Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Mémoires pour une vie meilleure...

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Mémoires pour une vie meilleure...   Sam 28 Jan - 14:09

25 Octobre 1989 :
Enfin, nous avons renversé le gouvernement corrompu qui gouvernait Nailika. C'est une grande victoire pour nous. Enfin, les Nailikans ne dépendent plus du régime dominant Luuwrien! Comment ont-ils pu penser que leur parodie de procès pouvait leur assurer la paix? Voilà trente années que nous restons silencieux, voilà trente années que nous nous soumettons à leur bon-vouloir! Mais cette époque est désormais révolue. Nailika appartient aux Nailikans, désormais! Beaucoup de mes conseillers s'opposaient à la déclaration de guerre que j'ai faite aux autres états. Ils ne comprenaient pas mon attitude belliqueuse. Mais ils sont bien naïfs! Si nous voulons notre légitimité, il nous faut dominer Luuwr, avant qu'eux ne le fassent.

La propagande de nos ennemis m'est déjà parvenue. Elle me présente comme un chef sanguinaire, ayant pour seul désir de piller, incendier, violer... C'est bien la preuve de ce que j'affirmais précédemment. Le conflit est sans doute la seule alternative. Parce que nous fûmes perdants dans la dernière guerre, nous n'avons pas droit à la parole. Mais les décisions de nos pères ne doivent pas nous rendre responsables de leurs crimes! Et c'est cela que Luuwr ne comprend pas!

Je suis responsable de la mort de beaucoup de Nailikans, et encore plus de Luuwriens et Oranien. Nous les pleurerons lorsque nous serons surs de ne plus avoir à craindre la tyrannie Luuwrienne. En attendant, nous nous battons pour notre pays, et rien ne pourra nous arrêter dans notre but! Nous dominons largement, sur tous les terrains, et avec un minimum de pertes. Avec un rythme pareil, en deux ans au maximum, tout Valato sera sous notre coupe! Une fois leurs institutions démantelées, et leurs dirigeants jugés, nous les laisseront en paix. Je n'ai que faire de ces terres souillées par la corruption. Néanmoins, je ne souhaite pas qu'ils se révoltent dans quelques dizaines d'années. Nous y laisserons des troupes afin de nous assurer qu'ils ne forment pas une menace pour nous.

Malgré mes objectifs pour notre nation, je reste un homme, avec ses regrets et ses déceptions. La famille est un sujet qui me tient à cœur, surtout depuis la mort de ma douce femme. Je suis dur avec eux, mais c'est le meilleur moyen de forger leur caractère. Du moins, c'est ce que je pensais pendant longtemps. Depuis qu'Inès a fugué, je me suis posé beaucoup de questions. Elle a toujours été ma préférée, ressemblant tellement à sa mère dans tout, et même dans sa manière de me tenir tête. J'ignore la raison de son départ, mais je l'attribuerai sans doute à son arrivée à la post-adolescence. Elle n'a jamais approuvé nos idées, mais il est vrai que nous avons trop peu parlé, par le passé. Lorsque nous la retrouverons, je me suis promis de porter plus d'attention à elle, et à ses désirs. Il reste Irvine... Toujours effacé, il porte une véritable fascination pour sa sœur. J'ai pensé que l'envoyer chez les Ombres lui donnerait du caractère, mais j'ai l'impression que c'est tout l'inverse. Il suit notre rébellion sans la comprendre, sans but autre que de me plaire. C'en est navrant. En quelque sorte, son attitude est pire que celle d'Inès. Je voudrais être fier de lui, mais j'en suis tout simplement incapable.

Igole Vrarg, mémoires pour une vie meilleure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Mémoires pour une vie meilleure...   Sam 28 Jan - 14:30

18 décembre 1989 :

Je suis anéanti. Malgré nos progrès fulgurants dans les lignes adverses, malgré nos intrusions dans l'ile de Koïden, et l'immense butin récolté , malgré ces nouvelles inventions fulgurantes qui fleurissent grâce à la liberté de Nailika, je suis anéanti. On m'a appris la mort d'Inès. Elle avait apparemment rejoint l'ennemi dans une mission suicide, qui a visiblement échoué. Ils souhaitaient récupérer un artéfact dont elle seule aurait pu être la détentrice. J'ignorais qu'elle avait un don... Mon vieil ami Oswald tente de me réconforter, avec ses paroles pleines de sagesse, mais je reste inconsolable. Aujourd'hui, j'ai fait un discours émouvant sur les pertes dues à la guerre. Tout ceux qui y ont assistés étaient en pleurs. Les Nailikans comprennent que la guerre est nécessaire, mais on ne peut les empêcher de regretter leurs morts. Et avant d'être le représentant de la Grande Marche Nailikanne, je reste un homme, et je me recueille avec eux. On m'a répété que nous étions près de milles hommes et femmes à assister aux obsèques de ma fille chérie. Ils savaient qu'elle avait trahis la patrie, mais cela ne les empêchaient pas de pleurer pour elle.

Beaucoup de mes conseillers me disent que je dois me reprendre, que je suis le seul à pouvoir mener les troupes Nailikannes à la victoire. Je me battrais pour le peuple, mais je garde néanmoins une certaine mélancolie vis à vis de ce que le destin m'impose, en prenant la vie de ma femme, puis de ma fille. J'aurai aimé retrouver Irvine à mes cotés, mais il a apparemment rejoint les Ombres renégats. Ces traitres à leur patrie ne méritent que la mort. J'essayerai d'interférer pour que la chair de ma chair ait la vie sauve, mais même moi, je n'ai pas tous les pouvoirs...

Igole Vrarg, Mémoires pour une vie meilleure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Mémoires pour une vie meilleure...   Jeu 2 Fév - 9:49

Oswald était donc un traitre. Il m'a laissé la vie sauve, mais il s'agit tout de même d'un traitre. D'abord les ombres, Gladys Engels, puis lui. Je ne sais plus à qui faire confiance. J'ai du mener, et faire mener de nombreuses investigations sur chacun de mes généraux. Dans le doute, j'ai préféré faire exécuter cinq d'entre eux, au moins pour l'exemple, si ce n'est pour leurs contacts fréquents avec Oswald. Il le savait... Il savait depuis le début qu'Inès était encore en vie, et pourtant, il ne m'a rien dit. Il n'a pas fait que trahir sa nation. Il a aussi trahi un ami, et un compagnon de guerre. Nous devons le retrouver, pour savoir ce qu'il manigance. J'ai lancé pratiquement le quart de mes agents pour le retrouver, lui, et cet Orion Délafi. Je suppose qu'ils doivent être plusieurs à préparer cette rébellion. Au vu des quelques lettres que nous avions interceptés, on peut supposer que ce groupuscule a un lien avec les artéfacts. Lorsque j'étais dans le bloc de glace, j'ai plus ou moins distinctement perçu une créature merveilleuse, très semblable à Belwur. Je suis convaincu qu'Oswald est détenteur d'un artéfact, sinon, il n'aurait jamais réussi à s'enfuir... En poursuivant cette organisation, nous nous approchons peu à peu de ces objets magiques. Ils pourraient être d'une grande aide pour notre cause.

En ce qui s'agit de "Laly", j'ai décidé d'organiser son enlèvement. Certains de nos agents se trouvent déjà à Nora, nous n'aurons qu'à leur envoyer une missive codée. Avec le départ des ombres, nous avons remis en place les serpents de la nuit. Ils sont peut être moins compétent en ce qui s'agit de se battre, mais dans la discrétion, l'expérience et la capacité d'adaptation, je les trouves bien plus compétents que leurs remplaçants. Et la formation des nouveaux sujets avance à bon train. Inès sera enlevé par trois ou quatre de nos membres les plus compétents. Mais ils attendrons le départ de Melody Jennsen avant de passer à l'action. Cette femme est bien trop dangereuse pour qu'on la laisse intervenir. D'autres Serpents seront chargés d'assassiner Irwan Knell, Snori Pendragon, ainsi qu'Omar Gueldre. Le jeune Edward de Reydoran, qui a pris refuge au palais de Nora doit avoir la vie sauve. Il pourra nous être utile, lorsque la victoire ne fera plus aucun doute... Inès retrouvée, je me promet de m'occuper d'avantage d'elle et lui faire entendre raison. Le même sang coule dans nos veines, et c'est un lien sacré.

A part cette terrible trahison, je suis satisfait de l'avancée de nos armées. Les Luuwriens peinent à nous arrêter, et nos troupes seront bientôt renforcées par nos "automates". Koïden et Rednow seront prises dans la foulée. Une fois l'ile prise, nos troupes ne subiront sans doute plus aucune perte. Les automates seront tellement nombreux qu'ils suffiront sans doute à dominer Abrial avec très peu de soutien. C'est du moins ce que m'ont affirmés les hommes chargés de leur création. J'espère pour eux qu'ils n'ont pas exagéré...

Que notre cause juste nous permette de remporter la victoire!
Igole Vrag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Mémoires pour une vie meilleure...   Mer 8 Fév - 11:42

Le théâtre en plein air est bondé, malgré le froid. Chaque Nailikan a pu venir, si il le désirait, si bien qu'une immense foule s'est placée autour du lieu mythique. C'est ici que dans le passé, la reine s'adressait au peuple, c'est ici que dans le passé, les contrées anciennes s'étaient unifiées, formant le pays que l'on connait aujourd'hui. Le lieu où se réunissent jeunes et vieux se trouve au centre de Nailika. Il a été restauré il y a peu de temps, et en impose par son style et sa sobriété. L'ensemble du bâtiment est situé à proximité du fleuve Brieth, qui traverse Neims et coupe la ville en deux. Les estrades formées en cercle de lune font face aux eaux calmes du cours d'eau. Rôdées par le temps, elles sont constituées d'une pierre extrêmement solide, venant des collines de Palmères, à proximité de la ville. Les Nailikans présents ce soir montrent bien leur respect pour ce lieu mythique, tous assis droits et fiers sur les blocs antiques. Qu'ils soient jeunes ou vieux, riches ou pauvres, bourgeois ou nobles, ils se sont tous massés pour écouter leur leader adulé. Au dessus d'eux, plusieurs colonnes doriques soutiennent un toit protégeant de la neige les chanceux dans les tribunes. Néanmoins, rien ne protège les malchanceux massés de l'autre coté du fleuve, ou à l'extérieur du théâtre. C'est avec les longues fourrures, les chapeaux et les gants qu'ils sont venus aujourd'hui. Si l'on est attentif, on peut voir dans l'ombre d'une colonne celui que tout le monde attend. Les cheveux gris coupés court, rasé de près, les épaules carrées renforcées par une armure de cuir, il est entouré comme à son habitude de deux gardes, avec un nombre incalculable d'arbalétrier aux alentours, prêts à faire face à toute éventualité. Leur chef loué ne doit prendre aucun risque. Un feu imposant brûle au centre de la scène. C'est devant celui ci que va s'exprimer le chef des armées en ce jour du nouvel an. Cette tradition, abandonnée après la défaite Nailikanne allait enfin être remise au goût du jour. Même ceux qui n'approuvaient pas les décisions de Vrag étaient venus pour l'occasion. Alors que nombres de torches commençaient à s'allumer aux alentours, celui que tout le monde attendait s'avança près du feu. Aussitôt, le silence se fit.

"Aujourd'hui, mes amis, mes frères, mes concitoyens, nous inaugurons une ère nouvelle, une ère où la liberté règne enfin à Nailika!

Il se tût un instant pendant que les foules l'acclamaient puis repris : "Vous m'acclamez aujourd'hui, mais je ne suis que le porte parole de la révolte populaire, qui ne supportais plus que les Luuwriens interfèrent dans leurs affaires! Enfin, nous ne dépendons plus d'eux! Cette liberté a un coup terrible! Nombre des nôtres meurent chaque jour pour nous défendre contre l'envahisseur. Heureusement, grâce à votre soutien de chaque jour, nous parvenons à leur tenir tête, et même à leur rendre la pareille! Nous sommes triomphants, nous ne cessons de gagner sur le champs de bataille. Nous nous battons parce que nous croyons en notre liberté, parce que nous pensons que le monde sera meilleur sans l'impérialisme Luuwrien. Nos ennemis se battent sans âme, c'est ce qui nous rend supérieurs à eux, c'est ce qui rend leur défaite inévitable!
Le leader charismatique exhortait le peuple avec d'amples mouvement, levant les bras à chaque déclaration percutante qu'il donnait. La foule l'acclamait systématiquement et de manière presque hystérique, désormais.

"Aujourd'hui, nous avons retrouvé notre honneur! Aujourd'hui, nous remettons les anciennes traditions à l'ordre du jour! Aujourd'hui, nous avons rendu hommage à nos ancêtres en nous battant pour la justice! Néanmoins notre tâche n'est pas finie, et je vous demande encore votre assistance afin de triompher des viles hommes et femmes qui nous menacent encore! Notre combat n'est pas fini, nous ne devons pas relâcher nos efforts. J'ai de nouveau besoin de votre soutien pour renverser les impérialistes! Donnez moi la force de vaincre! POUR NAILIKA!"

Hurlant ces deux derniers mots, il fit signe à un homme, placé près des tribunes. Ce dernier activa un miroir reflétant la lumière du feu brûlant derrière Vrag. L'homme dirigea le rayon en direction d'un machiniste, situé à quelques lieux de là, sur une des nombreuses collines bordant Neims. Dès que l'ingénieur eut perçu le signal, il mit le feu à une ficelle, qui, une fois entièrement consumée enflamma une sorte de fusée qui prit son envol dans le ciel. Pendant ce temps, l'homme sur la colline avait mis le feu à plusieurs autres mèches, dans un ordre précis, et une montre à la main. La synchronisation se devait d'être parfaite, les fils n'étant pas tous de la même taille, et ne se consumant pas au même moment.

Igole Vrag levait les bras vers le ciel depuis quelques instants quand un bruit sourd de détonation résonna dans le ciel. Une nouvelle étoile aux filaments rouges semblait avoir explosé dans la voute céleste. D'abord surprise par cette astre inconnu, la foule resta muette. Puis lorsque d'autres fusées brillèrent dans le ciel, ils comprirent que ces évènements étaient prévus et ils crièrent leur satisfaction. Le leader retourna alors dans l'ombre, heureux de la tournure des évènements. La fête du nouvel an s'était extrêmement bien passée. Tandis que tous regardaient le ciel, émerveillés, lui, réfléchissait politique. Sa popularité ne faisait qu'augmenter, et il ne pouvait que s'en satisfaire. Bientôt, ils triompheraient!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mémoires pour une vie meilleure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoires pour une vie meilleure...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APN : Le choix des cartes mémoires
» Avez vous une cachette dans la maison, pour cacher des papiers que vous ne voulez pas que personne ne voie ?
» Quel eau pour une machine expresso?
» Barquettes endives
» [REQUETE] Application anti yeux rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Tout ce qu'il y a à savoir!-
Sauter vers: