Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Mer 18 Juil - 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 Nouvelle année.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 5 Fév - 21:22

Alix sourit à pleine dents.

- Mais si Zia, souviens toi ! C'est Roquette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 5 Fév - 21:33

Se demandant si la bévue était volontaire, Habeth sentit son sourire se crisper. Toutefois, elle refusait de rater une occasion pareille de se lier avec un ou deux membres du groupe: la solitude lui pesait plus qu'elle n'aurait su l'imaginer et, de plus, ces deux adolescentes étaient plus ou moins de son âge.

"C'est Habeth", rectifia l'intéressée en ajoutant aussitôt, désignant les morceaux de vases jonchant le sol:"Excusez-moi de vous déranger, est-ce que vous sauriez par hasard où... heu , ajouta-t-elle, avisant Alix qui saisissait un tesson de vase de manière dangereuse:"Vous voulez un coup de main ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 17:58

Roquette? Zia ne se souvenait plus du nom de la jeune femme, mais restait persuadée qu'Alix faisait fausse route. La principale intéressée se dépêcha de corriger cette erreur, puis de leur proposer son aide de façon sympathique, mais visiblement non-volontaire. Le fait qu'elle ne se présente pas à eux durant trois semaines puis qu'elle revienne de façon si soudaine constituait à lui seul la preuve qu'Habeth cherchait quelque chose en particulier. N'ayant pas le courage de se perdre dans des formalités avec une femme pour laquelle elle ne ressentait absolument rien d'autre que de l’indifférence, Zia lui demanda:

-Non, t'inquiètes pas, ça ira. Tu voulais savoir où se trouve quoi?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 18:07

De plus en plus déstabilisée par le comportement nonchalant de son interlocutrice, Habeth laissa se passer quelques secondes avant de se reprendre. Certes, elles ne se connaissaient guère, mais elle ne lui avait rien fait pour que cette enfant la traite avec autant de dédain. Vexée, eut le plus grand mal à faire en sorte que sa voix reste amène et joviale.

"Le Prince Snori. J'ai un petit service à lui demander. Vous savez où il se trouve ? Oh, bien sûr, je ne voudrais surtout pas vous importuner...
" D'autant plus que vous m'avez l'air très empressée de vous trancher les doigts", pensa-t-elle en son fort intérieur. Mais elle n'afficha qu'un sourire avenant, et attendit une quelconque réponse, se préparant déjà à se faire rembarrer pour la seconde fois. Ce n'était décidément pas une bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 18:14

Vu le rictus sur le visage d'Habeth, elle n'était visiblement pas pleinement satisfaite de la réaction de Zia. Il lui semblait pourtant tout à fait normal de traiter avec une certaine indifférence une personne dont elle ne savait rien, ce qui allait d’ailleurs à l'encontre des valeurs hovoïtes traditionnelles, mais ne comprenait pas dans tous les cas la certaine aigreur dont son interlocutrice faisait preuve. Lui répondant avec un sourire qu'elle voulait le plus sincère possible, elle lui dit:

-Snori doit encore être dans la salle d'entraînement. Je peux t'y emmener si tu veux!

Elle ne doutait pas du sens de l'orientation de sa camarade, loin de là, mais désirait simplement créer une quelconque proximité avec elle, pour que les deux jeunes femmes ne se séparent pas sur un premier contact aussi mauvais. Ce serait une occasion, assez courte certes, mais une occasion tout de même de parler à tête reposée. L'adolescente aurait bien aimé donner une bonne image d'elle même, bien que ce ne soit pas la meilleure période pour cela.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 18:28

Alix fut, dans un premier temps, gênée de son erreur, puis se décrispa : après tout, Zia commençait certainement à être habituée à ses bourdes quotidiennes. Alors qu'elle allait demander à la dite Habeth plus ample d'informations sur son identité et sur sa vie personnelle en général, la rouquine proposa de l'accompagner à la salle d'entraînement. Un sentiment étrange de curiosité et d'amitié pour la jeune femme résonnait en la tapissière, si bien qu'elle se décida elle aussi à partir à la recherche du roi Pendragon. En se levant du lit, elle dit d'un air enjoué :

- Moi aussi je viens ! Euh, attendez ...

Son regard se posa sur le débris coupants jonchant le plancher. Était-ce bien moral de les laisser là, aux vues de tous ? Évidemment non. D'un mouvement de pied élégant et innocent, elle dissimula les morceaux du vase sous l'épais tapis. Disparus. Alix ne pouvait pas cacher sa fierté d'avoir eu une idée aussi brillante.

- Voilà, on peut y aller maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 19:14

Alors que les filles s'apprêtaient à accompagner la nouvelle arrivante, Kellue se trouvait déjà une chambre inoccupée. Personne ne lui avait donné l'autorisation de venir s'y installer, mais cela ne l’empêcherait pas de le faire: lorsque les centres décisionnels pensaient trop lentement, mieux valait prendre les initiatives de soi-même. Après avoir vérifié une énième fois, et ce d'une façon des plus inutiles, si son coffre contenait bien son précieux bien. Oui, le vêtement se trouvait bien là, enroulé au fond de sa prison d'acier, semblait la supplier. Elle fourra toutes ses affaires dans un placard, puis s'engagea dans les divers couloirs du palais, les poings serrés, la démarche certaine. En attendant d'être envoyés pour une quelconque mission, que pourrait-elle bien faire dans cette splendide résidence? Plutôt que de tourner en rond, elle se mit à la recherche d'Edward, avide de connaître les réactions de son jeune maître quant à la réunion avec les dirigeants oraniens et luuwriens.

Après plusieurs minutes infructueuse, elle finit par le trouver dans les jardins. En arrivant jusque là, elle avait croisé un homme dont l'allure ne lui était que trop familière: il s'agissait sans le moindre doute d'Erlyn Ehlkaÿd. Bien qu'elle ne l'eut jamais rencontré, Kellue avait tellement entendu parler de ce criminel dit exceptionnel qu'elle pouvait à présent le reconnaître au premier coup d'œil. Orion leur parlait de lui depuis déjà plusieurs semaines, le définissant comme un porteur des plus dignes, apte à comprendre leur credo, bien plus qu'Inès Vrag. À première vue, elle ne lui trouvait absolument rien de fantastique, mais peut-être que leur compagnon hovoïte observait le grand frère d'Oloren depuis bien longtemps. Vu ses talents multiples, cette possibilité n'étonnait même pas Kellue, qui se promit d'aller demander ce qu'il en était à Walho le plus vite possible. Elle devait également lui parler de Melody, mais ne se doutait pas que le majordome avait déjà engagé la conversation avec les deux autres porteuses.

Se tirant elle-même de ses réflexions, elle entreprit de faire un léger salut face à son maître. En vérité, elle savait parfaitement qu'Edward tolérerait aisément qu'elle le traite en simple ami, mais son sens de l'honneur et sa dévotion la forçaient à conserver un aspect formel. Qui plus est, la présence possible de la mère de l'héritier gênait légèrement la trentenaire. Cette femme, froide, avide de pouvoir, ne donnait que des frissons à Kellue. Elle était bien contente de savoir que ce serait son fils qui monterait sur le trône, et non pas cette vieille chouette. Après tout, si elle conseillait l'héritier depuis si longtemps tout en veillant sur lui, c'était bien pour lui éviter de se faire manipuler par des hommes et femmes sans scrupules.

-Oh, Edward. Comment vas-tu? Es-tu satisfait de ce qu'il s'est dit durant cette entrevue?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 19:23

Edward resta d'abord silencieux, puis il répondit à la parleuse, après quelques hésitations.

- Dans les apparences, ils me donneront ce que je veux si je leur fournit mon aide. Dans la pratique, ni eux ni moi ne nous faisons confiance. Le président Luuwrien préférerait me voir la tête sur une pique, plutôt que de me donner le pouvoir à Nailika. Et on sait que c'est généralement Luuwr qui décide. J'espère qu'ils comprendront qu'ils n'ont pas d'autre choix que de m'aider, si ils veulent la paix en Valato...


Le garçon se mura de nouveau dans son silence, puis reprit :

- Et toi, qu'en penses tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 19:32

Depuis qu'elle le connaissait, les avis politiques de Kellue s'approchaient de plus en plus de ceux d'Edward. Elle était effectivement d'accord pour dire qu'Omer Gueldre ne faisait absolument pas confiance en eux, cela se voyait sur son visage. Irwan Knell, en revanche, bien que semblant plus réticent par le nombre de ses questions, avait au moins le mérite d'accorder une certaine importance à l'éventuelle aide apportée par la famille Reydoran. Lorsque l'adolescent prit une petite pause dans son discours avant de lui demander son avis, la trentenaire ne put retenir un léger sourire. Décidément, ce gamin était très attachant.

-Nous devons simplement attendre et observer pour le moment. Edward, je sais que ton trône est très important, mais tu devrais penser à toi. Que veux-tu réellement, outre un simple titre? Il y a bien des moyens différents d'être heureux.

Répandre la paix? Dominer? Se sentir aimé, craint? Bien sur, pour un enfant élevé dans une famille royale déchue, le trône semblait être la récompense ultime, mais outre les passassions diverses de pouvoirs, c'était surtout pour Edward que Kellue était là. En tant qu'adolescent atypique de par sa lignée, il lui serait très difficile de trouver un équilibre au cours de sa vie; en l'aidant pour tout ce dont il aurait besoin, en partageant son expérience de vie ou en répondant à la moindre de ses questions, elle espérait pouvoir l'aider à trouver le bonheur, ni plus ni moins, même si cela devait signifier perdre Nailika.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 19:54

- Ce n'est pas "Moi", qui importe dit-il avec une moue assez dépitée. Nailika a besoin de quelqu'un pour la guider, et ce n'est certainement pas Igole qui pourra le faire. Pour l'instant, avec la revanche qu'il inflige à Luuwr, il satisfait les revanchards de la grande guerre. Mais lorsqu'il aura remporté, il installera sans doute une terrible dictature. C'est ce que nous devons empêcher. Je commence à me demander si je ne devrais pas prendre contact avec lui. Malheureusement, un tel geste aurait comme effets pervers de me rendre ennemi aux yeux de nos soit disant alliés...

Le prince jeta une touffe d'herbe fraîchement arrachée devant lui. Il détestait se trouver dans une situation tel que celle ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 20:02

Lorsque les jeunes filles lui proposèrent gentiment de l'accompagner chercher Snori, Habeth s'en voulu d'avoir été si aigre. Bien sûr, les dernières semaines avaient été pour elle un calvaire, et elles gîtaient au palais! Il y avait de quoi se morfondre, mais ce n'était pas une raison pour être désagréable pour autant. Elle n'avait rejoint leur groupe que très peu de temps avant que toute cette histoire d'Artefact se termine, alors que les deux adolescentes participaient déjà activement à cette quête depuis belle lurette. C'était sa faute si elle ne s'était pas lié avec les membres de l'équipe, et à personne d'autre. Aujourd'hui, il était temps que les choses changent. Combien de mois encore pourrait-elle rester seule, sauvage comme un lynx dans les bois ? Ce comportement était puérile, et indigne d'elle. Son mentor aurait eu honte de ses actes lâches et stupides, elle en avait conscience.
Cette révélation fit s'envoler un poids des épaules d'Habeth, et un sourire sincère étira sa bouche quand elle accepta la proposition des deux filles. Elles se retrouvèrent bientôt dans les couloirs richement décorés, et les piaillements d'Alix meublaient le léger silence qui s'était installé. Sans trop savoir pourquoi, Habeth se retrouva tout à coup à raconter ce qu'elle avait fait durant le mois écoulé, ses errances (la plupart du temps nocturnes) dans les rues de Nora, sa bourse qui s’amenuisait dangereusement, le rouleau à pâtisserie de l'aubergiste, son arc préféré pris en otage par cette grosse femme grippe-sous que personne n'aimait.

"Je suis sincèrement désolée si j'ai pu paraître désagréable, tout à l'heure. Ce n'était pas mon intention, ajouta-t-elle, un peu gênée malgré tout de se livrer ainsi à des presque inconnues.Cela peut paraître paradoxal pour une soldate, mais je crois que les gens me font un peu peur. Je ne sais jamais comment leur parler."
Et comme cette dernière déclaration lui paraissait comique, elle se mit à rire, ce qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 20:24

Zia écoutait avec attention les dires de la jeune femme, la trouvant au final vraiment sympathique, regrettant presque de ne pas l'avoir connu plus tôt. Elle ne connaissait pas son âge mais pensait qu'elle n'avait pas plus de dix-neuf ans, ce qui était relativement tôt pour s'engager dans l'armée, d'autant que sa constitution n'était pas des plus appropriée pour les travaux militaires. Outre cet aspect, les nombreuses anecdotes contées par leur interlocutrice avaient le mérite de faire largement sourire l'adolescente, laquelle se réjouissait de découvrir de nouveaux visages. Les soucis exposés par Habeth devaient sans doute être commun à la grande majorité des jeunes personnes, ce qui rendait le débat somme toute assez vivant.

-J'avais le même problème avant! affirma la rouquine. En fait, mieux vaut foncer dans le tas sans se poser de questions, comme pour la castagne.

Elle s'amusait à se présenter comme une oratrice aguerrie, mais savait pertinemment que ses dires étaient infondés. Que ce soit dans le domaine social ou guerrier, ses divers mentors -Snori et Melody tout particulièrement- lui avaient bien fait comprendre qu'il valait mieux réfléchir avant d'agir. Au bout de quelques minutes, le petit trio arriva devant la porte à double battant de la salle d'entraînement, tout aussi spacieuse que tous les dédales innombrables de ce majestueux palais. Zia posa la main sur l'une des poignées, puis eut un très léger mouvement de recul qui la fit elle-même rire. Elle se demandait simplement comment réagirait son maître en voyant arriver cette jeune femme mine de rien assez séduisante. Enfin, d'un geste familier, elle ouvrit la porte d'un coup sec. Le roi se trouvait bien là, faisant quelques moulinets avec une épée sans réelle conviction, uniquement pour faire passer le temps en attendant les prochains évènement intéressants.

-Eh, grosse larve puante! Y'a quelqu'un qui voulait te voir!

Snori se retourna et lança un grand sourire à son élève préférée. Il était vraiment heureux de la voir retrouver un bon caractère, bien que cela signifiait qu'ils devraient la supporter lorsqu'elle redeviendrait fourbe, comme autrefois.

-Et à qui ais-je l'honneur, immonde petite limace?

Pour toute réponse, Zia s’effaça légèrement, laissant apparaître Habeth. Snori l'observa un instant, incrédule, avant de se souvenir enfin de l'existence de cette jeune femme. Cela n'était pas très flatteur, mais il avait totalement oublié sa présence à la fin de leur périple, puis avait fini par tirer une croix sur elle une fois arrivés à Nora.

Kellue tira une moue tout aussi ambiguë que celle d'Edward. Elle comprenait parfaitement sa volonté de faire en sorte que Nailika ait une belle destinée, mais il ne percevait pas l'essence de ses propos. Il s'exprimait via de longues phrases, dites sous le coup d'une ferveur incontrôlable, amplifiée par la fatigue, à moins que ce ne soit du stress. Se voulant rassurante, la parleuse posa une main fraternelle sur son épaule, et lui accorda un léger sourire, car les méthodes pédagogiques les plus joyeuses demeuraient les plus efficaces.

-Edward, quoi que tu en dises, ce qui est le plus important, c'est ce que tu veux toi. Si la quête de ton bonheur nécessite que tu abandonne tes valeurs les plus importantes, tu ne devrais pas hésiter. Je sais que ce n'est sans doute pas le moment pour en parler, mais pense à reconsidérer ton statut. Les adolescents normaux sont tout à fait heureux.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 20:37

- Je sais que tu dis cela pour mon bien, Kellue. Mais trop de mes prédécesseurs ont pensés à eux avant de penser à Nailika. Et regarde où cela nous a mené? Je dois me battre coûte que coûte pour la paix. Après, peut être me reposerais je...

L'adolescent se mura ensuite dans son silence. Il n'avait pas envie de revenir sur ce sujet avec sa seule amie. Il avait besoin de réfléchir à ses positions futures vis à vis d'Irwan Knell et d'Omer Gueldre, ainsi que tous les autres... Fallait il qu'il soit plus virulent? Qu'il continue à faire l'innocent devant tout le monde, afin que les politiques ne le prennent pas pour un danger? Tout se bousculait dans la tête du roitelet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 20:39

Habeth fut tout d'abord stupéfaite des dimensions imposantes de la salle d'entraînement. Elle surpassait de loin toutes celles qu'elle avait eut le loisir de fréquenter jusque là, aussi la jeune fille mit-elle quelques secondes avant de décrocher son regard de la pièce pour les river sur le Prince.
Comme pour tous les autres membres du groupe, Habeth avait passé très peu de temps en compagnie de Snori Pendragon, aussi faillit-elle perdre pied en sentant peser sur elle le regard gris de celui-ci. Mais elle parvint à redresser légèrement le menton et à énoncer sa situation une fois encore, faisant preuve d’honnêteté et n'essayant pas de cacher son véritable problème: elle avait besoin d'argent. Cela lui en coûtait de faire la manche, mais avait-elle réellement une autre solution ? Elle avait été élevée dans le respect des autres, et mentir ne faisait pas partie de ses principes. L'humilité en revanche l'était, c'était pourquoi s'adresser à Irwan Knell comme elle l'avait fait lors de leur rencontre à Hovo lui avait coûté; aussi décida-t-elle de ne pas réitérer la même erreur.

"J'ai promis à l'aubergiste que je retournerai chez elle dans la journée, pour récupérer mon arc, et lui régler ce que je lui dois. Je ne vous demande pas de me donner cet argent, je suis prête à vous rembourser, ou à travailler pour vous jusqu'à ce que ma dette soit payée."

Habeth avait le plus grand mal à ne pas détourner les yeux, tant le regard fixe du Prince la dérangeait. Ce n'était pas forcément désagréable, simplement différent. Il n'était pas dans ses habitudes que les hommes lui prêtent autant d'attention aussi longtemps, car si elle n'était pas laide, sa petite taille et sa corpulence fluette ne faisaient pas d'elle un idéal masculin. Et même si le Prince n'était pas habité de mauvaises intentions, cela la mettait mal à l'aise, si bien que ses joues rosirent légèrement lorsqu'elle termina sa tira, attendant une réponse, mais le fixant droit dans les yeux avec le maximum de détermination qu'elle possédait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 20:56

L'attitude de cette fille-ci était pour le moins amusante. À peine arrivée, elle semblait déjà adopter un étrange mélange entre la gène et la détermination, ce qui avait pour effet de faire sourire le roi. Celui-ci n'était pas des plus compliqué à rendre heureux de toute façon, se contentant bien souvent de l'attitude des autres, trouvant toujours le moyen de dégager du comique de n'importe quelle situation. Si elle avait besoin d'argent, elle avait sonné à la bonne porte. Au cours de l'histoire, la famille Pendragon avait accumulé une fortune colossale. Celle-ci se divisait en deux parties, dont la majeure revenait à l'état oranien, mais Snori possédait à présent une richesse n'appartenant qu'à lui, et étant elle aussi tout à fait conséquente. Avec une telle somme, il pouvait même vivre des siècles sans jamais avoir à travailler, bien qu'il ne comptait pas le faire. Lorsque Habeth tenta de le fixer dans les yeux, l'épéiste lui rendit son regard en plongeant ses iris gris dans les siens. Durant de longues secondes, il la défia ainsi, avant d'éclater de rire tout seul. Il n'avait jamais pu gagner ce genre de duels.

-Inutile de t'en faire, je te donnerais ce que tu voudra! articula-t-il en riant aux éclats.

Zia observait la scène avec un certain détachement, bien trop habituée aux pitreries du prince pour les relever ou les trouver exceptionnelles. Cela ne posait en tout cas pas le moindre soucis à Snori de prêter, voire de donner aux gens qu'il appréciait. Certes, il ne connaissait pas encore cette nouvelle arrivante, mais il la trouvait déjà amusante, en plus d'être séduisante. Il se disait cela sans y porter la moindre attention, mais simplement car cela lui plaisait de jouer un rôle de séducteur incompris. Si son élève avait pu lire dans ses pensées, elle lui aurait sans doute accordé une taloche derrière le crâne...

Kellue accorda un ultime regard à Edward, avant de conclure que ce dernier n'était pas prêt à entendre raison pour le moment. Si elle tenait absolument à le tenir loin de cette guerre, ce n'était pas uniquement car elle ne voulait que son bien, mais également car elle savait que bientôt, en toute logique, Orion les contacterais pour qu'ils interviennent, tous ensemble.Toute leur puissance conjuguée suffirait sans doute à mettre fin à la guerre si cela devait se faire, et dans ce cas de figure, le jeune prince n'aurait plus de responsabilités à prendre. Cela constituait son plus grand désir. Accordant une derrière petite tape et un sourire à l'adolescent, elle quitta les jardins, les mains jointes dans le dos.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 6 Fév - 21:11

Soulagée d'apprendre que ses problèmes allaient enfin trouver une fin, Habeth ne put s'empêcher de soupirer en sentant ses muscles se décrisper. Souriant, elle remercia chaleureusement le Prince, le salua gauchement d'un genre de courbette et prit ses jambes à son cou vers la sortie. Avec ces gens de la haute société, on ne savait jamais trop comment on devait se comporter concernant les civilités...
Elle récupéra l'argent là où on le lui avait indiqué, puis s'apprêta à quitter le palais, mais quelque-chose lui dit qu'elle oubliait quelque-chose. Au moment où elle allait franchir les portes du palais, elle fit demi tour et couru jusqu'à la chambre de Zia et Alix, qu'elle avait quittés quelques minutes plus tôt. En arrivant essoufflée, elle se fit la réflexion qu'un peu d'exercice ne lui ferait pas de mal, ce qui lui donna une idée supplémentaire.
Les joues encore rouges de sa course (et de sa rencontre avec Snori), elle s'appuya au chambranle de la porte et demanda à Zia, qui s'était tournée vers elle, étonnée:

"Dis-moi, j'ai entendu dire que tu t'entraînais avec le Prince. Comme il doit être pas mal occupé ces temps-ci, et qu'on a pas grand chose à faire, ça te dirait qu'on se bouge ensemble ? Tu peux venir aussi, Alix. Ça pourrait être sympa, on pourrait se balader, je sais pas... plutôt que moi je passe mon temps à fuir ma gargotière et vous à briser des vases... Et puis, ajouta-t-elle en retroussant le nez, tu pourrais m'apprendre à foncer dans le tas sans me poser de question!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 7 Fév - 18:21

Au moins, Habeth ne cachait pas son jeu: elle avait un certain retard à rattraper au niveau relationnel, mais semblait vouloir le combler au plus vite, ce à peine quelques minutes après son retour au palais, ou plutôt son arrivée car elle n'y avait jamais mis les pieds. Pour Zia, une adolescente à l'entourage exceptionnel mais aux désirs similaires à tous ceux de sa génération, sortir un peu de cadre politico-militaire constant, l'apport de nouveauté dont la jeune femme se faisait l'allégorie ne pouvait pas être de mauvais augure. Jetant un ultime fragment de la relique antique détruite par la maladresse de son amie, l'hovoïte accepta la proposition d'Habeth avec un grand sourire. Elle prit simplement le temps d'enfiler des chaussures et sa redingote noire, puis se retrouva à l'extérieur peu de temps après, accompagnée de ses camarades.

-Alors, où est-ce qu'on va?

Même si elle résidait dans la capitale depuis un bon mois, elle ne la connaissait que très peu. En effet, à l'inverse de son amie, elle n'avait pas eu l'occasion de sortir avec William, et avait passé la majeure partie de son temps enfermée au palais, alternant des passages prolongés dans la salle d'entraînement puis dans les bibliothèque, accordant une place primordiale à son instruction. Elle avait eu la chance d'apprendre à lire très tôt, ce qui n'était pas donné à tout le monde à Hovo. Ainsi, au sein même de sa famille étendue, elle faisait partie de la caste des intellectuels. Encore une fois, ces pensées banales lui rappelèrent le mensonge dans lequel elle vivait, puis la promesse de tout révéler à Snori. Malgré son grand désir de lui dire la simple vérité, elle ne pouvait s’empêcher de craindre sa réaction lorsqu'il apprendra le subterfuge. Lui qui était d'humeur changeante ces temps-ci, peut-être valait il mieux attendre avant de passer aux aveux. Elle se demandait à quel genre d'activités se livrait Habeth. À vrai dire, elle était simplement impatiente de savoir ce qu'elles allaient faire au cours de leur petite excursion entre filles. Curieuse de nature, elle lui demanda, sans même attendre une réponse à sa précédente question:

-Au fait, l'armée ne t'as pas rappelée? Enfin, c'est normal que tu puisses rester ici ou tu as...déserté?

Elle prononça ce dernier mot plus bas que le reste de sa phrase, soucieuse que personne ne puisse entendre cette vérité pour le moins compromettante.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 7 Fév - 19:59

Habeth apprécia la discrétion de Zia. La question la laissa tétanisée, pourtant elle essaya de ne rien laisser paraître, continuant de flâner d'un air tranquille, mais évitant soigneusement de croiser le regard de la jeune fille. Ce n'était pas une question anodine. Habeth savait que si elle répondait la vérité, Zia la prendrait pour une lâche, ou une traîtresse. Mais il lui était impossible de mentir, elle se refusait à ça. Une relation de confiance basée sur des mensonges ne donnait jamais rien de bon...

"C'est compliqué, fit-elle, hésitant toutefois à poursuivre. Disons pour faire court que j'ai quelque-chose de malhonnête à accomplir, et que mes supérieurs refuseraient de me laisser faire si jamais je le leur avais demandé. J'ai... j'ai participé à une mission d'éclairage, qui devait me mener moi et mes coéquipiers à la frontière de Luuwr et Nailika. Une escouade d'Ombres nous a tendu une embuscade. Ils ont tué... mon professeur a été tué lors de la bataille. Je l'aimais comme un oncle, sinon un père de remplacement. Comme je savais que l'armée Luuwrienne ne vengerait pas un homme, pas même vingt, et qu'ils se contenteraient de classer l'affaire, j'ai décidé de m'en charger seule. A proprement parler, ajouta-t-elle au bout de quelques secondes, ce n'est pas à proprement parler une désertion. Plutôt un genre de congé que je me serais moi-même octroyé... Tu sais, lorsque tout cela sera terminé, j'irai voir mes parents, et je passerai quelques jours chez eux à Hovo, au milieu des arbres, avant de rejoindre l'armée. Je risque une grave sanction, mais je ne pense pas me faire recaler. Ils ont besoin de tous les soldats possibles."

Habeth osa regarder son interlocutrice, et elle laissa filer quelques instants avant de poursuivre, un voile de tristesse masquant ses yeux marrons et rendant sa voix moins ferme:

"Je ne veux pas que tu me voies comme une folle furieuse qui ne désire rien d'autre que le sang de ses ennemis, car ce n'est pas le cas. Mon professeur n'est pas une victime, car c'était un militaire, et nous vivons perpétuellement en connaissant les risques. Nous sommes préparés à ça. Mais trop de civils, de gens comme toi, comme tous les autres, comme ces gens qui marchent autour de nous, ont perdu un ami, un fils, un parent. Je refuse de laisser faire ça. Il faut agir. Et je ne pense pas que les choses vont changer si l'on ne fait rien d'autre qu'envoyer des éclaireurs vers les frontières. C'est peut-être une vision trop idéaliste, mais rester assis à parler politique pendant des heures ne sauvera pas tous ces villageois vulnérables, et quand enfin nos rois, nos princes auront pris une décision, il sera trop tard. On ne peut pas ramener un mort à la vie. Nous sommes en guerre, Zia. Et je sais que toi, et tes amis, celles qui possèdent les Artefacts... je sais que vous pouvez changer les choses. J'ignore encore comment, mais si j'avais la possibilité de vous être d'un quelconque secours, je n'hésiterai pas une seconde. On ne rencontre pas un groupe comme le tien tous les jours. Je sais aussi que nous ne nous connaissons pas, et que j'ai pu paraître antipathique à bien des égards, mais je désire la même chose que toi et que tous les autres, probablement la même chose que la moitié des gens ici, sinon plus. Je veux que ces horreurs cessent, et que les enfants puissent grandir sans avoir une boule au ventre à chaque fois qu'ils sortent de chez eux. Alors oui, j'ai déserté. Parce-que là-bas, j'étais inutile. J'en ai assez que les gens meurent."
Elle avait prononcé ces derniers mots dans un souffle, et ce fut seulement à ce moment qu'elle réalisa combien tout cela lui faisait mal. Un soldat ne devait pas vivre dans la peur et la douleur, il devait se montrer fort, courageux. Être en quelque sorte un modèle pour les civiles. Quel bel exemple de bravoure elle devait faire... un sourire à moitié désolé apparu sur ses lèvres. Peu importait le jugement que porterait Zia sur sa personne. Elle savait l'adolescente loin d'être stupide, à force de l'avoir observée et écoutée en silence. A présent, Habeth était déterminée à faire ce qui devait être fait. Si une révolution se préparait, ou même une guerre, elle désirait en faire partie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 8 Fév - 18:52

Zia se contenta d'écouter la fabuleuse histoire d'Habeth, semblable à celles inscrites sur les grands livres de légendes. Ceux-ci étaient légion dans la grande bibliothèque, contant les aventures les plus fantastiques des héros anonymes des temps anciens, ou narrant la guerre sous des angles improbables. Elle ne se permit pas de juger le comportement de sa nouvelle amie, se disant avec une grande lucidité qu'elle aurait agi de la même manière. À bien y réfléchir, s'engager dans l'armée aurait été pour elle un véritable calvaire pour une adolescente ne supportant pas la moindre réglementation. L'image d'Alix portant un uniforme luuwrien lui vint alors en tête de façon instantanée, provoquant chez elle une immense crise de rire lorsqu'elle imagina les airs dépités de ses supérieurs. Ce fut dans une bonne humeur que les trois jeunes femmes continuèrent leur chemin, durant une bonne partie de la journée. Elles passèrent par l'auberge d'Habeth afin de récupérer son arc auquel elle tenait énormément, mangèrent ensemble, puis allèrent flâner dans les rues gelées. Zia se doutait bien que ses professeurs au palais lui en voudraient d'avoir loupé volontairement la plupart des cours de la journée, ce qu'elle jugeait tout à fait juste de leur part, mais elle s'en fichait éperdument, se délectant de ces nouveaux horizons. Avec les deux artéfacts, l'arrivée du prince nailikan et tout le reste, ils parviendraient sans doute très vite à emporter cette guerre. Malgré les conflits internationaux, Nora restait paisible. La rouquine ne savait pas du tout à quel point ses perspectives d'avenirs étaient infondés. Bientôt, un véritable déferlement de haine aurait lieu...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle année.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle année.
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle Mixery
» Nouvelle Collection - Comment Herge a créer Tintin ?
» Nouvelle Barbie ...Black Canary
» ZOOM sur une toute nouvelle Marque: VALBRAY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: