Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 La délégation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: La délégation   Sam 30 Juin - 17:04

Kathe. La ville portuaire par excellence, capitale de Thoem. Une cité agitée par les flux incessants des navires puis des camions transportant les marchandises en provenance de Siggan. Aujourd'hui plus encore, les émeutes étaient sur le point d'éclater, soit pour contester les positions du gouvernement, soit pour le soutenir. C'était ainsi que le peuple s'exprimait depuis des années. On criait fort, puis on se lançait des pierres. Celui qui saignait le plus avait perdu, donc avait tort. Droit comme un i dans la limousine les accompagnant lui et ses collègues vers l'aéroport, Erik Saori ne put s’empêcher de pousser un soupir résigné. Sa patrie s'engageait sur la voie du déclin. Certains cherchaient à le nier, à le cacher tant bien que mal. D'autres, plus courageux, faisaient de leur mieux pour recoudre les plaies sans réellement y parvenir. Après tout, ces histoires ne le concernaient pas. Il était un sergent de l'armée thoemienne. Il obéirait aux ordres sans se poser de question et accomplirait toutes ses missions avec dignité.

-Allez bande de troufions, on remue ses miches et on sort son joli popotin de cette voiture. Exécution!

La douce voix du général Hiks fit sortir Erik de ses pensées. D'un geste ferme, il agrippa la poignée, l'ouvrit, puis alla s’aligner aux côtés des autres militaires. Ses mouvements étaient parfaits. Aucun millimètre de trop, pas de superflus, une uniformisation poussée à l'extrême. Parfait ou parfaitement ridicule? Les avis divergeaient. Le temps que l'ensemble des quarante-quatre soldats se réunissent, il en profita pour dévisager son supérieur. Hiks était une femme d'une quarantaine d'année, noire de peau, qui avait acquis ses galons de général sans que personne ne sache vraiment comment. Personne ne se risquait pourtant à contester le moindre de ses ordres, et il fallait bien admettre que la plupart d'entre eux étaient justifiés. Les mains croisées dans le dos, elle paraissait soucieuse. La mission dont ils étaient chargés justifiait parfaitement cette anxiété. Ils devaient escorter les figures représentatives du futur de leur continent, tout en faisant office de vecteur de la paix mondial en montrant leur solidarité avec les armées étrangères. Rien que ça. Si Erik ne laissait rien paraître, il n'en était pas pour autant serein. Si leur avion était attaqué par quelque ennemi, ils ne pourraient effectivement pas protéger grand monde depuis l'intérieur. Les deux chasseurs les escortant tiendraient donc un rôle déterminant.

-Soldats!

À l'entente de ce simple mot, tous se mirent au garde à vous. Dans leur costume sombre, avec leur rapière ornée d'or pendant à leur ceinture, les officiers avaient fière allure.

-Vous avez été choisis parce que vous êtes l'élite de l'armée thoemienne, continua le général Hiks. Marine, armée de l'air, armée de terre, tous dans votre domaine, vous représentez l'excellence, l'exemple à suivre. Aussi puis-je me permettre de vous dire qu'en cas de dérapage, vous serez bon à nettoyer les dortoirs jusqu'à la fin de vos jours. Je ne laisserais aucun de vous ternir l'image de notre patrie. Est-ce compris?!

-Oui, mon général! répondirent d'une même voix quarante-trois hommes et femmes.

D'un geste de la main, on leur fit signe de rompre le rang. Erik se dirigea vers la limousine l'ayant conduite sur le lieu de départ et prit sa valise ainsi que sa mallette, toutes deux glissées dans le coffre. Ce voyage durerait deux semaines, peut-être plus si le SSAM s'éternisait. Ensuite, il disposerait de près d'un mois de permission, en récompense de ses bons et loyaux services. Un mois entier à passer auprès de son épouse, de ses enfants. Cette simple pensée était un cadeau en soi. Lentement, les soldats embarquèrent dans le grand avion mis à leur disposition. Pour assurer leur confort, l'aéroport tout entier était exceptionnellement fermé. Certains officiers, parmi les plus haut gradés, restaient sur la piste, pour accueillir les artistes, scientifiques et surtout le président, qui ne devrait plus tarder. Erik, pour sa part, attendait simplement son frère.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: La délégation   Sam 30 Juin - 20:57

Dans un petit pub du port de Kathe, deux hommes se scrutaient, une table sur laquelle reposaient une vingtaine de shots les séparant. Autour d'eux, une vingtaine d'homme vociféraient en exhibant des liasses de billets. Le silence se fit soudain lorsque l'un des deux challengers leva un verre et le but d'une traite. L'homme, un chauve à la carrure imposante sourit de toutes ses dents, et regarda son adversaire d'un air dubitatif. Il est vrai que son concurrent n'avait pas l'air très impressionnant. Ses cheveux longs et son léger bouc lui donnaient surtout l'air d'un hippie à peine sorti de l'adolescence. Sans sourciller, Erwan enchaina trois shots, sans attendre la réaction du gaillard en face de lui. Le public était dépité. La plupart d'entre eux avaient parié sur son adversaire, à qui sa carrure donnait un énorme avantage. Le colosse lui même dévisageait étrangement cet homme qui l'avait défié sans crainte il y a moins d'un quart d'heure. Convaincu qu'il ne pouvait perdre, il imita Erwan, et ne but pas deux verres supplémentaires, mais quatre. Eclatant d'un rire sarcastique, l'artiste s'enfila cinq shots, puis regarda le chauve vaciller après son énième verre. Se levant, il déclara dans une position provocante :

- Les amis, il est temps de passer à la caisse!

Grommelant, la plupart des spectateurs se séparèrent d'une partie de leur argent, qui finit par s'engouffrer dans le manteau d'Erwan. S'esclaffant, il sortit du bar avec deux amis, dans une démarche néanmoins peu assurée.

- Tu en es à une quinzaine de shots et tu tiens encore debout? dit l'un d'eux, admiratifs.

Les deux autres éclatèrent de rire et le second ami d'Erwan déclara : "Tu as vraiment cru qu'il buvait de l'alcool?"

- N'exagérons rien! Le barman m'a roulé, la moitié des verres au moins étaient remplis de vodka! Le jeune homme jeta un coup d'oeil rapide à sa montre, avant de s'écrier : "Et merde, mon frère m'attend!"

Puis il disparut au loin, n'adressant qu'un signe d'adieu à ses deux camarades.

Posté sur le toit d'un des bâtiments de l'aéroport, l'artiste observait son frère défiler de manière presque trop parfaite. Cela avait toujours été Erik, l'enfant admirable, dans la famille. Lui, il était plus ou moins le clown, et cela lui convenait parfaitement. Descendant de son perchoir sous les demandes incessantes d'un troufion hautain, il alla rejoindre son frère, déjà prêt à embarquer et semblant l'attendre.

-Alors frérot? Prêt à représenter notre glorieuse nation aux yeux du monde entier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: La délégation   Sam 30 Juin - 22:44

Erik, une main posée sur sa rapière comme le voulait la démarche officielle, observa son frère arriver depuis l'entrée de l'aéroport. Ses pas étaient un peu trop chancelants à son goût, et son haleine confirma ses craintes. Ce fut d'un regard presque dédaigneux qu'il jaugea son petit frère, en faisant bien attention à que les autres ne se rendent pas compte de qui il était. Le sergent Saori ne pouvait se permettre de voir son image ternie par des relations douteuses.

-C'est dans cet état que tu te présentes? Sais-tu au moins que tu seras dans le même avion que le président? Quel manque d’élégance...c'en est affligeant.

S'il le toisait avec mépris, son cadet ne se méprenait sans doute pas: il le chérissait au même titre que tous les membres de sa famille et ne lui adressait la parole avec autant de froideur uniquement pour rester fidèle au protocole. Un jour de repos, il lui aurait simplement demandé en éclatant de rire ce qu'il avait bu. En l'observant, il repensa à sa question. Ant marquait un point: ils représentaient Thoem. Lui de façon officielle et formelle, lui par un concours de circonstances. Ses compétences artistiques étaient certes indéniables, mais le SSAM n'accueillait pas n'importe qui. Le fait d'être le frère d'un officier promis à devenir général n'était pas pour rien dans la présence d'Erwan dans cet aéroport. D'un geste de la main, Erik désigna l'impressionant avion, décoré de multiples drapeaux.

-Allez, monte. Tu n'as pas de matériel à emporter?

Peu à peu, beaucoup de représentants arrivaient à leurs tours. Certains connaissaient des militaires, n'hésitaient pas à leur adresser la parole, à plaisanter avec eux. Les officiers, loin d'avoir tous le professionnalisme d'Erik, n'hésitaient pas à se montrer conviviaux. Un rictus mauvais déforma la bouche du sergent. L'élite des soldats ne devait pas, selon lui, se permettre le moindre écart.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: La délégation   Dim 1 Juil - 10:05

Erwan sourit en entendant les reproches de son frère. Jamais cet homme ne changerait! L'uniforme avait ce pouvoir de le métamorphoser, et quand on connaissait le militaire, cela semblait presque logique. Le cadet se regarda dans le reflet d'une vitre, et dut reconnaître qu'il avait raison. Ses cheveux lui couvraient le visage, et ses vêtements déjà légèrement rapiécés semblaient avoir pris un bain de poussière. D'un même mouvement, Ant dépoussiéra son long manteau en cuir marron et attacha ses cheveux. Il avait déjà l'air un peu plus présentable. D'un air ironique, il déclara :

- Monsieur le président sera fier de moi!

Il hésita à ajouter "Entre deux pots de vins", mais il se tût. Il avait peur de blesser Erik, dont il n'était pas bien sur de l'avis sur l'état du gouvernement et des politiques de manière générale. Ils grimpèrent ensemble dans l'avion et Erwan haussa les épaules face à la question de son frère, en ouvrant son manteau. A l'intérieur, une dizaine de poches contenant broches, marteaux et poinçons émettaient le son de la ferraille qui s'entrechoque.

- Tes collègues m'ont bien emmerdé, d'ailleurs... dit il sur le ton de la discussion, ils ont cru que je fomentais un attentat contre son altesse sérénissime notre dirigeant! J'ai été obligé de leur dire que j'étais ton frère pour qu'ils me foutent la paix. Désolé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danck
Graine de champion


Messages : 64
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 23
Localisation : PC ou LG :)

MessageSujet: Re: La délégation   Dim 1 Juil - 14:36

Eliott arriva à l'Aéroport chargé de trois mallettes en acier contenant 1 arme à proton, 1 arme plasma et bien sûr des affaires. Il se fit arrêté par des contrôleurs à l'entrée.

-Carte d’identité et invitation, s'il vous plait !

Eliott sortit de son porte-feuilles les papiers tant désirés par ce contrôleur et lui tendit. Il posa dans le même temps ses mallettes sur la tapis roulant afin qu'elles soient scannées.

-Tout est en règle. Cependant je vous mets en garde sur le fait que vous risquez d'être contrôlé assez souvent lors du vol afin d'éviter tous problème durant le voyage.

-Aucun problème, j'ai l'habitude.

Il reprit toutes ces affaires et partit en direction de l'avion. Le tarmac était rempli de représentants et surtout de soldats, sûrement ici pour assurer la protection du Président. Eliott n'y tint pas attention et alla se positionner dans l'avion. A peine assis, il sortit son ordinateur et sa tablette afin de se pencher sur le design de sa nouvelle arme en cours d'élaboration.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: La délégation   Dim 1 Juil - 15:12

Si l'embarquement avait été d'une formalité presque ridicule, une fois les invités dans l'avion, l'ambiance fut bien plus bon enfant. Beaucoup se connaissaient de nom, de réputation ou même personnellement, et chacun avait hâte de découvrir les nouvelles trouvailles des autres. Une fois qu'Ant et Erik eurent trouvés deux places, le militaire fit un tour de routine, la main sur la poignée de sa rapière, pour s'assurer que tout allait bien mais également pour se donner une certaine contenance. Même s'il pouvait se permettre de se relâcher, il avait tout de même une image de marque à diffuser. L'arrivée du président, quelques minutes auparavant, avait été relativement mitigée. Encore des histoires de conflits politiques, auxquels Erik ne portait pas la moindre importance.

-Mesdames et messieurs, veillez à attacher vos ceintures, l'avion décollera dans moins de cinq minutes. Je répète, veillez à attacher vos ceintures, l'avion décollera dans moins de cinq minutes.

À l'annonce, chacun alla s'installer. Quelques banalités fusaient par-ci par-là, certains ouvraient les premières bouteilles de champagne, puis les moteurs vrombirent, et l'impressionant appareil se mit en marche. Rapidement, on put entendre sur chaque flanc le son des chasseurs s'envolant à sa suite et se tenant tout près pendant le vol, pour parer à toute éventualité. Après plusieurs plaisanteries échangées de bon cœur avec Erwan, Erik observa longuement l'homme assis à sa gauche. Il était sûr de l'avoir déjà rencontré. Il détailla tous les traits de son visage, observa rapidement la maquette en trois dimensions sur l'écran de son ordinateur...Eliott Iste! Le fameux ingénieur ayant imaginés les derniers modèles d'armes à antimatière. Bien qu'ils ne fussent encore que des prototypes, ces engins remplaceraient très rapidement les vieilles mitraillettes de l'armée thoemienne. Erik ne put retenir un sourire en constatant que sa propre mallette était griffée des initiales "E.I".

-Monsieur Iste, je ne m'abuse? Je suis le major Saori, un grand admirateur de vos travaux. C'est un grand honneur de vous rencontrer.

L’enthousiasme dont il faisait preuve n'était pas feint, loin de là.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danck
Graine de champion


Messages : 64
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 23
Localisation : PC ou LG :)

MessageSujet: Re: La délégation   Dim 1 Juil - 17:34

Eliott venait tout juste de finir le 1er prototype design de sa nouvelle arme à Plasma, le P167 qui succédera à celle qui se trouve dans sa mallette le P157, quant il fut interrompu par un militaire.

-Major Saori ? Erik Saori, votre réputation vous précède.

Eliott avait de bonne relation avec le monde militaire et connaissait les noms des plus grands de ce monde. En effet, seul le monde militaire pouvait tester les armes d'Eliott, et encore ces testeurs pouvaient se compter sur les doigts d'une seule main. Cependant, il était assez rare pour lui de rencontrer un admirateur et une personne de renom.

-C'est un grand honneur pour moi aussi. Êtes vous un représentant du monde militaire ou êtes vous chargé de la sécurité ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: La délégation   Dim 1 Juil - 18:16

Flatter et être flatté en retour. Une mise en bouche digne des plus grandes langues de bois. Toutefois, dans le cas occurrent, aucun des deux hommes ne semblait s'adresser à l'autre à travers un quelconque protocole ou en respectant des règles de politesse stupides. Au premier abord, ils paraissaient s'estimer sans même se connaître. Erik hocha la tête, presque impressionné par la prestance de ce bonhomme. Rare étaient les gens à respecter les autres aujourd'hui. À l'entente de sa question, il ne put réprimer un léger sourire. Chargé de la sécurité. Même s'il prenait son travail à cœur, il savait que dans un avion, il ne pourrait protéger personne. Décidé toutefois à garder tête haute, il répondit avec dignité.

-L'un n’empêche pas l'autre, monsieur Iste. Si les représentants du monde militaire sont incapables d'escorter leur président, je ne vois plus vraiment ce qu'ils représentent.

Quoi qu'il puisse en dire, lorsqu'on observait les visages des autres officiers, la sélection apparaissait évidente. Seuls les plus élégants, les plus compétents, les plus charismatiques avaient été choisis. Le soldat de base, une cigarette à la bouche, indiscipliné, aurait été représentatif du monde militaire. Eux étaient représentatif d'une stratégie politique. Mais cela n'avait aucune importance. Si futile sa mission fut-elle, il était fier d'avoir été choisi. Incroyablement fier. Son attention fut de nouveau captée par les travaux d'Iste. D'un signe de tête, il désigna l'écran de l'ordinateur.

-Quel est ce modèle? Je n'en ai jamais vu de semblable.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danck
Graine de champion


Messages : 64
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 23
Localisation : PC ou LG :)

MessageSujet: Re: La délégation   Dim 1 Juil - 19:03

La réponse d'Erik Saori fit sourire Eliott, ce fut une réponse clair et net. Afin de répondre à la question du militaire, il fit tourner son ordinateur et fit tourner l'esquisse afin de le montrer entièrement.

-Ceci est mon dernier prototype en cours d'élaboration, le P167. Le successeur du P157 que vous pourrez voir si vous participez à la conférence sur les Armes. C'est une arme Plasma échelon 2, ce qui signifie que cette arme peut transpercer sans problèmes le blindage d'un tank.

Eliott ouvra un dossier contenant une dizaine d'esquisses d'arme Plasma.

-Si cela vous intéresse, je peux vous montrer d'autre esquisse.

Dévoiler le design des armes étaient sans importance pour Eliott, le principale n'étant pas le design mais la technologie utilisé à l'intérieur et cette technologie était bien protégé dans un dossier crypté par Eliott en personne. Il aimait parlé de son travail et continua en lançant une vidéo ou l'on voit la puissance de la P157, arme d'échelon 2, dans un blindage de 10cm réduit à néant après le passage du Plasma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 10:14

Les fameuses armes à plasma. Leur simple évocation décrocha un bâillement à Erwan. A quoi bon avoir une arme capable de détruire un tank, puisque la plupart des crimes sur cette planète étaient réalisées par des petits malfrats cherchant simplement à se nourrir. La Fourmi avait lui même essayé de se pencher sur l'élaboration d'armes sophistiquées, mais le projet avait était un échec total. Un manque d'envie, combiné à une méfiance naturelle pour les militaires -autres que son frère- l'avaient totalement découragé. Néanmoins, lorsqu'Iste évoqua des esquisse, le jeune homme se jeta littéralement dessus, écrasant son frère sans vergogne

-Pas maaaal! J'aime beaucoup celui là! Très épuré, très moderne, mais personnellement, j'aurai préféré rajouté une courbe droite pour le viseur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 10:36

La démonstration des fameuses armes d'Iste intéressa au plus haut point Erik. Ils n'avaient que très rarement affaire à des hommes bien équipés, mais le fait de pouvoir passer à travers n'importe quel blindage en appuyant sur une gâchette ouvrait bien des perspectives alléchantes. La partie design le laissa en revanche de marbre. Une arme était un engin créé pour blesser ou tuer. Elle devait être efficace, pas esthétique. Il soupira. La guerre n'était plus prise au sérieux, pourtant il fallait se rendre à l'évidence: le danger planait toujours. Les sombrités, bien que mal organisées et fragiles, avaient pour eu un énorme avantage: leur caractère imprévisible. Tantôt leur assaut était linéaire et ne comptait qu'une troupe de monstres minuscules, tandis qu'à d'autres reprises ils vagabondaient sur tous les flans en grande masse. Son attention fut détournée par le général Hiks qui lui faisait signe de s'approcher.

-Le devoir m'appelle, dit-il le plus sérieusement du monde. Je reviens tout de suite.

Il alla jusqu'à son supérieur, laissant Ant et Eliott seuls.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danck
Graine de champion


Messages : 64
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 23
Localisation : PC ou LG :)

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 12:59

Eliott aimait que son travail soit apprécié, cependant il n'appréciait pas du tout la façon dont cet homme c'était interposé.

-Un viseur n'est pas tellement nécessaire sur ce genre d'arme car elle est équipé d'un rayon laser visible qu'avec ces lunettes. De plus, puis je savoir à qui j'ai affaire ?

Il sortit d'une mallette des lunettes à verre bleuté et les montra à son interlocuteur.

-Seule mes armes à douilles sont équipées de viseur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 13:13

La salle était faiblement éclairée par la maigre ampoule, qui se balançait au plafond. Le tramway qui passait à quelques mètres de l'appartement transformait celui-ci en vibreur. Une lumière grise et sale se déversait sur la table, filtrant à travers les épais rideaux troués. Assis sur une chaise, un petit garçon fixait Blandine avec une expression indéchiffrable. Devant eux étaient étalées des feuilles et un manuel d'art. Sa voix fluette creva le silence, qui n'en était pas vraiment un. Le grondement du tram ne se faisait jamais oublier.

"Les hommes en noir sont venus hier."

Blandine tressaillit, mais se força à garder une voix neutre:

"Je sais. C'est terrible ce qui est arrivé.
- Ils ont emmené Julia."

A nouveau, la jeune fille inspira profondément, et ramena une mèche de cheveux derrière son oreille. Julia était la petite soeur de Tom, et Tom était un des élèves auxquels elle donnait de temps à autre une ou deux leçons de dessin, pour gagner un peu d'argent. Julia avait eu deux ans depuis peu.
La venue des hommes en noir n'était un secret pour personne, dans le quartier.

"Je sais", se contenta-t-elle de répéter. "La perspective, donc... il faut d'abord établir une ligne d'horizon, et...
- On dirait que ça ne te fait rien."

Cette fois-ci, Blandine eut plus de difficulté à garder une attitude neutre. Une façade. Elle croisa le regard de Tom, et y lut toute la colère et la tristesse qu'il contenait. Elle n'y lut pas la peur.

"Ces hommes essaient juste de nous protéger, Tom. C'est leur travail.
- Ils ont enlevé ma soeur. Et le bébé de la famille Adams! Qu'est-ce que tu dirais s'ils enlevaient ton frère, ou quand tu auras un bébé toi aussi ?
- Ecoute...
- Tu parles comme s'ils étaient nos sauveurs. Est-ce que tu sais au moins ce qu'ils font aux gens qu'ils kidnappent ? Personne ne le sait. Ils pourraient les...
- Tom!", fit Blandine d'une voix plus forte. Le petit garçon se tut, et fixa la jeune fille d'un air farouche. Des larmes brillaient dans ses yeux. Blandine soupira et l'attira contre elle, il posa sa tête sur sa poitrine. Ils restèrent enlacés un long moment, en silence, la pièce tremblant à cause du train qui crevait le ciel au-dessus d'eux.

Lorsque Blandine sortit de la masure, elle s'appuya contre le mur et ferma les yeux. Le regard de Tom lui revint à l'esprit. Ce petit être ne comprenait pas. Il ne connaissait pas la peur. Il ne comprenait pas qu'en se montrant si froide, elle essayait simplement de le protéger. Pour survivre dans un monde tel que celui-ci, mieux valait marcher à l'ombre.
Blandine reprit sa marche, plaçant la lanière de son sac en bandoulière. Il y avait plusieurs quartiers à traverser avant de rejoindre l'appartement dans lequel elle vivait. En chemin, elle tomba sur une altercation incluant trois hommes. Deux d'entre-eux battaient un dernier, qui se tordait de douleur au sol. La jeune fille sentit sa gorge se nouer, et accéléra. Elle comprit qu'elle ne serait pas capable de passer le reste de la journée seule, aussi bifurqua-t-elle sur l'avenue menant à la maison de ses parents. Ceux-ci l'accueillirent chaleureusement, et sa mère lui prépara un chocolat chaud tandis que son père l'interrogeait sur ses études. Les murs étaient couverts de divers tableaux, certains à l'aquarelle, d'autres à la peinture à l'huile, plusieurs enfin, aux pastels. Difficile d'ignorer la tendance artistique de la famille Deschamps. Blandine monta dans la chambre qu'elle utilisait auparavant, et qui était à présent devenue une pièce pour les invités. Ses meubles étaient encore là. Un dessin attira son attention, et elle observa un instant le tracé de l'encre sur le grain blanc de la feuille. Son regard alla de l'oeuvre à ses mains, puis elle soupira à nouveau et se laissa tomber sur le lit, les poings serrés contre ses tempes, la tête lourde. Elle ferma les yeux.
Tom ne comprenait pas. Si seulement il savait... s'il savait que le sort de Julia aurait pu être le sien à elle, s'il savait que son comportement était affiché, calculé... même les parents de Blandine n'avaient pas connaissance de son don. La jeune fille faisait en sorte de ne prendre aucun risque, car elle avait entendu parler des moyens de torture des hommes qui kidnappaient les enfants. On disait d'eux qu'ils pouvaient faire parler n'importe qui. Même les muets.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 13:20

- Au temps pour moi, je n'y connais presque rien. répliqua Erwan avec le sourire. Vous devez voir la vie en bleue, avec ces lunettes!

Un peu d'humour ne ferait pas de mal, cet homme à l'air intelligent et réfléchi semblait en avoir grand besoin. Erwan sortit un morceau de bois et un couteau de son long manteau, et commença à le tailler dans la forme d'une sphère légèrement ovale. Puis il répondit à son interlocuteur :

- Je suis le frère d'Erik, mais appelez moi Ant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 13:25

Refermant la porte lentement, un jeune homme se fit découvrir, vêtu d'un grand manteau noir encapuchonné, les cheveux bleus et un cache œil médicinal sur l’œil droit. Il s'était fait écraser le nez quand Blandine avait ouvert la porte.

- Aïe. Ça fait mal.

Il fronça les sourcils en tournant son regard vers la jeune femme.

- Pourquoi tu m'as fait mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 13:32

Blandine fit un bond en arrière en découvrant l'étrange personnage sur le pas de sa porte. Elle s'appuya au bureau, et appela ses parents d'une voix étranglée. Elle ne reçut aucune réponse. Ils l'avaient bel et bien prévenue qu'ils sortiraient faire quelques courses avant que la nuit ne tombe. Et dire qu'elle était venue ici pour ne pas être seule...
S'efforçant de garder son calme, la jeune femme toisa l'inconnu en tiquant sur le bandeau médical qu'il avait sur l'oeil. Elle se demanda si le couteau qu'elle avait pris l'habitude de garder dans sa table de nuit s'y trouvait toujours.

"Je suis désolée, finit-elle par lâcher, tendue malgré le comique de la situation. Mais si vous aviez manifesté votre présence, cela ne serait pas arrivé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 13:56

- C'est pas grave, j'ai vécu pire, dit-il en pointant son œil manquant du doigt. Dit, comment puis-je manifester ma présence alors que tu m'ouvre la porte dessus ? Je ne t'avais pas vu, alors je ne pouvais pas savoir que j'avais nécessité de me faire remarquer. Remarque, je devrais prendre ça comme un compliment, je dois me faire discret.

Il rouvrit la porte et sourit à la jeune fille, lui tendant la main.

- Tu viens ? Je sais que tu as un donc particulier, alors viens avec moi, on est tout pleins chez moi ! Oh, pardon, ce n'est pas comme ça qu'on fait, je crois ... Euh. Je m'appelles Jules ! Si tu viens avec moi, tu n'aura plus peur !

Son sourire redoubla de joie, la main toujours tendue, il était clair qu'il ne savait pas comment s'adresser à des inconnus. Cependant, il avait au premier coup d’œil deviné la véritable nature de la jeune femme face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Danck
Graine de champion


Messages : 64
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 23
Localisation : PC ou LG :)

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 14:02

-Enchanté

Eliott regarda la mallette du major et fit un léger sourire, le sigle E.I. était signé de sa personne. Puis il se mit à dévisager Ant et a fixer le morceau de bois.

-Vous représentez le monde Artistique ? Me trompe je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 14:14

Blandine s'apprêtait à lui faire remarquer que la politesse veut que l'on toque à la porte avant d'entrer, mais le discours de son interlocuteur la laissa suffisamment stupéfaite pour qu'elle ne réponde rien. L'expression joviale -mais niaise- de ce jeune inconnu qui disait se nommer "Jules" ne la renseignait pas vraiment. Devait-elle lui faire confiance ?
Toutefois, la menace des hommes en noir la terrorisait trop pour qu'elle ne saisisse sa main. Son don était présent, c'était certain, et ce jeune blessé semblait l'avoir compris en un instant. Peut-être même avant de la rencontrer. Sa présence ici, la sienne, l'absence de ses parents, était-ce réellement le fruit du hasard ?

"Je ne vois pas de quoi tu..." commença-t-elle, avant de s'interrompre. Blandine hésitait. Et cela la troublait. Ne plus avoir peur... qu'est-ce que cela signifiait ? Elle avait grandi dans la peur. Vivre sans ce poids sur le coeur était une existence inconnue.
La jeune femme se détacha du bureau, se retourna. Son regard tomba sur le tableau à l'encre, accroché en face d'elle. Elle se passa la main sur le visage et demanda sans bouger:

"Explique-moi qui sont les gens que tu côtoies. Et dis-moi pourquoi je n'aurais plus peur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 14:38

- Beh, t'aura plus peur parce que tu sera au milieu de gens comme toi. Tu sais, on est pareils toi et moi ! Enfin pas pareils pareils, mais ... Bon, bouges pas.

Le jeune homme s'avança d'un pas rapide et posa sa main sur l'épaule de la jeune femme, lui dévoilant son lien envers la Source. Il montra à Blandine sa formidable énergie cachée, en regardant par la fenêtre, trois rues semblaient éclairées de bleu de l'énergie du garçon. Lorsqu'il retira sa main, la lumière du soleil reprit ses droits sur le monde. Ces quelques secondes de vide bleu pouvait surprenait n'importe qui, mais tout le monde serait resté muet face à un tel spectacle.

- Alors ? Tu comprends c'que j'veux dire ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 14:59

Sonnée, Blandine chancela et du s'appuyer sur le mur pour ne pas tomber. La lumière bleu semblait encore aveugler l'intérieur de son être. Elle souffla:

"Je comprends que tu es malpoli..." mais se reprit rapidement, en ramenant son éternelle mèche rebelle en arrière. "Laisse-moi une minute.", fit-elle après une courte seconde d'hésitation.
Sans vérifier si son interlocuteur lui accordait ce temps de préparation, elle lui tourna le dos à nouveau et saisit son sac à bandoulière. Elle y fourra un carnet de feuilles à dessin, ainsi que plusieurs pinceaux et deux ou trois fioles d'encre de chine. Si ce "Jules" l'avait reconnue grâce à son don, peut-être aurait-elle à s'en servir.
Blandine ignorait au juste pour quelle raison elle acceptait cette proposition, qui n'en était pas une. Cela ressemblait plus à un conseil. Avisé ?...

Elle inspira profondément et fit à nouveau face au petit homme.

"Je suis prête."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 15:56

- Super ! Bon bah on y va, et puis vite, hein, on nous attends !

Jules pris la main de Blandine et commença la brusqua presque jusqu'à atteindre une voiture plus que basique, juste devant la maison. Il sortit des clés de sa poche, entra et mis le contact.

- Entre, allez, allez !

Le sourire niais du garçon démontrait une grande satisfaction à ce que la Sourcière l'accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 19:36

Se demandant si elle allait le regretter, Blandine courba la tête et se glissa dans le véhicule. A l'intérieur de celui-ci, cela sentait la vieille poussière et le moisi. Le siège s'enfonça de deux bons centimètres sous son poids, si bien qu'elle pu sentir la dureté des ressorts contre son jean. A coup sûr, il devait manquer une grosse quantité de rembourrage. Ayant d'ores et déjà barré son torse de la ceinture, elle attendit que son étrange compagnon s'installe à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 20:32

Jules s'assis à la place conducteur, et attacha sa ceinture après avoir fermé la porte. Il posa la main à la place des clés, un petit "pouf" de fumée bleutée apparût, puis se dissipa. La voiture venait de démarrer normalement. Le garçon se mit en route tranquillement, avant de remarquer une voiture noire dans le rétroviseur. Une grosse berline.

- Accroches-toi partout où tu peux.

L'expression du jeune homme venait de changer du tout au tout, la niaiserie dont il avait fait preuve laissait place à un sérieux et une détermination qui semblait à toute épreuve. La voiture accéléra d'un seul coup, et pris une vitesse presque déconseillée vu le confort qu'offrait déjà l'automobile. La berline noire les suivait, mais après de bons virages et une course poursuite dans les embouteillages, Jules finit par semer les poursuivants. Il s'engouffra ensuite dans un tunnel, et ne ressortit qu'une fois le port atteint. Lorsqu'il arrêta la voiture, celle-ci perdit son ultime jante.

L'air du garçon reprit son aspect niais.

- Désolé, hein, mais bon là tu vois tu peux plus faire demi-tour ! Viens, si on prends pas le prochain bateau, on as peu de chance de s'en sortir !

Il sortit de l'engin une fois ceci dit, et se dirigea vers un gros bonhomme avec une barbe frisée, arborant fièrement une casquette de capitaine. Il tendit ensuite le pouce vers Blandine, et lui fit signe de venir, plusieurs fois, comme pour la presser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: La délégation   Lun 2 Juil - 20:42

Grommelant quelque-chose, Blandine oublia momentanément sa bienveillance habituelle. Elle descendit du véhicule déglingué à grand mal, et étira son dos endolori. Ce gamin était de plus en plus étrange, et elle n'avait pas pour habitude de faire des choses idiotes, surtout si celles-là devenaient incontrôlables. Et, de toute évidence, c'était le cas.
Pourtant, il y avait quelque-chose dans le regard un peu fou du jeune homme quelque-chose qui l'empêchait de tourner les talons.

Elle s'approcha avec précaution du duo qui semblait l'attendre, et s'arrêta à une bonne distance du capitaine. Celui-ci avait une figure rougeaude impressionnante, mais moins que sa stature. C'était le genre d'homme dont vous rêviez la nuit en espérant ne jamais vous trouver dans la même rue que lui, seule à seul.
Vaguement inquiète, Blandine se rapprocha du jeune homme aux cheveux bleus.

"Le bateau ?" fit-elle d'une voix tendue. Elle n'avait jamais utilisé ce moyen de locomotion, de même qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de se rendre à la piscine. Nager constituait pour elle une idée abstraire et inconnue, si bien qu'elle n'était pas rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La délégation   

Revenir en haut Aller en bas
 
La délégation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: A l'aventure !-
Sauter vers: