Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Journal d'Edward Reydoran

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Journal d'Edward Reydoran   Jeu 19 Jan - 12:13

Pendant près de cinq siècles, Nailika, qui était alors un petit état de guerrier fut dirigée par une lignée de rois. Peu à peu, les Nailikans, grands guerriers, décidèrent de conquérir les pays avoisinants, et peu à peu, la contrée s'agrandit, remportant de nombreuses victoires, jusqu'à devenir aussi grande qu'on la connait aujourd'hui. Les occupants progressèrent rapidement, au contact des pays envahis, et comprirent vite les bienfaits de la science et de la politique, qui transforma ces guerriers brutes, en hommes intelligents et plus ou moins raffinés, mais toujours aussi avides de conquêtes. Néanmoins, malgré ces nombreux changements, le système politique resta le même, une monarchie plus ou moins absolue, dirigée par des rois et reines ainsi que leur entourage proche. Conter l'histoire de toutes ces générations de têtes couronnées occuperait sans doute toute une vie, je me contenterai donc d'évoquer les prémices de la guerre qui opposa Nailika à tout Valato. La reine, Arlène de Reydoran, en 1940, avait éprouvé le désir d'annexer les états centraux. Malheureusement, ces derniers étaient aussi étroitement surveillés par la démocratie Luuwrienne. Après des tentatives infructueuses pour infiltrer et faire rallier leurs voisins à leur causes, Arlène de Reydoran décida que les anciennes méthodes étaient les meilleures et déclara la guerre aux états centraux. Par le jeu des alliances, la contrée se retrouva seule face à l'ensemble du continent. Lorsque la défaite de Nailika ne fit plus aucun doute, la reine, se rendant compte de sa folie, envoya son fils le prince ainsi que sa femme se cacher dans le maquis, tandis qu'elle resterait sur le trône de fer, attendant sa sentence. Elle fut jugée par un tribunal composé de Nailikans, et dirigés par des Luuwriens. Avant qu'on ne la condamne à mort, elle prononça ces phrases célèbres : "Ainsi, la démocratie Luuwrienne est une république uniquement sur ses terres, et une dictatrice sur celle des autres. Ce semblant de procès ne vaut pas mieux qu'une exécution sommaire! Les Nailikans se soulèveront contre les chaines que vous leur imposez, j'en ai la plus intime conviction!"


Le futur a démontré que la reine avait entièrement raison, mais elle s'imaginait sans doute que son fils reprendrait le pouvoir. Le malheureux mourut quelques années après sa fuite d'une maladie foudroyante, laissant sa femme et son fils dans de terribles difficultés. De nombreux anciens conseillers de la reine, des intrigants rejetant la domination de la démocratie imposée par Luuwr puis d'Igole Vrarg vinrent les aider, en échange d'une place de choix lorsque le trône serait restitué au dauphin. Ils s'occupèrent de l'éducation du prince, intriguant sans cesse pour s'enrichir, et gagner en influence. Voyant comment évoluait la guerre, ils se mirent d'accord sur le fait qu'il fallait négocier avec Oran et Luuwr un moyen de placer un homme que les Nailikans considèreraient comme légitime sur le trône, c'est à dire moi, Edward de Reydoran, dauphin destiné au trône de Nailika par droit de naissance. Je débute ce journal afin de ne pas perdre de vue mes objectifs. J'ai à l'heure qu'il est très peu d'influence dans Valato, obligé de suivre les recommandations de mes avides conseillers. J'attend l'occasion de les assoir à ma volonté, et je n'oublie pas mon objectif principal, qui aurait du être celui de tous mes aïeuls, et qui est le suivant : faire tout mon possible pour rétablir la paix en Valato, et œuvrer pour mon peuple.

Edward de Reydoran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal d'Edward Reydoran
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fameuse photographie où Edward Smith pose avec un chien
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue
» hors série du journal "L'Alsace Le Pays" sur les 25 ans du festival Bédéciné à Illzach
» Une piplette dans le journal du jour lol
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Tout ce qu'il y a à savoir!-
Sauter vers: