Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Complexe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Complexe   Mar 24 Jan - 18:58

J'avance, tête baissée. Autour de moi, je sens des présences familières, me fixant avec insistance, voulant m'enterrer au plus profond de leur terre. Cela faisait trop longtemps que je faisais semblant, que je tentais de m'intégrer, que j'agissait de la meilleure façon qui soit, tout ça pour leur plaire, mais aujourd'hui, comme toujours, ils me rejettent. Je me suis longtemps demandé pourquoi, et ai trouvé bien des réponses possibles, sans qu'aucune ne me convienne jamais vraiment. Est-ce parce que je suis trop grand, que mes cheveux sont roux, ou bien que je porte des lunettes? Est-ce parce qu'au lieu de jouer au foot, je préfère surfer sur internet? Est-ce parce que je suis nul en dessin, fort en maths? Qu'y a-t-il de mal à ne pas suivre leur mode? Je me suis toujours posé ces questions, et j'ai pris sur moi. Je me suis résigné, me disant simplement qu'ils ne pouvaient pas me comprendre, qu'ils apprendraient à me connaître en grandissant, en mûrissant. Mais rien ne s'est jamais déroulé comme prévu.

Alors, un jour, j'ai craqué. Lors d'une énième humiliation, plutôt que de me renfermer dans mon éternel silence, j'ai parlé, trop fort, sous le coup de la colère. Les mots que j'ai pu dirent n'ont pas été ceux que j'avais sur le cœur, et ne m'ont finalement pas soulagé du tout, mais je me sentais fort. Je comprenais pourquoi ils prenaient ce plaisir à me rabaisser, à découvrir leur toute puissance. J'ai insulté, nargué, puis frappé, jusqu'à que ma maladresse me rattrape. Dans ma folie, j'ai blessé une personne pour laquelle je n'éprouvais pas une simple indifférence. Elle m'en veut, je le sais, je l'ai vu sur son visage. J'aurais voulu aller la voir, lorsqu'on a réparé son nez cassé, mais j'avais bien trop peur, bien trop honte. J'ai été exclus de mon collège, une semaine. Quand je suis revenu, elle était là, avec tous les autres. C'est là, dans ce couloir ayant hébergé tous mes pires cauchemars, que j'observe mes pieds en pressant le pas. Sur mon chemin, ils m'insultent tous, mais ne font rien de plus. Ils ont peur, car ils ont vu que j'étais plus fort qu'eux.

Mais me respectent-ils? Régner par la peur, moi l'adolescent timoré, solitaire, ce n'est pas ce que je voulais. Je regrette tellement tout ce que j'ai fait, alors qu'il me suffisait d'agir comme eux pour découvrir le bonheur. Beaucoup me disent qu'à mon âge, j'ai encore tout le temps de me reconstruire, mais je n'y crois pas. Je suis fiché, à vie, destiné à être désigné comme le méchant, le monstre, celui qu'on cache et qu'on essaie d'oublier. Je monte les escaliers du bâtiment tout en vidant mon sac petit à petit, sans le moindre but, juste parce que j'en ai envie. Une fois celui-ci totalement dépossédé de mes affaires, je le lance à son tour, avant d'ôter mes vêtements, sous les mines choquées de mes camarades. J'ouvre cette porte, celle du toit. J'accélère le pas, puis je saute. Alors je me découvre. Je me rend compte de tout ce que j'ai pu rater, comme un idiot. Je tend désespérément la main vers la corniche, beaucoup trop tard. Ce n'est pas aujourd'hui que je me suis tué. La vérité, c'est que j'étais déjà mort depuis des années.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Complexe   Mar 24 Jan - 19:06

Il est bien, bien bien baddant, ton texte, en fait! Je l'ai pris avec délire parce que je te parlais quand je le lisais, mais sans ça, il aurait été déprimant! Un peu court à mon goût, mais il représente avec beaucoup d'exagération et de pessimisme, le "ratage" d'une vie.
Perso, je me suis moqué quand il a dit qu'il était roux, et quand j'ai découvert qu'il n'avait pas blessé les gens qu'avec des mots, j'ai implosay!
Bref, bon texte, mais sans plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Complexe   Mar 24 Jan - 22:02

Bien écrit, pratiquement aucune répétition, ce qui rend ton texte agréable à lire. Cependant, bien que ton texte ait la capacité innée de mettre carrément mal à l'aise, j'ai trouvé l'histoire clichée. Mais après tout, on s'en fout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Complexe   Mar 24 Jan - 22:10

Hum, c'est vrai que l'histoire est absolument clichée. J'ai fais ça sur un coup de tête, en à peine un quart d'heure, sans y réfléchir, donc c'est surement du à ça. J'aurais pu faire bien plus long, mais je me disais qu'en abrégeant, les sentiments serraient plus forts. En tout cas merci!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaï Mulkairn
Critérium
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: Complexe   Sam 28 Jan - 10:30

J'ai beaucoup aimé, mais je n'ai pas trouvé le suicide nécessaire... Sinon, j'adore ton style, c'est fluide, c'est fort... Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanasen
Graine de champion
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 21

MessageSujet: Re: Complexe   Sam 28 Jan - 11:45

J'ai aimé, enfin... surtout la fin (je ne suis pas nécrophile mais j'ai un côté légèrement sadique). Ton style est fluide, l'histoire est compacte tout en étant facile à aborder (mon dieu, je parle comme mon prof d'histoire). Je pense aussi qu'il valait mieux la faire courte, cette histoire. Du coup c'est plus direct, plus frappant. dans tous les cas, je rejoins l'avis de Pomme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22

MessageSujet: Re: Complexe   Sam 28 Jan - 16:08

Le suicide, pas nécessaire ou bien alors? Faut vous décider! =p
En tout cas merci beaucoup de vos commentaires, c'est encourageant Smile

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Complexe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Complexe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Colfer, Eoin] Artemis Fowl - Tome 7: Le complexe d'Atlantis
» Plan du complexe Salon de réception - Salle à manger
» Complexe X-41 (Complex)
» Philip ROTH - Portnoy et son complexe
» Complexe antiaérien 9K33 "OSA-AK", Tankmania, ref.35-002, 1/35ème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Art :: Textes-
Sauter vers: