Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Retour à Nora

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 15:35

À force de traîner dans les rues de Nora accompagné de ses amis, William connaissait la cité comme sa poche. Les soirées se multipliaient, devenant un véritable florilège de festivités dans tous les quartiers. Nul doute que les filles auraient pu trouver très facilement un lieu ou s'amuser cette nuit sans son aide, et que cette demande relevait en réalité plus de l'invitation; pour cela, il était reconnaissant. Ainsi, il les guida vers une grande salle de réunion bien souvent à l'abandon, dont les tables avaient été dégagées pour le jour de l'an. Il devait y avoir un peu plus de deux-cent personnes là dedans, hurlant de rire sur la piste ou s'embrassant dans des recoins obscurs. La musique, amplifié par quelque outil de haute technologie, résonnait clairement depuis l'extérieur, causant les râles agacés des vieillards acerbes. Non loin de là, dans le temple, les moines s'enfermaient dans les salles les plus profondes de leur édifice, tout en battant la mesure: être sage ne signifiait en aucun cas ne pas pouvoir profiter de la vie. Aucune règle ne leur imposait de rester ici en cette nuit particulière, pourtant, ils demeureraient tous, car telle était leur manière à eux de se détendre. En vivant ainsi hors de toutes les prérogatives habituelles, ils parvenaient à atteindre un bonheur qu'eux seuls comprenaient.

-Eh, attendez nous!

La petite compagnie se retourna vers Snori, lequel courait vers eux accompagné d'une Oloren plus belle que jamais. Après lui avoir accordé moult compliments et formules plus satiriques les unes que les autres, le prétendant au trône avait finalement emmené l'adolescente vers cette même fête à laquelle Melody et les autres se rendaient. Il ne manqua pas de tirer un sourire mi-figue mi-raisin en se rendant compte de sa présence, mais passa bien vite outre ces malentendus idiots. Elle savait qu'il avait mal agi, le savait aussi, et comptait bien faire oublier cette sombre période en passant à autre chose. Même si elle affichait une certaine joie, Zia ne pouvait être aussi à l'aise que ses camarades, tous si élégants. Finalement, la présence de la capitaine la réconfortait amplement, vu son aspect presque négligé. Néanmoins, contrairement à elle, Melody était une femme de bonne société, respectée, enviable, belle. Depuis quelques temps, l'image que l'hovoïte avait d'elle même ne cessait de se détériorer, sans véritable raison valable. Tous ensemble, ils pénétrèrent dans le lieu de toutes les folies, leur hôte du crépuscule.

-Chose promise, chose due. Que cette danse soit notre!

Tirant Oloren sur la piste, Snori la fit immédiatement virevolter, avant qu'ils ne prennent une position plus calme, se mouvant ensemble sur un air somme toute assez doux, reflétant une pointe de candeur bienvenue. Sans doute le calme avant la tempête, mais qu'importe. William, bien décidé lui aussi à ne pas être venu ici pour rien et suivant l'exemple de son frère, tira une légère révérence devant Alix. Vu l'état dans lequel elle se trouvait, il aurait bien aimé recouvrer la vue quelques instants, mais il n'avait guère d'autre choix que de passer outre l'apparence physique, qui n'importait de toute façon que très peu.

-Allons danser! dit-il à son égard.

Au palais, dans les plus profonds recoins de la bibliothèque royale, Irwan continuait inlassablement de s'instruire. À vrai dire, ces derniers temps, il se penchait sur une affaire bien précise, concernant quelques porteurs d'anneaux. Il ne s'agissait sans doute que de légendes urbaines, mais cela méritait qu'on y prête attention, à défaut d'avoir mieux à faire pour le moment. Comme toujours, Walho se tenait à ses côtés, droit comme un i, attendant une quelconque instruction. Il se permettait de lancer la petite balle de Zia en l'air avant de la rattraper, répétant constamment ce mouvement en fixant l'objet en question, avec un air tout à fait sérieux. Ce petit manège durait depuis déjà quelques heures, pourtant il ne s'en lassait pas, trouvant dans ce genre d'actions répétées une certaine poésie, à moins que ce ne soit de la folie. Ce fut la voix caverneuse du régent qui le tira de ses rêveries.

-Vous savez, rien ne vous oblige à rester ici. Je suis assez grand pour aller chercher un café si j'en désire un.

Malgré ces dires presque cyniques, c'était bel et bien avec sympathie que l'historien prononçait ces mots. Ils se connaissaient tous deux depuis des années désormais, et avaient confiance l'un en l'autre. La proposition d'Irwan, d'une bonté que Walho jugeait excessive, aurait pu être acceptée par n'importe qui. Néanmoins, il n'avait vraiment nulle part où aller, même ce soir.

-Si je puis me permettre, monsieur Knell, j'ai toujours voulu servir mon pays du mieux que je le pouvais. Auprès du roi Pendragon, je me suis engagé à vous aider pour n'importe quelle tâche. Je dois être ici pour vous être utile, même si ce ne doit être qu'une minute par jour, car tel est mon devoir, et telle est la façon pour moi d'acquérir mon bonheur.

-Libre à vous, répondit-il simplement.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 19:09

Après quelques minutes de marche, l'ensemble des compères, rejoint par Oloren plus belle que jamais et Snori dont le sourire semblait être revenu, pénétra dans ce lieu assez sommaire mais où l'orchestre jouait allègrement des musiques toutes plus vives les unes que les autres. Alix eut du mal à quitter le bras de Zia, lorsque William l'invita à danser.

- Avec plaisir, dit-elle le plus sereinement possible.

Lançant un regard à la fois désolé et surexcité à son amie, elle agrippa le coude du cadet Pendragon. Avançant timidement au centre de la salle, elle se laissa d'abord prendre les mains et attendit patiemment que son partenaire débute la danse. Alix se demandait vraiment comment elle allait se débrouiller pour danser, elle qui n'avait jamais eu l'occasion d'enchaîner deux pas à peu près gracieux. En regardant autour d'elle, en observant avec attention bon nombre de couple amoureux, elle se dit finalement que ce n'était certainement pas si difficile. Les notes de piano, débutant un rythme romantique et doux, commencèrent, les pas gauches de l'adolescente aussi. Manquant à plusieurs reprises de chuter, écrasant régulièrement les pieds de son cavalier et serrant avec frénésie les doigts de William, Alix sentit le rouge monter à ses joues et tous les regards se poser sur elle. Était-ce à cause de sa technique de danse minable ou parce qu'elle était avec William ? Elle n'était sûre de rien.

- Je suis désolée, je n'ai jamais appris à danser ... Je dois te paraître idiote.

Devant l'inertie d'Inès, Nigfol soupira et disparut. En effet, la porteuse semblait totalement molle et n'avait même pas le courage d'aller contre ses suppositions. Toute cette vague d'amour devenait de plus en plus frustrante ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 19:45

À chacun des faux pas d'Alix, William ne pouvait retenir un petit rire, une petite remarque désobligeante. S'il se permettait d'être aussi cynique quant à ses aptitudes limitées à la danse, c'était uniquement parce que lui-même s'en sortait assez lamentablement. Certes, il avait, à l'inverse de sa camarade, reçu quelques leçons avec des professeurs assez prestigieux, mais sa cécité ne l'aidait pas vraiment dans ce genre de situations. Les deux adolescents ne cessaient de bousculer involontairement d'autres groupes, ce qui aurait pu en énerver plus d'un, mais qui n'attisait au final que les rires dans cette ambiance décontractée. Zia, laissée sur le bord, tirait une tête assez étrange, entre la joie et la déception. Elle ne savait pas trop que penser de tout cela. À vrai dire, n'appréciant pas trop William, elle ne pouvait adhérer à cette relation qui naissait entre lui et Alix, mais elle devait bien avouer qu'objectivement, il était un garçon vraiment sympathique. Ne sachant trop que faire, elle s’appétait presque à rentrer au palais, quand une fille à peine plus âgée qu'elle vint l'aborder. De la même taille qu'elle, elle avait de longs cheveux noirs tressés, avec une grande mèche lisse lui retombant devant l'œil gauche, soit un physique assez banal pour Nora.

-Toi non plus tu n'as pas de cavalier? demanda-t-elle.

D'habitude, l'hovoïte aurait envoyé bouler cette parfaite inconnue, mais son attitude désabusée l’empêchait de réagir comme à son habitude. Après avoir passé une énième fois sa main dans sa propre chevelure, toujours aussi emmêlée, elle répondit:

-Ouais...tu t'appelles comment?

-Unis! Et toi?

Son apparence était peut-être banale, mais son nom l'était déjà beaucoup moins. Toutes deux partirent dans de grandes conversations, se découvrant l'une l'autre par le simple fruit du hasard. En reconsidérant bien la chose, Unis n'avait vraiment rien d'exceptionnel, mais c'est ce qui en faisait une personne intéressante. On pouvait discuter de tout, partager n'importe quoi à ses côtés. Oubliant momentanément Alix, elle se mit alors à parler de tout et n'importe quoi, allant de cuisine à sa passion pour les combats, tout en évitant soigneusement de dire qu'elle vivait au palais, ou que la femme tout près était Melody Jennsen, la porteuse de Belwur.

-Oh, on dirait que Zia se fait des amies, commenta William.

Il ne l'avait ni vu ni entendu, mais il avait senti momentanément Alix tourner la tête dans sa direction, puis sourire légèrement, ce qui ne pouvait être que de bonne augure. En ce moment, avec cette fille si proche de lui, il avait envie de dire bien des choses, mais même lui qui contrôlait les mots comme pas deux ne savait comment formuler ses émotions. Il espérait simplement qu'elle comprendrait, par leurs simples gestes.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 20:46

Alix se réjouissait de voir Zia retrouver son sourire et son exubérance naturelle reprendre le dessus sur sa morosité des derniers jours. L'air rêveur, elle répondit à William.

- Oui, une jeune fille qui doit être à peine plus grande qu'elle. Elle est jolie.


La musique avait beau se faire plus rythmée, très dansante, elle n'avait pas envie de suivre les pas imposés ou de quitter les bras de son cavalier. Au contraire, elle l'encercla de ses bras et posa sa tête contre sa poitrine : les battements de son coeur réguliers la rassuraient étrangement. Il faisait bien deux têtes de plus qu'elle et l'adolescente se sentait bien en sa présence, certainement mieux qu'avec n'importe qui. Elle se sentait protégée, qu'importe qu'il soit aveugle. L'un dans les bras de l'autre, raides comme des piquets, ils devaient avoir l'air fins. Mais au final, tout cela n'avait que très peu d'importance. Dans le bruit ambiant, la jeune blonde se hissa sur la pointe des pieds et lui posa une question.

- Dis William, tu te débrouilles drôlement bien en étant aveugle. Désolée si la question te gène, mais comment tu arrives à te faire une image des gens avec qui tu discutes ? Tu n'as pas peur de les imaginer différents de ce qu'ils sont réellement ? Déjà que je plante totalement même en les connaissant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 20:54

La question d'Alix était tout à fait pertinente. William se la posait lui-même bien souvent, et n'avait trouvé la réponse qu'assez récemment, après des années de douleur. Il avait bien souvent douté pouvoir être un jour heureux sans voir les gens à qui il tenait, mais aux côtés de son amie, une chose se confirmait: qu'importe ses sens, ses sentiments étaient pour sa part bien réels, aussi fort que ceux de n'importe qui. En passant une main dans les cheveux d'Alix puis sur son visage, il lui répondit:

-Oh, tu sais, je peux savoir à peu près à quoi vous ressemblez en vous palpant le visage, le corps. Bien sur, je ne pourrais jamais savoir vraiment de quoi tu as l'air. Si ça se trouve, tu as les dents noires et tu louches terriblement.

Il eut un sourire à la fois de bonheur, mais également d'une certaine mélancolie. Ce mélange lui donnait un air rêveur, assez poétique. Après cette petite plaisanterie pas vraiment séduisante, il reprit:

-Mais ce n'est pas une fatalité, bien au contraire. En passant outre votre aspect, je vous aime comme vous êtes réellement, vous tous. Et puis, c'est bien mieux ainsi. Plus je vous aimes, plus vous êtes beaux; puis à l'inverse les gens que je déteste sont affreusement moches!


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 22:04

Lorsque William prit sa tête dans ses mains, Alix se sentit défaillir. Les jambes qui tremblaient, à la fois brûlante et frigorifiée, la bouche sèche. Si c'était ça être amoureuse, elle ne comprenait vraiment pas le plaisir qu'il y avait à se sentir mal de cette manière. Malgré tous ces désagréments, elle souriait et observait son cavalier, le dévorant du regard : même si ses yeux pouvaient paraître vides, il dégageait un tel magnétisme, une assurance indéniable. Puis, il fallait bien admettre qu'il était beau garçon. Aussi, elle ne put s'empêcher de loucher ou de passer sa langue sur ses dents lorsqu'il évoqua ces défauts peu avantageux. Heureusement, ce n'était pas son cas.

- Je ne crois pas que je louche ... et Irwan m'a appris à me laver les dents grâce à une pâte tout bizarre qui sent la fleur. Il me semble que ça s'appelle dentibrise.

Au bout de quelques secondes, quelque chose lui traversa l'esprit. Leurs mains toujours entremêlées, elle déclara, non sans une pointe de déception dans la voix.

- Tu sais, tu avais raison. Il n'y a pas de passage secret au palais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 22:30

Pas de passages secrets…comment pouvait-elle continuer à penser à des choses pareilles durant cet instant pour le moins magique ? Avec ses sens affinés, il pouvait la sentir troubler, savait pertinemment que les sentiments qui l’animaient avaient énormément de chances d’être réciproques, pourtant, elle parvenait à détourner le sujet, encore et toujours. Après tout, cela pouvait constituer une preuve qu’elle se sentait légèrement mal à l’aise, ce qui faisait déjà un bon point pour lui. Cependant, il aurait largement préféré qu’elle soit absolument à l’aise, même en cette soirée aux airs de rendez-vous romantique, mais on ne la changerait pas de sitôt, cette petite. Il se surprit à penser à elle de la sorte, alors que lui-même n’avait à peine que dix-sept ans et sortait tout juste de l’adolescence. Décidément, cette période de la vie contenait bien des complications, pour la plupart vides de sens. S’il l’aimait, pourquoi s’avérer aussi timide face à elle…

-Ouais…c’est dommage.

Il ne savait plus trop que dire, le cœur battant la chamade sous le coup d’une émotion crescendo, d’une fatigue ce faisant de plus en plus grande, et d’une certaine impatiente. S’ils demeuraient immobiles sur la piste de danse encore plus longtemps, ils finiraient par attirer tous les regards, ce qui n’aurait comme effet que d’amplifier leur gêne. Décidant de prendre une initiative sans doute bienvenue, guidé par sa volonté immuable d’enfin avouer ce qui le pesait depuis presque deux semaines, il emmena son amie vers l’un des coins de la salle, sans lui lâcher la main ne serait-ce qu’une seule seconde. Lorsqu’ils furent enfin à peu près tranquille, il respira un grand coup, puis alla s’asseoir sur une des tables poussées vers les murs, en fixant les danseurs au loin. Ne sachant pas trop comment aborder le sujet, il décida de pointer du doigt un endroit totalement au hasard, il dit, d’un ton bien trop chevrotant à son goût.

-Eh, t’as vu ça ?!

Sa plaisanterie fut à vrai dire tellement peu convaincante qu’elle ne lui fit même pas tirer un simple sourire à lui-même. Il se rendait bien compte que ce petit manège était absolument ridicule, mais c’était un moyen comme un autre d’engager une des conversations les plus compliquées de sa courte existence, à moins que cela ne soit simplement une façon de s’empiéter dans un malaise continu. Non, William ne voulait pas se réduire à cette honte insensée fac e à l’amour. Ressentir de tels sentiment devait être quelque chose de glorifié, non pas de dissimulé ! Retrouvant instantanément le baume au cœur grâce à cette réflexion intérieure, il prit les deux mains d’Alix entre les sienne, puis s’approcha d’elle. Leurs visages étaient à présent proches l’un de l’autre. Vraiment proches. Dans un murmure, il souffla :

-Je ne sais pas comment va se terminer cette guerre, je ne sais pas ce que mon frère cherche à faire, je ne sais pas grand-chose de votre passé, de ce que vous avez vécu durant cette grande aventure. Je ne sais pas si il faut utiliser Nigfol, je ne sais pas si être aveugle est une bénédiction ou une malédiction, et je ne sais pas non plus vers quoi je veux diriger ma vie, mais il y a une seule chose dont je suis sûr. Alix, je…

Il était absolument inutile de prononcer le dernier mot, tant l’émotion pouvait se ressentir à travers ses quelques mots. Il espérait simplement qu’elle avait bien compris le message.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 22:41

Oloren se sentait infiniment bien, guidée par Snori dans cette danse qui n'en finissait pas. Plusieurs fois, elle ferma les yeux, plusieurs fois, il continuait de mener. Le niveau du prince élevait celui de la jeune fille aux cheveux roses, si bien qu'elle pouvait presque rester passive. Une musique pris fin, leur danse avec. Elle plongea son regard brillant dans celui de Snori.

- Merci, lui dit-elle tout bas.

Elle s'éloigna ensuite, en marchant, vers le palais. Pour une raison qu'elle ignorait, elle avait grand besoin d'être seule. De dormir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 22:57

Assis sur le pont de son navire, enroulé dans sa longue veste de marin, le capitaine du navire ayant emmené les membres de l’expédition de Rednow à Nora fumait un énorme cigare en scrutant l’horizon. Depuis la ville, les musiques s’entremêlaient pour devenir une mélodie informe, parvenant jusqu’à ses oreilles fatiguées. Il gratta sa longue barbe blanche en se disant que cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion de fêter quoi que ce soit avec ses amis, ou tout simplement bien longtemps qu’il n’avait plus le moindre ami. La vie de capitaine le lui laissait pas vraiment le temps pour ce genre de choses, car tous les citoyens rencontrés au fil de ses voyages n’étaient pour la plupart que des clients. Oh, il n’avait pas à se plaindre, son petit commerce marchait incroyablement bien, lui prodiguant des bénéfices bienvenus, mais comme le disait ce vieux proverbe répandu dans tout Valato, l’argent ne faisait pas le bonheur. Il tira une ultime bouffée de fumée nocive avant de balancer son mégot par-dessus la rambarde du navire, envoyant ce dernier se noyer dans les profondeurs du port de la capitale de la culture.

Il se leva lentement, faisant craquer une bonne partie des os de son corps, puis avança tranquillement jusqu’à sa cabine, la plus grande de toute l’embarcation. Il y avait divers trésors éparpillés ça et là, montrant à la fois la richesse et le désordre régissant la vie de ce quinquagénaire. Il agrippa sur son passage une bouteille d’alcool presque pur à moitié vide, vida quelques gorgées d’affilées, puis la reposa sur une table basse non loin, avant de se mettre à ouvrir tous ses tiroirs de façon frénétique. La quantité incroyable d’alcool se déversant dans son sang l’empêchait de se souvenir très clairement de l’endroit où il avait rangé son du, son bien le plus précieux, sa seule façon d’être heureux depuis désormais bien des années. Enfin, après avoir renversé plusieurs armoires puis poussé de longs râles incompréhensibles, il retrouva l’objet de tous ses désirs. Il s’agissait d’un casque partiel ne protégeant que le dessus de son crâne sans accorder la moindre défense à son visage, surmonté d’une brosse rouge formant une crête somme toute assez ridicule. Cet équipement-ci semblait venir d’un tout autre temps : aujourd’hui, un soldat pourtant cela aurait été la risée de tout son régiment.

D’un pas traînait, le capitaine remonta sur le pont pour aller se rasseoir à l’endroit où il avait fumé son gros cigare, en portant son casque à la main. Tout portait à croire que c’était celui lui appartenant, lorsqu’il avait participé à la première grande guerre, mais la vérité ne se trouvait pas là. À vrai dire, il avait découvert cet objet durant l’un de ses voyages, avant même de prendre sa décision quand à sa reconversion en marin. Depuis lors, jamais il ne l’avait quitté plus d’un jour. D’un geste alourdi par son état d’ébriété, il posa lentement son bien sur son crâne, puis l’y enfonça en se donna un grand coup sur la tête. Il reprit quelques gorgées d’alcool, puis envoya la bouteille à la mer quand elle fut vide, d’un geste rageur.

-Bonne année, demi-portion, prononça-t-il, à moitié endormi.

Un long silence lui répondit, lourd de sens. Dehors, un filet de bave au coin des lèvres, il plongea dans un profond sommeil, prenant une positon assez pitoyable. D’un point de vue quelconque, cet homme aurait pu paraître tout à fait lamentable.

-Bonne année, Danathor.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 23:09

Les mains moites et les yeux brillants. William lui disait absolument tout ce qu'elle avait besoin d'entendre, il lui disait clairement que les sentiments qu'elle ressentait à son égard étaient réciproques. Le coeur de l'adolescente battait à vive allure, si bien qu'il semblait vouloir sortir de sa poitrine. Nez contre nez, Alix se demandait si elle devait faire le premier pas, si elle devait faire ce qu'ils attendaient avec impatience tous les deux. Des milliers de questions tournoyaient dans sa tête, serrant les mains de son amoureux le plus fort qu'elle le pouvait : est-ce qu'il l'aimait autant qu'elle ? N'allait-il pas être déçu s'il se passait quoi que ce soit entre eux ? Pourrait-il aimer à la fois elle et ses bourdes innombrables ? Après tout, il ne lui avait pas dit la fin de la phrase qu'elle attendait tant. Finalement, peut-être qu'il ne l'aimait pas tant que ça ...

Dans un élan de courage et de frénésie, elle l'embrassa vivement, passant ses mains dans sa chevelure blonde. Leurs lèvres, se touchèrent, s'entremêlèrent, s'unissaient. Les gestes et les manières, gauches et timides, renforçaient les liens déjà très forts qui s'étaient établis entre les deux jeunes gens. Le temps semblait s'être arrêté, tout comme la musique. Elle rêvait que les gens ne soient plus là, qu'ils puissent être seuls dans ce moment unique. Cela faisait peut-être quelques secondes, plusieurs minutes ou même des heures que durait ce baiser, qui se termina dans un souffle et dans un énorme soupire de bien-être. Les yeux baissés, elle brisa ce moment d'intimité muet.

- Que tu ... m'aimes ? Tu sais, c'est la première fois que j'embrasse un garçon ... enfin, que j'embrasse de cette manière quoi. Parce que j'ai déjà embrassé mon père et mon frère, même mon chat, mais ce n'était pas ce genre de baiser, tu comprends ?

Elle se pinça les lèvres. En plus d'être un peu gênée, elle voulait lui demander quelque chose d'embarrassant.

- Dis, est-ce que je peux dormir avec toi ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 28 Jan - 23:43

Le baiser fut long, à la fois langoureux et maladroit, mais empli de la chose la plus importante: l'amour. Peu importe leurs talents ou leur apparence respective, ils s'aimaient, hors cela comptait bien plus que toute autre chose. Après ce moment d'une sérénité inconcevable, William se trouvait sur un véritable nuage, loin de tous les soucis du monde; pourtant, la dernière question d'Alix lui fit un très léger choc. En la voyant ainsi, tellement candide, on ne pouvait pas se douter qu'elle était le genre de filles à aller loin dès le premier soir, mais après tout, ce n'était pas plus mal.

-Ouais...ouais, bien sûr! Viens, je crois qu'il y a un peu trop de monde ici!

Malgré sa cécité, il pouvait parfaitement courir en la tenant par la main sans perdre ses repères. Bien vite, ils se retrouvèrent au palais, et entrèrent dans la chambre accordée à Alix peu après qu'Oloren soit rentrée dans l'enceinte de l'édifice royal. La porte de la pièce se ferma, puis se verrouilla très rapidement. Il ne devaient pas être dérangés cette nuit, du moins pas avant un certain temps. Même en ne pouvant pas voir à quoi ressemblait celle qu'il aimait, William ressentait cette excitation propre à ce genre de moments, preuve que l'amour seul pouvait guider le corps.

Snori, ravi de voir Oloren retrouver le sourire, s'éloigna de la piste, prêt à aller converser avec son élève préférée, mais il se rendit compte que celle-ci avait finalement trouvé une bonne compagnie. Avec cette adolescente aux cheveux noir dont il ignorait le nom, elle ingurgitait un verre de liquide sans doute non-recommandable. Le roi l'aurait bien empêche de boire, mais après tout, il n'était pas son père, et ce soir était particulier, autant que tout le monde en profite comme bon lui semblait. De toute façon, il avait parfaitement confiance en elle à ce niveau là, la savait raisonnable, ou du moins l'espérait. Il ne restait alors que Melody, assise en solitaire. Il alla se placer à côté d'elle, puis plaça un bras autour de ses épaules.

-Allez Mel, amuse toi, même Zia y arrive!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 29 Jan - 0:27

Alix avait considérablement rougi devant la proposition plus qu'évidente qu'elle avait formulé à William. Bien qu'une certaine appréhension demeurait en elle, ce fut avec plaisir qu'elle suivit son amoureux au palais. Vagabondant dans les couloirs précipitamment, s'esclaffant ensemble dans le bâtiment trop calme, ils croisèrent Walho, fidèle à lui même. L'adolescente, dont la main se trouvait encore dans celle de celui qu'elle aimait, accorda au majordome un regard à la fois gêné et reconnaissant : quelque part, c'était grâce à lui et à tous ses bons conseils que cette histoire arrivait, et surtout qu'elle s'était réconciliée avec Zia. Cependant, il ne se doutait certainement pas que la source du conflit entre les deux amies résidait dans le cadet Pendragon. Mais, au final, tout cela importait bien. Lorsqu'ils entrèrent dans sa chambre, en plus d'un pincement au coeur certain, Alix n'était pas dupe sur ce qui allait se produire durant cette nuit. Toute tremblante, elle accordait tout de même une confiance totale à William : elle n'avait aucune idée de son éventuelle expérience et elle s'en fichait. L'important, c'était qu'il soit là, avec elle, durant cette nuit qui se promettait magique.

- Connerie d'artéfact !


Laly, quant à elle, avait violemment ôté le bracelet de son poignet, le projetant à l'autre bout de la pièce. Ce genre de comportement aurait sans doute agacé Irwan plus que tout, mais après tout, il n'était pas là pour vérifier. La jeune femme resta très longtemps assise, les bras croisés, attendant impatiemment quelque chose sans savoir ce qu'il en était précisément. Puis, au bout d'une bonne heure d'oisiveté, elle se décida à se lever, à ramasser le bijou à terre et à le ranger timidement dans sa poche. S'enroulant d'une veste bien trop légère pour la saison, elle sortit de la pièce, puis du palais pour arriver dans les jardins royaux, sachant pertinemment qu'elle y trouverait Llednar. Sans mot, elle prit place à ses côtés, assise en tailleur. Pendant quelques minutes de calme plat, elle se décida finalement à rompre le silence.

- Bonne année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 29 Jan - 9:13

Llednar observait tranquillement la voûte céleste, un long brin d'herbe sèche entre les dents. Il se surprenait souvent à fourrer ce genre de choses entre ses dents, et finissait toujours pas se dire que cela valait toujours mieux que le tabac. Au beau milieu d'une de ses rêveries tintées de mélancolie, Inès vint s'asseoir près de lui, sans lui octroyer le moindre regard, sans prononcer le moindre mot. En fait, il n'y avait pas grand chose à dire. Le rôdeur la laisserait parler si elle le souhaitait, mais n'irait pas engager de lui-même cette conversation. Les minutes suivantes furent sans doute assez longue pour la révulseuse, ce qui ne fut pas le cas du côté de Llednar, ayant très largement attisé sa patiente auprès des moines. Alors, enfin, elle lui souhaita simplement la bonne année. Après un très léger silence, il répondit:

-De même. Je suis content que nous soyons là tous les deux, Laly. Tu es vraiment une très bonne amie.

L'accent mis sur le dernier mot prononcé fut flagrant. La situation était ambiguë, hors ce genre de choses ne plaisaient pas du tout au jeune homme. Il se trompait peut-être quant à elle, mais était bel et bien sûr d'une chose: il n'y avait de son côté pas le moindre sentiment autre qu'amical à l'égard de cette fille, lui en déplaise ou non. Il remarqua que sa camarade ne portait plus son bracelet. Décidant de changer de conversation plutôt que d'envenimer les choses, il rebondit là dessus.

-Nigfol n'est pas là? Elle aurait apprécié qu'on lui souhaite la bonne année, elle aussi. Après tout, ça doit être dur de vivre ainsi, sans pouvoir toucher personne, en n'existant que lorsque l'on est porté. Qu'en penses-tu?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 29 Jan - 9:44

La nuit se demeurait superbe, fraîche mais splendide. Elle n'accordait pas le moindre regard à Llednar, préférant de loin perdre ses yeux dans les milliers d'étoiles scintillantes : une brise légère vint faire voler ses cheveux bouclés, chevelure qu'elle n'avait pas coupé depuis des mois et qui lui arrivait à présent au milieu du dos. En entendant parler son ami, elle ne pouvait s'empêcher de penser que sa manière de s'exprimer et son maintien avaient considérablement changé. Le jeune homme glacial du début était loin à présent, laissant place à un Llednar toujours silencieux mais tellement plus humain. Laly, au bout de quelques secondes, les mains dans les poches de sa veste, décida à poursuivre la conversation, évitant d'abord soigneusement le sujet de l'artéfact.

- Je sais pas comment toute cette histoire va se terminer, tu sais. Cette vie est à des lieues de ce que j'imaginais. A ce que j'ai compris, je ne vais pas tarder à partir pour la guerre, quand Melody, Nigfol et tous les autres daigneront me donner leur accord. Quelle ironie : j'étais partie chercher cet artéfact pour la paix et me voilà à présent au coeur des conflits de guerre. Enfin, d'un côté, c'est compréhensible .. Moi aussi je suis contente qu'on soit là, loin de toute cette cohue. Rien de tel qu'un beau ciel étoilé pour commencer l'année, non ?

Le discours de la révulseuse avait sans doute paru maladroit, mais elle supposait que son ami en avait saisi l'essentiel. Non sans une pointe de culpabilité, Laly empoigna le bracelet dans sa poche et le glissa autour de son poignet sans dire un mot. L'avatar en sortit, l'air boudeur et lança un regard qui se voulait très certainement noir à sa porteuse.

- Bonne année LLEDNAR ! Au moins quelqu'un qui se préoccupe de mon triste sort ici ! Et puis, sympa le coup de l'oreiller et de m'envoyer valser à l'autre bout de la pièce ! Snif, personne ne se préoccupe des artéfacts maltraités de nos jours...

Laly se surprit à sourire devant les reproches insensés formulés à son égard. Nigfol était insupportable, mais elle avait au moins le mérite de la faire rire de temps à autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 29 Jan - 11:15


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 29 Jan - 14:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 29 Jan - 15:35

Les minutes passaient, flamboyantes, au rythme des pas de danse. Malgré l’heure de plus en plus tardive, des dizaines de couples continuaient de s’enlacer en public, chacun virevoltant dans une harmonie presque parfaite avec son partenaire. Peu à peu, à force de consommer des boissons alcoolisées, Zia parlait plus librement à sa toute nouvelle amie, lui expliquant qu’elle vivait au palais, que le roi Pendragon était une très vieille connaissance, ou parlant même des dragons. Parfois, elle se mettait inexplicablement à parler en vieil hovoïte, tirant des grimaces étonnées des personnes alentour. L’adolescente aux cheveux de jais s’amusait beaucoup de l’excentricité involontaire de la rouquine, buvant ses paroles comme si elles furent le plus grand des trésors. Mine de rien, tout ce qu’elle racontait constituait un récit des plus rebondissant, des plus épiques de ces dernières décennies. Il y avait bon nombre de parties que Zia extrapolait de la façon la plus involontaire possible, transformant ainsi les quatre Ombres en une vingtaine, prétendant qu’Oloren pouvait se téléporter d’un bout à l’autre du monde en quelques secondes. Au bout d’un certain temps, alors que des badauds commençaient à vomir tous ce qu’ils avaient ingurgités, l’adolescente se sentit mal à son tour. En voulant se lever pour une raison qu’elle-même ignorait, elle se mit à tituber lamentablement, devant s’accrocher à l’épaule d’Unis pour ne pas chuter.

-Toi, tu ferais peut-être mieux de rentrer, non ? lui demanda-t-elle, sans vraiment attendre de réponse de sa part, car qu’elle le veuille ou non, son état exigeait un sommeil prolongé.

-Noooon. Faut pas rentrer. Ah nüs da. Ah… de aha. Aha ghe. Ah a ghe…

-J’sais pas trop ce que tu racontes, mais il faut vraiment que tu rentres !

En lui passant un bras sous les épaules pour l’aider à marcher, Unis ramena lentement Zia vers le palais, heureusement situé non loin. En les voyant arriver, les gardes se préparaient dors et déjà à les envoyer bouler. Depuis le retour du prince, c’était un véritable défilé tous les jours, mais on n’entrait pas aussi facilement dans un édifice royal ! Alors qu’ils étaient bien décidés à ne pas flancher, Walho fit son apparition, allant à la rencontre des deux adolescentes.

-Qu’est-ce que cette petite peste a encore fait ? demanda-t-il à l’inconnue.

Unis lui expliqua rapidement la situation, puis le majordome la remercia avant de soutenir Zia à son tour, puis d’indiquer à son amie qu’elle pourrait passer le lendemain si elle le souhaitait. À peine quelques mètres plus loin, l’hovoïte s’endormait dans les bras du trentenaire. Entre Alix et elle, cela faisait déjà deux fois aujourd’hui. Sans un mot, sans même le moindre bruit, il alla la déposer sur son lit, en prenant soin d’ôter ses chaussures et de la border d’une couverture : les nuits étaient fraîches ces temps-ci. Snori et Melody rentrèrent à leur tour, quelques heures plus tard, et allèrent chacun dans leur chambre, après avoir échangé une tape amicale. Ils n’avaient finalement pas parlé d’eux de toute la fête, et c’était bien mieux ainsi !

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à Nora
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: