Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Retour à Nora

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 13:38

https://www.youtube.com/watch?v=ieKBnbqXEaU

Melody avait regardé, interloquée, Snori faire son petit discours. Elle se réjouit de voir qu'il avait compris comment faire preuve d'autorité, mais malheureusement, le jeune homme n'avait aucun pouvoir de décision tant qu'Irwan serait régent. Son intervention avait donc été inutile, et le brouhaha repris lorsqu'il fut parti. Il fallait croire que le temps de l'innocence était révolu pour le roi d'Oran.
La capitaine resta silencieuse pendant presque toutes les prises de décisions, intervenant juste à quelques instants pour donner son avis de militaire, et de détentrice de Belwur. Lorsque la confrontation fut terminé, la jeune femme ressortit de la pièce avec l'impression que sa tête allait exploser. C'était le genre de querelles ridicules qui exaspéraient le plus Melody. Eux se battaient pour les coûts de ravitaillements et d'autres broutilles, tandis que d'autres se battaient pour survivre, pour être sur de voir le jour se lever le lendemain. Chose que ces politiciens ne comprendraient sans doute jamais...

Le démon volait derrière elle, un sourire dérangeant flottait sur ses lèvres. Tandis qu'elle essayait de se frayer un chemin entre les ministres qui sortaient en même temps qu'elle, elle sentait que Belwur la fixait. Sortant enfin de la mêlée, elle se dirigea à pas rapide vers l'entrée du palais. L'artéfact redevint invisible aux yeux de tous dès qu'ils traversèrent la porte massive. Pourtant, Melody sentait toujours sa présence. Pendant toute la traversée de l'immense ville, la capitaine ne prêta aucune attention à ce qui l'entourait. Elle faillit même renverser une fillette qui courait dans une petite rue. Prenant son cheval aux écuries situées en dehors de la ville, elle se dirigea au sud, à proximité d'un camps militaire. S'arrêtant à quelques lieux du camps, elle mit pied à terre et observa l'horizon. L'endroit était totalement désert. Belwur réapparut, étrangement silencieux, contrairement à son habitude. Comme si elle avait toujours sur ce qu'il fallait faire, et poussée par son instinct de porteuse d'artéfact, elle croisa les bras. Le démon disparu derrière un voile rouge sang. Le nuage se dirigea vers Melody, jusqu'à l'envelopper des pieds à la tête. La jeune femme fut prise d'un tremblement impérieux, alors que se formait une sorte d'exosquelette autour de sa peau et de ses vêtements. Une sorte de carapace la recouvrait en intégralité. Une carapace rouge et noire, aux couleurs de Belwur. Les pieds de la capitaine quittèrent momentanément le sol. Elle sentit comme une excroissance pousser sur son bassin. Elle comprit qu'il s'agissait d'une queue, semblable à celle de Gladys, ou d'un dragon chiroptère. Deux ailes vinrent se greffer sur son dos, et ses mains grandirent, jusqu'à prendre une forme et une taille qui n'avaient plus rien d'humain. La fumée rouge se dissipa et Melody tomba à terre, respirant avec difficulté. Sortirent de sa bouche ces paroles :

- Je t'offre ce don! Profites en autant que tu peux, car je peux si je le souhaite, te le retirer à tout moment!

Muette face aux paroles du démon, elle agita ses ailes, d'abord difficilement, puis compris leur fonctionnement. Elles faisaient désormais parti de son anatomie. Essayant de s'adapter au mieux à son nouveau corps, elle pris de l'élan pour s'envoler. Ses forces étaient démultipliées par l'artéfact. Elle atteignit une vitesse inimaginable, puis fit un saut d'une dizaine de mètres, déploya ses ailes, et s'envola vers l'horizon. Un paysan caché dans les fourrés, et qui avait observé toute la scène regarda pendant quelques instants la créature voler vers le soleil couchant. C'est lorsque la terrible bête se téléporta pour la première fois qu'il fuit en courant, la peur au ventre. Un dragon chiroptère aussi près de Nora! Quand les gens de la ville allaient l'entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 14:03

Alors qu'elle était dans ses pensées, Oloren jaillit de nulle part. Alix, après un cri relativement ridicule et un brusque mouvement de recul, jeta un coup d'œil rapide derrière elle : la femme de chambre n'était plus là, laissant derrière elle une pièce parfaitement propre, et une odeur printanière. Elle adressa un sourire rayonnant à l'adolescente aux cheveux roses, avant de la prendre dans ses bras, trépignant de toute part.

- Olo' ! Ça fait tellement longtemps qu'on s'est pas vues ! Depuis au moins ... hier ?

La tapissière fit signe à son amie d'entrer, puis referma la fenêtre. A tâtons, elle s'avança vers le porte où elle glissa sa tête à travers le couloir. Silencieux, presque morbide. Avec une certain innocence, elle demanda, sans vraiment attendre une réponse de la part de son interlocutrice.

- Tu crois qu'on a le droit de visiter absolument TOUT le palais ? J'espère qu'il y a des raccourcis, des portes secrètes et tous les autres trucs super dingues ! , dit-elle en chuchotant et avec une certaine excitation dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 14:35

Malgré sa certaine uniformité architecturale, la beauté de Nora laissait à désirer. Sur Valato, bien des cités la dépassaient en terme d'esthétisme, avec Rednow comme exemple le plus flagrant; mais tout cela n'avait pas la moindre importance aux yeux de William. Une écharpe blanche, enroulée négligemment autour de son cou, tombait jusqu'à sa ceinture d'un seul côté. Les mains dans les poches, le jeune homme de dix-sept ans avançait tranquillement dans les rues, en direction du palais. Il n'y voyait absolument rien, pourtant son chemin était tout tracé. Lorsqu'on était aveugle, on devait faire travailler sa mémoire et ses autres sens pour s'y retrouver. Ainsi, rien qu'en reconnaissant les odeurs, il put facilement retrouver sa destination. Après une légère révérence, les gardes de l'entrée le laissèrent passer. Toute la nuit, il avait pensé à son frère, revenu la veille. Voir l'état de santé de Kunz avait du être un véritable choc pour lui, ce qui excusait son retard, mais il aurait tout de même pu passer leur dire un petit bonjour. Il comptait à présent venir le trouver de lui même, quand il entendit des voix émanant d'une pièce voisine. Se dirigeant vers la source des sons, il longea le mur en le frôlant du bout des doigts, avant d'ouvrir totalement la port, se retrouvant ainsi face à Alix et Oloren.

-Je ne crois pas qu'il y ait le moindre raccourci dans ce palais, annonça-t-il.

Le sourire figé sur son visage rappelait inévitablement celui de son aîné, tout comme ses longs cheveux blonds quant à eux relâchés. Il ne regardait pas vraiment les deux adolescentes à qui il adressait la parole, incapable de les localiser très précisément. Vu les voix et les odeurs, il s'agissait vraisemblablement de deux filles, d'un âge plus ou moins similaire.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 17:07

- Hhhééééé ?! C'est un Snori miniature !

Le jeune homme ressemblait effectivement beaucoup à son frère, mais en y regardant de plus prêt, il s'agissait bien d'une personne différente. Le prince n'avait pas fait de lifting ! Oloren l'inspecta sous tous les angles, mais il ne semblait pas la remarquer. Son regard était fixe et visait le vide. Elle plongea enfin son regard dans le sien ... Il était aveugle. Elle sursauta.

- Ohpp, pardon, j'avais pas vu que vous étiez ... Euh ...

Gênée, elle n'osa pas continuer sa phrase, surtout que le garçon ne semblait pas apprécier la remarque ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 17:35

En entendant plus distinctement la voix d'Oloren, l'aveugle put la localiser précisément. Maintenant qu'elle marchait, il parvenait très facilement à suivre ses mouvements, et la regardait presque dans les yeux même lorsqu'elle se déplaçait. Son éloignement vis à vis d'Alix lui permit également de distinguer leurs odeurs respectives. William aurait pu être dérangé par la remarque mal formulée de la fripouille aux cheveux roses, mais il n'était pas du genre à se lamenter. De toute façon, les gens réagissaient toujours de la même manière la première fois.

-Aveugle, oui. Mais cela ne m’empêche pas de savoir où vous êtes, ni de voir la demoiselle vous accompagnant. Mon nom est William Pendragon, et visiblement vous connaissez déjà mon frère. Je vous prie de l'excuser d'avance pour toutes les bêtises qu'il a pu faire et qu'il fera, il est incorrigible! Permettez?

Il brassa doucement l'air de son bras droit, avant que sa main ne se pose sur le visage d'Oloren. Il commença alors à suivre les lignes de son visage, à tâter ses cheveux, à poser délicatement le bout de son index sur son nez. Il avait appris, après dix-sept ans, que les gens le jugeaient trop timide s'il restait timoré. À l'inverse, en agissant d'une façon presque osée, on le voyait comme quelqu'un de normal, ce qui était déjà une très belle récompense.

-Excusez moi, continua-t-il. J'aime simplement savoir à quoi ressemble la personne à qui je m'adresse, surtout quand il s'agit d'une ravissante jeune fille.

Mine de rien, le cadet Pendragon était plus subtil que son frère en terme de séduction. Plus loin, la salle de réunion se vidait peu à peu. Irwan passa comme une furie devant William et les filles sans leur accorder la moindre importance, puis se dirigea tout droit vers sa bibliothèque. Quelques plats à la main, Walho le suivait tant bien que mal. Il se permit pour sa part d'accorder un vague sourire aux jeunes avant d'accélérer le pas. On pouvait entendre, dans tous le palais, la voix de l'historien tonitruer: "où est encore passé ce crétin?!". Au moins, les choses étaient claires: l'ambiance ici changeait considérablement.

À leur entrée au temple, Snori et Llednar furent séparés par quelques moines portant des vêtements similaires à ceux de maître Fushy. Le prince savait parfaitement qu'ils n'appartenaient pas à un quelconque ordre religieux, mais il ne trouvait pas de terme plus approprié que "moines" pour les désigner. L'édifice, bâti dans une pierre blanche, abritait une multitude d'escaliers en colimaçon, menant chacun à des salles plus isolées les unes que les autres. On emmena les deux aventuriers dans les plus profonds sous-sol, dans des pièces fermées regorgeant de vapeurs chaudes, telles des sonna miniature. Enfermé là-dedans, on leur demanda de s'asseoir en tailleur, ce qui posa problème à Snori vu sa souplesse pour le moins ridicule. Finalement, après avoir trouvé une position plus ou moins convenable, il pensa à des centaines de choses, d'importance variable. Au bout de deux heures, Llednar sortir de son isoloir, avant qu'un moine ne lui affirme que le prince y était toujours, sans doute pour un bon moment. Combien de temps tiendrait-il sans rien faire?

-Je ne vois pas vraiment ce qu'il y a d'intéressant à rester planté comme un idiot, cracha le rôdeur, les dents serrées.

-La méditation a bâti bien des grands hommes, mon enfant, répondit l'un des moines.

Le grand brun l'observa, pas franchement convaincu, puis alla récupérer ses affaires. Lentement, il remit son pantalon noir, sa chemise blanche et son manteau gris, puis sortir de l'édifice. Dehors, des gens hurlaient, affirmant avoir vu un dragon-chiroptère. Par réflexe, Llednar observa les cieux, mais n'y vit bien entendu rien du tout. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas inventer.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 18:41

Après un sursaut, Alix se tourna vers leur interlocuteur. Même si la parenté avec Snori était indiscutable, le jeune homme avait un charme certain et était bien plus mignon que lui. En plus d'un physique avantageux, son élégance et son charisme étaient tels qu'ils embaumaient la pièce. Oui, c'était vraiment un beau garçon, certainement plus jeune que son frère, mais avec un magnétisme fascinant. Alix resta quelques secondes bouche bée, posant sur lui un regard admiratif.

- Knumpf.

Elle se sentit idiote, mais seul ce bruit infâme était sorti de sa bouche. De plus, la couleur de son visage était devenue écarlate; une chance que le dit William était aveugle, en fin de compte.

- Moi, c'est Alix.

Rassurée d'avoir pu aligner quatre mots sans paraître stupide, un sentiment de satisfaction se dessina sur son visage. Pour Oloren, un tel comportement devait paraître étonnant : en effet, son amie, généralement expansive et surexcitée, était à présent toute intimidée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 19:14

La seconde fille se nommait donc Alix. À travers les quelques mots sortis de sa bouche, un mélange assez charmant de timidité et d'assurance se faisait ressentir. Devinait où elle se trouvait, William lui prit la main avec élégance, avant d'y déposer un baiser comme l'auraient voulues les coutumes les plus strictes. Il avait grandi dans une famille finalement assez moyenne, pourtant c'était indéniablement lui qui avait écopé des bonnes mœurs.

-Ravi de vous rencontrer, Alix.

Il se redressa bien vite. Durant tout l'échange avec ces deux inconnues, sa main gauche touchait le mur. S'il l'en écartait, il avait effectivement des chances de perdre ses repères, et il aurait alors besoin de l'aide de quelqu'un; hors il ne pouvait supporter de devenir un fardeau pour qui que ce soit. Un léger silence s'installa alors entre les trois adolescents, visiblement aussi mal à l'aise l'un que l'autre. Une rencontre aussi hasardeuse n'aurait dans tous les cas pas pu donner une grande amitié dès les premières secondes, mais tout de même. Se souvenant de ce dont elles parlaient avant son arrivée, William continua:

-Je connais le palais comme ma poche! Si vous avez besoin d'un guide, je serais ravi de vous être utile.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 20:01


À leur demande, William emmena de mémoire les filles dans une bonne majorité des pièces du palais. On ne pouvait pas vraiment parler de passage secret, mais le jeune homme connaissait bien des couloirs empruntés seulement de nuit, qui leur permettaient de s'infiltrer tranquillement dans les lieux d'habitude interdits. Ainsi, il leur montra la salle de réunion de laquelle Irwan sortait à peine, puis la salle du trône. Un tapis rouge se déroulait depuis la porte jusqu'au fauteuil majestueux, presque toujours vide. Il fallait dire qu'il n'avait rien de réellement confortable, et que l'utilité de la dite pièce restait moindre. Aux murs, des tapisseries représentants les anciens monarques avaient été accrochées. À présent, toutes ces figures mythique fixaient inlassablement les nouveaux arrivant, créant une ambiance presque malsaine. Au final, ils passèrent une bonne partie de leur journée ensemble, tandis que Zia profita pleinement de la salle d'arme désormais uniquement sienne. En effet, de coutume, seuls les personnages importants avaient l’autorisation de s'en servir, ce qui ne désignait que Snori. Celui-ci s'étant absenté, l'hovoïte avait tout le loisir de s'y amuser. Régulièrement, Walho venait s'assurer que tout se passait bien, vérifiait qu'elle n'ait besoin de rien, puis repartait, silencieux. Cette première journée fut l'illustration même de ce que deviendraient leur vie à Nora.

Trois semaines passèrent, incroyablement courtes. Entre ses séances à la bibliothèque, aux entraînements puis au temple, le futur roi de l'Oran n'avait plus une seconde pour s'accorder le moindre repos. De temps à autres, quand celui-ci le désirait, Llednar se joignait au maître épéiste pour de longues séances. Il avait exprimé la volonté de rattraper ses lacunes en combat, voire en stratégie militaire, domaine pour lequel il s'intéressait de plus en plus. Forcée par ses deux camarades qui la laissaient seule de plus en plus souvent, Zia n'eut d'autres choix que de les rejoindre dans leur apprentissage, puis dans leurs séances de méditation. Les groupes se formaient très clairement, et ces trois-là en formaient un à eux seuls, n'ayant presque plus aucun contact avec les autres, au grand dam de la rouquine. Elle s'était faite une joie de retrouver ses amies, notamment Alix dont l'absence fut rude, mais le temps lui manquait pour pavaner avec eux. Bien évidemment, Snori lui accordait une liberté totale, mais elle sentait que la base du volontariat avait son importance majeure. En participant à toutes les activités, elle prouvait à tout le monde qu'elle était déterminée à grandir, à s'élever, à devenir quelqu'un d'unique.

Les journées de William étaient bien différentes. Depuis sa rencontre avec les deux filles, il passait le plus clair de son temps avec elles, ce qui inquiétait ses amis. Ceux-ci se demandaient pourquoi il les abandonnait ainsi, pourtant la réponse était évidente: il poursuivais le bonheur. Toute sa vie, on avait jugé sa différence, on s'était apitoyé sur son sort. Pour la première fois, à travers ces filles ayant connues l'horreur, il trouvait une oreille attentive, une relation plaisante, et une sérénité agréable. Il emmenait ainsi régulièrement Oloren n'importe où, traînait Zia dans des concerts de rues démentiels, sans jamais oublier de les séduire, n'aurait-ce été que par principe. À Nora, cité de la culture, la galanterie était à l'honneur. Même diminué, il se devait de rester plaisant envers les gentes demoiselles. Il voyait son frère, de temps à autres, mais il se rendait compte que tout avait été chamboulé. Il se souvenait du Snori joyeux, insouciant, et celui qu'on lui avait rendu était dur, renfermé, triste. Oui, même s'il ne l'avouait pas, cela se voyait tout de suite. Il rêvait jadis d'aventure, mais celle-ci lui avait coûté sa joie. Il rencontrait également Zia de temps à autres au palais, s'amusait de ses cheveux beaucoup trop long, échangeait quelques boutades amicales, sans plus.

Irwan régnait d'une main de fer sur son royaume. Plus pragmatique que jamais, il n'hésitait pas à faire passer la logique avant le bien-être de sa population, lui imposant une politique de rigueur toujours plus stricte, sans lui laisser la moindre chance de riposter. L'armée, fidèle à sa nation, maintenait l'ordre, quitte à recourir régulièrement à la force. Les réunions guerrières s'enchaînaient, permettant de constater le bilan toujours plus catastrophique des conflits contre Nailika. Tout allait mal, c'était le cas de le dire. Même si les troupes adverses ralentissaient, elles continuaient d'avancer, faisant des prisonniers par millier. Les relations entre l'historien et le prince se dégradaient à une vitesse faramineuse. Au fur et à mesure que le jeune Pendragon se façonnait des idéaux, il s'éloignait de son aîné. Kunz avait péri quelques jours après l'arrivée de l'expédition à Nora. Ses funérailles, grandioses, réunirent plus de trois milliers de citoyens, venus de toute part. Les autres, n'étant pas présent, ressentaient tout de même une certaine amertume en apprenant la mort d'un monarque si juste, si bon. Depuis plus de trente ans qu'il était au pouvoir, Kunz n'avait jamais déçu qui que ce soit, ce qui en faisait une figure doublement efficace, car il était professionnel et apprécié. Ses alliés politiques le soutenaient, tout comme son peuple. Maintenant, dans les quatre coins de l'Oran, des rébellions éclataient, prenant comme source la fatigue des familles, déchirées par la guerre. Beaucoup avaient vu un de leurs enfants ou de leurs frères se faire enlever pour ne jamais revenir. À quelques années près, William y serait passé lui aussi, car l'armée recrutait n'importe qui, même des aveugles.

Ce jour-ci, le trente-et-un décembre, aurait du être un jour de fête, pourtant jamais l'ambiance à Nora ne fut aussi morose. Allongée sur son lit, la porte de sa chambre grande ouverte, Zia s'amusait avec une balle rebondissante achetée chez un marchand du coin. Du couloir, on entendait le petit "ploc" qu'elle faisait lorsqu'elle était lancée contre le mur avant de revenir dans la main de son propriétaire. La situation actuelle l'agaçait vraiment, et elle n'avait rien trouvé de mieux pour se passer les nerfs. Ses amies l'avaient tout simplement abandonnées pour traîner avec ce frimeur de William, à moins que ce ne soit elle-même qui passe trop de temps dans son coin. Suivant les conseils du frère du prince, elle s'était fait couper les cheveux, qui ne tombaient désormais plus qu'à ses épaules. Ils s'entremêlaient à de moult reprises, pour un résultat somme toute assez convainquant. Son nouveau style lui réussissait vraiment, pourtant ça n'avait pas arrangé ses problèmes. Elle suivait Snori depuis près de trois moins, avait tout fait pour lui plaire, pour le convaincre, pour se convaincre soi-même. Néanmoins, l'homme qu'elle admirait n'était plus le même. Avec ses changements, peu à peu, elle aussi se murait dans un silence quasi-permanent. Lentement, sous le coup d'une émotion incontrôlable, des larmes lui vinrent aux yeux. Elle n'était pas heureuse ici, en présence des personnes qu'elle appréciait le plus. Mais si elle ne l'était pas ici, pourrait-elle l'être où que ce soit?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 21:36

En cette fin d'année, Alix déambulait dans les couloirs du palais. Elle avait beau être ici depuis trois semaines, cette immense demeure était toujours une énorme source d'inconnu pour elle : les couloirs lui semblaient toujours de plus en plus grands, les pièces de plus en plus spacieuses, les gens de plus en plus différents. Elle n'avait croisé Snori qu'à de très infimes reprises, tout comme Irwan dont le visage s'était peu à peu renfrogné. Cependant en présence de William, garçon pour lequel elle éprouvait des sentiments bien particuliers, l'existence lui semblait bien plus belle : au fond, elle commençait peut-être à tomber amoureuse de lui. Mais, elle avait eu tendance à ignorer Zia, qui était quand même sa meilleure amie. A présent, l'adolescente comprenait bien pourquoi l'amour était source de conflit et de bon nombre de tortures intellectuelles. Cette situation chagrinait énormément Alix, et elle faisait retomber toute la faute sur elle, comme à son habitude. En se grattant nerveusement le coude, elle se plaça dans l'entrebâillement de la chambre de Zia. L'occupante de la pièce, en plus d'être énervée, paraissait extrêmement morose. Au bout de quelques secondes, elle toqua à la porte, n'octroyant qu'un furtif regard de la rouquine.

- Ils sont jolis tes cheveux comme ça.


Pas de réponse. Elle était clairement fâchée. Alix sentit une boule se former au plus profond de sa gorge, tandis que des larmes salées commençaient à couler sur ses joues rebondies. Elle tentait de les ravaler du mieux qu'elle le pouvait, sans grand succès : elle avait tellement honte, honte d'avoir à ce point abandonner son amie. Les jambes flageolantes, elle vint s'asseoir à côté de Zia, sur son lit, cachant sa tête entre ses mains. Entre deux sanglots, elle réussit à dire quelques mots à son interlocutrice.

- Oh Zia, je suis si désolée ! Pardon. Pardon pour ne pas t'avoir parler, pardon ne pas t'avoir soutenue dans tes entraînements, pardon d'avoir passé tout ce temps avec William sans toi. Tu sais, t'es la personne qui compte le plus à mes yeux, je t'aime tellement ... Tu es tout pour moi, tu es à la fois ma sœur et mon amie, mon journal intime et mes plus grandes parties de rigolade. Je suis vraiment une amie indigne, j'ai même pas remarqué que tu avais coupé tes cheveux ... Après tout ça, je comprendrais que tu ne veuilles plus me parler, Zia. J'ai fait n'importe quoi. Tu m'aimes encore un peu quand même ?, demanda-t-elle en se mouchant dans sa manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Lun 23 Jan - 21:59

Parler. Cela valait sans doute mieux que de garder un silence gêné, même quand on ne savait pas quoi dire. Lorsqu'Alix entra dans la chambre de son amie, cette dernière loupa pour la première fois sa balle. Cela eut pour effet de l'enrager encore plus: elle agrippa la pauvre sphère de caoutchouc innocente, et la lança la plus fort possible à travers la porte. L'objet rebondit à plusieurs reprises sur tous les murs, entraînant une flopée de râles de la part de Walho, passant par là pour rejoindre Irwan aux bibliothèques. Par un réflexe insoupçonnable, il rattrapa la boule en plein vol, puis observa de loin la rouquine. Il s’apprêtait à leur demander sur un ton cynique si cela leur appartenait, mais en voyant leur état respectifs, il préféra se taire en continuant sa route, jonglant tranquillement avec son tout nouveau jouet.

-Tu fais chier!

Cette phrase claqua droit à la figure d'Alix. Plutôt que de remettre en question la situation dans sa globalité, Zia rejetait toute la faute sur son amie. À ses yeux, elle aurait du faire plus d'efforts, lui accorder du temps, ne pas attendre aussi longtemps pour venir lui parler. L'éventualité qu'elle se soit elle-même enfermée dans un cercle vicieux ne lui effleura même pas l'esprit. Elle se jeta sur son lit, bougonne, dos à Alix, en faisant le maximum d'efforts pour ne pas montrer qu'elle pleurait aussi. Son cœur lui criait de tout pardonner, mais sa fierté lui ordonnait d'être rancunière.

-Je pensais que tout irait mieux une fois qu'on serait enfin réunis, mais Snori est tout le temps dans son coin, avec Llednar, comme si il m'avait oublié. Je me disais que ça ne ferais rien, que je n'aurais qu'à venir avec vous, mais je suis sûre qu'Oloren me déteste, et toi tu ne fais que suivre William. J'arrive pas à croire que tu tombe dans ses méthodes de séduction à deux ronds.

Elle était toujours dos à la petite tapissière, mais au moins, elle avouait ce qu'elle avait sur la conscience.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 11:33

https://www.youtube.com/watch?v=L_q6vIHzqKg&feature=related

Les deux adversaires se faisaient face, encore une fois. On pouvait sentir la tension chez les deux protagonistes. Aucune des deux n'avait envie de perdre. La violence des coups faisaient presque vibrer les vitres qui entouraient l'immense jardin intérieur du palais de Nora. Mais bien plus que les coups, c'était les bonds phénoménaux et la vitesse à laquelle se mouvaient les deux femmes qui était impressionnante. Toute deux étaient détentrices d'un artéfact. Leurs capacités en étaient donc décuplés, et l'on avait l'impression d'assister à un combat de titans. Des boules de feu et des cônes de glaces jaillissaient, aléatoirement, généralement lorsque Inès et Melody étaient séparés par un coup plus violent que le précédant. Redoublant d'inventivité, avait essayé de former une sphère autour de son adversaire, en tout point semblable à celle qu'avait crée Belwur, il y avait de cela plus d'un mois. Cette initiative se révéla plutôt infructueuse, Inès eut vite le temps d'esquiver et de contrattaquer d'un coup de griffe. Parant difficilement avec son sabre, elle utilisa le bolas se trouvant dans sa main gauche pour repousser son adversaire. Les deux femmes se défiaient de nouveau du regard. La porteuse de Nigfol tendit son bras libre vers le sabre de la capitaine. Plutôt que de résister à cette puissante attraction, Melody la laissa l'emporter, et fonçant vers Inès, la renversa sur le sol et mit sa lame sous sa gorge.

- Tu es morte!

Belwur ricana face à cette remarque, somme toute assez machiste. La capitaine n'y prêta pas attention, se relevant et tournant le dos à Laly. Ces trois semaines avaient été ponctuées par un entrainement dur et intensif, qui n'avait fait que renforcer les tensions déjà existantes entre les deux porteuses d'artéfacts. Melody critiquait tout dans la manière de se battre de son "élève". Ses remarques ne plaisant pas forcément à la concernée, on assistait souvent à des engueulades dignes des politiciens auxquels était souvent confronté la capitaine. Malgré le fait d'être systématiquement en conflit avec elle, Melody se réjouissait de voir le progrès d'Inès. Elle ne faisait plus les erreurs de débutant des premiers jours, et arrivait de plus en plus souvent à la vaincre. Elle n'avait par contre pas encore réussi à obtenir la forme ultime tant désirée par Irwan Knell et Omer Gueldre et subissait ainsi une pression constante de la part des deux hommes. Le fait que Melody ait enfin accédé à cette transformation n'aidait pas vraiment leur patience.

Tournant négligemment le dos à la vaincue, l'entraineuse alla ramasser un lourd bouclier en métal clouté. On ne se servait plus de ces équipements depuis au moins un siècle, surtout à cause de leur manque de maniabilité. Heureusement, pour des porteurs d'artéfacts, la question ne se posait pas. L'objet ne pesait pas plus lourd qu'un bouclier en bois pour Melody, il en serait de même pour Laly. Lançant la targe en direction dans sa direction, elle lui dit :

- Apprend à te servir de ça! Autant en protection qu'en arme de jet, je suis convaincu que ça peut te servir!

Elle réfléchissait sans cesse à de nouveaux moyens d'utiliser le pouvoir de Laly de manière révolutionnaire. C'était de cette manière qu'elle avait découverte de nombreuses capacités de Belwur, et elle était convaincu qu'il en serait de même pour Nigfol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 19:15

- Je ...

Aucun autre mot ne sortit de la bouche d'Alix. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle ressentait, un étrange mélange entre la peine, la douleur, la colère et la honte, mais une chose était sûre : elle venait de perdre la meilleure amie qu'elle n'avait jamais eu. L'ambiance si pesante de la pièce l'étouffait clairement, et n'arrivant plus à supporter le regard déçu de Zia, la jeune fille sortit en trombe et en larmes de sa chambre. De lourds sanglots et la vue troublée par les pleurs, la jeune fille s'isola hors du palais, jusqu'à arriver au coeur des jardins royaux. Dans la nuit glaciale et encore bouleversée par le déchirement qu'elle vivait, Alix vagabondait entre les plantations diverses, les arbres dénués de la moindre feuille et les nombreux frissonnements. Le nez en l'air et l'esprit ailleurs, l'adolescente perdit l'équilibre, tombant la tête la première dans le grand étang extérieur. Sous le coup de la surprise et de la panique, elle agita les bras le plus vivement qu'elle pouvait, hurlant de toutes ses forces jusqu'à enflammer ses poumons. La pauvre jeune fille n'avait jamais appris à nager, et tenta tant bien que mal de revenir à la rive, lorsque son corps disparut totalement sous l'eau ...

Au même moment, Laly s'entraînait avec Melody. Suante, essoufflée, lessivée, elle ne connaissait que trop ses sensations depuis de nombreuses semaines. Son enseignante, bien qu'insupportable, avait au moins le mérite de l'avoir fait progresser indéniablement. Les prises de bec, aussi nombreuse qu'avant, n'avaient plus rien d'important, et étaient presque devenues un rituel entre les deux femmes. Alors qu'elle tenait les bouclier entre ses mains, prête à poser une question sur sa technique encore un peu fébrile, Nigfol apparut, une mine presque effrayée.

- Alix est tombée à l'eau !

Un regard et un sourire amusés se dessinèrent sur le visage de Laly : l'avatar lui avait fait des blagues de mauvais goût tant de fois qu'elle décidait à présent de prendre cet énième sottise avec légèreté.

- Quelle quiche, tu fais ! Melo, crois moi, elle est en train de se noyer là ! dit-elle en virevoltant tout autour de la militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 20:11

Zia ne se retourna que quelques minutes après que son amie ait quitté la pièce. En ce moment, elle se sentait incroyablement bête, car son seul désir était de voir leur relation revenir à la normale. Au lieu de cela, de par ses réactions impulsives voire carrément agressives, elle l'avait vexé, attristé, fait fuir. Il aurait sans doute fallu courir derrière elle, la rattraper pour lui hurler la bêtise de ce petit jeu, mais son énervement l'en empêchait. Elle demeura donc dans sa chambre, seule, à observer le grand mur blanc sans penser à rien, où plutôt en pensant à des milliers de choses, sans pour autant parvenir à trouver la moindre solution valable au moindre de ses problèmes. Malgré sa bonne volonté, elle ne parvenait définitivement pas à ce sortir du cercle vicieux dans lequel elle s'engageait de plus en plus chaque jour.

Dans un des recoins les plus reculés du jardin intérieur du palais, Alix se noyait lentement. Dans quelques secondes, elle perdrait sans doute conscience, commencerait à avaler de l'eau, puis le processus funeste se mettrait en route. Sa vie ne tenait réellement qu'à un fil, hors les détentrices d'artéfacts s'adonnaient à des activités bien trop prenantes pour pouvoir s'occuper d'une gamine un peu pesante. Snori, accompagné de Llednar, se trouvait pour sa part bien loin du palais, méditant encore et toujours dans les salles chaudes du temple de Nora. Il y croisait de temps en temps Fushy, commençant à comprendre la philosophie de cet homme pour le moins secret, paraissant parfois totalement à l'Ouest. Certains mystères persistaient toujours. Par exemple, il ne savait pas pourquoi ses phrases se composaient de façon si désarticulées, mais cela viendrait, un jour.

Alors que tout espoir semblait perdu, deux bras assez fins soulevèrent la petite tapissière ruisselante comme si elle ne pesait rien, avant de la déplacer jusqu'à la berge, située à quelques centimètres de son lieu de calvaire. Les manches de sa chemise retroussées, Walho n'avait même pas eu besoin de se mouiller les pieds pour sauver cette jeune étourdie.

-Mademoiselle Firmin, vous allez bien? La prochaine fois que vous tomberez ici, n'oubliez pas que vous y avez pied, ajouta-t-il avec un sourire en coin.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 20:32

Inès et Melody accouraient vers Alix. Heureusement, la jeune fille avait été sauvée par un majordome du château. Gratifiant l'homme d'un sourire rare sur son visage, la capitaine s'accroupit près de la jeune fille, et voyant qu'elle grelottait, la couvrit de sa propre cape. S’adressant à Inès, elle dit : "Je pense que l'entrainement est fini pour aujourd'hui. File avant que je ne change d'avis", sur le ton d'une maîtresse mécontente de son élève. En vérité, elle savait qu'un jour où l'autre, l'apprenti dépasserait le maître. A ce moment là, elle ne savait pas si elle s'en réjouirait, ou si elle regretterait de ne plus pouvoir mettre Inès au tapis.

Se reconcentrant sur Alix, elle remarqua que la petite paysanne avait un nénuphar en fleur sur la tête. C'était une vision presque comique, mais la pauvre petite n'avait pas l'air en forme, et faisant pour une fois preuve de douceur, elle lui dit :

- Il t'arrive vraiment tous les malheurs du monde, à toi! Tu as essayé d'attraper une grenouille, cette fois? sur le ton de la plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 21:21

Alix regarda Walho, éberluée, encore sous le choc de la fatalité à laquelle elle venait d'échapper. Avoir pied ? Qu'est-ce que ça signifiait "avoir pied" ? Alix regarda, crédule, ses jambes : ses pieds étaient toujours là, heureusement. Des grosses gouttes ruisselaient le long de ses cheveux, ses vêtements trempés collaient à sa peau et la jeune fille frissonnait de toute part, suivis de nombreux éternuements. Elle devenait beaucoup plus faible et ne tenait même plus sur ses jambes.

Lorsque Melody lui prêta sa cape, elle se sentit maternée et honteuse : elle était vraiment la pire des cruches, si bien même qu'elle avait du inquiéter toutes ces personnes pour rien. En voyant la militaire les yeux scotchés sur sa tête, elle prit la fleur d'une main fébrile, fit un gros soupir et répondit à sa boutade d'une voix faible :

- Une grenouille ? Non, je crois que je faisais juste pas attention à là où je marchais ... Mais apparemment, d'après Walho, j'ai des pieds alors ça va.

S'en suivit un long toussotement et un vertige, jusqu'à s'accrocher au coup du majordome. Elle commençait très clairement à être mal en point...
Quant à Laly, elle était rassurée de voir la petite blonde encore en vie : s'il lui était arrivé quelque chose, jamais elle n'aurait pu se le pardonner. Surprise que Melody lui accorde un tant soit peu de congé, elle croyait presque à une plaisanterie. L'artéfact, qui volait au dessus d'eux-tous, regarda la révulseuse de manière infantile.

- Laly, dis, on peut rentrer à la maison ?

L'intéressée ne répondit pas : après tout, peut-être qu'il se passerait quelque chose de palpitant en ce dernier jours de l'année ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 21:33

L'après-midi était déjà bien engagée quand Snori sortit enfin de sa séance au temple. Llednar, comme toujours, tenait moins longtemps, puis faisait un tour dans la ville histoire de se rendre utile à quoi que ce soit avant d'aller attendre devant l'édifice que son compagnon en sorte. Celui-ci, la mine renfrognée, réajustait sa queue de cheval tout en fermant son manteau. Faire ces deux choses à la fois pouvait sembler impossible, mais cela ne dissuada pas le prince de tenter sa chance, pour échouer assez lamentablement. Agacé, il laissa finalement son manteau grand ouvert et ses cheveux relâchés, puis avança d'un pas rageur vers le palais, les poings serrés. Le rôdeur, bien plus calme que lui, le suivait sans le moindre problème. Tous deux s'étaient considérablement endurcis physiquement au cours de leurs nombreux entraînement. Snori avait perdu le poids qu'il lui restait en trop, tandis que Llednar avait pris celui qui lui manquait. Ils abordaient à présent des silhouettes élancées, assurées, mais ils se détachaient l'un de l'autre par leur démarche. Si le rôdeur était calme, le prince, quant à lui, n'était plus qu'une boule de rage condensée. Comme toujours, les gardes du palais s'écartaient lorsqu'il arrivait à plusieurs mètres, laissant passer leur hôte. Autrefois, ils appréciaient réellement Snori, lequel venait souvent jouer aux cartes avec eux durant les soirées calmes, et le changement était incroyablement mal vu, par tout le monde. Un majordome marchant dans les couloirs pris tout de même la peine de l’interrompre.

-Mon prince, vous ne pouvez pas entrer dans cette salle, une réunion y a actuellement lieu, et...

-Et je suis le roi! Le ROI! Je suis ici chez moi, j'y fais ce que bon me semble, c'est quoi votre problème pour ne pas réussir à comprendre ça?!

-Je suis navré, mon roi, mais monsieur Knell a formellement interdit à quiconque de passer, répondit-il, tout en gardant une certaine assurance.

Snori l'observa un instant, puis, déterminé, le poussa sans vergogne avant de pénétrer dans la grande salle de façon fracassante. Llednar, derrière lui, aidait le majordome à se relever, en lui adressant quelques excuses maladroites. Lui aussi commençait sérieusement à en avoir marre. Personne n'entendit, de l'extérieur, ce qu'il se disait pendant ce sommet, sans doute le dixième depuis leur retour à Nora. Tout allait bien trop vite, emportait les anciens camarades dans une démence sans fin. Walho, voyant la petite Alix dans un si mauvais état, se permit de glisser un bras sous ses genoux puis un autre derrière sa nuque pour la porter délicatement jusqu'aux salles de bain.

-Merci, mademoiselle Jennsen, dit-il avant de rentrer au palais avec la jeune tapissière.

Elle était à moitié en train de s'endormir dans ses bras. Le majordome à la peau bronzée la posa délicatement sur le sol, avant d'ouvrir tous les robinets d'eau, à une température élevée. Vu son état, un bon bain lui ferait le plus grand bien, et lui permettrait de prendre un repos bien mérité. Tout en s'occupant des diverses huiles à verser dans cette petite piscine relaxante, il jonglais d'une main avec la petite balle rebondissante empruntée à Zia. Les choses n'allaient pas fort avec elle. Tentant d'apporter, comme son métier le voulait, le maximum de soutien aux résidents de cette demeure, il demanda à Alix:

-Que se passe-t-il avec votre amie hovoïte?

Llednar, de son côté, était apparu dans la cour, aux côtés de Melody. Il avait un air soucieux qui ne lui ressemblait pas. À vrai dire, il avait recherché bien des solutions, puis s'était dit que finalement, la porteuse de Belwur serait un sacré atout.

-Melody, je pense que tu devrais parler à Snori.

Il ne s'agissait pas seulement d'un ami...mais de tout un royaume!

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 21:59

Melody se surpris à sourire en voyant le majordome s'en aller avec Alix dans les bras. C'était un brave homme, et la jeune fille était un rayon de soleil pour tout le monde. La capitaine culpabilisait énormément de l'avoir acceptée dans l'expédition. Elle avait couru tant de risques, face aux ombres, aux dragons, et à l'armée Nailikanne. Ils avaient eu de la chance, mais Melody n'oublierait jamais à quel point ce choix était irresponsable...

Plongée dans ses réflexions, elle sursauta lorsque Llednar l'interpella. Vu son comportement, cela devait être important. Il est vrai que le nouveau roi se comportait de manière étrange ces derniers temps. Peut être qu'Irwan déteignait sur lui. En tout cas, tout deux s'énervaient vite, pour des détails sans grande importance. Le conseiller et le roi ne s'en étaient jamais pris à elle, mais leur comportement avec les autres était si désagréable qu'il influençait fortement l'ambiance de mal-être qui régnait dans le palais. Décidée à voir ce qu'il en était de celui qu'elle appelait encore "prince", elle se dirigea vers la plus grande source de bruit, et découvrit Snori, en train d'assassiner verbalement un pauvre page. Elle eut une certaine amertume. Avant qu'il ne rentre chez lui, jamais son ami ne se serait comporté ainsi. Interrompant l'engueulade en se plaçant entre l'homme et l'enfant, elle demanda poliment, mais avec une certaine froideur dans le regard et la voix :

-Je peux faire quelque chose pour vous, votre altesse?

Elle fit signe au gamin de filer. Il n'avait pas besoin d'assister à cette scène...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 22:08

Le simple fait de voir Melody fut une véritable claque. En effet, ces derniers temps, elle semblait tout aussi insaisissable que lui, partant parfois en mission, entraînant Laly dans divers recoins, et son ton de reproche à peine déguisé le perça en plein cœur. Il aurait pu, aurait sans doute du se rendre compte de ses erreurs et s'excuser, mais il développait un tout nouveau sentiment, l'orgueil.

-Tu pourrais commencer par t'écarter de mon chemin, par exemple, et éviter de te mêler de ce qui ne te regarde pas, capitaine.

Il prononça ce dernier mot avec un dédain plus qu'évident. Tous les larbins assistants à la scène s'éloignèrent, tout en prenant soin de rester à une distance qui leur permettait d'entendre ce qui allait se dire. Après tout, la plupart d'entre eux soutenaient totalement Melody dans sa démarche, auraient aimé faire de même, mais savaient que seule elle en était capable, de par son caractère et sa proximité avec le fils Pendragon. Ce dernier craignait la réaction de son amie, mais ne le montrait en aucun cas. Il continuait de la regarder de haut, espérant qu'elle se soumette à sa volonté, car il n'avait pas de temps à perdre avec elle. Son bonheur était bien plus important.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 22:12

La tête d'Alix tournait et son état en était presque préoccupant. Elle ne s'était même pas rendue compte que le majordome l'avait portée jusqu'à la salle de bain et eut un moment d'absence lorsqu'il lui posa cette question. Pendant que l'eau continuait de couler, la jeune fille, les yeux encore rougis et le cerveau engourdi, répondit :

- J'ai fait une bêtise, Wawa. Oh, tu veux bien que je t'appelle Wawa ? Puis, tu peux me tutoyer aussi, j'ai au moins cent ans de moins que toi. Bref, je crois que je me suis mal comportée avec elle : je crois que je commence à tomber amoureuse. T'es amoureux toi ? Et, mon frère m'avait dit que l'amour, ça rendait les gens un peu bêbêtes, et j'ai abandonné Zia pour être avec lui ... Pfff ... Je suis vraiment une andouillette. Si tu savais à quel point je regrette ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 22:26

Le ventre noué, Melody regarda ce roi méprisant et insultant s'adresser à elle comme si elle n'avait aucune importance. Ce qui était sans doute le cas pour lui. Elle retint des larmes. Elle n'avait pas pleuré en public depuis... Elle ne s'en souvenait plus, en vérité. La "capitaine" se dit qu'il aurait été ridicule qu'elle se comporte comme une pauvre petite fille devant ce crétin fini. Sentant la colère monter en elle, elle eut un petit rictus de très mauvaise augure. Belwur qui assistait à la conversation au plafond se désagrégea en un petit "plop" sonore. Il préférait ne pas être là quand la tempête se déclencherait...

- Ecoute moi bien, petit roi de pacotille! Je ne vois pas pourquoi ton sang bleu te donnerai le droit de te comporter ainsi avec tout le monde. Tu n'es pas plus digne du trône qu'Igole Vrarg, en ce moment! En tout cas, je suis sur que celui ci traite mieux ses proches que toi. Si tu avais une once de bon sens, tu cesserai immédiatement de te comporter comme un goujat avec ceux qui t'aime.

Melody se retint de gifler son ami. Elle savait qu'il avait perdu son oncle il y avait moins d'un mois, mais elle était orpheline depuis la naissance, et ne s'était jamais comporté ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 22:38

Oloren s'était posée sur le rebord d'une fenêtre, regardant la ville, le port, la mer. Elle avait passé beaucoup de temps avec William, et il avait réussi, comme Lionel, à lui faire oublier Snori, un temps. Elle se retenait d'en penser quoi que ce soit, elle ne voulait plus commettre d'erreur. Depuis qu'elle était au palais, elle avait pris un peu de poids, ce qui redessinait ses courbes à son avantage. Elle était devenue bien plus jolie qu'elle n'avait pu l'être autrefois, et n'avait rien perdu de ses réflexes et de son agilité. Sur le rebord de cette fenêtre, elle pensait principalement à Snori. Il avait dit qu'il serait là, mais ça faisait longtemps qu'elles ne le voyaient plus. Il n'était pas si tard que ça, et pourtant, enveloppée dans une fine couverture à carreaux noirs et gris, elle s'assoupit tranquillement sur les reliefs travaillés de la vitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 22:41

Une centaine d’année de moins que lui ? En sachant qu’il avait à peine plus de trente ans, Walho trouvait ça un rien vexant, mais pardonnait facilement les maladresses linguistiques de cette adolescente, si joyeuse d’habitude. La voir dans un tel état constituait en soi une véritable sentence, somme toute assez terrible. Plus que par devoir, il tenait à l’aider car il l’appréciait beaucoup. Ainsi, « Wawa » posa une main compatissante sur l’épaule d’Alix, tout en lui appliquant un gant imbibé d’eau chaude sur le front. La mouiller ainsi alors qu’elle était habillée n’était pas vraiment adroit, mais ses vêtements étaient déjà trempés de toute façon.

-Les amitiés prennent souvent des tournants bien inattendus, mademoiselle Firmin, mais elles n’en sont que plus belles lorsqu’elles renaissent. L’on dit que lorsque le corps va mal, l’esprit le suit. Reposez vous d’abord, puis allez parler à votre amie, Mia. Lia ? Je ne sais plus. J’ai remarqué qu’elle était une forte tête, cette petite. Ne vous laissez pas intimider, restez digne et sûre de vous. L’amour ne peut vous empêcher de voir vos amis, soyez en certaine.

Le discours de Melody n’avait eu pour seul effet que d’enrager Snori encore plus. Si elle désirait s’engager sur un terrain glissant, alors elle serait servie. Le traiter de roi de pacotille était tellement simple pour elle, alors qu’elle ne connaissait absolument rien au monde incroyablement complexe de la politique. À présent, c’était à celui ridiculisant l’autre de la façon la plus blessante possible. Sur un air de défi, il lui répondit :

-Je me comporte peut-être comme un goujat, mais je n’ai pas de temps à perdre avec mes amis. Nous sommes en train de perdre cette guerre, et nos espoirs sont minces, alors plutôt que de flâner dans les jardins, j’essaie de sauver notre pays, ça vous va, capitaine ?

En plus de cela, la voix intérieure lui portant conseil depuis le début de leur aventure ne se faisait dernièrement plus entendre. Totalement désemparé, Snori se plongeait dans le pragmatisme, sans le moindre état d'âme. Néanmoins, malgré lui, un petit rictus de mal-être le trahit. Répondre à son amie de façon aussi hautaine lui faisait mal, quelque part.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mar 24 Jan - 23:00

- Hé bien, quel programme! Engueuler des gamins va sans doute vous aider à sauver la guerre! Sans doute tout autant de vous comporter comme un enfant capricieux à chaque conseil politique, en voulant imposer votre voix, vous qui n'y connaissez absolument rien! Mais rassurez vous, dans une semaine tout au plus, je serais parti dans une mission, accompagné d'un véritable ami! Lui, comprend véritablement ce qu'est la guerre, et la subit chaque jour!

Son bras se leva, décrivit une courbe magistrale, visant le visage de Snori. Mais au dernier moment, elle arrêta son geste, sa main brassant de l'air. Elle se mordit la lèvre et dit, à voix basse afin que les passants qui écoutaient la conversation n'entendent pas :

- Redeviens toi même ou je te jure que je t'en colle une, Snori Pendragon.

Puis elle partit, vive comme l'éclair, en direction du jardin. Elle allait se mettre à sa place habituelle, près du chêne centenaire, et ruminer sur ses sombres pensées. Bientôt, elle partirai pour une des plus dangereuses missions qu'elle ait jamais effectué de toute sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mer 25 Jan - 12:51


Pendant plusieurs minutes, Snori resta dans le couloir, adossé au mur, les yeux fermés. Il repensa alors à tout ce que les moines lui avaient appris, à toutes les valeurs inculquées par Irwan, au sourire de Zia, aux bourdes d'Alix, à la volonté de Llednar, à ses sentiments pour Melody, puis à tous ses autres amis. Tout ce qui était en train de se passer n'avait absolument aucun sens. À quoi bon se mettre en de mauvais terme avec ceux qu'il aimait et qui l'aimaient, pour des histoires politiques dont il ne pouvait pas trouver la solution? Un sourire se figea sur le sourire du roi, avant qu'il ne se dirige tout droit vers la salle du trône. Irwan, assis sur le trône, prenait des tonnes de notes directement sur l'ouvrage tenant en équilibre précaire entre ses jambes. Il leva légèrement un œil, agacé, se demandant quelle querelle il allait encore devoir résoudre.

-J'arrête tout.

L'historien fixa l'héritier sans réellement comprendre ses dires. Cette attitude, cette façon de marcher, cette arrogance dans les mouvements du jeunot...il redevenait comme avant. Alors qu'il commençait enfin a se comporter comme un monarque devait le faire, ses instincts immatures se réaffirmaient; hors cela n'était pas bon du tout.

-Comment ça, tu arrêtes?

-Eh bien, je démissionne. Je ne suis plus le roi, je vous laisse le trône, les responsabilités, et tout ce qui va avec.

Un roi, démissionner? C'était une simple folie, la pire des erreurs pouvant être commise. En perdant son dirigeant, le peuple serait totalement déboussolé, incapable de réagir de façon convenable. Plus que de la colère, ce fut une réelle déception qui se lit dans la voix du régent de l'Oran.

-Tu ne peux pas faire ça! La loi te l'interdit formellement!

-Eh bien, puisque je suis roi, je change la loi! Et j'en profite pour préciser que ce palais appartenant à mon oncle et non à l'état, j'ai absolument le droit d'y demeurer, d'y inviter qui me semble, voire même d'en éjecter n'importe qui! Bonne journée, mon roi!

Une libération. Nul mot n'aurait mieux pu décrire ce que vivait Snori en cet instant. Il venait de prendre conscience de l'inutilité de ses actes durant ces dernières semaines, des peines qu'il avait pu causer à ses amis, tout particulièrement à Melody il y avait à peine quelques minutes. Il traversa quelques couloirs avant de se retrouver dans les jardins intérieurs. Dès le premier courant d'air, il se mit à grelotter, se demandant vraiment pourquoi ses camarades sortaient autant par ce temps glacial. Comme d'habitude, la capitaine était assise près de son arbre favori. En la voyant ainsi, il se demanda ce qu'il pourrait bien lui dire en allant l'aborder. Avec un grand sourire mais non sans stress, il se plaça devant elle, et s'inclina plus bas que jamais.

-Melody, je m'excuse, pour tout, et vous exprime le souhait de rejoindre l'armée luuwrienne, capitaine.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Mer 25 Jan - 16:18

Alix grelottait, et ce même avec le gant d'eau chaud sur son crâne. Toute cette histoire avec sa meilleure amie, l'incident dans l'étang et les sentiments qui naissaient en elle ne la rassuraient pas vraiment. L'envie de pleurer demeurait en elle, envie qu'elle éloigna en toussant à de nombreuses reprises. D'une voix blanche, elle répondit.

- Je suis sûre qu'elle ne m'aime plus, Wawa. Enfin, il faut voir la situation autrement. Regarde, si elle m'avait abandonnée pour un garçon, moi non plus j'aurais pas été contente. Puis elle m'a dit que je la faisais ch.. euh, que je l'embêtais. Elle s'appelle Zia au fait : Z-Y-A. Je suis sûre que même si je devenais une autruche déplumée et malade, elle ne m'aimerait toujours pas. Je l'ai trop déçue. Pourquoi je déçois les gens, dis ?

Sûrement sous le coup de la fièvre, l'adolescente commençait à délirer. Après un moment d'hésitation, elle se décida à poser sa tête contre le torse du majordome, encerclant son buste de ses bras menus. Elle sentait bien que son interlocuteur mal à l'aise d'une telle proximité, ce à quoi elle se justifia.

- Quand tu m'as rencontrée, tu as dit que je pouvais te demander n'importe quoi. Eh bien là, j'ai besoin d'un câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à Nora
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: