Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2046)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53

» Gareth Soubresault
par Louis Mar 20 Sep - 19:35


Partagez | 
 

 Épilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre


Messages : 2046
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Épilogue   Dim 25 Mar - 21:55

Je prend de l'avance, parce qu'écrire cela maintenant ou dans deux semaines ne changera rien au ressenti final. Nous sommes le 25 mars, cela fait donc plus d'un an que j'ai commencé de façon intensive le Rp, sur la Flamme Blanche.

Pendant longtemps, c'est-à dire jusqu'en octobre/novembre, j'ai vécu des moments absolument splendides. J'ai été amoureux comme jamais, j'ai apprécié des choses d'une grande banalité, je voyais toujours l'espoir, j'étais heureux, tout simplement. Je pourrais continuer bien longtemps dans le registre des formules détournées, mais vous savez tous de quoi je parle: c'est bien l'institut Hubs que j'évoque. Bien sûr, ce qu'il y avait autour jouait aussi dans la création de ce cadre fantastique, mais cette œuvre que nous avons créée ensemble y a le premier rôle. Je me souviens encore des trois propositions que j'avais faite pour le Rp3. L'une traitait de l'exploration futuriste d'une planète inconnue, la seconde d'un scénario d'arène me rappelant beaucoup Hunger Games, adapté en film très récemment, et puis la troisième idée, celle d'un plagiat à peine dissimulé sur les x-men. Nous avions fait un vote. J'avais choisi la première proposition, vous n'étiez pas d'accord avec moi. Merci de ne pas avoir partagé mon point de vue à ce moment-là. Merci de m'avoir permis d'avoir la modération de la section RolePlay, de m'avoir engueulé quand je faisais mon dictateur, de m'avoir soutenu contre Arthur de temps à autres, de m'avoir accompagné lorsque nous sommes partis le lyncher injustement avant la fin du forum. Je ne dis pas que ce que nous avons fait sur la Flamme Blanche était bon, mais j'avais l'impression de vivre. Lorsque tout s'est terminé, nous avons créé le pot à crayon, ensemble, avec une détermination de fer. Si un minable comme Arthur avait pu créer un aussi bon forum, nous pouvions forcément en faire un encore plus génial. Eh bien c'est raté. Ce n'est pourtant pas faute d'y avoir mis de la bonne volonté, nous avons simplement échoué. Je lève la main, voire les deux. Je suis l'unique coupable, et je m'en blâme.

Je vis dans le passé. Bien sûr, je ne m'en rendais pas compte initialement. Lorsque j'ai créé le Rp4, je ne me rendais pas compte que cela n'avait plus le moindre sens. Je pensais être attaché à l'écriture communautaire, aux soirées de discussion sur msn avec Pomme et Louis, à la création pure et simple d'un univers dans lequel on pourrait s'amuser. J'ai simplement perdu mon temps. Cette saga n'a rien a faire sur un forum. Elle fera une belle série de roman, pourtant elle a fait un RolePlay bien lamentable. Le forum devait être une flamme 2.0. Il a été une étincelle 0.5. Tout peut se résumer à cette métaphore. Je suis déçu d'avoir perdu mon temps à créer le pot à crayon. Ce sont plus de six mois d'investissement, soit le gaspillage de plus de la moitié de mon année de terminale. Je n'ai pas su faire la part des choses, je m'en mord les doigts aujourd'hui. Tant mieux, car ce genre d'erreurs nous font grandir. Je n'abandonne rien. Je vais aller jusqu'au bout dans ce que j'avais prévu de faire en Valato, par respect pour le travail que vous avez fourni, puis tout sera terminé. Je comprend Arthur à présent. Je comprend son sentiment de possession quant à son forum. Une fois que tout sera fini, j'enregistrerait tout ce que nous avons fait, je le donnerait à qui le voudra, puis le pot se refermera et disparaîtra, cette année passée avec.

Mais c'en est fini pour cette partie pessimiste! En une année, j'ai eu le temps de découvrir bien des choses.

Mon rêve est devenu une véritable vocation! J'écrirais, sans relâche, jusqu'à pouvoir vivre de ma plume, car c'est pour ça que je suis doué. Je veux voir les gens heureux grâce à moi. Je veux qu'en allant se coucher ils prennent un roman au nom de Théo Dallet et qu'ils sourient face aux bourdes de Charlène, qu'ils soient pris de frisson face au degré d'épicité intense de Raphaël, qu'ils se sentent brûler lorsque Melody crache ses flammes. J'ai considérablement amélioré mon style grâce à toutes ces expériences d'écriture et de lecture, car oui, certains membres ont postés des textes absolument splendides, d'une rare virtuosité!

J'ai aussi pu découvrir des personnes géniales. Ça a commencé avec Elyne, notre ancienne gossip-girl de La Flamme Blanche, puis j'ai redécouvert Louis, une personne que je ne peux supporter que derrière un écran mais que j'adore dans ces cas-là. Ensuite, on a eu le Jolan, qui avait foutu une pêche d'enfer dès son arrivée. Aerial et ses dragons, Calypso avec son Proust faisant ses besoins naturels. On a eu tout ceux de skylands, notamment la super marmotte de l'enfer et Gaï. Tant de gens que je ne connaissait pas et avec qui je suis heureux d'avoir pu partager de bons moments. Il ne faut bien sûr pas oublier les trois andouilles que je connaissais déjà avant, Arthur, Laurine et Damien, dont deux ne donnent plus le moindre signe de vie. Pour ceux que ça intéresse, sachez néanmoins que notre charentais est actuellement sur la construction d'aspirateurs automatiques, et qu'il a appris à danser du torse :noel:

Et puis, il y a celle dont je ne parlerais jamais assez. À moins que je n'en parle trop. De toute façon, il n'y a pas de mot pour la décrire. Il n'y aura jamais de dessin apte à la représenter, jamais d'adjectif pour la qualifier. Je l'ai créée. J'en suis infiniment fier, infiniment heureux, infiniment ému. Depuis ce jour de mars 2011, je pense toujours à elle. Elle fait partie de moi, je fais partie d'elle, nous sommes les deux parties d'un tout. Je déteste faire des promesse stupides, des prévisions pour l'avenir, mais s'il y a une chose dont je ne pourrais jamais me passer, c'est bien d'elle. J'ai un souhait. J'aimerais qu'elle me survive. Longtemps, très longtemps. Je compte bien reléguer des personnages comme Aragorn au rang d'anecdotiques. Harry Potter? Ce nom ne dira plus rien à personne. Il n'y a plus qu'un seul nom qui puisse résumer cette année de Rp qui s'achèvera d'ici quelques jours. Ce par quoi tout a fini, ce par quoi tout doit se terminer.

Lilia

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Épilogue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur l'épilogue
» L'épilogue de Kobato
» L'épilogue vous a-t-il plu ?
» Epilogue, 19 ans plus tard ...
» Barjavel - La nuit des Temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Communauté :: Flood-
Sauter vers: