Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Retour à Nora

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 19:12

Il était près de trois heures du matin. La ciel dégagé laissait entrevoir des milliers d'étoiles, plus éclatantes les unes que les autres, créant une magnifique voûte en cette nuit d'hiver, fraîche. Le pont désert se faisait balayer par les vents marins froids et humides, pénétrant à travers l'épiderme de toutes les créatures s'aventurant hors de leurs demeures. Les cabines dont les membres de l'expédition avaient écopé étaient, pour une fois, individuelles. Zia dormait à poings fermés, la couverture à moitié repoussée. Elle rêvait souvent qu'elle se battait contre quelque créatures fabuleuse, ce qui agitait considérablement son sommeil. Parfois même, il lui arrivait de parler durant son repos, mais elle passait dans tous les cas de très bonnes nuits sur ce bateau tanguant. Ce dernier accosterait à Nora dans à peine quelques heures, au petit matin. Snori, bien trop impatient, n'avait pu s'endormir, et avait décidé en plein milieu de la nuit d'aller sur le pont. À présent, il se trouvait au dessus de la proue, accoudé sur la rambarde blanche faisant le tour de l'embarcation. Enroulé dans son long manteau, les cheveux dans le vent, il fixait l'horizon, profitait de la nature nocturne. Chaque son, chaque vision dégageait une mélodie nouvelle, poétique et insaisissable. Il ne se passerait sans doute rien avant le petit matin, pourtant il n'aurait pu imaginer passer une meilleure nuit. Cette solitude était tout simplement plaisante.


[HRP: Jolan, ceci est carrément une invitation! Snori est seul, tout le monde dort, alors si Oloren a quelque chose à lui dire, c'est maintenant! =D]

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 19:58

[ YYYAATHAAAAH ! Séquence NIGHT EMOTION ! ]
[ Et une petite musique, juste pour le prestige http://www.youtube.com/watch?v=QoS05rmeSYA&feature=g-u-u&context=G2bde30fFUAAAAAAADAA ]

Oloren vint interrompre la nuit solitaire de Snori, et elle allait probablement la nuire autant qu'à elle même, mais elle avait bien trop sur le cœur pour continuer à se renfermer sur elle-même.

- Snori ?

Captant son attention, elle s'approcha de lui, restant à un mètre. Sa gorge lui paraissait déjà étroite.

- J'ai beaucoup de choses à te dire et j'aimerais que tu m'écoutes jusqu'au bout, même si cela peut-être dérangeant. Je te demandes juste cette faveur.

Elle prit une grande inspiration, l'effort qu'elle allait fournir pour ses aveux était au delà de toute performance physique imaginable, mais poussée par le besoin d'expulser le fardeau qu'est le silence, elle plongea son regard dans celui de Snori et continua sur sa lancée.

- Au début, je croyais que tu n'était qu'un fils de riche royal frimeur et sans intérêt, je ne comprenait pas pourquoi tant de filles disait autant de bien de toi, et pour faire taire ces dires, j'ai imaginé un bon nombre de farces à te faire. En vérité j'étais jalouse. Jalouse parce que je n'avait aucun ou aucune amie à l'époque, pour en parler. Ce sont les mots les plus difficiles que j'ai eu à prononcer de ma vie ... Je t'aimes, Snori. Je suis profondément amoureuse de toi, c'est une certitude, maintenant. Au fond, je l'ai toujours su, et je l'ai toujours été. J'ai même tenté d'attirer ton attention, même de peu, avec ce collier de soie, par exemple. Aujourd'hui, j'ai enfin des amis, Zia et Alix, bien sûr, mais aussi Nigmaëll, et mon frère Erlyn. Seulement leur en parler pourrait compliquer les choses, alors j'ai gardé tout ça pour moi. Mon frère t'a confié à moi dès notre première rencontre, mais ce n'était pas pour l'allée du voyage, c'était pour le retour. Il a besoin de toi pour veiller sur moi car il est parti terminer sa mission : prouver son innocence. Il n'a pas pris en compte les sentiments que tu me fait éprouver. Bien sûr je suis heureuse quand je suis avec toi, je me sens bien, j'ai la conviction que tout ira toujours bien, mais j'ai aussi tellement mal, je souffre de savoir que nous sommes trop différents pour que je t'intéresses. Je suis plus jeune que toi, et tu es prince alors que je suis fille de criminels. J'aurais voulu être autre chose pour toi, Snori. Autre chose qu'une amie à tes yeux.

Les larmes lui étaient montées aux yeux petit à petit, pour terminer par de véritables larmes. Elle sécha une larme et fini de déballer son sac.

- Je me suis fait une raison, tu sais. C'est peut-être mieux ainsi. J'avais besoin de tout te dire ...

Oloren serrait les poings. Elle était traversée d'une douleur sentimentale qui lui traversait la poitrine, mais elle se sentait enfin libre.. Elle resta plantée là, devant le prince. Elle attendait une réponse, même si elle n'en voulait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 20:48


Snori, pensant baigner dans la tranquillité la plus absolue, fut pour le moins surpris de voir Oloren arriver. Dès la première seconde, il comprit que quelque chose ne tournait pas rond. Même dans les moments les plus durs, il y avait toujours une certaine arrogance, une certaine sûreté sur le visage de l'adolescente: pourtant tout cela avait disparu cette nuit. Elle semblait totalement déchirée, au bord de l'effondrement. Il voulut lui demander ce qui n'allait pas avant même qu'elle ne commence son discours, mais il n'eut pas le temps de lui poser la moindre question. Ce qui suivit fut incroyablement lent, enfonçant profondément un pieu dans le cœur du prince à chaque nouvelle phrase, le faisant culpabiliser ou se sentir idiot. Les farces d'Oloren, le collier, son changement d'attitude ces derniers temps: tout s'expliquait petit à petit, non sans mal. Lorsqu'elle eut fini, un silence gêné s'installa entre les deux camarades. Il ne savait tout simplement pas comment réagir. Était-elle plutôt déchirée ou soulagée d'avoir enfin prononcé ces mots? Lui qui avait toujours vécu loin des problèmes du monde mais qui inspirait à le sauver, il restait impuissant face à des situations aussi communes. Les secondes s'écoulèrent, longues, avant qu'un sourire ne se fige sur son visage.

-Viens là.

Il s'avança d'un pas, la prit par la main, puis la traîna jusqu'à la rembarre sur laquelle il s'appuyait avant son arrivée. Le paysage s'offrant à eux était absolument splendide. Sur la mer sombre et calme les étoiles ainsi que l'astre de la nuit se reflétaient parfaitement, se troublant de temps à autres lorsqu'un poisson passait près de la surface. De là où ils se trouvaient, ils pouvaient voir l'écume blanchâtre se briser contre la coque du navire, tout en produisant un agréable son de remous. Le vent se calmait un peu, permettant enfin au prétendant du trône de cesser de grelotter. Hésitant encore, il décida finalement de jouer carte sur table. Sans regarder Oloren, accoudée près de lui, il dit:

-Tu sais, je ne pense pas que nos statuts de naissance aient quoi que ce soit à voir avec nos sentiments. Quoique nous soyons, nous sommes tous susceptibles d'aimer n'importe qui; c'est idiot mais c'est ainsi. Je suis désolé, petite chose, mais je ne pense pas pouvoir dire que nous soyons amis non plus. En plus, ça va être très compliqué de se voir une fois que nous serons arrivés à Nora. J'ai bien peur que nos sentiments ne soient effectivement pas réciproques. Je ne pourrais pas être ce que tu voudrais que je sois, mais...

Sous le coup de l'émotion, lui aussi s'était mis à pleurer. La gorge nouée, il marqua une petite pause pour essuyer ses pleurs, puis fut pris d'un petit rire. Cette situation était finalement magnifique. À présent qu'ils se disaient clairement les choses, Snori se sentait plus proche de cette fripouille que jamais. Perdant totalement le fil de la conversation, il passa une main dans les cheveux d'Oloren, avant de repousser une mèche de cheveux tombant devant son visage encore poupon.

-Je t'aime, Oloren. D'une façon totalement différente, mais je t'aime tellement. Je te jure que je serais toujours là pour toi, toujours. Enfin...à condition que tu gardes le sourire!

Brusquement, la pluie se mit à tomber, suivie d'un coup de tonnerre magistral. Il fallait rentrer si ils ne voulaient pas finir tremper, mais couper un tel instant aurait été une aberration.

_________________
Time to tip the scales!


Dernière édition par L.Hubs le Sam 21 Jan - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 21:05

[ http://www.youtube.com/watch?v=rPPIq5lsEoU&feature=share ]

Oloren se frotta littéralement le visage pour y faire disparaître ses larmes. Il pleuvait des cordes, mais à présent, et même si elle n'avait pas ce qu'elle voulait, cela importait peu.

- Ouais ...

Un radieux sourire illumina son visage, contrastant la pluie sombre qui leur tombait dessus. Sans que Snori puisse réagir, elle le serra dans ses bras. Il serait toujours là, et c'était tout ce que voulais la jeune fille aux cheveux roses à présent. Être avec lui. Simplement. Lorsqu'ils arriveraient a Nora, ils trouveraient bien un moyen de se voir, d'une manière ou d'une autre. Elle était bien assez têtue pour ça !

Elle profitait de son étreinte au maximum, sous cette pluie chaude. Elle était heureuse. Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 21:18

Vu la situation pour le moins complexe et le climat, le fait de rester sur le pont constituait-il une bonne solution? Sans doute pas, peut-être que oui, mais cela n'avait pas la moindre importance. Lorsqu'elle le serra dans ses bras, il lui rendit son étreinte, jusqu'à que leurs cheveux à tous les deux soient totalement trempés. Snori tremblotait de nouveau, abattu par le froid. Il se dégagea lentement, puis déposa un long baiser sur son front, avant d'être pris de frissons.

-Je crois qu'il vaudrait mieux rentrer, allez!

Il la poussa vers les cabines en tentant de faire le moins de bruit possible; après tout les autres dormaient encore, sans doute pour quelques paires d'heures. Dans une armoire, il trouva deux grandes serviettes, puis en envoya une à Oloren avant d'essuyer lui même sa longue crinière blonde. Il ne cacha pas sa satisfaction lorsque les gouttes cessèrent enfin de perler partout sur son visage. Le bruit de la pluie résonnait clairement par dessus leurs têtes, tandis que le bateau tanguait de plus en plus. Visiblement, une petit tempête se préparait, heureusement qu'ils accosteraient sous peu.

-Eh, Oloren, j'y pense, il faudra que je te présente quelqu'un une fois à Nora. Je suis sûr qu'il te plaira!

William et Snori étaient, à une dizaines d'année près, presque les mêmes, si ce n'était que l'un voyait mieux que l'autre. Si l'adolescente avait aimé le prince, alors nul doute qu'elle apprécierait le frère, qui plus est de l'âge adéquat.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 22:01

Les cheveux humides d'Oloren commençaient à boucler, mais le passages répétitifs qu'elle exécuta sur sa masse capillaire les laissa seulement ondulés. Elle soupira, agacée. Ces cheveux étaient une véritable plaie ! Elle fut tirée de ses pensées par l'annonce du prince.

- Hm ? On verra ! dit-elle en souriant.

C'était la première fois que Snori tenait à leur présenter quelqu'un. Elle préféra garder la surprise, mais surtout, elle s'endormit, épuisée, assise sur une chaise, la tête lovée dans ses bras, affalés sur une petite table. Pour la fonceuse, le réveil se ferait à Nora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 22:41

Au loin, le jour se levait tranquillement. Snori, après avoir finalement prit quelques heures de sommeil, attendait de nouveau près de la proue, accompagné des remous de la mer. Devant eux, à quelques centaines de mètres, les docks de Nora se laissaient apercevoir. Décidé à réveiller ses amis, le prince alla toquer à chacune des cabines, en criant constamment "on est arrivés!". Arrivé près d'Oloren, il se contenta de la secouer un peu avec un grand sourire, sachant que la nuit avait été courte pour elle aussi. Zia, très vite hors de sa chambre, voyant son maître si attentionné envers son amie, se posa quelques questions et se fit discrète, montant rapidement sur le pont. Le capitaine l'observa avec insistance lorsqu'il la vit, l'air de se demander où elle était allée chercher une coiffure comme celle-ci. Il gratta sa grande barbe blanche, puis fit tinter sa clochette à de multiples reprises. À peine quelques minutes plus tard, le prince sortir également, son épée figée entre ses épaules, son sac à la main.

Lentement, le navire alla se caler sur un quai, puis y accosta enfin. Peu à peu, les membres de l'expédition sortaient du navire. Des gardes royaux par dizaines encerclaient le ponton sur lequel ils se trouvaient, afin que la foule ne puisse déranger les porteurs de Nigfol. Dès qu'Irwan mit un pied à terre, deux hommes vinrent prendre ses lourds bagages pour les rapporter au palais, tandis qu'un capitaine s'approchait de lui pour lui murmurer quelque chose. L'air inquiet, celui-ci se dirigea vers tous ses compagnons, se demandant comment les choses allaient se dérouler à présent. Pour cela, Zia ne se faisait en tout cas aucune inquiétude. Snori avait promis qu'il l'accueillerais dans le palais royal aussi longtemps qu'elle le voudrait, elle mais également Alix et Oloren. Les autres restaient assez grands pour se débrouiller d'eux mêmes.

-Snori, Melody, nous devons nous rendre tous trois au palais et seulement nous trois. Monsieur Gueldre nous y attend, annonça l'historien.

Lui qui était d'habitude si calme se mettait dans tous ses états. Il devait se passer quelque chose de grave, pour que tous les autres n'aient pas le droit de les rejoindre. Le prince se tourna vers ceux restants sur le quai.

-Désolé, on se revoit plus tard. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, passez au palais.

D'une démarche rapide, ils partirent tout trois, sans laisser le temps à quiconque de répondre. Llednar aussi partit dans son coin, sans doute pour aller vaquer à quelques occupations solitaires, comme il le faisait si souvent. Nul ne savait vraiment ce qu'il faisait pendant ces journées passées en ville, et personne ne se serait douté qu'il passait le plus clair de son temps à aider des inconnus, tant cela ne lui ressemblait pas. Zia, dépitée d'être ainsi abandonnée, se tourna vers ceux qui étaient encore là, c'est à dire pas grand monde.

-Bon, bah on fait quoi nous maintenant?

Le palais de Nora était entouré d'hommes armés, plus nombreux que jamais. Six gardes surveillaient l'entrer principale, contre deux en temps normal. En voyant Irwan arriver, il écartèrent leurs lances pour les laisser passer, lui, le prince et la porteuse de Belwur. Ils traversèrent rapidement les dédales de l'impressionant bâtiment, avant de trouver Omer Gueldre, seul devant la salle du trône, faisant les cent pas. Il échangea une rapide accolade avec les nouveaux arrivant.

-Le roi vous attendait, dit-il. Dans sa chambre. Nous sommes assez pessimistes, mes amis...

Peu à peu, Snori comprenait ce qui était en train de se passer. Lorsqu'ils ouvrirent la petite porte de la loge de Kunz, ils y trouvèrent un vieillard à la barbe sale, allongé dans un énorme lit, enroulé dans des couvertures pourpres et dorées. Sa respiration, saccadée, ne laissait pas le moindre doute sur son état de santé. Le roi Pendragon agonisait. En voyant entrer son vieil ami ainsi que son neveu, il eut l'esquisse d'un sourire, avant de tousser quatre fois, et de renifler bruyamment. Avec le peu de forces lui restant, il fit signe au prince de s'approcher. Ce dernier s'exécuta, le cœur serré.

-Viens, Snori. Laisse moi contempler ton visage une dernière fois. Vous avez réussi. Je suis fier de vous, de toi. Tu ferras un bon roi. Laisse moi t'offrir...une perle de sagesse. Quoi que tu fasses, mon cher neveu, tes actes doivent toujours, absolument toujours, être volontaires. Non, ne dis rien. Il n'y a plus rien à dire. Va, rejoins tes camarades. Il y a bien trop de choses à bâtir pour perdre du temps à pleurer un vieillard. Allez.

Se retenant de pleurer, le prince quitta la pièce sans un mot. Il ne s'était jamais vraiment rendu compte à quel point son oncle comptait pour lui, le considérant à vrai dire comme un véritable tyran avant ce jour. Il se rendait compte à présent qu'il n'avait jamais pris le temps de le connaître. S'adossant au mur, il fixait les dalles, totalement immobile, le regard vide. Omer Gueldre, présent dans le corridor, respecta ce silence. Il attendait patiemment que les choses se calment avant de retourner au plus important: les négociations quant à Nigfol.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Sam 21 Jan - 23:25

De telles manières semblaient bien étranges pour Melody. Pourquoi séparer le groupe, si on avait promis l'hébergement à Zia et Oloren? Il se passait quelque chose, visiblement. Ils traversèrent rapidement la ville, en direction du palais. Ils arrivèrent enfin à la résidence du roi de Nora. La forte présence militaire confirmait les craintes de la capitaine. S'agissait il d'une nouvelle attaque des serpents de la nuit? Ils allaient bientôt en avoir le cœur net. Arrivant à la salle du trône, ils croisèrent le président Luuwrien. Le fait qu'il se trouve ici était de fort mauvaise augure. Melody le pensait toujours à Abrial, à diriger les armées. Elle lui fit un rapide signe de tête, pour continuer son chemin vers ce qui semblait être la chambre du roi. Elle mit un temps à le reconnaitre, tant son visage était déformé par la maladie. Le roi Kunz Pendragon était en train de mourir. Se tenant à l'écart de la conversation qu'avaient Snori et son oncle, elle observait ce qui serait sans doute leur dernier échange en ce monde. Cette scène lui semblait si décalée, comme dans un autre monde. Etant orpheline, elle n'avais jamais su ce qu'était perdre un membre de sa famille. Avoir cette vision d'un homme sur son lit de mort, avec son plus proche parent lui donna l'impression d'un rêve étrange. Elle se demandait pourquoi le roi avait demandé sa présence... Ou peut être étais ce là juste une demande de Gueldre, qui voulait que la capitaine soit au courant avant les autres. En tous les cas, sa place n'était pas ici. Elle ne s'était adressée au roi que pour des mondanités, et cela, très rarement. Lorsque Snori sorti de la pièce, visiblement sous le choc, Melody fit une révérence au mourant, puis suivit le prince jusque dans le corridor. Elle eu le temps d'apercevoir la cape grise d'Omer Gueldre, s'engouffrant dans une salle avec Théodore Shackebolt. Apparemment les deux hommes allaient avoir une longue conversation...

Melody s'approcha timidement de Snori. Elle ne savait pas comment agir, n'ayant jamais vu le prince dans un tel état. Toute la combativité qui l'animait d'habitude semblait avoir disparu. Adossé au mur, il fixait le sol, les yeux humides. Peut être que Snori voulait rester seul. La jeune femme hésita à le prendre dans ses bras, comme elle savait qu'il aurait fait pour elle dans une telle situation. N'ayant aucune idée de la manière dont elle pouvait apporter son soutien, elle se mit dans la même position que son ami, adosse contre le mur, silencieuse. Dans ce genre de situations, qui semblaient irréelles, parler aurait été complètement déplacé. Melody se contenta de montrer son soutien discret.

- Que pensez vous de tout cela, Théodore? demanda l'élu Luuwrien.

- C'est, je pense, de très bonne augure pour nous répondit l'agent secret. Les négociations seront bien plus simples dans l'état dans lequel est le roi. Il est terrible d'avoir ce genre de paroles, mais la maladie de Kunz nous permettrait d'avoir plus de poids quant à nos demandes, et surtout vis à vis de Nigfol.

Le président Luuwrien regarda Shackebolt, pensif. Il est vrai qu'il était plus simple de négocier sans le roi. Mais ils perdaient tout de même un homme de talent. Et il n'avait aucune idée de ce que vaudrait Snori Pendragon à sa place... L'avenir seul le leur dirait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 9:44

À travers la petite porte, on pouvait entendre quelques tessons de conversation entre le roi et Irwan. Même si des formalités ou des grandes phrases sur l'amitié s'échangeaient, la plupart de leurs échanges avaient pour sujet la politique. Il s'agissait maintenant de décider de la façon dont l'Oran allait être dirigée, ce qui pourrait influer sur les relations diplomatiques de Valato tout entier. Le retour à Nora n'aurait pas pu se dérouler d'une pire manière aux yeux du prince. Lui qui se réjouissait d'avance de retrouver sa famille, tous ses espoirs s'envolaient en fumée. Pourtant, il ne comptait pas pleurer, ni exprimer une quelconque tristesse. Dans des temps durs, il fallait voir le côté positif des choses, et non pas se lamenter, d'autant que Kunz avait eu une vie merveilleuse. Beaucoup de gens méritaient d'être sauvés, mais pas un vieillard ayant fait son temps. Les deux dirigeants de l'expédition restèrent quelques minutes ainsi, immobiles. L'un voyait toutes les images de sa jeunesse défiler devant ses yeux, avant de se rendre compte de la présence de l'autre.

-Bon, je pense que le président nous attend.Il doit sans doute mourir d'envie d'apprendre tout ce qu'il s'est passé au cours de notre voyage.

Alors qu'il s’apprêtait à quitter le corridor, Irwan sortit enfin de la chambre de son vieil ami, l'air à la fois dépité mais également plus déterminé que jamais. Le roi lui avait expliqué dans quelle situation était le royaume ainsi que le reste du monde. Il fallait se reconstruire, économiquement et militairement, s'ils voulaient pouvoir s'en sortir face à la légion nailikane. Tout cela serait défini en collaboration avec Luuwr. L'historien alla se placer face à ses deux compagnons, se préparant à répondre à leurs questions silencieuses.

-Je vais faire court. Kunz n'est plus du tout en mesure d'assumer ses responsabilités. Snori, te voici donc roi de l'Oran, mes félicitations. Néanmoins, tu n'es pas encore capable de diriger quelque état que ce soit non plus. Il te faudra des mois, voire des années d'enseignement, d'expérience. Snori, en attendant que tu sois prêt, j'assumerais, avec l'aval de Kunz et d'une grande partie de nos ministres, la régence de notre pays. Tu m'accompagnera absolument partout, pour apprendre, pour te préparer.

Snori acquiesça en silence. Se faire chiper ainsi le pouvoir aurait pu être agaçant, mais il avait parfaitement conscience qu'Irwan était autrement plus qualifié que lui pour les tâches politiques. Dans tous les cas, il n'avait jamais exprimé le désir de monter sur le trône. L'historien lui offrait d'une certaine manière quelques temps de répit, dont il comptait bien profiter. À présent que cela était dit, l'épéiste aurait bien aimé retrouver sa famille, ne serait-ce que pour voir son frère, mais les responsabilités les appelaient déjà. Irwan les traîna tous deux jusqu'à Omer Gueldre, accompagné du chef des services secrets. Sa présence n'étonna pas Snori, lequel se méfiait fortement de ce dit Théodore.

-Messieurs, dit-il à l'adresse des deux luuwriens, c'est à présent par moi que se feront les échanges entre Luuwr et l'Oran. Je propose une réunion, ici même, mais pas aujourd'hui. Nous devons tous nous reposer, afin de pouvoir parlementer en possession de tous nos esprits. Je vous laisse mademoiselle Jennsen, c'est à votre autorité qu'elle répond.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 11:45

La traversée s'était déroulée sans encombre et, quand Alix ouvrit ses yeux, la bateau avait accosté dans le port de Nora. L'adolescente n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé cette nuit entre Snori et Oloren, et à vrai dire, elle avait même oublié les sentiments de son amie à l'égard du prince. Dans un long bâillement, la jeune fille sortit de son lit, passa une robe en laine violette et empoigna son baluchon. Elle n'avait pas pris la peine de se coiffer et de nombreux épis se dressaient sur la tête de la jeune fille. Lorsqu'elle sortit, Irwan et Snori n'étaient plus là, au même titre que Melody, Llednar et Laly. Finalement, il ne restait plus que ses meilleures amies. En prenant soin de saluer les membres de l'équipage, elle descendit du navire, manquant de trébucher, et s'avança vers Zia.

- Oh, Snori est pas là ? Dommage! Il y a des choses que tu aimerais revoir ? A moins qu'on aille directement au palais ... Oh regarde, un jongleur ! dit-elle en pointant du doigt un jeune homme. Wahou ! Il jongle avec des bâtons enflammés, trop énorme !

Laly avait quitté le navire assez furtivement. Elle n'avait pas spécialement envie de suivre le troupeau et préférait avant tout trouver un lieu pour passer les prochaines nuits. Elle n'avait pas vraiment idée de ce qu'elle allait faire à présent, et son projet de retourner à Nailika s'était totalement évanoui. La décision de ne plus revenir à sa terre de naissance avait été difficile, mais essentielle. En parcourant les rues de Nora, ces rues qui paraissaient à la fois familières et si différentes de ce qu'elle connaissait déjà, elle se surprit à sourire. Bien sûr, elle avait pris soin d'ôter l'artéfact de son poignet, histoire d'éviter une mésaventure embarrassante. Au bout de quelques minutes de marche, ses yeux se posèrent sur un hôtel sans prétention. Lorsqu'elle passa la porte de l'établissement, une odeur de moisissure et d'humidité émanait des meubles en bois. Elle s'approcha su comptoir et demanda une chambre à son interlocuteur, un homme d'une cinquantaine d'années, maigre et à la calvitie naissante. Il la regardait à peine, acquieçant simplment d'un hochement de tête.

- Votre nom ?

Sans trop savoir pour quoi, Laly hésita. La question était ridiculement bête, mais là commençait une nouvelle existence. A partir de maintenant, son nom ne serait plus un pseudonyme, mais une vraie identité. A vrai dire, elle en était presque émue.

- Laly Cabrera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 12:09

Restant silencieuse lorsqu'Irwan apparut, Melody écouta avec attention. Elle eut un choc en apprenant que Snori était maintenant roi. Son ami, qu'elle avait fréquenté pendant si longtemps, était maintenant un monarque. Elle se demandait comment elle devrait se comporter désormais avec lui. Elle savait qu'il aurait aimé que rien ne change dans leur comportement, mais à partir de maintenant, il était sur que le jeune homme aurait droit à sa dose de courbettes par jour. De toute manière, c'était désormais Irwan qui était aux commandes. Le conseiller semblait avoir grandi de quelques centimètres, en sortant de la chambre. Lui qui avait été effacé pendant leur voyage, s'imposait maintenant comme un leader. La manière dont il avait fixé les conditions avec le président et l'espion avaient tout d'un homme de pouvoir. Melody se souvint du conseiller lors de leur première rencontre, pendant d'une réunion pour savoir comment allait se dérouler la recherche de Nigfol. A ce moment là, elle s'était mise en colère contre le quinquagénaire, qu'elle trouvait trop exigeant et donneur de leçons. Il semblait évident que l'homme serait encore plus dur qu'à cette époque là, alors que le poids du trône reposait sur ses épaules...

- Vous avez raison, monsieur Knell. Après de tels évènements, et après votre retour, il est normal de devoir faire une pause.

S'inclinant, Gueldre sortit de la salle, Shackebolt et Melody à sa suite. La jeune femme ne put s'empêcher de jeter un dernier regard au nouveau souverain, avant de suivre ses supérieurs. Ces derniers résidaient dans le palais. Elle, allait sans doute devoir se trouver une auberge où dormir. Sortant du palais blanche comme un linge, elle partit en direction du centre ville de Nora.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 14:34

Après le départ des représentants luuwriens, les deux oraniens s'échangèrent un long regard, se demandant ce qu'ils allaient bien pouvoir faire à présent. Irwan avait envisagé bon nombre de façons d'enseigner à son cadet tout ce qu'il avait besoin de savoir, car il allait après tout devenir un grand chef de guerre s'il continuait sur cette voie. Lui faisant signe de le suivre, il marcha rapidement vers sa grande bibliothèque, les mains dans le dos. Les hommes étant venus prendre ses bagages sur les docks rangeait déjà des nouveaux ouvrages dans les imposantes étagères, tandis qu'un autre finissait de nettoyer un grand bureau d'ébène, richement orné, sur lequel plusieurs stylos et une pile de feuilles vierges étaient éparpillés. Cette pièce, bien que remplie de vieilleries, devait être la plus propre de toute la ville. Les documents la remplissant valait chacun une petite fortune, tant pécuniaire que culturelle.

-Installe toi ici, ordonna Irwan.

Il se comportait comme un professeur sévère, totalement insatisfait de ses élèves. Snori eut à peine le temps de tirer la chaise que l'historien disposait déjà plusieurs grimoires sur le plan de travail. Ils avaient tous pour sujet les bases de la guerre, l'histoire de leurs nations, ou bien d'autres éléments sur les bonne mœurs politiques. Des longues journées l'attendaient visiblement. Après lui avoir demandé de lire ces centaines de pages tout en notant chaque chose lui semblant intéressante, Irwan partit vers d'autres occupations. Snori désirait retrouver les siens à présent, mais il n'avait plus la force de se battre contre le régent. Mieux valait se plier à sa volonté, cars jusqu'à lors, tous ses actes avaient étés bénéfiques.

-Allons voir ça!

Zia suivit son amie jusqu'au jongleur. Cet homme prenait de grands risques en enflammant ses bâtons, mais parvenait constamment à les rattraper, devant une foule enthousiaste mais réduite. Ce n'était certainement pas la saison propice pour les saltimbanques, bien que Nora demeure un véritable nid à badauds. La rouquine fut rassurée qu'on ne les reconnaisse pas, à l'inverse des citadins de Celsthe. La célébrité avait certes un aspect sympathique, pourtant en abuser devenait vraiment pesant. Elle observait le petit spectacle d'un œil distrait, laissant son esprit vagabonder bien ailleurs. Il se passait quelque chose au palais, pourtant les "gamines" restaient encore une fois à l'écart. Laly, Llednar et bien d'autres partirent pour leur part vers différentes horizons, sans aucune promesse de nouvelle rencontre. Ils savaient tous où se réunir, mais viendraient ils d'eux-mêmes chez Snori? Tant de questions encore sans réponses. Une chose était sûre, elle jubilait à l'idée de commencer enfin sa formation auprès de son mentor. Le jongleur fit tomber un de ses ustensiles, puis les autres suivirent. Il fit mine d'avoir volontairement échoué, et prit la pose devant les rires moqueurs des spectateurs.

-Tu crois qu'on pourrais suivre Irwan et les autres? Après tout, le palais, c'est un peu chez nous maintenant.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 15:31

Alix avait suivi Zia avec enthousiasme : c'était l'une des premières fois où elle voyait un jongleur, et elle était impressionnée par ses capacités qu'elle jugeait hors du commun. Ses amis possédaient des pouvoirs assez incroyables, dont deux qui étaient désormais porteuses d'artéfacts, mais elle s'émerveillaient devant ces artistes de rue. A chaque fois, elle regrettait amèrement de ne pas avoir de don particulier ou une âme d'artiste. De toute manière, ses parents lui avaient dit à maintes reprises : elle n'était bonne à rien, et elle avait fini par croire à leurs discours moralisateurs et rabaissant.

Lorsque le jongleur fit tomber ses bâtons de feu, Alix fit une mine déçue et aurait aimé en voir un peu plus. Pendant cinq bonnes minutes, l'adolescente avait rit aux éclats et applaudissait en continue. Elle devait sans doute paraître idiote, mais les prouesse du jongleur semblaient pratiquement mystiques. Elle fut sortie de ses pensées lorsque Zia lui posait une question. Le palais ? C'est vrai qu'elles allaient habiter dans la demeure du roi Pendragon pendant un certain temps ... Si ses parents savaient ça, il reconsidérerait leur opinion sur elle.

- Tu as raison, je meurs d'envie d'y aller ! C'est si beau, dit-elle d'un air candide.

Pendant quelques minutes, les deux amies marchaient dans les rues de Nora, parlant de tout et de rien, de leurs avenirs respectifs à l'Oran. Alix s'excluaient pas la possibilité de retourner chez sa famille d'origine, mais n'en avait pas spécialement envie. Non, l'important pour l'instant, c'était d'être avec ses amis, le prince Snori et tous les autres. Arrivées devant le plais, Alix hurla au gardien, perché sur un mirador :

- Moooooooooooonsieur ! Nous sommes des amies du prince Snori Pendragon, vous pouvez nous ouvrir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 16:03

Mine de rien, à force de traîner dans les rues, une bonne heure avait eu le temps de s'écouler. Quelques véhicules motorisés se promenaient à présent dans la capitale, sans que personne n'ait eu le temps de les voir arriver tant l’innovation avait été rapide. Les modèles achetables n'avaient néanmoins rien d'esthétique, et faisaient un bruit démentiel, pour une autonomie somme toute plutôt faiblarde. Les adolescentes arrivèrent tranquillement devant les portes du palais royal, non pas sans une certaine émotion. Après tout, c'était ici que tout avait commencé, deux mois auparavant. Les gardes se encerclaient littéralement le bâtisse, tandis que d'autres se plaçaient dans diverses tour de guet. L'hovoïte s'apprêtait à demander l'autorisation d'entrer à l'un des soldats, quand son amie en interpella un autre, plus haut, dont la surveillance des entrées n'était absolument pas le rôle. Juste à côté d'Alix, une femme en uniforme avait porté ses mains à ses oreilles tout en tirant une affreuse grimace.

-Oh! Pas la peine de crier, nous sommes juste là, petite sotte! tonitrua-t-elle. Qu'est-ce que vous voulez?

En effet, une fois de plus, la petite tapissière décidait de se compliquer la tâche pour rien. Beaucoup de gardes se trouvaient à ne serait-ce que quelques centimètres d'elle, pourtant elle avait décidé de déranger celui du mirador. À la fois amusée et gênée par le comportement de sa camarade, Zia prit soin de répondre pour elle.

-Eh bien, entrer. On vient voir Snori.

La femme la regarda étrangement, avant de murmurer quelques mots à son camarade, lequel éclata de rire. Cette gamine aux cheveux roux ne manquait pas d'audace, c'était sûr, mais le ton menaçant qu'elle employait n'avait pour seul effet que de distraire la garde royale. Si elle pensait à elle seule les intimider, elle se trompa lourdement. "Non", répondit simplement l'interlocutrice de l’adolescente. S'en suivirent alors plusieurs éclats de voix, portés par la fougue de Zia et le sens du devoir de la garde, jusqu'à qu'Irwan passe devant les portes par pur hasard. Lorsqu'il vit les mains de ses hommes posées sur leurs armes et leurs visages déformés par la haine, il se permit d'intervenir. Certains ici ne savaient pas encore qu'il était le nouveau régent, mais son autorité était tout de même reconnue de tous.

-Doucement. Vous ne comptez pas frapper ces gamines, si? Elles connaissent Snori, laissez les entrer.

Zia accorda un grand sourire à l'historien, puis tira longuement la langue aux gardes une fois que celui-ci eut le dos tourné. Les soldats, bougons, revinrent à leurs positions après quelques jurons acerbes. Celui du mirador, dépité, observait les deux filles entrer dans le palais, heureux qu'on le laisse tranquille. De tous les postes, il avait sans doute hérité du plus calme, hors cela était une bonne chose. Quand on venait le déranger comme cela venait d'être le cas, il se contentait bien souvent de répondre "c'est pas moi qui m'en charge", ce qui fonctionnait à tous les coups. Ravi, il se réinstalla sur sa chaise, plaça le coussin emporté depuis sa demeure, puis s'assoupit doucement. Les grandes portes se refermèrent d'un coup, chassant enfin le bruit abasourdissant de la ville.

-Vous êtes sans doute ici pour savoir ce qu'il se passe, et pour cela je vous renverrais vers Snori, mais il est indisponible pour le moment. Si vous voulez choisir vos chambres, allez voir au même endroit que là vous vous trouviez la première fois que vous êtes venues ici.

Irwan avait totalement oublié qu'Alix n'avait jamais mit les pieds au palais. Le ton qu'il avait employé était froid, presque dur, ce qui ne lui ressemblait pas. Il repartir vers ses bureaux au quart de tour, laissant sur place les deux gamines.

-Très sympathique. Viens, allons voir par là-bas!

L'hovoïte se souvenait vaguement de l'endroit dont parlais Irwan, sauf que ce palais constituait un véritable labyrinthe...


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 18:00

Lorsqu'Irwan vint à leur rescousse pour rabattre le caquet des gardiens, Alix eut un immense sentiment de satisfaction. Ce fut à cet instant où l'adolescente comprit que sa vie avait pris un tournant démesuré : il y a à peine quelques mois, elle n'était qu'une tapissière inconnue de tous et aujourd'hui, elle connaissait le prince Snori Pendragon, elle habitait dans son palais et avait connu personnellement deux porteuses d'artéfacts. Elle en était presque intimidée. Devant chaque porte blindée, au croisement de chaque couloir et devant les regards interloqués de tous les gardiens et autres servants, Alix faisait un noble hochement de tête. La vie d'un héritier royal était si différente de la sienne... cette réflexion lui semblait idiote, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'y penser. Dans un tel luxe, n'importe qui serait devenu aigri et hautain, mais le prince Pendragon n'était pas de cette trempe là. Bien au contraire, il forçait l'admiration.

Au bout de quelques minutes, alors que Zia et elle-même visitait l'immensité de leur nouvelle demeure, un sentiment de déjà vu se faisait ressentir. Étaient-elles déjà passées par ici ? La décoration, les nombreux tableaux de paysages et de portraits royaux, l'effervescence autour d'elles et les murs gravés de formes géométriques... Tout se ressemblait. Elles étaient très certainement perdues. Alix se stoppa quelques instants, se rongea les ongles nerveusement.

- On est perdues ... Et je doute qu'il y ait un plan ici.

La tapissière passa sa petite tête blonde dans l'entrebâillement d'une chambre adjacente et en ressortit hébétée.

- Eh Zia, viens voir ça !

Aux yeux de l'adolescente, cette pièce était parfaite : un lit à baldaquin était installé au centre, une table en verre se tenait contre le mur. Sur celle-ci trônait de nombreux livres et un vase proéminent dans lequel était baigné un charmant bouquet de tournesols. Que de telles fleurs poussent dans les alentours, surtout en plein hiver, surprit Alix dans un premier temps, puis la laissa presque indifférente : après tout, un roi était en mesure de demander quoi que ce soit. Au fond de la pièce, une armoire immense en chêne, contenant divers vêtements et chausses, paradait le reste de la chambre, ainsi qu'un bureau assorti. Bien entendu, d'innombrables tapis et tableaux étaient suspendus un peu tout autour, certainement choisis avec précision. Aucun doute ne pouvait être émis : la décoration avait été faite avec goût. Alix s'avançait timidement, n'osant rien toucher ou déranger, regardant presque avec émotion la moindre babiole. Pas le moindre grain de poussière sur les meubles ou dans le coin de la pièce. Oui, c'était sûr : cet endroit était parfait.

- Wahou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 18:33

Lorsque sa camarade l'interpella, plutôt que de passer ridiculement sa tête à travers la porte entrouverte, Zia l'ouvrit intégralement, avant de pénétrer dans la sale luxueuse. La dernière fois, ils avaient tous eu droit à une pièce similaire à celle-ci; une telle richesse n'étonnait donc plus la petite rouquine. Dans un lit aussi large que celui au centre de la pièce, on aurait largement pu faire tenir quatre personnes, pourtant nul n'y dormait. En sachant que des centaines de citoyens ne disposaient pas du moindre foyer, entrer dans une pièce d'une telle envergure devenait presque gênant. Elle en fit le tour, observant les meubles un à un, ayant malgré tout le souffle coupé. La simple armoire concurrençait facilement en taille l'intégralité de sa garde-robe, pourtant bien garnie.

-On devrait peut-être sortir d'ici, proposa Zia. Ça doit être la chambre du roi ou de je ne sais qui, et ça m'étonnerais que l'on puisse y rester autant que WAOW!

Elle avait poussé un grand cri de surprise en sentant juste derrière elle une présence. Elle se retourna tout en abordant une position de combat assez ridicule, puis se rendit compte qu'il s'agissait d'un homme âgé d'au grand maximum trente ans, portant une petite moustache ainsi qu'une chemise surmontée d'un veston noir. Les mains jointes dans le dos, il avait l'air d'un aristocrate. Ses manières ainsi que sa présence ici ne laissaient aucun doute sur son identité: il devait être l'un des majordomes du palais. Se plaçant instinctivement devant Alix, l'hovoïte s'adressa au nouvel arrivant d'un ton agressif:

-Qui est-tu? Que nous veux-tu?

L'homme au veston plaça ses mains devant lui bien en évidence, tout en adressant un petit sourire angélique aux deux jeunes.

-Du calme, enfin. Monsieur Knell m'a chargé de m'occuper de vous. Je peux faire quoi que ce soit?

Zia, confuse, s'excusa de son erreur en rougissant ridiculement. Après quelques minutes de négociations, elle et son amie obtinrent une chambre chacune, pour une durée encore indéterminée. Le message était donc clair, ce palais serait leur nouvelle demeure jusqu'à qu'elles souhaitent le quitter. Le majordome, un certain Walho, avait la peau légèrement bronzée ainsi qu'un regard sombre, ce qui lui donnait un air assez dur, froid, mais également rassurant. Il leur montra où se trouvaient les différentes pièces, dont les gigantesques salles de bain ressemblant plus à des sonna qu'à autre chose, les cuisines où elles pourraient demander n'importe quoi à n'importe quelle heure, le salon principal. Arrivé devant la partie centrale, il leur précisa qu'elles ne pouvaient y accéder, car elle était réservée aux affaires diplomatiques. Pour tout le reste, elles étaient libres. Malgré leurs recherches, elles ne purent trouver Snori. La nuit se passa tranquillement, toutes deux profitant d'un confort nouveau.

Le lendemain, vers dix heures, Irwan attendait ses homologues politiques, assis en bout d'une énorme table ovale. Au centre de celle-ci, un plan du monde était étendu. Snori entra, échangea un rapide salut avec le nouveau régent, puis vint s'installer à son tour. De grandes cernes étaient visibles sous ses yeux. Contrairement à d'autres, la nuit n'avait pas été de tout repos pour lui, car il désirait à tout prix répondre aux exigences de son aîné. Le sourire sur son visage avait disparu. À présent, il entrait dans le monde politique, mais aussi très certainement dans l'âge adulte.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 18:58

Les trois luuwriens entrèrent en même temps dans la salle. Le visage fermé, ils s'installèrent vers le milieu de la table, afin de ne pas avoir à trop hausser la voix dans la salle immense, et salèrent les deux hommes présents. Melody s'était placée à deux places de Snori, et n'avait pas manqué de le dévisager, ainsi qu'Irwan. Les deux hommes n'avaient pas l'air en forme... Shackebolt, lui, attendit de voir où se plaçait Omer Gueldre avant de se placer à sa gauche. Tandis que le premier croisait les bras, d'un air sombre, le président affichait un air de neutralité bienveillante face à cette situation. Il y eut un instant de flottement avant que quiconque ne prenne la parole. Le chef des services secrets commençait à tapoter nerveusement des doigts sur la table. Enfin, Gueldre se décida à prendre la parole

- Mes amis, autant aller droit au but. La guerre va mal. Nous reculons sur pratiquement tous les fronts et nos ressources se font de plus en plus maigres comparé à celles de l'ennemi. Dans un élan de lucidité, et grâce à vous, Irwan Knell, nous avons pu récupérer un artéfact surpuissant. Et nos connaissances sur ces objets, ainsi que sur leur énergie a progressé de beaucoup! C'est le meilleur moyen de renverser les tendances. De plus, la fille du dictateur à nos cotés serait un symbole fort pour tout ceux qui luttent contre la démocratie! Nous avons besoin d'elle sur le champs de bataille! Et vite!

Enfin, l'élu du peuple Luuwrien se tu, attendant la réaction d'Irwan, et peut être celle du nouveau roi Pendragon. Melody, elle, les regardaient, interloqués. Laly s'était peut être battu vaillamment contre Gladys, mais elle n'avait rien d'une combattante. Nul doute qu'elle ne survivrai pas à sa première bataille. La capitaine se décida à rester silencieuse, au moins le temps d'attendre les réactions des Oraniens. Elle interviendrait si elle voyait que Snori et Irwan acceptaient le marché, ce dont elle doutait. Ils connaissaient aussi bien qu'elle ses capacités au combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 19:20

Irwan, les mains jointes, observait du coin de l'œil les différents ministres entrant dans la salle, pendant qu'Omer lui adressait la parole. Il y avait là quelques représentants luuwriens, oraniens, mais également des élus hovoïtes, lesquels commençaient enfin à comprendre que leur pays était tout aussi concerné que les autres par la guerre. Le régent invita tout ce petit monde à prendre place où bon leur semblait, ce qu'ils firent avec une certaine appréhension. Ils auraient tous préférés voir un roi à la place de l'historien. Snori restait aussi calme que son aîné. Il connaissait bien Laly, l'avait vu se battre à plusieurs reprises. Elle ne possédait l'artéfact que depuis peu de temps et ne cessait de se chamailler avec. L'envoyer contre la légion maintenant revenait à anéantir l'un des derniers espoirs de leur peuple, pour rien. Du tac au tac, le prince répondit:

-Je ne pense pas que...

-Il sera effectivement nécessaire d'envoyer Inès au combat un jour ou l'autre. Messieurs, mesdames, je pense pouvoir affirmer en connaître plus que n'importe qui ici sur les artéfacts. Comme vous le savez tous, ils possèdent trois formes, et en accordent d'office deux à leur porteur. S'il y a une chose que nous avons pu constater contre Gladys Engels, c'est bien que seule la troisième forme dispose d'un réel intérêt. Si nous voulons qu'Inès soit efficace, elle doit d'abord maîtriser cette troisième forme.

Snori, la bouche entrouverte, lançait un regard agressif vers Irwan, puis se renfrogna. Il ne fallait pas chercher à avoir le dernier mot, et de toute façon, le régent avait bien mieux parlé que lui ne l'aurait fait. Bien que cela soit frustrant, son rôle ici était celui d'un simple observateur, rien de plus. Aux yeux de beaucoup, il ne devait d'ailleurs paraître que comme un faire valoir, ayant le droit de siéger uniquement par son statut de prince. Oui, il voyait bien ces regards se poser sur lui, humiliants. Un jour, il leur prouverait qu'il valait bien mieux qu'eux tous réunis, mais pas aujourd'hui. Se taire, écouter, apprendre. Les trois maîtres-mots pour cette cérémonie. Irwan percevait bien le trouble de l'héritier, pourtant il n'en dit rien. Ce genre d'affaires étaient uniquement personnelles, ils régleraient ça plus tard. Sur un ton parfait, il reprit:

-La guerre va frapper à plusieurs endroits. Nul doute que, de par sa position, Celsthe sera frappée en première, puis ce sera au tour de Rednow. Une fois la maîtrise fluviale acquise, Nailika pourra facilement conquérir l'Hovo, et cernera Abrial avec une grande simplicité. Ensuite, Koïden, et c'en est fini de nous. Nora étant la ville la plus en sécurité pour le moment, je vous propose d'y demeurer, vous tous, étant les personnages les plus important de cette époque. Voyez-vous où je veux en venir? Inès ne doit pas intervenir trop tôt, mais pas trop tard non plus. Koïden est le point de non-retour.




_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 19:22

Oloren était retournée dans son bar miteux où elle avait l'habitude de vivre avant le début du périple. Personne ne la reconnut, preuve qu'elle n'était pas du tout une préoccupation pour les clients. Elle ne resta pas plus de deux minutes, et se dirigea vers le marché. Elle ne reconnaissait plus vraiment sa ville. En passant devant un forgeron, elle aperçu des sortes de billes, vendues une misère. Elle s'adressa au forgeron.

- Qu'est-ce que c'est, ça ?

Après une hésitation, le gros bonhomme barbu lui expliqua.

- Et bah, en ce moment je fait une commande spéciale, et parfois le métal que je forge laisse échapper quelques gouttes. Je récupère ces goutes d'acier pour faire des billes, ça amuse les gamins ... J'adore les gamins.

Le gros forgeron sourit. Tout chez lui laissait juger qu'il s'agissait d'un gros papa ours, bien gentil. Ces billes étaient parfaites pour échapper à des poursuivants, lancées au sol, elles feraient chuter n'importe qui.

- Si je vous demandais de m'en faire une vingtaine, ça vous dérangerais ?

- Absolument pas, ça ne prends qu'une minute. Tu veux voir comment ça se passe ?

Oloren accepta de suite l'invitation, intéressée. La forge était divisée en deux parties. La fonderie, l'enclume et le matériel était à l’extérieur en journée, tandis que l'atelier était à l’intérieur. Elle y entra, piquée par la curiosité. Elle remarqua plusieurs petits mécanismes encore en suspens. L'un d'entre eux l'interpella, il s'agissait d'un mécanisme s'accrochant au poignet et aux doigts, visiblement posé sur le dessus de la main. La porte de l'atelier se ferma derrière le forgeron.

- J'aurais préféré que tu ne vois pas mes petites bricoles, mais au point où on en est. J'ai réfléchi à un moyen de lancer ces petites billes que tu m'as demandé, mais suffisamment fort pour qu'elles puissent blesser. Regardes, là, c'est un canon, minuscule, mais suffisant, vu la taille des munitions, et si tu tire sur ce loquet, là, tu arme le mécanisme.

Oloren, abasourdie, écoutait les explications du forgeron sans rien dire, notant dans sa tête chacune de ses précisions. Il s'agissait d'une sorte d'arbalète à bille métalliques, mais en bien plus petit, et bien plus puissant.

- J'ai tout les plans et je sais que ça peut fonctionner, mais le temps et la précision nécessaire à l'assemblage me manquent, et avec l'âge, c'est de moins en moins facile. Je suis sûr que tu pourrais terminer cette machine avant la fin de la journée.

- Attendez ! le coupa la jeune fille. Pourquoi vous me racontez tout ça ? Je suis une parfaite inconnue pour vous et c'est comme si j'avais toujours eu votre confiance, j'ai même l'impression que vous me connaissez...

- Effectivement je te connais.

Oloren écarquilla les yeux, de plus en plus surprise par le forgeron. Il alla chercher une affiche de recherche au nom de la jeune fille.

- Tu es la "peste rose", ou Oloren. Je t'ai reconnu à la couleur de tes cheveux, et à ton épée. J'ai connu tes parents, adoptifs, de leur vivant.

Machinalement, elle posa la main sur le manche de l'arme scellée, puis sur le mécanisme. Le gros forgeron lui fournit d'autres explications, puis l'informa un peu plus sur la petite arme. Elle y passa l'après-midi, et repartit finalement avec le mécanisme sur la main : un lanceur de bille puissant, dangereux et rapide d'utilisation. Elle s'entraînerait à l'utiliser, mais pour le moment, il fallait qu'elle rejoigne le palais. Montant sur les toits pour atteindre la demeure royale, elle retrouva le plaisir et la faciliter de se déplacer à Nora. Qu'importe les grosses caisses de métal et leur vitesse en bas, crachant leur fumée noire et puante, elle se sentait bien, en haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 19:49

Gueldre se leva, en colère! Irwan avait vu juste. Ils étaient en mauvaise situation, mais justement l'intervention d'Inès Vrarg pourrait les sauver! Il avait vu les ravages que pouvait faire Melody, avec son pouvoir bien maitrisé, ainsi que la peur des soldats adverses lorsqu’apparaissait le démon. Selon les rumeurs, Nigfol surpassait Belwur. Alors pourquoi attendre que la deuxième forme de Nigfol soit maîtrisée? Surtout que leur propre artéfact n'avait jamais accordé la seconde force à la capitaine. Et dieu sait lorsque cela se produirait...

- Vous vous moquez de moi, Irwan Knell? Nous terrer à Nora, en attendant que la seconde forme soit débloquée? Et si cela n'arrive jamais? Vous dites vous même que si l'île de Koiden est prise, nous sommes tous morts! Il nous faut le maximum d'effectif! Nous n'attendrons pas un évènement qui n'arrivera peut être jamais, tout en restant repliés ainsi. Inès Vrarg se battra sur le champs de bataille, comme tout bon soldat!

- Elle n'est pas prête, messire Gueldre! intervint Melody, de manière plus virulente qu'elle ne l'aurait voulu. Laissez moi la former, lui apprendre à survivre à la guerre. Elle n'a aucune formation. Elle ne ferait pas long feu, face à une multitude d'ennemis. Elle est certes puissante. Mais notre objectif est de la garder en vie. Et l'envoyer au front maintenant serait du suicide, croyez moi!

Melody essayait de gagner du temps. Elle savait que Gueldre n'attendrait pas indéfiniment l'aide d'Inès. En mettant l'accent sur ses nombreux défauts au combat, elle pourrait au moins faire s'endurcir la porteuse de Nigfol, avant de l'envoyer au casse-pipe. Elle observa l'élu, qui avait un regard étrange. Peut être était il surpris qu'un fonctionnaire lui parle sur ce ton.

-Vous avez sans doute raison, mademoiselle Jennsen... Je vous laisse SIX mois pour la former. Pas un de plus! Et je me réserve le droit de vous envoyez, vous et elle, sur le front quand je le souhaite.

Il s'interrompit un instant, puis repris : "Excusez moi de vous avoir parlé de la sorte, Monsieur Knell et sire Pendragon. Comprenez que la situation de mon pays n'est pas facile... J'accepte votre proposition d'hébergement, et vous en remercie. Je pourrais ainsi suivre les progrès de notre plus grand espoir..."

Gueldre se rassit. Shackebolt lui murmura quelques mots à l'oreille. Omer acquiesca, puis se tourna vers Irwan, prêt à reprendre le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 20:04

Quand Omer s'était levé, furieux, les gardes aux entrées avaient agrippés leurs hallebardes à deux mains, mais Irwan leur demanda de rester en place d'un simple geste. Le dilemme face auquel ils faisaient face ne semblait pas comporter une solution plus évidente que l'autre. D'un côté, Laly pourrait sans doute sauver bien des vies en étant lancée au combat dès maintenant; mais d'un autre, elle serait redoutablement plus efficace après une formation approfondie. Mais dans quel cas de figure en sauverait-elle le plus? Le président luuwrien trancha, grâce à la proposition de Melody, qu'Irwan ne tarda pas à commenter.

-Il n'est pas question de temps. Nigfol n'accordera sa confiance à Inès que quand elle le voudra bien. Cela peut prendre deux semaines, comme deux ans, mais voyons la réalité telle qu'elle est: sans l'appui des artéfacts, gagner cette guerre nous sera totalement impossible. Nous sommes moins nombreux, moins bien formés, moins bien équipés. Nous n'avons d'autres choix que de nous reposer sur cette source de puissance et de ne pas la gâcher inutilement. Mademoiselle Jennsen, nous comptons sur vous pour accompagner Inès du mieux que vous le pourrez.

Désormais qu'ils n'avaient plus rien en commun, l'historien avait décidé d'appeler Melody par son nom de famille, comme le voulait l'usage. Il espérait que Snori comprendrait qu'il devait en faire de même, car à présent, il ne pourrait sans doute plus revoir son amie. Nul doute qu'elle serait renvoyée dans les camps de l'armée le temps de la formation de sa toute nouvelle élève. Un représentant hovoïte prit alors la parole, pour se lancer dans une proposition somme toute assez saugrenue.

-Pourquoi ne pas utiliser les dragons? Il suffirait des les mettre en colère et de les diriger vers Nailika d'une façon ou d'une autre.

-Qu'est-ce qu'un idiot pareil fait à une réunion aussi importante? s'offusqua un ministre luuwrien, à l'air hautain.

Cette première altercation partir en véritable mêlée verbale. Les rouages de la politique se mettaient toujours en place de cette manière. Même entre alliés, seuls le conflit permettait de trouver une solution.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 20:56

Alix, dans sa chambre individuelle, était ensevelie sous les couverture et nageait dans son lit immense. De sa chambre, elle avait une vue absolument magnifique sur les jardins du palais : ils étaient sans doute entretenus chaque jour de l'année pour être aussi beaux. Dehors, le soleil brillait très légèrement, caché sous d'épais nuages gris. Les yeux encore ensommeillés, l'adolescente regardait plus précisément sa chambre : elle avait beaucoup de similitude avec celle dans laquelle elle était entrée par "effraction" avec Zia. Après un long moment d'hésitation, elle se décida finalement à repousser sa couette, la couverture de couleur dorée et le drap de soie dans lesquels elle dormait avant de se lever. Ses pieds nus sur le parquet faisaient parcourir une sensation glacée dans son corps et avança vers l'armoire qu'elle ouvrit lourdement. Une pile de pulls, des chemises suspendues et d'innombrables robes, pantalons et jupes étaient à sa disposition, vêtements qui n'étaient certainement pas à sa taille. Finalement, elle se contenta d'une chemise bleue et d'un pantalon en coton. Une fois vêtue, elle pénétra dans la salle de bain où de grands miroirs habillaient intégralement les murs de la pièce. Elle se regarda plus amplement, avec une moue dubitative : elle avait l'air absolument ridicule. Elle attacha négligemment ses cheveux en une fine queue de cheval. A peine fut-elle sortie de la pièce qu'une femme de chambre faisait déjà son lit. Instinctivement, la jeune fille s'approcha pour l'aider, ce qui suivit un œil curieux de la part de son interlocutrice. L'instant semblait s'être figé, puis Alix demanda, gênée :

- Vous n'avez pas besoin d'un coup de main ?

- Mademoiselle, vous n'avez pas à le faire, répondit-elle en souriant.

Ce monde était tellement différent du sien. Cette femme, parmi tant d'autres, se trouvait être à la disposition des invités et de la famille royale à toute heure de la journée. La jeune fille, désormais toute rouge, s'éloigna du lit, honteuse. Les doigts noués, elle lui dit.

- Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je vais ... regarder par la fenêtre.

Plus loin, Laly se trouvait bien loin de ce luxe et ne se doutait pas le moins du monde que son avenir se jouait au même moment. Assise sur son lit, elle passait le plus clair de son temps à écrire ou à se balader dans les rues de Nora. Elle envisageait de rentre visite au palais plus tard dans la journée, ne serait-ce que pour prendre des nouvelles du prince et de ses anciens compagnons de voyage. Bizarrement, l'effervescence dans laquelle elle avait été plongée pendant des mois ne lui manquait pas, mais cette absence avait désormais créer un vide assez pesant. Au moins, elle pouvait à présent penser à elle et à tous ses projets futurs. Pourtant, une question demeurait cruciale dans son esprit : que devenait Llednar ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 21:33

Omer Gueldre sourit face à cette proposition pour le moins étrange. Lancer une attaque de dragons sur Nailika! Le président Luuwrien connaissait peu de choses sur ces créatures, mais il doutait que cela soit possible. De toute façon, ils avaient leur propre dragon désormais!

- Quelqu'un ici, est au moins aussi fort qu'un dragon! Je veux parler de Melody Jennsen! Avec sa seconde forme, elle est bien capable de prouesses!

Il disait cela afin de provoquer la jeune femme, de lui rappeler qu'elle se devait de faire tout ce qui était en son pouvoir pour débloquer la seconde forme de Belwur. La réaction ne se fit pas attendre!

- Désolée de vous interrompre une seconde fois, président, mais l'artéfact ne m'a pas encore accordé la transformation qu'il a offert à Gladys Engels. Je suis incapable de...

La jeune femme fut bien vite interrompue par le démon, qui apparut au centre de la table, et s'adressant directement à la capitaine, lui dit :

- Il suffirait de demander, gamine! Poliment!

L'ensemble des ministres sursauta lors de l'apparition soudaine de Belwur. Il faut dire que l'artéfact ne s'était pas contenté d'apparaitre, comme il le faisait d'habitude. Dans un effet d'optique, il avait fait apparaitre des runes de feu d'une langue ancienne sur la table, et s'était matérialisé dans un jet de flamme, au centre du cercle qu'il avait formé. Avec autant de monde autour de lui, il ne pouvait s'empêcher d'agir ainsi. D'autant qu'il savait que la première impression était souvent la bonne! Melody faisait une tête d'enterrement face à l'artéfact. Le démon était donc incapable de rester silencieux?

Gueldre sourit, puis prit la parole, pas le moins surpris du monde par l'attitude du démon : "Alors c'est un problème de réglé! Si Nigfol pouvait être aussi généreuse que vous, nous pourrions renverser la guerre! Merci, Belwur!"

- De rien, mais je ne le fais pas pour vous! répondit le démon, au tac au tac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 21:41

Coupant Alix dans sa réflexion, Oloren, après avoir pris un élan suffisant, s'agrippa au balcon de la chambre de son amie. En se hissant, elle découvrit le visage de la tapissière.

- Euuuuuh ... Salut ! Désolée, hein, j'suis en retard !

Puis elle se posa enfin sur le balcon. Les mains sur les genoux, et pour la première fois de sa vie, elle était essoufflée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Retour à Nora   Dim 22 Jan - 22:20

L'intervention de Belwur avait au moins eu le mérite de calmer cette bande d'idiots, au moins pour un temps. Omer s'enjoua très vite des nouvelles apportées par l'artéfact de flammes, sans se douter de son caractère pour le moins insaisissable. Il y avait de fortes chances que ce qu'il annonce ne soit en effet qu'une simple blague, montée dans le seul but de divertir une entité vieille de plusieurs siècles. Suite à l'annonce enjouée du président luuwrien, les négociations sur les dragons reprirent de plus belle, chacun ignorant totalement les propos d'autrui. C'était à celui qui criait le plus fort pour se faire entendre, qui tapait du poing avec le plus de virulence. Ils étaient censés représenter le peuple, mais ne reflétaient l'image que des plus rustres animaux. Snori constata même avec une certaine déception que le régent oranien se prêtait aussi à ce jeu primitif. Lui, au milieu de tout cela, demeurait inerte, les mains dans les poches, écoutant des bribes de conversation. Le volume sonore montait crescendo, jusqu'à un point qui en devint insupportable. Même s'il n'aurait l'aval et le respect de personne, le prince comptait bien intervenir.

-Nigfol ne serra pas généreuse.

Sa voix tranchait avec celle des politiques. Ceux-ci, sous le coup de la surprise, se stoppèrent net, se mirent à observer ce jeune impertinent. Des murmures interrogateurs commencèrent à monter dans la salle de réunion. À présent que Snori avait l'attention de tous, il pourrait peut-être enfin placer un mot ou deux. Tous comme les hommes et femmes lui faisant face, il se leva, les mains dans les poches. Son visage aurait pu être déformé par la colère, mais il n'exprimait à l'heure actuelle qu'une indifférence et un dédain sans doute insupportables. Pour ceux qui le connaissaient, voir Snori dans cet état aurait été un véritable supplice, car ce comportement ne lui ressemblait pas.

-Vous êtes tous là à vous chamailler comme des enfants, c'est ridicule. Inès a besoin de temps, c'est un fait, que soyez d'accord ou non. Étant nailikane, vous n'avez dans tous les cas aucun droit sur elle tant que vous êtes sur le territoire de l'Oran, dont je suis le dirigeant. Délibérez autant que vous voudrez, elle décidera seule de ce qu'elle voudra faire de son artéfact; alors en attendant, vous ferriez mieux de mettre au point vos fameuses stratégies militaires, car ces vies que vous prétendez vouloir sauver sont détruites à chaque minutes que vous perdez!

D'un pas rageur, il se dirigea vers la sortie, passant sous les hallebardes des gardes avant que ceux-ci n'aient le temps de les retirer. Il alla droit vers ses quartiers sans se soucier ni des employés qu'il croisait, ni du majordome dont il avait encore oublié le nom. Il avait encore beaucoup à faire à la bibliothèque, mais il comptait se rendre à un endroit tout autre. Au cours du voyage vers Nailika, il avait eu l'occasion de parler à Fushy. Le vieillard lui avait affirmé que pour trouver la paix intérieure, la méditation demeurait la meilleure solution. Dans ce cas, il se rendrait au temple le plus proche, pour y suivre une formation auprès d'un quelconque groupe religieux ou philosophique. En sortant du palais, Snori vit Oloren monter sur un balcon, mais ne lui accorda aucune intention, bien trop déterminé pour tergiverser.

-Eh.

Une main familière s'était posée sur son épaule. Derrière lui, enroulé dans sa redingote grise, Llednar le dévisageait avec insistance. Le prince ressentit quelque chose d'étrange à son égard. D'habitude, le rôdeur le laissait plus ou moins de marbre, mais cette occurrence se présentait différemment. Lorsqu'ils échangèrent leurs regards, il put voir en lui quelque chose d'assez surprenant: la dévotion. Pour une raison encore inconnue, ce jeune à peine sorti de l'adolescence venait de lui confier bien des sentiments.

-Je ne sais pas où tu vas, mais je te suis.

-D'accord, répondit-il simplement.

Ils s'engouffrèrent tous deux dans la masse de la population. Finalement, après deux moins, les changements physiques étaient conséquents. Même s'il ne s'en rendait pas compte, Snori avait beaucoup maigri, et sur son visage se dressaient à présent des traits plus adultes, tandis que sa queue de cheval jurait avec sa chevelure anciennement relâchée. Pour ces raisons ainsi que par son air inhabituel, personne ne le reconnut dans les rues. Dans la salle de réunion, Irwan faisait une moue indescriptible, tout en se mordant la lèvre inférieure. Le futur roi avait un sacré orgueil, tout comme son oncle avant lui.

-En tout cas, pour les dragons, c'est non, affirma-t-il.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à Nora
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: