Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Némésis

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Némésis   Ven 9 Mar - 14:49


La mort d'Erlyn les avait frappés de plein fouet. Même si elle ne le connaissait pas, Habeth ressentait pour l'homme une vive admiration, et la jeune femme avait été l'une de ses groupies, de part son talent et sa prestance. Ces années étaient loin déjà, mais Habeth ne pouvait s'empêcher d'être sincèrement touchée par la perte de cet homme, qui avait accompli tant de choses. Erlyn avait tout simplement été une légende. Et sa disparition laisserait un vide difficile à combler.
En tant que soldate, Habeth connaissait les risques: la mort pouvait toucher n'importe qui, à n'importe quel moment. Mais le fait d'avoir parlé à cet homme peu avant son décès la choquait, lui rappelant incessamment que rien n'était gagné. On ne pouvait prévoir ce qu'il arriverait la minute, la seconde suivante. Une flèche pouvait crever le ciel et transpercer votre coeur, le poison se répandre dans vos veines, ou la vérité vous rendre fou à lier. Rien n'était sûr.
Des souvenirs affluaient: Habeth se remémora malgré elle la mort de son professeur. Elle avait tué beaucoup d'ennemis, aujourd'hui. Pourtant, elle ne ressentait rien, rien qu'un vide immense. Toute envie de vengeance l'avait quitté en même temps que la vie désertait le corps d'Erlyn. Comment une légende pouvait-elle mourir ?
Mais Erlyn n'avait pas été le seul à perdre la vie: deux hommes les avaient quittés aujourd'hui. Une bien amère victoire face au prix à payer.
Même si elle n'avait connu personnellement ni Erlyn, ni Oloren, la détresse que la jeune fille dissimulait était poignante. Il était aisé de deviner la déchirure que la perte de son frère causait à cette dernière, et Habeth ne put s'empêcher de ressentir une bouffée de compassion pour l'adolescente. Elle-même avait vécu la même chose à la mort de son mentor, il y a déjà des mois de cela. Mais combien de temps Oloren mettrait-elle à se redresser ? Tiendrait-elle le coup ? Elle paraissait forte, et pleine de courage, mais le poids de la tristesse pouvait faire plier le plus puissant des hommes.
Lorsqu'il fut décidé que les corps seraient incinérés, Habeth s'éloigna un peu pour ramasser des branches. En passant, elle avisa l'air joyeux de Snori. Comment pouvait-il se réjouir en ce moment ? Certes, ils avaient gagné, Igole Vrag était mort, Zia et Laly sauvées. Mais deux de leurs amis avaient perdu la vie, n'auraient-ils pas du être attristés ?
Tout en se baissant vers des amas de branchages, Habeth se demanda si le prince était aussi humain qu'elle l'avait cru tout d'abord. Il lui avait prêté de l'argent, sans hésitation, alors qu'ils ne se connaissaient pas, l'avait accepté dans son groupe. Il ne pouvait pas être foncièrement mauvais, c'était évident, de plus il avait un regard fondamentalement gentil et bienveillant. Le doute n'était pas permis.
En secouant la tête, Habeth se dit que, une fois encore, c'était elle qui réfléchissait trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Némésis   Sam 10 Mar - 17:50

Monter un bûcher, soit. Cet exercice, bien qu’assidu, ne comportait pas la moindre difficulté. Mais voilà, il ne s’agissait pas de rendre hommage à n’importe qui. Il fallait que l’amas de brindilles soit aussi imposant que la détermination d’Erlyn. Une demi-heure s’écoula, peut-être un peu plus. Chacun, sans exception, s’affala à récupérer du bois aux alentours, pour dresser petit à petit un amas étincelant composé du bric-à-brac forestier. Enfin, lorsque la sépulture fut prête, Snori alla y déposer le criminel, puis les autres morts. On pouvait sentir une véritable tension lors de ces gestes d’une rare gravité. Détruire son corps, c’était comme renier son existence, effacer toutes preuves de son passage parmi les vivants, l’oublier. Il ne fallait pas se souvenir de l’homme, car l’âme valait bien mieux. S’il y avait quelque chose à honorer, c’était la détermination, le courage, la dévotion ; pas l’aîné des Ehlkaÿd. Le prince fouilla dans sa poche un instant, en sortit un magnifique briquet orné, s’y reprit deux fois avant d’en faire parvenir une minuscule flamme. Il y plongea son regard le temps d’un souffle. Pendant cet infime laps, tous les sons environnants semblaient avoir disparu. Puis, après avoir expiré tout en tirant une moue dépitée, il lança son accessoire sur le bois sec. Immédiatement, celui-ci s’embrasa, formant un feu de joie de deux mètres de haut. On pouvait sentir la chaleur ainsi dégagée jusqu’à une bonne vingtaine de mètres. La scène venait d’être plongée dans une étrange lueur pourpre. Snori lança un dernier regard dans le brasier, puis fit volte face et s’en alla, préférant prendre congé en attendant que les autres aient fait leur deuil. Pour sa part, il n’avait plus rien à faire ici. Llednar, après avoir froncé un sourcil à l'évocation du porteur d'artéfact des Ombres, s'abstint de poser la moindre question pour le moment. Melody avait sans doute bien des choses à leur apprendre, mais ils verraient cela après la cérémonie improvisée.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Némésis   Sam 10 Mar - 19:13

Ilyanna retira une petite broche sur son épaulière. Broche qui montrait sa relation auprès d'Erlyn, broche qui signalait qu'elle était gardienne. Elle la jeta dans le feu. Elle n'en avait plus besoin. Elle rejoint Snori ensuite. Arawn en fit de même. Les deux gardiens venaient de perdre leur maître, mais bien plus encore. Un tuteur. Un ami.

Oloren resta debout, les yeux, secs, plongés dans les flammes, observant le visage de son frère. L'air ondulé par la chaleur, il avait l'air de sourire. Un sourire tendre, que la jeune fille arborait elle aussi. Que ces flammes étaient hautes et belles. A la hauteur de la grandeur d'âme de l'homme aux six titres.

Au dessus d'eux, Sylgja observait, cachée, invisible dans les arbres, la fin tragique de son fils, se remémorant le passé.

- Maman ! Maman ! Plus tard, je veux être légendaire !

- C'est bien, Erlyn, mais tu sais, pour ça il faut faire quelque chose de vraiment incroyable, et pour devenir légendaire, il faut des centaines d'années. Ça fait beaucoup de temps.

- ET BAH JE CONTRÔLERAIS LE TEMPS ! Comme papa ! Et puis comme ça, je deviendrais légendaire ! Et tu seras fière de moi maman !

C'était il y a des années, dans leur petite maison de campagne, loin de toute ces guerres. A l'époque, Fründ était un fermier, tout simplement. Sylgja était marchande, et Erlyn le fruit de leur amour. Celui qui plus tard est devenu maître Vore faisait accélérer les cultures avec son don. Elle se souvint d'avoir beaucoup ri, auprès d'eux. Une larme coula sur sa joue. Elle avait une vie simple, mais belle, avant les serpents de la nuit. En tirant sa capuche en arrière, elle se promit de ne plus œuvrer contre la vie d'autrui. Elle rencontrerais bien quelqu'un d'autre, et vivrais normalement. Enfin.

- Je suis fière de toi mon chéri ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Némésis   Sam 10 Mar - 19:41

Les flammes devenaient de plus en plus grandes, comme si toute la grandeur d'Erlyn montait au ciel. Le silence se faisait de plus en plus pesant, seuls les crépitements du brasier venaient troubler ce calme étrange. Une légère briser l'alimentait, une odeur acre et désagréable de brûlé émanait de ce flot rougeâtre. Dans cette ambiance à la fois macabre, émouvante et amicale, les silhouettes s'avançaient peu à peu. Laly avait regardé Snori s'adonner à l'incinération du désormais cadavre aux six titres, tantôt avec regret, parfois avec sourire. La vie ne tenait qu'à un fil, et même l'homme qui paraissait le plus invincible de la terre n'était à présent que fumée et poussière.

Pas à pas, l'un après l'autre lourd et timide, elle s'approcha des flammes, l'artéfact autour de son poignet. Nigfol était ainsi apparue et, pour la première fois, elle avait l'air profondément triste.

- Dis Laly, à ton avis comment c'est ... mourir ? Je viens de me rendre compte que ... je ne le saurais jamais. Je ne saurais jamais ce que c'est manger, dormir, embrasser, mourir. Tout est froid en fait. C'est pas pour rien qu'on m'associe à la glace ...


La révulseuse se mit à sourire, mais ne répondit pas. Elle pouvait bien l'admettre à présent : cette enfant aux cheveux bleus lui avait manquée. Puis, elle avança sa main près des flammes. Un peu plus à chaque seconde, jusqu'à ce que sa peau rougisse et brûle, pour ensuite l'enlever doucement. Elle embrassa le bout de ses doigts et murmura :

- Repose en paix, Erlyn Ehlkaÿd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Némésis   Sam 10 Mar - 21:19

https://www.youtube.com/watch?v=ijxk-fgcg7c&ob=av2e

Les flammes rouge sang se reflétaient dans les yeux de Melody. La chaleur se dégageant du puissant brasier ne réchauffait pas du tout la jeune femme. Au contraire, la tension morbide qui embaumait l'immolation lui faisait froid dans le dos. Cet homme s'était battu toute sa vie pour rétablir la vérité à son sujet. Après des années de lutte, il y était parvenu, mais cette victoire ne lui avait pas été utile longtemps. Et pourtant, de toutes les personnes qui demeuraient ici, si on excluait les porteurs d'artéfacts, il était sans doute le plus compétent, et pourtant, c'était lui qui était mort aujourd'hui... Ce n'était pas la seule perte, Nygmaël aussi avait rejoint l'autre monde, mais pourtant, inconsciemment peut être, on ne retenait rien d'elle... Elle jeta un coup d'oeil à Bartiméus. C'est lui qui lui avait raconté comment été mort Erlyn. Igole Vrag... Si elle l'avait tué, rien de tout cela ne serait arrivé. Elle ne devrait pas se morfondre ainsi, mais elle se sentait un peu responsable de la mort du soldat...

Bartiméus jouait une courte mélodie totalement improvisée, en l'honneur de leur héros. Cette musique, aux notes lourdes et empreinte de nostalgie aurait pu émouvoir un mort. Roche avait du mal à croire que cet homme, si fort, qui paraissait si invulnérable, soit mort... Il admirait Erlyn, et pourtant, il ne trouvait pas juste que Vrag n'ait pas eu le droit, lui aussi, à une sépulture décente. En l'espionnant, le soldat était arrivé à une conclusion : même si l'homme avait été excessif dans sa déclaration de guerre, il avait cru bien agir. La tentative d'assassinat qu'on leur avait confié était un acte répugnant et bas, et cet homme avait beau être leur ennemi, il s'était toujours battu pour son peuple, contrairement aux idées répandues à Luuwr... Posant sa flûte de pan, Bartiméus jeta un coup d'oeil à Inès. Elle ne semblait pas vraiment regretter son père... Peut être se trompait il totalement à ce sujet. Cela n'avait de toute façon que peu d'importance, de tergiverser sur les morts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Némésis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Némésis
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: