Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Jour 3 : Combats en équipe (2/2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Jeu 5 Fév - 11:18

Le colosse de métal venait de voler en éclat face aux assauts de June, répandant autour d'eux une pluie de métal aux alentours. La détonation fit l'impression d'un électrochoc pour Anya, réalisant que son allié si puissant venait de périr face à la force brute de l'homme sans âges en face d'eux. Les oreilles stridantes, emplie d'un profond malaise, la SCAMT, à quelques centaines de mètres au dessus du sol, tenta de trouver du regard Valentin Aënis, ce qu'elle ne parvint à faire. Le retour à la réalité s'opéra très vite, lorsque quelques rayons de lumière brute se dirigèrent vers elle. Sans grand effort, la jeune femme parvint à les esquiver. Ne cessant de se mouvoir dans le ciel, elle se révélait être une cible difficile.

Feintant la fuite, Anya sauta au loin, diminuant sa masse à un point qui en devenait tellement minime qu'un vent descendant la ramena à une vitesse inouïe et dans une courbe calculée à la perfection en direction de ses adversaires. Dès que la descente fut amorcée, la leadeuse de l'équipe Mantis inversa son poids, qui devint assez similaire à celui d'un pachyderme. Pieds joints, elle atterit sur le dos d'Oloren, écrasant ses deux adversaires au sol, l'épée à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Ven 6 Fév - 3:12

Oloren tenta de ralentir son adversaire et de s'enfuir grâce à sa prodigieuse vitesse, mais le temps qu'elle exécute sa pensée, elle était déjà écrasée au sol. De retour dans les gradins, elle se frotta le visage en regardant ses amis.

- NON MAIS C'EST QUOI CES MALADES ? hurla-t-elle, indignée.

Elle s'assit tout juste après avoir crié, l'adrénaline commençant à redescendre, il était à prévoir que la jeune fille aux cheveux neige puisse craquer, à cause de ses nerfs fragiles. Il n'en fut rien, cependant, elle s'allongea - ou plutôt se laissa tomber - sur les genoux d'Alix.

- J'suis claquée ...


Sur le champs de bataille, June réapparût un peu plus loin de la zone d'impact. Au maximum de sa vitesse, sa capuche et son foulard s'étaient arrachés. Il dévoila un visage plat, vide, dont on ne distinguait que deux orbes jaunes brillantes reposant sur celui-ci, et des cheveux noirs et raids, tombant entre ses omoplates, en queue de cheval. En une seconde très courte se poursuivit un grand nombre de chose : le sourcier ouvrit une gueule rouge bardée de crocs jaunâtres couverts de filets de bave gluants, terminant sans langue par un gouffre sans fond.



C'est suite à cela qu'un rugissement terrible retenti, suffisamment fort pour qu'il raisonne et créé des échos. Un hurlement qui fit naître un puissant rayon lumineux. La lumière avait alors atteint une telle intensité qu'on ne pouvait à présent plus définir sa couleur. Pas même grâce à Jules, qui ne regardait déjà plus. Son corps entier se recouvrit de cette lueur, puis il relança d'autres rayons lumineux en direction de la jeune fille. Elle ne pouvait visiblement l'attaquer qu'au corps à corps, aussi avait-il l'avantage à distance. Et si elle parvenait à se rapprocher, elle signerait sa défaite, il restait encore quelques jokers dans les mains de June ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Ven 6 Fév - 18:03

Le hurlement du monstre en face d’elle provoqua une onde de choc faisant s’envoler la poussière tout autour de la créature humanoïde. Les cheveux d’Anya suivaient eux aussi la cadence, frémissant avec intensité. L’épée remise au fourreau, la jeune femme contemplait la bête, finalement pas tant impressionnée. Elle s’était attendue à quelque chose de la sorte dès que pour la première fois elle avait aperçu son adversaire. Bien peu de personnes, dans les tribunes, ne devaient parier sur elle à l’heure actuelle. Mais loin de la gêner, cette pensée la remplit d’orgueil. Elle n’avait désormais plus rien à perdre, et tuer des monstres était devenu sa spécialité, depuis qu’elle travaillait à l’OST. Adepte du spectacle, la SCAMT sortit son arbalète de son dos, et alors que la chose qui se faisait appeler June tirait de sa bouche un rayon mortel, la jeune femme tirait un carreau en direction de sa tête, tout en effectuant une roulade dans les airs afin d’éviter l’attaque.

Restant en mouvement, la jeune femme esquivait esthétiquement les tirs, certains passant à quelques centimètres de sa peau. Lorsqu’une accalmie se fit ressentir, Anya prit le temps de recharger efficacement son arme, bien consciente qu’elle ne pourrait jouer à ce jeu bien longtemps. Ses jets, d’une précision presque parfaite, atteindraient sans doute à un moment ou un autre June…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Sam 7 Fév - 17:42

[ https://www.youtube.com/watch?v=k1-TrAvp_xs ]

Les carreaux volaient en direction de June, mais pour chacun d'entre eux, plusieurs rayons lumineux étaient à leur tour tirés, et les projectile d'Anya se voyaient ainsi désintégrés dans la lumière. Si elle profitait des accalmies pour recharger son arme, alors il n'avait qu'à ne pas lui en laisser. Ainsi, pendant qu'il continuait à diriger de nombreux rayons à un rythme effréné en direction de son adversaire, le sourcier en propulsa une partie dans les airs, et les fit retomber après avoir décrit un arc de cercle, créant comme de nombreuses branches de saule pleureur, tout en intense lumière, les branches tombaient les unes devant les autres, couvrant chaque fois un peu plus de terrain. Cette fois-ci, Darius ne pourrait pas la sauver. Bien que cela suffise à abattre la plupart des bâtiments, déjà en bien mauvais état, il subdivisa chaque rayons pour qu'ils ne soient désormais pas plus épais qu'une aiguille.

Il reconnut une adversaire pénible en Anya, mais il doutait qu'elle sache esquiver une pluie ...

Dans les gradins, le silence se fut devant se spectacle magnifique, et bien que les sourciers de Taetra fassent grise mine, d'autres semblaient s'émerveiller ensemble, comme ce fut le cas pour Oloren, qui s'était redressée et serrait à présent Alix contre elle. Raphaël s'était pour sa part posé près de Lilia et Charlène. Edwig avait la compagnie d'Erlyn.
Enfin, Christian s'était placé aux cotés de Gareth.

- C'est beau, dit-il simplement.

Il tentait d'engager une conversation tout en sachant qu'elle serait compliquée, mais Gareth avait été son ami avant d'être celui de Raphaël, par un temps bien lointain, un temps ou il y avait une certaine personne, une personne qu'il avait aimé. Et qui était morte. Beaucoup de choses s'étaient produite, et beaucoup de temps avait passé depuis, ce qui s'avérait être la seule raison et le seul espoir de l'ange blanc de renouer les liens avec les autres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Sam 7 Fév - 18:28

La course effrenée d'Anya ne semblait pas avoir de fin. Le monstre s'opposant à elle avait visiblement des ressources illimitées. Si la jeune femme avait cru en leur chance par le passé, elle comprennait désormais qu'ils avaient perdu dès le commencement. Ne désirant pourtant pas laisser sonner le glas de sa défaite ainsi, la SCAMT continua de tourner autour de son adversaire, heureusement statique. Alors qu'une pluie d'infimes comètes s'apprêtait à s'abattre sur elle, l'officière changea subitement sa course, se dirigeant vers June tout en esquivant tant bien que mal ses rayons de lumières. Un trait atteint son épaule gauche, dont le sommet se disloqua dans une giclée de sang bien vite évaporée. Cela n'arrêta pourtant pas Anya, malgré la douleur lancinante qu'elle ressentait. Son sabre à la main, elle continuais à progresser tête baissée vers la créature dans le but de l'embrocher. Seulement une dizaine de mètres la séparait de son objectif lorsqu'un deuxième tir la toucha à la jambe, qui se désintégra sur le coup, provoquant un vol plané. Malgré la souffrance intolérable, Anya était parvenue à conserver son arme, pointée à bout de bras devant elle, et se rapprochait à une vitesse phénomènale de June. Leurs yeux se croisèrent pendant un laps de temps court, mais qui sembla infini. Alors que la lame se rapprochait du coeur de la bête, l'officière se demanda ce que signifiait cette expression placide sur son visage. La créature pouvait-elle ne serais-ce que ressentir une quelconque émotion. Elle en doutait fortement, bien qu'elle n'aurait sans doute jamais la réponse à cette question. Les yeux jaunes de la bête brillaient d'une lueur que la jeune femme aurait qualifiée de malsaine, lui rappelant les Khaans qu'elle avait chassé toute sa vie. Soudain, leurs regards se séparèrent après une attente qui avait semblée infinie, et la jeune femme se concentra sur le point où devait se situer le coeur du monstre. Avec son élan, la lame transpercerait sans nul doute l'intégralité du corps. June, lui, semblait regarder un point dans le ciel, au dessus d'elle.

Puis tout cessa soudainement. Sans qu'elle puisse dire combien de temps s'était écoulé, elle reparru dans les tribunes. Comprennant soudain sa défaite, elle lança un regard d'excuse à Darius puis à Valentin Aënis. Déçue, elle retourna vers l'OSC et s'assit auprès de Vallen. Limstella, puis elle... La déception devait être grande pour leur supérieur... Ne restait plus que son ami et Ethan. Elle espérait sincèrement qu'ils vaincraient leurs adversaires...

Gareth ne répondit pas à Christian, admettant pourtant intérieurement que la vue du pouvoir de June se révélait magnifique. Son ancien ami n'était pour lui que le souvenir de sa propre déchéance, et bien qu'ils aient au final beaucoup en commun, jamais le nordique n'aurait comploté ainsi, quelle que soit sa peine. Acquiescant d'un hochement de tête à la tentative de réconciliation de Christian, il ne lui accorda qu'un regard froid avant de chercher des yeux Layla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Sam 7 Fév - 21:31

Les prochains participants furent annoncés, pour les quelques rares spectateurs ne connaissant pas par coeur le programme de la journée. Artémis se craqua les articulations des doigts, antipathique au possible. June s'était révélé comme un adversaire insurmontable pour l'équipe qu'il jugeait pourtant ravageuse composée par Darius Meffert et Anya Belse. Un de leurs adversaires, le dit "Jules" venait du même monde, et de ce qu'il avait plus ou moins compris, du même Créateur. Les informations qu'il avait pu récolter à son sujet étaient minimes, et cela ne faisait qu'augmenter sa méfiance au sujet de l'adolescent. Quant à la porteuse d'artefact, bien qu'il ne s'y frotterait pas personnellement, il l'évaluait comme bien moins dangereuse, malgré ses capacités phénoménales au corps à corps. Il la savait d'une puissance moindre comparée à Charlène, mais pour autant d'une expérience bien supérieure à son ancienne élève.

Vérifiant chacun de ses équipements méticuleusement, il constata avec satisfaction que tout était en place. Il ne pouvait malheureusement pas en dire autant de sa coéquipière, qu'il avait tant bien que mal essayé de brieffer, de manière trop succinte à son goût. L'ancien chef de la mafia de Cardith s'était néanmoins énormément intéressé à ses échanges avec le récent perdant Darius, et s'inspirant de son élève, avait beaucoup fréquenté l'élite de la Terre, constatant avec surprise que ces derniers vivaient dans un monde assez similaire au leur. Il avait dès le premier regard identifié Valentin Aënis comme un homme de sa trempe. Chassant pour le moment ces idées parasites de sa tête, le tueur à gage s'assit en tailleur et médita quelques instants en attendant Charlène... Son manque de ponctualité l'agaça encore quelques instants, avant qu'il ne s'abandonne à son court exercice de préparation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Sam 7 Fév - 22:57

Ainsi le combat avait-il prit fin par la défaite étincelante d'Anya Belse, qui avait jusqu'au dernier instant tenté de l'emporter. Sa performance, bien que peu efficace, avait eu le mérite d'être esthétique et de susciter l'admiration d'une bonne partie du public. Il fallait dire que les membres des prédateurs de l'organisation savaient comment se donner en spectacle : cela faisait partie de leur travail. Restait que la puisse sans limite de June demeurait ce qui travaillait les esprits. Pour l'heure, trois performances se dégageaient. Celle-ci toute récente, celle de Skyler lors du combat d'ouverture, et le déploiement de force incandescente de Pandora qui avait malgré tout perdu. Ainsi, les paris, nombreux, étaient en faveur du garçon et de la créature encore en lice. Mais la compétition ne faisait que commencer et nombre de surprises attendaient encore les spectateurs. La prochaine confrontation fut vite annoncée, tandis que le terrain se transformait, passant de ce vaste terrain vague à une unique plateforme circulaire et sans obstacle, d'un rayon d'une quinzaine de mètres. Le ton était donné. Quels que soient les candidats, ils ne pourraient pas éviter l'affrontement dans ces conditions. Charlène, les yeux rivés sur Darius, ne remarqua qu'à la troisième occurrence que Lilia lui appuyait sur l'épaule. Surprise, elle se tourna vers son amie et remarqua au même instant la présence de Raphaël.

-C'est à toi, lui rappela Lilia.

-À moi...répéta-t-elle.

Le front plissé, l'adolescente se mordillait l'intérieur de la joue. Maintenant que Darius avait perdu elle devait gagner si elle voulait prétendre l'avoir dépassé dans cette compétition, mais voilà, Charlène n'avait rien d'une héroïne. Elle était née avec une force colossale qui s'était développée puis qu'elle avait appris à maîtriser ; pour autant elle n'était pas du genre à se jeter dans la mêlée. Certes, elle avait l'une des premières à affirmer sa volonté de venger Lilia, et elle devait admettre aimer se battre contre ses camarades du club, mais là, il s'agissait d'une toute autre chose. Ce June était un véritable monstre. Or en face se tenait un type du même acabit. De ce que lui en avait dit Darius, il s'agissait même de son supérieur, il devait donc certainement être plus redoutable encore. Et avec lui cette femme au visage fermé qui lui faisait froid dans le dos. Charlène ne savait pas mentir et ne savait de fait pas se mentir à elle-même non plus, aussi se tourna-t-elle vers ses deux aînés avec des yeux ronds.

-J'ai peur, avoua-t-elle.

Dans les tribunes de la Terre, Vallen avait gardé la main serrée sur la poignée de sa lame durant une bonne partie de la durée du combat. Ce June...il lui rappelait Kiwi. Un être de ténèbres, une créature éthérée instables. Comment ne pas penser aux sprinkhaan en les voyant ? Il avait l'impression d'être de nouveau en mission pour l'organisation, et cela ne lui plaisait pas. Affronter des humains lors de cette compétition amicale était une chose, mais ces monstres lui faisaient revenir en mémoire des images traumatiques. Il craignait que son amie n'aie ressenti la même chose et alla à sa rencontre sitôt qu'elle fut parmi eux. Anthony le devança toutefois, souriant comme à son habitude.

-Anya, Anya, tu me déçois ! clama-t-il. Je t'ai pas laissé Mantis pour que tu perdes.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 1:10

Raphaël sourit à la remarque de Charlène, puis lui caressa le dessus de la tête d'une main, l'ébouriffant légèrement.

- Tu as raison d'avoir peur. Ces types de Taetra, de ce que j'en sais, c'est les deux pire du lot, si on met de coté le père de ton nouvel ami. Honnêtement, je ne sais pas trop comment tu devrais aborder ce combat. Il y a ici les pires adversaires que l'on puisse trouver dans tous les différents mondes, mais tu en fais aussi partie, ce qui veut dire que tu as les capacités pour gagner. J'ai confiance en toi, et puis ce n'est pas grave si tu perds, tu reste une fille formidable.

Puis il la pris dans ses bras, un court instant, mais un instant suffisant. Le regard plein d'assurance, il fit un clin d'oeil à la jeune fille.

- Allez file, et montre leur de quoi tu es capable.


Plus loin, June, qui avait lui aussi rejoint les gradins, fit le déplacement jusqu'à rejoindre Anya. Sa bouche ne s'ouvrit pas lorsqu'il parla, et sa voix monstrueuse avait laissé place à une autre, une voix de femme, un peu cassée sans être désagréable.

- Vous avez été très belle dans votre dernière action. Je vous prie d'accepter mes félicitations, et mes excuses pour la violence dont j'ai pu faire preuve.

Là dessus, il s'inclina simplement et après avoir regardé de ses yeux brillants la SCAMT et ses camarades, il fit demi-tour et commença à reprendre son chemin, sans direction précise, pas même en direction des membres de Taetra ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 11:52

Les propos tenus par Raphaël ne la rassurèrent pas forcément, et elle eut un mouvement de recul lorsqu'il la prit dans ses bras, mais ne se débattit pas pour autant, comprenant qu'elle n'y échapperait pas. Elle n'avait jamais vraiment apprécié ces grands élans d'affection auxquels ses amis se laissaient si souvent aller, mais c'était ainsi qu'ils lui exprimaient son soutien. Ce n'était pas si mal de savoir qu'elle en avait, après tout. Elle remarqua avant de quitter les gradins réservés à Cardith que la quasi-totalité des membres de l'institut portaient sur elle ce même regard bienveillant que lui offrait le fils Monier, et elle se sentit rougir. Elle, au centre de leur attention, ce n'était pas banal. Elle n'aurait su dire si cela lui déplaisait réellement, et y réfléchirait plus tard. Valentin la gratifia à son tour d'un clin d'œil à son passage, et même Miranda semblait lui dire, sans mots, quelque chose de l'ordre du « pulvérises ces connards ». Compte tenu du langage employé au quotidien par la jeune fille, on devait en tout cas en être proche. La jeune mutante à la force démesurée avança jusqu'à la porte menant à leurs quartiers, avant de marquer un temps d'arrêt. Elle n'avait pas la moindre idée d'où se trouvaient les vestiaires. Pour se battre il lui faudrait en effet enfiler quelque chose de plus approprié, et son petit doigt lui disait qu'Artémis avait déjà quelque chose en tête. Avant qu'elle n'ait eu le temps de demander le chemin à emprunter à l'un de ses amis ayant déjà participé, un guide apparut face à elle. C'était un homme d'une trentaine d'années, le teint légèrement mat, les cheveux bruns bouclés en bataille sur son crâne. Il portait le costume sombre typique des siens ainsi qu'une belle barbe d'une semaine, avait deux yeux d'un bleu limpide, un nez droit et des lèvres pulpeuses. De taille moyenne, il était cela dit fin et athlétique, et se mouvait avec une élégance couplée d'une assurance sans borne. Miranda, dont les hormones étaient à fleur de peau compte tenu du stade de l'adolescence qu'elle traversait actuellement, sentit sa gorge se nouer. Cet être-là était une allégorie du beau, un concentré de perfection. Et elle ne s'y trompait pas : les autres guides présents dans les gradins et l'arbitre de l'arène s'étaient presque immédiatement tournés vers le nouvel arrivant, ébahis. Ce dernier tira une légère révérence et s'exprima d'une voix chaleureuse.

-Permettez que je vous guide, Charlène Pynt.

Peu décontenancée, flegmatisme obligeant, l'adolescente prit la main qu'il lui tendait en acquiesçant simplement, et ils disparurent tout deux pour atterrir à l'entrée des vestiaires. Charlène le remercia simplement et il se téléporta une fois encore, non pas sans une nouvelle révérence au préalable. Daniel m'interpella alors que je venais d'arriver dans les tribunes de l'institut au même instant.

-C'était qui celui-là ? me demanda-t-il.

Je m'installai près du mutant, création originelle d'un de mes anciens camarades, et lui répondit après avoir dévisagé avec tendresse Serena.

-C'était Nathan, le plus éminent des guides. Il aspire à devenir archange, et je pense qu'il est bien parti pour.

-Archange ? reprit Awa, qui s'était assis non loin de son ami.

-Yep. Les êtres les plus proches du Pot. On n'en parle que dans les légendes, mais il est dit que leurs pouvoirs sont d'un niveau incroyable. Ils seraient plus forts que les quatre maîtres originaux des éléments, plus forts que les inférieurs comme Kayoshin, plus forts que toi Émilie. En tout cas c'est pas tous les jours que Nathan débarque en personne.

Nathan, et les archanges. Lilia l'avait bien retenu et comptait bien en toucher deux mots à Yuko la prochaine fois qu'elle l’apercevrait. Lui préférait assister aux combats depuis sa loge, prenant scrupuleusement en note tous les éléments pouvant donner un avantage quel qu'il soit à son ancienne collègue. Ce guide ne participait évidemment pas au tournoi, mais il n'en restait pas moins que la mutante à l'aura était curieuse d'en savoir plus. Pour l'heure, elle préférait cela dit se concentrer sur la confrontation à venir. Skyler vint la rejoindre, elle et Raphaël. Il s'accouda à la rambarde, à un mètre devant eux.

-Elle va gagner, affirma-t-il. Quand on s'est battus, elle aurait pu me tuer n'importe quand.

-Elle est si forte que ça ? s'étonna la jeune femme.

-Ouais. Si celle de Valato vient la chercher au corps à corps, elle est foutue. En tout cas, elle est plus forte que moi, c'est dire.

Sur ces derniers mots, il se tourna vers Lilia, un sourire narquois aux lèvres.

-Tu vas me dire que je suis vaniteux, hein ?

Elle lui répondit avec un calme et un sérieux qui le déstabilisa.

-Non, pas du tout. C'est vrai que tu es très fort. Mais j'ignorais que tu tenais Charlène en haute estime.

-Ouais. Bah comme l'a dit le piaf, l'autre en face est fort aussi.

-Y'a que moi qui l'appelle « le piaf » ! intervint Lars.

Charlène, plus bas, entra dans les vestiaires et vit que son ancien professeur s'y trouvait déjà. Elle ne savait pas vraiment comment réagir par rapport à ce qu'elle avait appris de lui suite à la compétition. Il était le commanditaire d'une tentative d'assassinat sur Barry Lebeau qui avait failli coûter la vie à certains d'entre eux. L'institut avait alors été détruit, et ses membres ne s'en étaient sortis que grâce à l'intervention de Benjamin puis l'activation opportune de l'aura de Lilia. Il les avait forcé à se servir de l'une des leurs comme arme, alors que Raphaël et Lars n'étaient même pas présent sur place. Il était également la source des malheurs passés de Gareth, et avait fondé une organisation criminelle qui avait fini par coûter la vie de Yuko, et son camarade avait bien failli tuer Lilia. Il avait tenté de se servir de Skyler pour en faire un pantin à sa merci, exploitant ses capacités pour son compte, mais malgré tout cela, il n'en restait pas moins un excellent professeur grâce à qui Charlène avait appris à bien mieux contrôler sa force. Certes, c'était Raphaël qui avait forcé l'adolescente à prendre ces cours, mais malgré sa mauvaise volonté du début, elle avait fini par apprécier ces séances. Peut-être parce qu'au club, on ne la jugeait que par ses aptitudes au combat et qu'elle était dans ce domaine la meilleure. Peut-être aussi parce qu'elle était la seule à s'opposer à la tyrannie de Skyler et qu'elle avait de ce fait un semblant de reconnaissance de la part des autres. Elle s'était sentie apprécie pour cela, et la situation avait regonflé son ego. Lorsqu'enfin l'adolescente se décida à avancer, quatre bonnes minutes étaient passés durant lesquelles elle était demeurée immobile, perdue dans ses pensées. Elle fourra ses mains dans les poches de son baggy après y avoir rangé son caméscope, et interrogea son mentor du regard. Il savait comment gagner, aussi le laissait-elle prendre les décisions.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 13:05

- Et de cette manière nous sommes pratiquement assurés de gagner déclara Artémis, se tournant vers Charlène d'un air optimiste, puis dépité lorsqu'il s'aperçu du manque d'attention de l'adolescente.

Voilà près de cinq minutes qu'il s'échinait expliquer une des complexes stratégies qu'il avait mis en place afin de neutraliser leurs ennemis efficacement. Le mafieux se savait un out-sider, et comptait bien compenser son absence de capacités offensives par une intelligence tactique hors norme. Désireux d'avoir l'attention de l'adolescente, il déclencha son pouvoir, dégageant des spores qui lui assureraient l'écoute de cette dernière. Puis il lui rapella les nombreux codes qu'il avait mis en place, et fit une esquisse de tactique avant que la voix forte d'un des guides ne les convoque. Ils traversèrent ensemble la porte, après que le tueur à gage ait confié quelques uns de ses équipements à Charlène, et se retrouvèrent dans une petite arène. Satisfait du terrain, Artémis s'inclina devant les quelques applaudissements polis qui suivirent l'annonce de son nom, et scruta ses adversaires avec intérêt. Il allait prouver, aujourd'hui, qu'il n'était pas qu'un second couteau!

Anya, de son côté, répondit d'un sourire goguenard à la provocation de son ancien formateur. Elle avait donné le meilleur d'elle même, aujourd'hui, mais cela n'avait pas suffit. Le combat n'avait simplement pas été équilibré.

- J'ai fais de mon mieux! Mais cette chose était un peu plus puissante que les Khaans face auxquels tu es tombé, je pense se moqua t-elle, avant de s'apercevoir que la chose en question se trouvait juste derrière elle.

Prise au dépourvu par la déclaration de June, elle se contenta de le regarder sans dire mot et sans comprendre d'où venait ce soudain désir de féliciter la perdante... Elle bafouilla un "heuu... Merci." mais la créature était déjà partie bien loin, pour une destination qu'elle seule connaissait. Lançant un regard interrogateur à Vallen et Anthony, qui n'avaient visiblement pas plus d'explications qu'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 13:37

Charlène suivit avec attention les recommandations de son professeur avant d'aller se changer. Elle enfila un pantalon relativement large mais serré à la ceinture et aux mollets, qui lui assurait une tenue et une liberté de mouvement parfaite. Elle opta de même pour un haut serré dont elle remonta les manches, et enfila une paire de mitaines en cuir. Un guide qui était à leur disposition tressa ses cheveux en un instant afin qu'ils ne la gênent pas, puis elle accrocha à sa ceinture les quelques équipements désignés par Artémis. Suivant son mentor, elle rejoignit à son tour la minuscule arène sous les cris effrénés des membres de l'institut. Ils en faisaient trop, comme toujours, mais elle ne se sentait pas de les décevoir. Un rapide coup d'œil vers Valentin la rassura : le guide lui avait bien remis sa caméra, elle n'aurait donc pas à s'en inquiéter. La silhouette filiforme de Darius lui rappela qu'elle devait absolument gagner si elle voulait que le pari soit valide, et cela lui donna un semblant de motivation. Les adversaires arrivèrent alors. Jules et Kellue Dovlass. Lilia lui avait glissé ce qu'elle savait sur ces deux-là, et même si elle n'en avait pas retenu grand chose, elle savait que la grande femme portait l'un de ces fameux artefacts. C'était selon les dires une véritable experte du combat à mains nues, peut-être même la plus compétente de son monde dans ce domaine. Le dos droit, la naïlikane lança sur les deux mutants un regard dédaigneux. Du pouce, elle effleura sa ceinture et aussitôt ses poings, pieds et articulations se trouvèrent renforcer par l'exo-armure que lui accordait le doyen des bêtes. L'arbitre leva une main vers les cieux, et les nuisances sonores se dissipèrent. Le coup d'envoi fut donné, et Kellue n'hésita pas un seul instant: elle fusa droit vers Artémis. Prise au dépourvu, Charlène tenta de l'interrompre en hâte. La championne d'Edward vit l'adolescente arriver sur son flanc et ralentit soudainement avant de la faucher d'un coup de pied circulaire, la faisant chuter lourdement derrière elle. Elle reprit aussitôt sa course vers le criminel et bondit vers lui, fouettant l'air du pied en direction de son visage.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 15:51

Artémis s'ennorgueuillit de voir qu'il était, dans leur duo, la cible prioritaire. Son expérience primait visiblement sur le pouvoir sans presque aucune limite de son élève. Le mafieux espérait qu'ils sous-estiment l'adolescente, qui même si elle manquait de technicité, réduirait probablement d'une seule attaque le corps de ses ennemis en bouillie informe. Pour le moment, malheureusement, elle se fit repousser négligement par la porteuse d'Ohihir, laissant le tueur à gage s'occuper de la menace. Ne se risquant pas à résister frontalement à l'attaque violente de Kellue, il fit un pas de côté et se laissa tomber au sol, attendant que la femme atterisse pour faucher sa jambe. Puis, du même pied, il lui assena un violent coup au visage afin de l'étourdir, avant de se replacer près de Charlène.

D'un signe de tête en sa direction, il tenta de lui faire comprendre que sa petite erreur de départ n'était pas importante. Son moral était terriblement important si ils voulaient gagner. Une fois l'attention de la jeune fille captée, il lui fit un discret signe, et ils se dirigèrent tous deux vers le dit Jules. Une fois neutralisé, la victoire leur serait probablement acquise. Dans le même temps, Artémis relâcha des spores dans l'ensemble de l'arène. Leurs influence était moindre, mais elle permettrais sans doute de déstabiliser ses adversaires. Il s'était bien sur assuré au préalable que son pouvoir n'affecte pas Charlène, qui commençait à prendre une courbe diamétralement opposée à la sienne afin de prendre Jules de revers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 16:38

Kellue, fauchée à son tour, se rattrapa tant bien que mal en effectua un roulé-boulé pour se redresser, mais son adversaire était déjà parti. Ils avaient compris que pour gagner sur un terrain comme celui-ci, il faudrait user de sa vivacité. Artémis était rapide, et avait déjà pris une certaine avance qui l’empêchait d'éventuellement le rattraper, mais elle pouvait encore se charger de la gamine. Ohihir ne la rendait pas seulement plus forte, il modifiait l'intégralité de ses caractéristiques physiques pour améliorer ses capacités dans tous les domaines. En contrepartie de cela, elle ne disposait d'aucun pouvoir à proprement parler, mais cela n'était aucunement un handicap au cours de ce combat. De nouveau elle se mit à courir, bien plus vite qu'un être humain normalement constitué, et elle eut vite fait de rattraper Charlène, qui n'avait pas le profil d'une sprinteuse. Arrivée à son niveau, elle tendit le bras devant le visage de l'adolescente pour tenter de lui asséner un terrible coup de coude, mais celle-ci se stoppa net et para l'attaque de ses deux bras joints. Contre-attaquant aussitôt, elle tenta un direct du droit qui fut esquivé d'un simple pas sur le côté. Experte, Charlèe ne perdit pas un instant et enchaîna avec un mawashi-geri fulgurant que Kellue eut l'état d'esprit d'éviter par un bond en arrière. Ayant mis suffisamment d'espace entre elle et son adversaire, la parleuse se permit de dévisager la mutante. Qu'est-ce que c'était que cette gamine ? Elle semblait sérieuse tout à coup alors qu'elle se comportait jusqu'alors comme une parfaite idiote, mais plus encore, ses compétences étaient surréalistes. Si jeune, elle effectuait ce coup de pied à la perfection et déployait une force telle que le parer aurait été pure folie. Si le bol de son pied avait atteint son visage, sa mâchoire aurait sans doute été brisée à l'impact. Il fallait composer avec prudence. C'est alors que la valatienne se sentit comme oppressée, ayant de plus en plus de mal à respirer. Son cœur battait plus vivement qu'à l'accoutumée, et cela n'avait rien à voir avec la frénésie du combat. Déstabilisée, elle ne vit Charlène attaquer qu'au dernier instant. La jeune membre de l'institut asséna une série de coups frontaux que son adversaire para lorsqu'elle le pouvait, esquivait la plupart du temps. À l'instant où elle vit la défense de Kellue faiblir, elle tenta un second mawashi qui se conclut par un autre bond en arrière. Cela faisait déjà deux fois qu'elle échouait. Elle n'avait plus droit qu'à un dernier essai. Dans les tribunes, Mathilde soupira.

-Elle en fait qu'à sa tête, hein ? commenta-t-elle.

À sa grande surprise, ce fut Skyler qui lui répondit.

-Nan. Elle a pas le choix, il faut qu'elle la batte.

La sœur de Benjamin leva les yeux au ciel en réajustant sa gavroche. Comme s'il en savait quoi que ce soit, ce type-là. Il l'énervait. Il énervait tout le monde d'ailleurs, et il n'y avait bien que Lilia pour le supporter, Dieu savait par quel miracle. Je pris l'amertume de Mathilde avec le sourire. J'avais créé ces jeunes gens en en faisant des antagonistes, sans doute était-ce normal qu'encore aujourd'hui ils ne parviennent à s'entendre. La cadette Lyzzen reprit la parole ; sans doute parlait-elle incessamment pour dissimuler tant bien que mal une anxiété pourtant criarde. Ce fut à son aîné qu'elle s'adressa.

-Ce type là, Artémis, il est à quel niveau ?

-Moins bon que moi.

-Mais encore ?

Benjamin soupira, essayant de se souvenir de leur affrontement passé. Il n'avait pas vraiment pu jauger les forces d'Artémis en lui-même, puisque c'était plutôt son arsenal qui avait fait le boulot.

-T'as qu'à demander à ton pote, recommanda-t-il.

Presque stupéfaite que son grand frère ait une idée convenable, Mathilde s'exécuta pour autant et s'approcha de Gareth. Ils n'étaient en réalités pas amis, loin de là, mais avaient combattu ensemble lors de leur dernière bataille, et elle appréciait de toute manière cet homme.

-Salut Gareth. Eh, je me demandais...cet Artémis, il est vraiment si fort que ça ?

Vu les monstres en puissance qui étaient passés lors des combats précédents, on était en effet en mesure de se demander quelle surprise cet homme sans apparente capacité pouvait cacher. Dans l'arène, le combat reprenait de plus belle. Kellue et Charlène continuaient leurs joutes sans jamais parvenir à percer les défenses l'une de l'autre, en faisant preuve des plus grandes précautions. Elles savaient toute deux que la moindre ouverture serait fatale et que tout irait très vite une fois les réelles hostilités engagées. Bénéficiant d'une agilité supérieure, la porteuse d'Ohihir commençait à s’accommoder au rythme des attaques de son ennemie et parvenait de plus en plus à les anticiper. Petit à petit, son expérience faisait la différence. Elle n'était pourtant pas des plus vives d'esprit, et bien qu'elle eut une certaine culture, elle n'avait jamais réellement aiguisé sa cognition. Fort heureusement, l'esprit de son artefact l'aidait grandement. Ses seules capacités physiques n'étaient en effet qu'une part de l'avantage conférée par le port d'une telle relique. La présence de l'avatar était la seconde part. N'ayant pas à se soucier des gestes de sa gardienne, le légendaire lycan avait pu se concentrer sur ceux de la gamine et avait compris son petit manège. Elle misait tout sur son coup fétiche, et cela allait la mener à sa perte. « Maintenant » prévint Ohihir. Et il ne se trompa pas. Au moment où Kellue fut forcée de reprendre ses appuis, un nouveau mawashi fusa de la part de Charlène. Un tel coup pouvait être ravageur si porté, et dans le pire des cas, il forçait l'ennemi à sortir de la zone de danger et laissait ainsi un temps de répit. Mais s'il était anticipé, il laissait une faille. Se laissant emporter par son élan, Kellue glissa le long de la cuisse levée de Charlène, la prenant au dépourvu. Paume ouverte, elle entama un coup en direction du buste de l'adolescente, mais fut forcée de transformer sa redoutable attaque en se penchant vivement sur l'avant : la mutante venait en effet de replier son mollet, menaçant de l'emprisonner entre celui-ci et son bassin et de faire voler en éclat sa boite crânienne. La parleuse parvint à toucher son opposante mais ne put que la déstabiliser et dut elle même effectuer une roulade afin de se mettre hors de portée d'une éventuelle attaque. Se redressant vivement, elle scruta la jeune artiste martiale, dont elle avait en fin de compte atteint le visage. Un filet de sang s'écoulait au coin de sa lèvre ouverte tandis qu'une bonne partie de sa joue gauche était rougie. Kellue remercia silencieusement Ohihir qui avait fait dévier légèrement la trajectoire de son bras au dernier moment afin que son assaut ne soit pas totalement vain. Valentin serra la mâchoire, ne supportant qu'avec difficulté de voir sa meilleure amie blessée. Celle-ci comprit que l'avantage venait de lui échapper. Maintenant qu'elle avait tenté trois fois son coup fétiche, l'autre compétitrice le verrait venir à chaque fois. Elle n'avait plus droit à l'erreur maintenant.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 16:59

- Cesse de te croire supérieure, imbécile ! cria Jules à l'attention de sa partenaire. Concentres-toi !

De son coté, voyant Artémis arrivé, il se décida de prendre directement les choses aux sérieux. Les mains dans les dos, sourcils froncés, il se tenait droit. Dès qu'il avait posé le pied sur le sol de l'arène, il avait compris beaucoup de choses concernant l'énergie circulant dans ce monde. Energie dont il avait tout le loisir de se servir. Alors que son iris effectuait un mouvement circulaire, comme s'ajusterait un objectif d'appareil photo, un épais mur d'une sorte de fumée bleutée se dressa sur le chemin du tueur à gage. Un mur d'énergie pur, ce que maîtrisait Jules a la perfection, comme personne d'autre. Huit orbes se formèrent autours de Jules, ainsi qu'un mantra de cette même couleur turquoise. Trois orbes foncèrent en direction d'Artémis, orbes qui gagnèrent en puissance en passant le mur protecteur.
Plus loin, des geysers d'énergie explosèrent sous les pas de Charlène, autant pour l'éloigner de Kellue que pour lui causer de sévères dommages. Un petit geyser se forma aussi derrière Kellue, mais à la place de l'explosion sortirent du creux trois rais d'énergie qui entrèrent dans le corps de la parleuse, renforçant sa puissance.

Jules s'imposait comme un soutien colossal autant qu'un ennemi à part entière, car les Relais, contrairement aux autres sourciers, ne connaissaient pas de limite dans la manipulation de leurs pouvoirs ... Depuis le début du combat, celui-ci n'avait d'ailleurs pas bougé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 17:58

Renonçant très vite à sa stratégie initiale, Artémis fit un bond de côté et atterit au sol. Il avait eu au moins la chance que les tirs de leur ennemi ne soient pas aussi rapides que des armes à feu. Se relevant au plus vite, il couru en direction de Charlène pour lui porter assistance. Après avoir réfléchi pendant autant d'heures sur la stratégie à adopter, il avait le sentiment d'être submergé par la puissance de Jules. Avec une pensée rageuse pour Le Pot, ainsi que pour son créateur, qui l'avaient mis dans un tel merdier, il s'équipa de sa lame. Son élève ne cessait de reproduire la même erreur. Si il avait pu, comme Richard, transmettre par la pensée des conseils, Charlène aurait déjà feinté de réitérer son attaque, avant de surprendre Kellue par direct ravageur.

Arrivant à proximité de la porteuse d'artefact, il la força à reculer avec quelques coups horizontaux rageurs. L'énergie que lui octroyait Jules n'était pas un bon signe pour eux, mais la jeune femme restait heureusement mortelle. Continuant son offensive, il ne laissa pas la femme respirer, l'assaillant sans cesse et la forçant à adopter une attitude défensive qui, il le comprit très vite, serait très difficile à déjouer. Laissant délibérément apparaitre une faille dans sa garde, il parvint à inverser la vapeur. Kellue l'attaqua avec une promptitude qui le surpris, sans doute liée à l'aide que Jules lui avait fourni. Artémis encaissa le coup porté à l'épaule avec douleur, et profitant de sa petite taille, enroula ses deux jambes autour du pied porteur de la femme. La faisant soudainement basculer sur le sol. Son épaule endolorie gênait grandement ses mouvement, mais il parvint à raffermir sa prise et d'un mouvement sec, se mit sur le ventre, empêchant son adversaire de tout mouvement, pour un temps qu'il espérait suffisament long... Sa vie reposait désormais sur les épaules intactes de Charlène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 18:43

Lorsque Artémis était venu l'affronter au corps à corps, Kellue avait cru à une blague. Il délaissait Jules, pourtant une cible prioritaire, pour venir lui faire face alors qu'elle n'était pas nécessairement en bonne posture. Dès les premiers instants, elle comprit que son niveau surpassait celui du criminel, ou du moins aurait du le surpasser. Quelque chose dans l'air la dérangeait, et ce même sentiment oppressant la gagnait d'autant plus depuis que l'énergie de Jules l'avaient envahie. À croire que ses sens, amplifiés, ne faisaient que l'handicaper plus encore. Cette gène lui fit perdre la main et elle se retrouva bien vite à terre, comprenant enfin d'où cela provenait. Artémis avait une odeur particulièrement identifiable, plus forte que celle d'une personne lambda. Il venait du monde de l'institut, et son pouvoir devait donc être lié à ce fameux parfum qu'il dégageait. Dès qu'elle l'eut compris, la parleuse demanda à Ohihir de bloquer son olfaction. C'était bien cela. Si elle ne pouvait plus le sentir, elle retrouvait ses esprits. Mais il n’empêchait qu'elle était désormais dans une position délicate : si elle se mouvait, son ennemi lui briserait la cheville. Il n'y avait pas à dire, il savait ce qu'il faisait. Et à son plus grand malheur, la fillette avait également les pieds sur terre malgré les apparences. Dès qu'elle fut immobilisée, Charlène les rejoignit effectivement et tira de sa ceinture l'une des très courtes lames imposées par Artémis. Comprenant qu'elle avait perdu, Kellue ferma les yeux et attendit le choc, qui fut fulgurant. La gardienne de l'artefact alla s'asseoir au milieu des siens mais ne détourna pas son attention du combat encore en cours. Jules maîtrisait une forme d'énergie particulièrement puissante, peut-être pouvait-il encore l'emporter. Alix, assise entre sa compagne et sa meilleure amie, avait détourné le regard lorsque l'acier lui avait transpercé la nuque. Valato n'était pourtant pas un monde de paix, mais elle ne s'était jamais faite à la vue du sang. La jeune mutante tendit pour sa part une main à son professeur et l'aida à se redresser en vitesse. Ils n'avaient aucunement le temps de se reposer après cette étape franchie et devaient à présent prendre garde aux différentes attaques portées par Jules, particulièrement fourbe. Entre ces fichues sphères et ces flux provenant du sol, nul zone ne semblait sûre. Et si encore elle y voyait parfaitement ! Mais avant l'arrivée d'Artémis, Kellue avait eu le temps de lui ouvrir l'arcade, qui saignait abondamment et voilait désormais son œil gauche d'une fine couche pourpre particulièrement gênante. Charlène fouilla promptement dans la poche de son pantalon et en sortit deux bouchons qu'elle fourra dans ses oreilles. Elle gardait à l'œil le sourcier et son co-équipier tout en avançant avec prudence. À présent, le premier à porter un coup l'emporterait, et il ne fallait pas qu'ils perdent leur avantage.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 19:40

Comme il s'en était douté, Kellue avait encore une fois fait preuve d'orgueil, sous-estimant ses adversaires. Probablement pensaient-ils avoir pris l'avantage en se débarrassant de Kellue ... Quel avantage ? Jules, conservant sa posture avec classe, fit pivoter son iris encore quelques fois, et son mantra en fit de même. Les trois orbes lancées au préalables revinrent à lui, et repartirent en ayant traversé le mur par deux fois, chargées d'énergie. D'autres geysers d'énergie jaillirent sur le chemin de ses adversaires, tandis que le mur gagnait en hauteur. Il fut bientôt très compliqué d'apercevoir autre chose que des fumées bleues et les projections offensives turquoises de Jules pour des yeux normaux ... Mais Jules n'avait jamais eu un oeil normal. Percevant ses ennemis, il dirigeait des explosions de plus en plus précises, et décrivait des allés et retour avec ses orbes d'énergies.
Enfin, pour apporter un peu plus de chance de désintégrer l'ennemi, il fit sortir de divers animaux toujours composés de cette même énergie pur : rats pour grouiller au sol, corbeaux pour une hauteur moyenne, et deux dragons chinois pour couvrir les hauteurs extrême. Bien qu'il ai peu de chance de devoir s'en servir, il tenait ces monstres prêts à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 20:22

Artémis, contemplant le joyeux bordel d'énergie statique et mobile qui se présentait devant ses yeux commença à se sentir faible. Ses yeux commencèrent à trembler, tandis qu'il tombait au sol. Une crise d'épillepsie... Sa dernière remontait à des années, mais leur adversaire connaissait malheureusement sa faiblesse secrète. Perdant connaissance, il resta étendu sur le sol et mourrut sur le coup, noyé dans son vomi. Lorsqu'il réaparu à côté de Clyde, il cracha :

- Cet enculé est bien informé... Sans cela, on allait lui mettre la bite à coup sur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Dim 8 Fév - 20:56

Jules semblait vouloir perdre son temps à créer tout un arsenal de créatures censées les attaquer. Grand bien lui fasse. Se concertant d'un regard avec Charlène, il se munit de ses lunettes thermiques, qui heureusement, lui permettait de détecter aussi l'énergie dont faisait usage leur adversaire. Ne perdant pas la moindre seconde, tandis que le relais s'échinait à créer multiples créatures, dont les plus impressionnantes étaient sans doute les deux dragons volant dans le ciel, ils gagnèrent vite du terrain, pourtant ralenti par les innombrables jets de lumières. Artémis contourna enfin le gigantesque mur créé par Jules. Il marqua un temps d'hésitations de quelques centièmes de secondes, avant de sortir des poches intérieures de sa veste non pas une, mais deux grenades flash, qu'il amorça et lança simultanément devant et derrière leur ennemi. Les M84 explosèrent violemment sans affecter le tueur à gage, qui avait pris soin, malgré le danger, de fermer les yeux quelques instants afin de ne pas être ébloui par le flash. Charlène, qui suivait scrupuleusement les pas d'Artémis, fut malheureusement moins vive que lui et ne parvint à éviter l'un des oisillons formé par le pouvoir du relais. La chose explosa à l'impact au niveau de sa hanche, laissant apparente une vilaine brûlure. L'adolescente serra les dents mais continua d'avancer en redoublant de précautions, consciente de ses limites physiques. À un moment où un autre, la douleur finirait par l'incapaciter, il fallait donc en finir vite. Comme convenu, le criminel utilisa ses grenades. Ayant équipé préalablement les bouchons d'oreille et rabattu les lunettes sur ses yeux, elle n'eut qu'à détourner le regard. L'armement n'était pas sa spécialité, mais elle avait une vague idée, grâce à sa pratique assidue des jeux vidéos, de l'effet de tels ustensiles. La cible perdait la vue et l'ouïe pendant quelques secondes, et, du fait du dérèglement de l'oreille interne, écopait d'un équilibre pour ainsi dire amoindri. C'était le moment de frapper. Fusant droit sans se poser de questions, Charlène serra le poing et frappa.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Lun 9 Fév - 10:47

En voyant les projectiles, June avait su à quoi s'attendre. Il ferma l'oeil et porta ses mains à ses oreilles. Il sentit l'un des oiseaux s'éteindre, et se décala de deux bons pas sur le coté. Les sens à nouveaux en éveil, il décida d'agir plus vite. Alors qu'il avait dirigé le premier dragon avant que les grenades n'éclatent, il dirigea le second droit sur Charlène, qu'il avait découvert bien plus proche qu'il ne l'aurais voulu, puis s'éloigna pour se placer au milieu de ses rats et au centre d'une nuée de corbeaux.

Le mur ne le protégeant plus, il le fit couler comme une grande vague en direction de ses adversaires. Les trois orbes initiales se dirigèrent de nouveau sur Artémis, tandis que la jeune fille en écopait de cinq, et de nouveaux geysers d'énergie explosèrent aussi. Les rats et les corbeaux commencèrent alors à décrire des mouvements circulaires tout autours du relais. S'il n'avait pas la possibilité de vaincre ses adversaires d'un seul coup précis comme cela semblait être leur spécialité, il pouvait en revanche les submerger d'innombrables attaques toujours plus complexes à esquiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Lun 9 Fév - 11:55

Submergée par les attaques toujours plus nombreuses menées par Jules, Charlène finit par en subir une nouvelle. Il s'agissait de l'un de ces rongeurs d'énergie, qui vint blesser son mollet, lui faisant ainsi perdre son équilibre. Irréfutablement, elle fut assaillie par le reste des attaques et se retrouva en un éclair dans les tribunes, bougonne. Cette défaite lui semblait injuste, et il fallait bien l'avouer, elle était mauvaise perdante. Skyler lui retourna s'asseoir. Pour une fois qu'il croyait en elle elle perdait, ça valait le coup.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Lun 9 Fév - 13:43

« Les grenades auraient du avoir un effet » pensa le survivant avec amertume. En effet, il n'avait jamais vu qui que ce soit, mutant ou pas, parvenir à se protéger d'une M84 simplement en fermant les yeux et se bouchant les oreilles. Avec une telle proximité, Jules aurait du être à terre, les oreilles en sang, et pas esquiver avec une apparente facilité la plus habile de ses élèves...

Un enfer de créatures entourait désormais Artémis, ne lui laissant d'autres alternatives que la mort. Pourtant, les animaux éphémères que Jules avait crée semblaient l'éviter, pour une raison qu'il ne comprit pas instantanément. Les bêtes ayant été crées à la perfection, leur olfaction détectait les nombreuses hormones que dégageait le tueur à gage, se tenant donc à l'écart. Artémis n'aurait sans doute pas la même chance avec les dragons, c'est pourquoi il hâta le pas en direction de Jules, son couteau à la main. Croyant sa défense parfaite, l'adolescent n'avait pas bougé d'un pas, et il vit bientôt apparaître derrière la vague de corbeaux le sourire vile et sadique du tueur à gage. Ne lui laissant pas le temps d'agir – les orbes que le relais invoquait serait sans aucun doute bien moins clémentes avec lui- Artémis attrapa le bras de Jules et le tourna dans un angle impossible, afin de le mettre à terre. Puis, d'un coup précis dans le bassin, il paralysa complètement son adversaire, avant de, placidement, lui trancher la gorge.

La question de Mathilde trouva l'écho muet de la victoire du tueur à gage. Décidé à donner tout de même son avis malgré le coup de chance évident d'Artémis, Gareth déclara :

- De tous ceux qui maitrisent la magie, Artémis est sans doute l'un des plus faibles. Mais il a en lui ce désir de destruction qui fait de lui la personne la plus dangereuse que je connaisse, Miranda comprise. Il pourrait tous nous tuer dans notre sommeil sans la moindre difficulté... Méfie toi de lui, Mathilde. Sa présence ici ne peut nous apporter que des mauvaises choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Jeu 12 Fév - 23:17

À l'instant même où le sixième combat prit fin par la mort brutale de Jules, l'arène toute entière trembla puissamment. Les spectateurs debout dans les gradins tombèrent à genoux tandis que d'imposantes fissures apparurent soudainement sur les murs intérieurs de l'imposant bâtiment. Sous l'effet de la surprise, les yeux de l'arbitre impuissant s'écarquillèrent. Il chercha à capter l'attention de Nathan, qui lui-même s'affairait déjà à comprendre ce phénomène incongru. Le regard enjôleur de l'aspirant archange s'était durci, affichant sur son visage un sérieux et une dureté à toute épreuve. Cet endroit était protégé de toute attaque par la seule présence du Pot. Il n'y avait que trois types d'entités susceptibles de mettre à mal ce sanctuaire. Les ennemis en provenance d'univers totalement extérieurs, les archanges, et les créateurs. Aucune invasion n'était à craindre, et nul guide ne s'était pour l'heure élevé au rang supérieur. Cela signifiait que la source de ce trouble ne pouvait être que les membres de la troisième catégorie. Mais lequel ? Il nous dévisagea vivement, moi et mes deux camarades, et comprit qu'il y avait eu un conflit. La mort de Jules avait mis le feu aux poudres et voilà maintenant que l'univers tout entier s'en trouvait affecté. Se rendaient-ils seulement compte de ce qu'ils faisaient ? Il était le guide le plus proche du Pot, c'était à lui de régler la situation. Mais alors qu'il envisageai de se téléporter à nos côtés, une seconde secousse le surprit. Plus puissante encore, elle parvint à le déstabiliser. Peu importe la direction dans laquelle il se tournait, seul un épais nuage de fumée lui faisait face. Proches, lointains, il entendait des toussotements nombreux en provenance des invités. Nathan décrivit un revers de sa main droite et ladite fumée se dissipa aussitôt. L'un de ses collègues l'interpella alors.

-Nathan, venez voir !

Il se téléporta aussitôt aux côtés de son camarade, un grand blond aux yeux vairons, qui lui désigna du menton la cité entourant l'arène. Une immense fissure était apparue, traversant les rues et les bâtiments, créant un véritable abîme. En bas, les citoyens commençaient à s'affoler et demandaient des comptes aux agents du Pot, qui faisaient leur possible pour calmer le jeu. Au même instant, un éclair fendit le ciel pourtant clair, y laissant une zébrure écarlate qui ne semblait pas encline à disparaître. D'autres vinrent bientôt la rejoindre, créant à leur passage un vacarme assourdissant. À leur impact, les bâtiments volaient en éclat, et bien vite l'atmosphère s'assombrit. Le visage déformé par la haine, Nathan réajusta les manches de sa veste et se mit en marche d'un pas rageur, bien décidé à mettre fin à cet ignominie. Nos regards se croisèrent avant que je détourne le mien. Perché au plus haut des gradins, j’observai ce monde se déchirer, indécis. J'étais colérique, attristé, confus. Le temps venant de se refroidir considérablement, je fit apparaître sur mon dos mon manteau sombre et enfourna mes mains dans ses poches. Alors c'était tout. Ces années de travail assidu, seulement pour un résultat aussi fébrile. Voilà l'expérience que j'avais acquise, voilà la leçon que j'avais apprise. Une longue marche semée d'obstacles pour se rendre compte que la destination n'avait rien d'un idylle. Je souris, de dépit et de vanité. Ce jour n'avait rien de surprenant à mes yeux. J'avais conscience depuis toujours de me tenir debout sur des fondations fébriles, de m'évertuer en vain à glorifier quelque chose de médiocre. L'incident n'avait été qu'un déclencheur. Une première explosion retentit dans la cité, laissant un cratère à sa source.

-Théo ! hurla Nathan. Je vais...

-Je m'en charge...

Nathan se stoppa, surpris, pour constater que c'était Esmezia qui venait de lui barrer la route. Vêtue simplement, elle portait encore les cheveux relativement courts suite à la coupe imposée par Alix à Artésia. Il était vrai que je ne l'avais encore croisée dans les couloirs de l'arène, et j'en avais presque oublié à quel point elle pouvait s'avérer intimidante. Ce n'était pas tant sa fine musculature ou ses cicatrices, mais plutôt sa démarche ou la détermination et l'assurance dont elle faisait preuve. On avait beau la surnommer chevalier blanc à Valato, il n'en demeurait pas moins qu'elle était le genre de femmes que l'on préférait avoir de son côté. C'était quelqu'un de valeur, et j'éprouvais de la peine à savoir que les sentiments libérés en ce jour allaient l'impacter, elle aussi. Usant des capacités que je lui avait accordée, elle bondit pour arriver à ma hauteur et m'empoigna aussitôt le col. À ma propre stupéfaction, je demeurai stoïque.

-Qu'est-ce que tu fous, abruti ? me sermonna-t-elle. Tu vas tous nous tuer !

Je tentai de me défaire de sa poigne, mais elle ne fit que la renforcer et me fixa avec cet air impétueux qui ne laissait d'autre alternative que de répondre. Ce fut avec flegme que je rétorquai :

-Vous ne pouvez pas mourir tant que je vis, ne t'inquiètes pas.

-Zia, calmes-toi, intervint Snori qui était venu nous rejoindre.

Il posa une main sur l'avant-bras contracté d'Esmezia et la força à me relâcher. Une seconde explosion retentit, et tout un pan du ciel devint immaculé. Il disparaissait pour de bon.

-Ce n'est pas une vie décente que tu nous proposes là, Théo...

Je me détournai de lui pour contempler encore mon œuvre à laquelle j'étais en train de mettre fin sans réellement le vouloir. C'était une partie de mon âme qui devenait lambeaux, mais n'était-ce pas là une solution adaptée ? J'avais décidé de tourner la page, après tout. Le faire ainsi marcherait également. Je ne pouvais pas me mentir...j'avais toujours aimé les conflits. Écraser les autres, les regarder de haut. Même me battre. Que je gagne ou que je perde, c'étaient dans ces moments là que je me sentais le plus vivant. Et voilà que j'avais l'occasion de tout détruire, avec la même aisance dont avait fait preuve Nathan pour dissiper cette fumée. D'un simple revers de la main. J'avais en moi ce pouvoir absolu. Le pouvoir d'un Dieu sur cet univers qui était mien. C'étaient une voie simple, sans concessions.

-Navré, fis-je à l'adresse de Snori. Je ne suis pas assez fort pour vous donner mieux que ça.

-Eh...

Péniblement, Charlène s'était hissée jusqu'ici, sans prendre le temps d'aller faire guérir ses blessures du combat précédent, finalement gagné. Valentin avait voulu la suivre, tout comme d'autres, mais elle avait insisté pour venir exprimer son propre point de vue. C'était suffisamment rare pour que je lui accorde toute mon attention. Étonnamment, ce fut vers les deux valatiens qu'elle se tourna.

-Je pense qu'il a raison...dit-elle.

-Facile à dire pour toi ! gronda Esmezia. T'as encore un avenir, toi. Nous, on devient quoi ? On fait partie du passé, et il veut nous l'enlever. Valato...

Les mains de la guerrière rousse s'étaient mises à trembler, et même si elle ne pleurait pas – elle ne pleurait presque jamais – je savais que son était émotionnel n'en était pas moindre. Les mots qu'elle voulait prononcer, je les connaissais déjà. Valato était né avant le Pot. Il avait pu vivre sur le Pot. Mais son passage en ce lieu avait compromis son avenir, définitivement. Sans doute que cet univers, faute de mieux, souhaitait rester greffé à l'entité que nous avions communément créé. Je comprenais la douleur de tous ces êtres, mais qu'y pouvais-je ? Il fallait que je sauve ceux qui pouvaient encore vivre, quitte à laisser des condamnés derrière moi. N'était-ce pas là ce que l'on appelait justice ?

-Théo...continua Charlène.

Je me détournai d'elle, reprenant la contemplation de la dévastation en contrebas, le cœur serré. Je ne voulais pas l'entendre dire qu'elle était amoureuse. Je ne voulais pas qu'elle me rappelle que je risquai de les séparer alors qu'elle se sentait enfin normale. Miranda, plus bas dans les gradins, grimpa à son tour malgré un avertissement de Benjamin qu'elle ne put entendre qu'au dernier moment. Alors qu'elle allait pénétrer dans la zone où nous étions déjà quatre, elle fut projetée en arrière avec force, et ne dut son salut qu'aux pouvoirs télékinétiques d'Awa qui la fit atterrir sur ses pieds.

-Putain, c'était quoi ça ? cracha-t-elle.

-Il n'y a que nous qui puissions l'approcher, annonça Lilia avec difficulté.

L'extrémité du pouce coincée entre ses dents, elle nous observait avec anxiété. La force que je déployai, elle la connaissait bien. C'était mon essence même, et aucun autre ne pouvait se targuer de s'en être approché si près. Pour autant elle ne savait comment agir. Seuls mes personnages principaux étaient en mesure de s'approcher. Benjamin aussi l'avait compris, ou plutôt l'avait ressenti. Lui n'hésita pas. Il grimpa les marches et vint poser une main affectueuse, à sa manière, sur le crâne de Charlène. De l'index, il essuya le sang qui perlait sur sa tempe.

-Faut que t'ailles te faire soigner, idiote. Eh, connard. C'est ça, ton ambition ? Ça voulait dire ça, passer à autre chose ? Faire table rase ?

Sa colère teinté de dédain et de cynisme était plus cinglante que celle des autres. Peut-être parce que Benjamin n'avait jamais été pensé pour modérer ses émotions, et savait comment blesser. Ceux qui souffraient étaient plus aptes à faire souffrir...Près des entrées de l'arène, les portails vers les cinq univers vacillaient, menaçant de se fermer. Je plongea mon regard dans celui, glacial, de Benjamin.

-Encore un de ces imprévus, commentais-je avec colère.

-Un imprévu ? Cette extermination, t'appelles ça un imprévu ?

-Appelles ça comme tu veux, je m'en tape. L'autre m'a saoulé, je réagis.

-La haine n'engendre que la haine, tu le sais, vint affirmer une sixième personne.

-Viens pas faire ton faux cul, Vallen. T'as passé ta vie à exterminer des nuisibles, en y prenant plaisir. Tu sais mieux que quiconque que c'est la chose à faire.

-Tu te trompes, insista le scami. J'ai voué ma vie à protéger ceux qui m'étaient cher.

Malgré mes réticences, les larmes me montaient aux yeux. Je ne pus les retenir, tout comme je ne pus empêcher ma voix de s'amplifier.

-C'est ce que je fais ! criai-je. Je vous protège, vous tous ! Je refuse de..

Je me stoppai net en plein milieu de ma phrase, le cœur lourd. Darius venait de nous rejoindre et avait empoigné la main de Charlène, qui s'était laissée faire. Bien vite, je senti mes jambes me faire défaut. M'appuyant sur la paroi dans mon dos, je m'y laissa glisser pour me retrouver assis, face à toutes ces créations qui avaient été si chères à mes yeux, qui l'étaient encore à ce jour. J'avais tenu à les faire revivre, à leur offrir un chant du cygne. Et cela se concluait par un nouvel échec...je ne voulais pas l'assumer. La neige commençait à tomber en rafale, comme lors de la confrontation à laquelle Melody avait pris part. Je resserrai mes jambes contre mon torse et prit mon front entre les doigts de ma main gauche en fermant les yeux. Je ne pouvais pas soutenir leur présence en cet instant. Je ne voulais pas qu'ils me voient faire ce que j'avais à faire et dont je n'étais moi-même pas fier. Ils continueraient à vivre, alors de quoi se plaignaient-ils ? Oppressé par mes pensées tumultueuses, je serrai les paupières plus fort encore, lorsqu'une lueur violette me parvint jusqu'aux iris. De surprise, je rouvris les yeux et mon cœur s'arrêta de battre le temps d'un instant. Les secousses, explosions et éclairs se stoppaient. Mes personnages avaient disparu, s'en étant retournés dans les gradins, si bien que face à moi ne s'étendait que cette arène vide et silencieuse, et des tourbillons de neige. Il faisait excessivement froid, pourtant les courants glaciaux ne parvenaient pas à mordre ma chair. Je me sentais bien. Apaisé. Je n'eus pas besoin de tourner la tête pour savoir qu'elle se tenait à mes côtés, assise à ma droite, et je ne le fis pas, l'excluant volontairement de mon champ de vision.

-Yop, commença-t-elle.

Après quelques secondes de silence, j'inspirai une grande bouffée d'air et mon cœur repartit.

-Yop, répondis-je avec tristesse.

-Tu es...

-Je sais...je suis un incorrigible connard. Je te jure Lilia, j'essaie pourtant. C'est pas faute de faire les efforts, mais j'en sais rien...j'arrive pas à passer à autre chose. J'ai peur.

-C'est normal, me fit-elle de sa voix fluette. Tu te souviens, Théo ? Tu te souviens d'à quel point j'avais peur, moi aussi ? J'en ai bavé...mais je crois que j'ai compris quelque chose, grâce à Danny, Benjamin, Angélyna, Raphaël, et tous les autres.

-Tu veux bien m'en faire part ? J'adore t'écouter parler...

-D'accord. Mais d'abord, je veux que tu me dises pourquoi toi, tu adores m'entendre parler.

-Pourquoi ? Je sais pas trop...tu es tellement géniale. Tu fais toujours ce qui est bon pour tout le monde, et tu arrives quand même à t'en tirer. Ils t'apprécient tous...que ce soit les autres personnages, les autres créateurs...C'est tellement facile de t'aimer. Peut-être que je suis jaloux de toi.

-Dans le mille !

-Plaît-il ?

-Tu me trouves géniale, c'est ça ?

-Oui, affirmai-je en rougissant. Bien sûr que oui.

-Pourtant tu sais bien ce que je suis...toutes ces qualités, c'est toi qui me les a données. Hum...désolée, mais en fait j'ai encore une question. Je peux ?

-Tu me connais...je peux rien te refuser.

-Eh, pas la peine d'essayer de me draguer. Ma sœur m'a expliqué comment détecter et parer toute éventuelle tentative de séduction, m'apprit-elle sur le ton de la plaisanterie.

Nous rîmes ensembles, d'un rire simple, épuré. Nous nous comprenions, et je sentais mon fardeau s'apaiser. Je la senti se rapprocher de moi, mais n'osai toujours pas la regarder.

-Je voulais savoir...continua-t-elle. Pourquoi tu as fais tout ça ? La Flamme, le Pot...réunir tous ces gens pour les faire travailler avec toi. Pourquoi ?

-Pourquoi, hein ? Je crois que je ne me suis jamais posé la question...

-...pourtant tu as la réponse, pas vrai ?

-Pourtant j'ai la réponse, confirmai-je. Parce que j'étais seul, et que je ne le supportai pas. J'avais besoin de tous ces gens. Puis j'ai eu envie de leur faire partager ce que j'avais, d'apprendre d'eux...je me suis attaché à eux.

De nouveau, je pleurai, et ma voix devint tremblante.

-Même quand ça n'allait pas autour...quand je ne savais pas quoi faire, ou même qui j'étais...j'avais le Pot. J'avais ces gens avec moi...des gens qui partageaient la même passion que moi. Et j'ai toujours eu tellement peur de les perdre...Alors quand on essayait de faire quelque chose, quand ça ratait, je préférais me dire que c'était de ma faute. C'est plus facile, tu comprends ? Comme ça je peux les garder avec moi.

-Tu ne peux pas les diriger, Théo...

-Je sais, soufflai-je. Je sais...mais après tout ce temps à essayer...j'ai l'impression que je ne sais rien faire d'autre. J'ai toujours dirigé...et on a toujours voulu que je continue de le faire. Et ça m'allait...c'était l'ordre des choses, c'était mieux comme ça, plus stable. Et j'adore ça ! Mais je ne sais jamais si c'est moi qui le fais mal ou si il y a toujours un biais, quelque chose qui vient foutre la merde. Pourtant la seule constante dans toutes ces échecs, c'est moi.

Durant les instants suivants, je n'entendis plus que le son faible de la respiration de Lilia à mes côtés, et celui de la mienne, saccadée, rythmée par mes pleurs. Je n'étais pas comme Esmezia, moi...je pleurai tout le temps. Il suffisait d'un rien pour m'émouvoir, et là ce n'avait rien d'un rien. Je sentis alors la main de Lilia se joindre à la mienne et, lentement, elle vint s'asseoir en face de moi. Je fermai les yeux, décidé à ne pas la regarder, mais elle vint enfoncer avec malice un index dans ma gorge, manquant de m'étouffer sous le coup de la surprise. J'eus un sursaut et me tournai vivement vers elle, prêt à la réprimander, mais sa vue m'en dissuada immédiatement. Elle était plus parfaite encore que je ne l'avais imaginé. Trop parfaite pour y mettre des mots.

-Tu vois ? me fit-elle. Regardes bien. Parce que c'est toi que tu observes.

-Ouais...où tu voulais en venir, toute à l'heure ?

-Ah oui, l'explication ! Bon, je ne te dis pas comment fonctionne mon pouvoir, parce que bah...tu l'as créé. Mais je me suis dit : au final, et si tout le monde avait une aura ? C'est vrai après tout, regardes Raphaël, son pouvoir n'est pas si différent. Il a sa forme normale...puis il devient tout noir quand il se laisse aller à la colère, qu'il part tout détruire – ça lui ressemble bien. Mais quand il arrive à être vraiment lui-même, il atteint enfin le Reinom. C'est son aura, à trois formes. Comme la mienne. La bleue, qui est facile à contrôler, mais bon...elle sert pas vraiment à grand chose. La violette, qui est dangereuse, puissante, mais trop risquée pour la garder indéfiniment. Puis la blanche...tu vois où je veux en venir ?

-Pas vraiment...t'es bien plus intelligente que moi, alors évites les énigmes...

-Bon, d'accord. Tu as longtemps succombé à l'aura violette. C'est normal, elle est si dure à combattre, j'en sais quelque chose ! Mais grâce à Fanny, tu l'as vaincue. Parfois elle essaie de reprendre le dessus, comme aujourd'hui...mais en général, tu parviens à la contenir. C'est bien. Mais maintenant tu as le choix. Soit tu te contentes de garder cette aura violette à portée de main pour faire...bah...ce genre de choses...et franchement je t'en voudrai ! Soit tu réussis à passer au stade supérieur.

Après l'avoir fixée, immobile, je poussai un grand soupir et me laissai tomber en arrière, m'adossant au mur d'enceinte de l'arène. Elle me souriait de plus belle, tandis que de nouvelles larmes montaient à mes yeux. Je comprenais maintenant ce que ses mots signifiaient. Elle m'aidait, à sa manière. L'éclair de génie que j'avais eu par le passé venait me rappeler la marche à suivre. Mais le premier pas était tellement dur.

-Je t'ai enfin trouvée, Lilia. Et on doit déjà se quitter. Je n'ai pas de mots pour dire ce que je ressens...

-La peur, le doute, l'émotion ? L'ambition, le regret, l'affection ? L'animosité ?

-Un peu de chaque...tout ce temps j'ai cherché à qu'on m'apprécie, voire qu'on m'admire. On n'a pas cessé de me dire quand j'étais gamin que j'étais un génie. Les fois où j'y arrivais pas, c'était parce que je donnais pas assez de moi...mais maintenant que je donne tout ce que j'ai, j'ai l'impression que personne d'y prête attention.

-Tu veux juste qu'on t'aime, ça aussi c'est normal. Mais il y en a qui t'aiment, tu le sais. Regardes, tu vas être parrain ! Et pas de n'importe qui...

-C'est vrai...mais...

-Mais ce n'est pas tout. Ne me dis pas que tu ne vois pas tous ces amis qui t'entourent. Tous ces gens qui te veulent du bien. Tu n'as pas besoin de douter, ni de toi ni des autres. Tiens toi debout pour tes convictions. Moi je me suis pris une balle pour elles !

-Toi, oui...

-Eh ! Je suis toi. C'est comme si tu te l'étais prise, cette balle. Pour protéger ce que Laurine, Louis, Jolan et Damien avaient laissé derrière eux dans ce monde. Tu l'a prise avec moins de panache que moi, c'est vrai...

-T'as la grosse tête, tu sais ?

-Un peu, confessa-t-elle. Mais regardes. T'as toujours pris sur toi. C'est vrai qu'au début c'était uniquement pour ton bien. Un peu comme moi, au début...je ne pensais qu'à moi. Mais tu voulais leur offrir ce qu'il y a de mieux, hein ? Tu le veux encore.

-Les vrais héros n'ont pas besoin de reconnaissance. C'est à ça qu'on les reconnaît.

-N'importe quoi. Bon. Pourquoi tu casses tout ici ?

-Jolan m'a gavé. Il me gave souvent, mais là pire que d'habitude.

-Mais si tu détruits tout, tu nous sépares de Jolan. Qu'il te gave, soit. Mais Raphaël est mon ami. C'est le grand frère de Miranda. Et ça vaut pour tous les autres. On est tous liés les uns aux autres. La preuve, quand tu as voulu nous recréer, tu as emporté les personnages de Jolan avec toi. Parce que tu sais que sans eux, on n'existe pas. Tu penses que l'égo n'a pas sa place ici, pas vrai Théo ?

-Ouais.

-Alors tu sais quoi faire.

-...ouais.

Nous nous regardâmes une dernière fois, et alors que j'avais son nom au bout des lèvres, je lâchai sa main. Je me redressai et me tournai vers la cité, laissant Lilia rejoindre ses amis dans mon dos et leur faire signe que tout allait bien se passer, à présent. Je tendis un bras vers les cieux, ferma mon poing, puis le rouvrit. Aussitôt, les zones dévastées revinrent à la normale, et tout ce chaos disparut. J'aurai aimé me retourner une dernière fois pour saluer ces entités qui m'avaient accompagné, mais Lilia avait raison. L'égo n'avait pas sa place ici. Ils étaient déjà tous une partie de moi. Je n'avais pas besoin d'être physiquement présent pour participer à ce tournoi. Je n'avais pas besoin d'être là, à leurs côtés, pour vivre leurs émotions avec force. Le lien qui nous unissait surpassait la raison humaine. Emporté par un courant de l'air redevenu chaud, je disparut sans laisser de trace, sous les yeux attendris de mes créations. La seule chose que je pouvais leur offrir étaient mes pensées, or plus saines elles seraient, mieux ils se porteraient. L'égo...c'était vrai. Je n'avais jamais demandé qu'à être reconnu pour ce que je faisais bien. Qu'on vienne me demander conseil, qu'on requière ma présence ou mon assistance, c'était là tout ce que je voulais. Mais en aucun cas je ne devais laisser mon orgueil me gangrener. Nathan alla rejoindre Lilia, qui lui expliqua rapidement la situation, puis se tourna vers Louis et Jolan, avec ce même air dur.

-Eh, vous deux ! Qu'allez-vous faire ?

Le pot venait de le charger d'organiser la suite du tournoi, et il lui fallait savoir ce que ces deux créateurs envisageaient pour mener cela à terme. Il savait au moins qu'il pouvait compter sur mes rejetons pour en finir.

_________________
Time to tip the scales!


Dernière édition par L.Hubs le Ven 13 Fév - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Ven 13 Fév - 0:29

Alors que les structures commençaient à tomber, Théo et Moi ne prêtions presque pas attention à ces secousses, trop encombrés par les nôtres. Louis semblait bien plus calme que nous, mais, me concernant, je ne le remarquait pas, trop occupé à me laisser emporter dans ma confrontation avec, malgré tout, mon ami. Au plus haut de notre frustration, le silence se fut grâce à notre aîné. Le temps passa. Le temps passa et ces instants devinrent finalement l'objet d'une colère bien plus grande, je détestait voir le temps passer sans ne pouvoir rien faire. Pendant que le temps passait, je me laissait finalement à entendre Lilia. C'est vrai qu'elle était facile à aimer. Cette histoire d'aura en trois temps me laissa réfléchir un moment, c'était une expérience intéressante, et je n'avais jamais vu les choses sous cet angle. Je me demandais quel pouvait bien être notre troisième forme ... Avant que j'aille au bout de cette énième réflexion, Théo disparût. Peut-être avait-il la réponse le concernant.

-Eh, vous deux ! Qu'allez-vous faire ?

Je regardait alors le guide bien plus détendu que je ne l'avait été si peu de temps avant dans cet univers. Je m'allumais donc une cigarette et me levait. Contrairement à Théo, j'avais quelques promesse à tenir, il me fallait donc rester encore un peu. Les idées s'embrouillaient un peu dans ma tête. Qu'allions-nous faire ? Il y avait encore tant à faire. Je voulais parler avec toutes mes créations unes à unes, je voulais parler avec celles des autres, je voulais, mais je ne pouvais choisir d'accomplir qu'une partie de ces souhaits. Je m'appliquais donc à les sélectionner soigneusement dans mon esprit, durant un grand moment de silence qui me plaisait bien. Qui plaisait à mon ego, surtout. Je grimaçais. Il n'avait pas tort, et pourtant, ça me faisais quand même bien chier. Parce que ça faisais chier mon ego.

- AAAAH PUTAIN, lâchais-je alors, excédé.

Il m'était difficile de constater ô combien il me coûtait de faire preuve d'humilité, surtout qu'à présent, Oloren riait ouvertement de moi ... Erlyn me regardait d'un air compatissant. Pourquoi Erlyn me regardait-il avec compassion ? J'étais la principale source du conflit, et on me témoignait de la compassion. Ou plutôt de la pitié. Oui, c'était certainement de la pitié, en fait, je me faisais pitié à moi-même, en bref, j'avais honte. Voilà peut-être pourquoi il m'était difficile d'être humble. Qu'allions-nous faire ? Théo avait opté pour une solution qui m'échappait encore, même si je comprenais qu'il optait pour le meilleur. Jules remonta les gradins jusqu'à moi. Je n'opposait aucune résistance aux approches. Il me tendit alors la main, en souriant. Je tendis la mienne et il frappa dedans, puis nous serrâmes le poing avant de le cogner l'un contre l'autre. Enfin, il disparût dans une belle lumière bleutée. Mon incompréhension ne fut que de courte durée. Il n'avait pas besoin d'être là, alors il était parti. Les autres membres de Taetra aussi. Je me tournait enfin vers Emilie, qui disparût à son tour. La famille Monier disparût à sa suite. Arawn se rapprocha de Kellue et plongea son regard dans le sien. Sa meute était déjà envolée.

- Tu sens la louve. Une belle louve.

Sans espoir qu'il obtienne une quelconque réaction, ce fut son tour de se volatiliser. Le pauvre aurait tout tenté sans succès, mais j'imaginais que ce serait pire s'il avait finalement eu un impact sur la parleuse.

Au final, de mes créations ne restaient plus que ceux qui avaient remporté une victoire, ou ceux qui n'avaient pas encore combattu. C'était peut-être mieux ainsi. C'était mieux ainsi. Douce comme nulle autre, Oloren s'avança un peu, les bras tendus, puis se ravisa. Pour une fois, je me passerais de la splendide poitrine que je lui avait imaginée écrasée contre mon torse, il fallait bien qu'elle garde un peu de câlins pour Alix ... Qu'allions-nous faire ?

- A ton avis, tête d'ail ? On continu, bien sûr. dis-je en souriant.

Je n'aurais pu faire montre de plus d'ego, mais j'assumait que l'on me pardonnerait ce sursaut. Je me rapprochait alors d'Alix, tout en prenant soin de ne pas l'enfumer de ma cigarette.

- Hm'bon, il faut que tu retienne un truc à propos d'Oloren.

Je pris dans mes poumons le maximum d'air qu'il me fut possible, et m'étouffait ridiculement au moment de hurler. Rouge, après avoir repris mon souffle et l'air le plus risible qui soit, je repris la parole. J'optais quand même pour l'accent que j'accordais à ce ... "mot".

- FOLABAIZAY !

Je larguait alors ma cigarette avant de prendre mes jambes à mon cou en direction de ma loge, ne voulant avoir à faire ni à l'une, ni à l'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   Sam 14 Fév - 20:42

J'observais le cataclysme déchirant le lieu avec une certaine tristesse, mais restait impressionné par les capacités de Théo à affecter ce monde. La bataille avait été rude, mais le calme régnait désormais. Notre ami s'était évaporé de ce qu'il avait nommé le multivers avec, il fallait le dire, un certain panache. Ou tout au moins son enveloppe physique, car il ne fallait pas être dupe quant à son omniprésence sur le pot.
Artémis semblait assez satisfait de ce qu'il avait déclenché. Mon regard navré en sa direction ne fit qu'augmenter son plaisir. Il fallait être honnête, j'avais déclenché ce que j'aimerais considérer comme un petit incident de parcours. Si nous nous étions, il y a bien longtemps, exprimé à ce sujet, cette querelle futile aurait pu être évitée. Enfin, qu'importe, le tournoi reprennait désormais...

- Je reste! Je ne sais pas si je suis vraiment utile ici, mais cela n'a pas d'importance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour 3 : Combats en équipe (2/2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 3 : Combats en équipe (2/2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [DPP] Mon équipe pour la tour de combat
» Pensées du jour à partager...
» Qui fête Noël ou le jour de l'an à Disney ?
» Offre voyage-prive.com séjour à -55% dès le 22/06
» Billet 1 jour/2 parcs à 19 euros pour 5 personnes grâce à Velouté !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Multivers :: Le tournoi du Pot :: Le grand tournoi!-
Sauter vers: