Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Mer 18 Juil - 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 Nouvelle année.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 16:51

Le jour s'était levé après une longue et tumultueuse soirée de réveillon. En ce mois de janvier 1990, le Soleil brillait de mille feux, dont les rayons se reflétaient sur la fenêtre encore givrée du palais. Allongée à côté de William, Alix l'observait avec des yeux enfantins. Il dormait à poings fermés, ou du moins, il en avait l'air. La chambre de la jeune fille avait pris un aspect tout autre : les vêtements des deux tourtereaux étaient dispersés sur le plancher, au même titre que leurs chaussures et autres objets divers.

Les bribes de la soirée de la veille tournoyaient dans l'esprit de l'adolescente : leur danse grotesque, la révélation de leurs émois respectifs, leur premier baiser et cette nuit passée ensemble. Plus que tout, Alix avait l'impression d'entrer dans l'âge adulte, passant peu à peu d'une enfant insouciante à une jeune femme mature. Ce changement, bien qu'inévitable, lui faisait extrêmement peur. Après tout, c'était aussi ça grandir : accepter de devenir quelqu'un d'autre, d'évoluer et tout ce qui va avec. Ensevelie sous les couvertures et à une distance relativement grande de son petit ami, Alix avait posé son menton sur son oreiller, comptant sur ses doigts le nombre de gravure de la tête de lit. Elle savait qu'au moindre mouvement un peu trop brusque de sa part, William se réveillerait. N'espérant rien d'autre pour lui qu'un sommeil réparateur, elle n'avait trouvé que ce jeu absolument pathétique pour passer le temps. En ce qui la concernait, elle s'était assoupie à peine quelques heures, régulièrement réveillée par les ronflements de son amoureux mais aussi par le souvenir de ce qu'il s'était produit durant cette nuit : ils n'en avaient pas parlé, laissant au langage du corps le soin de s'exprimer pour eux.

Dans les couloirs régnait une agitation relativement importante, même de bon matin : elle entendait les majordomes se souhaiter gaiement la bonne année, tandis que les femmes de chambres astiquaient les moindres recoins du palais. Nul doute possible : la journée se promettait mouvementée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 17:16

Pour beaucoup, la nuit fut de courte durée. Malgré le soleil déjà levé, il ne devait pas être bien plus de neuf heures du matin lorsque William émergea du sommeil. Il poussa un léger bâillement, puis se frotta rapidement les yeux, avant de se redresser sur un coude en direction d’Alix. Leur soirée avait été des plus magiques, emplie de sentiments débordants, pourtant, il l’avait sentie fébrile à quelques reprises. Cela était peut-être du à une simple timidité, néanmoins le cadet Pendragon sentait qu’il s’agissait de quelque chose de plus profond, d’une certaine importance. Après tout, elle n’avait que quinze ans, alors que lui allait sur ses dix-huit. Ses airs de jeune femme lui avaient fait oublier ce petit détail la veille, et cela lui revenait à présent en pleine figure comme un revers de bâton. La différence d’âge ne lui posait pas le moindre problème, mais il savait qu’au sortir de l’adolescence, bien des jeunes se posaient des questions.

-Quelque chose ne va pas ? demanda-t-il simplement, en lui accordant un sourire des plus radieux.

Zia, pratiquement au même moment, se passait la tête sous l’eau dans l’une des grandes salles de bain du palais. Elle-même n’en revenait pas d’avoir autant bu la veille, sans doute sous le coup de la jalousie ou de la lassitude. Malgré un léger mieux, elle ne se sentait pas vraiment bien, titubant encore de temps à autres, ressentant un mal de crâne absolument affreux. Elle se dénuda rapidement puis se glissa dans un grand bain qu’elle faisait couler depuis quelques minutes, en lançant un regard presque machinal derrière elle, s’attendant à voir arriver Snori dans un grand bond ridicule. Elle fut presque déçue que ce ne soit pas le cas. Depuis bien trop longtemps, son maître s’éloignait d’elle, pour son plus grand malheur. Tout en se lavant, elle s’observa dans les grands miroirs recouvrant les murs de la pièce, figeant son regard dans les yeux verts de son reflet. Décidément, son apparence devenait une véritable obsession ces temps-ci.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 17:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 17:50

Alix approuva d'un hochement de tête, repoussa les couvertures et se décida à se lever. Pendant quelques secondes, elle fut gênée d'être totalement nue devant un garçon, sentiment qui s'estompa vite lorsqu'elle se souvint que William ne la voyait pas. Tout comme son amie Zia, son apparence devenait un sujet de plus en plus délicat, elle qui se trouvait mal-fichue avec sa poitrine presque inexistante et ses jambes trop courtes. Finalement, ce n'était pas une si mauvaise chose que le cadet Pendragon soit atteint de cécité. Passant rapidement un pull en laine bleu marine ainsi qu'un pantalon en lin beige trop grands pour elle et après avoir attaché ses cheveux en un chignon informe, elle déverrouilla la porte et s'adressa à son aimé.

- Euh ... Je vais voir Zia. A plus tard !

Elle n'avait aucune idée de quelle manière elle devait se comporter à présent, elle qui n'avait jamais eu la moindre expérience en la matière. N'attendant même pas la réponse de William, elle se dirigea vers la chambre de sa meilleure amie, accordant un sourire rayonnant à tous les gens qu'elle croisait. Arrivée devant la porte, elle toqua plusieurs fois.

- Zia ? C'est Alix ! Je peux entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 18:02

William ne tarda pas à quitter le palais, calant simplement son sac sur son épaule, puis avançant tranquillement à travers les différents couloirs sinueux. Les bonnes manières l'auraient peut-être forcées à saluer sa petite amie avant de partir, mais il savait très bien que le fait d'être constamment ensemble ne pouvait que nuire à une relation aussi récente que la leur. Il valait mieux mettre une certaine distance, et ce dès maintenant. Walho, de son côté, passait dans les couloirs avec des plateaux emplis de tasses sur les bras, quant il vit Alix toquer à la porte de Zia. Le majordome était tout à fait au courant des évènements de la nuit dernière, pourtant il ne se permettrait aucun commentaire, bien que l'envie d'en faire ne soit pas totalement absente.

-Il me semble que votre amie se trouve dans la salle de bain, mademoiselle Firmin. La petite.

Il y en avait effectivement plusieurs dans ce gigantesque bâtiment luxueux. Le trentenaire s’apprêtait déjà à repartir, mais se pencha finalement vers l'adolescente.

-Vous prendrez un café, un thé? Quelque chose à manger, peut-être? Il faut reprendre des forces après cette nuit...reposante.

Il s'en voulait, mais c'avait été plus fort que lui...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 18:09

A la remarque de Walho, le rouge monta considérablement aux joues d'Alix. Cette plaisanterie, pour le moins douteuse, accentua le malaise de l'adolescente.

- Non, merci. Je vais attendre le repas de midi.

Se grattant machinalement la nuque et tout en se pinçant les lèvres, elle s'avança vers la petite salle de bain. Si les commentaires fusaient au bout de quelques minutes, elle se doutait bien qu'il en serait de même tout le reste de la journée. Toquant une nouvelle fois, elle réitéra.

- Zia ? C'est Alix ! Je peux entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 18:29

La rouquine avait le visage à moitié dans l'eau. Elle s'amusait à faire des bulles avec sa bouche, telle une enfant. Lorsque son amie toqua à la porte, elle failli boire la tasse sous le coup de la surprise. Se redressant rapidement et toussant à plusieurs reprises, elle tourna la tête vers l'entée de la salle de bain, en se demandant ce qu'Alix venait faire ici. Elle désirait sans doute lui raconter ses aventures amoureuses exceptionnelles, lui crier que William était le garçon parfait, n'attisant ainsi que sa jalousie. Zia n'enviait pas l'amour du frère de Snori, bien au contraire, mais simplement la situation de la tapissière. Elle plaisait à tout le monde, attirait les regards, faisait rire, et tout le monde s'accordait même à dire qu'elle devenait très belle. Plus que jamais, elle avait l'air heureuse.

-Ah, euh...ouais, entre, finit-elle par articuler.

Avant que la porte ne s'ouvre, elle prit bien soin de s'immerger totalement. Que le roi puisse la voir nue passait encore, mais il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin. Ses amies avaient une fâcheuse tendance à l'interrompre durant ses bains, et cela ne devait en aucun cas devenir une habitude, sans quoi elle n'hésiterais pas à le faire savoir! Si elle avait eu de l'énergie à revendre, il y aurait d'ailleurs eut fort à parier qu'elle aurait envoyer bouler Alix, mais sa courte nuit la rattrapait peu à peu. Repoussant son crâne en arrière, elle observa Alix à l'envers, avec un air entre l'étonnement et la fatigue. Ses cheveux mouillés se répandaient sur le carrelage brun, laissant apparaître toutes les tâches de rousseurs recouvrant son visage, lesquelles mettaient en valeurs ses grands yeux d'un vert pâle.

-Qu'est-ce qui se passe?

Walho, de son côté, était sorti dans la cour intérieur. En s'assurant que personne ne pouvait le voir, il fouilla rapidement dans la poche intérieure de son veston noir, et en sortit un anneau similaire à ceux qu'Orion avait donné aux porteuses d'artéfact. Il tendit la main vers le ciel après l'avoir enfilé à son pouce, puis scruta celui-ci, attendant plusieurs minutes que quelque chose se passe. Désabusé, il finit par ranger le bijou, non sans pousser un long soupir. Le majordome passa une main sous sa chemise, puis en sortit un pendentif en forme d'hexagone, habituellement dissimulé par ses vêtements. Droit comme un I, une main sur ce collier inconnu de tous, il perça le silence pensant:

-S'ils ne réagissent pas, devrais-je le faire moi-même? je ne sais que trop ce qui est bon à présent...

-En tout cas, Ohihir n'est pas loin.

-Je vois. Dans ce cas, attendons encore un peu.

Il n'avait pas d'autre choix que de lui faire confiance, pour l'instant, et d'observer le déroulement de cette guerre. Nailika, Luuwr...cela important vraiment peu. L'objectif était l'équilibre, la justice. Si Ohihir était dans les parages, alors ils aviseraient avec eux.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Dim 29 Jan - 19:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 12:53

Dans les rues de Nora marchait une étrange délégation. Une dizaine d'hommes et de femmes, dont la moitié étaient à cheval traversaient la ville, la tête haute. Beaucoup murmuraient des choses à leur passage. Avant même que l'escorte ne traverse la porte principale de la ville, les rumeurs avaient envahis tout Nora. Les versions étaient toutes différentes les unes des autres, mais pratiquement aucune ne s'approchait un tant soi peu de la réalité. La plus répandue était qu'une délégation nailikanne venait à Nora pour négocier la paix. Ces déductions, les badauds la tiraient du fait que les nouveaux arrivants portaient des attributs riches et typiquement Nailikan.

Si sa mère se rengorgeait du fait des rumeurs, Edward, lui, n'en avait que faire. Vêtu d'une longue cape qui tombait jusque sur la croupe de sa bête, il se trouvait ridicule. Varthes et de Marthes parlaient avec des têtes de conspirateurs en tête du cortège, tandis que le prince avait insisté pour que Kellue soit à ses cotés. Le prétendant au trône était extrêmement stressé par la rencontre qui allait arriver, mais comme à son habitude, il cachait totalement ses sentiments. Il ne voulait pas qu'on le prenne pour un faible. Et de toute façon, il était pratiquement sur qu'on ne le laisserait pratiquement pas parler. Ce serait ses conseillers qui négocieraient. Néanmoins, c'était sur lui que reposaient tous les espoirs Nailikans, il devait se montrer fort!

Bientôt, ils arrivèrent au palais. Une dizaine de gardes les arrêtèrent, lance à la main. Ilièna cria :

- Faites donc place à Edward de Reydoran, héritier légitime de Nailika et ...

Elle fut vite interrompue par le religieux chauve qui répondait au nom de Varthes :

- Nous demandons une entrevue avec sa seigneurie, le roi Pendragon, ainsi qu'avec le président Gueldre! Nous pensons pouvoir lui apporter une aide certaine dans le conflit actuel!

Le révérend croisa les bras. Il n'y avait plus qu'à attendre qu'un supérieur les laisse passer. Au fur et à mesure de l'attente, Edward avait de plus en plus de mal à conserver son sang froid. Il n'avait jamais été confronté à autant de politiques, même si l'enseignement qu'il avait reçu lui permettait de se comporter d'une manière totalement digne d'un homme de son statut...


Melody, quant à elle, ressortait d'un combat épuisant contre Laly. La jeune femme commençait à comprendre comment se servir de son don. La capitaine ne savait pas si c'était une bonne ou une mauvaise chose pour elle... Sitôt qu'on la jugerai prête, elle serait envoyée sur le champs de bataille, et aucun entrainement ne saurait préparer à cette atrocité... S'allongeant au sol, la capitaine se permit pour une fois de faire un compliment à son adversaire.

- Bien joué...

Belwur, flottant au dessus d'eux, eut un ricanement assez désagréable. Depuis un certain temps, il se faisait de plus en plus discret. A vrai dire, il s'ennuyait ici. Il avait hâte de voir Melody provoquer des carnages grâce à lui. Après tout, la dernière fois qu'elle avait utilisé la forme ultime, elle s'était contentée de voler, se téléporter, et lancer de boules de flammes grandes comme le palais de Nora en direction du ciel! Ce qui manquait au démon, c'était de la sueur, du sang, et des dommages collatéraux. Il ne pouvait plus supporter cette gamine apathique qui ne cessait de le narguer. Oui, il fallait qu'ils partent, vite...

Suite au ricanement de l'artéfact, Melody se rappela qu'il n'y avait jamais eu de confrontations entre Laly et elle, alors qu'elle se trouvait en forme ultime... Ce serait sans doute un bon entrainement pour elles deux. Ils feraient sans doute cela cet après midi, en pleine cambrousse pour ne blesser personne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 18:16

Les multiples soldats présents autour du palais royal semblaient hésiter à faire entrer cette bande de rigolos dans l'édifice. Avec tous les gens étranges défilant ces derniers temps, l'un des gardes s'attendait même à voir Irwan ou Walho faire une énième intervention spectaculaire pour donner l'autorisation à ces visiteurs exceptionnels. Néanmoins, une fois n'est pas coutume, ils durent régler ce petit soucis seuls. Une dizaine d'entre eux entourèrent le groupe d'arrivants, toutes lances dehors, tandis que celui se présentant comme le chef criait quelques règles:

-Vous déposez toutes vos armes ici, vous ne touchez à rien au palais, vous ne répondez pas à qui que ce soit avant d'en avoir l'autorisation. Vous êtes peut-être les rois de je ne sais quel bled, mais ici, vous êtes des touristes, alors taisez vous. Et pied-à-terre, tout de suite!

Forcés d'obéir, les cavaliers obéirent tous, le gamin au milieu y compris. Kellue, marchant près de lui depuis le départ, jeta ses gants munis de pointe avec une certaine appréhension. En cas de dangers, ils représentaient sa défense la plus solide, d'autant qu'elle ne portait rien d'autre sur elle. Il faudrait se fier à ses talents purs si jamais les négociations tournaient mal. Lorsque tous eurent laissés leur attirail ainsi que leurs montures, on les encadra le plus strictement possible avant de leur ordonner d'avancer, en rang. La tête haute et les poings serrés, la parleuse restait aux aguets, observant le moindre détail suspicieux. Sa nervosité attirait dors et déjà l'attention des gardes oraniens. Faisant des efforts considérables, elle se calma au mieux, mais la tension se sentait encore. Walho, encore dans les jardins, tira une tête pour le moins étrange en voyant ce petit cortège se balader dans les couloirs à travers les baies vitrées de la cour intérieure. Ne se doutant en aucun cas de l'identité de ces inconnus, il se dirigea néanmoins en hâte vers la salle du trône où se trouvait Irwan, car il se devait d'être présent en toutes circonstances. Passant par une porte auxiliaire, il y arriva bien avant Edward et ses conseillers. Les mains dans le dos, il s'avança près du régent, puis se mit de côté, fixant la grande porte de la pièce avec l'air le plus sérieux possible.

-Vous avez de la visite, majesté.

-Oh, voyons voir cela, dit-il en posant son livre sur une table basse.

Les gardes étaient à présent devant la grande porte à double battant. De l'autre côté se trouvait le monarque, Irwan Knell, chef de guerre respecté de tous. Du même ton autoritaire, le commandant des soldats leur intima de bien se présenter, affirma que s'ils voulaient voir Omer Gueldre, ce serait au roi de l'Oran qu'ils devraient demander l'autorisation. Kellue, sans doute presque aussi stressée qu'Edward, lui dit:

-Courage. C'est maintenant que tout se jour, il ne faut pas faire de faux pas...

En vérité, ces paroles la rassuraient plus elle-même que son futur roi.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 18:58

Adressant un grand sourire à Zia, Alix resta néanmoins quelques minutes dans son bain : l'eau avait beau s'être considérablement rafraichie, elle s'amusait comme une enfant, tapant frénétiquement dans l'eau et "sculptant" des formes inédites dans la mousse. Au bout d'une bonne demie heure, elle sortit enfin de la baignoire, ne prenant même pas le soin de se sécher et enfila ses vêtements encore mouillés. Déambulant de la sorte dans les couloirs du palais, les cheveux dégoulinant et sa tenue humide, elle attirait des regards tous plus interrogateurs les uns que les autres.

Arrivée une nouvelle fois dans sa chambre, et ce malgré un flash-back gênant de la veille, elle prit place face à un bureau en chêne massif et empoigna un livre, puis un deuxième, et un troisième, ainsi qu'un plumier et d'une modeste feuille de papier. Ne pas savoir lire ni écrire avait toujours été une grande déception pour l'adolescente et ce même après une formation éclair d'Irwan et d'Ilawen. Se décidant à prendre le taureau par les cornes, elle tenta de déchiffrer les pages d'ouvrages relativement complexes. Complexe, c'était le mot : la langue de la jeune fille était sortie, preuve de la difficulté à laquelle elle faisait face.

Plus loin, Laly finissait son l'entraînement avec Melody. Nigfol lui faisait apparemment la tête, elle qui était habituellement si bavarde, mais la révulseuse ne s'en plaignait pas : aux vues des évènements de la soirée de la veille, un peu de distance dans cette relation déjà fructueuse ne faisait pas de mal. Atteignant le coup ultime à son adversaire, la jeune femme fit un élégant demi-tour vers une serviette de bain, qu'elle utilisa pour éponger la sueur à son front. Le nombre de combat qu'elle avait disputé avec la militaire portait enfin leurs fruits, même si elle n'était pas encore spécialement à l'aise avec les possibilités qui s'offraient à elle. Inès restait constamment dans le classique, ne cherchant pas spécialement à innover, ce qui l'agaçait elle-même. Devant le compliment de Melody, elle resta quelques instants stupéfaite : après tout, elles ne parlaient jamais ensemble, mis à part de techniques de combats.

- Tu m'as donnée du fil à retordre.

L'intonation de sa voix se voulait presque amicale, ce qui ne semblait pas spécialement faire effet. D'un côté, en comparaison avec les prises de bec successives d'il y a quelques mois, l'évolution entre les deux femmes avait été considérable. Entre deux gorgées d'eau, elle lança à son adversaire :

- On se voit plus tard.

Laly se dirigea, épuisée, vers le jardin où un banc en bois trônait fièrement. S'affalant dessus, la respiration courte, elle tentait de faire le vide dans sa tête. Ses cheveux virevoltaient et ses membres tremblaient : même si elle avait fait la fière devant la militaire en restant nonchalante, cette bataille l'avait totalement vidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 19:44

Tandis qu'ils traversaient le palais, entourés de gardes menaçants, Edward remarquait l'opulence de leurs "hôtes". Les sols marbrés, les statues de grands hommes du passé. Le jeune homme aurait pu en être jaloux, si il n'avait pas été rongé par le trac. Et les paroles de sa "marraine" ne le rassuraient pas, car ils montraient qu'elle aussi stressait... Ils arrivèrent alors face à Irwan Knell... L'homme qui, selon son professeur, était le plus grand scientifique de notre époque. Assis ainsi sur le trône, il était réellement imposant. Les soldats, de vulgaires sous fifres, leur demandèrent de se présenter. S'apprêtant à dire qui il était, il fut interrompu par Arthur de Malthes, qui se permit de tous les présenter :

- Monseigneur Knell, je vous présente Edward de Reydoran, deuxième du nom, roi légitime de Nailika, ainsi que sa mère, Ilièna de Reydoran. Ici, voici le révérend Varthes, éminent scientifique, et moi même, Arthur de Malthes, noble Nailikan fidèle à la couronne. Nous venons ici pour vous proposer notre aide dans cette terrible guerre.

Edward était furieux, même si il le cacha bien. Déjà, cet homme n'avait pas présenté Kellue, et ensuite, il lui avait coupé la parole! Rien n'était plus humiliant que cela! Il fit tout de même une révérence lorsque le nobliaux le présenta à Knell...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 19:56

Ainsi, les Reydoran avaient l'audace de se présenter devant les dirigeants de leurs anciens ennemis. Durant la grande guerre ayant opposée Luuwr et Nailika, les membres de cette prestigieuse famille dirigèrent les troupes, se lançant dans une politique totalitaire des plus ignobles. Si Igole Vrag était monté au pouvoir aussi facilement, la côte décroissante de la famille royale auprès du peuple l'y avait beaucoup aidé. Non pas sans un sourire d'une certaine arrogance, voire d'un orgueil insupportable, le régent se leva de son siège puis se dirigea vers eux. Seuls les échos de ses lourds pas brisaient le silence solennel s'étant installé dans la salle du trône.

-Ainsi, voilà que les déchus viennent picorer dans ma main. Que puis-je pour vous, descendants d'Arlène?

Il aurait difficilement pu mettre plus de rage dans ce simple prénom. Cette reine fut un véritable martyre durant des décennies. Walho, n'ayant pas bougé d'un poil, changea immédiatement d'air lorsqu'il vit Kellue entrer dans la pièce. Tous deux s'échangèrent un regard à la fois surpris, joyeux et interrogateur. Lorsque deux d'entre eux se retrouvaient, ce n'était jamais de bonne augure.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 20:18

Le vieux révérend s'avança, afin de se démarquer du groupe. Il était sans doute dans l'escorte royale, celui qui avait le plus de savoirs. S'appuyant sur sa canne, il dit d'une voix forte, mais chevrotante dûe à l'âge :

- Vous devez sans doute savoir, messire Knell, que l'appui du prince légitime de Nailika vous serait d'une grande aide dans la guerre. Vous ne pouvez pas ne pas avoir réfléchi au fait que, lorsque vous renverserez Igole Vrag, il vous faudra instituer un régime convenant aux moeurs Nailikannes. De plus, il reste encore de nombreux fidèles à la couronne dans notre beau pays, et ceux ci se battront le moment venu pour les Reydorans! Essayez donc d'oublier votre rancoeur contre nous, car sans elle, vous ne vaincrez pas!

Malgré l'antipathie qu'il éprouvait pour le vieillard, Edward ne pu s'empêcher de remarquer la justesse de ses paroles, et sa maîtrise de la sophistique. Il aurait aimé avoir autant de talent que lui... Son regard se tourna vers Knell, il était curieux de voir sa réponse. C'était sans doute la première confrontation entre les deux hommes depuis des années. Cette rivalité se voyait dans leurs yeux. On allait bientôt savoir qui allait gagner ce duel de mots...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 20:31

Après avoir gentiment laissé les adolescentes entre elles, Llednar se dirigea vers la chambre de Snori, bien décidé à tirer cette larve de son sommeil déjà trop long. Au cours de ces dernières semaines, malgré sa suractivité évidente, l’hériter officiel n’avait pas pris les bonnes directions, et le rôdeur comptait bien le remettre sur le droit chemin au plus vite. Ne sachant pas s’il y avait une fille quelconque dans les quartiers de l’épéiste, Llednar ouvrit la porte sans vergogne, constatant que seul le blondinet fainéant s’y trouvait. Affalé sur son lit, la tête enfoncée dans son oreiller, il abordait une allure pour le moins ridicule, indigne de quelqu’un de son rang. Le grand brun alla replier les volets blancs, laissant les rayons du soleil éclairer la pièce dans son intégralité.

-On se lève, crétin, dit-il.

Snori ouvrit un œil, puis un second, avant de refermer les deux d’un coup, puis de prendre une position assise tout en les frottant. Ses longs cheveux partaient dans tous les sens, formant une masse absolument informe, digne de recevoir un bon coup de peigne. Llednar le laissa s’étirer bien longuement, restant adossé au mur avec les bras croisés. Lorsqu’enfin le prince daigna lui adresser la parole, il le coupa net.

-Va mettre un pantalon, et rejoins nous à la salle d’arme.

-Vous ? C'est-à-dire, toi et… ? demanda-t-il, à moitié endormi.

-Et Zia.

D’habitude, tous les matins, seuls Snori et Llednar s’adonnaient à quelques entraînements bienvenus. Zia, plus paresseuse qu’eux, ne se levait en règle générale que quelques heures plus tard, en améliorait nettement moins sa science des armes, privilégiant des enseignements plus généraux, auprès des divers professeurs du palais. Ainsi, elle en apprenait plus chaque jour sur la politique, les langues, l’histoire, voire quelques notions de mathématiques ou de mécanique basique ; tant de choses fort utile avec cette vague de modernisation.

-Depuis quand Zia s’entraîne avec nous le matin ?

-Depuis que je vais lui annoncer.

Dans la salle du trône, Irwan jaugea son adversaire des yeux quelques secondes. Décidément, Varthes jouait également dans la cour des grands, n'en démordant pas avec ses idéaux politiques obsolètes. Son plan aurait pu fonctionner, il y avait encore quelques années de cela, mais à présent, seul Igole Vrag était apte à diriger un pays aussi puissant et fier que Nailika. Mieux que quiconque, le régent oranien savait que le peuple suivrait cet homme, dans la guerre comme dans la paix. C'était avec lui qu'il fallait s'arranger, pas avec des héritiers jaillissant des temps anciens. Avec cynisme, il répondit:

-Il ne me semble pas que vos compétences militaires vous aient bien desservies par le passé, mes amis. Laissez donc la guerre à ceux sachant comment cela fonctionne, et restez dans vos granges. Si une personne parmi vous peut débattre librement, il s'agira de l'hériter, pas de ses vieux conseillers miteux.

Voilà au moins une bonne chose de faite. Libérer ce gamin de l'emprise de ces vieillards constituerait sa bonne action du jour. La proposition ne tenait pas debout, mais l'appui des troupes nailikanes fidèles à la couronne était en revanche intéressant. Désireux d'en savoir plus, il s'adressa uniquement à Edward:

-Vous, jeune homme. Si vous le désirez, je peux vous accorder une audience, accompagné d'Omer Gueldre, et ce uniquement avec les personnes dont vous souhaiterez la présence. Est-ce là votre souhait?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 20:50

Presque surpris que Knell lui adresse la parole, Edward s'éclaircit la gorge, puis prit enfin la parole. Il n'était pas encore temps de faire sa révolte, mais l'historien lui donnait déjà un pouvoir considérable.

- Je vous remercie d'oublier le passé, et de m'accorder votre audience. J'aimerais que ma mère, ainsi que Kellue Dovlass assistent à cet entretien.

Bien que l'envie ne lui en manque pas, il ne pouvait pas mettre à l'écart sa mère de la réunion. Il ignorait si les gouvernements Oraniens et Luuwriens lui viendraient en aide, et si il perdait l'appui de sa mère, il perdait tout...
Irwan Knell les invita à le suivre. Ils partirent tous trois à la suite de quinquagénaire, et se retrouvèrent dans un grand bureau. Un homme les regardait, intriguait. Le jeune prince supposa qu'il s'agissait d'Omer Gueldre... Il regarda l'historien, interrogateur :

- Irwan? Que me vaut votre visite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 21:06

Irwan alla s'asseoir sur un des multiples fauteuils du titanesque bureau. D'un geste, il invita ses invités à en faire de même. Kellue, dans un premier temps assez intimidée face à la prestance de leur ôte, ravala sa fierté et lui obéit, se lovant confortablement dans une banquette de cuir marron. Le régent, d'un ton détaché, répondit au président luuwrien:

-Voici des représentants de la monarchie nailikane. Ce jeune homme est l'héritier du trône, accompagné de sa mère, et d'une certaine madame Dovlass.

Une certaine madame Dovlass. La femme en question du se contenir pour ne pas envoyer son poing à travers la figure de ce politicien véreux. Elle se demandait s'il la méprisait réellement, ou s'il agissait ainsi uniquement dans le but de se donner un style pragmatique, typique de ceux qui se disaient penseurs. Serrant discrètement les dents, elle attendit une quelconque réponse d'Omer Gueldre ou d'Edward, se doutant qu'ils seraient les deux principaux acteurs de ce débat.

-Eh bien, jeune homme, exposez nous donc votre plan.

Désormais, la salle du trône retombait dans un calme plus qu'appréciable. Les mains jointes dans le dos, Walho profita de la non-nécessité de sa présence pour franchir les grandes portes et se diriger droit vers le jardin, attirant sur le passage les regards de quelques gardes. Ceux-ci avaient bien remarqués les échanges silencieux avec Kellue durant le très rapide entretien. Imperturbable, le majordome laissa les soldats prendre soin de leurs invités, puis rejoignit Melody, laquelle se préparait visiblement à entrer. Il observa les alentours, vérifiant que personne d'autre que les porteuses d'artéfact étaient présentes, puis s'adressa à elle. Pour une fois, le trentenaire ne parla pas d'un ton solennel, mais plutôt d'un air inquiet.

-Mademoiselle Jennsen, venez.

Sans même attendre une réponse de sa part, Walho marcha jusqu'au banc où se reposait Laly, puis s'adressa aux deux jeunes femmes, en leur montrant l'anneau doré qu'il venait de sortir de sa poche.

-Possédez vous toujours ces anneaux? leur demanda-t-il.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 21:19

Laly, enroulée dans un pull en laine rouge et dont seuls ses yeux dépassaient du col roulé, regarda approcher Walho et Melody. Dès l'instant où elle les avait vu arriver, elle se doutait clairement que quelque chose de pas net était en train de se produire. D'abord surprise par la question du majordome, elle fourra ses mains dans les poches de son pantalon et, au bout de quelques secondes, en sortit l'anneau, qu'elle posa au creux de sa main tendue. Pendant longtemps, elle l'avait portée à son doigt, mais s'était finie par se lasser.

- Comme vous le voyez, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 21:38

Gueldre ne cacha pas sa surprise quant à la présence d'un Reydoran dans la cour Oranienne. C'était à cause d'une de ses ancêtres que la grande guerre avait eu lieu, et que la patrie avait été saignée à blanc. Le politicien garda le silence. Si Irwan avait mené la famille royale ici, c'était sans doute pour une bonne raison!

Edward avait bien perçu l'hostilité contrôlée du président luuwrien. L'homme et l'enfant se jaugèrent du regard pendant un instant, puis Edward se décida à prendre la parole. Ses premiers mots furent balbutié, mais peu à peu, le prince pris confiance en lui, et argumenta avec assurance.

- Je sais que... Par le passé... Nos deux nations se sont opposées. Je sais qu'aujourd'hui encore, Nailika est pour vous l'ennemi. Mais je pense que la guerre ne se résoudra pas de manière militaire. Les dirigeants Luuwriens ont fait l'erreur par le passé de priver notre pays de sa royauté. Je comprend ce choix. Mais c'est ce même choix qui a déclenché de nouvelles hostilités. Une telle imposition a réveillé les colères des militaires Nailikans, et a déclenché ce conflit. Igole Vrag est votre ennemi, mais moi, je ne le suis pas. Je souhaite que nous nous aidions mutuellement. Si vous me promettez de m'apporter votre soutien dans l’accession à mon titre légitime, je vous promet le soutien des royalistes, ainsi que la paix entre nos trois nations. Je ne veux que le bonheur de mes compatriotes. je vous prie de croire à ma sincérité.

La gorge sèche du fait d'avoir parlé d'une traite ainsi, Edward aurait aimé demander de l'eau. Mais il se l'interdit, afin de rester digne. Il espérait avoir convaincu ses interlocuteurs. Sa mère le regardait, bouche bée. Elle comptait défendre elle même ses interêts, et voilà qu'il s'en chargeait lui même. Elle ne savait pas si elle devait être furieuse ou fier de lui...


Des sueurs froides coulèrent dans le dos de Melody lorsque le majordome évoqua les anneaux. Elle portait toujours le sien, caché derrière les gants de Belwur. Personne ne l'avait vu depuis son arrivée. Elle en conclut que Walho faisait parti de la même organisation que l'homme du nom de Orion, qui les lui avait remis. Il y avait donc une vaste toile qui reliait cette étrange organisation. Ils étaient donc espionnés depuis le début. Elle voulait croire Snori quand celui ci lui avait dit que l'homme ne leur voulait aucun mal, mais elle avait de plus en plus de mal...

- Qui êtes vous, et où vous situez vous dans ce réseau? demanda t-elle, assez sèchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 21:55

Irwan écouta les paroles du jeune homme avec une certaine avidité, tentant de percevoir dans ce projet somme toute assez abstrait des fondements de vraisemblance. Il s’exprimait d'une façon assez maladroite, prouvant à elle seule qu'il n'avait eu que de rares occasions de discourir en public. Avec cet air étrange, l'hériter avait tout l'air d'un solitaire, d'un timoré. Malgré cela, le gamin marquait un point. Après cette guerre, il faudrait faire en sorte de réinstaller un régime durable à Nailika, paisible, hors la présence d'Edward constituait une alternative assez valable. Sans s'engager à rien de peur de commettre une erreur grossière à chaud, l'historien demanda:

-Mettons que nous vous aidions, qu'est-ce qui nous prouve que vous n'êtes pas du côté d'Igole Vrag? Tout pousserait la famille royale à se joindre à cet homme, afin de se venger des vainqueurs de la précédente guerre.

Les Reydoran avaient sérieusement intérêt à se trouver un alibi de fer s'ils voulaient avoir la confiance totale de leurs éventuels alliés. En tout cas, cet adolescent avait une certaine répartie malgré son âge peu avancé. Avec plus d'expérience et de connaissances, il aurait de quoi faire un très bon politicien, pour peu qu'il ne soit pas tué d'ici là. L'éventail des possibilités venait de s'ouvrir considérablement avec le retour des monarchistes, laissant Irwan pronostiquer, tenter de prévoir toutes les éventualités avec une certaine satisfaction. Un héritier, fragile, manipulable, respecté. Tout cela était de très bonne augure, mais encore fallait-il gagner la guerre. Peut-être que leurs interlocuteurs en savaient plus sur les troupes nailikanes mêmes; de nouvelles informations n'auraient pas été de refus.

Walho se mettait dans tous ses états, scrutant tour à tour ses deux interlocutrices, le ciel, et les jardins. Il ne fallait pas que qui que ce soit puisse les voir, sans quoi bien des choses auraient été remises en question ici. Après avoir lui même enfilé son anneau et sorti son collier en forme d'hexagone, il leur dit:

-Si je ne m'abuse, Orion vous a dit que vous ne serrez jamais seule. Mademoiselle Jennsen, mademoiselle Vrag, nous formons une troupe très insolite. À l'heure actuelle, si je vous inclus parmi nous, nous sommes sept. Ensemble, nous possédons sans doute la majeure partie des artéfacts de Valato, que nous avons éparpillés à travers diverses cachettes. Lorsque nous jugeons quelqu'un digne d'en obtenir un, nous le menons sur la voie. Ce n'est pas un hasard si vous saviez exactement où trouver Nigfol, croyez nous. Il est grand temps que je vous mette au courant de tout, car nous aurons bientôt à agir. Que voulez vous savoir?

Il gratta négligemment sa barbe naissante, se demandant comment elles allaient réagir. Après tout, de telles nouvelles ne passeraient pas facilement...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 22:04

Après ce que lui avait dit Orion, Melody ne fut pas surprise. Mais elle aurait aimé avoir la preuve que ce simple majordome soit détenteur d'un artéfact...

- Pouvez vous me montrer votre avatar, je ne vous accorderai ma confiance que lorsque vous l'aurez fait!

Les jardins étaient déserts, il n'avait pas à s'en faire, si l'être n'apparaissait que quelques instants...

Edward ne comprenait pas la question d'Irwan. Quels seraient leurs intérêts de risquer leurs vies en allant demander leur aide, si ils avaient le soutien de Vrag?

- Etant donné qu'Igole Vrag est en train de gagner la guerre, je suppose que si je collaborais avec lui, il ne m'enverrai pas chez ses ennemis pour espionner... Il utiliserait plutôt des individus n'attirant pas l'attention. Et si cet homme était royaliste, je serais aujourd'hui sur le trône de Nailika, et Vrag suivrait mes ordres.

Omer Gueldre se tritura les mains, nerveusement. Ce mioche avait raison, mais cela ne changeait rien au fait qu'il ne lui faisait absolument pas confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 22:13

Irwan, après avoir consulté rapidement le président luuwrien du regard, répondit d'un ton détaché:

-Pouvez vous nous donner une preuve de votre honnêteté?

La question était simple, la réponse devrait l'être également. Une preuve, une seule. Ils devaient bien avoir quelque chose montrant véritablement leur soutien. En attendant, avec tous les coups fourrés de Nailika durant la période de transition de ces trente dernières années, l'historien ne faisait pas confiance en ses représentants. Rien ne prouvait, qui plus est, qu'Igole Vrag ne suivait pas bel et bien les ordres du dernier des Reydoran. Tout était possible, ni plus ni moins. Walho, décidé à obtenir la confiance de la porteuse de Belwur, prononça ces quelques mots:

-Faisons donc comme elle le souhaite, Nahaow.

Le pendentif du majordome brilla très succinctement, avant que n'apparaisse un avatar. Avec ses grandes oreilles, il ressemblait aux elfes des légendes. Ses cheveux rouges formaient une coiffure assez improbables. Il portait deux boucles d'oreilles, une grande écharpe et une tenue brune moulante. Un sourire espiègle se figeait sur son visage.

-Ravi de vous revoir, Belwur, Nigfol, dit-il simplement, avant d'adresser un geste de la main aux porteuses puis de disparaître.

-D'autres question? demanda Walho.





_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysyhtéha
Initié


Messages : 16
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 22:15

Trois silhouettes encapuchonné venaient d'entré dans la ville de Nora. Si pour tous les habitants ce n'était qu'une journée ordinaire cela l'était moins pour ces trois personnages. D'un geste souple, la plus petite des silhouettes entre les deux grandes enleva la capuche qui lui cachait son visage. Celui d'une femme de vingt cinq ans, avec des cheveux d'un roux flamboyant se dévoila par ce geste. Aussitôt un sourire se dessina sur ses lèvres et elle se mit à sautiller de deux petits pas en s'étirant.

- Haaaaa ENFIN une ville ! J'ai crue que jamais nous n'arriverions à destination !!
- ...
- ... Comment fais-tu ?

Pour seule réponse, un rire sortie de la gorge de la jeune femme, et, avec un air des plus malicieux elle s'approcha d'eux et tira les deux capuches en même temps. Ce geste eue pour résultat de dévoiler les deux hommes qui l'accompagnait. Un homme avec des cheveux d'ébène et l'autre aux cheveux blanc immaculé. L'un des deux, eue le reflex de porter une main devant ses yeux pour se protéger de l'agression de la lumière du jour. Tandis que l'autre cessa directement de marcher.

- Rooh allez !!! Faites pas ces têtes là ! Si on se dépêche nous allons pouvoir trouver une auberge et réserver une très bonne chambre avec un très bon lit.
-Ton optimisme me fait peur parfois.
-Je suis absolument d'accord avec Grizz. Je te trouve très en forme pour quelqu'un qui n'a pas dormi.


La jeune rousse s'étira une nouvelle fois et exécuta une petite pirouette.

- Pas exactement ! J'ai juste un méga regain d'énergie quand je pense au lit très confortable qui nous attend ! Bon on ne perd plus de temps allons y !
- ...
- ...
- Quoi ?!
- Elle est ...
- Ouep, ce n’est pas juste ... Tu es terrifiantes sœurettes !


La jeune fille croisa les bras avec un air boudeur, fit demi tour et avança d'un bon pas dans une direction totalement choisit au hasard. Les deux hommes lui emboitèrent rapidement le pas et l'encadrèrent de leurs présences. La femme soupira et osa un commentaire sarcastique.

- Bah tient des fois qu'une banane m'attaque ! *soupir*

Deux sourires de connivence se dessinèrent sur les bouches des deux hommes mais instinctivement ils mirent leurs mains près de leurs armes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 22:29

L'artéfact de feu ricana pendant un instant, et salua d'une révérence le nouveau venu. Puis il se terra de nouveau dans son silence.

Melody, elle aussi, resta silencieuse pendant un court instant, réfléchissant. Une avalanche de questions lui venait à l'esprit, mais elle se devait d'aller à l'essentiel, Walho ne pourrait répondre à toutes ses interrogations.

- Quel est le but de votre organisation? Et votre rôle dans la guerre?

Des questions purement militaires, la capitaine s'en rendait compte, mais le soutien d'autres porteurs d'artéfacts, peut être plus compétents qu'eux, serait d'une forte aide pour Luuwr...

Edward soupira. Irwan lui demandait quelque chose d'impossible. Comment pouvait il attester de son innocence? Il y eut un long silence pendant lequel le jeune homme réfléchissait.

- Est ce que la destruction de certaines infrastructures Nailikannes de l'intérieur serait une preuve de ma bonne foi?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouvelle année.   Lun 30 Jan - 22:36

Le sabotage organisé, une méthode déjà vue pour attiser la confiance, tromper plus facilement. Irwan ne se laisserait pas berner si facilement. Ce qu'il demandait était bien plus simple, bien plus concret.

-Et si vous nous montriez plutôt ces hommes prêts à vous suivre? Soyons franc, ce sont avant tout eux qui nous intéressent.

L'apport militaire, avant tout. Bien sur, établir une paix par la suite avait une grand importance, mais pour que suite il y ait, victoire il devait y avoir.Toute aide serait la bienvenue à présent.

Walho, de son côté, répondit du tac au tac, sous des airs de récitation:

-Nous désirons simplement la paix, n’agissons sous les couleurs d'aucune nation. En tant que Walho Driss, majordome de Nora, j'aide ma patrie, mais en tant que porteur de Nahaow, j'aspire simplement à aider le monde. C'est pour cela que nous cherchons les artéfacts, que nous les dissimulons, et que nous en offrons à ceux capable de rétablir la paix. Nous aurions du intervenir pour Gladys, mais vous avez été plus rapides que nous. Lorsque beaucoup d'entre nous sont réunis, ce n'est jamais bon signe. Hors, nous sommes déjà quatre dans ce palais. Je pense qu'il se passe quelque chose, et Nahaow le sens aussi.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle année.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle année.
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour la nouvelle année on vous offre....
» Poème pour la nouvelle année
» Nouvelle année 2017
» C'est la nouvelle année, Gisla voudra une nouvelle bannière
» [Anime-mix] AMV nouvelle année 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: