Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Lettre à Kathryn.

Aller en bas 
AuteurMessage
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Lettre à Kathryn.   Ven 20 Jan - 22:37

« Madame,

A Rednow, lieu où je me trouve depuis plusieurs mois déjà, j’ai récemment aperçu ce que vous cherchiez depuis des années et je suis, avant tout, très honoré de vous apporter moi-même cette nouvelle. Les rumeurs qui courraient depuis quelques temps étaient donc vraies : l’artéfact légendaire, Nigfol, a été trouvé. La porteuse, une grande brune d’une vingtaine d’années, aux traits froids et détestables, n’a pas l’air très dangereuse, mais néanmoins assez intelligente pour ne pas se laisser berner. La forme principale de Nigfol est un bracelet, sans doute une breloque à première vue sans grande valeur, et de ce que j’ai pu en voir, son avatar m’a l’air d’une gamine aux cheveux bleus. Comment sais-je tout cela, me demanderiez-vous ? La réponse est simple. Cette idiote de porteuse, accompagnée d’une autre gamine, s’est baladée en ville avec l’artéfact tandis que je faisais mes courses. En entendant les déboires autour de moi et les suppositions qui allaient bon train, j’ai réussi à dénicher quelques informations capitales. Et c’est là où la surprise se fait de plus en plus grande, madame : figurez-vous que le prince Snori Pendragon lui-même et une équipe relativement soudée, dont faisait partie cette fameuse révulseuse, partent à Nora très prochainement. Dans quelques jours, ils seront de retour à l’Oran, et visiblement avec l’objet de vos désirs. Aussi, j’ai entendu dire que Belwur ferait également parti du voyage, mais ne l’ayant pas vu de mes propres yeux, je ne peux que vous offrir le bénéfice du doute. En espérant vous avoir aidé du mieux que je le pouvais, je vous envoie mes plus sincères salutations.

Votre dévoué serviteur Ri… »


Le reste de la signature était illisible. Confortablement installée dans un fauteuil de cuir brun, Kathryn lisait et relisait la lettre fébrile qu’elle tenait entre ses mains. La clé et la raison de son existence tenait dans cette missive, elle qui avait souhaité plus que tout être la porteuse d’un artéfact et de connaître avant tout le monde leurs effets et leurs pouvoirs. Et, dans un même lieu, à quelques kilomètres de sa maison luxueuse de l’Oran, deux artéfacts seraient là ? C’était bien trop beau pour être vrai et la chance avait été un allié considérable lors de cette découverte. Du haut de ses quarante ans, son visage était parsemé de quelques rides au coin de ses yeux et de ses lèvres, était abusivement maquillée et habillée d’une élégante robe de satin vert pâle. Parée de nombreux bijoux qu’elle faisait s’entrechoquer en bougeant ses poignets, un sourire carnassier se dessina sur sa bouche : elle attendait ce moment depuis tellement de temps, avait imaginé et conçu un plan dans les moindres détails. La trahison, le mensonge et la manipulation n’avaient plus aucun secret pour elle et était prête à tout pour arriver à ses fins.

Elle regarda à travers la fenêtre : la neige avait totalement fondue, et laissait presque entrevoir des boutons de fleurs, même si le printemps paraissait toujours loin. Le temps s’était incroyablement radouci, au plus grand bonheur de tous. Tandis qu’elle perdait ses yeux à l’extérieur du jardin familial, elle vit dans le reflet sa fille, une jolie brune aux reflets roux, aux yeux émeraude et de taille moyenne. Plutôt bien en chair, une grâce et une délicatesse hors du commun émanaient cependant de la demoiselle de vingt-cinq ans. Pendant plusieurs secondes, un silence pesant et presque malsain embaumait la pièce. La jeune femme n’osait pas faire un geste, voulant absolument éviter de froisser sa mère versatile et lunatique. Pourtant, ce calme ne lui ressemblait pas. Les yeux toujours rivés sur la grande baie vitrée, elle se tenait le menton entre son pouce et son index, prise dans une grande réflexion. D’une voix étrangement posée et détendue, elle rompit cette tranquillité.

- Ma fille, j’ai une mission d’une très grande importance à te confier. En effet, j’aimerai que tu ailles à Nora, à la rencontre du prince Pendragon …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre à Kathryn.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: