Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Hôpital de Pabarce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Dim 1 Juil - 22:56

Jude alternait son regard entre le dénommé Gérard et son amie Élise. Avec son père, ils voulaient tous les trois qu'elle les accompagne à Néris. Elle se demandait d'ailleurs à quoi pouvait bien ressembler cette ville : son père avait passé des heures à décrire ce centre d'impulsion dans les moindres détails, à décrypter le moindre évènement historique qui avait eu lieu là-bas. Elle le questionna une énième fois du regard, et celui-ci s'était d'ailleurs calmé.

- Écoute moi bien, ma fille. Que veux-tu faire ici ? Rester enfermée avec un père infirme et une mère débordée ? Dans un lieu où ne baigne que la maladie ? Tu vaux bien mieux que ça. Ton amie sera partie, tu seras de nouveau seule. Aller dans une nouvelle ville, où personne ne te connait, n'est-ce pas le refuge que tu voulais ?

L'adolescente regarda son père avec tendresse, tant elle mourrait d'envie de le serrer dans ses bras. Il avait raison. De plus, elle n'oubliait pas qu’Élise n'en avait que pour six mois, et si elle ne partait pas avec elle ... c'était la dernière fois qu'elle la voyait. Tout cela était bien trop triste pour elle. D'une voix, mal assurée mais visiblement émue, elle répondit :

- D'accord ... Je viens avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Dim 1 Juil - 23:02

Ce fut une véritable explosion de joie à laquelle personne ne s'attendait. Élise serrait son amie dans ses bras et la faisait tournoyer avec une impressionant énergie que son corps frêle ne laissait pas soupçonner. Toutes deux, partant vers l'inconnue pour une durée indéterminée. Un meilleur scénario n'aurait pas été envisageable, même dans ses plus beaux rêves! Son sourire retrouvé, elle se tourna vers Gerard.

-Je n'ai pas le luxe du long terme, mais je vous suivrais!

L'entendre parler ainsi de sa santé sans la moindre gêne pouvait parfois s'avérer déroutant. Plutôt que de se morfondre, elle préférait en faire un sujet de plaisanteries. Rire de tout ou de rien. Elle aimait trop rire pour se permettre de s'en priver.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Dim 1 Juil - 23:10

Gérard se tourna vers Joseph, le remerciant des yeux. Pas pour avoir poussé sa fille à le suivre, mais pour quelque chose de bien plus profond, qui ne concernait que les deux hommes.

- Au revoir, Joseph. On se reverra, mais pas sur ce monde. Les enfants, dites au revoir, nous partons dans une minute.

Il sortit de la pièce sans plus de cérémonie. Il descendit les escaliers et retrouva la mère de Jude. Le regard qu'il lui lança se voulut apaisant pour elle. En tant que doyen, Il voyait tous les membres de Taetra comme ses propres enfants, idem pour les enfants de ces enfants.

Plus que 52 secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 10:25

Dites au revoir. Élise se contenterait sans doute d'une salutation formelle vis à vis des parents de Jude, qu'elle ne connaissait pas une demi-heure plus tôt. Elle aurait toutefois aimé voir ses propres géniteurs une dernière fois. Il était en effet évident à ses yeux qu'une fois Taetra rejointe, aucune communication ne serait autorisée, sans quoi l'organisation pourrait se faire pister par x ou x moyen dont elle ignorait les tenants. Tant pis. La famille Bottero ne se serait de toute façon jamais revue, cela ne changeait finalement pas grand chose. Par soucis de politesse, elle décida de laisser Jude seule avec son père.

-Au revoir monsieur Mayer. Et merci pour tout.

Après s'être inclinée sobrement, elle descendit à son tour les escaliers puis s'arrêta à quelques mètres de Gerard. Elle ne le connaissait pas et ne lui faisait pour le moment pas confiance, aussi préférait-elle garder ses distances. Contre un sourcier -car il faisait partie de cette catégorie, c'était évident- elle n'avait aucune chance. Le souvenir de son propre pouvoir lui revint en mémoire. Elle n'avait pu en profiter qu'une journée avant qu'on ne le lui ôte définitivement. Curieuse, Élise jeta un coup d'œil par le fenêtre. Il n'y avait dans la rue aucun véhicule supplémentaire que lors de leur arrivée, pourtant les places ne manquaient pas.

-Comment allons nous voyager? demanda-t-elle à Gérard.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 12:47

- A pied, pour commencer. Et puis tu verra bien.

Gérard sortit déjà pour fumer une cigarette supplémentaire, attendant les jeunes filles. Encore 15 secondes. Jude devrait bientôt descendre à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 16:39

Joseph hocha simplement la tête à la remarque de son ami Gérard, et interrompit presque Élise.

- Vous n'avez pas besoin de me remercier, bien au contraire. J'espère vous avoir été aussi utile que vous l'avez été pour moi durant ces dernières minutes. Maintenant, déguerpissez. Je n'aime pas les adieux déchirants.

La pièce était désormais vide, mis à part la présence de Jude, adossée au mur. Joseph pensait souvent que la discrétion et la quasi aphonie de sa fille auraient beaucoup servi à Teatra dans un quelconque réseau d'espionnage. Rien qu'à cette idée, le cinquantenaire, qui ressemblait presque à un vieillard, se mit à sourire, amaigrissant encore plus son visage rongé par la vie.

- Approche.

Jude, enveloppée dans son écharpe, s'exécuta, n'osant presque pas contester ou dire un mot. Longuement, le père et la fille se regardèrent, les yeux dans les yeux, comme s'il n'y avait qu'eux. Puis, Jude rompit le silence.

- Pourquoi ?

Étonné, Mayer la questionna du regard.

- Pourquoi tu veux absolument me voir partir ? Tu ne me trouves pas bien ici ?


Une chose était certaine, cela faisait bien longtemps que sa propre enfant ne lui avait pas tant parlé. Il aurait aimé faire un discours émouvant sur la vie, en lui disant que ses années à Teatra se révélaient être les plus belles de son existence, et que ce genre d'expérience ne pouvait qu'être bénéfique à son amour-propre et au peu d'estime qu'elle avait d'elle-même. Joseph aurait sans doute aimé dire à Jude qu'il souffrait déjà de son absence et qu'il l'aimait profondément. Mais voilà, il n'était pas de cette trempe, qui extériorise les sentiments et qui les manifeste avec tant de vigueur qu'ils en deviennent faux et pathétiques. Il caressa la joue de sa fille, et chuchota.

- Parce que tu dois le faire. Un point c'est tout. File à présent : tu n'as plus à me regarder mourir comme tu le fais depuis des années. Et tant que tu y es, refais venir cet idiot d'infirmier.

Ne comprenant pas vraiment ce qu'il avait voulu dire mais n'osant pas aller contre sa volonté pour autant, Jude embrassa le front ridé de son père et sortit le coeur serré de la chambre. Elle avait beau être souvent dans la Lune, elle savait que cet échange paternel s'avérait être le dernier de sa vie.

Un peu en retard, elle finit par rejoindre Gérard et son amie, à l'extérieur. Quitter sa famille avait été douloureux, et ses deux acolytes pouvaient parfaitement le lire dans ses yeux rougis par les larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 16:48

Gérard posa la main apaisante sur l'épaule de Jude et se pencha pour se mettre à son niveau.

- Allez, on y va, maintenant.

Il retira sa main et se mit en marche, faisait signe aux filles de le suivre ... Ils étaient déjà en retard de trois secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 16:56

Élise avait suivit Gérard à l'extérieur sans dire le moindre mot. Même si le soleil tapait encore, d’audacieux nuages commençaient à se rassembler. L'air sec ne laissait pas de place au doute: un orage éclaterait sous peu. La jeune fille songea qu'elle n'avait pas eu le temps d'embarquer ses effets personnels, et se demanda comment s'organiserait leur vie au sein de Taetra. Outre les actions diverses, comment se déroulait leur quotidien? Où vivaient-ils, dans quelles conditions? Peut-être que les membres ayant un domicile près des quartiers généraux accueillaient les autres. Si quartier général il y avait, bien sûr. Elle avait des tonnes de question à poser à Gérard, mais elle s'abstint. Tout découvrir au fur et à mesure serait peut-être plus excitant. De peur d'être reconnue par un passant quelconque, Élise rabattit sa capuche, dissimulant ainsi une partie satisfaisante de son visage. Ce fut à ce moment que Jude les rejoignit. En voyant son visage attristé, l'adolescente se demanda encore si l'embarquer dans ces histoires était une bonne idée. Elle posa une main sur son bras, voulut lui affirmer qu'elle avait encore le choix...les paroles de Gérard l'en dissuadèrent. On y va. Cela ne leur laissait pas vraiment d'alternative. Élise agrippa le poignet de son amie.

-Allez, viens.

Ensemble, elles rattrapèrent le vieil homme, qui marchait à bonne allure. Bien qu'elle soit déterminée à ne pas être à la traîne, la condamnée ne voyait pas l'intérêt de se fatiguer inutilement. Qui plus est, elle se demandait où ils se rendaient ainsi. La gare se situait de l'autre côté. Quant à l'aéroport, il n'y en avait simplement pas à Pabarce. Elle commençait vraiment à trouver ce manque de transparence très alarmant. Elle s'arrêta et posa ses poings sur ses hanches. Toujours avec méfiance, elle interpella le sourcier de Taetra.

-On pourrait ralentir un peu? Et où on va comme ça au juste?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 17:49

- Non, on ne peut pas ralentir. Nous prenons du retard à chaque seconde perdue, dit-il en continuant de marcher. La pluie va bientôt nous tomber dessus, et c'est chose dont je veux profiter. Cela brouillera notre piste. Je vous expliquerais plus tard.

Ils marchèrent environ un quart d'heure avant d'arriver, sous la pluie, dans une ruelle de plus en plus sombre. Ils s'enfoncèrent dans un tunnel camouflé, là, Gérard frappa trois fois, puis deux fois à la porte. Un bruit métallique se fit entendre avant qu'on leur ouvre. Gérard s'y engouffra, et pressa les filles de le suivre. Ils avancèrent dans ce qui ressemblait fortement à une cache de Taetra. Ils avancèrent encore et l'archiviste sortit des clés de sa poche de manteau. Il ouvrit la portière d'une voiture simple, noire. Il s'assit sur le siège conducteur et s'installa derrière le volant.

- Montez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 19:21

Jude tentait de suivre tant bien que mal le rythme effréné du dénommé Gérard, homme envers lequel elle n'avait qu'une confiance minime, qu'importe s'il était un ami de longue date de son père. Elle ne pouvait s'empêcher de photographier les alentour de Pabarce une dernière fois : elle savait qu'elle ne remettrait plus les pieds ici avant un certain temps, alors il valait mieux pour elle en garder un bon souvenir.

A plusieurs reprises, elle lançait des regards complices et échangea quelques sourires avec Élise. Une chose était sûre : elle voulait l'accompagner jusqu'au bout, qu'importe si elle devait aller à l'autre bout du pays, du monde, ou de la rue. Ce qu'elle voulait, c'était profiter d'elle à tous les instants. Et, accessoirement, honorer la volonté de son père.

Lorsqu'elles montèrent dans la voiture toutes deux sur la banquette arrière, trempées par la pluie qui s'était violemment abattue sur la ville, Jude regarda avec insistance le profil de Gérard. Plus elle le regardait, et plus il lui semblait louche. En chuchotant, elle demanda à son amie :

- Pssssst ! A ton avis, pourquoi il a une telle obsession des secondes, des minutes et tout ça ? C'est bizarre.


Quelle ironie : c'était elle-même qui parlait de bizarrerie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 19:31

Enfin dans cette voiture, elles pourraient se reposer un peu, du moins c'est ce que pensait Gérard. Il leur adressa un sourire de grand-père dont il avait le secret, malgré son arcade appuyant ses sourcils sur ses yeux. Il démarra la voiture et emprunta un des longs tunnels qui semblaient être les seuls sorties de ces lieux.

- J'suis content que vous ayez choisi de venir. Reposez-vous pendant le voyage, vous en aurez besoin.

A présent, au milieu de ces allées sombre, dont seule une lumière à chaque 3 mètres laissait apercevoir les formes de la voie à suivre, lui seul savait qu'il menait les enfants jusqu'à Néris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 19:59

Élise arriva essoufflée et agacée à la voiture. Décidément, elle n'aimait pas cet homme. Lorsqu'elle monta à l'arrière aux côtés de son amie, elle se calma un peu, mais la question murmurée par Jude lui tira un sourire presque arrogant. C'était une adolescente de caractère, qui n'aimait pas qu'on ne soit pas franche avec elle. Aussi haut gradé ce vieillard fut-il au sein de Taetra, elle ne se laisserait pas marcher sur les pieds. Si elle rejoignait une organisation telle que celle-ci, elle exigerait une totale franchise entre les membres. Il considérait peut-être qu'elles n'en étaient pas encore, toutefois ces secrets constituaient à ses yeux un manque de respect. Or le respect était une notion essentielle, un credo à suivre en toute circonstance.

-Ça c'est une très bonne question Jude,répondit-elle assez fort pour que Gérard puisse l'entendre. Alors je vais la poser directement à notre nouvel ami! On est pas spécialement pressés que je sache, alors pourquoi autant se presser?

Elle n'avait pas peur de parler un peu fort lorsque cela s'avérait nécessaire. Si on se contentait de suivre sans jamais rien demander, on finissait par perdre toute liberté. Gérard leur avait affirmé qu'elles la gagneraient, cette liberté, en la suivant. Elle avait, en sa possession, une liste des membres de Taetra et savait qu'ils se trouvaient à Neris. Si elle le souhaitait, elle pouvait très bien s'y rendre par ses propres moyens. Un vent d'indépendance souffla dans l'esprit d'Élise...avant qu'elle ne se rende compte de l'absurdité de ses propos. Sa journée avait été riche en rebondissement et en émotions, à tel point qu'elle en divaguait. Cet homme avait sans doute ses raisons de ne pas tout leur dire. Elle se sentit soudain honteuse et se surprit à rougir légèrement, mais ne s'excusa pas pour autant. Elle était bien trop fière pour ça.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 20:54

- Pour quelqu'un dont les jours sont comptés, ta question me parait quelque peu absurde. Pourquoi nous pressons-nous ? Parce que je voudrais que tu ressentes ce que ça fait d'être libre avant de mourir. Je veux aussi que Jude comprennes enfin son père, et surtout les objectifs qui lui tenaient à cœur. Je voudrais que vous viviez pleinement le grand nombre de chose que vous aurez à vivre à partir de maintenant.

Le vieillard se frotta les yeux. Si c'était la dernière fois pour Jude qu'elle voyait son père, c'était aussi la dernière fois que Gérard voyait un frère. Il lui avait promis, avant que Joseph ne tombe en disgrâce. Il lui avait promis qu'il s'occuperait de ses enfants comme des siens. Il comptait bien tenir cette promesse.

- Reposez-vous maintenant, la route est longue, dit-il sur un ton doux.

Il se concentra à nouveau sur le chemin à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   Lun 2 Juil - 21:40

D'abord interloquée par l'explication de Gérard, le visage de Jude se radoucit peu à peu. Après tout, la clarification qu'il avait apporté semblait tout à fait probable. Finalement, peut-être qu'elle devrait commencer à faire confiance à cet homme ... D'ailleurs, pouvait-il toujours lire dans ses pensées ? A cette idée, elle regarda, circonspecte, le visage de "Gégé". Chargé de neutralité. Soit il s'en fichait, soit son pouvoir était feint. Cependant, et ne serait-ce que par simple correction, l'adolescente se décida à chasser ces pensées de son esprit.

Depuis plusieurs minutes déjà, Jude regardait les gouttes de pluie glisser sur la vitre. Des centaines et des centaines de gouttes qui virevoltaient, qui coulaient à des vitesses différentes, puis qui disparaissaient. Frôlant la vitre, le froid pénétrait sa toute petite main, puis son corps entier. A la voir, n'importe qui aurait pu la considérer comme enfant, mais après tout, c'était toujours un peu le cas. Puis, elle jeta un oeil à ses deux compères.

Mis à part les roronnements du véhicule, la voiture se trouvait baignée d'un silence les plus absolus. Gérard, toujours les yeux rivés sur la route, n'était visiblement pas envieux d'une conversation quelconque, ce qui provoqua un soupir discret venant de Jude. D'un naturel curieux, elle aurait aimé lui demander s'il avait des annecdotes ou des histoires passionantes à raconter, surtout sur la période où il avait travaillé avec son père. Ce dernier ne lui avait jamais conté en détails ses expériences, à son plus grand regret. Telle était Jude : si elle ne lisait pas des histoires fictives, si elle ne les inventait pas, il fallait qu'on lui en raconte. Des vraies histoires, comme pour garder un pied dans la réalité.

Quant à Elise, elle s'était assoupie, confortablement calée sur l'autre côté de la voiture. Apparement, le séjour à l'hôpital n'avait pas été de tout repos. Si elle arrivait épuisée à Neris, elle ne serait strictement bonne à rien pour Taetra. Finalement, Jude piétinait à l'idée de voir une autre ville, autre chose, vivre une autre histoire. Quelque chose de bien plus beau et de bien plus réel que dans les contes. Perdue dans ses pensées et bercées par le bourdonnement de la voiture, elle se plongea dans les bras de Morphée, elle aussi.

FIN DU TOPIC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hôpital de Pabarce   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hôpital de Pabarce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Hôpital Psychiatrique [Pullip - groupe]/news p6
» [Aménagement] Accès au futur hôpital du Scorff
» [Jossigny] Nouvel hôpital de Marne-la-Vallée (2012)
» Type 920 - Navire Hôpital
» GRUGÉ-L'HÔPITAL (Maine-&-Loire) 27 juin 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: A l'aventure !-
Sauter vers: