Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Une nouvelle épopée

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 17:29

Le soleil envoyait timidement ses rayons à travers les tumultueux nuages parsemant un ciel grisâtre. Malgré la neige tombant lentement dans les rues de la capitale, des oisillons sortaient déjà de leurs nids pour aller entonner leurs chansonnettes gaies, réveillant les oraniens enroulés dans leurs couvertures de laines, près du feu de cheminée, dans leurs luxueuses chambres. Parmi ceux-ci se trouvait Llednar, l'air plus mal en point mais aussi plus déterminé que jamais. Selon les médecins s'étant occupés de lui, il avait perdu près de la moitié de son sang, et sa survie tenait du miracle. Les serpents de la nuit l'avaient sans doute cru mort avant de s'enfuir face à Kellue. Il avait eu l'occasion de remercier la parleuse, non pas sans montrer sa surprise feinte en apprenant qu'elle détenait elle aussi un artéfact. En effet, il avait déjà appris de la bouche de Walho l'existence d'une sorte d'organisation, mais pour ne pas compromettre le majordome, il décida de tirer un trait sur cette révélation. Finalement, ce matin-ci, le rôdeur parvint enfin à tenir debout convenablement. Quittant la chambre du palais dans laquelle il recevait régulièrement des visites, il se dirigea vers la cuisine, avec des bandages autour du torse. Il ne ressentait aucune douleur et était prêt à reprendre du service, et n'avait pas non plus perdu l'appétit. À force de ne manger que des potages à longueur de journée, il avait forcément besoin de quelque chose de plus consistant, même à l'aube. Il alla donc se faire cuire un morceau de bœuf frisé trouvé dans l'une des nombreuses réserves du palais, puis l'avala en un temps record, poussa un soupir de soulagement après ce petit-déjeuner.

Arriva alors Snori, la mine déconfite. Depuis l'attaque, il ne faisait que des aller-retour de la bibliothèque à la cuisine, en passant de temps en temps dans la salle des réunions pour prendre part à celles-ci, reprenant peu à peu les responsabilités qui étaient siennes. Il ne désirait pas nécessairement s'engager plus assidûment dans la vie politique, loin de là, mais prêtait une attention particulière au cas Laly. Après moult négociations, les autorités avaient décidés de ne pas divulguer son enlèvement afin de conserver une certaine stabilité parmi les citoyens. De même, des accords étaient en cours de signature pour une fusion entre Luuwr et l'Oran. Irwan avait décidé, d'un commun avis avec ses ministres, qu'une réunification des entités militaires et politiques allaient s'imposer, même s'il savait que cela lui coûterait très certainement son trône au profit d'un nouveau venu. Omer Gueldre était de moins en moins apprécié au sein de son état. En effet, même si ses compétences avaient de quoi faire tourner la tête à bien des politiciens accomplis, le fait était que la seule chose retenue par les luuwriens était la guerre. Sur ce plan, le président échouait depuis le début. S'ils apprenaient, de surcroît, la perte de Nigfol, alors il y aurait sans doute un coup d'état. Mieux valait gérer cette passation de pouvoir le plus habilement possible, mais il s'agissait alors de trouver un héritier pour diriger conjointement sur leurs deux nations. Le nom de Snori fut évoqué à quelques reprises, certains s'accordant à dire qu'accompagné d'un gouvernement solide il pourrait faire un très bon dirigeant.

-Ça va? demanda Llednar à son ami.

Snori eut un petit sourire en constatant que le blessé demandait des nouvelles à l'homme en parfaite santé, mais il déchanta très vite. S'il demandait cela, c'était sans doute pour avoir des nouvelles de l'éventuelle mission sensée délivrer Inès. Personne n'arrivait à se décider quant à la décision à prendre. En effet, selon beaucoup, aller délivrer la fille du chef nailikan des griffes de son propre père aurait pour seul effet d'inculquer une colère supplémentaire dans l'esprit de la nation du Nord. Cela n'aurait en temps normal pas posé de problèmes particuliers à l'épéiste de savoir son amie en sécurité, mais le problème venait d'autre part. Si une chose l'avait mis hors de lui, c'était bien l'enlèvement de Zia. Durant des mois, il avait tout fait pour la protéger, pour qu'elle puisse grandir dans le cadre le plus normal possible. Il l'avait entraîné, des mentors des plus prestigieux l'avaient éduqués, tous s'accordaient à vanter ses mérites et talents, cependant ça n'avait pas suffit. Llednar avait parfaitement conscience de cela, et partageait la douleur du petit homme aux cheveux blonds, mais restait malheureusement aussi impuissant que lui face à l'adversité de leur situation. Se balançant sur une chaise en bois menaçant de céder à tout instant, il enchaîna sans attendre de réponse:

-Je suppose qu'ils n'ont encore rien décidés, là dedans?

-En effet...mais moi j'ai décidé quelque chose.

Le rôdeur put percevoir dans cette voix un brin de folie, mêlée à un enthousiasme assez inapproprié. Il fronça un sourcil, lui demandant silencieusement ce qu'il avait l’intention de faire. Mais Snori ne dirait rien à personne. Pour être plus efficace et ne pas engager une fois de plus ses amis sur un territoire bien trop hostile pour eux, il devait agir seul. Embarquer avec des marchands, foncer à travers Hovo sur le meilleur équidé montable, tout droit vers Neims. Une fois sur place, il n'aurait plus qu'à chercher Melody - car il était persuadé de l'y trouver - puis il pourraient vaincre tous leurs adversaires ensemble. Ce plan lui était clairement apparu dès le premier jour, dès la disparition de Zia. Néanmoins, il y avait encore des détails dont il n'était pas au courant. Llednar comptait lui en faire part au plus vite, cela pourrait l’empêcher d'agir n'importe comment. Snori, après avoir fini une tranche de pain rassi trouvé au fond d'un placard, se dirigea de nouveau vers la bibliothèque, prêt à observer une fois de plus toutes les positions ennemies, préparant son voyage avec minutie.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 17:57

Dans la bibliothèque l'attendait Erlyn, soigné et bien plus en forme qu'il n'aurait dû l'être, armure réparée et renforcée. Assis auprès des cartes, il attendait le prince. Arawn avait repris son apparence physique humaine lorsque le corps de milice était arrivé, et se trouvait aussi auprès de son maître.


Oloren était dans la salle d'entraînement. Presque invisible de par sa vitesse, les cibles sur lesquelles elle s'entrainait au corps à corps étaient changées toute les cinq minutes. La haine rageuse et vengeresse dans les yeux, elle n'avait qu'une chose en tête : récupérer Zia. Même si sa blessure avait été méticuleusement soignée, elle souffrait chaque fois qu'elle tendait entièrement le bras en avant. Si il lui fallait combattre à distance, avec sa petite machine, il lui faudrait tirer vite, et donc, s'entraîner. C'est ce qu'elle fit après avoir encore massacré une cible de bois du palais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 18:25

Dans la buanderie du palais, entre les épais nuages de vapeur qui émanaient des fers à repasser et la chaleur étouffante de la pièce, deux femmes de chambres discutaient, tout en amidonnant les serviettes de table et en essuyant régulièrement les gouttes de sueur qui coulaient sur leurs fronts. Les deux bonnes étaient connues de tout le royaume pour colporter les ragots en tout genre et pour être au courant des dernières nouvelles avant les autres. Elles romançaient, grossissaient les traits, rajoutaient des détails à foison pour donner à leurs récits un côté bien plus digne d'intérêt, allant jusqu'à s'échapper de la réalité initiale. Aujourd'hui, et depuis quelques jours déjà, leur conversation tournait principalement autour de la disparition de Zia et de l'état de santé de Llednar, qui "était revenu du pays des morts essentiellement grâce à Danna".

- Je l'aimais bien, moi, cette petite Zia, dit l'une.

- Arrêtez donc, pauvre sotte, de parler comme si elle était déjà morte ! Je vous parie dix sous qu'ils vont la retrouver en pleine forme ! Après tout, Snori ne laisserait pas une enfant disparue sans rien faire, ce n'est pas de son rang ni de son élégance. Par contre, je m'inquiète pour la petite Alix : je ne l'ai pas vu depuis des jours ...

En effet, sur la porte de la chambre de la tapissière, était accrochée une demi-feuille de papier où, d'une écriture malhabile, était inscrit : "Ne pas déranger. Merssi Merci. Alix"
Depuis qu'elle avait appris la disparition de sa meilleure amie, la jeune fille s'était faite rare, passant le plus clair de son temps ensevelie sous son épaisse couette, la tête enfouie entre les innombrables oreillers. Les rideaux et les volets fermés, dans l'obscurité la plus totale, elle ne voulait voir strictement personne, ni même s'alimenter. A chaque coup sur sa porte, elle répondait sèchement. Elle n'avait jamais été désagréable avec quelqu'un, même pas avec sa famille, mais cet enlèvement l'avait totalement déboussolée. Les joues creuses et les cheveux gras, elle se décida tout de même à passer sa tête dans l'entrebâillement du couloir : un nombre ahurissant de plateaux repas étaient devant sa porte, vision qui fit naître un sentiment de culpabilité certain chez Alix. Hésitant quelques secondes, elle empoigna tout de même un vieux bout de pain rassis, puis, elle marcha le long de ce couloir interminable, à la recherche d'un de ses anciens compagnons de voyage... et surtout d'une idée pour aller sauver son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 19:06

Dès que Snori vit son compagnon dans la bibliothèque, il comprit très vite la situation. Visiblement, Erlyn se doutait de ses intentions, et insisterait sans doute pour faire partie du voyage, mais le prince serait catégorique. Il devait effectuer cette tâche seul, car la peur de perdre ses proches l'empêcherait d'agir convenablement si ceux-ci l'accompagnaient. Étrangement, de tous les gardiens, seul Arawn était présent aux côtés de son maître. Un instant, l'épéiste se demanda où donc se trouvaient les autres, mais ne s'en préoccupa finalement pas longtemps. Il demanda à un larbin présent dans la pièce de quitter les lieux, puis referma très vite la porte en bois épais, avant de lancer un regard assez neutre vers l'aîné des Ehlkaÿd. Toute trace du sourire de Snori avait disparu, laissant place à un sérieux assez étonnant, résultant de tous ces enseignements auxquels il s'était adonné. Ainsi, il demeurait une personne agréable à vivre, amicale, généreuse, mais s'avérait efficace lorsque cela devenait nécessaire.

-Que se passe-t-il? demanda-t-il à Erlyn, l'air de rien, espérant sans trop d'espoir que sa présence soit due à une chose toute autre et non pas à son voyage vengeur.

Llednar, après avoir regardé son ami partir tel une furie, avala d'une seule traite le contenu d'un grand verre, le glissa dans l'un des nombreux éviers, puis se dirigea vers sa chambre, dans laquelle il comptait prendre quelques affaires avant de se rendre dans la salle d'entraînement, pour vérifier si son corps répondait toujours autant. À vrai dire, lui aussi sentait que les combats se faisaient de plus en plus proches, et il aurait besoin d'être au meilleur de sa forme s'il voulait être efficace le moment venu. Sur le chemin, il croisa par hasard Alix, laquelle semblait réellement affaiblie. Ce n'était guère étonnant. Selon les dires de ses amis venus lui rendre visite, l'adolescente ne sortait plus de sa chambre ces temps-ci, refusant de voir qui que ce soit. Cela devait sans doute avoir un lien avec l'enlèvement de leurs deux amies, et le jeune homme décida d'aller parler avec cette petite, par compassion pour elle, mais également car, au final, des liens s'étaient créés, même s'il ne l'appréciait pas vraiment.

-Oh, Alix. Tout va bien?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 19:40

Tout en finissant d'engloutir son morceau de pain, Alix s'essuya le coin de sa bouche avec son avant-bras, secoua ses cheveux et regarda Llednar, perplexe. Elle tenta de se souvenir depuis combien de temps ils n'avaient pas échangé un mot tous les deux et une réalité effarante lui sauta aux yeux : la dernière fois, c'était avec ces monstres de brigands assoiffés de sang et de femmes. Ce moment, gravé en elle, paraissait tellement loin à présent. Elle voyait que le rôdeur avait profondément évolué depuis cette période : quelques mois auparavant, il ne lui aurait sans doute jamais demandé si elle allait bien. Alix se demandait d'ailleurs s'il se posait vraiment cette question ou s'il agissait par simple politesse : la tapissière opta pour la seconde option. S'éclaircissant la voix pour répondre à son interlocuteur, elle perdit ses grands yeux marrons dans les siens.

- J'ai peur pour Zia, puis pour Laly aussi quand même un peu. En fait, sans elle, le palais me parait tellement vide : j'étais habituée à aller la voir sans sa chambre, à l'éclabousser en sautant dans son bain, à me blottir contre elle quand j'étais triste... Puis, c'était son anniversaire il y a quelques jours, on a même pas pu lui souhaiter. Je lui avais même écrit un poème, mais je crois qu'il était un peu nul de toute manière... Mais sinon, ça va.

Personne n'aurait pu croire à un bobard pareil, surtout pas Llednar, mais elle n'avait pas envie de pleurer dans les bras de quelqu'un d'autre une nouvelle fois. Les yeux humides qu'elle s'empressa d'estomper, elle s'excusa platement auprès du jeune homme :

- Désolée de pas être venue te voir, mais je dois t'avouer que je n'ai pas vraiment pensé à ton état, puis, j'étais préoccupée par Zia. Finalement, c'est un peu comme si ma tristesse était devenue mon autre meilleure amie, tu vois ? Le fait qu'elle ne soit pas là, ça m'a laissée un vide, vide que j'ai comblé en mettant ma tête sous le drap et en étant ... comment on dit déjà ... aigrie ? En fait, je me demandais ce que je pourrais faire pour lui venir en aide. J'en ai marre de tous vous voir vous agiter pour elle, et de ne faire jamais rien. Tu veux bien m'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 21:12

Ces derniers jours, Edward avait fait énormément de cirage de botte pour obtenir la confiance des dirigeants. Il ne savait absolument pas si cela avait fonctionné, mais il devait se présenter aujourd'hui face à Irwan Knell et Omer Gueldre. Les deux hommes avaient en effet reçu un rapport sur une mission qu'ils avaient confiés aux fidèles du dernier des Reydoran. Les hommes devaient exploiter une faille dans l'organisation Nailikanne pour détruire plusieurs structures de création d'Automates. Selon Kellue, cette mission avait été un succès total, mais il était pratiquement sur que les politiciens dévalueraient la réussite de la mission. Au coin du couloir, il croisa d'ailleurs la jeune femme.

- M'accompagnes tu pour voir ces rapaces de politiciens, mon amie?

Il assistait désormais seul aux réunions. Sa mère n'était plus dans ses pieds, et n'essayais plus de contrôler sa vie. La fin de cette tyrannie maternelle était pour le jeune homme un soulagement, mais pourtant, paradoxalement elle lui manquait... Il n'avait de toute façon pas le temps de se préoccuper de lui pour le moment, l'important était le peuple Nailikan. Même si Igole Vrag était victorieux pour l'instant, et qu'il ne maltraitait pas le peuple, lorsqu'il dominerait Valato, il était à parier que la démocratie serait écrasée!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Sam 25 Fév - 21:54

Les espoirs du prince furent vite réduits à néant, dès la première phrase qu'il lui adressa.

- Je vous accompagne
, dit l'homme aux cinq titres.

Arawn, derrière lui cessa de s'appuyer sur la bibliothèque dos à lui, pour s'avancer.

- Moi aussi, et j'emmène mon apprenti.

Feldryn, qui avait eu une nuit correcte la veille, contrairement à ce que pensait le maître loup. Il voulait étudier son cas tout en lui apprenant comment se servir de son don. une petite brise traversa la pièce quand Nigmaëll entra à son tour dans la pièce, accompagnée d'Ilyanna.

- Nous aussi on viens ! C'est plus mieux si on est plus, on est plus mieux en sécurité ! Et donc on à plus de chance !

La capitaine Nailika-luuwrienne sourit. Elle avait fait un voyage de deux jours pour rejoindre Nora, et ne comptait pas avoir fait un allé inutile. Erlyn reprit la parole.

- Oloren aussi s'est imposée à ce voyage. Nous voulons tous récupérer Zia et Laly, et si vous ne voulez pas de nous, nous partirons quand même à sa recherche. Qui plus est, il est plus que probable que notre mère soit impliquée dans son enlèvement, vous aurez donc besoin de nous.

[ https://www.youtube.com/watch?v=DfYvuI6XI94&feature=channel_video_title ]

Oloren en salle d'entraînement ne cessait de bousiller cible sur cible. Elle avait réussi un enchaînement de tir à la tête conséquent, aussi était-elle repassé au corps à corps pour sa "rééducation". A chaque coup elle souffrait au niveau de son épaule. Elle décida de jouer sur sa vitesse, et non sur sa force. Sans s'en rendre compte, elle se rapprochait du niveau de Beörielle, dont elle avait seulement entendu parler. Elle continuait de taper du poing, aussi fort qu'une simple claque, mais avec une vitesse de plus en plus effroyable. Elle voulait aller plus vite, puis elle tapait. Plus vite, et frappe. Plus vite, et frappe. Encore plus vite, et frappe. Encore plus vite. Toujours plus vite. Ce n'était pas assez vite. Elle accéléra encore. Elle remarqua que son bras allait aussi vite que ses jambes. Son bras. Elle freina d'un seul coup face à la cible, et accélérera uniquement ce bras. Elle compta cint-vingt-huit coups de poings. La cible n'était pas détruite, mais en son centre résidait un creux, comme si le bois avait été gratté. Oloren avait la main en sang, mais elle ne sentait pas sa main. Ce n'était pas encore assez rapide. Elle tenta plusieurs fois d'aller encore plus vite, jusqu'à arriver à l'aboutissement de ses espérences.

Une cible en poussière. Littéralement. Le regard de la jeune fille, empli de haine, de rage et de tout sentiment colérique existant, transmettait un message des plus clair : La prochaine fois, la cible ne serait pas en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 10:03

Llednar lança un regard empli d'une certaine tendresse vers cette gamine. Ses facultés intellectuelles demeuraient assez faibles, mais elle avait au moins le mérite de se donner corps et âme pour une juste cause, à sa manière. Après avoir simplement hoché la tête pour lui affirmer que lui aussi ferait tout son possible pour retrouver leurs camarades, il se rendit enfin dans sa chambre. Là, il y déposa ses bandages, en constatant non pas sans satisfaction que la plupart de ses blessures avaient totalement cicatrisées Après avoir enfilé l'une de ses tuniques assez ample, le grand rôdeur aux cheveux de jais monta quatre à quatre l'escalier le menant dans la salle d'entraînement. Il y vit alors Oloren, au milieu d'une multitude de cibles en bois, sérieusement amochées, si ce n'est totalement détruites. Il resta un instant bouche bée devant ce spectacle à couper le souffle. Il avait conscience des capacités des fonceurs, mais la puissance à laquelle il faisait face reléguait Snori ou Zia au rang de simples enfants. D'ailleurs, cela valait aussi pour lui. Tout passant autour de son torse un fourreau dorsal dans lequel il glissa une longue épée fine et en en prenant une seconde dans la main droite, il s'exclama:

-Comment t'as fait ça? Je croyais que tes pouvoirs te permettaient juste de te déplacer plus vite.

Snori comprit qu'il ne pourrait pas couper à la présence d'Erlyn et ses acolytes. N'importe qui aurait pu s'énerver très vite face à cette situation désobligeante, mais le prince était finalement heureux de voir que ses amis lui apportaient un certain soutien. Il pourrait, dans le pire cas de figure, agir seul le moment venu, tout en profitant de la présence de ses compagnons tout le long du voyage. En revanche, la présence de l'apprenti d'Arawn sonnait faux. Snori n'avait jamais eu l'occasion de voir ce type, et s'il était encore en phase d'entraînement auprès du maître-loup, ses compétences ne devaient pas en être très élevées. Se doutant néanmoins qu'Arawn les suivrait uniquement sous cette condition, il agréa à cette demande.

-Bien, nous partirons le plus tôt possible. Il ne faut surtout pas en parler à Irwan...ni à Alix. Quant à Llednar, j'irais lui demander ce qu'il en pense de son côté.

Kellue ne manquait pas d'activités depuis plusieurs jours. Elle avait reçu, il y a peu, un faucon d'Orion. Le message du rapace précisait que le trancheur ainsi que le renégat Oswald Schimp demeureraient à Hovo encore un moment, pensant y avoir trouvé une piste valable pour démanteler les Ombres une bonne fois pour toute. Il demandait à Kellue de rester en toutes circonstances auprès d'Edward de Reydoran et des autres dirigeants, pour les protéger du mieux possible. Néanmoins, la jeune femme n'était pas dupe. Elle avait très bien vu l'agitation des anciens membres de l'expédition, et avait compris qu'ils tenteraient n'importe quoi pour aller secourir leurs camarades, et ainsi retrouver Nigfol. S'il se passait quelque chose à ce niveau là, elle voulait absolument en faire partie, car elle pensait pouvoir être leur bras armé. Certes, Erlyn était fort, très fort, mais il ne pourrait jamais atteindre le niveau d'un artéfact, surtout pas si celui-ci atteignait sa seconde forme. Restait encore les autres parleurs, visiblement des loups-garous. Eux aussi devaient absolument être du voyage. Walho, pour sa part, se faisait plus discret que jamais, accompagnant Irwan sans vouloir entendre parler d'une quelconque aventure. Il envisageait d'ailleurs clairement de rendre son artéfact à son ancien possesseur, mais Nahaow protestait assidûment, refusant de retourner entre les mains de ce vieux croûton incapable d’aligner deux phrases sans inverser le sens des mots. Kellue fut tirée de ses pensées par l'arrivée d'Edward, visiblement en proie à un certain stress quant à la réunion imminente. Si sa mémoire était bonne, Snori Pendragon n'en ferait pas partie cette fois-ci.

-Allons-y, Edward.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 11:02

La corde frôla la joue d'Habeth, qui expira au moment où elle relâchait la pression sur la flèche. Le jet mortel alla crever l'air de la salle avant d'aller se planter dans la chambranle de son lit, rejoignant les vingt autres déjà expédiées. Habeth n'avait cessé de tirer inlassablement, comme à chaque fois qu'elle avait besoin de réfléchir. Elle tirait à l'arc sans penser, et occuper ses mains lui permettait de se libérer l'esprit. Sa chambre n'avait rien d'un stade d'entraînement, mais l'ossature en bois de son lit pouvait très bien servir de cible.
Habeth passa sa main dans son dos, dans l'intention d'attraper une flèche, mais ses doigts ne rencontrèrent que du vide. Elle tourna la tête par-dessus son épaule, et avisa son carquois qui ne contenant rien d'autre qu'une ou deux plumes, qui s'étaient détachées des flèches. Elle en ramassa une, et la tourna et retourna devant ses yeux.
Ils avaient enlevé Zia.
Les yeux de la jeune femme allèrent de la plume aux flèches plantées dans le lit. Elle n'avait guère eu le temps de devenir "amie" avec l'adolescente, mais les quelques moments où elles avaient été ensembles lui avaient plu. Pourtant, on aurait dit que personne ne se décidait à faire quoique ce soit. Laly avait disparue elle aussi, enlevée. Si les politiciens ne faisaient aucun geste pour Zia, Habeth l'aurait compris. Mais pour Laly, qui était la porteuse de l'artefact Nigfol ? Cela n'avait aucun sens. Aucun. Pourtant, c'était plus à la rouquine qu'Habet songeait.
D'un geste agacé, elle jeta la plume et commença à faire les cent pas, malgré l'étroitesse de la chambre. Après avoir fixé un point à travers la fenêtre, elle finit par soupirer, récupérer ses flèches, masquer les trous dans le lit en rabattant la couverture par-dessus. On ne pouvait pas décemment laisser les Nailikans gagner la guerre, simplement parce-que l'une des armes les plus puissantes des rebelles s'était envolée. Zia ne serait plus la seule à souffrir, si le scénario se terminait de la sorte...

En descendant dans la salle commune, Habeth jeta quelques pièces à l'aubergiste, avant de s'engouffrer dans la rue. Elle n'avait emporté que ses maigres possessions: une besace contenant une gourde pleine d'eau et quelques petits pains, qu'elle avait achetés la veille, en prévision de son départ. Son arc et son carquois ceignaient son dos, et ses nouvelles bottes chaussaient ses pieds. L'argent gracieusement offert par Snori n'avait pas été mal placé: Habeth songeait depuis longtemps à changer ses vieilles bottines usées.
Elle traversa la rue et une partie de la ville pour rejoindre le palais, où elle pu entrer sans problème. Elle avait vu Zia et Alix plusieurs fois avant l'enlèvement de la première, et les gardes avaient appris à la reconnaître.
"Alix!" songea Habeth en se morigénant. L'adolescente avait du être horriblement blessée par la disparition de son amie. Toutefois, elle n'avait pas le temps de songer à la jeune tapissière: le temps pressait. Chaque minute vouée à l'inaction était une de plus qui permettait à Zia de s'éloigner.
"Zia et Laly", se força à répéter Habeth. "Zia et Laly. C'est Laly qui détient l'artefact." Mais la perte de la rouquine la tourmentait plus qu'elle ne pouvait se l'imaginer. Zia avait été ce qui se rapproche le plus d'une amie.
Habeth s'arrêta devant l'appartement du prince Snori, et inspira un grand coup avant de frapper. Toutefois, personne ne vint lui ouvrir, et aucun bruit n'émanait de l'autre côté de la porte. Après avoir frappé une ou deux fois supplémentaires, Habeth se décida pour la salle du trône, mais là aussi il n'y avait personne.
De toute évidence, elle allait devoir changer légèrement son plan. Si elle ne trouvait personne pour l'accompagner à la poursuite des ravisseurs de Zia, elle allait de voir se contenter de son arc pour seul compagnon. Cela ne l'avait jamais dérangée jusqu'à présent, pourtant elle s'était imaginé que Snori, étant ami avec Zia, il aurait eu le cran de partir à sa recherche. Pourtant on aurait dit que personne n'envisageait de...
En passant dans un couloir, Habeth cru reconnaître la voix du prince. Elle retourna sur ses pas, et vit à travers la porte entrebâillée la bibliothèque. Snori était en grande discussion avec trois autres personnes, qui étaient inconnues à la jeune fille. Sans réfléchir, elle poussa la porte et marcha d'un pas vif vers l'homme qu'elle cherchait.
Dans de rares occasions, ou lorsque le temps pressait, Habeth pouvait faire preuve d'énormément de détermination, chassant de son esprit toute trace de timidité ou d'incertitude. Ce moment-ci ne fit pas exception à la règle.
Elle se planta devant Snori, osant le regarder dans les yeux, et dit simplement:

"Il faut sauver Zia et Laly."


Dernière édition par Margogotte le Mar 28 Fév - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 11:40

Erlyn sourit et se leva lentement, en direction de sa chambre, afin de rassembler son nécéssaire, suivit d'Ilyanna et Nigmaëll. Arawn resta auprès du prince.


Dans la salle d'entraînement, Oloren regardait surtout son poing, couvert de son propre sang. Lorsque Llednar lui demanda des explication, elle se tourna lentement vers lui, tout en conservant son regard haineux.

- J'en sais rien. J'ai juste pensé à aller plus vite, je pensait pas que j'avais possibilité d'accélérer une autre partie de mon corps. On dirait que ça à marché ... C'est bizarre. Ne regardes pas.

Elle se mit dos à Llednar pour retirer son gant, afin de soigner sa main. Quoique "soigner" serait un terme bien général, puisqu'elle se contenta d'entourer son poing d'un épais bandage, après avoir nettoyé le sang. Elle remis son gants aussi tôt sa tâche accomplie. Elle se retourna vers le rôdeur.

- Qu'est-ce que tu veux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 13:12

Habeth Folia. Au cours de leur recherche de Nigfol, elle et Snori n'avaient partagés que quelques jours de voyage. Son apparition tardive dans cette aventure lui avait valu de ne pas être apprécié de tous, voir de passer constamment au second plan. Elle avait apparemment, au cours de ces dernières semaines, développé une certaine affection pour Zia. Cela lui valait aujourd'hui d'être à cette place, par simple amitié et détermination. Cela remémora au prince les nombreuses visites d'Unys, une adolescente aux longs cheveux noirs qui demandait souvent à Walho ou se trouvait Zia, et ce dernier n'avait d'autre choix que de répondre qu'elle était pour le moment indisponible, ayant besoin d'un repos prolongé. Tous les larbins du palais avaient été prévenus: il ne fallait pas laisser passer la moindre information, pour ne pas provoquer de panique en ville. Si les habitants étaient au courant de l'insécurité au sein même des murs de Nora, l'anarchie s’installerait très vite...

-Dans ce cas tu es au bon endroit, répondit Snori, avec un grand sourire. Reste dans le coin, nous partirons bientôt, mais surtout pas un mot à qui que ce soit!

Après avoir jeté un coup d'œil aux alentours, Snori s'empara des quelques cartes présentes sur la table, les fourra dans un grand sac, puis le jeta sur son épaule avant de quitter la pièce, l'air de rien. Il fallait à présent trouver Llednar, car lui aussi voudrait sans doute partir avec eux. Il alla tout d'abord voir dans sa chambre, mais constata que le rôdeur de ne s'y trouvait pas; sans doute avait-il été faire un tour en ville, ou était-il retourné au temple. Dans les couloirs, au retour, il croisa Alix. Plutôt que de continuer à chercher en vain, il comptait simplement lui demander, tout en faisant bien attention de prendre le ton le plus naturel possible.

-Oh, Alix! Ça va mieux? Dis, tu n'aurais pas vu Llednar? Il faut que je lui parle.

Le jeune homme en question observait Oloren, dépité. Lui aussi ressentait cette colère, mais il fallait à tout prix la canaliser. La boule de haine ayant pris place dans le cœur de l'adolescente ne pourrait leur être d'aucune utilité, lui permettrait uniquement de commettre des erreurs. Llednar, sachant parfaitement garder son calme, aurait pu en toucher deux mots à la fonceuse, mais il jugea après mûre réflexion que cette tâche ne lui incombait pas. Avec une grande neutralité, il lui répondit:

-Je viens juste m'entraîner moi aussi.

Il commença alors à faire des moulinets avec sa première lame, frôlant une cible de bois sans la toucher. Ses mouvements, bien que lents, faisaient preuve d'une grande fluidité permettant de parer bien des attaques. Il changea radicalement de style lorsqu'au bout de quelques minutes il dégaina sa seconde épée, en tenant une dans chaque main, et enchaînant des bottes plus agressives les unes que les autres. Il n'avait pas la rapidité d'Oloren, certes, mais il se sentait prêt.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 17:37

Edward et Kellue se trouvaient à quelques mètres du bureau d'Irwan Knell, mais ayant une dizaine de minutes d'avances, ils s'assirent sur des chaises traînant dans le couloir. Il recevait désormais des fonds de ses alliés Nailikan, grâce au fait que tout le monde savait désormais qu'il logeait ici, et qu'il apportait son soutien à Luuwr. Cela ne lui avait pas valu que des amis à Nailika, mais il savait que son choix était le bon. Grâce aux nombreuses aides de ses "sujets", il avait pu changer sa garde robe, mais aussi, et surtout, il pouvait exprimer son avis aux Nailikans. Il écrivait de nombreuses lettres, qu'il faisait imprimer et afficher un peu partout dans les grandes villes Nailikannes. Il y expliquait notamment les raisons de son soutien à Luuwr, et ce qu'il promettait à son peuple, si il accédait à son trône. Au début de sa campagne d'affichages, à cause du manque de moyen, pratiquement personne ne voyait ses lettres. Elles étaient toutes très vite arrachées par les séides de Vrag. Désormais, pratiquement tout le monde avait lu au moins une fois un de ses messages. L'argent lui permettait aussi de corrompre des fonctionnaires Nailikans, qui livraient de nombreuses informations précieuses par appât du gain. Il espérait bien de cette façon retrouver Inès Vrag et la libérer. Sa capture, ainsi que celle de Nigfol, étaient de très mauvaise augure pour le déroulement de la guerre. Ne connaissant finalement que peu de choses sur ces objets mystérieux, il demanda à Kellue :

- Tu penses que la détention de Nigfol par nos ennemis signifie notre arrêt de mort?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 18:09

Kellue se mordit les lèvres le temps de réfléchir à la question. Elle aurait pu simplement répondre "non, tout va bien se passer" ou une autre formule de la même école, mais son éternel pragmatisme la forçait à réfléchir à tout, absolument tout. Elle n'avait jamais eu l'occasion de voir Nigfol à l'action, néanmoins beaucoup s'accordaient à dire que cette gamine avait une puissance dévastatrice. On aurait pu croire à des bruits de couloirs, si seulement des figures telles qu'Ohihir ou Orion ne s'accordaient pas également à l'affirmer. Il fallait donc se rendre à une évidence amère: si Nailika trouvait un révulseur digne d'un niveau supérieur à celui de Laly - cela ne serait sans doute pas très compliqué - Luuwr pourrait s'attendre à de sacré dégâts. Quant à eux, les renégats, Igole Vrag ne serait pas tendre quand il les retrouverait une fois le carnage terminé.

-Nous avons tout intérêt à prier pour retrouver cet artéfact, sans quoi oui, je pense que nous sommes fichu. Mais j'ai confiance en Melody. Elle est la seule à pouvoir stopper Nigfol si jamais les choses tournent mal.

Cacher quotidiennement son appartenance à la catégorie des porteurs n'était pas facile pour Kellue, mais le choix ne lui appartenait pas. Révéler l'existence d'Ohihir ne lui apporterait rien de bon, d'autant que l'avatar n'avait pas un physique très aguichant. La parleuse s'apprêtait à enchaîner lorsque soudain entra Irwan, accompagné comme toujours de Walho, les mains dans le dos. Machinalement, la trentenaire se leva, mais le régent oranien lui fit immédiatement signe de se rasseoir, avant de s'installer à son tour tandis que son majordome restait debout juste derrière. Peu après, Omer Gueldre pénétra à son tour dans la salle de réunion presque vide. Irwan semblait ravagé par la fatigue. Il n'avait jamais été très proche de ses anciens compagnons de route, mais l'enlèvement d'Inès et Zia lui avait fait un choc. Très vite, il avait cherché des sources multiples, sans parvenir à quoi que ce soit de concret. Llednar affirmait que leurs assaillants étaient des serpents de la nuit, néanmoins cette organisation avait été dissoute il y avait de cela des mois. Aucune piste ne semblait converger. D'une voix terne, il demanda à Edward:

-De quoi va-t-il être question, prince?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 18:21

L'expression dépitée sur le visage d'Alix disparut instantanément lorsqu'elle aperçut Snori. C'était lui la solution. A vrai dire, l'idée lui était venue il y a quelques temps déjà mais personne n'avait daigné lui accorder la moindre importance, à son plus grand regret. Tandis que le palais fourmillait de toute part, que chacun vaquait à ses entraînements et aux plans pour le futur, la jeune tapissière agrippa le coude de son interlocuteur, le regarda droit dans les yeux puis se pinça les lèvres : certes, elle était déterminée, mais comment allait-il prendre cette idée pour la moins saugrenue ?

- Il faut m'entraîner, s'il vous plait. Zia compte trop pour moi pour que je ne fasse rien et que je vous regarde vous démener sans moi. Vous ne m'avez pas répondu la dernière fois, mais je veux partir à sa recherche comme vous, je lui dois bien ça, après tout ce qu'elle a fait pour moi. Je sais qu'elle compte aussi pour vous. Je n'en peux plus de rester à tourner en rond et d'être inutile : aidez moi. Je ferai tout ce qu'il est possible de faire, je marcherais des heures sur des cailloux brûlants si c'est nécessaire, je me donnerai corps et âme. Je l'aime, vous comprenez ?


Pour la première fois de sa vie, le côté enfantin avait disparu du visage d'Alix. Le ton de sa voix était devenu plus grave, plus sincère, plus réfléchi. Certes les mots étaient encore naïfs, mais l'adolescente candide changeait et faisait ses premiers pas dans le monde adulte. Elle lâcha le bras du neveu Pendragon, puis fourra les mains dans ses poches.

- Llednar ? Il est à la salle d'entraînement, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 18:39

À vrai dire, même venu d'Alix, une telle proposition ne l'étonnait plus. Le nombre de gens désirant devenir plus fort en temps de guerre était tout simplement faramineux, et jamais les badauds n'avaient autant admirés Snori. En temps normal, le grand tournoi annuel aurait eu lieu la semaine prochaine; il aurait sans doute emporté ses trois combats sans la moindre difficulté avant de démissionner, pour le spectacle. Mine de rien, il aurait apprécié pouvoir y participer une fois de plus, pour goûter au succès, pour le simple plaisir de se battre devant une foule admiratrice. Sa vie d'antan lui manquait un peu, bien que ses nouvelles responsabilités soient d'une importance colossale. Il manquait ce brin de fantaisie dans sa vie de tous les jours. Entraîner l'adolescente aurait certes été amusant, mais il fallait voir la réalité en face: elle n'aurait pas tenu dix secondes face au moins doué des soldats nailikans. Il en avait conscience, elle aussi. Il posa une main presque fraternelle sur son épaule en lui adressant le plus charmant de ses sourires, bien que le rictus sembla tinté d'une pointe de compassion.

-Merci, lui souffla t'il.

Il se dirigea sans plus attendre vers la salle d'arme, en pensant que Llednar avait un sacré cran de reprendre les séances vu sa blessure. De toute façon, il connaissait parfaitement le jeune homme désormais: rien ne l'arrêterait jamais, ni la mort de ses amis, ni la sienne! Lorsqu'il ouvrit la porte, il cessa immédiatement de sourire en voyant les deux personnes déjà présentes exécuter leurs mouvements. Chacun dans leur domaine, ils semblaient avoir acquis un niveau très élevé. S'il ne voulait pas être à la ramasse, il ferrait bien de se remettre lui aussi au travail. Pour le moment, il se devait en tout cas de prévenir le rôdeur. D'un pas déterminé, il s'avança vers ce dernier, lequel rengaina ses deux lames.

-Je viens. Je n'ai pas pu sauver Nino, mais je ne laisserait pas Inès et Zia là-bas.

Tout le monde était donc déjà au courant? Et si le bruit était parvenu jusqu'à Irwan...il les empêcherait sans doute d'agir...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 19:04

- Pareil pour moi, mais Erlyn à déjà dû t'en parler, dit-elle en jetant un furtif regard à la poussière de bois.

Elle alla s'assoir un instant. Elle n'avait éprouvé une telle colère qu'une fois dans sa vie : lors de l'assassinat de Jin. Il était hors de question que l'histoire se répète. Elle laisserait sa colère s'exprimer plus tard, ou s'évanouir jusqu'à disparaître. Il y à quelques semaines, le groupe d'expédition avait terminé leur quête, et elle n'avait cessé de s'embellir. Ses sentiments envers le prince commençaient à s'estomper. Aujourd'hui, elle avait réussit à accélérer non pas ses jambes, mais l'un de ses bras, ce qui faisait preuve d'une grande évolution en matière de combat. Cependant, elle était persuadée de pouvoir encore progresser, aussi se reprenait-elle son entraînement.


Arawn et Nigmaëll se trouvaient à présent dans les jardins du château, prêts à partir. Ilyanna, elle, se baladait dans le palais à la recherche d'un visage amical... Et tomba peu après Snori sur Alix. Elle aimait bien cette gamine, même si elle était un véritable boulet, sa bonne humeur constante était vivifiante. Néanmoins, cette joie de vivre n'était pas sur son visage cette fois-ci.

- Hé, salut ! Quelque chose ne va pas ? osa-t-elle demander à la tapissière.


En ville, les commerçants et habitants semblaient agités. Certains se préparaient même à déménager, car "le vent courait" qu'il y avait eu une tentative d'invasion en forêt. La vérité était bien plus inquiétante, aussi les gardes se contentaient de rassurer les gens. Dans un quartier commerçant plutôt connu, l'un d'entre eux ne s'inquiétait aucunement quant à cette soit-disant invasion. Un homme encapuchonné, son petit-fils, aux six titres, venait de lui conter toute l'histoire.

- Et donc ? Vous allez les chercher ?

- Oui. Moi et mes amis accompagnons le prince, avec Llednar. Oloren aussi vient avec nous.

Le gros et grand monsieur barbu marqua un temps de réflexion.

- D'accord, à la condition que vous ne preniez pas trop de risque, vous deux. Tu me le promet ?

Erlyn se leva lentement, et partit rejoindre ses gardiens. Le gros et grand monsieur barbu se leva à son tour, et ferma la porte de sa demeure après que l'ex-criminel soit partit. Il se rassis à sa table après avoir aussi tiré les rideaux. Les hommes se cachent pour pleurer. Le forgeron barbu n'y faisait pas exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Dim 26 Fév - 21:53

Étalant l'épais classeur qu'il avait sous le bras sur la table, il sortit de nombreuses feuilles, résultats du travail de ses compatriotes Nailikans.

- J'aurai aimé savoir si à l'heure qu'il est, et en vu des résultats de mes hommes, vous m'accordiez votre confiance.

Il scruta un instant ses interlocuteurs, puis repris très vite :

- Comme services rendus, on peut dénombrer la destruction de trois infrastructures militaires au centre même de Neims, ainsi que l'affichage d'un nombre impressionnant de tracs en la faveur de Luuwr. De plus, on peut relever les nombreuses informations que je vous ai transmises vis à vis des positions des armées nailikannes, bien que l'on ne soit pas encore sur de leur fiabilité... Qu'en dites vous?

Omer Gueldre observa ce gamin débiner son petit discours, qui semblait calculé au millimètre près. Ce gamin était le descendant de leurs pires ennemis. Jamais il ne ferait confiance à ce lascar. Le politique aurait d'avantage parlé de collaboration forcée. Et vis à vis de la place du môme sur le trône, il ne comptait se prononcer que lorsque la victoire serait acquise. Il préféra donc rester silencieux, observant Irwan avec des yeux de déterrés. Ces derniers jours n'avaient pas été faciles. La perte de l'artéfact signifiait sans doute la fin de son mandat, néanmoins, par soucis de transparence, il se devait de l'annoncer au peuple. Il faisait du mieux qu'il pouvait, mais ses efforts ne semblaient pas être récompensés... Nailika était aux portes de Rednow, et aucunes de leurs interventions ne renversaient la situation... Il hésitait à partir. Il avait d'autres préoccupations que le rejeton des Reydorans... Mais par respect pour le dirigeant Oranien, Gueldre restait dans cette salle de réunion à écouter le gamin débiner ses inepties...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Lun 27 Fév - 19:00


Irwan voulut lancer un regard perçant vers, successivement, le président et le prince, mais ne parvint qu'à poser des yeux fatigués sur leurs visages anxieux. Omer se préoccupait de son mandat. Selon le régent oranien, il avait bien raison de s'en faire, car sa tête était mise à prix. D'ailleurs, il n'avait pas la moindre chance d'être réélu, il en avait sans doute conscience. Entre un dirigeant républicain soucieux de son image et un descendant d'une noble lignée désirant reprendre le pouvoir dans son pays en proie à la dictature, plus personne ne se souciait vraiment de l'essentiel: la guerre. Il fallait préparer un plan d'attaque, osé, quelque chose qui leur permettrait de prendre Nailika à revers. Ces attentats étaient bien beaux, mais ils ne changeaient rien à l'issue de la guerre. Retrouvant tout à coup une volonté de fer, Irwan se leva, posa ses deux mains sur la grande table de la salle de réunion, et entonna son discours, d'une voie calme mais déterminée:

-Mes amis. Je préfère vous en parler avant de l'annoncer à tous les généraux, mais j'ai un plan. Partons d'un constat simple: depuis plusieurs mois déjà, nos troupes n'avancent pas. Pire, l'ennemi pénètre dans nos terre de plus en plus rapidement. Ce n'est un secret pour personne, Rednow va bientôt être rayée de la carte. En dispersant nos troupes partout sur le territoire, nous ne pouvons nous défendre efficacement. Nailika prend en compte cette dispersion. Ils n'enverront donc pas la totalité de leur armée pour assiéger Nora. Si nous, en revanche, réunissons le plus gros de nos troupe pour la défendre, nous pourrons d'une repousser cette offensive, et de deux créer une brèche. Je vous parle là d'une contre-attaque. Pendant cette bataille, le reste de nos frontières seront à la merci de l'ennemi, mais nous pourrons nous infiltrer jusqu'à Reims. Si nous parvenons à prendre Igole Vrag en otage, si nous mettons faisons couler le sang dans sa capitale, qui osera se dresser contre nous? Si, au passage, nous détruisons les chaînes de production de leurs maudits automates, quelle armée viendra se frotter à nous?

Le vieil historien semblait simplement avoir oublié deux détails majeurs: la mission de Melody, et l'enlèvement de Laly. Leurs deux seuls artéfacts, lesquels représentaient une majeure partie de leur force, venaient de disparaître. Bien entendu, Irwan n'était pas au courant des plans des Ombres, on ne pouvait donc pas le blâmer de cet enthousiasme. Kellue et Walho se lancèrent un regard interrogateur. Ils se devaient de garder le secret quant à leur identité, mais n'étais-ce pas le moment d'agir enfin comme leur cœur leur dictait de le faire? Prenant son courage à deux mains, la parleuse se leva, l'air strict. Elle plongea un instant ses yeux dans ceux, surpris, du régent luuwrien, puis tira une légère révérence à Edward, signe de sa dévotion envers lui, avant de dire, d'une voix claire:

-Monsieur Knell, monsieur Gueldre, je ne vous parle pas en tant que conseillère du véritable prince nailikan, mais en tant que citoyenne de Valato. Je souhaite me dévouer corps et âme au service de cette guerre. De sources sûres, je sais que nos ennemis commun posséderont plusieurs artéfacts. Sans l'appuie des vôtres, vous ne pourrez l'emporter.

-Et qu'avez-vous à proposer, mademoiselle Dovlass?

Dans un éclat lumineux, Ohihir apparut près de sa maîtresse, l'air grave. Irwan en demeura bouche bée, mais faillit tomber de sa chaise lorsque Nahaow jaillit du pendentif de Walho. Les deux porteurs se tenaient droits, face aux trois chefs politiques, attendant leur sentence avec dignité. L'historien n'en revenait pas. Eux, choisis par les artéfacts! Comment n'avait-il pas pu s'en rendre compte au cours de toutes ces années? Il tira un petit sourire, mais n'osa rien dire, attendant l'avis de ses deux camarades tout en sentant un certain baume envahir son cœur. Ils avaient finalement une chance de l'emporter...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 9:24

Les yeux écarquillés par la surprise, Edward regardait son amie comme si il la voyait pour la première fois. Pendant un silence qui ne tint quelques secondes, mais qui sembla durer une éternité, les trois hommes politiques regardèrent bouche bée ceux qu'ils avaient eu à leur service pendant des années, et qui étaient en fait des porteurs d'artéfacts. Le prince de Reydoran fut sans doute le premier à se remettre du choc...

-Ainsi Kellue, depuis tout ce temps, tu es l'élue de cette créature? fit il en désignant Ohihir d'un mouvement de tête. La bête était impressionnante et, on le voyait bien, extrêmement puissante. La sorte d'elfe semblait bien moins forte, mais quand il s'agissait d'artéfact, Edward avouait franchement son ignorance...

Sans prêter attention à la question du morveux, Omer Gueldre intervint, sans demander son avis à Irwan :

- Nous acceptons bien sur votre aide, mais vous devez nous expliquer ce que vous savez sur ces artéfacts, et toutes les informations qui pourraient nous être utile pour retrouver Nigfol!

Pragmatique, le président Luuwrien se retenait de sourire bêtement. Avec ces renforts inespérés, ils pourraient sans doute vaincre, et mettre fin à cette terrible guerre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 18:59

Kellue lança malgré elle un léger sourire à Edward. Elle aurait pu comprendre que le jeune homme lui en veuille de lui avoir caché Ohihir depuis tout ce temps, mais cela était nécessaire. Elle ne voulait pas aller à l'encontre des directives prises par Orion, leur leader, du moins pas jusqu'à aujourd'hui. Mais le temps était venu d'agir par soi-même, en tant que personne à part entière et non pas comme membre d'un groupe ne faisant que parler. Car oui, il fallait se rendre à une évidence blessante: au cours de ces dernières années, leur organisation n'avait rien apporté de concret, se contentant de juger avec torpeur les conflits déchirants le monde. L'avatar à la forme de loup-garou semblait en revanche bien moins volontaire. Sans remuer son énorme gueule munies de crocs d'une taille impressionnante, il dit, à l'ensemble des humains présents dans la salle:

-Soyons clairs, humains, vos conflits ne nous intéressent pas. Je m'accorde à servir ma porteuse car l'un des nôtres a été dérobé. Il est de mon devoir de lui venir en aide, voilà tout.

La parleuse hocha la tête, approuvant le discours de son compagnon sans pour autant y adhérer, puis se tourna vers Omer Gueldre. Visiblement, le politicien était avide d'en savoir encore plus, toujours plus à leur compte. Après ces années de secret, cela n'avait somme toute rien d'étonnant. Déterminée à jouer franc-jeu, elle s’apprêta à lui répondre, néanmoins Walho la prit de court, ce qui la fit hausser les sourcils. D'habitude, cet homme se faisait discret.

-Nous sommes cinq, annonça le majordome. Notre organisation compte Orion Délafi, un homme sa faisant appeler "le chevalier errant" à Hovo; il est notre leader. Oswald Schimp, dont je ne vous ferrait pas la présentation, en fait également partie. Il y a nous deux, puis un certain Danathor Sceotnev, un marin, ancien soldat luuwrien ayant déserté durant la précédente guerre. Nous n'avons plus de contact avec lui depuis des années, mais je lui fait personnellement entièrement confiance. Nous communiquons par rapaces, parvenant à nous localiser grâce à ces anneaux.

Joignant le geste à la parole, Walho tira de la poche de son veston la fameuse bague dorée parsemées de gemmes multicolores, et le plaça sur son annulaire gauche. Kellue, comme pour appuyer ses faits, retira son gant droit pour laisser découvrir un bijou en tout point similaire. Irwan écoutait attentivement, buvant les paroles de son larbin tout en attendant la suite de son discours.

-Nous avons remis un anneau similaire à Melody Jennsen, un autre à Inès Vrag, et un dernier à Erlyn Ehlkaÿd. Ce bijou permettra de localiser votre révulseuse si jamais elle le porte encore. C'est également grâce à nous que vous avez trouvé Nigfol. Et...

Il sembla hésiter un instant, mais la parleuse reprit sa phrase où il l'avait laissé. Si le majordome n'avait pas assez de courage pour tout avouer, elle s'en chargerait à sa place. Il fallait assumer, à présent.

-Nous avons fait en sorte que vous Gladys reprenne le contrôle de Belwur, son artéfact, conclut-elle en appuyant longuement sur le "son".

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 19:08

- Que voulez vous dire? demanda Omer Gueldre, interloqué. Je croyais que la décision venait de Belwur, et non de vous!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 19:09

-Nous avons mis Elevir sur le chemin des Ombres, puis les Ombres vers le chemin de l'expédition. Belwur fut dérobé à Gladys Engels. Il était juste qu'il lui retourne.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 19:16

- Vous avez une notion de la justice bien étrange se permit de remarquer Omer Gueldre. Gladys Engels était une folle sanguinaire.

Ne voulant pas que la conversation dégénère, Edward demanda aussitôt après :

- Vous gérez donc la "gestion" des artéfacts dans tout Valato?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 19:20

-Oui, répondit sèchement Walho à l'héritier nailikan. Mais nous ne pouvons pas tout surveiller. Nous avons un soucis avec les Ombres.

Comme si leur discours était préparé et répété, Nahaow repris, à la suite, avec son ton malicieux:

-Ils ont trouvé l'un de nos camarades, non des plus faibles!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   Mar 28 Fév - 19:22

- Mais les ombres n'ont elles pas gagné leur "indépendance"? Elles ont quitté le drapeau Nailikan, selon nos rapports. En quoi représenteraient elles une menace? demanda Gueldre, dont la tête tournait face à tant de nouvelles en si peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle épopée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle épopée
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: