Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Le Culte de l'Obscur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Le Culte de l'Obscur   Ven 21 Sep - 15:17

Spoiler:
 

Au commencement des temps, le monde était peuplé d'êtres divins. Ces hommes et femmes, auréolés d'une aura étinceletante, étaient au nombre de six. Les Dieux, qui étaient dotés d'une grande sagesse, comprirent qu'il serait injuste de rester les seuls habitants de cet univers, qui offrait pourtant mille et une ressources à explorer. Ainsi, chacun d'entre-eux joignit ses efforts aux autres pour donner naissance à la race humaine.

Les humains constituaient une source d'occupation inépuisable: les Dieux virent, au fil des siècles, leur création évoluer et grandir. Pourtant, certains de ces êtres divins voyaient d'un mauvais oeil la prolifération humaine: l'un d'eux, qui était jeune et fou, voulait faire des Hommes ses soldats. Le conflit qui l'opposa à ses frères et soeurs déchira le monde, créant ainsi une gigantesque brèche dans laquelle les flots tumultueux de l'océan s'engoufrèrent, tels un cheval au galop. Dès lors, le monde qu'ils avaient mis tant de temps à construire ne fut jamais plus le même. De nombreux hommes avaient péri durant le cataclysme, les survivants se réfugièrent sur les différentes îles crées. Le plus âgé des frères, Azul, s'enferma dans un profond mutisme dont il ne sortit jamais. Le Dieu qui était à l'origine de cette horeur, Kaltorak, prit la fuite dans les hautes montagnes du nord.

Avec le temps, les humains parvinrent à s'adapter à la nouvelle situation, et les Dieux décidèrent de se retirer, jugeant leur présence inutile sur la terre. Les quatre êtres divins disparurent donc du globe, mais l'on raconte que les Hommes ayant à tout prix besoin de leurs conseils croient apperçevoir leurs silhouettes floues, et entendent leurs voix, comme sorties de nulle part.
Les quatre Dieux qui s'en étaient retournés au ciel portaient en eux le pouvoir des quatre éléments. Azul, lui, était le père de la lumière, tandis que Kaltorak veillait sur les ténèbres. Puisque ces deux derniers n'avaient pu se décider à quitter la terre des Hommes, cette dernière bénéficiait toujours de l'équilibre entre ces deux forces opposées. Les éléments, eux, faisaient partie à part entière des humains, si bien que leur pouvoir ne fut jamais vraiment éteint, même si l'on dénote quelques fluctuences au cours des millénaires.

Quelques siècles après le départ des Dieux, alors que les Hommes avaient établi une société civilisée, dirigée par une monnaie qu'ils nommaient Or, Argent et Bronze, l'on vit apparaître un culte. Certes, les religions étaient nombreuses: les temples érigés en honneur d'Azul et de quatre frères élémentaires crevaient les cieux de part et d'autres des îles. Mais jamais encore un prêtre n'avait osé prier Kaltorak.
Le pauvre fou qui fut le premier à se lancer se nommait Arang, et il ne lui restait plus aucune once de raison. Comme prit de fanatisme, il jura avoir vu le Dieu des Ténèbres durant son sommeil, et bâtit un temple à son effigie. Le faciès repoussant de Kaltorak trôna bientôt au-dessus de l'immense porte, porte qui était d'ailleurs le reflet de ce temple aux dimensions démesurées. Les premiers jours de ce nouveau culte furent bien innofensifs: cela se compliqua lorsque Arang, à nouveau prit de folie, brailla à qui le voulait bien que le Dieu des Tenèbres n'était pas suffisamment comblé par les maigres offrandes des quelques prêtres qu'il avait réussi à convertir. Kaltorak réclamait autre chose, quelque-chose d'interdit.

Les habitants des villages voisins du temple subirent bientôt de nombreux enlèvements inexpliqués, et l'autel d'Arang fut rapidement maculé de sang pourpe. L'odeur de la mort flottait dans le temple. Cela empira quand une bande de fanatiques, errant ça et là dans l'Îledes Vents, rencontra par un malheureux hasard le prêtre fou. Convertis à leur tour, ils aggrandirent encore les rangs des fous qui priaient Kaltorak. Leur nombre s'accrût à nouveau et, bientôt, d'autres temples virent le jour, jusqu'à envahir le sud de l'Île des Vents. L'esclavage, qui avait été autrefois abôli par Azul lui-même, revit le jour pour satisfaire les envies sanglantes du Dieu. Lorsque Arang mourut d'une crise de folie, étouffé par sa propre langue, un autre prit sa place. Le culte, qui se faisait à présent appeler le Culte de l'Obscur, prit une toute nouvelle ampleur. Les dignitaires de l'Île des Vents tentèrent d'éradiquer cette folie nouvelle, qu'ils n'avaient tout d'abord pas pris au sérieux. Ils échouèrent. Des décennies passèrent ainsi, et le Culte de l'Obscur ne faiblit pas.

Lorsque l'un des décendants d'Arang s'effondra sur l'autel, pris de convulsions, hurla les bribes dénuées de sens de ce qui allait devenir la prophétie, les autres membres du Cultes tentèrent de s'emparer de cette dernière pour l'offrir à leur Dieu adoré. Néanmoins, les religieux voisins, qui adoraient, eux, Azul, parvinrent à mettre la main sur ce document. Ils en firent une copie, qu'ils conservèrent dans le temple le mieux gardé de toute l'Île. Durant des ans, les scribes et autres théologiens tentèrent de percer le secret de ses phrases incompréhensibles.

A l'heure actuelle, le Culte de l'Obscur grandit encore. Les premiers pèlerins accostent déjà sur les autres îles: il ne s'agit que d'une question de temps avant que cette religion malséante ne tente de convertir les nations voisines. Elle a acquis une telle puissance que les forces armées des nations ne peuvent rien faire pour l'éradiquer, voire la contenir: les fanatiques sont partout. Ce peut être votre cousin, votre voisin, votre boulanger, nul ne connaît au juste les identités de ces membres car, durant les réunions du Culte, les fanatiques portent tous une longe bure dotée d'un capuchon, masquant leur visage (comme le costume du Klu Klux Klan si vous voulez une image précise)
Si Kaltorak a eu vent du Culte, il fait comme si ce n'était pas le cas: peut-être que voir des centaines d'innocents périr le coeur arraché ne l'atteint pas. Ce Dieu, à ce que l'on dit, est resté cloîtré dans les montagnes de l'Île de Terre et ne sort jamais de la grotte dans laquelle il s'est réfugié, car il sait que s'il met le nez hors de son abri, ses frères feindront sur lui comme le faucon sur sa proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
 
Le Culte de l'Obscur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE réplique culte pour vous!
» Jeune Padawan hésitant entre le côté lumineux ou le côté obscur de la force
» Mon premier Clair /Obscur
» Culte genestealer et Flotte-Ruche
» [Larsen, Nella] Clair-obscur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Contexte, info etc.-
Sauter vers: