Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Mer 18 Juil - 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 Nora, quotidien incertain.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 5:24

Comme à son habitude, Oloren s'était levée à l'aube. Comme à son habitude, elle avait traîné au lit, bien qu'éveillée, dans ce plaisir simple qu'est la paresse. Comme à son habitude elle avait avalé un maigre petit déjeuner, et avait embrassé sa nièce, sa belle-soeur, son grand père et son gros loup avant de quitter ce qui était devenu la maison familiale, originairement la simple forge de Ralën. Et, comme à son habitude depuis maintenant quatre années, elle saluant d'un simple et doux sourire les garçons qui se retournaient sur son passage, leur réservant aussi un regard plein de malice. Elle était ensuite montée sur les toits, car c'était son territoire depuis toujours, surtout à Nora. Elle passa au dessus de la taverne où elle s'était fait sa réputation de furie, et où aujourd'hui les hommes s'en voulaient de ne pas avoir été plus subtile afin de cueillir cette jolie fleur, s'ils avaient su ... Et comme d'habitude, elle en profita pour en prendre une vieille tomate bien pourrie. Elle considéra sa chance que ladite tomate ait "de la barbe". En effet le fruit était couvert d'une sorte de mousse blanche dû à son état avancé...

Elle commençait à connaître les habitudes quotidiennes de Snori Pendragon, et savait facilement où il pourrait se trouver à différentes heures de la journée. Après une longue étude, il se trouva qu'à un certain moment précis de la journée, il passait par le même endroit, chaque fois, bien que probablement pour des affaires différentes. Et c'était précisément ce qui serait l'avantage d'Oloren, cette fois. Elle attendit patiemment qu'il apparaisse, étant rentrée de façon parfaitement illégale dans le château, avant de lui lancer la tomate avec le maximum de précision qu'elle ait. La tomate fila tout droit vers sa cible, et cette fois, il n'y avait personne pour prendre le fruit à la place du prince. Avant que le projectile n'ait atteint sa cible, elle s'écria :

- DANS TA GUEEEEEEEEEEUUUUUUUUUUUUUUUUUUULE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 13:46

Depuis son couronnement, la vie de Snori avait changé du tout au tout, pour finir par adopter un rythme précis. Ses journées commençaient à l'aube, avant l'éveil de son peuple. Après un très bref en-cas et une toilette rapide, le roi se réunissait avec ses ministres, conseillers, généraux, et son maître-savoir. Une procédure barbante que l'ancien chef de l'expédition avait d'abord voulu abolir, avant de se raviser, se rendant compte de l'efficacité de ces conseils matinaux. Par la suite, selon l'ordre du jour et le positionnement de celui-ci dans la semaine, divers devoir lui incombaient, allant des doléances aux décisions économiques, sans oublier de passer par les sentences judiciaires importantes et les apparitions publiques essentielles. Le tout sans jamais oublier d'étoffer sa culture auprès de Fushy, qui n'avait de cesse de lui rappeler son manque de savoir et d'expérience. Enfin, pour son bien-être et son équilibre mental, essentiels au maintien du royaume, il continuait de se rendre régulièrement au temple, où il lui arrivait de méditer plusieurs heures d'affilée. Quoiqu'on en dise, roi était un emploi à plein temps, épuisant malgré les avantages indissociables. Mais se plaindre ne serait pas venue à l'idée du monarque. Certes, les grands espaces et ses compagnons lui manquaient, mais ses préoccupations n'étaient rien face aux malheurs du peuple qu'il avait juré de servir. Car servir et diriger n'étaient pas antagonistes.

Ce fut lors de l'une de ces matinées typiques du palais de Nora qu'on l'attaqua. Alors qu'il se rendait dans la salle des mots, pièce isolée où seule une table rectangulaire trônait et qui servait aux conseils et réunions, le roi sentit tous ses sens en alerte. Il se tourna à temps pour voir une masse de cheveux blancs, typique des Ehlkaÿd, suivre le mouvement amorcé par leur propriétaire. Aucun doute, il s'agissait une fois encore d'Oloren, et le projectile devait être un fruit dont l'état n'avait rien d'enviable. Un fruit qu'il était trop tard pour esquiver. Le végétal vint s'écraser sur son visage qu'il avait eu bon goût de protéger de ses mains, heureusement libres à cet instant. L'immonde purée grumelée atteignit toutefois sa face et vint la parsemer de tâches rougeâtres. Aussitôt, les gardes chargés de la surveillance du jardin intérieur accoururent vers lui. Souriant volontiers, Snori les dissuada d'un geste de la main de venir lui porter secours. Il levait les yeux vers la commanditaire d l'attentat, la jaugeant avec une mélange d'affection et de désappointement. Un des conseillers de la couronne, quarantenaire aux cheveux grisonnants coupés court, s'approcha du régent d'un pas désabusé, lui tendant une serviette dont il se servit sans attendre. L'homme se permit de murmurer quelques mots, loin des oreilles indiscrètes.

-Êtes vous certains de vouloir laisser cette jeune femme s'infiltrer au plais, monsieur ? La garde se tient prête à tout instant, vous savez.

Snori avait effectivement depuis longtemps remarqué les escapades de son ancienne compagnonne de route. Le bon sens aurait voulu qu'il la fasse mettre dehors, comme n'importe quel intrus, mais voilà : il lui avait promis de demeurer proche d'elle, d'être à ses côtés si elle en ressentait le besoin. Et malgré ses efforts pour visiter les Ehlkaÿd lorsque son emploi du temps le lui permettait, il ne pouvait qu'à moitié tenir parole. Au final, ces instants étaient les seuls qui n'appartenaient qu'à eux deux. Le roi avait donc prévenu les soldats de la garnison, leur demandant de faire mine de ne pas repérer Oloren. Ils n'avaient, la plupart du temps, pas besoin de mimer l’incompétence tant elle avait appris à se faufiler discrètement, mais l'intention restait la même. Snori ne savait pas grand chose de quotidien de son amie. Peut-être s'ennuyait-elle, dans cette grande ville calme. En tout cas, il avait décidé de rompre un peu les habitudes. Elle voulait de l'action ? Soit !

-Vous avez raison, glissa-t-il à son conseiller. Envoyez les hommes juste pour cette fois. Mais doucement, hors de question de la blesser ou de la jeter en prison.

Son interlocuteur le dévisagea, incrédule.

-Vous voulez que la garde se prête au jeu ? Leur rôle est important, mon seigneur !

-Rien n'est plus important qu'elle, pas même ma sécurité. Alors qu'on m'obéisse sans discuter pour une fois ! De toute manière, ça constituera un bon test pour nos troupes. On va voir s'ils sont réellement si compétents que Kerdin me tue à le vanter. Allez, nous sommes en retard.

Après un dernier regard complice vers la jeune fonceuse, Snori reprit sa route, non pas sans regretter de ne pouvoir la traquer lui-même. Ce serait pour une autre fois, mais pour sûr, il n'y manquerait pas ! Peut-être pourrait-il se libérer dans la journée...bah, il verrait bien. Il était roi après tout. S'il le désirait vraiment, rien ne pouvait l’empêcher de faire ce qu'il voulait.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 15:04

- Snoooooooo', t'abuuuuses-eeuuuh ...

Bien qu'à présent majeure et ayant gagné en maturité, cette phrase raisonnait comme les plaintes d'une jeune adolescente privée de sortie ! Elle repris malgré tout son sourire en voyant la garde s'affairer à aller vers elle. Sans une grande difficulté car avantagée par sa vitesse, elle passa entre les jambes du premier garde avant de toquer le casque d'un autre et de prendre la fuite.
Si Snori devait en savoir bien plus qu'elle sur le sujet, il était peu probable que les gardes connaissent aussi bien le château qu'elle, compte tenu du temps qu'elle passa à l'étudier. Qui plus est, elle savait bien qu'une fois semés, il continuerais à la chercher encore un moment avant de se résigner, et son objectif était de passer quelques minutes avec son vieil ami, ne serait-ce que pour lui annoncer la fille d'Erlyn, dont il ignorait probablement l'existence, rapport à sa nouvelle activité.
Sa cachette était donc toute trouvée : elle pourrait même un faire une sieste, il s'agissait bien évidemment de la propre chambre de monseigneur Snori ! Et elle avait une idée qui lui semblait excellente pour surprendre son cher ami le roi !

Restait encore à réussir l'entrée en chambre, mais cela ne lui poserait sans doute pas trop de problème : elle avait déjà mainte fois escaladé les murs jusqu'à sa fenêtre !


Plus loin, dans la forêt qui aborde les sentiers proches de Nora, un pied se pose calmement, sans bruit. La respiration de l'individu est faible, contrôlé, inaudible. Il chasse. Il se trouve pourtant si près de sa cible qu'il pourrait la toucher, seulement, il veut la tuer sans douleur, ou du moins, faire en sorte qu'elle ne soit pas trop longue et douloureuse. Il bondit, ses bras entourent le cou du daim, et dans une contraction, le lui brise avant même qu'il prenne la fuite. Le chasseur tombe au sol avec sa proie abattue.

Arawn se redresse et regarde tranquillement de gauche à droite. Il renifle. Nigmaëll n'est pas loin, tout va bien. Il ramasse le fruit de son travail et charge le poids mort sur ses épaules tannées par le soleil. Quelque chose d'étrange se prépare, et il l'a senti. D'étrange, et de potentiellement dangereux. Il ne dormira pas dans la forêt ce soir, et n'y laissera pas dormir ses protégés non plus.
Il est temps de rentrer en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 15:34

Les gardes en perdaient la tête. Ils patrouillaient activement, et lorsqu'enfin ils apercevaient la fonceuse, elle leur filait entre les doigts sans la moindre difficulté. Avec interdiction de l'attaquer ou de se servir de leurs pouvoirs, comment pouvaient-ils la rattraper ? La réponse était évidente : ils ne pouvaient pas. Et si les premiers, avertis des intentions du rois, n'avaient pas pris cette course poursuite trop au sérieux, ceux les ayant rejoint par la suite n'hésitaient pas à faire du zèle. Ce furent trois d'entre eux qui, particulièrement actifs et bruyants, attirèrent l'attention du meneur des traqueurs. Parti en mission de pleine nuit, il venait de rentrer avec tous ses hommes et une réussite de plus à son compteur. Les soldats s'inclinèrent brièvement à son passage et continuèrent à se crier des indices d'un bout à l'autre du couloir, causant un remue-méninge insupportable. Llednar releva sa capuche pour laisser apparaître un visage d'homme, fin, orné d'une barbe de trois jours. Il fixa sans broncher l'un de ces bleus.

-Qu'est-ce que vous faite ? demanda-t-il, avec une certaine froideur.

-Une jeune femme s'est introduite au palais, messire !

Llednar sembla réfléchir un instant, eut ce qui s'apparentait à une timide moue, et demanda, presque avec dédain :

-Cheveux blancs ?

-Exact messire. Savez-vous de qui il s'agit ?

-Oui. Je m'en charge. Retournez à vos postes et cessez ce brouhaha, je suis fatigué.

Le Llednar était un prédateur nocturne. Son pouvoir, son costume, tout était fait pour qu'il surprenne ses adversaires et utilise les ombres à son avantage. Nécessairement, après de longues traques, il passait une bonne partie de la matinée à dormir ; et il n'avait en l'occurrence pas du tout envie d'entendre des éclats de voix. Autant régler le cas d'Oloren tout de suite. En étant un peu méthodique, il finirait bien par la trouver. Après avoir ordonné à ses subalternes de retourner à la caserne, il monta vers l'étage, où se trouvaient toutes les chambres. Il ne vivait pas ici mais disposait d'une chambre permanente, dans laquelle il pouvait se reposer à sa guise. Vu qu'il avait à faire son rapport à Snori, une telle commodité l'arrangeait bien. Mais où avait bien pu filer la sœur d'Erlyn ? Peut-être dans cette pièce qui était sienne pendant quelques semaines, après leur retour de Rednow la première fois. Une vérification confirma au rôdeur que le lit était toujours abandonné depuis lors. La chambre réservée à Esmezia était également vide, tout comme celle de William. Sait-on jamais, elle aurait pu avoir idée de lui rendre visite. Llednar ne se souciait guère des affaires du jeune prince, aussi ne savait-il rien de son cercle relationnel. Il se souvint toutefois qu'ils n'étaient, jusqu'à preuve du contraire, pas plus proche que cela ; le frère de Snori étant plutôt proche d'Alix à l'époque. Au bout d'un moment, il finit par la trouver, par pur hasard, en ouvrant les portes les unes après les autres. C'était donc les appartements du roi qu'elle avait décidé d'infiltrer. Rien de moins. Le chevalier entra sans refermer la porte, se dressant de toute sa hauteur, impressionnant avec sa tenue de combat.

-Qu'est-ce que tu fais là ? l'interrogea-t-il sur un ton monocorde, sans laisser transparaître la moindre émotion.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 16:01

Oloren sursauta, elle n'attendait pas Snori si tôt, mais ce n'était pas grave : ils auraient ainsi peut-être plus de temps pour parler, et elle aurait plus de temps pour lui faire des farces en tout genre. Son tour ne marcha cependant pas, et une pointe de déception se peignit sur son visage en voyant entrer Llednar. Mais bien que déçu, cela restait un client de ses farces douteuses. Aussi sortit-elle du lit de Snori afin de se présenter telle qu'elle comptait surprendre son roi ... A savoir complètement nue.

-Bah, comme d'habitude, évidemment : des conneries ! répondit-elle avec un grand sourire finalement satisfaite.

A présent debout sur ses vêtements posés au sol, elle présentait pour la première fois ses formes dénudées à quelqu'un qui l'avait connue bien moins attirante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 16:21

Llednar la regarda sortir du lit, pensant qu'il pourrait dans la foulée la faire sortir de ce lieu où elle n'avait nullement sa place, avant de se rendre compte qu'elle était totalement nue. Il n'avait pu s'empêcher de le remarquer, et désormais le rouge lui montait aux joues. Quelques instants durant, il tenta de se concentrer, de fixer Oloren droit dans les yeux sans loucher du moindre centimètre. De nombreux souvenirs lui revinrent en mémoire en une paire de secondes. Les filles qu'il avait épié, avec un ami, dans la rivière un soir d'été. Les bordels dans lesquels il avait été contrait de mettre les pieds, souvent pour y chasser des trafiquants. Nino, nécessairement. Mais voilà, le fait était que depuis, il n'avait connu de femme. Toujours aussi concentré à ne pas détourner le regard, le rôdeur se mit toutefois à trembler, troublé, à la fois émoustillé, surpris et furieux. Et ce fut finalement ce dernier sentiment qui prit le dessus. Se retournant vivement en se prenant la tête entre les mains pour reprendre son calme, il finit par s'autoriser un éclat de voix, dos à la jeune femme.

-Qu'est-ce que tu fous nue, pauvre abrutie ?!

Rares étaient les occasions où l'on pouvait le voir perdre ses moyens ainsi, et le fait qu'il se tienne dos à Oloren, dénudée dans la pénombre, rendait la scène presque ridicule. Il regrettait soudain de ne pas simplement être rentré chez lui. Mais à quoi pensait-elle de toute manière...était-il possible qu'elle et Snori entretiennent une relation dont il ne savait rien ? Dont le monde ne savait rien ? Comment serait perçu l'amour entre un roi et une fripouille telle qu'elle ? Il se fit au passage la remarque qu'elle s'était embellie, et chassa immédiatement cette idée de son esprit. Bordel ! Oloren était nue, juste là !

-Rhabilles toi et en vitesse ! tenta-t-il d'ordonner, espérant retrouver contenance en imposant le peu d'autorité dont il parvenait encore à faire preuve.

Passant non loin de là pour regagner sa chambre, le jeune prince William, nommé en mémoire de son grand père, combattant de renom s'était illustré lors de la première grande guerre, entendit la voix puissante de Llednar. Il pouvait, du fait de sa cécité, reconnaître les timbres vocaux avec aisance. Mais à qui le traqueur pouvait-il bien s'adresser de cette façon ? Jamais il ne l'avait entendu perdre ses moyens. Même lorsqu'il était furieux, il conservait un étonnant sang froid qui lui avait valu d'obtenir son poste et ses responsabilités. Curieux, il avança jusqu'à la chambre de son aîné et y entra sans prévenir. Immédiatement, l'odeur caractéristique d'Oloren lui parvint aux narines, et il se plaça aussitôt face à elle, tirant une légère révérence.

-C'est un plaisir que de vous revoir au palais, affirma-t-il.

William était loin, très loin de se douter de l'incongruité de la situation.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 16:59

D'abord prise d'un léger gloussement lors de la réaction physique de Llednar, elle éclata lorsqu'il l'appela "pauvre abrutie". Rire qui doubla lors de sa tentative pour reprendre substance. Lorsque William entra, et exécuta une référence devant elle, elle eut beaucoup de mal à se contenir : elle s'était mise à nue devant une vieille connaissance taciturne, lui avait fait prendre des couleurs aux joues et à présent elle saluait nue un prince d'une révérence des plus érotiques, la gravité faisant bien les choses.

- Plaisir partagé ! dit-elle en allant fermer la porte, se retrouvant par la même occasion devant son premier interlocuteur aux joues rouges, Llednar me faisait lui-même par de sa joie à me revoir, dit-elle en croisant les bras, tout en se rapprochant de l'homme aux yeux valides.

Et la génétique fit les choses aussi bien que la gravité. Bon nombre auraient remercié mère nature pour un tel moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 17:36

Forcé de faire face à cette vision d'horreur, Llednar détournait tant bien que mal le regard, et à sa gène s'ajoutait la confusion de William dont l'arrivée avait rajouté une couche. Il en était assez. Le rôdeur ferma les yeux, souffla longuement, puis les rouvrit. Sur son visage s'était dessiné une toute autre expression, fidèle à celle qu'il arborait d'accoutumée. Froid, neutre. Elle voulait jouer les catins, soit. Mais ce ne serait pas au palais. Le chevalier s'adressa dans un premier temps au prince sans se tourner vers lui.

-Majesté, vous auriez bon compte de quitter cette pièce, cette femme ne constitue pas une compagnie recommandable.

-Je suppose que c'est à moi d'en juger, je...eh !

Sans ménagement, le jeune homme taciturne avait poussé Oloren, la faisant libérer la sortie, ouvert la porte, et expédié le prince. Manque de respect envers lui ? Peut-être. Mais en tant que chevalier son rôle implicite était de protéger la famille royale, que ce soit des menaces physiques ou des autres. Puis il se retourna vers la fonceuse et, comme à son habitude, ne mâcha pas ses mots.

-Ce que tu fais ne me regarde pas, mais si tu comptes gagner ta vie en faisant le trottoir, je vais te faire sortir de là. Et si tu ne te rhabilles pas maintenant, je vais te faire sortir de là quoiqu'il en soit.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 18:06

Sur ces paroles, Oloren dessina un simple sourire.

- Tu sais, Llednar, c'est la première fois que j'apparaît nue devant quelqu'un, et c'était pas sensé être toi, alors t'es tout chou quand tu rougis, mais la prochaine fois que tu me traites de pute, je t'éclates, finit-elle en effaçant son sourire subitement.

Elle commença à se rhabiller, sans tourner le dos au rôdeur.

- Pour information, je comptais me rhabiller quand William est arrivé, ensuite, avant de me faire sortir, il faudrait déjà que tu m'attrapes, oh pardon, que tu sois CAPABLE de m'attraper.

Une fois le plus essentiel repassé sur son corps, elle croisa les bras, les sourcils froncés.

- Inutile de te préciser que je suis très vexée et que j'attend des excuses de ta part. Qui plus est, si ce que je fais ne te regardes pas, alors pourquoi t'es venu me chercher jusqu'ici ?

La jeune fille était devenue plus extravertie que jamais, et sa verve laissait envisager qu'elle avait longtemps débattus de sujets divers avec sa belle-soeur et son grand-père, ce qui faisait à présent d'elle un adversaire redoutable, même en dehors d'affrontements physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 18:41

Llednar la fixait, dépité. Il ne comptait pas rentrer dans son petit jeu, car face à son éloquence il perdrait d'avance, et encore moins lui présenter la moindre excuse pour ce qu'il venait de se passer. Alors elle était vexée ? Pauvre petite. Qu'il devait être dur de vivre dans la plus riche citée de Valato, adulée en tant qu'héroïne, adorée par le roi, profitant de tous les passe-droit imaginables. Les gens de son genre insupportaient. Eux qui n'avaient connu qu'une vague esquisse de souffrance sans croiser la route du véritable désespoir se pensaient tout permis au nom de leurs douleurs passées. Il y a quelques années de cela, il aurait pu la haïr. À présent, il se contentait de la mépriser. De la grandeur d'Erlyn, il ne restait que cela. Il avait tout sacrifié pour elle, de sa réputation à sa vie, et elle se comportait aujourd'hui comme l'une de ces filles sans la moindre valeur, la moindre ligne de conduite. Le traqueur plaça sa main sur la poignée de la porte et, glacial à souhait, lança sa dernière sentence.

-Je suis chevalier de Nora. Ce que tu fais me concerne de près ou de loin à partir du moment où tu met le souk au palais. Mais tu as raison, je te laisse à tes occupations.

De retour dans le couloir, il constata avec un brin de satisfaction que William ne s'y trouvait plus, lui aussi s'étant sans doute désintéressé de cette altercation. Llednar hésita à joindre sa chambre, mais s'en dissuada finalement, redoutant qu'Oloren ne vienne l'y déranger pour quelque réglage de compte ou autre enfantillage. Quitte à chercher la tranquillité, autant retourner chez lui. Il indiqua sur son chemin à deux gardes la localisation de la fonceuse, et disparut dans les dédales du palais. Ils n'eurent toutefois pas le temps d'atteindre les quartiers du monarque : ce dernier venait de faire son apparition et leur fit comprendre qu'il s'occupait de l'affaire. La réunion de ce matin avait certes son importance, mais après tout, les grands esprits qui se réunissaient dans la salle des mots pouvaient s'en sortir sans lui, au moins une matinée. En outre, il avait très envie de visiter son amie, et savoir qu'elle était encore sur place constituait une occasion à ne surtout pas laisser filer. Snori passa par la porte encore ouverte et y découvrit comme prévu la jeune Ehlkaÿd, à qui il adressa son plus franc sourire. Ses cheveux blonds coiffés vers l'arrière, les yeux lumineux, tout de blanc vêtu, l'aîné des Pendragon avaient une allure angélique qui lui valait un certain succès.

-Tu ne peux pas imaginer à quel point ça me fait plaisir de te revoir, petite chose.

La joie était présente, mais la voix de Snori avait indéniablement changée depuis le temps. Plus posée, plus douce, emprunte de sérénité. Bien que plus acoustique, elle rappelait indéniablement, dans le ton, celle d'Irwan.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 19:08

- Et ben ça fait plaisir, au moins quelqu'un qui ne pense pas que je me suis reconvertie en salope pour passer le temps, répondit-elle en remettant son pantalon, elle qui était restée en sous-vêtements lors de sa confrontation verbale avec Llednar. A la base je pensais que tu me découvrirais nue dans ton lit, mais y'a l'autre sale con qui est passé, alors j'ai préféré oublier l'idée, de peur que tu réagisses mal. T'aurais vu sa gueule, c'était magique. Encore plus que la tienne.

Elle cessa sa tirade moqueuse un instant, considérant le ton de voix de Snori. Son visage, ses beaux cheveux blonds, ses lèvres qui étiraient un sourire parfait, son regard, son doux regard... Pendant un moment, elle voulut s'empêcher de rougir, mais elle abandonna cette idée aussi vite qu'elle l'eut, lui offrant un sourire à nouveau. La scène était presque digne d'un roman d'amour, mais Oloren n'avait sur le haut de son corps qu'une très fine chemise transparente qui laissait encore entrevoir ses formes, à la base, ladite chemise était simplement là pour empêcher le frottement avec son haut de cuir noir. Elle se moquait bien de la pudeur à ce moment là, et se doutais que Snori aussi, car seule la joie de s'être enfin retrouvés après tant de temps passé semblait prendre place pour le moment. Ne serait-ce que par sa façon de se tenir et de penser cela, Oloren venait de passer de la jeune fille à la jeune femme accomplie, et cela se voyait.

- Je suis contente de te retrouver, fichu prince, dit-elle avec nostalgie. Je crois qu'on à pas mal de trucs à se raconter, ajouta-t-elle en enfilant son haut de cuir pour plus de convenance, tout en laissant ouverte la fermeture qui se trouvait, bien entendu, à l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 19:33

Reconvertie en...quoi ? Snori n'était pas certain de tout comprendre, sans doute avait-il loupé un épisode. Il eut un drôle de froncement de sourcils lorsqu'il entendit brièvement parler du projet nudiste élaboré par son amie, mais préféra chasser ces mots de sa mémoire. Ça, des choses à se raconter, ils allaient en avoir ! Il avait hâte de lui demander ce qu'elle avait fait ces dernières années, si elle avait vu les anciens membres de l'expédition, comment allaient les rares membres de sa famille encore en vie. Et il fallait lui narrer bien des aspects de la vie de monarque, qu'elle commenterait très certainement avec un délectable cynisme. Du regard, il la scruta. Il la trouvait belle. Elle l'avait toujours trouvé charmante, cela allait sans dire, mais ses traits avaient changés pour devenir plus femme, et cela lui allait à merveille. Son semblant d'indécence, en outre, ne l'étonnait guère. Oloren était ainsi ! Pour rien ne monde il ne l'aurait changée. Se dirigeant vers une commode, le roi considéra d'enfiler sa tenue officielle, majestueuse, splendide, puis reconsidéra sa décision.

-D'habitude, je dois toujours porter ça si je sors en public. Il est vrai qu'il est flatteur qu'on m’acclame partout où je passe, mais...je dois bien admettre que j'ai envie d'un peu de tranquillité. Allez, viens. J'ai envie de voir ma ville, et j'ai envie de la voir à tes côtés.

Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas profité de la beauté et de la diversité de Nora ; et encore plus longtemps qu'il n'avait pas croisé des gens qui lui étaient chers, dont les gardiens d'Erlyn. En tout cas, plutôt que de tenter vainement de faire sortir Oloren de sa demeure, autant s'en échapper à ses côtés. Lui faisant signe de le suivre, il descendit rapidement l'escalier menant jusqu'au hall d'entrée, où un officier s'étonna de le voir ainsi, presque seul, sans arme ni escorte. Il leur assura toutefois que tout irait bien et, de par leur statut respectifs, on ne put se mettre en travers de sa route. Mains fourrées dans les poches de son manteau mi-long, Snori marchait, l'air insouciant, respirant à grands bouffées l'air iodé en appréciant les sonorité qui les encernaient. Charioles, conversations, rires. Méditer faisait du bien, mais se sentir vivant était également agréable. Le roi se tourna vers son acolyte.

-Alors, dis moi ! Qu'est-ce que tu manigançait tout ce temps ? Et ne me fait pas croire que tu as simplement vécu ta vie sans rien en faire, je serais déçu !

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 19:45

A présent complètement rhabillée, elle était sortie aux côtés de Snori, et donc par des moyens conventionnels ... Sachant que les moyens conventionnels étaient originaux pour Oloren, l'humour de la situation n'aurait échappé à d'autres personne l'ayant connue, mais elle était auprès de Snori, et rien ne l'empêcherait de savourer cette ballade.

- Et bah, je vais un peu te décevoir, Sno', mais j'avoue que j'ai pas foutu grand chose ces derniers temps, je veillais sur ma nièce-AH PARCE QUE OUI ! Ilyanna était enceinte d'Erlyn, alors on à une petite bouille touffue rose à la maison, maintenant ! Et du coup je passait mon temps libre à glander, tu sais, aller boire un coup, danser pour les fêtes, et le reste du temps, glander en regardant les étoiles, en pensant à notre voyage, à t-, elle se râcla la gorge, tout le monde, j'ai pris un peu de temps pour faire une tombe à Erlyn dans le cimetière, et puis je me suis cassé la tête à étudier ton quotidien mortellement ennuyeux afin d'ENFIN te mettre cette fichue tomate dans ta magnifique gueule de seigneur !

Ils arpentaient alors une rue qui n'avait nulle habitude du passage de célébrités telles qu'eux-deux, et encore moins réunies. Oloren ne cessa de sourire. Elle était bien, là, elle vivait un plaisir simple. Elle était heureuse. Et elle était belle. En fait, chaque sentiment de joie ou de tranquillité sur le visage d'Oloren ressemblait au merveilleux et calme spectacle de l'éclosion d'une rose lorsque le soleil se lève.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 19:59

Erlyn avait une fille ? Comment se faisait-il qu'il n'ait pas été mis au courant ? Certes, lui et l'homme aux si titres, s'ils se vouaient un respect mutuel, n'avaient pas développé de réelle amitié, mais tout de même ! Les Ehlkaÿd tenaient supposément à tenir son existence secrète, après tout. Si beaucoup considéraient enfin le fils prodige comme le héros qu'il avait été, certains vouaient encore une haine sans borne à cet homme qui avait été l'épicentre des rumeurs les plus folles et les plus délétères. Une émeute était si vite arrivée. Et il s'agissait donc encore d'une fille aux cheveux roses. Pourquoi cette étrange caractéristique ? Y avait-il un lien avec ce fameux pouvoir, au demeurant incroyable ?

-J'y pense, comment vont tes pouvoirs ? J'ai toujours entendu Erlyn dire que c'est une véritable malédiction. Comme t'es fonceuse, je présume que tu y es immunisée, non ?

L'inverse n'aurait guère étonné le roi tant les règles habituelles ne semblaient pas pouvoir s'appliquer dès lors qu'on parlait des Ehlkaÿd. Enfin. Se retrouver avec elle lui rappelait bien des souvenirs. Ah, que l'aventure pouvait lui manquer ! Après avoir vécu un tel déferlement d'émotions et d'expériences, tout lui paraissait fade ; sans doute devait-il en être de même pour ses anciens compères. Quoique. Bartiméus semblait avoir trouvé sa voie, vivant enfin de sa passion. Zia continuait son aventure en solitaire, Llednar passait son temps en mission. Avec l'armée, Melody devait être bien occupée également. Seuls ceux ayant retrouvé une vie quelque peu normale ressentaient cette nostalgie parfois virulente.

-Tu as revu les autres ? la questionna-t-il, une pointe de tristesse dans la voix. À part Llednar toute à l'heure, à ce que j'ai cru comprendre !

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Mer 17 Sep - 20:12

- Et bien justement, à présent, tous mes mouvements sont plus rapides, j'ai travaillé beaucoup là dessus durant les dernières années, donc je suppose que je possède les mêmes pouvoirs que mon grand frère. Comme ma grande soeur, avec qui je me suis entraînée, justement, sous le regard de mon grand-père, attentif au possible. C'est intense le sérieux qu'il porte à ça ... Enfin, j'ai jamais vraiment compris ce qu'il voulait dire à propos de malédiction, mais j'ai de plus en plus un mauvais pressentiment à ce sujet. Quant à revoir les autres ... Tu va être servi, mon beau.

Elle soupira, un peu déçue que ce moment n'ai duré plus longtemps.
En face d'eux déboulait un daim mort. Calé sur les épaules d'Arawn, qui avançait en petites foulées, il arriva rapidement près du duo, suivit par sa collègue Nigmaëll, à bout de souffle, qui tomba sur les genoux, épuisée. Arawn respirait toujours calmement, comme si cette épreuve avait été aussi difficile que de soulever un verre pour boire.

- Mauvais temps, annonça-t-il simplement.

Le soleil était au rendez-vous à cette époque de l'année, pourtant, comme l'avait remarqué Oloren en relevant la tête. L'animaliste plongea son intense regard dans celui du roi avant de prendre le daim sous un bras, et Nigmaëll sous l'autre : là, la difficulté à porter deux poids morts fut visible.

Une fois éloigné, Oloren fronça les sourcils et se tourna vers Snori. La pensée de se retrouver de nouveau seule avec lui était loin de lui être désagréable, cependant un détail la perturbait.

- Il a parlé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Jeu 18 Sep - 9:06

Pour sûr, Arawn n'était pas la personne qu'on entendait le plus souvent au cours des longues marches. D'aussi loin que Snori se souviennent, ils avaient échangé quelques mots à une, peut-être deux reprises. Il communiquait un peu plus avec Erlyn, mais la marge ne s'avérait pas monumentale, du moins pas en public. Enfin, cela lui faisait plaisir de recroiser ces deux visages familiers. Nigmaël s'avérait toujours aussi étrange, à la limite de la démence. Elle était inquiétante, et formait un beau contraste avec le calme impérial du parleur. Enfin ! Qu'avait-il dit, déjà ? Mauvais temps ? Voilà qui semblait fort improbable au vu du franc soleil. Sa position indiqua d'ailleurs au roi qu'ils étaient parti depuis une bonne demi-heure et que, malgré sa volonté d'y couper, ses responsabilités le rattrapaient. Il se tourna vers Oloren et posa une main affectueuse sur son épaule.

-Bon, je suis désolé, mais je dois absolument filer. Je n'ai pas vraiment de mots pour t'expliquer ça, mais...sache simplement que je ne t'oublie pas. La prochaine fois que tout le monde sera dans le coin, j’essaierai de faire en sorte qu'on puisse se réunir.

Sans attendre de réponse, car soucieux que cet au revoir ne s'éternise pas, Snori reprit sa route, mais se retourna finalement au bout de quelques secondes.

-Oh, j'y pense ! Tu devrais pouvoir rentrer au palais quand tu veux. Je ne peux pas t'assurer que je serai disponible coup sur coup, mais si jamais tu as envie de passer, n'hésites pas. Et emmènes ta nièce avec toi, je serai ravi de la voir ! À plus tard, petite chose !

Distance obligeant, Snori avait haussé la voix, et quelques regards indiscrets s'étaient posés sur lui. Un murmure discret montait, à base de « c'est le roi ? » ou « Eh, mais...je le reconnais ! ». Pour la discrétion, cela semblait être compromis, mais qu'importait. Nul ne viendrait l'aborder de toute manière. Son manteau claquant à chacun de ses pas, ses cheveux dans le vent, l'insouciant monarque retourna au palais. Il y croisa son jeune frère, les bras chargés de paperasse, si bien que les parchemins menaçaient de choir à tout instant.

-Je peux t'aider, petit frère ?

-Non, ça ira, je vais juste à la bibliothèque. Et toi alors ? Comment s'est passé ton rendez-vous.

Snori fut prit d'un éclat de rire franc.

-Un rendez-vous ? Tu penses vraiment qu'Oloren est du genre à annoncer sa visite?

-Là n'est pas le sujet de ma question, fit-il, taquin.

-Oui, j'avais compris. Et oui, cela s'est relativement bien passé. Je suis toujours heureux de retrouver mes amis.

William se stoppa et se tourna face à son frère. Il avait longuement réfléchi à la question, et n'avait d'ailleurs pas été le seul. Les alliances diplomatiques formaient un jeu complexe, qui avait eu le mérite de se simplifier avec les jeunes frères Pendragon. William n'aurait d'enfant légitime, les maître-savoir ne pouvant prendre d'épouse. Si Snori n'en avait pas non plus, il deviendrait roi, mais leur lignée directe se stopperait à cet instant. Ce serait alors les enfants d'Anya qui pourraient prétendre à la succession. Et quand bien même elle était de leur sang, et que Naïlika était un allié dont la confiance ne pouvait être remise en cause, la perspective de se faire diriger par un nordique ne plaisait pas du tout aux oraniens. Snori était un roi aventureux, qui, selon toute vraisemblance, ne vivrait pas longtemps. Un jour ou l'autre, il se ferait poignarder dans le dos. Il lui fallait trouver une femme et enfanter, au plus vite.

-Une amie ? insista William.

Les mains sur les hanches, stoppé également, Snori avait prit un air à la fois grave et penseur. On venait encore lui parler de ces histoires ; il en avait assez.

-Oui, une amie. Oloren est magnifique, et vivre à ses côtés m'emplirait de joie. Mais c'est un animal sauvage. Une fois en cage, elle perdrait toute son essence. En outre je ne l'aime pas ! Pas ainsi, en tout cas.

-Bien, bien, je n'insiste pas. Et Esmezia ?

-Tu veux bien arrêter, oui ? Il n'y a qu'une femme que j'ai jamais aimé.

-Et tu ne sais même pas où elle est à l'heure actuelle...

Le silence prit place quelques instants, puis les deux frères partirent d'un éclat de rire commun avant de continuer leur marche.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   Jeu 18 Sep - 17:36

Elle posa la main sur son épaule, là où Snori avait posé la sienne. Pendant un instant, elle rêva de cette époque, où c'était déjà le cas, il y à cinq années. Elle pensa que si cela avait lieu de nouveau, les choses seraient différente ... Puis elle pensa qu'elle se trompait. Elle passa les mains sur son visage : Autrefois, elle avait aimé un petit prétentieux insupportable, et avait réussi à tourner la page, mais il avait changé en un homme si bienveillant que le trouble revint en elle. "Petite chose" ... Bien qu'elle s'en soit originellement vexée, la première fois, à présent elle adorait qu'il l'appelle ainsi.

- HAAAH FOUTU PRINCE !! dit-elle à haute voix en se passant les mains sur le visage.

Elle baissa la tête, sentant que l'on tirait un peu son pantalon ample, au niveau du genoux. Elle remarqua une adorable jeune fille aux cheveux blonds platine, encore bien loin du pur blanc de ses propres cheveux, mais elle s'en amusa. La fillette tendait une fleur rose à son attention.

- Vous êtes mon héroïne ! lui annonça-t-elle avec un sourire innocent et béat.

- Merci, tu es trop gentille.

Elle s'agenouilla pour arriver à son niveau de déposa un baiser sur son front. Elle se releva et prit un peu de distance, avant de presser le pas pour déguerpir à une vitesse folle. Elle monta sur un toit en courant dessus, songeant qu'elle emmènerait sa nièce au palais dès demain. Si Snori lui-même lui avait proposé de passer, elle ne manquerait pas une telle occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nora, quotidien incertain.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nora, quotidien incertain.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quotidien "EL KHABAR" d'aujourd'hui
» [Roberts, Nora] L'île des trois soeurs - Tome 1: Nell
» [Roberts, Nora] L'île des trois soeurs - Tome 3: Mia
» Quantité réel de sucre consommé au quotidien
» Un livre : "Une journée peu ordinaire dans le quotidien d’un hôpital psychiatrique"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: