Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Jour 1 : Découverte de l'arène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 20:30

Lilia avait cessé de se poser la moindre question. Il lui avait été dans un premier temps difficile de comprendre pourquoi elle était en vie, et ce qu'il lui arrivait. Mais elle avait fini par accepter les règles immuables énoncées par le Pot. Cette dimension vers laquelle elle se dirigeait ne semblait pas prendre en compte les facteurs temporels et spatiaux qui régissaient leur monde, pour le mieux. À son réveil, elle s'était retrouvée dans son corps indemne, aux côtés des trois personnes qui formaient pour elle ce qu'il y avait de plus proche d'une famille biologique. Angélyna avait longtemps pleuré tandis que Daniel se retenait de le faire, préférant sourire simplement à son amie de toujours. Ensemble, ils avaient alors marché à travers le couloir qui s'était présenté à eux, et les amants avaient expliqués à la revenante que la plupart des autres invités de Cardith les attendaient déjà sur place. Serena sur les épaules, la jeune femme avançait, pieds nus, en essayant de se figurer la nature de la compétition à venir et en se demandant qui étaient les autres participants. Daniel lui affirma qu'il avait failli être retenu lui-même, mais ne lui révéla pas le nom des membres de l'institut aux côtés de qui elle concourrait, clamant qu'il préférait lui garder la surprise. Curieuse qu'elle était, Lilia pressait donc le pas, au grand plaisir de sa nièce, tandis que dans son dos, le mutant agrippait la main de sa dulcinée en posant un regard doux sur la sœur de cette dernière. Comme tous les autres, il l'avait découverte morte à son retour à l'institut, après la convocation d'Edlan Monier. Il avait souffert au-delà de l’imaginable en la voyant, sans vie, mais sa peine n'avait été rien face à elle éprouvée par Angélyna, qui fut anéantie. Qui, en fin de compte, ne l'avait été ? Lilia avait toujours été une incarnation de l'espoir pour eux, et son combat les avait inspiré. Dire qu'ils l'avaient méprisée, voire haïe les premiers temps. Mais lui avait été le premier à voir en elle autre chose qu'une adolescente froide, solitaire, voire agressive. Même s'il se voulait humble, Daniel ne pouvait s'empêcher de tirer fierté de ce fait-ci. Bientôt, le passage sur lequel ils étaient engagés s'éclaircit, et ils parvinrent devant la fameuse arène. Le bâtiment qui leur faisait face écrasait le paysage de sa splendeur. Malgré ses allures de Colisée, son architecture épurée et légère le rendait intriguant, tandis que les multiples cascades d'eaux et autres flammes décoratives renforçaient son éclat. La cité alentour était si hétérogène qu'il aurait été impossible de la décrire, mais nombre de citoyens en parcouraient les rues. Leur tenues témoignaient de leurs origines multiples : sans doute étaient-ils citoyens des différents univers, à leur instar. Eux formeraient probablement le public de cette immense compétition. Durant les quelques secondes qu'il avait fallu à Daniel pour contempler l'endroit, Lilia avait posé sa nièce au sol et s'était mêlée au groupe venu de Cardith, retrouvant nombre de ses camarades. Elle se dirigea de prime abord vers Miranda ; ou plutôt Miranda fusa vers elle avant qu'elle n'ait pu faire plus de deux pas. L'adolescente était comme à son habitude vêtue de noir, mais avait opté pour plus de décence que d'accoutumée. Elle revêtait ainsi un débardeur sombre qui avait certainement pour rôle de mettre en valeur le peu de poitrine dont elle disposait ainsi qu'un large treillis gris dont l'extrémité des manches étaient fourrées dans des rangers. Elle portait au bras droit une mitaine qui remontait jusqu'au niveau de son biceps, tandis que nombre de bracelets formaient un joyeux bazar à son poignet gauche. Lilia n'eut que le temps de constater à quelle point elle, sa dégaine et ses cheveux couleur neige lui avaient manqué qu'elle faillit tomber à la renverse lorsque vint l'étreindre avec la douceur qu'on lui connaissait. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux tant cette situation le lui en rappelait une passée. Prenant le crâne de l'une de ses nombreuses sœur d'adoption dans sa main, elle la caressa lentement la chevelure en lui rendant son étreinte et ne put finalement prendre la parole qu'après de longues secondes, d'une voix encore faible.

-Je suis désolée...je t'ai encore laissé tomber. Je t'avais promis, mais...

Miranda se recula alors soudainement pour lui adresser un sourire comme elle n'en accordait que rarement. Un sourire quelque peu moqueur, un sourire à la Miranda Hubs, mais un sourire tout de même.

-Qu'est-ce que tu racontes ? On s'en fout, t'es vivante ! D'une je peux pas t'en vouloir d'être morte, et en plus tu l'es plus ! Et toi tu t'excuses de ressusciter ?
-Oui, forcément, vu sous cet angle...

-Y'en a pas d'autres ! Et tu participes au tournoi ! jubila l'adolescente. Tu sais déjà qui participe ? Dites moi qu'elle le sait pas encore !

D'un signe de tête, Daniel lui affirma qu'il ne l'avait pas mise au courant, ce qui ne fit qu'amplifier l'excitation de Miranda, ravie de pouvoir s'en charger elle-même. Elle s'éclaircit la voix avant de commencer, théâtralisant comme toujours ses interventions, et empêchant par ce processus à Lilia d'aller voir ses autres amis, bien que l'envie ne lui manquait pas.

-Déjà, il y a moi, évidemment. Ensuite, Benjamin...

-Benjamin ?!

Pour le moins surprise, Miranda avait écarquillée les yeux. Ce n'était pas tous les jours que Lilia haussait la voix, et celle-ci partait rapidement dans les aigus. La jeune femme ne laissa pas à sa cadette l'occasion de lui répondre: elle avança droit vers le groupe compact que formaient les invités de Cardith, les ignorant pour l'heure royalement. Elle avait tous envie de les revoir, sans exception, et savait qu'elle passerait de longues heures avec chacun d'entre eux, mais lui comptait plus encore en cet instant. Son cœur s'était mis à battre lorsqu'il l'avait aperçue, puis il avait préféré rester en retrait. Il avait certes été des leurs pendant de brèves semaines, mais il ne pouvait prétendre être réellement un membre de l'institut Hubs. Ils formaient une famille unie, liée par des sentiments plus fort que n'importe quelle affiliation biologique. Pourtant, lorsqu'elle fut face à lui, il cessa d'y penser. Elle avait grandi. Ce n'était plus une adolescente désormais, mais bien qu'elle eut changé, l'essence de son être demeurait similaire. Elle était plus belle, plus lumineuse que jamais. Et l'aisance avec laquelle elle se déplaçait au milieu des siens prouvait qu'elle avait réussi à vaincre ses démons. Au moins savait-il alors qu'il n'était pas mort pour rien. Mais cela, il n'en aurait jamais douté. Déjà à l'époque, elle était incroyablement forte, plus qu'il ne pouvait rêver l'être. Barry lui avait brièvement raconté ce qu'il s'était passé, après son sacrifice. Sacrifice, car c'était ainsi qu'ils appelaient son geste dont la définition menait pourtant sans équivoque au mot suicide. Lorsqu'elle vint se serrer à lui et lui glisser un « merci » que seul lui pouvait entendre, il garda les bras ballants un long moment tant la scène lui semblait surréaliste. La petite Katadelyne Valpierre venait le câliner, lui. Un plein rayon de soleil venait éclairer une zone depuis toujours ombragée. Il ne se sentait pas à sa place. Il ne le méritait pas. Qu'était-il face à un être si pur, lui qui ne pouvait prétendre qu'au chaos et à la désolation ? Lilia ne demeura pas longtemps à le serrer dans ses bras, bientôt gênée par son manque de réaction. Lorsqu'elle recula, il l'observait de ses yeux sombres, dans lesquels elle plongea les siens, d'un bleu pâle, avant de prendre le col de son long manteau, l'air amusée.

-Je l'ai longtemps porté, celui-là. Il était beaucoup trop grand pour moi mais je crois que je comprends pourquoi tu l'aimais bien.

-Je...

-Tu parles ! J'en étais presque venue à me demander si tu étais vraiment vivant.

Benjamin demeura silencieux, ébahi, le visage fermé. Il ne savait encore que penser, lui que les sentiments submergeaient de nouveau après des années de vide. Miranda profita de l'occasion pour faire irruption.

-Donc comme je disais, Benjamin participe lui aussi, et...eh !

Lilia avait plaqué la paume de sa main sur les lèvres de Miranda, qui s'était vite débattue, puis avait longuement soupiré en constatant que la jeune mutante ne tenait pas en place. Elle lui envoya ce regard qui lui permettait de tout obtenir et vint déposer un baiser sur son front .

-Une minute et je suis à toi, promis, s'excusa-t-elle avant de repartir vers le groupe.

-Mais tu les tiens pas, tes promesses ! se plaignit la télékinésiste, dont l'agacement était surjoué.

Lilia entendit la remarque, se retourna pour lui tirer la langue, puis accourut vers Peter, qu'elle avait croisé en se dirigeant vers Benjamin. Ils n'eurent pas besoin de se parler et demeurèrent silencieux de longues minutes, s'enlaçant sans s'embrasser, encore timorés. Ils ne formaient après tout qu'un très jeune couple, et c'était peu dire : leur séparation brutale était survenue quelques heures à peine après l'officialisation de leur relation. Mais Lilia n'avait que faire de leurs contacts physiques encore frêles ou de la gène qu'ils pouvaient ressentir face à la nouveauté de la situation. Le sentir proche de lui, vivant, lui suffisait amplement. Un couloir s'ouvrit alors à ce moment depuis le néant, et un jeune homme en surgit à toute vitesse. Élancé, les cheveux sombres plaqués en arrière et le bouc au menton, il avait un regard fier mais bienveillant, celui du héros téméraire quelque peu irréfléchi.

-Lars Anderson, railla Angélyna, habituée à taquiner son ancien camarade de chambre.

-Oui, désolé, je suis à la bourre ! Pour quelle obscure raison est-ce que je ne fais pas partie des candidats alors que cette saloperie de piaf en est !

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 21:41

- Pour toi, ce sera MONSIEUR le piaf ! lança l'intéressé qui venait de sortir de sa propre faille.

Fièrement, Raphaël se présentait à eux torse-nu, avec son pantalon large, pieds nus, comme à son habitude. Il rajusta alors son chapeau. Après ce geste bien symbolique, il essuya de ses yeux des larmes naissantes. Il essayait de garder constance, et c'était bien difficile. Il pouvait enfin les revoir. Ses frères et sœurs, ceux qui avait créé en lui un terrible manque. Il ne tarda pas à exprimer ce sentiment.

- J'suis tellement content de vous revoir que j'ose même pas vous prendre dans mes bras ... C'est chaud, j'suis incapable de vous toucher, là, tout de suite ...

Une autre faille s'était alors ouverte sans que le grand frère ailé le remarque. Sortante de celle-ci, Emilie, silencieuse, n'osa rien prononcer. Elle garda un silence absolu. Il lui aurait été aisé de se téléporter pour ne pas avoir a leur faire face, mais elle ne put se résoudre à s'enfuir de cette situation, qui plus est, Raphaël venait de finir sa réplique, elle avait la sensation qu'il lui fallait rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 22:05

Les arrivées soudaines de Lars puis Raphaël ajoutèrent encore à la convivialité qui s'installait naturellement au sein du groupe, pour l'heure constitué exclusivement de ceux qui avaient été membres de l'institut Hubs. Leurs alliés, proches ou lointains, préféraient pour l'heure les laisser entre eux ; ils auraient l'occasion de se croiser par la suite, voire de s'affronter. Miranda aurait pu se plaindre que l'attention de Lilia – dont elle était avide – lui échappait plus encore, toutefois elle avait cessé de bougonner pour observer fixement Émilie d'un œil noir. Lars fut le premier à rejoindre Raphaël, tout naturellement, et lui asséna une grande frappe sur l'épaule.

-Eh, mais t'a pris de l'âge on dirait. Regardes un peu ta gueule, t'as l'air d'avoir trente piges !

Lilia voulut à son tour avancer vers Raphaël, qui avait une place particulière dans son cœur. C'était lui qui l'avait accueillie, à l'institut. Leurs rapports avaient longtemps été froids, tout deux ayant été durant un long moment plus renfermé l'un que l'autre. Elle n'avait vu en lui qu'une tête brûlée égoïste, mais avait fini par découvrir un garçon certes un peu bourru, mais au cœur d'or et à la loyauté inébranlable. Après le départ de Jane, la mort de Lars, Benjamin et Émilie, et le départ d'Angélyna, Daniel, Kami et Maya, il avait été l'un des seuls anciens à rester, représentant à lui seul avec Barry les racines de l'institut. Le manoir appartenant à la famille Monier, ce statut de leader s'en était retrouvé renforcé. Elle avait alors tenté de lui apporter le soutien dont il avait eu besoin pour gérer une jeune génération peu évidente, et pour tenter d'instaurer tant bien que mal un semblant de relation pacifique entre Cardith et Porol. Lui aussi l'avait aidée à son tour, lorsqu'elle avait besoin d'être rassurée dans des moments de solitude, ou encore au moment où elle traquait la mafia menée par Artémis Adagio. Ils ne se parlaient que peu en fin de compte, mais elle savait le respect qu'il lui vouait, et était certaine qu'il avait conscience de la réciprocité de ce sentiment. Raphaël était en somme quelqu'un de précieux à l'institut, l'un de ses piliers. Leur héros. Mais Miranda fut plus vive que Lilia, et lui passa devant, reprenant son énumération précédente sur un ton morne.

-Eux deux aussi y participent, annonça-t-elle.

Elle aurait sans doute adressé un sourire complice à Raphaël s'il était arrivé seul, mais ses yeux ne se détachaient pas d'Émilie, et il fut évident qu'une explication serait de mise. Tout de suite.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 22:17

Raphaël se retourna à son tour ... Un blanc s'imposa. Il était stupéfait, et avait plus encore envie de pleurer qu'avant. Pourtant, dans la tension de l'instant, il savait que seul son humour minable pourrait éventuellement détendre l'atmosphère ... Déglutissant, il se tourna enfin vers Lars.

- Putain, j'y crois pas, moi j'ai pris un coup de vieux pas possible, j'ai même une gamine, le truc improbable, et elle, pas une ride, que dalle, toute fraîche, elle sort de l'emballage, en gros ...

Il se massa la nuque, avant de reprendre.

- Tu comptes rester dans ton coin encore longtemps ? annonça-t-il avec un air blasé.

Il appréhendait la réaction de Miranda, Lars, et même de Lilia. Et ça le faisait chier. Il appréhendait la réaction d'Emilie. Et ça le faisait chier aussi. Mais les choses ne risquaient pas d'évoluer si l'on conservait une telle tension au sein du groupe. L'escrimeuse s'avança doucement, sans geste brusque, tête basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 22:26

Lars se contenta de tirer une moue dubitative, mais ne se permit pas la moindre remarque. Certes, Émilie l'avait tué, mais tout portait à croire que les circonstances l'y aient forcée, d'une manière ou d'une autre. Lui en tout cas ne pouvait parvenir à se convaincre qu'elle avait agi ainsi par choix. Et après tout, ils étaient tous vivants aujourd'hui, alors si la situation ne l'atteignait pas tant que cela, autant ne pas intervenir et laisser ça à ceux qui étaient concernés, plus encore que lui. Beaucoup semblaient adopter le même état d'esprit pour l'heure. Daniel restait en retrait avec sa famille, laissant Serena aux mains de Barry qui était venu à la rencontre de la fillette l'instant d'avant. Maya, Peter, les jumeaux et Valentin, qui discutaient bruyamment depuis leurs retrouvailles, firent silence. Charlène, jusqu'à lors distraite, leva quant à elle les yeux vers les trois personnes autour de qui cela tournait réellement. Émilie, Raphaël, et Miranda. Celle-ci, poings serrés, observa celle qu'elle considérait autrefois comme sa sœur avancer, tête baissée, sans mot dire, et son mutisme la mit hors d'elle. Elle mourrait d'envie de simplement faire demi-tour et prétendre qu'elle n'était pas revenue. De toute manière, elle ne l'avait sans doute pas reconnue après six années. Lilia l'empêcha toutefois de faire volte-face, parvenant à la convaincre sans mots qu'elle devait faire face à cette épreuve. Miranda hésita longuement, puis finit par cracher, méprisante :

-Pourquoi t'es venue ?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 22:50

Emilie releva la tête, d'un air morne, elle répondit naturellement.

- A quoi cela t'avancera-t-il de le savoir ? Tu me hais, ça se vois tellement que s'en est oppressant. Et tout le monde ici sait pourquoi. Je comprends que tu ne veuille pas me voir, alors je ne vais pas traîner plus longtemps.

Sur ces mots, elle commença à partir, mais le gaillard ailé l'interpella.

- Attends.

Elle s'arrêta net.

- Miranda, t'as pris le temps de retourner la question ? Tu es sûre de vouloir détester la personne qui t'aime le plus au monde ? J'ai mené mon enquête tu sais ... Personne veut ouvrir sa gueule, mais la vérité est là. Je vais te dire ce qu'il en est vraiment : c'est pour te protéger qu'elle a agit ainsi. Te protéger toi. Et Emilie, de quel droit est-ce que tu t'enfuis de la sorte ? Tu était morte. Morte. Et on t'offre un semblant de longévité. Alors tu va nous faire le plaisir d'en profiter pour faire face et aller de l'avant.

Raphaël planta son regard dans celui de Miranda. Il n'y avait aucun mensonge possible dans ses mots. Il revoyait ce jour où la pluie n'avait pu camoufler les larmes qui parcouraient les joues de l'escrimeuse. Il revoyait ce jour où elle s'était horrifiée elle-même par ses propres actes. Il revoyait ce jour où il avait lui-même pris sa vie. Ce jour là, dans un silence terrible, elle lui avait murmuré ses remerciement comme dernière paroles. Probablement était-elle encore torturée par cela, puisqu'il s'agissait de ses dernières actions. Tel que le voyait Raphaël, Miranda ne devrait pas haïr Emilie, mais cette dernière les avaient trahis, et la plus blessée d'entre eux était justement celle qui l'avait aimée le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 23:03

Celle qui l'aimait le plus au monde ? Miranda, en entendant ces mots, parvint à canaliser la fureur qui l'envahissait petit à petit, et desserra les poings. L'adolescente soutint le regard de son aîné, comme d'accoutumée. Ce n'était pas la première fois ni sans doute la dernière qu'ils entraient en opposition, et ses grands airs avaient fini de l'intimider depuis longtemps. Pour autant, elle n'en doutait pas un seul instant, Raphaël l'aimait, et elle l'aimait aussi. Il avait toujours été là pour elle, parfois avec maladresse, mais le cœur y était. Lentement, Miranda pivota pour observer tour à tour ses camarades. Lilia, la plus proche, fut la première dans son champ de vision. Elle n'avait aucun doute sur le fait que Lilia l'aimait. Il en allait de même pour les Klanck. Quand bien même elle avait été insupportable, eux l'avaient toujours comprises et avait toujours pris en considération son avis. Ils la laissaient même seule avec leur toute jeune fille, quelle autre preuve de confiance pouvait-elle demander ? Valentin l'aimait, à coup sûr ; il n'y avait de toute manière que peu de personnes que Valentin n'aimait pas. Charlène n'en était certainement pas au stade de l'aimer, mais malgré leurs chamailleries, elles s'entendaient plutôt bien en fin de compte, de même pour Mathilde. Peter l'aimait et avait toujours été bienveillant à son égard. Et elle se souvenait même à quel point Benjamin l'aimait, de son vivant. Quant à Barry, la question ne se posait pas, et cela faisait longtemps qu'elle l'appelait papa. Maya, les jumeaux, Awa, Kami. Elle n'en doutait pas un seul instant, ils l'aimaient. Avec la même lenteur, Miranda se retourna vers Raphaël. Elle aperçut Lars, encore proche de son ami, et se souvint des moments passés avec lui quand elle était enfant. Enfin, ses yeux se posèrent de nouveau sur Émilie. Les images qui lui revinrent en mémoire n'eurent alors rien d'heureux. Elle se souvint de la mort de ses amis, de ses parents, puis de la sienne. Émilie Hubs, qui l'avait abandonnée. Miranda fit de nouveau face à Raphaël.

-On a déjà eu cette discussion, claqua-t-elle, sèchement.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 23:18

- Et pourtant tu refuses de voir la vérité en face. Je te donne mon avis, Miranda, je t'expose les faits, point barre. Maintenant, tu fais ce que tu veux, mais une gamine j'en ai déjà une qui m'attends à la maison, moi. On l'a appelée Emilie, d'ailleurs, dit-il en se retournant vers l'escrimeuse, à cette dernière phrase.

Il aimait Miranda, c'était indiscutable. Cependant, fidèle à sa réputation, il ne lâcherait pas le morceau pour autant. Il commença alors à partir, adressant un franc sourire à tout le monde, en particulier Lilia. En terme de frère et sœur, elle était celle pour qui il estimait ce sentiment le plus sincère. Entre eux, ce simple sourire suffisait, les mots auraient été de trop. Il se dirigeait vers Barry, ayant quelques questions à lui poser ... Comme par exemple "Comment tu faisais, toi, quand je pleurait ?" !

Emilie resta immobile un instant, puis passa la main sur son visage. Elle se tourna un instant vers Miranda. Que pouvait-elle ajouter ? Raphaël avait voulu agir en bien, mais elle n'avait donc plus aucun argument à présenter. Si elle avait encore quelque chose à lui dire, elle se devait de rester, cependant. Et puis partir, ou plutôt fuir, ne lui serait d'absolument aucune difficulté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 23:23

☼ OSC


À travers le couloir dimensionnel, les troupes avançaient en rang. Valentin Aënis menait la marche, mains croisées dans le dos, bénissant en silence ce tournoi providentiel. Encore un peu, et le monde aurait découvert qu'il était à l'origine de la création des sprinkhaans. Fort heureusement, il pouvait garder Mantis sous contrôle. Ressuscité d'entre les morts, Anthony Scott en avait repris la tête. Même s'il était fanfaron, Valentin le savait fidèle et manipulable. Anya et Vallen l'étaient initialement aussi, mais leur récente promotion n'avait au final pas été une bonne chose. Anya était trop impulsive, et Vallen réfléchissait trop. Il aurait du les éliminer sous peu s'ils avaient continué sur cette voie, bien que cela eu certainement brisé le cœur de Nitilde. Mais tout cela importait peu à présent. Ils avaient eu l'honneur d'être convié au tournoi du pot, et n'allaient pas décevoir la foule. Peu avant de passer l'ultime porte qui les ferait arriver devant l'arène du multivers, Valentin ordonna aux troupes de se stopper. Derrière lui, les quatre candidats sélectionnés formèrent un rang parfait. Le directeur de l'OSC passa face à eux et les dévisagea un par un. Vallen n'était pas une unité particulièrement compétente en combat, mais le Pot l'avait choisi, sans doute en se disant qu'il serait représentatif de la Terre. Au final, ses capacités d'adaptation le feraient peut-être aller loin. Anya était un bien meilleur choix. Disciplinée, puissante, elle pourrait avancer loin dans la compétition. Ethan, bien qu'instable, pouvait lui aussi s'avérer efficace s'il n'y avait pas d'autres téléporteurs ou dieu savait quelle insolite capacité surpuissante. Enfin venait Limstella. Sa fierté. Il miserait gros sur elle. Valentin recula de quelque pas puis fit face à eux, droit comme un i.

-Vallen Arvaleon, Anya Belse, Ethan Rayns, Limstella Sonjha, vous représenterez la Terre durant ce tournoi. Ne décevez pas notre monde ! Et ne décevez pas l'OSC !

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Ven 9 Jan - 23:44

Son avis, les faits, ces propos confus et indécis, ça ressemblait bien à Raphaël. Et le voilà désormais qui s'éclipsait comme si de rien n'était, comme s'il n'avait rien à faire dans ce conflit. Comment pouvait-il si aisément prendre sa défense et l'accabler elle ? Miranda soupira longuement. Lars ne semblait pas en vouloir à Émilie non plus. Au fond, la colère qui l'habitait elle-même ne dépendait plus tant de ces actes de barbaries. Désormais que leur mort ne signifiait plus rien, elle ne pouvait réellement pleurer les défunts. Elle fixa la téléporteuse, longuement, avant de reprendre la parole, calmement, d'une voix sans émotion :

-Je peux ne pas te haïr et croire que tu m'aimes ; mais impossible que moi, je t'aime de nouveau.

Sur ces mots, elle fit demi-tour et s'éloigna. Elle tolérerait la présence d'Émilie, et pourrait même finir par ne plus en être dérangée. C'était le mieux qu'elle avait à offrir pour l'heure. Lilia, spectatrice impuissante qui n'avait réussi à rendre son sourire à Raphaël compte tenu de la situation, le retrouva peu à peu suite à la réponse de Miranda. Compte tenu de sa personnalité, un semblant de pardon était un très bon début.

-Bon alors, c'est qui, les autres participants ?

Miranda demeura silencieuse un court instant, bougonne. Lilia eut le réflexe de vouloir l'étreindre, mais celle-ci la repoussa via une faible vague télékinétique avant de lui adresser le sourire moqueur qu'on lui connaissait.

-Je vais bien ! Donc : on a aussi Charlène sur la liste.

-Charlène ? Sans rire ?

Toutes deux observèrent un instant l'adolescente, agenouillée à même le bitume, son caméscope à la main. Valentin tentait visiblement de comprendre ce qu'elle faisait et il croisa les regards des filles, haussant les épaules pour leur signaler sa confusion. Lilia rit de bon cœur mais n'était en rien dubitative quant aux capacités de Charlène. Elle savait se battre mieux que quiconque, et disposait d'une force dont elle-même n'avait sans doute pas défini les limites. Peut-être allait-elle croiser les doigts pour ne pas tomber contre elle.

-Skyler aussi, continua Miranda. Christian, qui va sans doute pas tarder. Et ça tu va pas aimer : Artémis Adagio.

Lilia détourna le regard à l'entente de ce nom. Artémis était un meurtrier qu'elle avait traqué pendant des semaines. Yuko, lui, l'avait traqué durant des années, et était mort afin de le débusquer. Ce détective avait beau être un garçon étrange, il comptait parmi ses meilleurs amis, et elle ne pourrait pardonner à Artémis de l'avoir exécuté, même s'il serait certainement ressuscité comme tous les autres. Miranda vint aussitôt confirmer ce fait.

-J'ai vu Yuko toute à l'heure, il va bien. Allez, une autre bonne nouvelle pour conclure ? Le dernier de chez nous, c'est Gareth !

Gareth Soubresault était l'un des premiers membres de l'institut Hubs. Le second pour être exact, puisqu'il n'était arrivé que quelques mois après Kami. C'était un homme doux malgré les apparences, et un combattant redoutable. Un bon point pour leur camp...si tant est qu'il soit question de camps. Car s'il s'agissait d'un tournoi individuel, alors la présence de Gareth n'avait rien d'une bonne nouvelle.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Sam 10 Jan - 0:07

Apparurent soudain devant leurs yeux un couple pour le moins étrange. D'une taille imposante, un homme massif, dont les origines nordiques étaient indiquées par ses longs cheveux blonds et ses yeux d'une clarté semblable à l'acier. Si son regard pouvait faire preuve d'une détermination sans pareille, son visage était hilare à la vue de ceux qui avaient pendant longtemps constitué sa seule famille. Lui tenant la main, une petite fille âgée tout au plus de dix ans, regardait avec curiosité et envie cet attroupement de personnes à qui elle n'avait jamais parlé, mais qu'elle connaissait pourtant très bien. Ses cheveux, plus courts que par le passé, étaient d'un brun aux reflets prononcés. Avec un clin d'oeil mystérieux à l'égard de son père, elle lui lâcha la main et se dirigea d'elle même vers les anciens habitants du pensionnat.
Avec un peu d'appréhension, Gareth la laissa courir vers ses amis, et posa sa main sur le dos de Barry.

- Je suis heureux de vous revoir tous ici déclara t-il avec un sourire. Une grande chance vous a été donné aujourd'hui.

Le tournoi auquel ils était conviés semblait en effet étrangement secondaire face à la possibilité de revoir ceux qui n'étaient plus. Parcourant le lieu du regard, il observa plus particulièrement ceux qui auraient du reposer six pieds sous terre avec un sourire réjoui. Une légère peine l'assailli lorsqu'il pensa que Yasmine, sa femme, n'avait eut cette chance... Mais cette douleur fut vite oublié lorsqu'il passa son regard sur ses amis. Il passa quelques instants à tous les dévisager, comme si il avait peur qu'ils disparaissent soudainement, tandis que Layla s'amusait avec Serena, une expression presque maternelle sur le visage.

Au loin, il aperçut la sombre silhouette d'Artemis. Son ancien ami, accompagné de son accolyte de toujours, Clyde, observaient le petit attroupement tel des loups tentant d'estimer les points vulnérables de leurs cibles. Lorsque son nemesis s'apperçut que sa présence n'était pas passée inaperçue, il eut sur le visage un sourire sardonique, avant de s'éloigner silencieusement. Si ce tueur patenté se trouvait ici, dieu sait quel autre psychopathe cette entitée avait rammenée afin de satisfaire ses loisirs. Il se demanda alors, avec une certaine appréhension ce qu'on attendait de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Sam 10 Jan - 0:46

Serena, sur ses genoux, tirait les joues de Barry depuis un bon moment, s'amusant de sa barbe avant d'être distraite par l'arrivée de Layla. Gareth arriva à la hauteur de l'infirme avant Raphaël, et ce fut avec une joie franche que le mutant l'accueillit. Il savait qu'il avait été sélectionné, mais il aurait presque pu parier que son vieil ami aurait refusé de participer. Cela lui aurait ressemblé, en tout cas.

-Drôle d'événement, n'est-ce pas ? Je te l'avoue, j'ai hâte de découvrir ces autres mondes.

Les gens des cinq univers n'avaient en effet eu pour seule information que les noms de leurs opposants, mais ne savaient encore rien d'eux ou de leur origine. Vivement que les retardataires arrivent enfin, dont Jane. À ce qu'il avait cru comprendre, son amie ne serait pas la despote dérangée qu'ils avaient fini par affronter, mais bien la scientifique dont il avait longtemps été l'assistant. Cette fameuse entité, le pot, avait cru bon de ramener la version d'elle qu'ils aimaient tous. La fondatrice de l'institut Hubs. Restait à voir comment les autres allaient voir sa venue et si elle-même serait consciente de ce qu'elle aurait fait à l'avenir. Ces considérations temporelles étaient bien complexes, même pour lui en maîtrisait le cours.

-Bon, allez, on a pas dix-mille ans, non plus, marmonna l'écrivain.

Il fit avancer sa chaise roulante et se racla la gorge afin d'avoir l'attention des membres de l'institut et des autres invités de Cardith présent sur place.

-Je vous propose qu'on attende Christian et qu'on y aille. Tout le monde doit avoir son importance, mais j'ai l'impression qu'on est déjà en retard, et les participants au tournoi devraient suffire. Au passage, quelqu'un saurait où est Mathilde ?

La question était plus destinée à Valentin, son meilleur ami, qu'aux autres, mais il fit signe que non. Mathilde arriverait quand elle arriverait. Soit probablement quand ils seraient tous sur place et discrètement, afin d'éviter son frère. L

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Sam 10 Jan - 19:19

Iyoh suivait paisiblement l'homme les guidant à travers les couloirs de l'arène, entouré d'ennemis. Il avait été sélectionné pour participer à cette compétition et en était ravi, lui qui adorait se battre et aimait emporter la victoire. Pour autant, de nombreuses présences le mettaient mal à l'aise. Si les tensions entre Esmezia et lui s'étaient dissipées grâce à son récent repentir, il n'en demeurait pas moins qu'Edwig gardait une dent contre lui et que Gladys n'était pas ravie de revoir l'homme qui l'avait trahie et qui avait démantelé son organisation. Les deux Ehlkaÿd ne le portaient certainement pas dans leur cœur non plus, de même pour la porteuse d'Ohihir. Restait la fille d'Inès Vrag, qu'il avait autrefois épargné et qui n'avait pas de forts sentiments à son égard, en bien comme en mal. Quant à Melody Jennsen, la question ne se posait pas. Elle était une officière luuwrienne, lui un guerrier naïlikan. Puis il y avait l'homme-loup, dont il ne connaissait pas le nom mais qu'il savait affilié à l'expédition. Les heureux élus de Valato étaient au final assez hétérogènes. Ils avaient quoiqu'il en soit été séparés des invités quelques instants auparavant, et on les avait alors menés jusqu'à une grande salle ou se trouvaient déjà les candidats en provenance du monde des éléments et de la contrée des sourciers, huit, en tout. Parmi eux, trois jeunes gens qui ne devaient avoir que dix-sept ans au maximum et qui ne semblaient pas bien redoutables. Un grand homme enroulé dans un manteau noir était également présent, ainsi qu'un trentenaire qui portait l'uniforme militaire de son monde d'origine. Lui serait probablement un danger. Se tenaient ensuite dans cette salle une créature d'ombre et une femme au teint pâle, sereine, ainsi qu'un tout jeune homme, assis à même le sol. Pas grand chose d'inquiétant aux yeux du trancheur. L'homme qui les avait menés jusqu'ici se plaça face à eux.

-Nous attendons encore les participants de Cardith et de la Terre, expliqua-t-il. Nous pourrons ensuite procéder au tirage au sort, et aux explications.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Sam 10 Jan - 21:55

Parmi les Ehlkaÿd et entre les gardiens, les retrouvailles larmoyantes avaient eu le temps de se faire. Erlyn se trouvait étonner de remarquer que sa petite soeur s'était approché de sa propre taille, et qu'elle était devenu probablement bien plus compétente que lui en terme de combat ... Voir Arawn sous sa véritable forme l'avait aussi surpris un instant. Ils prirent le temps de raconter à leur aîné tout ce qui c'était passé depuis sa mort, puis, ils se mirent en route. Ils arrivèrent peu après Iyoh, cependant, ce n'est pas après lui que le prince lycan grogna, mais en direction des deux individus en manteau noir, dont l'un avait franchement l'air d'un adolescent. Jules et June se tournèrent alors pour observer la bête.

- Dommage, moi qui espérait ne pas faire grande impression, soupira Jules.

June hocha la tête. Erlyn sourit tandis qu'Oloren fronça les sourcils. Ainsi, ces deux individus pouvaient s'avérer potentiellement plus dangereux que d'autres ? Soit. De toute façon, il n'était pas question de prendre qui que ce soit à la légère, chaque adversaire qui entrerait dans l'arène était potentiellement capable de prouesses invraisemblables... C'est alors qu'un rôt retentit derrière eux. Un simple rôt, aussi minable qu'il puisse être. Raphaël s'avança tranquillement.

- Salut !

Aussi vulgaire puisse-t-il être, Erlyn éprouva une étrange sympathie envers ce personnage peu distingué. Sa façon de se tenir, son air de n'en avoir que faire, son sourire, tout chez cet homme lui semblait le plus naturel possible. Avec un peu de chance, il était l'une de ces personnes qui n'ont rien à cacher et qui sont capable de tendre la main à tous.

Plus loin, Christian était à son tour sorti d'un tunnel étrange, et avançait dans la même direction que son frère sans adresser un regard à quiconque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Sam 10 Jan - 23:47

Deux guides étaient venus à la rencontre des citoyens de Cardith lorsque ceux-ci furent tous arrivés. L'un indiqua aux participants la direction à suivre, tandis que l'autre s'occupait des invités. Barry assura à Gareth qu'il garderait un œil sur sa fille en permanence, puis suivit cet homme en costume qui les emmena jusque dans la loge qui était dédié aux leurs. L'appartement, intégré dans la structure de l'arène, était d'une modernité époustouflante et leur procurait un espace de vie pour ainsi dire colossal. Ils pouvaient facilement avoir deux lit pour un ici. Par quelque miracle, il y avait même un jardin intérieur, en plein air, au cœur de ce bâtiment pourtant fermé. On leur demanda pourtant de rester dans l'immense salon, une pièce aux murs immaculés et aux nombreux fauteuils, canapés, tables basses et autres meubles luxueux. Barry jeta un regard bref mais intéressé vers le bar qui semblait particulièrement fourni, puis s'en retourna vers l'écran que leur guide venait d'allumer, et qui occupait une majeure partie de l'un des murs. Un peu à l'écart, Daniel conversait avec Awa, qui se faisait discret depuis son arrivée, perdu dans ses pensées.

-Eh, comment tu te sens ?

-Un peu pâteux. Un peu comme une gueule de bois...

-Tu viens d'être ressuscité, c'est peut-être normal.

-Non, non, c'est pas ça. C'est juste que...hum...tu sais qu'on existe en deux fois, hein ?

-La version originelle celle repensée, c'est ça ?

-C'est ça. J'ai les souvenirs des deux qui se mêlent. Je veux dire...je me souviens de t'avoir rencontré à l'institut, je me souviens qu'on était tout le temps ensemble, toi, Katy et moi. Mais j'ai d'autres souvenirs, plus lointains, de la fois où je vous ai trahi. C'est...

Daniel sourit à son ami, dont il comprenait la nature du trouble. Il avait longuement réfléchi à ce qu'il advenait de ceux qui, à son instar, avaient drastiquement changé selon l'univers auquel ils appartenaient. Lui n'avait aucun souci à ce faire à ce compte, car il était resté la même personne durant ses deux incarnations, mais Awa avait considérablement changé entre l'une et l'autre. Le Pot, qui qu'il soit, avait à coup sûr conservé la meilleure des deux possibilités. Et quand il regardait ce jeune homme aux cheveux débraillés, aux larges vêtements et à l'air constamment épuisé, Daniel ne doutait pas un seul instant qu'il s'agissait de son plus cher camarade, et non pas de celui qui s'était retourné contre eux lors de l'attaque de Richard.

-T'en fais pas, on sait tous qui tu es, lui affirma le mutant.
-Votre attention s'il vous plaît !

La voix de stentor de leur guide suffit à faire se retourner tous ceux qui, à l'instar des deux amis, discutaient sans se soucier du reste. Il désigna d'une main l'écran et leur adressa la parole, jouant avec son physique gracieux pour les captiver. Il était de taille moyenne et avait le crâne rasé, ainsi qu'une oreille percée. Il portait un costume parfaitement taillé et des petites lunettes sur le bout du nez, tandis que ses yeux bleus passaient de visage en visage avec bienveillance.

-Maintenant que les trente-deux participants sont arrivés, les tirages au sort vont avoir lieu, mais je me dois avant tout de vous communiquer les souhaits du Pot. Il vous prie avant demain de ne quitter ces lieux et ne pas vous mêler aux invités des autres mondes. C'est tout. Si vous avez besoin de moi, il vous suffira de penser à moi et je viendrai.

Yuko leva alors la main et prit la parole sans qu'on lui accorde la permission, comme à son habitude. Peu avaient déjà vu ce détective avant son invitation sur place. Généralement, il ne communiquait qu'avec Lilia ou Barry au sein de l'institut. Pour autant, la situation était telle qu'il ne se serait pas permis de refuser une apparition. C'était un jeune homme d'une vingtaine d'années, les cheveux bruns bouclés, avec d'immenses cernes sous les yeux. Malgré cela, il était relativement élégant.

-J'aurai quelques questions.

-Elles attendront, coupa le guide. Maintenant, votre attention.

L'écran s'alluma alors, révélant une salle vaste où étaient réunis les trente-deux candidats autour d'un homme portant un costume similaire au guide. Derrière lui, sur un grand tableau blanc, étaient dessinés de multiples rectangles sombres reliés les uns aux autres, encore vides. Il s'agissait de la grille des affrontements. Lilia, quelques instants auparavant, avait passé un bras autour des épaules de Miranda et Charlène, et même si cette dernière s'était débattue, elle avait fini par accepter la fatalité de ce rapprochement soudain. Ce n'aurait pas été le cas s'il s'était agi de quelqu'un d'autre que la maîtresse de l'aura, mais elle l'appréciait particulièrement, aussi se laissa-t-elle aller à un semblant de docilité. Lilia clamait sa joie de les voir participer toutes les deux, puis les laissa seule un instant lorsqu'elle aperçut Skyler, qui marchait seul, en tête. Elle trottina pour se mettre à son niveau et fourra ses mains dans les poches de son short en lui adressant un sourire.

-T'as l'habitude de tout ça toi, hein ?

Skyler répondit à Lilia sans hésiter. Il n'aimait pas les membres de l'institut, mais elle avait été la seule à voire en lui quelque chose d'autre qu'un connard prétentieux et à lui avoir tendu la main ; même s'il avait été nécessaire au préalable que Raphaël l’empêche de le tuer.

-Ouais. Même si la dernière m'a pas laissé un bon souvenir.

Lilia ricana, préférant ne pas s'attarder sur cet événement, et répondit :

-Tu t'en sors avec ton aura ?

-Aucun souci. J'arrive pas à l'utiliser quand je veux, mais c'est moi qui la contrôle et plus l'inverse.

-Bon, c'est un début. Qui sait, tu vas peut-être trouver la clé pendant ces combats !

-Ouais, qui sait, comme tu dis. Et toi alors ? L'aura blanche ?
La jeune femme lança un bref regard par-dessus son épaule pour s'assurer que personne n'avait entendu cela. Elle n'en avait parlé qu'à Skyler pour l'heure, car il lui avait paru important de partager toutes les découvertes concernant ce pouvoir qu'ils partageaient, et ne souhaitait pas ébruiter le fait que l'aura violette n'était qu'un stade intermédiaire. L'aura blanche était bien plus puissante, bien plus stable, et en somme très différente de ses formes précédentes. Lilia tira la moue, boudeuse.

-On me l'a interdite. Mais bon, c'est juste, je suppose. Ils ont aussi réduit les pouvoirs d'Émilie et de ceux de ce monde, là...

-Celui des bouseux du moyen-âge ?

-On peut dire ça comme ça. Ah, on est arrivés ! Bon, on se retrouve plus tard.

Lilia alla se replacer aux côtés des deux adolescentes, et elles tentèrent ensemble d'observer les autres candidats. On ne leur en laissa toutefois pas le loisir bien longtemps, puisque l'homme au costume les interpella tous.

-Mesdames et messieurs, mesdemoiselles et...hum...

L'homme s'attarda quelques instants sur Araw et Kiwi en fronçant les sourcils.

-Et créatures, continua-t-il, venus de tous horizons, bienvenue. Avant toute chose, voici les numéros qui vous ont été attribués !

Il fit un geste de la main dans le vide, et un écran y apparut alors, sur laquelle la liste suivante était notée :

N°1 – Vallen Arvaleon
N°2 – Gareth Soubresault
N°3 – Esmezia Fambriel
N°4 – Charlène Pyt
N°5 – Erik Saori
N°6 – Limstella Sonjha
N°7 – Erlyn Ehlkaÿd
N°8 – Émilie Hubs
N°9 – Darius Maffert
N°10 – Oloren Ehlkaÿd
N°11 – Jules de Taetra
N°12 – Artémis Adagio
N°13 – Ethan Rayns
N°14 – Kiwi
N°15 – Mavis Sozin
N°16 – Gladys Engels
N°17 – Edwig Luthness
N°18 – Lilia Hubs
N°19 – Inès Vrag
N°20 – Benjamin Lyzzen
N°21 – Anya Belse
N°22 – June de Taetra
N°23 – Kellue Dovlass
N°24 – Miranda Hubs
N°25 – Violine Lisana
N°26 – Skyler Suero
N°27 – Raphaël Monier
N°28 – Iyoh Tzumihi
N°29 – Pandora Sozin
N°30 – Christian Monier
N°31 – Arawn, prince lycan
N°32 – Melody Jennsen

Un portrait était associé à chaque nom, ce qui permit à beaucoup de lier un patronyme aux différentes personnes présentes dans la salle.

-Le tirage au sort va désormais avoir lieu ; avez vous des questions, élus du Pot ?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Dim 11 Jan - 0:27

Oloren la première leva la main. Sans attendre qu'on lui donne la parole, elle me pointa alors du doigt.

- C'est qui, lui ?

Erlyn m'observa à son tour approcher, les mains dans les poches, habillé comme il est coutume de l'être dans notre monde. La scène aurait pu avoir un côté très théâtrale, mais je me suis arrêté pour refaire mes lacets en cours de route. Arawn m'observait de son regard doré si intimidant que je lui avait octroyé, il m'était bien plus effrayant ainsi que lorsque je le décrivait par écrit. Les Ehlkaÿd eux étaient bien plus beaux - je passerait les détails concernant Oloren, je ne pensait pas avoir créé quelque chose comme ça. June était toujours d'un calme pénible, tandis que Jules fronçait les sourcils, dubitatif. Christian affichait un air peu concerné, agacé de devoir être présent en un tel endroit.
Enfin, Raphaël me salua simplement. Lui savait. Je regardait alors les autres individus présent sur les lieux : Iyoh me fit froid dans le dos, à l'instar de Lilia, dont il me serra la gorge d'apercevoir. Néanmoins, je ne put m'empêcher de sourire, pour deux raisons. La première était de les voir tous réunis, certains souriants, d'autres secrets, d'autres clairement pas de bonne humeur. La seconde était qu'ils allaient tous, d'une manière ou d'une autre, devoir se battre pour ce tournoi. C'était complètement ridicule, et ça me faisait rire. D'où mon incapacité à me débarrasser de mon sourire. Dommage, j'aurais voulu pouvoir afficher un air aussi mystérieux qu'Arawn, qui gardait son éternel silence, ou June, qui pour le coup, s'avérait encore plus indéchiffrable ... Sauf bien entendu pour moi.

- Je ne sais pas vraiment comment répondre à ta question, Olo', mais je suis quelqu'un qui t'aime beaucoup, toi comme tant d'autres. C'est un peu compliqué à expliquer, et je ne sais pas si vous avez encore vraiment le temps d'écouter mes explications. Et d'autres ont peut-être des questions plus pertinentes auxquelles notre cher ami le guide ici présent nous fera l'honneur de se faire un devoir d'y répondre !

Je leur sourit ultimement. J'avais du mal à croire que j'aie pu déblatérer une telle tirade d'une seule traite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Dim 11 Jan - 0:53

Jusqu'à lors relativement ferme, le guide se fit discret lors de l'arrivée soudaine de l'inconnu, signe de l'importance qu'il lui accordait. Parmi les invités d'honneur, pourtant nombreux, il était l'un des trois plus prestigieux. Le Pot les estimait plus encore qu'eux les guides, c'était dire. Mais la jalousie ne faisait pas partie du registre d'émotions qu'ils étaient aptes à ressentir, aussi se contentait-il d'éprouver un certain respect pour cet individu. Il scruta de nouveau les participants, et ce fut cette fois-ci la benjamine qui leva la main, Miranda Hubs. Le guide lui fit signe de s'exprimer.

-C'est quoi, comme tournoi ?

-Voilà une question pertinente, jeune fille. Vous avez été choisis d'une part parce que le Pot considère que vous êtes, parmi ses rejetons, ceux qui représentent le plus son âme, mais également parce que vous êtes des combattants d'exception. Ces deux facteurs vous ont départagé.

Le jeune homme assis par terre, avec les cheveux châtains rasés sur les côtés et l'oreille percée, leva la main à son tour.

-Oui, monsieur Maffert ?

-Où est Garion, alors ? Il est l'Eldarion. Il mérite plus d'être ici que Violine.

-Je te hais, parfois, rétorqua l'intéressée. Mais pourtant je suis d'accord avec toi.

Le guide se gratta le menton, pensif. Il lui était effectivement difficile d'expliquer les raisons de ce choix. Constatant le trouble de cet être éthéré, je m'avança alors à mon tour. J'avais jusqu'à lors préféré rester en retrait, quand bien même mon avance quant à l'heure du rendez-vous était considérable. Je craignais, dans un sens, de les décevoir. Peut-être seraient-ils déçus par ce à quoi je ressemblais, par mon comportement, ma façon de m'exprimer. Jolan s'en était bien tiré, lui. Mais après tout, ces doutes étaient insensés. Ils me connaissaient déjà tous, après tout. Aussi m'avançais-je. J'avais tenté d'être le plus moi-même en ce jour, et je portais ce chapeau qui, même si probablement un peu trop grand, faisait partie intégrante de mon identité visuelle. La bienséance aurait voulu que je me rase, mais cela, c'était hors de question. Plus par habitude que par nécessité, je rehaussa mes lunettes et passa en revue tous ces gens, en tentant de m'y attarder le moins possibles. Beaucoup retinrent pourtant mon attention. Beaucoup trop. Je ressentit un drôle de pincement au cœur en contemplant le visage lumineux de Lilia, et me tourna aussitôt vers Miranda afin de ne pas m'y perdre. Son physique m'amusait beaucoup tant il jurait avec celui de la petite fille qu'elle avait été autrefois. Puis je me souvint que la question ne venait pas d'elle mais de Darius. Je n'avais pu le faire évoluer que très peu, pourtant, il avait longtemps mûri en moi. Son existence n'était plus à remettre en question. Je répondis à la place du guide.

-C'est parce que Margaux n'est plus là, tout simplement.

-C'est dommage...commenta Vallen.

Les autres se tournèrent vers lui, quelque peu surpris. Il était visiblement l'un des seuls à savoir de quoi il était question, et on ne tarda pas à l'interroger à ce sujet. Vallen était un soldat d'élite, qui aurait pu prétendre à la direction de l'équipe Mantis. Pourtant, c'était un jeune homme amical et ouvert d'esprit, bienveillant et qui répugnait la violence. Le genre de personnes à qui accorder sa confiance au premier regard.

-J'ai quelques souvenirs d'elle, se justifia-t-il. Elle était comme vous deux, c'est ça ?

Joignant le geste à la parole, il nous désigna, Jolan et moi. Je me contenta d'acquiescer discrètement, puis le guide reprit, de sa voix assurée et théâtrale.

-Le tournoi se déroulera au cœur de l'arène, dont l'environnement variera. Les premières confrontations opposeront des équipes de deux, tirées au hasard. Vous aurez alors jusqu'à demain pour faire connaissance avec votre partenaire !

Lilia ne souriait pas, mais l'émotion était visible sur son visage paisible, et le regard qu'elle envoya à Raphaël en disait long. Eux deux savaient qui étaient ces deux garçons, et ils n'étaient pas les seuls dans ce cas. Certains en avaient conscience. Ceux dont ils avaient été le plus proche, semblerait-il. Il y avait ce soldat, Vallen, et cette rousse dont Lilia n'avait pas encore retenu le nom. Leur expression en disait long.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Dim 11 Jan - 20:20

Entendant les propos de Skyler, Melody serra les dents avec colère. Bousculant le gamin d'un coup d'épaule lorsqu'elle les dépassa, la jeune officière Luuwrienne serra la main sur sa garde. Les combats qui les attendaient aujourd'hui ne permettaient à personne de sous-estimer ses adversaires, et si elle en avait l'occasion, la jeune femme donnerait une bonne leçon à ce morveux. Comme rarement solidaire avec elle, Belwur apparut nez à nez avec l'adolescent, et dans une explosion de fumée déclara :

- Lorsqu'on en aura fini avec toi, pécore, ton anus serra tellement douloureux que tu ne parviendras même plus à t'asseoir.

Ses lèvres retroussées dans un rictus de joie sauvage donnaient un air terrifiant à l'artefact pour quiconque ne le connaissait pas. Se détournant de sa future victime, il éclata d'un rire sinistre en constatant en même temps que Melody la présence d'un nom bien familier. Oubliant instantanément Skyler, il déclara :

- Tiens ma petite Melody! Assisterions nous à un retour de l'ancienne rivale? Puisque ma chère Gladys est présente, nous pourrons une nouvelle fois voir qui de vous deux est la plus compétente.

Lâchant un juron sonore, la Luuwrienne n'accordat même pas -contrairement à son habitude- une regard assassin à l'artefact. Beaucoup de personnes méritaient une correction, en ce lieu. Bien consciente de ses capacités, Melody se jura de donner le meilleur d'elle même afin de battre son ancienne némésis.


Je pris pour ma part un certain amusement à voir cette chère Melody réagir ainsi. Bornée et droite qu'elle étais, elle ne m'avais pas remarquée. Cela était sans aucun doute dans sa nature. Je ne pouvais en dire autant d'Ethan et de Gareth. Eux m'avaient reconnus en un instant, et cela bien que je me sois plongé dans la foule des participants. Je devais bien reconnaitre que j'avais abandonné beaucoup de moi même en eux. Lors des premières secondes où nos regards s'étaient croisés, les miens se révélèrent assez fuyants. M'en voudraient ils de les avoir fait tel qu'ils étaient, avec certaines imperfections humaines qui me caractérisaient, ainsi que les traits romancés qui faisaient d'eux de vrais héros tragiques? L'exil d'Ethan en Australie avait été, je le savais mieux que personne, une terrible épreuve pour lui. Quant à la terrible perte qu'avait subi Gareth, je ne pouvais ne serais-ce que la concevoir. Pourtant, loin d'une terrible rancoeur, j'apercervais dans leurs yeux, si semblables aux miens, une lueur d'empathie et de réconfort. Sans doute me comprennaient-ils aussi bien, et peut être mieux que moi même. Nous n'échangâmes aucun mot. Cela viendrait peut être plus tard, qui sait.

Vint alors la terrible confrontation avec l'ainé. Celui ci avait souffert d'un manque terrible d'attention, ou peut être d'amour, je l'ignore. Artémis m'adressa un sourire ironique et plein de rancoeur avant de détourner le regard avec mépris. Il avait été élevé dans le rôle du méchant, et ne me le pardonnerais jamais. Je reste pourtant étonament fier de cet intriguant dont le seul tort fut sans doute d'aspirer à la domination. Similaire à Athis sur de nombreux points, il est resté néanmoins tristement inachevé sur de nombreux points, ne restant qu'une ombre dans Cardith alors que l'artefact félin est devenu la plus grande et terrible des légendes...

Je me tourna alors vers mes compagnons. Théo semble, comme toujours dans son élément, contemplant son oeuvre avec fierté, mais avec une peur du jugement similaire à la mienne. Ces hommes et ces femmes sont nés de nos plumes et se retrouver ainsi avec eux est une expérience des plus étranges. Après tout, on pouvais se demander si ce tournoi n'était en fait qu'un prétexte pour les rencontrer. Le courant semblait parfaitement passer entre Jolan et ses créations. Empreints de la même bonhommie et franchise, ils ne pouvaient que s'entendre...

Je tressailli lorsque Ethan prit la parole de sa voix grave et pleine d'assurance.

- Quels sont les risques pour ceux d'entre nous qui perdront leurs combats?

Avec un grand sourire empli de fierté, je pensa que de tous ceux qui étaient présent, le quinquagénaire était, des miens, le plus capable de triompher. Il s'inquiétait vraisemblablement pour ceux qui n'avaient pas la même chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Dim 11 Jan - 20:52

La question posée par cet individu était pleine de sens compte tenu de l'armement dont disposaient certains et des capacités qu'on devinait aux autres. Leurs confrontations ne laisseraient certainement pas que quelques bleus. Pour autant, le Pot était un être prévoyant et bienveillant, dans une certaine mesure. Il n'avait pas ramené à la vie tant d'âmes perdues pour leur offrir un second trépas. Le guide reprit la parole.

-La défaite peut être due à un abandon, une mise hors-combat, ou la mort. Mais ! Sachez que dans tous les cas, ce que vous subirez dans l'arène ne dépassera pas les frontières de celle-ci. Mes collègues et moi-même pouvons vous guérir en un instant, et vous redonner vie instantanément. Vous n'avez pas à vous inquiéter des risques encourus, monsieur Rayns.

Les conditions convenaient à Lilia. La perspective de mourir pouvait certes paraître effrayante, mais une fois le corps meurtri, la douleur n'était pas aussi intense que l'on pouvait le croire. Puisque rien ne les menaçait réellement, autant y aller à pleine mesure. Sans doute aurait-elle du mal à lever la main sur ses camarades de l'institut, cela dit. Le soldat blond, Vallen, leva la main et intervint lorsque le guide le remarqua.

-Les premiers combats sont en équipe, récapitula-t-il. Si l'un des deux membres est éliminé et que le second l'emporte, le membre éliminé reste dans la compétition ?

-Affirmatif. D'autres questions ?

-Oui, continua le scami, j'aimerai...

-Assez de toutes ces questions ! Procédons au tirage au sort.

Vallen baissa l'index qu'il venait de levé, surpris, mais se rangea dans le rang. Le guide leur adressa à tous un large sourire, signe de son impatience, et tendit vers eux une main ouverte, paume vers le plafond. Il prit le temps de scruter un à un les visages de participants avec malice, afin de faire monter le suspense. Nombre étaient impatients de découvrir le partenaire avec lequel ils devaient composer. Même en sachant que les probabilités d'une telle alliance étaient faibles, Vallen espérait pouvoir se retrouver côte à côte avec Anya, son amie de toujours. Ils avaient fait leur classe ensemble au sein de l'OSC, et avaient même été sélectionnés le jour de l'examen, avec deux autres cadets, grâce à l'efficacité de leur duo. Elle était forte, précise, vive, tandis que lui était réfléchi et inventif. Leurs années d'expérience commune en ferait un tandem redoutable. Mais il ne se faisait pas d'illusion. Miranda, elle, priait simplement pour ne pas se retrouver avec Artémis, Christian, ou encore Émilie. Elle aurait aimé Benjamin, Lilia, Gareth ou Raphaël, des valeurs sûres. Esmezia, de son côté, tentait d'optimiser malgré sa situation précaire. En observant les autres candidats, un fait lui avait sauté aux yeux : elle figurait parmi les plus faibles de Valato, et elle avait cru comprendre que ceux des autres mondes n'étaient pas à prendre à la légère. Quitte à n'avoir que de faibles chances de l'emporter, autant rencontrer l'un de ces étrangers ; ce serait une bonne occasion d'en apprendre plus sur ces univers, et elle aurait alors bien des choses à rapporter à Adel, qui devait jubiler d'impatience à la perspective d'étudier tout cela. Sa rencontre avec Irwan avait déjà été mémorable...mais mieux valait qu'elle ne pense pas à tout cela et qu'elle se concentre sur ce qu'elle savait faire de mieux, à savoir manier le sabre. Le guide finit par adresser à clin d'œil aux trois rôlistes, puis une première sphère apparut au creux de sa main. Dans celle-ci, le numéro quatorze était indiqué.

-Kiwi ! annonça le guide.

Le nom de la sombrité s'inscrivit alors sur le tableau vide, dans la première case. La sphère disparut de la main du guide tandis que le numéro quatorze se rayait tout seul sur l'écran où était affichée la liste, puis un second candidat fut appelé, celui correspondant au nombre vingt-quatre.

-Fera équipe avec Skyler Suero !

La bête et le garçon se consultèrent du regard. Kiwi semblait indifférent, mais la déception de Skyler était visible. Lilia lui envoya un regard encourageant, qu'il ne perçut pas. Leurs adversaires furent annoncés : trois et quinze, soit Esmezia Fambriel et Mavis Sozin. Puis les nombres défilèrent un à un, jusqu'à que la grille des combats puisse être dressée. Ainsi était-elle :


Kiwi & Skyler ♦♦ Esmezia & Mavis
Raphaël & Miranda ♦♦ Gladys & Iyoh
Erik & Edwig ♦♦ Pandora & Limstella
Arawn & Émilie ♦♦ Benjamin & Melody
Darius & Anya ♦♦ Oloren & June
Jules & Kellue ♦♦ Artémis & Charlène
Vallen & Ethan ♦♦ Erlyn & Inès
Lilia & Christian ♦♦ Violine & Gareth


Les huit combats étaient déterminés, et les participants avaient jusqu'à demain pour apprendre à connaître leur allié et leurs adversaires...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Dim 11 Jan - 21:49

Raphaël s'approcha de moi, accompagné d'Oloren. Ces deux-là étaient quasiment les même à quelques détails prêts. Ils se regardèrent durant leur marche pour se rapprocher de moi. Nous fûmes rejoints petit à petit de chacune de mes créations, à commencer par Erlyn. Arawn ensuite. June et Jules vinrent ensuite. Emilie et Christian suivirent. Les deux premiers me prirent alors dans leur bras. Avant de me demander pourquoi, je réalisait que j'aurais souhaité un moment tel que celui-ci. Je sentit mon coeur battre fort contre ma poitrine, tandis que j'entendis le leur battre, sans pour autant pouvoir le sentir. Lorsqu'ils relâchèrent enfin leur étreinte, je me frottait les mains contre mon visage. Je ne put longtemps garder le silence.

- Bon, fini la séquence émotion ... Alors, lequel d'entre vous pense pouvoir finir vainqueur ?

- Moi, j'm'en fous, balança Raphaël.

- Même chose, suivit Oloren. Je suis pas là pour gagner, moi. Mais j'vais quand même faire de mon mieux, qu'tu sois fier.

Je lisait un sentiment identique sur le visages d'Erlyn, Emilie, et Arawn. En revanche, je voyait l'ambition de Jules et Christian, pris dans l'esprit de compétition. June restait indéchiffrable, mais dans l'ensemble, tous semblaient gonflés à bloc pour ce combat. Peut-être la perspective que la mort soit une idée floue les avaient rassuré sur tout le tournoi ? La douleur des blessures ne leur seraient pourtant pas épargnées. Je voyais chacun d'entre eux rejoindre son binôme, afin de faire connaissance. Que je sois fier ? Quelle blague. S'il y avait bien une chose qui n'aurait pu être remise en question, c'était ma fierté, et je supposait Théo et Louis de partager ce sentiment.

Alors que ceux que j'avais créés qui se retrouvaient ensemble engageaient aisément la discussion, de façon à se connaitre, je regardait la réaction de ceux qui devraient faire parfois face à l'inconnu ... Raphaël arriva au niveau de Miranda.

- Allez, avoue, toi aussi t'es contente qu'on soit ensemble !

Un peu plus loin, Erlyn sourit à Inès.

- Essayons de nous en sortir à peu près bien, d'accord ?

Dans un discours totalement différent, Christian aborda Lilia.

- Je te préviens, je veux gagner.

Et encore à une certaine distance, Jules tenta maladroitement d'engager la conversation avec Kellue.

- Euhm. Jules, de Taetra ... Mais vous le savez déjà ... Je ... J'espère vous être utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Dim 11 Jan - 22:50

Kiwi et Skyler, les premiers à avoir entendu leurs noms, s'étaient déjà séparés, à l'initiative du jeune cardithien. Celui-ci était visiblement vexé de se retrouver avec une créature non-humaine et, arrogant qu'il était, ne voyait pas la nécessité d'un éventuel entraînement commun. Il savait se battre et le ferait demain en espérant que son partenaire soit du même niveau que lui, tout simplement. Peu soucieux de raisonner un être aussi obstiné. Il reprit donc sa forme initiale, qui le faisait ressembler à une adorable peluche, et, après avoir fixé son créateur de ses grands yeux luisants, s'en alla de sa démarche chancelante, sans doute afin d'aller retrouver Élise. Je profita de cela pour m'éclipser également. Je mourrais d'envie d'aller à la rencontre des miens et des fruits de l'imagination de mes camarades, mais ces rencontres seraient pour plus tard. Ils avaient un tournoi d'envergure à préparer pour l'instant. Esmezia et Mavis s'étaient trouvées et semblaient bien s'entendre. Bien que jeune et téméraire, la rouquine écoutait calmement sa compagnonne lui expliquer les tenants de son pouvoir, et après avoir fait signe à Oloren qu'elles se reverraient plus tard, elle partit avec la fille du feu vers l'un des terrains d'entraînements dont le guide lui avait indiqué la position. Même si elle ne pouvait pas se vanter d'être parmi les plus malines, l'hovoïte avait conscience que le secret serait une arme de taille au cours de cette compétition, aussi désirait-elle être la seule à voir l'étendue des compétences de Mavis. Si l'on en croyait les dires de cette dernière, elle était ni plus ni moins que la plus grande maîtresse de son élément, toute époque confondue. Une telle femme ne semblait en outre pas être encline à la vantardise, mais Esmezia tenait à vérifier si l'intensité de ses brasiers dépassaient les flammes redoutables qu'elle avait connu autrefois, crachées de la gueule des dragons. Gladys et Iyoh s'étaient pour leur part retrouvés et sans un mot, s'étaient mis d'accord. Ils ne voulaient pas avoir à se parler mais combattraient ensemble comme ils l'avaient si souvent fait. N'ayant nul besoin de pratique, ils se séparèrent et entamèrent leur chasse aux informations, car connaître les deux jeunes gens à qui ils allaient faire face serait essentiel. Miranda, elle, avait jubilé à l'entente des équipes, et adressa un large sourire plein d'assurance à Raphaël.

-Et comment ! J'espère que t'es pas rouillé, parce que moi non, et je compte bien leur mettre la pâtée. À eux comme aux autres d'ailleurs. Eh, vous tous ! Je vous préviens : je suis la plus puissante des mutantes, et je compte bien gagner !

-T'es surtout la plus grande gueule, commenta Benjamin.

Miranda lui rendit un regard teinté de défi tandis que les autres souriaient jaune. Cette adolescente pleine de vie les mettait dans le bain et ne mesurait certainement pas le poids de ses mots, mais il n’empêchait qu'elle avait de quoi les inquiéter. Elle se retourna vers Raphaël.

-Au fait c'est qui le type que t'es allé voir ? Et l'autre, avec les cheveux blancs ?

Inès, relativement discrète depuis que le guide était venu à leur rencontre, conversait avec Nigfol. Au moment où Erlyn arriva à sa hauteur, l'avatar disparut pour retourner à son bracelet, tandis que la révulseuse s'inclinait légèrement devant l'homme aux six titres. Elle acquiesça simplement sa remarque, puis ajouta :

-Je voulais vous remercier pour tout, je n'en avais pas eu l'occasion. Vous êtes mort en essayant de venir me sauver alors je me sens...redevable.

Kellue, quelques mètres plus loin, avait observé Jules, les sourcils haussés. Elle se retrouvait avec un gamin qui devait avoir le même âge que Seth, peut-être même moins, et qui ne semblait pas plus assuré. Restait que s'il avait été choisi pour participer à ce tournoi, il en avait nécessairement dans le ventre. Et elle comptait bien découvrir ce dont il était capable. Elle lui agrippa le poignet sans ménagement et le tira avec elle vers le guide.

-Un terrain de libre ? lui demanda-t-elle.

-Des dizaines ! Mon collègue va vous emmener sur place.

Un second guide apparut aussitôt et fit signe à ce duo improbable de le suivre. Continuant dans sa lancée, Kellue referma sa prise et força Jules à suivre la cadence. Les gamins, elle, elle s'en occupait à la dure. Restée dans son coin, adossée au mur et les bras croisés sur son torse, Limstella poussait de longs soupirs discrets. Elle faisait équipe avec Pandora, l'une des plus jeunes participantes et, à en juger par son allure, une effrontée. Elle portait une tenue orientale, laissant fièrement apparaître ses bras, il fallait bien l'admettre, assez musculeux pour une fille de son âge. Mais tout dans sa démarche clamait du fait qu'elle était incapable de se battre. La notion même de travail d'équipe échappait de toute manière à la scami, qui avait toujours brillé par ses actes solitaires. Ce fut la plus jeune des deux qui se dirigea vers son aînée.

-Le petit oiseau et la grande grue, chantonna-t-elle, frivole.

-Plaît-il ? demanda la soldate aux yeux émeraude.

-Rien, je vérifiais que tu puisses parler. Bon, moi, c'est Pandora.

-Limstella.

-T'as pas à t'en faire pour notre match, je vais simplement les cramer sur place ! En plus c'est deux hommes. Et j'ai bien envie que les femmes gagnent !

Limstella scruta alors leurs deux adversaires, et se surprit à être d'accord avec cette adolescente. Elle n'avait nul besoin de reconnaissance, elle qui était la préférée de Valentin Aënis, mais vaincre cet officier et l'autre montagne de muscle ne lui déplairait pas. Ledit officier avança vers Edwig, l'air implacable. Il se cala devant lui en prenant une pose qui rappelait presque un salut d'armée.

-Major Erik Saori, se présenta-t-il. Je suis un sourcier. Vous êtes ?

Benjamin avait pour sa part regarder les autres former leurs duos avant de se diriger vers sa propre camarade. Mains fourrées dans les poches de son long manteau, cheveux en bataille et air épuisé, il n'était certainement pas le compagnon jovial qu'elle avait espéré...quoiqu'elle aussi ne semblait pas des plus expressives. Il scruta tour à tour l'épée à sa ceinture, puis le démon qui flottait derrière elle.

-C'est quoi ça ? demanda-t-il à Melody en désignant l'artefact.

Darius, lui, demeurait assis au milieu de la pièce. Il avait disposé plusieurs figurines d'acier face à lui, et jouait avec en les faisant changer de forme au fur et à mesure. Elles se mouvaient d'elles-même, vouées de vies. Il n'avait pas réellement écouté le tirage au sort, et ne savait de fait pas avec qui il faisait équipe. Une certaine Anya, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Elle viendrait à lui de toute façon, alors il se contenterait de rester ici. Charlène s'était approché de lui, intriguée, et avait démarré son caméscope numérique qu'elle ne quittait jamais afin d'immortaliser l'étrange scène qui se déroulait devant ses yeux. Darius remarqua tardivement sa présence.

-Eh, salut. Qu'est-ce que cet appareillage ?

-Une caméra.

-Uhum. Ça m'en dit pas plus.

-Euh...bah...ça garde les images...

-Amusant. Tu t'appelles Charlène, c'est ça ?

Charlène s'approcha d'avantage pour filmer les figurines sous un autre angle, ignorant royalement la question posée par Darius. Celui-ci frappa deux coups sur son crâne du bout de ses doigts, et elle se tourna vers lui, l'interrogeant du regard. Face à l'incompréhension naissante, le jeune homme reprit la parole.

-T'as pas répondu à ma question, expliqua-t-il.

-Quelle question ?

-Tu t'appelles Charlène ?

-Oui.

De nouveau, Charlène retourna à son caméscope. Darius sentit le rouge lui monter aux joues. Il n'avait jamais été vraiment doué pour communiquer avec les gens, et quelque chose lui disait qu'il était tombé sur une perle rare.

-Tu...me demandes pas comment moi je m'appelle ?

-Non, je le sais déjà, répondit-elle sans le regarder. J'ai une mémoire d'éléphant.

-Qu'est-ce qu'un éléphant ?

-Un animal. Je te montrerai les images, si tu veux.

-Les images de ta cazéra ?

-Caméra. Oui.

-J'en serai enchanté alors, merci. Eh Charlène, je t'aime bien, faisons un pari !

Charlène ne lui accorda pas plus d'attention que d'accoutumée, mais il continua tout de même. Si elle avait aussi bonne mémoire qu'elle le prétendait, alors il n'y avait pas de raison qu'elle ne se souvienne pas de ce qu'il allait dire.

-Si jamais je gagne pendant ce tournoi, ou que je te bats, tu me fournis une de ces caméras. Si c'est toi qui gagnes, je te donne un Myr. Ça te va ?

Vallen avait pour sa part rejoint Ethan, avec qui il était plus que satisfait de se retrouver. Ça ne valait pas Anya, mais lui aussi faisait partie de Mantis et avait déjà travaillé sous ses ordres. Il était en outre un soldat plus que compétent et un expert absolu de la survie, sans compter son don particulièrement redoutable.

-Prêt à en découdre, Ethan ? Je vais essayer de me renseigner sur nos adversaires. Tu vois la fille ? Elle possède un artefact. J'ignore encore ce que c'est, mais ceux de Valato en parlent souvent, et ça m'a l'air d'être puissant.

Violine s'était pour sa part dirigée vers Gareth, ravie d'être avec cet homme qui semblait particulièrement doux malgré son physique imposant. Une lueur d'intelligence brillait dans ses yeux. Pouvoir côtoyer un homme sensé lui ferait du bien, après ces longues semaines en compagnie de Pandora, Darius, Noatak, Belsambar et Garion, tous plus immatures les uns que les autres. Même si elle n'était encore qu'une très jeune femme, elle était certainement la plus avisée de leur petite troupe. Après avoir rejetté en arrière ses cheveux blonds, geste machinal qui la mettait en valeur bien que cela ne soit aucunement l’intention, elle alla aborder ce fameux « mutant », en s'inclinant comme il était de coutume au pôle Sud.

-Violine Lisana, enchantée.

Lilia avait longtemps souri en observant ses amis se diriger vers leurs camarades respectifs, puis avait apprit qu'elle se retrouvait avec Christian. Sur les trois comparses possibles, son premier choix aurait été Gareth, pour qui elle avait une certaine sympathie. Violine semblait également tout à fait fréquentable, et elle aurait été ravie de découvrir une personne venue d'un autre univers. Mais Christian...Christian avait été son ennemi. Il avait tenté de la manipuler, avait causé l'apparition de l'aura violette, ruinant ainsi toutes ses chances de s'intégrer au milieu scolaire et de vivre une vie sociale décente pendant des années. Puis Christian avait tué Lucky, de sang froid, alors qu'il était tout comme lui un membre de l'institut Hubs.Difficile de croire qu'un tel homme était bien le frère de Raphaël, bourru mais profondément bon. Lui n'était que faux-semblant et machiavélisme. Ce fut un regard noir qu'elle lui adressa. Aussi noir qu'elle en soit capable en tout cas, ce qui demeurait adorable de la part de Lilia, dont le visage semblait trop doux pour exprimer avec décence un sentiment tel que la colère. Elle aurait voulu lui lancer une phrase cinglante, mais n'y parvint pas, perdant toute assurance face à cet homme intimidant, qui lui rappelait de sombres souvenirs. Elle se passa alors nerveusement un pouce entre les dents, tic qu'elle n'avait jamais pu arranger.

-Yop...ouais...moi aussi.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Lun 12 Jan - 7:09

Christian lui rendit son regard noir. Le sien en revanche s'avéra bien plus affirmé et effrayant, un tel regard de la part d'un homme entièrement habillé de blanc, ayant des cheveux de même couleur soulignait l’aberration qu'il était. Il fronça encore les sourcils avant de se pencher un peu en avant, pour atteindre la hauteur de Lilia, plus intimidant que jamais : il était physiquement bien plus proche d'elle à cet instant qu'il ne l'avait jamais été par le passé.

- Ecoutes-moi bien. Tout ce qui c'est passé, tout ce qui aurait pu se produire, ici, n'a plus la moindre importance. C'est vrai pour chacun d'entre nous, la preuve, c'est que tu es vivante, comme Emilie, comme ce type aux cheveux blancs, alors il va être temps de te ressaisir, petite. Dans notre binôme on compte sur ta force de frappe et mes capacités de soins, on peut commencer a réfléchir a une stratégie à partir de ça. Faisons fonctionner un peu nos cerveaux, et tâchons d'être observateurs.

L'ange se redresse, posant ses deux mains sur sa canne, observant ses adversaires. En effet, il n'avait que faire de ce qu'elle pouvait bien penser de lui, son seul objectif, c'était la victoire finale. Plissant un peu les yeux, il suffisait d'avoir connu un minimum le grand frère de Raphaël pour savoir qu'il mettait déjà en place une stratégie.

De son côté, Raphaël sourit à Miranda. Comme il lui était difficile de lui expliquer cela... Il s'approcha un peu d'elle pour parler à voix basse.
- En fait, le type, c'est un peu mon père. Pas celui que tu connais, mais, pour faire court, sans lui, un tiers des participants ne seraient pas là. C'est pareil pour les deux autres. L'un d'eux est à ton origine. C'est un peu dur à avaler mais, en gros, c'est ça. Et la fille s'appelle Oloren, elle, grosso modo, c'est moi, imaginé différemment : Plus sensible, immature et avec une grosse paire de ... Chloé me mettrait une de ces mandales, lui dit pas que j'ai dit ça, s'il te plaît !

Sur ces mots, il rajusta son chapeau, puis remarqua le manège de Christian, et Lilia intimidée. Le gaillard lança un regard de soutient à sa "petite sœur", il ne viendrait pas à son secours, il fallait qu'elle lui tienne tête d'elle-même. Jules se laissa entraîner, mais le contact physique commençait déjà à montrer à sa partenaire les courants d'énergie magique parcourant les lieux... Erlyn, pour sa part, fut surpris de la réaction d'Inès.

- Tu ne m'es redevable en rien, Inès Vrag. J'ai simplement été égoïste et j'en ai payé le prix : mes réflexes et ma vision étaient altérés avant même que je n'engage l'affrontement contre ton père, car épuisé par l'utilisation trop intense de mes capacités, et c'est ce pourquoi je suis mort. J'aurais dû vous laisser cet affrontement, et élever ma fille comme un bon père l'aurait fait, car mes pêchés étaient déjà expiés aux yeux de beaucoup. Je ne peux pas accepter ta gratitude car je suis un idiot, en bref.

Il lui sourit alors, d'un air désolé. Il n'avait cessé d'être rongé par les regrets, et le voilà qui l'était encore, malgré le temps qui avait passé. Je profitait de ce moment pour m’éclipser à la suite de Théo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Lun 12 Jan - 13:50

Edwig s'inclina légèrement devant le militaire, appréciant dès le premier regard son évidente droiture. Il ignorait tout des capacités de ses opposants, mais avec la perte de pouvoirs qu'il avait subi à l'arrivée en ce monde, l'aide du major ne serait pas de trop.

- Edwig Luthness, légataire du savoir d'Athis et d'Ohihir, et ancienne Ombre.

Apparut alors Athis, visiblement plus déterminé que jamais. Aussi étrange que cela puisse paraitre, depuis que l'artefact était revenu à la vie, Edwig ne le comprennait que mieux. Ses actes, sa manière de réfléchir et ses buts semblaient plus clairs que jamais dans l'esprit de l'ancien Ombre. Ils semblaient presque indivisibles, désormais. Mieux, leur relation était maintenant parfaitement équitable, la domination d'Athis s'était évaporée et il traitait le colosse comme son égal.

- Qu'es tu capable de faire, Erik Saori? firent le maitre et l'élève d'une même voix.

Plus loin, Artémis observait son ancienne élève avec un certain agacement. Face à de tels concurents, il aurait aimé avoir comme allié un être capable d'élaborer des stratégies efficaces. Son intelligence tactique était en réalité de son seul avantage dans ce tournoi. Haussant les épaules, il se dit que la force brute de Charlène ferait une excellente diversion et commença à réfléchir à une stratégie viable... Clyde avait dors et déjà commencé ses investigations pour le compte de son ami.

Melody s'attarda quelques instants sur la dégaine pour le moins nonchalante de celui qui se nommait Benjamin avant de répondre brièvement.

- Belwur. Un des objets les plus puissants de mon monde, et sans doute le plus insupportable de tous...

Désignant Arawn, elle décrivit rapidement les capacités du loup-garou, puis insistant pour voir les capacité de son nouvel allié, elle demanda à ce qu'il la suive sur un terrain d'entrainement.

Blasée au possible, Anya attendait que les deux gamins aient fini de parler avant de lancer la discution avec le dit Darius. Avec mélancolie, elle lança un regard envieux au duo que formaient Ethan et Vallen... Avec un peu d'espoir, cet enfant se révèlerait d'une grande puissance... Au moins avait-il l'air un tant soit peu débrouillard, contrairement à son interlocutrice...

Le quinquagénaire hocha la tête avec prudence.

- De ce que j'ai compris, le pouvoir de ces "artefacts" a été muselé afin de permettre un combat équitable... Mais je crains que nous n'ayons affaire à des légendes du monde de Valato.

Avec un petit sourire, Ethan se dit qu'au final, lui aussi était devenu une légende, sur Terre. La notoriété n'avait pas grand sens, à bien y réfléchir, surtout dans ce tournoi...

Gareth sourit à la jeune femme qui se trouvait face à lui, et tenta tant bien que mal d'immiter son salut. Il lui proposa d'aller parler dans un endroit plus tranquille. Il ignorait tout de la dite Violine, mais il leur faudrait travailler main dans la main afin de vaincre les terribles adversaires que se révélaient être Lilia et Christian. De plus, la jeune fille devait dès à présent s'habituer  à son pouvoir, dont il comptait bien lui faire profiter![/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Lun 12 Jan - 17:38

L'idée de faire équipe avec Christian enchantait encore moins Lilia, mais elle commençait à se faire une raison. Elle ignorait tout des capacités de Violine, toutefois Gareth était trop puissant pour qu'elle puisse le vaincre lui et sa camarade sans l'aide du frère de Raphaël. Or elle ne comptait pas leur céder la victoire dès le premier tour. Alors soit : elle tenterait de s'entendre avec son propre allié, le temps qu'ils l'emportent. Puis elle se ferait un plaisir de le vaincre par la suite s'ils tombaient l'un sur l'autre. Une mèche de cheveux entortillée autour de l'index, le regard détourné, elle répondit, maussade.

-Gareth était ton ami. Tu devrais savoir qu'il n'y a rien à prévoir contre lui.

Les voyant converser et entendant leurs paroles à l'instar de tous les spectateurs de Cardith depuis leur immense salon, Kami acquiesça en silence les dires de Katadelyne – elle se nommait encore ainsi lorsqu'il l'avait quittée et ne se faisait pas à son nouveau nom. Lui-même, ainsi que Christian, Gareth et Milena avaient été les premiers membres de l'institut. Et même si l'aîné des fils Monier avait toujours été en retrait, il savait parfaitement jusqu'où pouvaient s'étendre les pouvoirs de leur vieux camarade. Il avait rivalisé avec Elyne Monier, la plus redoutable des anges de Porol, le jeune roi Raphaël mis à part. Christian connaissait bien la force de sa grand-mère, d'ailleurs ici présente. Elle était satisfaite de la composition des équipes. Ses deux rejetons se retrouvaient avec des jeunes filles redoutables qui pourraient à merveille les seconder dans leur tâche. Car à ses yeux, l'issue ne faisait aucun doute : la famille Monier allait emporter ce tournoi. Miranda avait pour sa part écouté avec attention, fait rare, les mots de Raphaël. L'un des deux autres était donc celui à l'origine de sa création ? Elle aurait misé sur celui aux cheveux très courts, d'instinct, mais au final le rencontrer ne l'intéressait guère. Elle était qui elle était, et certainement pas un simple objet entre les mains d'une entité puissante. Suite à la dernière remarque de ce-dernier, elle accorda à Raphaël une frappe sur l'épaule.

-Si je devais la prévenir à chaque fois que tu matais quelqu'un ! Bon, c'est qui qu'on va éclater ? Tout le monde au bout d'un moment, c'est sûr, mais là, dans l'immédiat ?

Inès, de son côté, souriait à Erlyn, amusée. Il n'était pas si différent de bien des gens qu'il connaissait.

-Pas de souci à se faire. Tous les héros sont parfaitement idiots, par moments. Et vous pouvez me croire, j'en connais une ribambelle !

Erik prit quelques instants pour réfléchir avant de répondre à la question posée par ces deux êtres symbiotiques, homme et artefact. En vérité, il connaissait dores et déjà le nom d'Edwig, comme ceux de tous les combattants et de la plupart des invités, ainsi que la nature de leur pouvoir et les éventuelles limitations imposées à ceux-ci. Il avait également pris soin d'étudier divers détails quant à leurs biographies et d'étudier leurs aptitudes en combat, dans la mesure du possible. Il s'approcha d'avantage de son allié et l'invita à le suivre afin qu'ils s'isolent légèrement par rapport aux autre groupes, et qu'ils puissent parler à voix basses sans être entendus. S'en étant assuré, il plongea ses yeux dans ceux du colosse.

-Je sais me battre, mais soyons franc, tu fais un bien meilleur gladiateur que moi, comme presque tous ici. Mes pouvoirs ne seront pas d'un grand secours, j'en ai peur : j'influe le climat, et m'y adapte. Je peux me camoufler, changer ma constitution, parfois me servir des éléments. Mais je ne avant tout un espion, et je peux te dire ce que je sais sur nos adversaires. Ce sont cette femme en noir et la jeune fille. Limstella Sonjha est selon mes pronostics la meilleure bretteuse ici, meilleure que ton ami Tzumihi. Elle se sert de ses dons pour multiplier les objets avec lesquels elle entre en contact, ses cimeterres, principalement. C'est aussi une archère redoutable. Si tu te retrouves au corps à corps, malgré ta constitution, fuit, tu n'aurais aucune chance. Ne reste pas non plus dans sa ligne de mire, elle pourrait aisément te placer une pointe entre les yeux. Il faudra la prendre par surprise, en deux contre un pour en venir à bout, ou que tu parviennes à la déstabiliser. La petite, Pandora Sozin, maîtrise les flammes et la foudre. Elle excelle dans ce second domaine, et ses éclairs sont un amas de puissance brute. L'idéal est de l'affronter au corps à corps, elle ne pourra pas déployer ses flammes.

Benjamin acquiesça sans conviction à la réponse de Melody, et adressa un sourire narquois à l'artefact.

-Belwur, hein ? Eh bah...on va sans doute bien s'entendre.

Puis, en traînant les pieds, il suivit Melody à travers les couloirs de l'arène. Ils se retrouvèrent bientôt dans une pièce dont le sol était recouvert de sable, à l'instar des champs de bataille sur lequel les gladiateurs d'antan luttaient dans l'espoir vain d'acquérir un jour leur liberté. Aucune  tribune, aucune porte d'accès autre que celle par laquelle ils venaient d'entrer. Il y avait simplement un guide qui se tenait debout dans un angle, immobile, certainement prêt à intervenir au cas où ils se blessaient par mégarde. Sans attendre de directive de la part de sa camarade qui prenait naturellement le leadership, Benjamin avança jusqu'au centre de leur terrain d'une quinzaine de mètres de côté, puis tendit la main gauche vers le sol. Celui-ci se couvrit de stalagmites acérés sur un large rayon, en un temps très bref. De son autre main, il fit jaillir des longues flammes qu'il dirigeait en faisant mouvoir ses doigts, avec une aisance certaine. Enfin, il resserra ses poings et les fit disparaître dans ses poches, tandis que feu et givre s'évaporaient. À son instar, Violine avait suivi Gareth jusqu'à une salle similaire et avait fait démonstration de ses talents de fille de l'eau en utilisant cet élément sous ses trois formes. Elle crut toutefois bon de préciser les limites de ses capacités.

-Je peux utiliser l'eau, mais pas la créer, expliqua-t-elle. Mes performances dépendront beaucoup de la nature du terrain...c'est idiot, monsieur Soubesault, mais plus je vous regarde, moins j'ai l'impression que ce tournoi vous enchante.

Vallen, dans la pièce où avait eu lieu le tirage au sort, contempla encore quelques instants leurs adversaires qui quittaient l'endroit un à un, puis sourit à Ethan.

-Je pense qu'on a plus besoin de repos que d’entraînement, même si un petit échauffement nous fera du bien. J'ai cru comprendre qu'il y aurait quatre combats par jour, on va donc passer après-demain. Autant se détendre pour l'instant. Si l'idée te tente, je demanderai à Anthony et aux autres membres de Mantis de venir nous aider pour l'entraînement, demain, qu'est-ce que tu en dis ?

Darius continuait quant à lui de faire se mouvoir ses figurines, à la fois car ce procédé l'amusait et lui permettait d'échauffer en douceur ses pouvoirs, et parce l'attention qu'accordait Charlène au processus l'amusait. Il finit toutefois par les réunir pour former une sphère d'acier plus compacte, qu'il commença à faire grossir. Il allait montrer à sa nouvelle amie un myr, sans doute en serait-elle ravie ! Et puis il avait promis de lui en donner un si elle l'emportait, autant qu'elle sache de quoi il s'agissait. Le jeune homme perçut toutefois le regard sombre d'Anya, son binôme, et se sentit soudain coupable de l'avoir fait attendre. Il en avait presque fini par croire que c'était avec Charlène qu'il faisait équipe. L'Eldarak se releva donc soudainement, répartissant l'acier entre les différentes poches de son manteau. Il fit un pas en direction d'Anya, puis se retourna vers l'adolescente.

-On se revoit plus tard, d'accord ?

Celle-ci s'empourpra au possible, sous les yeux ébahis de Lilia, qui n'avait jusqu'à lors jamais vu un semblant de gène sur le visage de son amie.

-Euh...quoi ? demanda la lycéenne, incrédule.

-Bah...se revoir...plus tard ? Quoi, j'ai dis quelque chose de stupide ?

Charlène soupira un grand coup, alimentant la confusion de Darius.

-J'avais compris autre chose, expliqua-t-elle.

-Quoi donc ?

-Rien.

-Mais...

-On se revoit plus tard.

Et elle lui tourna le dos pour aller vers Artémis, le laissant pantois. Il perçut le sourire amusé de Lilia, qu'il ne connaissait pas, puis alla enfin à la rencontre d'Anya.

-Désolé du retard ! Oula...tu m'a pas l'air commode.

Charlène, elle, n'eut rien à dire à son ancien professeur. Elle lui adressa simplement un regard indifférent qui en disait long. Elle savait qu'il était une ordure de première, en n'en avait pas grand chose à faire du moment qu'ils gagnaient ce combat. Qu'il lui dise quoi faire, elle s'exécuterait. Kellue marchait à travers les couloirs, droite et déterminée comme à son habitude, lorsque quelque chose au sein de son champ perceptif changea radicalement. Elle voyait soudain différents réseaux colorés, formant des filaments dans les murs et les personnes. Ces couleurs chatoyantes, éthérées, s'amassaient considérablement dans les êtres vivants, plus encore en Jules. La parleuse constata qu'une énergie similaire semblait émaner de sa propre personne, plus intensément encore de sa ceinture, Ohihir. Mais la lumière que dégageait leur guide, elle, failli l'éblouir, si bien qu'elle lâcha le relais de taetra aussitôt qu'elle l'entrevit.

-Qu'est-ce que c'est que ça ? Ton pouvoir agit sur les sens ? Tu es un illusionniste ?


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   Lun 12 Jan - 19:14

- Ta franchise t'honore déclara Edwig, désormais seul puisqu'Athis avait décidé de se retirer. Serais tu capable de nous cacher tous les deux? Mes habilités de siffleur -si tu es si bien renseigné, tu dois savoir ce que signifie ce terme- combiné à une possible dissimulation nous permettrais d'effectuer des assauts ravageurs et fatals. Ma stature est elle aussi parfaite pour toute diversion.

Le colosse marqua une pause, observant leurs deux adversaires avec attention. Il faudrait selon lui s'occuper tout d'abord de la jeune fille, qui semblait bien plus faible physiquement, et qui pourrait pourtant leur infliger de lourds dommages si ils n'y prennaient pas garde. Il transmis son avis à son allié, intéressé par son avis.

Melody observa Benjamin jouer avec les flammes avec une certaine satisfaction. Leurs deux pouvoirs semblaient se synchroniser à la perfection. Elle même capable de résister à de très hautes températures, elle pourrait très aisément couvrir le jeune homme au corps à corps tandis que celui ci ferait s'abattre un déluge de flammes sur leurs ennemis. Faisant apparaitre au creux de ses mains les deux bolas enflammées, la capitaine jongla quelques instants avec avant de les faire disparaitre sans plus de cérémonie. L'arme de Belwur était loin d'être son arme de prédilection. Utile lorsqu'il fallait engager un combat, ils ne valaient pas selon elle, une épée portée à rouge. Benjamin ne semblait pas être un escrimeur, sans doute se reposait-il uniquement sur ses capacités pyrokinésiques.

- Essaye de me toucher! intima t-elle avec autorité.

Pendant ce temps, Ethan observait son jeune coéquipier plein d'enthousiasme avec un sourire sincère bien que teinté d'un léger cynisme.

- Je suppose que l'OSC attends beaucoup de nos résultats... Ton planning me semble parfait! Se confronter à quelques uns d'entre nous ne peut qu'être positif, je pense!

Se grattant sa barbe naissante, le quinquagénaire observa Anya, aux prises avec un adolescent qui était vraisemblablement son futur coéquipier. La jeune femme tenta tant bien que mal de sourire, face à la remarque du jeune homme, ce qui se révéla être un échec. D'une voix forte et assurée elle déclara :

- Je m'appelle Anya! Je ne te cache pas que les enjeux de ce tournoi sont importants pour moi. Que dirais tu d'un entrainement dès à présent afin d'apprendre nos capacités?

L'officière de l'OSC souhaitait aussi détourner les pensées de l'adolescent de la jeune fille qu'il venait de rencontrer. Dans de tels situations, Anya ne voulait pas que quoi que ce soit se révèle être une source de distraction pour le jeune homme. Avec un petit mouvement de tête encourageant, elle se dirigea vers un guide, afin d'obtenir un terrain.

Sur le terrain d'entrainement de Gareth et Violine, une grande plaine où résidaient quelques arbres et un moulin, le nordique s'était assis en tailleur et écoutais attentivement la jeune fille.

- Me battre ne me donne pas vraiment grande satisfaction, à vrai dire. Ne t'inquiète pas reprit-il après une courte pause, je ferais de mon mieux pour nous assurer la victoire. Mais me battre contre mes amis ne m'apportera pas vraiment de satisfaction. J'ai surtout hâte de retrouver ma fille.

Se levant, il observa Violine quelques instants. Elle faisait tout au moins deux têtes de moins que lui et bien que dans ses yeux brillent un sang froid et une grande détermination, elle semblait encore assez inexpérimentée.

- C'est à moi, je crois, de monter mes capacités... Me fais tu confiance Violine?

La jeune fille hochant la tête, il la prit par la taille, et de par son pouvoir, réduit sa masse à une valeur infinitésimale. D'une simple impulsion de ses bras, il la propulsa à une dizaine de mètres au dessus de lui, avant de la laisser se réceptionner lentement sur la terre ferme. Alors que Violine arrivait sur terre, Gareth pensa au nombre incalculable de fois où il avait joué à ce jeu avec Layla. Aujourd'hui, cela n'avait pourtant rien d'un amusement.

- Je suis capable d'altérer le poids de tout objet, toi y compris. Sous mon pouvoir, tu seras capable de faire des bonds de géant. Néanmoins, c'est une sensation à laquelle ton cerveau n'est pas adapté. Tu vas devoir penser différement, car tes jambes, tes bras recourrent à une force particulière pour marcher. Lorsque ta masse est moindre, tes muscles auront besoin d'un effort moindre pour faire certaines tâches. Cela peut être déstabilisant.

Prennant conscience qu'il l'avait, à son insu, propulsée quelques mètres au dessus du sol, il demanda :

- Pas trop effrayée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jour 1 : Découverte de l'arène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jour 1 : Découverte de l'arène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Séjour "découverte" mai 2013 (SQL - Golden Forest Club)
» QUAND LA NUIT SERA COUVERTE DE JOUR, JE SORTIRAIS DE L''HOPITAL de Gaëlle de Malglaive
» Passeport annuel temporaire non échangé le jour même
» Levée restriction 2ème jour du passeport si nuit à l'hôtel ?
» Jours de restriction passeport découverte ANNUEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Multivers :: Le tournoi du Pot :: Le grand tournoi!-
Sauter vers: