Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Mer 18 Juil - 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 Nouvelle année.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 31 Jan - 18:10

- J'ai cinq milles hommes prêts à combattre pour moi. Leur nombre augmente de jour en jour, alimentant l'opposition contre Igole Vrag et son gouvernement. Mais ces royalistes se cachent dans les maquis de Nailika, et il me serrait bien difficile de vous les montrer en claquant des doigts. Et vous, une preuve de votre bonne foi?

Le prince Nailikan resta silencieux un instant, puis repris : "Vous savez, je suis jeune, le temps ne me manque pas pour renverser le dictateur Nailikan, même si j'aurais préféré que Luuwr et Oran ne tombent pas sous sa coupe. Si vous refusez mon marché, je retournerais me cacher dans mon pays, attendant le moment propice pour me révéler à mon peuple. Mais si vous acceptez, je peux vous certifier que chacun de mes hommes se battra jusqu'à la mort pour que notre coalition vainque les rebelles Nailikans et instaure la paix en Valato!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 31 Jan - 18:34

Il y avait bien des choses à revoir pour que ce conflit puisse se terminer dans les meilleures conditions possibles. Se faire octroyer des conseils, voire des menaces, par un simple gamin constituait une source de frustration extrême pour n’importe qui, mais en tant que politicien, Irwan devait faire prévaloir la raison au détriment de son orgueil. La décision qu’il prendrait aurait en effet comme conséquence la mort ou la survie de milliers de citoyens, ni plus ni moins. Encore fallait-il que son collègue luuwrien soit d’accord avec lui ; ce serait sans doute à l’historien de le convaincre ultérieurement. Se levant jusqu'à un petit placard dans un coin de la pièce, il en sortit une bouteille encore pleine, visiblement un grand cru vieux de plusieurs décennies, puis demanda d'un simple mouvement de tête à leurs invités s'ils désiraient boire quelque chose. Un serviteur aurait très bien pu se charger de ce genre de tâches, cependant la régent n'appréciait pas d'être constamment encadré pour le moindre de ses actes.

-Cinq milles, c'est peu, dit-il en remplissant généreusement quelques verres. Néanmoins, une attaque de l'intérieur ferait beaucoup de dégâts.

Les royalistes pourraient avoir leur utilité dans des opérations de sabotage, mais cela ne s’avérerait efficace uniquement si l'armée alliée suivait le mouvement lorsque les infrastructures nailikanes seraient déstabilisées. Oui, finalement, Edward de Reydoran pourrait être l'un des éléments faisant changer le sens du vent, à condition de l'utiliser convenablement. Pour l'instant, dans tous les cas, leur arme principale demeurait Melody Jennsen, laquelle serrait sans doute bientôt rejointe par Inès, que tout le monde s'accordait à nommer Laly Cabrera. Beaucoup au palais se doutaient de sa véritable identité, mais gardaient le silence dans l'intérêt de tous. Après tout, conserver un effet de surprise supplémentaire face à Igole Vrag constituerait un avantage de plus. Même les plus minimes de ceux-ci étaient bons à prendre.

-En attendant le bon moment, vos fidèles feraient de parfaits espions, mise à part si vous avez été vus. Si jamais qui que ce soit à conscience de votre présence ici, j'espère que vous savez bien que les nailikans se douteront de votre trahison.

-Nous n'avons pas été vus, affirma Kellue, sûre d'elle. J'ai pris soin de tout mettre en place personnellement, faites moi confiance. Aux yeux de tous, le prince réside près de Neims, et nous ne sommes que des voyageurs lambda.

Irwan poussa un murmure approbateur. Cette femme ne semblait pas être une flèche, mais au moins, elle avait l'air de s'y connaître dans son domaine.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 31 Jan - 18:55

Edward se permit une auto-congratulation mentale. Il avait renversé la vapeur, et égalisé les rapports entre les dirigeants et lui. Avec ses cinq milles hommes infiltrés en Nailika, il était un poids dans les batailles à venir! Il fit un petit mouvement de dénégation face à la proposition de vin. Ce ne fut pas le cas de sa mère, et du président Gueldre. Le politique bu son verre d'un trait, un vrai gâchis pour une bouteille de cet âge.

- Nous allons réfléchir à votre proposition. Maintenant, veuillez nous laisser!

Il jeta un coup d'oeil à Irwan, puis ajouta : "Il est surement possible de vous trouver un endroit au palais où résider"

Le président ne faisait absolument pas confiance aux Reydorans, et préférait les avoir à l'oeil pour un moment. Sitôt que les invités eurent finis leurs verres, ils repartirent vers la salle du trône, où les attendaient les conseillers et suivants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 31 Jan - 19:11

Une bonne heure devait s’être déroulée depuis le réveil pour le moins tumultueux de Snori. Ce-dernier, adossé au mur de la salle d’arme, jouait en faisant chuinter l’acier de sa lame, avant de rengainer celle-ci, dans un mouvement répétitif. Parfois, il jetait un œil distrait à Zia et Llednar, se battant tous deux en plein milieu de la pièce. Les lames s’entrechoquaient à de multiples reprises, leurs styles respectivement défensif et offensif s’unissant à la perfection. Après un long enchaînement, le rôdeur tenta un coup d’estoc assez risqué, que son adversaire n’eut aucun mal à esquiver, en s’aidant ouvertement de son pouvoir pour prendre des appuis aux endroits les plus improbables possibles. Se glissant le long de l’arme, Zia termina son geste en mimant un coup de coude puis de pied, avant de s’éloigner de quelques pas, visiblement fière d’elle. Depuis toujours, elle se savait meilleure que le jeune homme, pourtant elle ne parvenait plus à le battre ces derniers temps. Enfin, les choses se remettaient lentement à leurs places. Llednar, pas bougon pour un sou, alla jusqu’à accorder un sourire à la petite hovoïte, ce rictus montrant à lui seul ses profonds changements psychologique. Cela remontait en réalité à la mort de Nino. Il fut tout d’abord désespéré, ayant l’impression de tout perdre, puis avait progressivement redécouvert les plaisirs simples, l’amitié, le respect, voire tout simplement le bonheur. Aujourd’hui, dans ce cadre guerrier instable, il trouvait l’équilibre auquel il avait toujours aspiré. La rouquine, taquine, vint pour sa part lui tirer la joue dans le seul but de l’agacer.

-Alooooors ? On n’est plus capable de battre une petite fille ?

-Faut croire… répondit-il avec un air blasé.

-Faut croire ? Moi je pense plutôt que tu ne peux strictement rien faire face à Zia Fambriel, la plus grande épéiste d’Hovo !

Suite à cette déclaration, elle partit de son rire le plus machiavélique possible. Depuis la toute récente discussion avec Alix, elle avait retrouvé son énergie d’antan, la rendant à la fois plus agaçante, mais aussi et surtout incroyablement plus sympathique. S’il fallait repartir à l’aventure, elle serait prête dans l’heure ! Prise dans cette frénésie, elle ne se rendit pas compte de sa gaffe, laquelle n’avait en revanche pas échappée aux deux hommes.

-Fambriel ? souligna-t-il.

Ce nom lui revint à la figure comme une claque monumentale. Le rouge lui monta aux joues en un éclair, tandis qu’elle tentait de trouver un prétexte valable à ce lapsus révélateur, bégayant alors que cela ne lui arrivait jamais. Se souvenant d’une même traite que Llednar avait entendu leur conversation ce matin, elle lança vers lui un regard plein d’espoir. Il aurait du, de toute évidence, tout raconter au roi, mais il comprenait très bien le désir d’indépendance de cette adolescente. Pour la première fois, il se décida à prendre sa défense, balayant les doutes de son maître avant que ceux-ci n’apparaissent.

-Encore un pseudonyme stupide, dit-il, cassant.

Cette intonation sembla si vraisemblable qu’elle convainquit l’épéiste. Sans que cela ne soit plus évoqué, leur séance reprit, plus intense que jamais. À vrai dire, ils n’auraient sans doute pas à se battre avant longtemps, cependant Snori sentait qu’ils ne devaient pas relâcher leurs efforts. Il ne savait pas encore pourquoi, mais il en était persuadé.

En revenant vers la salle du trône après avoir bu d’une traite le verre tendu par Irwan Knell, Kellue constata que Walho ne s’y trouvait plus. Grâce aux mots justes d’Edward, les Reydoran avaient remportés une grande victoire aujourd’hui, pourtant les actes du majordome semblaient préoccuper la trentenaire dans une proportion bien plus importante. Peut-être que celui-ci était au courant de choses qu’elle ignorait encore. Après tout, elle n’avait pas consulté Ohihir depuis désormais bien longtemps, ce qui constituait peut-être une erreur de sa part. Le chef des gardes, celui-là même leur ayant réservé un accueil glacial à leur arrivée, lança un regard noir à la parleuse, laquelle le lui rendit au centuple. L’un fut déçu de se rendre compte que ces invités étaient des alliées, tandis que la seconde aurait apprécié devoir recourir à la violence. Tant pis. Irwan, refermant la porte du bureau, s’adressa sans tarder au président :

-Alors, monsieur Gueldre? Qu’en pensez-vous ?

Après tout, même si l’Oran avait sa place, il ne fallait pas se cacher un fait évident: Luuwr demeurait le principal acteur, avec Nailika, de cette guerre, reléguant la petite monarchie au rang de personnage secondaire.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysyhtéha
Initié


Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mar 31 Jan - 21:08

Ils avaient eues du mal à trouver une auberge, et cela à cause du sens de l'orientation déplorable de la jeune rousse. Mainte fois ils s'étaient retrouvés dans un cul de sac. Maintes fois ils durent faire demi-tour et subir encore les choix désastreux de la benjamine du groupe. Bien que capable de faire ses propres choix, elle aurait été incapable de se promener seule ne serait ce que dans leurs ancien village.

Mais les voilà maintenant bien au chaud, Orphan était, comme à son habitude, adossé à la chaise de bois et avait le nez plonger dans un de ses livres fétiches. Grizz quand à lui était tout simplement en train de siroter une boisson alcoolisé, accouder à la table il laissait libre cours à ses pensées. Tout naturellement il repensa au début de leur voyage, très chaotique et surtout pénible. Ils étaient partit sans presque rien et tout était à refaire. Il se remémora rapidement leurs phase de combat et se promettait déjà de combler les failles qu'il avait vue chez sa jeune sœur. D'ailleurs en y réfléchissant il se demandait si ...

- Aaaaaahhhh !!!!!

Le cri de la jeune rousse eue pour effet de faire cesser les pensées et activité des deux hommes. Aussitôt ils montèrent en direction du cri de leur sœur et les mains sur leurs armes de combat près à en découdre avec ce qui la terrorisait.

- Pousse toi !
- Qui t'en veut ?!

Ils avaient posé les questions machinalement, leurs mains étaient à peine poser sur la porte. En entrant la chambre semblait subir un combat de titan, le lit était en bazar et recueillait sur son minuscule espace, une jeune fille terrifié et une chaise. Seulement même avec la meilleure vue du monde ils n'auraient pu repérer ce qui terrorisait la jeune femme.

- Lààààà !!!! Viiiiitteeeuhhh !

Elle tendit un doigt vers la fenêtre. L'ennemi ? Une minuscule araignée qui se laissait tomber non nonchalamment au niveau des rideaux. Orphan dû se pencher pour apercevoir même la petite bête. Par contre Grizz, lui, explosa de rire devant la scène.

- Et bah alors ma sœur ? C’est pas un fauve sauvage que tu as devant toi ! Ce n'est qu'une petite araignée de rien du tout.

Il s'étrangla de rire entre deux phrases aussitôt rejoint par Orphan. Ysyhteha hésitait entre l'envie de les étrangler sur place et la peur qui la paralysait.

- Mais arrêter de vous moquez !!!! Vous avez fini oui ! Elle ... ! Ellle ... RRAAAAHHHH ! Mais écrasez là !!!!

Alors qu'Orphan était à la limite de s'étouffer de rire. Grizz repris un peu son souffle et tout en allant chasser la petite bête charia encore sa sœur.

- Ooo j'ai peur ! Mon dieu ! Comment vais-je faire pour abattre un tel monstre hein ? Comment ?

Pour toute réponse il reçut un oreiller de sa sœur. Il se résolut alors à écraser la pauvre bête qui n'était là que par erreur et retourna vers sa sœur.

- Tadaaa je t'ai sauvé pauvre petite chose. L'horrible monstre mangeur de jeune et jolie femme ne t'ennuiera plus !

Et là encore un autre oreiller accueilli le frère moqueur. Orphan qui maintenant avait récupérer de son fou rire descendit la chaise rester sur le lit et sermonna un peu sa sœur.

- Franchement sœurette à ton âge avoir encore peur d'une si petite chose ...
- J'ai mes raisons !
- Oh oui et tes raisons sont ???

Grizz s'était avancé assez pour se prendre un coup de sa combative petite sœur, mais elle n'en fit rien. Ils se lançaient des regards plein de défi. Ce fut ce moment là que choisit Orphan pour venir frôlé sa sœur avec une plume. La réaction fût immédiate. Non seulement elle hurla de plus belle, mais cette fois ci elle frappait de ses poings le dos de ses ainés. Plier de rire tout deux, ils ne ripostaient même pas, tellement ils adoraient la taquiner.

Finalement après quelques minutes, ils finirent par descendre. Seule Ysyhteha préféra sortir en dehors de l'auberge. Non seulement ils s'étaient moquer d'elle, alors qu'elle ne supportait vraiment pas ces petites bêtes, mais en plus ils le racontaient à tout le monde ! Elle préféra sortir de là et marcher pour se calmer. Seulement comme elle était furieuse, elle dévalait les rues en colère et surtout ... Sans regarder où elle allait ...

Ce fut au bout de quelques minutes qu'elle comprit qu'elle s'était perdue à nouveau. Elle se retrouvait sur une place mais sans savoir si elle était loin de l'auberge.

- Et bien c'est bien ma veine ... Comment je retrouve ma route moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 16:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 17:15

Aider le monde. Les mots du majordome résonnaient dans l'esprit de Laly. Depuis le début, là était le but de ses actions, la raison de leur course pour retrouver Nigfol : la paix sur tout Valato et la fin d'un cercle infernal de guerre et de haine entre les peuples. La révulseuse, silencieuse, avait laissé parler Melody de manière assez désagréable, il fallait bien le reconnaître. Après tout, ce comportement était sans doute dû à sa profession spécifique.

Quelque part, qu'il puisse exister d'autres artéfacts, de caractères et de pouvoirs distincts ne pouvait être que bénéfique en ce temps de guerre. Plus que tout, la jeune femme se sentait moins seule. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais Walho paraissait être un homme respirant l'honnêteté et, de ce fait, elle n'avait strictement aucune raison de ne pas lui faire confiance. Gardant les yeux fixés sur le pendentif du majordome, elle demanda :

- Pourquoi personne n'a-t-il jamais entendu parler de ces artéfacts "tapis dans l'ombre" ? Et, si ma question ne vous gêne pas, comment avez vous trouvé Nahaow ? Enfin, quel est votre pouvoir tout court d'ailleurs ?


Nigfol tout sourire, interrompit la discussion en apapraissant brutalement :

- Qu'importe ! Je vais enfin pouvoir connaître quelqu'un d'autre que cet abruti rouge, dit-elle en désignant Belwur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 17:52

Les questions de Melody jouissaient d'une certaine justesse, tandis que celle de la révulseuse semblaient pour leurs parts totalement candides, ne s'intéressant qu'à la forme et non pas au fond. L'important n'était pas de savoir de quel artéfact il s'agissait, ou de quel pouvoir celui-ci disposait, mais bien de la juste façon dont il fallait s'en servir. Les doutes de Walho, partagé par tous ses semblables, se confirmaient peu à peu: Inès Vrag n'avait pas la moindre idée des responsabilités qui lui incombaient. Après tout, s'il venait leur parler, c'était bien dans le but de leur faire prendre conscience de ces devoirs. Du même ton serein qu'à l'accoutumée, il répondit:

-Je suis un expulseur parmi tant d'autres. Pour répondre à votre première question, mademoiselle Cabrera, le concept même de se "tapir dans l'ombre" a comme objectif de ne pas se faire remarquer. Si personne n'a jamais entendu parler de nous, cela constitue simplement la preuve que nous parvenons à faire ce que nous voulons faire, de la meilleure façon qui soit.

Alors que Nigfol sortait de son bracelet à la forme saugrenue, Nahaow ne put s'empécher de jaillir de nouveau à son tour. Il ne rencontrait que très rarement ses semblables; hors il venait d'en trouver une dont il voyait le visage pour la première fois. Virevoltant autour de l'enfant des glaces un instant, il l'observa sous tous ses recoins, avant de s'asseoir en l'air, pensif.

-Tu ressemble beaucoup à Ossthir, petite fille! finit-il par dire, avec un regard empli de malice.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 18:56

Laly songea quelques secondes sur les dires de Walho : il était donc expulseur, porteur d'artéfact et majordome du palais du roi Snori Pendragon, tout cela dans la même personne. Elle aurait aimé lui demander comment il avait pu cacher une partie aussi grande de son existence et de sa personnalité à tous, mais tout cela relevait de l'intimité. Pensive, elle restait en admiration devant la bague parsemée de gemmes, la faisant une nouvelle fois tournoyer autour de son annuaire. Encore une fois, elle n'accordait aucune importances à la remarque de Nigfol, se mordilla la lèvre et se décida à poser une question.

- Mais, quelles sont clairement vos actions dans cette organisation ? Je veux dire, Melody et moi allons forcément être envoyées sur le front au bout d'un moment. Qu'attendez-vous précisément ?


Nigfol, elle, s'extasiait face à un avatar de sa trempe, bien loin d'écouter l'échange entre les trois adultes.

- Ossthir ? C'est qui Ossthir ? Oh mais c'est trop génial, enfin quelqu'un comme moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 20:16

Ravi de trouver une oreille attentive à ses complaintes quant à ses semblables, Nahaow répondit du tac au tac à la petite Nigfol. De l'extérieur, elle ressemblait à une gamine quelconque; pourtant elle possédait un pouvoir largement supérieur au sien. Non, largement supérieur à tous les leurs réunis. C'en était presque terrifiant.

-Ossthir, répéta-t-il, c'est en quelque sorte...

-Il suffit, Naha, dit sèchement Walho. Je comprend ton désir d'en dire plus, mais chaque chose doit venir en son temps. Laisse moi faire pour le moment, s'il te plait.

L'avatar aux cheveux rouges leva les yeux au ciel en poussant un petit soupir résigné. Il murmura quelque chose comme quoi il obéissait uniquement car il le voulait bien, mais plus personne ne l'écoutait. À l'écoute de la réponse et des nouvelles interrogations d'Inès, le majordome constata qu'il était grand temps qu'elle en apprenne plus. Vérifiant dans un énième mouvement que personne les espionnais, il prit place sur le petit banc, puis gratta légèrement sa barbe naissante en débutant son récit:

-Les membres de notre organisation viennent tous d'états différents, ont tous des ambitions divergentes, mais ont un point commun: un fort sens de la justice. Celui-ci, vous l'avez également toutes deux, vous Melody par votre engagement dans l'armée, et vous Laly par votre volonté de libérer votre peuple. Qu'importe que votre vision des choses soit juste ou pas, le fait est que vos actes sont guidés par un sentiment des plus honorables, le désir de répandre le bien. Vous connaissez déjà Orion Délafi. C'est lui qui nous a montré la voie. Concrètement, nous n'utiliserons pas nos artéfacts pour stopper cette guerre, mais pour la rendre plus juste. Selon nos sources, Nailika développe une armée encore jamais vue. Celle-ci, ainsi que les Ombres, sont nos cibles.

Il aurait pu dire encore bien des choses, mais préféra marquer une pause, attendant les réactions des deux porteuses.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 20:30

Agacée, Melody garda le silence. Ils allaient donc rester passif face à cette guerre, ou tout du moins, n'allaient intervenir que sur ce qui les dérangeaient moralement... La jeune femme comprenait totalement cette neutralité, mais ne pouvait s'empêcher de leur en vouloir. Néanmoins, elle se cacha bien de le montrer...

- A quoi servent les anneaux qu'Orion nous as remis? Il s'agit juste d'un moyen de reconnaissance? Ou ont-ils un réel pouvoir?


Belwur, face au comportement d'adolescente attardé de Nigfol, se dématérialisa dans une petite détonation qui fit voler les oiseaux autour d'eux. A peine sortie de "l'oeuf", elle était déjà insupportable, avec ses réactions immatures et inconvenantes. Elle avait peut être plus de pouvoir que lui, mais elle était aussi impossible à supporter, contrairement à lui, tellement plus méritant et sage!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 20:55

Laly lança un regard désabusé à Melody : l'idée d'être liée avec elle pendant un bout de temps encore ne l'enchantait guère. Elle ne l'aimait pas, sentiment certainement réciproque, et cette situation pour le moins tendue n'était un secret pour personne. Après tout, les moments qu'elles allaient passer ensemble seraient sans doute le début d'une amitié ... ou tout simplement d'un peu plus de sympathie l'une envers l'autre.

- Je crois qu'on va revoir ces très chères Ombres, dit-elle à l'intention de la militaire tout en se craquant les doigts.

Volontairement, elle avait ignoré la question de sa camarade : si le bijou en question avait une quelconque forme de magie, elles le sauraient bien assez tôt.

Quant à l'artéfact, Nigfol jeta un regard froid et vexé à Walho : pour une fois que quelque chose d'intéressant se produisait ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 21:08

Suite à leur retour au palais royal, les membres de l'expédition, notamment Irwan, avaient narrés absolument toutes les rencontres avec les Ombres. Après avoir vaincu Gladys, et en sachant que son frère faisait partie de ce groupe, il était tout à fait compréhensible qu'Inès n'ait pas nécessairement envie de se retrouver une fois de plus face à ces assassins des plus dangereux; pourtant, s'ils voulaient atteindre un idéal de paix, il faudrait un jour ou l'autre se débarrasser de cette bande de gêneurs. Orion, qui était les yeux et les oreilles de tous les porteurs d'artéfacts se connaissant, espionnait les sous-fifres d'Iyoh Tzumihi depuis plusieurs semaines. En fouillant, il apprit qu'ils s'étaient eux aussi mis à la recherche des mythiques objets, dans le but de s'en servir pour leurs idéaux, et pas pour la paix.

-Il est effectivement très possible que vous les recroisiez. Ces anneaux, quant à eux, n'ont pas le moindre pouvoir. Ils sont à la fois notre signe distinctif, mais aussi et surtout le moyen le plus sûr de nous contacter, grâce à des rapaces qu'Orion, avec l'aide de l'une des nôtres. Par un miracle que je ne saurais vous expliquer, ces oiseaux ne livrent leurs messages qu'aux porteurs de ces anneaux, pour peux qu'ils soient bel et bien portés. Mais nous avons d'autres moyens de nous transmettre des informations. Naha, si tu veux bien expliquer à ces demoiselles.

Heureux d'avoir enfin la parole, l'avatar se racla la gorge en guise de simple effet de style. Il observa la petite assemblée avec un sourire pour le moins fripon, puis entama son discours sur un ton volontairement semblable à celui d'une récitation.

-Les artéfacts possèdent une conscience collective. Si l'un de nous souhaite transmettre un sentiment à un autre, il en est tout à fait capable. Cela peut aller d'une simple impression à une pensée distincte, selon l'habileté de l'avatar. Nous tentions de vous contacter directement depuis des semaines, mais il semblerait que vous deux, petites têtes brûlées, soyez encore très inexpérimentés.

Il pointait ses deux homologues du doigt, en leur tirant légèrement la langue. D'apparence, Nahaow ne devait pas avoir plus d'une petite vingtaine d'année; dire de Belwur qu'il était petit était pour le moins impétueux de sa part!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Mer 1 Fév - 21:44

Belwur se matérialiste aussitôt, encore plus rouge (si c'était possible) que d'habitude, et visiblement en colère. Il était bien plus puissant que ce vermisseau, et il ne se laisserait pas traiter de "tête brûlée" par ce morveux.

- J'ai très bien reçu vos "appels", mais je n'ai pas vu l’intérêt d'y répondre. Je ne vois pas pourquoi je me soumettrais à une sorte de secte dépassée qui se croit sage, mais qui n'influence en rien l'avenir du monde. Et je n'ai pas de leçons à prendre d'un blanc bec comme toi! T'étais encore dans ton temple hovoïte que je combattais pour la gloire avec le grand Ethan de Reydoran, premier du nom!

L'artéfact se dématérialisa de nouveau, puis un silence gênant se fit. Depuis quelques temps, Melody trouvait Belwur de plus en plus renfrogné, pour elle ne savait quelle raison... Peut être était il jaloux du pouvoir de Nigfol. Elle réfléchit à ce qu'ils venaient de lui annoncer. Elle ne comprenait pas pourquoi il faudrait attaquer les ombres, ceux ci n'étant pas à l'heure qu'il est hostiles envers eux. Ils leurs avaient même offert leur protection pour rentrer jusqu'à Luuwr. Walho devait avoir des informations qu'elle ignorait

- C'est donc un bien très précieux dit elle en désignant son anneau. Puis elle reprit : Quels sont ces dangers vis à vis des ombres? Et savez vous d'autres choses que nous ignorons sur les artéfacts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Jeu 2 Fév - 18:05

Nahaow se contenta d'un petit rire moqueur face à la colère de Belwur. Si ses souvenirs ne lui mentaient pas, l'artéfact des flammes était effectivement bien plus âgé que lui, et c'était justement en cela que le traiter de petite tête brûlée l'amusait. Tout comme Melody, Walho avait appris à garder son calme face aux pitreries de ces créatures impalpables, lesquelles semblaient aimer se chamailler plus que tout au monde. Visiblement, malgré l'évidente froideur entre eux, leurs compagnons respectifs se connaissaient déjà. Quant aux Ombres, le danger qu'ils représentaient était tout simplement gargantuesque. Si ces anarchistes, possédant en leur sein tout le panel des pouvoirs imaginables, parvenaient à retrouver quelque objet magique, ils obtiendraient un pouvoir immense, encore plus grand que le leur actuel.

-C'est simple, commença le trentenaire, si nous ne...rangez vos artéfacts.

Il n'avait pas haussé la voix, mais son ordre était indiscutable. Il replaça Nahaow sous sa chemise tandis que l'artéfact disparaissait rapidement, puis ôta l'anneau de son doigt afin de le fourrer au fond de la poche de son veston. Déjà, il se tenait droit, et demandait aux deux jeunes femmes s'il pouvait faire quoi que ce soit pour eux, l'air le plus naturel possible. Quelque secondes plus tard, quelques servants passaient devant eux en les saluant humblement, avant de rentrer dans le palais par une autre porte du jardin. Dans leur dos, Walho leur sommait en silence de se dépêcher, ne se gênant pas pour montrer son impatiente. Lorsqu'ils furent enfin partis, le majordome poussa un léger soupir.

-Il ne faut jamais que nous soyons découverts, affirma-t-il. Donc, les Ombres. Ils cherchent les artéfacts, et nous ne pourrons les dissimuler éternellement. Le soucis, c'est que nous devons également les garder à notre portée, pour pouvoir les distribuer lorsque certains sont dignes d'en obtenir un. C'est ce qu'il s'est passé avec mademoiselle Vrag. Pour ce qui est des artéfacts, oui, nous en savons sans doute bien plus que tous ceux tentant de les étudier, mais je ne suis pas le plus apte à répondre à vous questions. Offtaür, elle, l'est.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Jeu 2 Fév - 20:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Jeu 2 Fév - 22:04

Oloren n'avait pas quitté sa fenêtre favorite. Le vitrail était maintenant couvert de nostalgie presque matérielle. Elle avait complètement oublié l'anneau destiné à son frère, qu'elle avait mit en collier grâce à une simple chaînette en argent. Elle se sentait comme vide. Quelque chose n'allait pas, et elle-même ne savait pas de quoi il s'agissait. Elle s'ennuyait de tout, et de rien à la fois. Elle n'était pas triste, ni fatiguée, mais elle s'effondra dans ses bras, contre le vitrail. Après quelques minutes, elle se releva. Elle sortit d'une mallette oubliée ses vieux vêtements, lavés et reprisés. Ils semblaient comme neuf, bien qu'elle ne les avaient jamais vu dans cet état. Elle se changea rapidement, et resserra ses gants. Elle ne les avaient jamais quittés, même lorsqu'elle avait dansé avec Snori. Elle caressa le mécanisme sur le dos de sa main ... Puis le pointa vers le vitrail et l'activa. Un son traversa l'étage, et la fenêtre explosa en morceau. Un sourire se dessina sur les lèvres d'Oloren, qui sauta sur le toit le plus proche.

Ce soir, elle demanderais à ce que le lit soit retiré et remplacé par trois grands tissus, si possible. Elle continuerais a vivre au château aussi longtemps que possible, mais elle ne s'encombrerait pas des limites de la noblesse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Ven 3 Fév - 18:03

À peine la fenêtre ornée de la chambre d'Oloren eut-elle explosée qu'un serviteur entrait déjà à l'intérieur de la pièce, accompagné par deux gardes pointant des hallebardes de toutes parts. Ceux-ci se demandèrent ce qu'il venait de se passer, mais l'adolescente se trouvait déjà bien loin, propulsée à travers la capitale par ses habilités hors du commun. Une bonne demi-heure passa. Irwan réquisitionna quelques chambres pour accueillir Edward ainsi que toute sa ribambelle. Avec tous ces nouveaux arrivants, le palais serait bientôt plein à craquer si les choses continuaient de la sorte. Avec l'autorisation à contre-cœur des soldats, Kellue Dovlass avait revêtit ses gants à pointes, et portait sous le bras son coffre-fort miniature. Elle ne tarda point à l'emmener dans sa chambre éphémère, afin de le dissimuler au fin fond d'une armoire, mais décida finalement de le garder près d'elle, trop tentée de l'ouvrir. Après tout, un simple petit regard ne pourrait faire de mal à personne. Oui, mais si quelqu'un la voyait? Si l'héritier nailikan la surprenait, il ne lui ferait plus confiance; de même, si elle était prise par des oraniens, ceux-ci la prendraient pour une espionne infiltrée sur place.

-Euh...qui êtes vous?

Cachant malhabilement son coffre sous les couettes, la trentenaire se retourna en vitesse, les poings serrés devant elle. La parleuse se relâcha légèrement en voyant que son interlocutrice n'était qu'une adolescente, une petite rouquine qui avait l'air au moins aussi friponne que Nahaow. Préférant faire mine de rien, Kellue continua à ranger ses quelques affaires.

-Cette chambre est la mienne, c'est tout ce qu'il y a à savoir, répondit-elle sèchement.

-À vrai dire, c'est la mienne.

Les deux femmes s'affrontèrent du regard. Zia savait très bien où elle se trouvait, étant donné qu'elle y dormait depuis des semaines; et son aînée restait persuadée qu'on lui avait désigné cette pièce. Elles avaient en vérité toutes deux raisons, et cette histoire aurait pu se régler très simplement, néanmoins leur tempérament pour le moins brûlant leur empêcha d'en démordre. Dix minutes plus tard, elles en étaient encore à tenter de crier plus fort que l'autre, en se retenant d'en venir aux mains bien que l'envie en fut présente. Tandis que l'une faisait de grands gestes, l'autre hurlait en hovoïte, dans un jargon des plus grossiers.

-Écoute moi bien morveuse, Irwan Knell m'a assigné cette chambre, alors si tu n'es pas contente, va donc lui demander ce qu'il en pense!

-J'ai pas besoin d'aller chercher le vieux pour t'éjecter de ma chambre, diozpa!

Face à cette insulte qu'elle comprenait parfaitement, Kellue n'eut pour réaction qu'un petit rire somme toute assez machiavélique. Elle lança à Zia un sourire niais, comme si elle n'était qu'un animal domestique, et lui répondit, cynique:

-Alors? On a trop peur de dire les choses en face? On doit passer par ta vieille langue de paysans galeux?

Les éclats de vois reprirent, plus fort que jamais. Cela pourrait continuer bien longtemps.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Ven 3 Fév - 18:18

Alix, toujours assise à son bureau, s'était momentanément assoupie sur ses ouvrages poussiéreux, une plume trempée dans l'encre toujours dans sa main droite. Un mince filet de bave était venu humecter les pages déjà fines des livres, offrant de ce fait un drôle de tableau pour chacun des passants. Néanmoins, et ce malgré la situation plus que précaire de son repos, la jeune blonde fut réveillée par des éclats de voix. Après un réveil en sursaut et un long bâillement, elel tendit l'oreille : de toute évidence, il s'agissait de Zia. Le langage hovoïte, bien qu'encore mystérieux pour elle, ne trompait personne : son amie était visiblement très en colère. Repoussant les outils de son travail et poussée par la curiosité, elle s'avança vers la chambre de la rouquine à tâtons. Aucun doute possible : il régnait dans cette pièce un profond malaise et une haine fiévreuse. La petite tapissière passa brièvement sa tête dans l'entrebâillement de la porte : son amie était là, plus en colère que jamais, face à une inconnue au répondant certain. Après avoir toussé un instant pour capter leur attention, elle fit un sourire timide :

- Pourquoi vous vous disputez ? Ici, c'est la chambre de ma copine Zia, affirma-t-elle en prenant le bras de cette dernière. T'as pas le droit de lui voler sa chambre, c'est comme si moi je te volais ta maison. Tu n'aimerais pas que je te vole ta maison, pas vrai ? En tout cas, moi, j'aimerais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Ven 3 Fév - 18:25

En voyant arriver Alix, Zia eut d'abord la tentation de ne pas la laisser parler pour continuer de pousser sa gueulante, mais au final, ses paroles allaient tout à fait dans son sens. Tirant un sourire d'une certaine arrogance, elle défia Kellue du regard. En règle générale, n'importe qui aurait abandonné, mais la parleuse avait ses principes: ce qui lui appartenait n'appartenait qu'à elle. Irwan avait été clair: la troisième à gauche. Quoiqu'en disent ces deux gamines, elle se trouvait au bon endroit, cela ne leur en déplaise.

-Très bien les microbes, soit vous partez de vous mêmes, soit c'est moi qui me charge de vous faire sortir, et croyez moi ce ne sera pas joli.

Toute trace de plaisanterie venait de s'envoler. Kellue serrait de nouveau son poing ganté. Elle ne voulait pas frapper de simples enfants, mais n'hésiterait pas à le faire si cela devenait nécessaire; après tout une petite correction leur serait sans doute profitable. L'hovoïte déglutit en silence, mais se tint prête. Cette grande perche ne lui faisait pas peur.

-Essaie pour voir, lança-t-elle en se plaçant devant son amie.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Ven 3 Fév - 18:48

Melody traversait les couloirs, pensive. Si Omer Gueldre pactisait avec le prince de Reydoran, cela allait sans doute lui coûter son nouveau mandat. Du fait de la guerre, l'homme devenait peu à peu de plus en plus impopulaire. Et part cette action, il y avait fort à parier que tout ceux qui avaient étés marqués par la grande guerre le rejettent comme élu du peuple. Pourtant, la jeune femme savait qu'à part Gueldre, peu de politiques seraient capables de mener Luuwr à la victoire. D'ailleurs, elle commençait à douter du fait qu'il y ait possibilité de victoire. Tandis qu'elle traversait le "couloir résidentiel" du palais, elle remarqua quatre domestiques, attroupés devant la porte de Zia, écoutant les cris qui résonnaient à l'intérieur. Elle reconnut la voix d'Alix et Zia, mais une troisième personne, dont le ton semblait plus fort que la moyenne, lui était complètement inconnue. Écartant d'un geste les laquais, elle entra dans la chambre et surprit la scène. Zia et Alix d'un coté, et de l'autre une femme d'une trentaine d'année. Alors qu'elle levait le bras en direction des jeunes filles, assez menaçante, la capitaine lui saisit le bras. La femme regarda ce qui s'opposait à elle, le bras ganté de Melody. Au regard que l'inconnue posa sur l'artéfact, la militaire comprit que la belligérante avait reconnu l'objet. Jetant de nouveau un regard sur l'ensemble de la pièce, elle dit :

- Madame, je vous prierai de ne pas vous heurter à la plus grande épéiste d'Hovo, vous vous y casseriez les dents.

Les mots étaient prononcés avec humour, mais le ton ne portait pas à confusion. L'inconnue n'avait pas intérêt à chercher les ennuis...

- Qu'est ce qui se passe ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Ven 3 Fév - 19:44

Kellue ne comptait pas réellement faire de mal à cette gamine, mais aurait tout de même aimé pouvoir lui fermer le clapet. Lorsqu'elle avait initié son coup, elle avait néanmoins pu voir que la petite rouquine avait engagé une parade relevant d'une certaine maîtrise technique. Elle se vantait certes, mais semblait savoir se battre. Melody intervint alors, et la trentenaire reconnut immédiatement Belwur, sur sa main. On pouvait facilement distinguer, sous le tissu indestructible, la forme d'un anneau, sans l'ombre d'un doute celui remis par Orion. Kellue voyait Zia jubiler juste à côté d'elle, ce qui ne faisait qu'amplifier son envie de lui donner une bonne correction, mais la porteuse d'artéfact avait raison: mieux valait garder son calme. Dégageant son bras et fourrant ses mains dans ses poches, elle s'adressa, non pas sans un certain dédain, à la jeune femme:

-Il se trouve que cette petite impertinente s’octroie le luxe de s'approprier la chambre que le roi m'a accordé, dit-elle simplement.

Se calmer, certes. De là à baisser les bras, surement pas!


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Ven 3 Fév - 19:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margogotte
Prince de Porol
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 24
Localisation : Brocéliande, au pays de Merlin l'Enchanteur

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 5 Fév - 21:03

Habeth fut tirée du sommeil par un cri strident. Instantanément, ses réflexes de soldate reprirent le dessus, et elle se retrouva bientôt accroupie à quelques centimètres du sol, une dague à la main. Elle cligna des paupières quelques secondes avant de s’apercevoir qu'elle était seule dans la chambre, et finit par se redresser en se grattant la tête, l'esprit encore embrumé. En allant à la petite fenêtre, elle tira les rideaux usés et avisa une bande d'enfants qui courraient dans la cour jouxtant l'auberge. Les cris démoniaques qu'elle avait identifiés à ceux de ses ennemis était tout à coup moins menaçant.
Décidant que se recoucher était inutile, elle enfila un pantalon de cuir propre et une tunique verte, qui lui rappelaient sa forêt natale. Hovo lui manquait, tout comme les arbres. A Nora, il n'y avait pas assez d'arbres.
Elle descendit l'étroit escalier et traversa le tout aussi exigu couloir, avant de déboucher sur la salle de repas, où déjeunaient déjà les autres clients de l'établissement. Le fumet qui se dégageait de leurs écuelles souleva le cœur de la jeune fille, qui voulu s'esquiver vers la sortie. C'est alors qu'une main s’abattit sur son épaule, la forçant à se retourner. Une femme au tour de taille imposant, un chiffon crasseux posé sur l'épaule, un tablier d'aspect tout aussi douteux noué autour des hanches la fixait méchamment.

"Dis moi toi faudra penser à me payer à un moment donné..."

Habeth grimaça un sourire qui se voulait rassurant, mais elle-même n'était pas convaincue par sa prestation. Cela faisait près d'un mois qu'elle et le groupe étaient arrivés en ville, et sa bourse s'était rapidement amincie. Aujourd'hui, il ne lui restait plus suffisamment d'argent pour régler l'aubergiste, chez qui elle gîtait depuis son arrivée. Lorsque le groupe s'était séparé, elle avait écouté et rejoint l'auberge la moins cher, plus par habitude que par réelle économie. Mais là, un sérieux problème se posait.

"Tu m'écoutes ? Si tu crois que je vais t'héberger pour ton joli minois...

- Je vais vous payer, bien sûr, s'empressa de répondre Habeth, réfléchissant à toute vitesse. J'ai... j'ai une réserve d'argent, laissez moi aller la chercher, et je reviendrai aussitôt."

La femme lui fit remarquer en ricanant, l'air menaçant, qu'elle n'était plus suffisamment dupe pour se laisser avoir de la sorte. Son rouleau à pattisserie qu'elle tenait fermement suffisait à convaincre ceux à qui elle s'adressait. Habeth n'échappa pas à la règle. L'aubergiste finit par accepter, à condition qu' Habeth lui laissa un objet de valeur en gage. A contrecœur, la jeune fille daigna se séparer de son arc, qui était de loin ce qu'elle possédait de plus cher. Toutes ses économies étaient passées dans cette arme fine, légère et puissante à la fois. Posant son carquois et ses flèches emplumées rouges, elle fourra ses mains dans ses poches et quitta l'auberge. Évidemment, elle avait menti, mais qu'aurait-elle pu faire d'autre ? Elle était trop honnête pour partir sans payer, d'autant plus que son arme préférée était gardée prisonnière.
Sans le poids caractéristique de son arc dans son dos, Habeth se sentait comme dénudée. Ses pas hasardeux la menèrent devant le palais, et c'est alors qu'elle eut une idée. L'un des membres du groupe qu'elle avait accompagné était un prince. Comment s'appelait-il, déjà ? Snoli ? Snori ? Elle n'avait peut-être pas eu l'occasion de lui parler (elle fut immédiatement en colère contre elle), mais puisqu'elle l'avait aidé, lui et les autres... peut-être pourrait-il lui venir en aide ? Qu'étaient quelques pièces pour un prince, de toute manière ? De plus, on racontait des choses étranges sur la santé du roi...
Déterminée à tenter le coup, elle énonça son nom auprès d'un garde, qui après avoir froncé des yeux un instant, l'autorisa à entrer, en maugréant certaines choses à propos des adolescentes qui étaient toutes issues de la même graine, à déranger les honnêtes gens en se faisant passer pour des amis de Snori.
Habeth demanda auprès d'un domestique où se trouvait le prince, mais celui ci ne daigna pas lui répondre. De plus en plus agacée par la situation, qu'elle trouvait par trop ridicule, la jeune soldate vadrouilla au hasard dans les couloirs, avant de s'arrêter au son d'une voix connue. Il lui sembla reconnaître celle de la jeune Zia, qui était au moins aussi rousse qu'elle. Elle se rappela avoir entendu dire qu'elle et la petite tapissière, que les autres nommaient Alix, couchaient au palais, aussi avança-t-elle vers la porte d'où émanaient les voix, et toqua deux coups discrets, tandis qu'un sourire timide étirait ses lèvres:

"Salut les filles..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ze-grabouilleuse.eklablog.com
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 5 Fév - 21:21

Leur débat sur la façon de récupérer ce vase - ou pot de chambre - totalement détruit fut interrompu par l'intervention discrète d'Habeth. Même si elles ne s'étaient que très peu parlées durant leur voyage, du fait que la soldate ait rejoint l'expédition de façon tardive, Zia se souvenait parfaitement de cette jeune femme. Ces derniers temps, ils ne l'avaient pas revus une seule foi, se demandant si elle n'avait pas rejoint son armée comme le devoir l'aurait voulu. Finalement, la voir ici était une surprise, non pas désagréable: cela bouleverserait un peu leur quotidien! Entre deux tessons qu'elle ramassait avec précaution, la rouquine répondit à cette femme pour le moins timorée.

-Salut, euh...c'est quoi ton nom déjà?

Elle se trouvait pour le coup bien bête, à ne pas être capable de se remémorer le nom de ses compagnons.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle année.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle année.
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle gare de Liège Guillemins
» Nouvelle Mixery
» Nouvelle Collection - Comment Herge a créer Tintin ?
» Nouvelle Barbie ...Black Canary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: