Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Aujourd'hui à 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 L'attaque

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: L'attaque   Mer 15 Fév - 20:42

Dix heures du matin. Le palais s'éveillait tranquillement, laissant ses pensionnaires profiter au maximum du confort de leurs chambres respectives, dont les lits faisaient des envieux dans tout Valato. Chacun se rendait bien évidement compte de cette chance, en tirait le plus ample profit, tout en s'embourbant néanmoins dans une paresse quotidienne. Personne ne s'en lassait, bien au contraire, mais depuis plusieurs semaines, les journées s’enchaînaient sans se démarquer, semblant se répéter inlassablement. Aujourd'hui, Melody partait enfin pour sa mission, celle-là même qui la préoccupait depuis plusieurs jours. Malgré les insistances montrées par Snori, elle n'avait rien voulu révéler à propos de son objectif. Bien décidé à en apprendre plus, l'hériter alla tenter de se renseigner auprès d'Irwan, mais comme d'habitude, le régent fut froid et distant, ne flanchant pas la moindre seconde. Finalement dépité, l'épéiste alla simplement attendre son amie aux portes de leur demeure, après lui avoir proposé de l'accompagner jusqu'aux portes de la ville. Les mains fourrées dans les poches, grelottant, il attendant patiemment, adossé à un pilonne situé en dessous du mirador. Il ne put s’empêcher de penser que la capitaine se faisait bien longue, même pour une jeune femme. Peut-être était-ce du au fait qu'il était arrivé ici une bonne demi-heure trop tôt...

Llednar aussi attendait, mais sa destination était bien différente. Comme prévu, il irait hors de Nora avec Laly aujourd'hui. Sa plus grande crainte restait de voir arriver l'une des gamines, laquelle la supplierait sans doute de la laisser venir avec eux. Après tout, il était compréhensible qu'elles aussi aient envies de voir des paysages plus verts, mais le rôdeur désirait vraiment se retrouver seul avec son amie ainsi que l'artéfact. Il se demandait à se propos si la révulseuse penserait à le porter aujourd'hui, ou si elle préférerait le laisser volontairement de côté, ce qui serait relativement imprudent. Vêtu simplement d'une chemise blanche surmontée de son manteau gris, il était lové dans l'un des fauteuils de cuir noir du salon, sa tête reposant sur l'un de ses poings fermés. De sa grande silhouette fine et obscure se dégageait une aura somme toute assez sombre, encore plus lorsqu'il se plongeait dans de grandes réflexions. Hors, il se posait des questions, à propos de leur rôle dans cette aventure. Ils pourraient se contenter de la découverte de Nigfol, mais il avait promis bien plus que cela à Nino. Être un héros. Il fallait absolument trouver le moyen d'aller plus loin, de renverser le cours de cette guerre. Il désirait le faire seul, mais il savait que l'aide de ses camarades serait nécessaire. S'il pensait à cela, c'était car Walho lui avait tout avoué la veille au soir, sous la menace. Les Ombres, les artéfacts. Tout cela dépassait l'ampleur d'un simple conflit étatique. Trop profondément plongé dans ses interrogations, il ne vit Zia foncer vers lui et lui sauter dessus, le faisant presque tomber à la renverse. Alors qu'il reprenait son équilibre en retrouvant une position à peu près normale, l'adolescente éclata de rire.

-T'aurais vu la tête! Aussi surpris que lorsque je t'ai battu... rajouta-t-elle, affreusement cynique.

Le jeune homme aurait aimé pouvoir affirmé que cette défaite le laissait de marbre, mais il sentit tout de même le rouge lui monter aux joues. Les yeux fermés, avec son air le plus dédaigneux, il rétorqua:

-Tu comptes me rappeler ça jusqu'à la fin de mes jours, morveuse?

-Pas spécialement, mais c'est pas une mauvaise idée!

Llednar agrippa rapidement un des coussins et lui envoya en pleine figure. L'adolescente esquiva facilement le projectile en décalant ses épaules, puis le rattrapa en plein vol pour le renvoyer à l'expéditeur dans le même geste. Le rôdeur frappa à son tour leur nouveau jouet du poing, et parvint finalement à le faire atteindre sa cible initiale. Chose étonnante, il tira un grand sourire de cette réussite.

-Haha, bim! Ça fait un partout, morveuse!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: L'attaque   Mer 15 Fév - 21:14

Un sac lourd à la main, emmitouflée sous des fourrures et une épée à chaque coté, une jeune femme descendait de la cour du palais. Sa posture était fidèle à ce qu'elle ressentait. Elle se tenait droite et fière malgré les nombreux objets qui l'encombraient, et son visage reflétait une détermination sans faille. Peinant néanmoins à transporter ses affaires, elle devait s'arrêter à plusieurs reprises pour raffermir ses prises sur son sac. Elle était censée partir avant l'aube, mais elle avait finalement pris des libertés avec les ordres, afin de pouvoir dire adieu aux autres. Elle avait salué Llednar et Zia il y a quelques instants, ainsi que les autres un peu plus tôt dans la journée, leur souhaitant de bien s'amuser et de profiter de la vie pendant son absence. Elle n'avait néanmoins pu mettre la main sur Snori et Laly, qui restaient introuvables. Assez agacée, elle partit tout de même, consciente qu'elle ne pouvait faire attendre plus longtemps l'amiral qui allait la conduire le plus près possible du territoire ennemi. Elle eut la surprise de tomber nez à nez avec le prince en sortant.

- Snori, justement! Je te cherchais! Je voulais te dire au revoir... dit elle.

Elle sourit quand elle comprit que le jeune homme l'avait attendu dans le froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: L'attaque   Mer 15 Fév - 21:39

Avant même les premières lueurs du jour, Laly était déjà habillée et avait précipitamment quitté sa chambre. Durant la nuit et lors d'une énième insomnie, une idée lui avait traversé l'esprit, idée qui l'aiderait certainement à comprendre d'avantage le fonctionnement de Nigfol. Les mots de Melody avaient résonné dans son esprit, et même si la militaire devait être à présent loin du palais, ils avaient trouvé une certaine justesse dans l'esprit de la jeune femme. C'est ainsi que la révulseuse, dès six heures du matin, s'était plongée dans les ouvrages de la bibliothèque royale, à tourner furtivement les pages, à lire les moindres lignes concernant les artéfacts. Les yeux plissés par le manque de lumière, les cheveux relevés, elle mâchouillait nerveusement le cordon du col de sa chemise. Elle passait entre les allées, touchait du bout du doigt les tranches de toutes les œuvres pour lesquelles elle accordait un minimum d'intérêt. Les minutes passèrent à une vitesse ahurissante, tout comme les heures, mais les découvertes se révélaient bien trop minces. Lorsqu'elle tourna la tête vers la fenêtre, le soleil était presque à son zénith. Dans un soupir, elle s'affala sur une chaise en bois. Tout cela ne menait à rien, et Nigfol en était la preuve : elle ne s'était pas encore manifestée depuis la veille au soir. Tandis que ses mains en coupe retenait sa tête, l'expression du visage de Laly devint à la fois surpris et terrifié : Llednar. Aujourd'hui, ils devaient partir ensemble dans les alentours. Comment avait-elle pu oublier ? Refermant lourdement les quelques dizaines de livres face à elle, elle sortit en trombe de la bibliothèque.

Les pas de la jeune fille étaient pressés, ne sachant pas réellement où trouver son ami. Ce fut, comme souvent, par pur hasard qu'elle le croisa, accompagné de Zia. Voyant le bonne humeur régner, elle sourit et s'exclama :

- Eh bien, on ne s'ennuie pas ici ! Ça va vous deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'attaque   Mer 15 Fév - 21:48

Même si ce ne fut pas grand chose, Snori fut heureux d'entendre de la bouche de son amie qu'elle le cherchait. S'il était venu ici, c'était pour être sur de ne pas la louper, pensant qu'elle filerait en douce avant que le soleil se lève. Elle avait au moins la politesse de les saluer une dernière fois. Finalement, il était probable qu'elle leur accorde tout de même une certaine importance, chose dont chacun pouvait parfois douter vu la relative dureté de la capitaine.

-Ça tombe bien, moi aussi j'étais là pour ça! affirma-t-il non sans humour.

Un instant, il l'observa, constatant le nombre faramineux d'objets qu'elle transportait. Quelle que soit sa mission, il doutait sérieusement de la nécessité d'emporter un attirail complet, mais après tout, libre à elle d'agir comme bon lui entendait. À défaut d'entrevoir l'utilité de ces bagages, Snori pourrait au moins se rendre à la fois utile et galant, ce qui rentrait en compte dans ses deux objectifs. Le premier, sans doute commun à une bonne partie de leurs camarades, était de trouver sa place dans cette histoire, de pouvoir y participer, de ramener la paix dans leur pays. Quant au second objectif...

-Je t'accompagne jusqu'à la sortie. Besoin d'un coup de main? demanda-t-il en désignant les bagages.

La situation était comique, en prenant en compte le fait que Melody avait sans doute une force physique largement supérieure à celle de l'hériter. Llednar fut assez satisfait, pour sa part, de voir enfin arriver Laly. Il ne l'avait certes pas attendu longtemps et ne s'était pas ennuyé avec Zia, mais à ses yeux, la ponctualité demeurait une valeur importante. Encore étourdie par le coup de coussin reçu en pleine figure, la rouquine tenta, tout en titubant, de donner un coup sommaire au jeune homme, lequel la repoussa simplement en posant sa main sur son visage parsemé d'éphélides avant de la pousser sur le canapé, où elle s'écrasa sans retenue.

-On y va? demanda-t-il à la révulseuse.

-Vous allez où?!

Comme par enchantement, elle venait de retrouver toute son énergie. S'il se passait quelque chose ici, elle voulait absolument en être, d'autant que Llednar et Laly n'avaient que quelques années de plus qu'elle.

-Nulle part.

Elle lança son regard le plus apitoyant vers Laly, en lui accordant un petit sourire enfantin. De toute façon, elle le saurait tôt ou tard, mais elle tenait absolument à être mise au courant!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: L'attaque   Mer 15 Fév - 22:07

Laly n'avait pas spécialement mauvaise conscience à rembarrer quelqu'un, et même si la révulseuse appréçiait la jeune Zia, il était hors de question que ce tête à tête amical avec Llednar soit pollué par n'importe qui. Avec un sourire qui se voulait désolé, elle s'adressa à l'adolescente.

- On va hors du palais ... sans toi. Allez Llednar, on y va !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'attaque   Jeu 16 Fév - 18:15

L'hovoïte avait tendance à s'énerver très vite, ayant le sang chaud, encore plus lorsqu'on la rembarrait d'une façon si rude. Pourtant, cette fois-ci, malgré une certaine déception sur son visage, elle adressa un petit sourire complice aux deux jeunes. Certes, elle était curieuse, mais elle comprenait parfaitement qu'ils aient besoin de rester seuls, vu leur relation pour le moins ambiguë. En réalité, il n'y avait pas la moindre incertitude quant aux sentiments de Llednar, mais cela, elle n'en savait rien.

-Bon, d'accord. Amusez vous bien!

D'une démarche légère, elle repartit vers sa chambre, disparaissant bien vite du champ de vue de ses amis. Ceux-ci s'engagèrent dans les rues sinueuses de la capitale, le rôdeur guidant son amie vers l'une des portes Sud. Il savait que les espaces les plus verts se situaient par là-bas, à quelques dizaines de minutes de marche. Tous deux étant sportif, cette courte distance ne devrait causer aucun problème. Sur le chemin, Llednar commença à parler à son amie, entamant les sujets sensibles.

-Alors, que comptes du faire avec Nigfol vu que Melody n'est pas là?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: L'attaque   Jeu 16 Fév - 22:03

Oloren s'était levé au moment où Melody avait rejoint Snori. Elle avait trouvé des poils lupins un peu partout dans la chambre, et avait donc elle-même fait le ménage avant de prendre son bain. En sortant de la chambre, en chemise de nuit, elle tomba face à Zia. Elle aussi devenait très jolie au fur et à mesure. Son regard était plein d'énergie, et même de joie. En comparaison, Oloren semblait aussi nostalgique et triste qu'une tombe. Le pire étant que cela en devenait une habitude. Ses lèvres se rehaussèrent pour enfin laisser sortir des mots. Un besoin.

- Zia ? Tu veux pas me faire un câlin, s'il te plait ?

Ses yeux devinrent vite humides. Elle tomba à genoux devant son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Apocax
Critérium
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 20
Localisation : Là où il y a à manger. (Et du rhum!)

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 7:06

Feldryn avait passé une mauvaise nuit, une très mauvaise nuit. En se levant, il sortît de la chambre en silence et alla s'installer contre le mur, en face de la chambre où il avait rencontré Arawn. Il voulait des réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 9:20

De mémoire, jamais Oloren n'était venu vers elle pour lui demander quoi que ce soit. Il leur était arrivé de rire ensemble à quelques occasions, la plupart du temps à causes des bourdes d'Alix, mais l'éventuelle complicité entre elles restait à démontrer. Elle ne vit jamais non plus la fonceuse demander une attention quelconque, ou avoir l'air abattu. Lorsque Snori, Roche et Erlyn avaient été capturés, Zia avait paniqué, tandis que sa camarade avait gardé son sang froid, l'empêchant de faire n'importe quoi. Si elle lui avait demandé un service quelconque, elle aurait pu comprendre, mais un câlin, cela l'étonnait. Un peu gênée, la rouquine s'exécuta tout de même, se mettant à la hauteur d'Oloren et l'encerclant de ses bras, en lui caressant affectueusement le dos, sans trop savoir comment s'y prendre avec cette personne d'habitude si distante. Après quelques secondes, elle s'éloigna un peu, tout en gardant une main sur l'avant bras de l'adolescente. Elle plongea ses yeux d'un vert pâle dans les siens, et vit qu'elle était au bord des larmes.

-Qu'est-ce qu'y a?

La question fut posée avec toute la compassion, l'affection, mais aussi la curiosité dont Zia pouvait faire preuve. Si elle ne pouvait s’immiscer dans les affaires de Llednar ou Laly et qu'une nouvelle chance se présentait à elle, il fallait en profiter. À cet instant, l'hovoïte constata avec étonnement l'absence d'Alix. D'habitude, lorsqu'il se passait quelque chose, son amie était toujours là. Peut-être qu'elle sortait quelque part avec William, tout simplement. Et Walho? Le majordome arrivait en général constamment au bon moment, comme s'il avait eu un véritable don. Mais non, il n'y avait personne d'autres qu'elles ce matin, dans l'imposant salon réchauffé par un feu de cheminé sur le point de s'éteindre. L'état d'Oloren était sans doute lié au retour récent d'Erlyn. Depuis son arrivée, des tas de choses changeaient au palais: le départ de Melody, le comportement des larbins, la discrétion dont faisait preuve la suite du prince de Naikika. À ce propos, Zia aurait aimé pouvoir parler à Edward de Reydoran: ce garçon avait l'air d'une intelligence remarquable.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 11:05

Un couloir sombre. Une ambiance pesante et une insécurité constante. Un couloir sombre. Des cris, des portes qui claquent et des pas lourds. Un couloir sombre. Une silhouette noire, des armes, des explosions. Un souffle dans le creux de son coup, une lame brillante sous sa gorge. Des pulsions cardiaques semblables au bruit d'une horloge déréglée : tic, tac. Tic, tac. Tic ... tac.

Alix se réveilla en sursaut, des gouttes de sueur perlaient à son front. Posant instinctivement sa main sur sa poitrine, elle contempla sa chambre, l'air effaré : les rideaux, toujours fermés, laissait entrevoir un faible rayon lumineux, tandis que la pièce était bercée par l'obscurité. Le calme. La jeune fille soupira, à la fois de soulagement et de bien-être, et lorsqu'elle se rendit compte que cette horrible sensation n'était qu'un mauvais rêve, elle n'eut d'autre réaction que celle de pleurer l'espace de quelques secondes. Passant une robe de chambre en coton vert pâle et des énormes chaussons à ses pieds, elle sortit de la pièce, éblouie par la lumière violente du couloir. En déambulant, le visage creusé par la mauvaise nuit qu'elle venait de passer, elle croisa le chemin de Zia et d'Oloren. Sans remarquer la visible tristesse de la fonceuse, elle bailla longuement et fit un signe de la main à ses amies.

- Coucou. Bien dormi ?

Quant à Laly, elle avait presque été étonnée de la réaction assez mature de Zia. Elle s'était attendue à une moue boudeuse ou à une certaine insistance de la part de la jeune fille, mais elle s'était apparemment trompée. Tandis qu'ils vagabondaient, avec Llednar, dans la périphérie de Nora, la révulseuse se sentit soudainement revivre. Loin de la population, avec quelqu'un qu'elle appréciait. Quelque part, ces moments auraient pu se qualifier de parfaits. D'abord surprise par la question du rôdeur, elle répondit sereinement.

- Hier soir, je suis allée rendre visite à Melody. Elle m'a fait comprendre que je n'étais clairement pas au maximum de mes capacités pour une raison simple : je ne me sers pas de Nigfol au quotidien. Il faudrait vraiment que je prenne le taureau par les cornes, si je peux m'exprimer ainsi, et mettre un peu d'eau dans mon vin. Puis, Nigfol ne doit pas être si difficile à vivre après tout ...

En ce qui concernait la dernière phrase, elle n'y croyait qu'à moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 12:50

Encombrée de toutes part, Melody accepta avec plaisir la proposition du nouveau roi, tout en s'inquiétant du fait qu'il se ballade ainsi dans les rues de Nora sans aucune protection. Dans le pire des cas, la jeune femme était équipée de Belwur, et Snori était un combattant hors pair. Ils n'auraient aucun mal à repousser d'éventuels agresseurs. La capitaine gardait un extrêmement mauvais souvenir de l'attaque des serpents de la nuit en plein coeur de la ville. Heureusement, la sécurité avait été renforcée à Nora, et un contrôle très stricte était fait! Il semblait bien improbable que ce genre d'évènements se reproduise un jour... Reportant son attention sur le prince, la jeune femme demanda :

- Qu'est ce qui t'as fait abandonner ton poste de "roi dirigeant"?

Cette question semblait bien abrupte, mais elle n'avait pas de temps à perdre en préliminaires, et ils n'avaient pas abordés ce sujet depuis qu'il avait lâché ses fonctions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 16:58

Snori et son amie se dirigeaient d'un pas lent vers la sortie de la ville, bien plus qu'à l'accoutumée, à cause de cette volonté de rester ensemble encore le plus longtemps possible. La question de Melody lui fit immédiatement repenser à cette époque si proche durant laquelle il s'éloignait de ses compagnons pour s'adonner à la vie politique, découvrant le gout amer des discours vitreux, ou les multiples fourberies utilisées pour que des alliés puissent tomber d'accord. Tous ces éléments l'avaient profondément dégoûtés, mais outre cela, c'était simplement par ses remarques à elle qu'il avait décidé d'abandonner.

-Oh, tu sais, ce monde est parfait pour des gens comme Irwan ou Omer, mais ça ne me sied pas. Je préfère largement la ferveur des champs de batailles ou l'odeur pestilentielle des rues les plus malsaines à l'ambiance de la grande salle de réunion! Et puis, j'ai encore beaucoup à apprendre. Un jour, je serais peut-être prêt, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. Je préfère rester avec Zia et Llednar. On se prépare ensemble, comme ça, quand je remonterais au pouvoir, ils pourront m'épauler. C'est bien plus drôle d'être plusieurs, tu ne penses pas?

Il faisait allusion au fait que Melody parte en mission sans le support d'aucun d'entre eux, malgré l'insistance dont chacun avait fait preuve lors du dîner de la veille. Il fallait néanmoins se rendre à l'évidence: vu sa puissance démentielle, un compagnon ne serait, pour la porteuse de Belwur, qu'une simple gène. Pourtant, l'appui de l'artéfact serait-il suffisant? Si elle se faisait tuer, que leur resterait-il derrière? Qui pourrait montrer à Laly la façon de se servir de son dû? Une chose était sure, la vie de la capitaine valait bien plus que celle d'une grande partie de l'armée oranienne.

Tout en parlant, Llednar et Laly marchèrent pour leur part à vive allure, se retrouvant très vite dans des grands espaces dénués de la moindre habitation, présentant uniquement de grandes plaines vertes dans lesquelles étaient parsemées des lambeaux de forêts accompagnés d'impressionant rochers, le tout dans une splendide pente leur accordant un merveilleux panorama sur la mer, brillant d'un bleu particulièrement étincelant ce jour-ci. Le rôdeur ne put s’empêcher de tirer une moue à l'entente du plan de son amie. Utiliser plus ses pouvoirs, tout simplement. Il n'y connaissait rien en artéfact, mais il avait bien vu que Nigfol n'était pas comme Belwur. Elle n'attendait pas des effusions de sang ou des défis morbides pour accorder sa puissance à sa porteuse. Elle désirait plutôt de l’attention, de la compréhension, ou tout simplement de l'amitié. Il se trompait peut-être, mais il lui avait semblé que Nigfol était une adolescente somme toute banale.

-À mon avis, il n'y a pas qu'elle qui soit difficile, fit-il remarquer avec un sourire en coin.

Il s'attendait déjà à une réplique de la révulseuse, se préparant éventuellement à prendre un petit coup, mais cela serait sans doute amusant. En cet instant, l'endroit leur appartenait. Personne ne viendrait les y déranger; même Zia avait renoncé à la tâche. Il lui semblait, à ce propos, que la morveuse fêterait ses quinze ans le lendemain. De tout temps, Llednar disposait d'une grande mémoire. Il était donc persuadé de ne pas faire erreur.

-Bon, plus sérieusement. Tu as prévu quelque chose pour demain?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 17:01

Oloren avait commencé à pleurer dans les bras de Zia. Trop de chose se passaient en peu de temps, et finalement pas assez, elle recevait beaucoup d'attention, et en fait si peu. La jeune fille était simplement surpassée par toute la situation ... Comme un bébé, elle pleurait parce qu'elle avait besoin de pleurer, en fait.


Ce fut Erlyn qui ouvrit la porte. Quand il trouva Feldryn, il la referma. Il ressorti deux minutes plus tard.

- Si tu cherches Arawn, il dort sur le saule du jardin supérieur, dit-il simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Apocax
Critérium
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 20
Localisation : Là où il y a à manger. (Et du rhum!)

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 18:28

Feldryn se leva et partit en silence, après avoir remercié rapidement Oloren, vers le jardin supérieur. Quand il le trouva enfin, il courut vers le saule, sauta dessus et grimpa avec une agilité étonnante jusqu'à apercevoir Arawn:

-Excuse-moi, j'ai quelques questions, t'as une ou deux minutes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 18:37

Arawn jeta un regard dédaigneux au garçon. Lorsqu'il se voulait intimidant, il avait les yeux jaunes. Et ça marchait. C'était le cas vis-à-vis du jeune homme. Du haut du saule, installé entre trois branches, il répondit simplement.

- Je n'ai aucune minute. Le temps ne m'appartient pas. Poses tes questions. Rapidement.

Quatre phrase et l'ambiance était déjà plombée. Le maître-loup se fichait de l'avis qu'il donnait à autrui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Apocax
Critérium
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 20
Localisation : Là où il y a à manger. (Et du rhum!)

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 19:00

Feldryn n'appréciait pas qu'on lui parle de cette manière mais la curiosité prit le dessus, une fois de plus:

-Quand est-ce que vous allez m'expliquer ce qu'est précisément le Loup? Et en quoi va consister mon entraînement?

Il s'accroupît sur une branche au dessus d'Arawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 19:38

Arawn, en voyant dans les yeux du jeune homme qu'il était sérieux, claqua une main sur son front et explosa de rire ... Un rire peu engageant. Une fois calmé, il ferma les yeux et sourit en répondant au jeune homme.

- Ce qu'est précisément le Loup ... Celle-là c'est la meilleure. Le Loup, c'est ce qui fait que tu as mis Oloren en danger de mort, cette nuit. Cela importe peu, car je suis persuadé qu'elle aurait trouvé une artère à te couper, mais peu importe. Le Loup ... C'est le véritable nom d'une légende maléfique que l'on conte au jeune enfants pour qu'ils aillent au lit rapidement. Technique qui ne marche pas bien puisque, terrorisé, le môme ne dort quasiment pas, persuadé qu'un homme loup viendra le dévorer pendant la nuit ...

Le sourire d'Arawn disparût, et il prit un air grave en s'adressant au jeune homme.

- Autrefois, j'ai rendu cette légende réalité. Et c'est ce qui risque de t'arriver aussi. Tu voulais savoir ce qu'était exactement le Loup ? Et bien tu verra ce soir. A la pleine lune.

Le maître loup se tourna sur son flanc pour continuer sa sieste, conscient qu'il venait probablement de traumatiser Feldryn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Apocax
Critérium
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 20
Localisation : Là où il y a à manger. (Et du rhum!)

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 21:32

Feldryn réfléchît rapidement. Alors sa fuite était justifiée... Il ferait probablement de même ce soir, il ne connaissait pas encore les autres membres de cette "équipe" mais ne voulait mettre personne en danger, même des inconnus. Il faudrait qu'il pense à demander à Erlyn si il pouvait changer de chambre et qu'il rencontre le reste des membres. Il retourna dans sa chambre, prépara ses affaires en vitesse et se rendît au salon. Il ésperait juste que les autres habitants du palais ne le prendraient pas pour un intrus et n'essaieraient de l'arrêter... ou pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: L'attaque   Ven 17 Fév - 21:41

- Tu sais, je n'ai pas vraiment le choix... Je ne veux pas vous mettre en danger, toi et les autres... Et tu ferais un très bon dirigeant. Souviens toi la première fois où tu as pris la parole en réunion. Tu leur a tous rabattu le caquet, et cela en quelques mots... Le contenu n'était peut être pas là, mais la forme était la bonne.

C'était une des convictions profondes de la jeune femme. Un jour, Snori Pendragon se révélerait comme une figure politique imposante. Quand il se serait mis du plomb dans la tête!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: L'attaque   Sam 18 Fév - 11:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'attaque   Sam 18 Fév - 18:36

Llednar s’apprêtait à lancer une réplique bien cynique quant à la crainte phobique de sa camarade, mais une silhouette attira son attention au loin. Il s’en doutait un peu depuis quelques minutes, et en était désormais absolument sur : quelqu’un les suivait depuis Nora. Il porta naturellement sa main à sa ceinture, à laquelle une dague restait toujours accrochée, au cas où. Avec la si précieuse révulseuse à ses côtés, il devait se montrer plus prudent que jamais. Il scruta rapidement l’horizon sans donner la moindre explication à son amie, puis lui murmura, quelques secondes plus tard :

-J’espère que tu as Nigfol sur toi, parce qu’on n’est pas seuls.

Leur éventuel ennemi passa de nouveau, près d'un rocher. Il se déplaçait avec une agilité hors norme, prouvant à elle seul qu'il n'était pas n'importe qui. Ses vêtements sombres, que le rôdeur avait pu distinguer pendant une fraction de seconde, composaient une tenue typique d'un certain genre de mercenaires: les tueurs à gages. Nul doute que dans leur milieu, la tête de Laly devait avoir un sacré prix. S'il n'était qu'un, cela ne poserait de toute façon aucun problème; sauf qu'un autre homme suivit le premier, laissant par son apparition couler une sueur froide sur le front de Llednar. À présent, il espérait sincèrement que la révulseuse ait autant progressé que lui, sans quoi ils seraient dans un sacré pétrin.

-Il est temps de nous montrer ce que tu sais faire, dit-il à son adresse.

Il tira son arme, se mettant dans une position signalant clairement à ses ennemis qu'ils étaient repérés, quand soudain, il vit une crinière bien familière. Aucun doute. Près de la porte de la ville, se dirigeant vers eux à grands bonds, ce ne pouvait être personne d'autre que Zia. L'adolescente avait affectivement quitté Oloren en la laissant aux soins d'Alix, afin de ne pas perdre de vue Laly, qu'elle décida de suivre malgré le refus de cette dernière. Après tout, se faire discrète les gênerait encore plus lorsqu'ils découvriraient sa ruse, ce qui l'amuserait énormément. En voyant arriver l'hovoïte, l'un des hommes en noir fonça vers elle. Bientôt, Llednar, comprenant que sa cadette n'avait pas aperçu le danger, engagea sa course à son tour.

-Surtout, tu restes là! lança-t-il à Laly avant d'accélérer.

Zia était une formidable combattante, autrement plus douée que lui, mais Llednar ne pouvait se résoudre à laisser une enfant d'une quinzaine d'année affronter seul quelqu'un qui semblait être un assassin confirmé.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: L'attaque   Dim 19 Fév - 11:18

Laly n'était pas quelqu'un qui se laissait facilement distraire par ses émotions. Un ennemi était là, un ennemi qui voulait Nigfol, et qui voulait très probablement aussi la tuer. Sa bonne humeur faisait à présent place à une attention particulière et à un visage fermé. Elle n'avait pas pu placer le moindre mot que son ami était déjà parti à la recherche de Zia qui les avait suivis. Aux vues de la situation et dans un autre contexte, la révulseuse lui en aurait voulu et se serait fait un plaisir de lui passer un savon, mais l'enjeu était trop important à présent : Nigfol était son bien, ils avaient remué ciel et terre pour l'obtenir et qu'elle soit volée de cette manière stupide n'était pas envisageable.

- J'espère que t'es là, parce qu'on a du pain sur la planche ... dit-elle en chuchotant, sans quitter des yeux les alentours.

Nigfol, à son habitude, sortit en trombe du bracelet, l'air boudeur.

- Ah, je vois ... Tu n'es gentille avec moi que quand tu en as besoin ... Pfff, sais-tu au moins que si je voulais, je pourrais totalement te laisser tomber là ? Qu'il suffirait juste que je n'en ai pas envie pour que tu finisse en cochon grillé, et que ...

- Ferme ton clapet et aide moi ! Tu auras tout le temps de me faire des reproches après, mais pas maintenant !

Après ce ridicule mais habituel enfantillage, l'avatar disparut, laissant place à l'imposant appareillage sur la main gauche de Laly. La jeune femme, quelque peu soulagée, lâcha un "merci" à l'attention de l'artéfact. En place sur ses appuis, elle attendait patiemment que son adversaire se manifeste enfin : elle était prête, gardant en mémoire les précieux entraînements et conseils de Melody. Lorsque soudainement, une silhouette inconnue apparut à quelques mètres d'elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: L'attaque   Dim 19 Fév - 20:37

Comme tous les matins, Kellue Dovlass s'était levée à l'aube, avant de vérifier que son coffre était bien fermé, puis d'aller faire un tour en ville. La conseillère d'Edward se fondait parfaitement dans la foule oranienne. En règle générale, elle ne passait pas innaperçu avec ses longs habits d'aristocrates, mais la capitale de la culture portait bien son nom. Ainsi, les habitants de la cité cosmopolite ne s'étonnaient plus de rien. La trentenaire comptait se rendre vers les ports, afin de saluer brièvement la capitaine Jennsen, mais au moment où elle s'engageait sur l'une des routes principales, un étrange sentiment l'envahit. C'était une sensation à la fois unique et très familière, quelque chose qu'elle ne ressentait qu'à de très rares occurrences. Si quelqu'un d'autre possédait cette force, il fallait absolument savoir de qui il s'agissait.

-Eh, poussez vous de là!

Un homme visiblement pressé venait de bousculer sauvagement la parleuse, laquelle était immobile en plein milieu de la rue, le regard vide. Lorsque le badaud poussa une seconde fois ses mains sur ses épaules pour la pousser, elle lui fit une clé de bras parfaitement maîtrisée avant de le jeter au sol tel un détritus indigne des poubelles. S'en suivit une légère vague d’insurrection de la part des passants, mais la combattante repartait déjà au pas de course, s'attirant les regards noirs de tous ceux qu'elle croisait; néanmoins, personne n'osait se dresser sur son chemin. L'homme resté au sol, pour sa part, tremblait légèrement. Un instant, il avait cru percevoir des minuscules crocs jaillissants de la bouche de Kellue. Cinq minutes plus tard, cette dernière ouvrait la porte du jardin et tomba face à Arawn, le mystérieux compagnon d'Erlyn dont elle avait légèrement entendu parler. Aucun doute, il était la source de cet étrange ressenti de toute à l'heure.

-Vous...vous n'êtes pas n'importe qui, n'est-ce pas? demanda-t-elle.

Feldryn venait tout juste d'arriver dans le salon que Walho s'y retrouva comme par enchantement, sortant d'un couloir dont les résidents du palais ne soupçonnaient sans doute pas l'existence. Il observa un instant Alix et Oloren. La petite aux cheveux roses avait l'air bien maussade ce matin, mais ces histoires ne concernaient pas le majordome. Si le besoin se faisait sentir, il serait toujours à l'écoute de n'importe qui car cela faisait partie de son devoir, pourtant il n'irait jamais demander de lui même ce qui n'allait pas. Il observait simplement le jeune homme présent dans la salle, un parfait inconnu à ses yeux. Vu sa dégaine, il n'avait en tout cas rien à faire ici. Les mains dans le dos, il s'avança à pas lents vers lui, en le regardant sévèrement. Aux détours des couloirs, des gardes se tenaient déjà prêts à intervenir en faveur de l'expulseur si les choses tournaient mal.

-Excusez moi, jeune homme, je peux vous demander ce que vous faites ici?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocax
Critérium
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 20
Localisation : Là où il y a à manger. (Et du rhum!)

MessageSujet: Re: L'attaque   Lun 20 Fév - 8:50

Feldryn inspecta rapidement Walho, sans comprendre d'où il sortait. Il regarda rapidement autour de lui.Étrange, on aurait dit que les gardes se préparaient à combattre. Feldryn comprît que ce serait surement contre lui et répondit sur un ton détaché:

-Je m'appelle Feldryn, je suis ici car Arawn va m'apprendre quelque trucs... Je crois qu'on peut dire que je suis, en gros, son apprenti. Et je n'ai aucune mauvaise intentions.

Il insista sur la derniére phrase, espérant que ca jouerait en sa faveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: L'attaque   Lun 20 Fév - 12:58

Couvert de tertre et d'herbes, un homme rampait vers Laly. Dans son domaine, il était sans doute le plus compétent de tout Valato. Même le rôdeur était passé devant lui sans le voir. D'ailleurs, son départ était une aubaine. Avançant centimètres par centimètres, il se trouvait maintenant à a peine un mètre de la jeune femme. Inès Vrag regardait les alentours, inquiète, tout en parlant à son artéfact. Attendant que ses deux adversaires lui tournent le dos, il dégaina lentement son poignard. Sautant spontanément sur "Laly Cabrera", il entoura le cou de la jeune femme avec un mince et solide corde. Nigfol se tourna vite vers l'agresseur, mais il était déjà trop tard. La fille du leader Nailikan suffoquait, son visage prenait des teintes rouges inquiétantes. L’assommant d'un coup de poing, il la laissa tomber à terre, tandis que ses camarades fonçaient vers le corps inanimé. L'homme "invisible", toujours couvert de boue, se hâta de retirer le bracelet de Laly. Cette partie de la mission était un succès.


A une centaine de mètres de là, un autre serpent de la nuit se décida d'intercepter la nouvelle arrivante. Ils l'avaient identifié très vite. Zia Fambriel, appartenant à la très renommée et influente famille Fambriel. Elle était portée disparue depuis plusieurs mois. Il était bien évidement hors de question de la tuer, mais la laisser assister au kidnapping d'Inès Vrag serait une erreur digne de débutants... Face à cette arrivée impromptue, l'officier dirigeante de la mission prit une initiative.

- Tuez le rôdeur, mais laissez la en vie murmura t-elle. Si nous la ramenons à sa famille, cela apaisera les tensions entre Nailika et Hovo.

Très vite, trois hommes habillés en noir se déployèrent autour de la rouquine, de longues épées dégainées et menaçantes en direction de la gamine. D'autres unités s'interposèrent entre Llednar et Zia. Ils étaient condamnés!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attaque   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'attaque
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Test] Survivrez-vous à une attaque de Zombies ?
» [Publication] Quand le crayon attaque.
» EPV : L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE - YODA
» Contre-attaque à Carentan !
» Attaque - 1956

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: