquit son plein pouvoir. Elle ressentit une nouvelle fois cette sensation grisante de toute puissance, mais se contenta d'interroger son interlocuteur du regard. Où voulait-il donc en venir? De la main, il lui désigna le mur d'enceinte.

-Je vous en prie, tentez donc de le détruire.

Inès le dévisagea, ne sachant réellement s'il s'agissait d'une plaisanterie. Non, Nathan semblait sérieux. Soit, elle se prêterait au jeu, mais qu'il ne vienne pas dire qu'elle ne l'avait pas mis en garde. La naïlikane appuya sur la gâchette, et le faisceau d'énergie destructeur fusa, avec la même intensité que lors de la bataille de Rednow. Les éclats lumineux furent nombreux à l'impact, tandis que le choc dégageait des courants tels qu'une brise puissante se mit à souffler sur toute l'arène. Très vite, la jeune femme cessa cet assaut pour contempler, effarée, les pierres parfaitement intactes. Nathan lui adressa un nouveau sourire. Elle n'avait pas à s'en faire. Comme il l'avait expliqué à Angélyna Moscovitch plus tôt, tout ce qui provenait du Pot ne pouvait nuire à l'arène ou aux guides. Qu'elle se concentre donc sur son combat et offre un bon spectacle à tous ces gens qui ne demandaient que cela ! Esmezia, dans les gradins, avait cessé depuis longtemps de bougonner. Une fois sa défaite digérée, elle avait encouragée assidûment ses anciens alliés, aidant même Inès à s'entraîner pour son premier combat. Elle ne pouvait cacher être déçue de la victoire de Melody, avec qui elle était en froid depuis la quête de Duïhir. À aucun moment la capitaine luuwrienne ne l'avait soutenu au cours de cette épopée pour laquelle elle avait beaucoup donné, et ses témoignages à l'encontre de Solunthes n'avaient pas contribué à leur cause. Erlyn, de l'autre côté, était un homme méprisé à tort qui s'était en réalité avéré être un compagnon valeureux et noble, sans lequel elle serait morte, ni plus ni moins. Il était en outre le frère aîné de l'une de ses plus proches amies, comment ne pouvait-elle compte tenu de ces paramètres pas le supporter ? Malheureusement, la soldate avait fini par l'emporter. Tant pis, il lui restait deux amies à encourager ! Voir Oloren gagner aurait été ravissant, même si son ennemi, Erik Saori, semblait être lui aussi un homme de bien. Mais plus encore, elle désirait voir Inès se qualifier face à Edwig, le civicide, leur plus dangereux ennemi. La fille de l'ancien dictateur ne voyait toutefois pas les choses sous cet angle. Elle qui n'avait pas revu l'ancienne Ombre avant son arrivée à l'arène le trouvait étonnamment calme, voire serein compte tenu du fait qu'il était entouré d'individus lui vouant une haine sans nom. Inès l'avait ainsi observé, tentant de comprendre s'il s'agissait d'une forme de manipulation complexe destinée à leur faire croire à un éventuel repentir, mais elle ne parvint pas à le percer à jour. Le public valatien commençait à réclamer la suite des événements. On ne pouvait que les comprendre, eux qui étaient avides de revanche. Mais lorsqu'on savait qu'Ohihir, Solunthes, Nigdaoz et Belwur avaient échoué à vaincre Edwig sous cette nouvelle forme, il y avait matière à s'inquiéter. Inès avait déjà fait une fois l'erreur d'être trop arrogante, cela ne se produirait plus. Elle avança d'un pas serein vers le guide le plus proche et, avant de prendre la main qu'il lui tendait, se transforma de nouveau pour atteindre la seconde forme. Inutile de passer par les étapes préliminaires ; un tel combat ne le permettait pas.

Alix revenait de l'une des immenses bibliothèques de l'arène, dans lesquelles Irwan passait par ailleurs le plus clair de son temps. Le tournoi l'intéressait évidemment, mais être spectatrice de ces combats à mort d'une inouïe violence ne l'enchantait guère. Et puis, elle était loin d'en avoir fini avec ses études à Artésia. Acquérir un peu de savoir des autres mondes pourrait lui donner un certain avantage une fois de retour sur Valato, autant en profiter. Elle faisait toutefois acte de présence lorsque ses amis se battaient, et s'empressa donc de revenir vers les tribunes, accompagnée d'Adel qui s'était étonnement bien adaptée au mode de vie locale. Abandonnant les tenues somme toute formelles propres de son milieu d'origine, elle portait des converses, un simple jean et un pull sombre, surmonté d'une écharpe grise qui dissimulait souvent sa bouche. Comme d'accoutumée, elle portait d'imposants ouvrages, les bras replies sur son abdomen, et ses cheveux noirs retombaient devant ses yeux qui exprimaient malgré cela l’exceptionnelle intelligence de l'adolescente. Elle était particulièrement heureuse ici, comme elle l'avait été à Artésia depuis l'arrivée d'Esmezia, qu'elle affectionnait depuis lors tout autant que sa sœur d'adoption, si ce n'était plus. Mais elle-même avait fini par se dire que jauger la quantité d'amour qu'elle portait à l'une ou à l'autre était risible tant elles étaient différentes. En passant dans les couloirs, les filles d'Ilawen tombèrent sur l'un des trois créateurs, mais également et surtout sur Oloren. La proximité de ces deux jeunes gens fit instantanément s'empourprer Alix, qui se sentait soudain trahie. Elle demeura un moment bouche bée, ne sachant comment réagir face à cette, à son sens, terrible découverte, lorsque la voix résonnante de Nathan annonçant le prochain combat la sauva de son mutisme gênant. Sautant sur l'occasion, elle détourna le regard de sa compagne et courut vers les gradins, disparaissant à l'angle du couloir adjacent. Les yeux d'Adel allèrent de la direction vers laquelle avait fui son aînée à l'étrange duo que formaient le créateur et la création, mais bien vite la situation l'amusa. Alix dramatisait bien trop les choses anodines. Elle était possessive, certes, et n'appréciait guère de constater que les contacts physiques avec Oloren n'étaient pas son dû exclusif, mais il s'agissait là d'un être avec qui elle entretenait nécessairement une relation particulière, comment aurait-il pu en être autrement ? Elle-même s'était rapidement sentie proche de son créateur. Peut-être que cela, la jeune femme ne pouvait pas la comprendre compte tenu de l'absence de la sienne.

-Veux-tu que j'aille lui parler, Oloren ? demanda la petite érudite. À moins que tu ne préfères t'en charger.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 17:55

Ulcéré, Artémis s'éloigna à grand pas des tribunes. Sa défaite, plus que prévisible ne le rendais pas furieux à ce point. Mais le fait d'avoir du rester passif tout du lon de l'affrontement le rendait malade. Ce type d'affrontement n'était définitivement pas fait pour lui. Sans les guides, il aurait pu aisément tous les tuer sans jamais être retrouvé. D'un signe de tête, il fit lever Clyde de son siège.

Lorsque Artémis faisait cette tête, son accolyte se préparait à du remue-ménage. Malgré son air impulsif, le tueur à gage avait un plan en tête, comme toujours. Ils marchèrent tous deux silencieusement, chose qui leur convenait parfaitement à l'un comme à l'autre, jusqu'à se trouver en compagnie d'Éline. Celle ci venait visiblement de terminer une conversation avec un colosse, que le tueur à gage reconnaissait comme Edwig Luthness, l'un des hommes les plus puissants de Valato. Une fois celui ci loin d'elle, il déclara :

- Une fois que tout sera prêt, je m'occupe d'elle en premier. Quelles sont les nouvelles?

La conversation qu'il venait d'avoir avec l'ange porolienne avait été d'une grande étrangeté. Jouant sur les mots, la vieille femme semblait vouloir de lui un quelconque soutien. Ses tics de langage, sa manière de parler, tout en elle lui rappelait Athis. C'est d'ailleurs sans surprises que ce dernier s'était révélé très intéressé par ses propositions. Mais Edwig s'y était opposé dès l'instant où il avait compris où elle voulait en venir. Le colosse ne désirait que peu s'engager dans une nouvelle guerre ou un quelconque complot. L'Héritier en avait déjà subit assez dans sa courte vie.
A un instant, il avait eu le sentiment qu'Athis désirait insister, mais étrangement, il ne le fit pas. L'artefact semblait maintenant comprendre qu'il n'avait plus sur son porteur l'emprise totale qui avait été sienne par le passé.

Edwig serait de toute façon seul dans le combat qui l'attendait. En effet, l'essence même de l'artefact serait assimilée dès lors qu'il entrerait dans l'arène. Un guide le lui avait dit. Lorsqu'il traversa les tribunes, il entendit les quolibet de certains Valatiens, plus ardis que les autres. Son impopularité dans son propre monde n'était pas un secret, mais il regrettait parfois de n'être respecté que chez ceux qui ne le connaissaient que de réputation. Qu'importe, sa démarche droite et assurée n'avait pas changée, et il affronterais sa concurente avec toute sa motivation. L'entrainement d'Ombre lui avait au moins donné le plaisir de la compétition, et en cela, il allait être servi. Une guide dont le nom lui était inconnu se présenta devant lui, tandis que le colosse libérait en lui les pouvoirs d'Athis et d'Ohihir. Le foulard disparut tout aussi sec, tandis que l'Ombre était téléporté dans l'arène. Et quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu'il aperçut le terrain. Rednow. La ville qu'il avait dévasté -avec l'aide, il fallait le reconnaitre, du maire de la ville ainsi que d'un gryffon-. Qu'essayaient donc de lui faire comprendre en invoquant un tel lieu? Le joyaux de Luuwr semblait en parfait état, la mer battant calmement contre ses murs, et son architecture éblouissant toujours ceux qui y tournaient l'oeil. Avec la ville du dernier affrontement, il devait s'agir du plus grand terrain qu'il avait vu pour l'instant. La taille de ceux-ci devait sans doute dépendre du pouvoir de destruction des opposants. Et dans ce cas, comme dans le dernier combat, elle était imposante. Edwig n'espérait simplement pas mourir comme l'adversaire de Miranda Hubs. Le pauvre n'avait simplement rien pu faire. Serrant les poings, le colosse crispa ses jambes, prêt à bondir. Inès Vrag n'allait pas tarder à surgir, prête à déverser sur lui une montagne d'énergie pure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 19:41

Éline marchait droit. Ce tournoi ne l'intéressait pas le moins du monde mais avait eu le mérite de réunir en un même lieu les personnalités les plus éminentes des différents mondes créés par le Pot, lequel ne se doutait visiblement pas de ce qu'il se tramait dans son dos. Sans doute avait-il décidé de rester spectateur dans l'évolution des machinations de ses rejetons, même si cela pouvait impliquer sa perte, et l'ancienne monarque n'aurait pu le lui en tenir rigueur tant son laxisme abondait dans son sens. Restait que certains pouvaient devenir dangereux pour leur petite organisation, et qu'elle faisait en sorte de les garder à l'œil. Pour l'heure, elle ne faisait confiance qu'en Valentin Aënis, Gladys Engels, et cet être nommé Reingleff. Artémis et son compère étaient de potentiels alliés, tout comme Richard Tremblat et Edwig Luthness, mais étaient également des hommes intelligents qui pourraient se retourner contre eux à tout instant. Plus important encore, il devenait urgent de se débarrasser des têtes pensantes aptes à faire tomber les masques, et le nom de Yohan Ackermann était en tête de cette liste noire. Artémis et Richard avaient déjà eu affaire à lui par le passé. L'un avait du fuir, l'autre était mort. Ses capacités intellectuelles et son expérience dans le domaine du crime en faisaient donc leur ennemi privilégié du moment ; encore fallait-il parvenir à trouver un moyen de se débarrasser de lui compte tenu de cette agaçante manie qu'avaient les guides de ramener les morts à la vie. Attaquer maintenant n'aurait servi qu'à alerter la populace. Non, mieux valait rester dans l'ombre pour l'heure. Et c'était précisément ce que faisait un homme trapu au crâne rasé, observant depuis son perchoir les mouvements de la doyenne des Monier. Valentin avait beau la considérer comme une précieuse alliée, il continuerait de l'épier pour elle, au cas où. S'il y avait bien une chose que sa carrière militaire lui avait apprise, c'était à ne jamais baisser sa garde. L'homme en question alla toutefois rejoindre les gradins pour l'heure, faisant mine de s'intéresser aux festivités. Valter, Ohlsonn de son nom, était le second de l'OSC et l'officier à la tête de l'équipe d'élite Aves, le commando le plus compétent de la terre. Il n'avait jamais reçu d'injection de Nihine et ne possédait de fait pas le moindre pouvoir mais s'était, à l'instar d'Artémis Adagio, perfectionné dans l'art du maniement des armes jusqu'à en devenir une lui-même. Sa petite taille en trompait alors souvent, pourtant sa condition physique approchait la perfection. Valter n'était en somme qu'un homme de main, mais était l'homme de main le plus compétent au monde.

En contrebas, la bataille s'apprêtait à faire rage. La vue du joyau de Luuwr enchanta unanimement le public valatien, encore sous le choc de la disparition de la plus belle cité du continent, dont ils savaient désormais pour la plupart le comment de la destruction. L'ancien maire de la cité aurait alors pu être considéré comme un terroriste, pourtant son intervention était gravée dans les mémoires comme un acte sacrificiel d'héroïsme désintéressé. Le capitaine avait décidé de couler avec son navire. Néanmoins la vermine avait regagné le rivage à la nage. Dommage. Dès le premier pas d'Inès sur les routes pavées traversant la magnifique cité fluviale, des souvenirs de guerre lui revinrent. C'était ici qu'elle avait sauvé le Sud contre les automates, et que Nigfol avait fini par s'auto-détruire. Du moins l'avait-elle longtemps cru, avant que Solunthes ne lui révèle l'était de sommeil de sa compagnonne et ne l'en extirpe, les réunissant enfin après cinq longues années de séparation. Pour cela, Inès ne pouvait à présent plus que voir en ce maître des illusions un allié comme les humains en avaient rarement disposé. Mais le moment était mal choisi pour se permettre d'avoir la tête en l'air. Ayant à l'instar des autres candidats comprit l'intérêt que recelait la position haute, Inès tenta de se téléporter loin au-dessus des toits les plus hauts de la cité, et se rendit compte qu'elle en était incapable. Réduisant progressivement la distance qu'elle souhaitait parcourir, elle finit par comprendre qu'il était tout bonnement impossible de dépasser de plus de quelques mètres les toits. Du regard, elle chercha Nathan, arbitrant la rencontre, qui les informa par télépathie, elle et son adversaire, qu'il avait été décider de réduire artificiellement la hauteur du plafond de leur champ de bataille, afin que la verticalité ne soit pas une fois encore utilisée abondement. Inès ne pesta pas. Elle n'était pas le genre de femme à râler pour un rien. Bien sûr, cette décision la désavantageait, mais elle en comprenait l'intérêt dans le cadre de cette compétition qui se voulait après tout amicale. Durant les tournois valatiens, même les seigneurs les plus fortunés étaient équipés des mêmes armures que les roturiers. C'était mieux ainsi. La nouvelle ne lui fit pas perdre foi en ses capacités ; elle se savait toujours assez puissante pour se débarrasser de n'importe quelle menace. Mais qu'en était-il réellement de ce nouvel Edwig, imprégné des essences de deux artefacts millénaires ? Esmezia avait officieusement mené l'expédition destinée à contrer cette menace et en était ressortie affaiblie, impuissante, et même effrayée. Orion, chef suprême du conseil, avait été balayé par la force sans pareil de cet adversaire. Même un jeune griffon fut vaincu ! Il était alors aisé d'affirmer qu'il n'avait jamais existé en Valato d'être plus puissant qu'Edwig Luthness, cependant un seul moyen subsistait pour s'en assurer.

Inès commença à se téléporter, passant de boulevard en boulevard, espérant trouver son ennemi le plus rapidement possible. Ses déplacements instantanés devinrent une telle routine qu'elle eut le réflexe de se téléporter de nouveau au moment où elle trouva enfin le siffleur, et dut revenir sur ses pas afin de se retrouver face à lui. Il était là, à une dizaine de mètres d'elle, sur cette rue déserte. Il n'y avait absolument nulle part où se cacher, quand bien même ils ne l'auraient probablement pas fait. La naïlikane leva immédiatement un de ses canons vers son opposant, qui ne lui donnait aucunement l'impression d'être cet énergumène dangereux qu'on lui avait décrit. Il ne fallait néanmoins pas s'y tromper, et elle le savait mieux que beaucoup pour avoir affronté le gorille d'Iyoh durant la première expédition. Un tueur assoiffé de sang, sans morale ni pitié. Voilà ce qu'il était. Résignée à ne pas se laisser apitoyer, elle plaça son index sur la gâchette puis hésita. Ainsi était-elle face à un homme désarmé, entourée d'une énergie phénoménale, ses longs cheveux d'azur flottant tel un nuage dans son dos, tandis que ses yeux luisants dévisageaient le guerrier. Nigfol l'encouragea intérieurement à attaquer, mais elle ne parvint à le faire. Pas dans ces conditions. Pas avant d'être certaine qu'il était le monstre qu'elle avait toujours pensé qu'il était. Inès baissa son arme et s'exprima de cette voix proche de celle de sa comparse.

-Vous n'êtes pas comme Gladys Engels ou Iyoh, ni comme tous ces autres ennemis que nous avons affronté. Êtes-vous seulement un ennemi ?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 20:07

Comme il s'y attendait, Inès ne mit pas beaucoup de temps avant de le trouver. Des griffes proches de celles de l'ours sortaient de ses doigts massifs et ses sens étaient aux aguets. Etant donné les capacités de mobilité presque infinies de Nigfol, il s'était attendu à une attaque surprise dévastatrice. Mais il n'en fut étrangement rien. Les deux êtres les plus puissants de Valato se fixaient l'un l'autre pour la première fois, considérant pleinement leurs capacités respectives. Prêt à bondir à tout instant, Edwig fut pourtant décontenancé par la question de la fille du dictateur déchu. Jamais il ne s'était exprimé sur ses actes, si ce n'est à Melody. Et étant donné le côté peu locace de la jeune femme, il était peu probable qu'elle même ait répété ses dires. Aujourd'hui, par la question de son adversaire, il comprennait qu'il avait peut être une chance de s'expliquer auprès de tous les Valatiens présents.

- J'ai bien peur de l'être, en effet fit-il de sa voix puissante, et il savait en cet instant que tous l'écoutaient. Mais cela n'a jamais été mon désir. J'admet, sous la supervision d'Athis, avoir ourdi de terribles machinations. Mais depuis que j'ai acquis ce nouvel état de conscience, depuis que deux artefacts sont morts en mon sein, je n'ai jamais désiré la mort de personne si ce n'est Solunthes, et si il m'étais possible aujourd'hui d'executer cette créature malfaisante, je le ferais. Le massacre qui a eu en ce lieu n'est du qu'à la peur qu'inspire mon pouvoir. En ce jour terrible, porteurs d'artefacts et gryffons se sont opposés à moi pour sauver le plus grand manipulateur de Valato, à leurs risques et périls. Les militaires eux-même ont préféré anéantir leur ville que de me voir vivre, avec des raisons que je comprends. Mais je tiens trop à la vie -et peut être à la vengeance- pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 20:32

Sans parvenir à ressentir une parfaite empathie pour le colosse, elle comprenait sa lutte. Il ne désirait que survivre dans un monde qui ne semblait aucunement adapté à la créature qu'il était devenu, comment aurait-on pu le lui reprocher ? Mais venait un moment où les faits ne pouvaient être justifiés. Edwig avait tué des hommes par milliers, avant et après sa rencontre avec Athis et la trahison de Solunthes. Tous ces crimes-ci ne pouvaient être pardonnés d'aucune façon que ce soit. Quand bien même ils l'auraient été, quelle place aurait alors occupé de titan invincible en Valato ? Edward et ses voisins du Sud avaient travaillé d'arrache-pied pour mettre fin à ce cycle de violence qui perdurait depuis bien trop longtemps. Une menace commune constituait certes une occasion de s'allier, mais l'on ne pouvait accepter que des milliers périssent pour cela. Inès reprit la parole, presque navrée d'être aussi pragmatique.

-Lorsque nous avons jugé Solunthes, il nous a affirmé que le monde se porterait mieux sans artefacts. Je porte Nigfol, et l'idée de m'en séparer m'est insupportable, pourtant il est possible que votre ennemi ne soit pas en tort. Valato n'a jamais été en paix, mais Edward et Snori ont réussi à faire changer les choses. Je comprends que vous vouliez vivre, mais je crains que votre survie et votre vengeance ne soient compatibles. Ce sera l'une ou l'autre tout au mieux.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 21:01

- Je connais Solunthes par procuration depuis plus d'un millénaire, et je peux t'affirmer qu'aussi convainquant se soit-il montré, il n'a comme motivation que le pouvoir. Mais étrangement, je ne peux qu'approuver son mensonge. Les artefacts et moi même, puisque je fais désormais parti de cette petite communauté sont un danger sans nom pour la paix et l'humanité. Mais nous ne sommes qu'une arme parmi tant d'autres. Il n'y a qu'à regarder ces autres univers.

Edwig fit une pause, avant d'observer les spectateurs, plus particulièrement les valatiens. Il ne convaincrait aujourd'hui que bien peu de personnes. Mais il aurait au moins donné son avis, ainsi que sa vision des choses.

- Il y a de cela un peu plus de cinq ans, tu as acquis des pouvoirs aussi destructeurs que les miens, et tu as tué de nombreuses personnes grâce à cela, pour ce qui semble être le bien commun. Je ne peux prétendre à de tels ambitions, mais si j'étais parvenu à en finir avec Solunthes, je peux t'affirmer qu'infiniment plus de vies auraient été épargnées. Cette créature, sans Ohihir ou Athis pour la contester, aurait été capable en moins d'une centaine d'années de se hisser au sommet du monde, et de le régir à ses bons plaisirs. Je sais que malgré tout ce que je serais capable de dire, je garderais à jamais la réputation du civicide, et peut être est-ce normal. Alors battons nous, Inès Vrag. Je suis curieux de voir si quelqu'un est capable de m'arrêter.

Et tandis qu'il prononçait ces mots, un baton métallique apparut dans ses mains, provoquant un souffle aride tout autour de lui. La poussière commença à se répandre dans l'ensemble du champs de bataille, encore pur de tout combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 22:06

Ainsi soit-il. Puisqu'ils étaient sur la même longueur d'onde, rien ne servait de continuer à parler ainsi. Sans doute Edwig avait-il raison en affirmant que Solunthes se serait joué d'eux, mais les humains ne l'auraient pas laissé faire. Puisque même le colosse affirmait son désir de combattre, ils combattraient. Faisant marche arrière, Inès tendit de nouveau son arme vers son adversaire et tira une première fois. Ses projectiles pouvaient présenter diverses caractéristiques. Souvent, leur vélocité puisait sur leur force, et vice-versa. Cette attaque-ci fut fulgurante : elle cueillit le naïlikan au niveau de l'abdomen, l'emportant sur des dizaines de mètres. Inès se téléporta de nouveau, derrière le géant, et envoya un second tir similaire. Les deux forces opposées, impactant simultanément le dos et le ventre d'Edwig, explosèrent en se rencontrant. La jeune femme, décidée à en finir au plus vite, apparut au-dessus de son adversaire alors qu'il venait tout juste d'encaisser les deux coups précédents, et tira un troisième rayon, bien plus large et puissant, qui détruisit partiellement le pont sur lequel ils se trouvaient alors, emportant le siffleur dans les eaux du fleuve.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 22:29

La vitesse d'execution de l'attaque fut telle qu'Edwig ne put qu'encaisser les coups infligés par son ennemie. Essouflé avant même d'avoir commencé à combattre, le colosse fit craquer ses épaules de douleur. La première de ces attaques aurait été capable de tuer net un porteur d'Ohihir. Il était parvenu à encaisser les coups relativement bien étant donné leur puissance, mais ne pouvait se permettre de se faire toucher aussi gratuitement. A l'instant même où ce constat lui traversa l'esprit, un rayon d'énergie encore plus puissant que les deux précédent heurta violemment son dos, et le propulsa dans la mer. Le sang battait viollement sur sa tempe, et bien qu'il espera que l'eau appaiserait cette douleur fulgurante, il savait qu'il n'en serait rien. Son instinct de survie reprennait le dessus. L'ensemble de son corps grandissait à vu d'oeil. Des poils gris poussèrent sur l'ensemble de son corps, flottant sans grâce dans les profondeurs. Des griffes de la taille de ses avant-bras et aiguisés comme des rasoirs apparurent sur ses mains et pieds, et ses yeux injectés de sang devinrent deux énormes globes oculaires parfaitement noirs.

Touchant les bas fonds de la mer de ses pattes puissantes, la créature ayant pris le contrôle d'Edwig sauta puissament, traversant l'eau comme une torpille. A l'air libre, il atterit souplement sur une haute tour de Rednow, qui heureusement supporta son poids. Repérant en quelques instants Inès, la bête poussa un terrible hurlement qui non-content de briser toutes les vitres de la ville et ébrouer les structures, vint vriller les tympans des spectateurs. Sautant sur sa cible, Edwig ouvrit sa puissante machoire, prêt à gober d'un seul trait la fille d'Igole Vrag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 22:43

Les spectateurs retenaient leur souffle. Pour beaucoup, les monstres n'existaient que dans les histoires que l'on narrait aux enfants. Même les habitants de Valato ne voyaient au final que très rarement de leurs propres yeux des créatures si fantastiques qu'elles semblaient irréelles. Mais Edwig se tenait bel et bien là, face à eux, déployant sa masse en plein cœur de la ville. L'imposante stature de la bête en disait long sur la force qu'elle était capable de déployer et suffisait à estomaquer les autres candidats, qui commençaient à craindre de devoir affronter une telle chose en finale. Orion, pour avoir affronté Edwig, savait à quel point il était dur de lui infliger la moindre blessure. Alors même qu'il n'était pas métamorphosé, il avait à l'époque induit en son corps une énergie électrique telle qu'elle aurait du l'incinérer. Mais rien. Pas une égratignure. Même lorsqu'il souffrait, son formidable corps se remettait de tous les chocs en quelques instants. Nigfol avait beau être la plus puissante des artefacts, la puissance de ses attaques ne surpassait pas astronomiquement celle des ses semblables pour autant. Ce combat là ne serait pas aisé pour Inès. Étonnement, la jeune femme était bien plus calme que ses amis dans les gradins. Edwig avait l'air fort, elle ne le niait pas, mais il était risiblement lent et prévisible. Alors qu'il bondissait sur elle, la révulseuse tendit son arme en direction de la gueule de l'immense animal et y tira un nouveau rayon, avant de se téléporter au-dessus de lui. De là, elle attaqua de nouveau, puis réitéra le processus. Les déferlantes d'énergie fusaient de toute part, à une vitesse si prodigieuse qu'aux yeux des spectateurs, la scène ressemblait bientôt à une toile vierge sur laquelle un artiste déchaîné lançait de grands coups de pinceau. Consciente que ces attaques n'atteindraient pas suffisamment Edwig, Inès décida de s'éloigner de lui et tendit ses deux revolvers. Du premier, elle tira directement sur l'œil de la bête, puis répéta l'opération avec le second. Un troisième tir partit, puis un quatrième, touchant le civicide à l'exact même endroit. Si elle ne pouvait l'atteindre d'une seule attaque, il lui suffirait de creuser petit à petit à travers cet épiderme si résistant.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Mer 15 Avr - 23:50

- Faut-il que j'aime cette blonde, soupira Oloren en se relevant. On a qu'à y aller toutes les deux. Ou même tous les tr...

Oloren regarda un instant le couloir, découvrant ma disparition. J'expérimentait la sensation du pouvoir d'Emilie, la téléportation, en prenant refuge, non pas dans ma loge, mais sur celle-ci. Je m'offrais ainsi le loisir d'une brève solitude a rêvasser sur les toits, comme nombre de ces héros dont ne parlent que livres et films. La jeune femme aux cheveux blancs se tourna vers Adel.

- Bon ... Toutes les deux, du coup ? C'est le style cardithien ? Ça te va foutrement bien ... J'suis jalouse.

Elle offrit à la jeune fille son plus charmant sourire. Adel était l'exemple même de personnage que je savais apprécier sans pour autant être à l'aise avec. Plus encore, une sensation très particulière venait me travailler l'esprit : Arawn était réapparut. Non pas que la présence du lycan me dérange, s'agissant probablement de l'individu le plus secret qui soit à Valato, mais le pourquoi encore inconnu de son retour me travaillait activement. Un seigneur lycan ne se déplace jamais pour rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Jeu 16 Avr - 17:22

La douleur terrible qui s'insinua dans ses yeux força Edwig à reposer les pattes sur terre, dans un terrible hurlement. Ainsi, Inès voulait jouer sur la distance? Très bien. Le colosse reprit sa forme originaire -aténuant ainsi l'ampleur de ses blessures- et fit apparaitre dans sa main le bâton d'Athis. La jeune femme se croyait visiblement à bonne distance de lui. Il allait lui démontrer toute son erreur. A partir de maintenant, il ne lui laisserait plus un seul instant de repos. Tapant de toutes ses forces sur un batiment administratif, il fit sonner d'une note claire et terrible son arme métallique tandis que la structure s'écroulait sans le moindre regard de sa part. Au même instant, il poussa un cri gutural d'une puissance égale. Son cri seul aurait sans doute suffit à tuer toute créature à une quinzaine de mètres de lui. Il en était malheureusement autrement pour Inès Vrag, protégée par Nigfol. Pourtant, même elle ne pouvait se targuer de pouvoir ignorer ce tintamare.

Alors que la femme, confuse, semblait vouloir protéger ses oreilles, Edwig bondit sur elle et la frappa de toutes ses forces au visage. Profitant de son avantage, il la saisit ensuite à la gorge, et la plaqua au sol, bourrant son abdomen de coups avec sa main libre. L'Ombre admettait être un piètre connaisseur des pouvoirs de Nigfol. Malgré toutes les connaissances acquises grâce à Athis et Ohihir, il était bien incapable de savoir si Inès pourrait se téléporter malgré son emprise sur elle. Il profita du temps où il la tenait entre ses griffes pour la blesser du mieux qu'il pouvait, conscient qu'il n'arriverait pas à se débarasser d'elle en une seule attaque fulgurante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Jeu 16 Avr - 19:29

Adel s'étonna du compliment d'Oloren. Ce n'était pas tous les jours qu'on la félicitait sur son physique pour lequel elle ne prêtait qu'un intérêt moindre, et bien que le geste lui fut plaisir elle n'en fut pas moins surprise d'apprendre que son interlocutrice la jalousait sur ce point. La benjamine Ehlkaÿd était ce genre de femme si belle que tous les regards étaient irrémédiablement attirés vers elle sans qu'un effort quelconque soit à fournir. L'adolescente ne s'attarda toutefois pas sur ce point qui lui semblait dérisoire, s'intéressant plutôt à la soudaine disparition du garçon. Elle avait longtemps servi l'ordre et, bien que non croyante, s'intéressait grandement au culte et à l'existence potentielle d'entités supérieures. Ceux qui se faisaient appeler créateurs répondaient à une grande majorité des critères divins habituels, aussi aurait-elle aimé pouvoir les interroger à ce sujet. Au moment où elle croisait enfin le seul des trois encore sur place, celui-ci s'éclipsait. C'était peut-être mieux ainsi. Adel répondit à la question d'Oloren d'un simple hochement de tête. Elles iraient ensemble jusqu'aux tribunes, mais elle la laisserait régler ce qu'il y avait à régler avec Alix. Cette dernière, assise droite dans son siège, regardait le combat en cours en se retenant difficilement de lancer des coups d'œil vers les couloirs où se trouvaient encore ses amies. Esmezia avait remarqué le manège mais préférait se concentrer sur Inès pour le moment : elle semblait en mauvaise posture.

Si Edwig possédait bien des qualités en tant que guerrier, sa résistance sans borne surpassait tous ses autres atouts. Les mêmes assauts qu'il venait d'encaisser avaient autrefois détruit une armée entière, et lui s'en tirait avec de simples égratignures. Il était d'ailleurs si confiant en ses capacités qu'il se permit de rétrograder ses pouvoirs, reprenant forme humaine. La révulseuse pensa à profiter de cette occasion inespérée lorsque ses tympans manquèrent d'exploser. Faisant en l’occurrence usage de ses réflexes primaires humains, la jeune femme plaqua ses mains sur ses oreilles et ne vit pas son adversaire arriver. Elle qui possédait une mobilité ultime s'était faite prendre de vitesse. Le premier coup du colosse fut si terrible qu'Inès crut son nez et sa mâchoire brisés ; et lui n'en avait aucunement fini avec elle. Il frappa de nouveau à plusieurs reprises, mettant à mal ses entrailles, si bien qu'elle régurgita tout ce qu'elle avait avalé depuis la veille. Inès seule n'aurait jamais pu s'en tirer compte tenu de l'état second dans lequel elle se trouvait du fait de la douleur. Fort heureusement, elles étaient deux à partager ce corps et Nigfol décida de prendre le contrôle, téléportant son réceptacle loin de là. Inès se retrouva allongée dans une fontaine, l'eau recouvrant à moitié son visage, à l'autre bout de la ville. Elle n'était parvenue à maintenir la forme hybride de son artefact qui était redevenu bracelet de dont l'avatar flottait près d'elle, exaspéré. Son apparence était somme toute similaire à celle de sa gardienne en seconde forme, si ce n'était que leurs visages respectifs étaient très différents. Les lèvres bleues de l'incarnation spectrale de Nigfol remuèrent, cependant Inès ne parvint à comprendre un traître mot. Recroquevillée, les mains sur l'estomac, elle se retenait de hurler de douleur. Elle ne connaissait pas assez son anatomie pour l'affirmer mais était persuadée qu'il y avait eu de la casse là-dedans, et le sang qui s'écoulait de tous les orifices de son visage venait la conforter dans ce sentiment. Elle se sentait à dire vrai si faible qu'elle ne pensait pas pouvoir se redresser. Peut-être allait-elle mourir ainsi, noyée dans les quinze centimètres d'eau de la fontaine, centimètres qui commençaient par ailleurs à adopter une insolite couleur, provoquée par le mélange des vomissures et de l’hémoglobine. Nigfol leva les yeux au ciel.

-Bon bah allez, debout ! lança-t-elle.

Inès tourna vers elle des yeux inquisiteurs et tenta de lui répondre par une pique acerbe qu'il lui fut impossible de formuler tant son souffle était coupé. Nigfol fit cette fois la moue, comprenant que sa camarade était dans un état déplorable. Elle ne savait pas ce qu'était la douleur, aucun artefact ne pouvait prétendre ressentir cela, néanmoins elle parvenait à saisir en constatant la posture lamentable de la naïlikane qu'il fallait trouver quelque chose, et vite.

-Il faut qu'on repasse en plein pouvoir sinon il va nous tomber dessus. On a beau fuir, il a le flair d'Ohihir.

À défaut de constituer un soutien moral convaincant, Nigfol avait raison. Au prix d'un effort de volonté et d'un cri qu'elle ne chercha pas à retenir au moment de poser son pied gauche à plat, Inès parvint à se redresser. À bout de souffle, elle envoya à sa compagnonne un signe qui lui suffit amplement. L'avatar se mêla au corps de l'humaine, laissant place à leur forme hybride. Inès souffla un coup. La transformation lui avait fait du bien, chassant une partie de la douleur sans pour autant la guérir. Inutile de chercher à marcher pour l'heure ; il faudrait se contenter de vol et de téléportations. Avant de repartir à l'assaut, il devenait nécessaire de trouver une moyen de contrer les attaques sonores d'Edwig. Nigfol informa son amie qu'elle pouvait la priver de son audition. Cela était susceptible de l'handicaper, mais Inès accepta ce compromis. Que le monde était drôle, ainsi silencieux. La jeune femme le contempla quelques secondes avant de repartir, privée de communications avec son acolyte. Elle ne pouvait plus que compter sur elle-même désormais. Il fut tout aussi aisé de trouver Edwig cette fois-ci que la première. Espérant que sa réaction soit de tenter un autre hurlement ou tout autre équivalent, Inès compta sur l'effet de surprise et fonça, se téléportant si près du colosse que leurs corps semblaient, au loin, s'étreindre. Plaçant son canon gauche sous son menton, elle tira une première fois, propulsant l'homme dans les airs, puis enchaîna les assauts qui le firent monter toujours plus haut. Ceux-ci ne le blesseraient certainement pas, cependant c'était bien sur la chute à venir que comptait la révulseuse. Quoique. Elle fut elle-même surprise de voir qu'Edwig ne pouvait monter plus haut qu'une trentaine de mètres, et se souvint alors de la règle instaurée par Nathan. Parfait ! Puisqu'elle était en mesure de le repousser indéfiniment et qu'elle disposait d'une paroi indestructible, elle allait tenter de s'y écraser. Continuant son assaut implacable, Inès projetait encore et encore Edwig directement sur ce plafond invisible, ne lui laissant jamais le temps de redescendre de plus d'une vingtaine de centimètres avant que le prochain impact ne l’atteigne.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Ven 17 Avr - 20:37

Des plaies brûlantes, aussitôt cautérisées, commencèrent à apparaitre sur les flancs d'Edwig. Ce qui lui arrivait était tout simplement aberrant. Comment pouvait il rebondir ainsi dans le ciel, sur un bouclier invisible? Le corps meurtri par les coups répétés de Nigfol, il peinait à réfléchir, subissant les assauts de la fille d'Igole Vrag sans rien pouvoir y faire. Le bon côté de la chose était que les rebonds face à ce mur invisible ne lui causaient presque pas de dommages. On ne pouvait en dire autant de l'assaut qu'il subissait. Ecoutant une nouvelle fois son instinct, il reprit sa forme de loup, ce qui eut pour effet de perturber le manège incessant d'Inès. La bête s'échoua au sol, transperçant les dalles formant le sol de Rednow, pour se retrouver une nouvelle fois sous l'eau. Un liquide noir, composé de son sang, mais aussi -il le sentait- de l'essence d'Athis et d'Ohihir se répandit dans la mer. Cette substance étrange, loin de se disperser dans l'eau, semblait conglomérer autour de lui. Malgré ses pensées primitives -dues à la forme qu'il ne maitrisait pas encore- il comprit que le fluide corporel, dont il percevait encore l'existence, était encore une partie de son être, qui tentait indubitablement de retrouver sa place d'origine. Une propriété de son nouveau corps qu'il découvrait à l'instant. Edwig ne pouvait être tué. Néanmoins, les guides avaient été clairs avec lui. Une fois arrivé à la perte de conscience, il serait considéré comme hors-jeu. Chose tout à fait compréhensible si l'on voulait mettre en place une compétition digne de ce nom. Chose qui risquait de toute façon d'arriver d'ici peu, si il continuait d'encaisser autant de coups. Surgissant une nouvelle fois de l'eau, il hurla afin de tenter sa dernière stratégie mise en place, mais ne reçut en retour qu'une nouvelle série de tirs qui le replongèrent dans la mer. Son adversaire avait visiblement trouvé un moyen de contrer son cri.

Sous l'eau, chaque vibration semblait amplifiée, et Edwig eut vite fait de repérer la localisation d'Inès. Arrachant de ses griffes le sol en dessous de la jeune femme, il ressurgit, gueule en avant, tentant de la happer avec sa machoire puissante. Ses dents s'entrechoquèrent dans un claquement sinistre. La porteuse de Nigfol avait une nouvelle fois disparue. Las de cette mascarade, il commença à sauter de manière totalement aléatoire dans toute la ville, attendant de voir reparaitre Inès à chaque coin de rue. A la vitesse à laquelle il se déplaçait, même elle aurait du mal à l'atteindre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   Ven 17 Avr - 21:00

Inès laissa Edwig retomber au sol, consciente que tenter de stoper sa chute serait vain, mais elle n'avait aucunement prévu qu'il traverse les dalles de Rednow et se retrouve sous la mer. Elle passa, quelques instants plus tard, à deux doigts de se faire dévorer. La perte de son audition avait beau avoir ses avantages, il n''en devenait cependant que plus difficile d'esquiver les attaques conventionnelles. S'élevant le plus haut possible, elle tenta de suivre le monstre titanesque du regard, lorsque celui-ci se mit à bondir dans la cité, détruisant les bâtiments et autres infrastructures comme s'il brisait des brindilles. Il ne subissait pas de dégâts, ne fatiguait pas, et disposait d'une force colossale. À ce rythme là elle allait finir par lui concéder la victoire. Tant pis, il était grand temps de passer à l'assaut final. Celui-ci serait brutal et quelle qu'en soit l'issue, un seul d'entre eux se tiendrait debout. Lasse de se dissimuler, la jeune femme se téléporta à l'endroit exact où venait d’atterrir Edwig. Elle ouvrit les doigts et les revolvers qu'elle tenait alors disparurent, allant rejoindre le flot d'énergie électrique qui flottait constamment autour de l'hybride. Ce flot se déforma un instant, puis l'énergie revint vers les mains d'Inès pour y prendre une forme différente. Ce furent cette fois-ci deux lames fines, d'environ un mètre de long, doublement tranchantes et à la pointe acérée, qui apparurent au creux des poings de la révulseuse. Ces épées, d'aspect noble, n'étaient pas de simples armes blanches. Elles regorgeaient du pouvoir rarissime de la fille du dictateur naïlikan, et pouvaient ainsi repousser tout ce avec quoi elles entraient en contact. Esquivant sans difficulté un coup de patte grossier mais dévastateur, Inès se glissa sous le ventre de la créature et y enfonça sa lame droite, jusqu'à la garde. Compte tenu des échelles respectives de l'arme et de la cible, la blessure devait s'avérer risible, du moins pour l'heure. La championne du Sud activa le pouvoir répulsif de son épée. La chair d'Edwig s'écarta alors autour de la blessure, se déchirant violemment dans un torrent de sang. Improvisant cette stratégie sur le fil, Inès fit de nouveau changer son arme gauche, transformant la lame en revolver. Elle retira l'épée et pointa le canon droit sur la plaie, tirant une nouvelle salve. Son regard, luisant, n'exprimait aucun plaisir à torturer ainsi un homme, pourtant elle n'hésita pas. Le formidable instinct combatif de Nigfol guidait ses gestes.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour 4 : Duels (1/2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 4 : Duels (1/2)
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [All GPS] Mise à jour des radars pour Tomtom et iGO8 et les autres ...
» [AIDE]Mise à jour Desire impossible.
» [INFO]Mise à jour OTA 2.10.405.2 disponible pour le Desire
» [ROM 2.2 RC OFFICIELLE][MISE A JOUR OTA FRF85B] Pour FRF83
» Mes trouvailles du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Multivers :: Le tournoi du Pot :: Le grand tournoi!-
Sauter vers: