Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 La rage d'une bête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: La rage d'une bête   Mer 4 Juil - 17:15

http://www.youtube.com/watch?v=WtVkvcMgdxs

Il se dégageait des bouches d'égouts une odeur répugnante. Les quelques mendiants et autres miséreux avaient pour la plupart trouvés refuge ici, dans cette petite ruelle étroite de la ville de Néris. Malgré le risque de maladies et l'insalubrité, ils étaient surs que les autorités ne viendraient pas les chercher ici. Les temps étaient difficiles, pour des gens de leur situation, sans logements, sans argent, et sans aucun moyen de trouver l'un ou l'autre. La plupart se lamentaient de leur situation, comptant sur leur solidarité pour survivre. Mais chez d'autres, c'était la haine du gouvernement qui les maintenaient en vie. Et il s'agissait bien de haine que l'on voyait briller dans les yeux de la clocharde sans âge affalée contre le mur, le plus profondément enfoncée dans la ruelle, là d'où venait la détestable odeur. Si Iris semblait représenter la déchéance dans son état le plus pur, ce n'était qu'une impression. Ses sens aiguisés captaient la moindre sirène, le moindre mouvement qui pourrait la menacer. Sa main droite serrait étroitement un tournevis ensanglanté duquel suintaient quelques gouttes d'hémoglobine, qui allèrent s'écraser dans une flaque d'eau puante de pollution. Le manteau qu'elle portait était lui aussi imbibé d'un sang qui commençait à disparaitre avec la fine pluie qui tombait sur Néris. Les jambes d'Iris eurent un spasme nerveux soudain, conséquence du stress qui assaillait désormais la jeune femme, après la grande montée d'adrénaline qu'elle avait subie.

Aujourd'hui le sang avait coulé pour ceux qui lui avaient enlevé son fils. Iris avait eu beaucoup de chance de tomber sur cette "occasion". Alors qu'elle cherchait des vivres dans la poubelle d'un restaurant, elle avait aperçu deux policiers portant le même costume que ceux qui avaient enlevé et tué son fils. Les deux hommes encadraient une gamine qui ne devait pas avoir plus de quatre ans et qui semblait terrorisée. Prise d'une vague de fureur, Iris s'était rapprochée des deux hommes, et avait sorti un tournevis qu'elle avait abattu violement dans le crâne du premier homme dans un cri de haine si violent que tous l'entendirent à une centaine de mètres alentour. La gamine, terrifiée, se dégagea de l'étreinte du deuxième homme de main, et pris la fuite, retournant sans doute dans sa maison. La clocharde tira sur le tournevis, qui émit un bruit de succion avant de sortir du crâne du kidnappeur. Le survivant réagit très rapidement, sortant son arme de service et pointant Iris. Mais il ne fut pas assez prompt face à la rage de la jeune femme, qui lui fit lâcher son arme d'un coup d'épaule hargneux. L'homme repris néanmoins le contrôle de la situation, maitrisant la harpie qui se jetait sur lui, et la projeta à terre. La douleur de l'impact sur le sol aurait pu être terrible pour Iris, si elle n'avait pas été dans un état second. Le policier commis l'erreur de croire que son ennemie était maitrisée et qu'il pouvait tenter d'aider son collègue pourtant agonisant. Sautant littéralement sur l'occasion, Iris entoura le cou du flic avec son bras gauche, et larda ses côtes avec sa main libre. Un flot de sang s'écoula de la bouche du fonctionnaire, mais la vagabonde continua de s'acharner sur le corps et cela, bien après que le kidnappeur ait poussé son dernier râle. Un groupe d'hommes et de femmes s'étaient assemblés autour de la scène, n'osant venir en aide aux deux victimes. Si la mort de ces deux agents ne leur importaient guère, ils éprouvaient un profond dégoût pour toute cette violence. Certains vomissaient à l'écart, d'autres murmuraient entre eux, effrayés. Soudain, une alarme retentit, et le cercle se dispersa bien vite. Comme un animal traqué, Iris releva la tête et couru. Sa course sembla lui durer des heures, elle ne parvenait plus à réfléchir, à comprendre ce qu'elle avait fait. Les rues défilaient, l'alarme semblait s'éloigner, mais elle continuait tout de même à courir, jusqu'à sentir tous ses muscles brûler, jusqu'à sentir dans ses veines de l'acide sulfurique à la place du sang. Lorsqu'elle n'en put plus, elle se réfugia dans cette ruelle malodorante et s'affala contre un mur.

Les deux hommes qu'elle avait tué avaient ils une famille? Avaient ils des bouche à nourrir, une femme qui les aimaient? Toutes ces questions l'assaillaient, une fois qu'était commis l'irréparable. Méritaient ils la mort? Sûrement, puisqu'ils emmenaient consciemment cette gamine à l'abattoir, ou dieu sait où... Iris ne savait pas ce qui lui avait pris, mais toujours est il que désormais, elle était une meurtrière, et nul doute qu'elle devrait payer pour cela. Une voix résonnait néanmoins dans sa tête "Désormais, eux aussi ont payés pour Eliott". Puis, peu à peu, sa vigilance baissa, et elle s'assoupit, la main toujours crispée sur son tournevis.

Elle se réveilla le cœur battant à tout rompre, emplie d'une impression de danger imminent. Des hommes semblant appartenir à l'armée se trouvaient à une trentaine de mètres. Bien que les hommes ne l'aient pas encore repéré, elle n'avait aucune chance de passer entre les mailles du filet. Sachant ce qui l'attendait si elle était capturée, Iris chercha désespérément un moyen de s'enfuir. Ses yeux s'arrêtèrent sur la plaque d'égouts...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La rage d'une bête   Mer 4 Juil - 18:05

- Fuir n'est pas une solution.

Une voix froide et dure, comme la femme dont elle provenait. Elle surveillait cette mère à l'enfant mort depuis un certain moment, mais pour la première fois, elle l'avait vue tuer.

- Lèves-toi. Tu as franchi une étape difficile et même assez improbable dans la vie normale d'un être humain, dit-elle en tendant la main à la clocharde. Voilà ce que je te propose, et tu as le choix : Soit tu refuses mon aide, et tu va continuer ta vie misérable et sans moyen pour arriver à ton but, soit tu rejoins Taetra, et tu exécute une vengeance bien plus complète, puisque tu venge ton enfant, ainsi que ceux des autres mères qui sont dans le même cas que toi.

La femme au manteau noir et à l'air dur avança un peu sa main. Un ton dur, sec, mais ce choix pouvait changer toute sa vie.
- Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: La rage d'une bête   Mer 4 Juil - 18:21

- Il ne s'agit pas de fuir, mais de survivre... Une fois mort, on ne venge plus personne.

Iris toisa pendant un moment la jeune femme qui venait d’apparaître. Elle n'avait pas l'air d'être une menteuse, et sa confiance en elle rassurait légèrement Iris. Rejoindre Taetra, elle y avait longtemps pensé, mais elle n'avais jamais pensé que les hommes en noir veuillent d'elle, et encore moins qu'ils viennent la trouver. Elle jeta un coup d'oeil aux militaires. Les hommes n'avaient pas vraiment une tête amicale, et ils la repéreraient d'ici peu. Mais son choix était déjà pris depuis bien longtemps. Se levant avec difficulté, elle s'aperçut qu'elle avait encore le tournevis dans la main. L'objet était poisseux de sang et de sueur. La vagabonde le laissa tomber dans la poussière.


- Je n'ai rien d'autre à vous donner que ma détermination d'acier. Mais si vous êtes bien de Taetra, et que cette organisation lutte contre notre gouvernement, alors je suis des vôtres.

Ses yeux étaient rouges, son corps fatigué, et son coeur battait à tout rompre, mais Iris ne s'était jamais sentie aussi vivante qu'à cet instant.

- Que fait-on?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La rage d'une bête   Mer 4 Juil - 18:55

- On y va. Voilà ce qu'on fait. Et ceux-là vont reprendre du service une petite heure...

La femme en noire leva une main pour chaque mort, ces derniers se relevèrent, sans trace de blessure visible. Ils se dirigèrent de nouveau vers leur poste, comme s'il ne s'était rien passé.

- Je me nomme Sam. Dépêchons-nous.

Sur ces mots elle pris la route vers le Lieu, passant inaperçue des militaires. Nul doute que cette femme la suivrait sans histoire, leur but était le même : mettre fin aux agissements du dictateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: La rage d'une bête   Mer 4 Juil - 19:09

[HRP] Topic fini, non? [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La rage d'une bête   Mer 4 Juil - 19:37

hrp yep /hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rage d'une bête   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rage d'une bête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Utilisation de la Laponite . (dépoussiérage, gel)
» Novak mongoose vs Tekin mini Rage
» [NEW] Pro-Line Road Rage Street Roues Seules E-Revo 1/16
» voltage VS ampérage
» Rage Against The Machine!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: A l'aventure !-
Sauter vers: