Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1165)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Vestiges.
par Jaleniel Mer 18 Juil - 5:35

» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50


Partagez | 
 

 Trajet de retour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Jeu 12 Jan - 21:54

Trois jours, pas un de plus. Il y avait de cela approximativement soixante-douze heures, le navire avait quitté les rivages de Celsthe. Tout le monde se trouvait sur le pont à présent, observant les bâtiments magnifiques défilant sous leurs yeux. Leur esquif les emmènerait directement au centre ville, dans un des centres militaires les plus imposants de Valato. C'était ainsi que se déroulaient les trajets dans le joyaux de Luuwr: tout se faisait sur l'eau. Snori, sensible à cette beauté mais également au mal de mer, ne put retenir un grand soupir de soulagement lorsqu'il retrouva un sol stable. Ce dernier était constitué de très anciennes dalles de roche, de toutes couleurs. De grandes fontaines se dressaient un peu partout, des colonnades illustres soutenaient les monuments grandioses, et une véritable sérénité se dégageait des habitants de la cité. Elle était, de tout l'état, celle dans laquelle les taux de criminalité étaient les plus bas, car les forces de l'ordre y faisaient un travail formidable. À de maintes reprises, Rednow avait failli s'imposer comme la capitale de la république, mais Abrial demeurait un centre historique géographiquement mieux situé en temps de guerre. Dès qu'ils eurent accostés, deux citoyens vinrent à leur rencontre, en s'inclinant d'une façon bien particulière, laquelle permit à Snori de les identifier. Des oraniens. Il faisait bon revoir des gens du pays.

-Prince Pendragon, annonça l'un d'entre eux, une femme d'une quarantaine d'année, c'est un honneur que de vous accueillir ici. Je suis Anelle Diol, ambassadrice de l'Oran à Rednow, et je me ferrais une joie d'être votre guide durant votre séjour. Veuillez nous suivre, amis.

Accompagnée de son collègue, elle ouvrit la marche. En se baladant ainsi, ils purent observer toute la magnificence de la métropole. Malgré ses aspects conservateurs, elle était à la pointe de la technologie. Il n'était pas rare d’apercevoir quelques navires ou véhicules vulgairement motorisés, tandis que des lampes de Koïden étaient placés partout dans les rues, voire à l'intérieur des fontaines pour donner de magnifiques éclats de couleurs. Au zénith, tout ne fut qu'émerveillement, et ils ne se doutaient même pas de ce que cela donnait de nuit. Zia marchait en queue aux côtés de Llednar, lui tirant frénétiquement la manche à chaque fois que quelque chose attirait son regard. Totalement désabusé, il ne réagissait même plus, regrettant l'époque où cette morveuse déprimait. Pourtant, même s'il ne l'admettrait pas, l'avoir auprès de soi constituait un véritable bonheur. Malgré lui, il ne put s’empêcher de sourire. Au cours de leur traversée de la Harte, le rôdeur pensa énormément à son avenir. Il savait à présent ce qu'il comptait faire, et se contenterait de suivre le groupe pour le moment. Ils étaient un peu sa famille à présent, celle dont il ne se souvenait même pas. Snori rayonnait du fait que Melody ne lui en veuille plus pour...pour il ne savait trop quoi. La situation s'était résolue, alors il ne se plaindrait pas. Toutefois, d'autres choses le préoccupait. S'il avait tenu à passer par Rednow, il y avait une raison précise. Il revint à la hauteur d'Anelle, puis lui demanda:

-Dites moi, n'auriez vous pas croisé une certaine Ilawen ici même?

-Ilawen? C'est un prénom très commun dans cette région, votre altesse. N'auriez vous pas plus de détail au sujet de cette dame?

-Eh bien...Ilawen est une forte tête, qui rigole fort, qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. Ce n'est pas le genre de femmes que l'on peut rater.

Anelle prit une mine effrayée, échangea un regard avec son camarade, puis fit une moue étrange avant de répondre au prince. Vu le portrait, il ne pouvait parler que de cette Ilawen.

-Encore gagné! Hahahaha! Qui est le suivant?!

Le tabouret sur lequel elle était assise lui appartenait. La table sur laquelle son coude reposait lui appartenait. Les bouteilles à moitié vides en équilibre précaire lui appartenaient. Le parquet usé lui appartenait. Les murs lui appartenaient. La nourriture circulante lui appartenait. Elle était ici dans son restaurant, le sanglier siffleur de Rednow, mais cela ne l’empêcherais jamais de vaincre ses clients aux bras de fer. Visiblement, plus personne n'osait venir la défier.

-Mais qui voilà?

L'ambassadrice de l'Oran avait indiqué presque timidement l'emplacement de l'établissement au prince. Ce n'était pas le genre d'endroits fréquentables par un homme de cette importance, mais c'était lui le chef. L'imposante femme se leva d'un coup, éclatant d'un rire sec.

-Vous êtes là! C'était donc vrai! Je suppose que vous êtes ici pour la petite, pas vrai? ajouta-t-elle.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Jeu 12 Jan - 22:19

- Quelle petite ?

Oloren haussa un sourcil. Snori s'était-il arrêté ici pour prendre avec lui une demoiselle qu'il aurait charmé ? Ilyanna et Nigmaëll étaient restées dehors, avec six loups. Arawn n'avait pu résister à la curiosité et était entré, avec le dernier lupin à ses côtés. La bête revint aussi peu à un homme ivre que la tête du maître-loup. Celui-ci posa précieusement sa guitare et régla son compte au bourré à coup de tabouret. On n'insulte pas un loup en la présence d'Arawn ... Maintenant assis sur lui, il regarda la patronne.

- Nous raccompagnons le prince et ses amis en Oran, madame. Combien vous dois-je pour le tabouret ?

Pour faire bonne mesure, il donna un dernier coup de pied à sa "chaise", qui semblait en bonne voie de décuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Jeu 12 Jan - 22:36

Durant la traversée vers Rednow, Laly s'était elle-même surprise à rire et à partager le quotidien de ses coéquipiers comme jamais elle ne l'avait fait. Toucher du bout des doigts les tresses de Zia, se moquer allègrement aux nausées répétitives du Prince et cohabiter tant bien que mal avec Nigfol avaient été les habitudes quotidiennes de la jeune femme. Cependant, lorsqu'elle posa un pied au sol et malgré l'explication sommaire d'Irwan, elle ne savait toujours pas la raison pour laquelle ils étaient en ce lieu. Une jeune femme qui répondait au nom d'Anelle leur fit donc une visite de Rednow, une ville époustouflante. Pleine de charme, à la végétation sensible et omniprésente, un vie portuaire assez mouvementée et des gens souriants : Laly tombait des nues. Elle qui voyait en Neims une cité parfaite, celle-ci n'était pas en reste. Nigfol, qui boudait depuis quelques minutes déjà, flottait juste à côté de la révulseuse :

- Qu'est-ce qu'elle est barbante celle-là ... Eh, tu veux pas qu'on fasse un truc marrant ? Genre ... je sais pas moi .. Si ! Aller donner des ...

- Non, n'y pense même pas.

- Quelle bande de dégonflés ... Aucun d'entre vous pour rattraper les autres. Pff, j'aurais mieux fait de rester dans ma grotte...

L'avatar se flouta, pour disparaître totalement. Encore une manière puérile de monter son mécontentement : Laly n'y connaissait rien en artéfact, mais Nigfol s'approchait vraiment de la gamine pourrie gâtée. A l'intérieur de la taverne régnait une franche ambiance de camaraderie, propre à une femme comme Ilawen. Ce fut une surprise la revoir, elle et sa générosité débordante et son charmant sourire. La révulseuse lança un regard amusé à Snori et Irwan : c'était donc ça, l'objet de l'escale à Rednow.

Alix, quant à elle, dormait paisiblement à l'étage, bien loin de se douter de ce qu'il se tramait à l'étage inférieur. Depuis qu'elle vivait à Rednow, elle avait pris pour habitude de dormir bien plus longtemps, et ce même si Adel était dans les parages. Enfouie sous des rêves de capes et d'épées, l'ancienne tapissière ne percevait pas les voix de ses amis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Ven 13 Jan - 17:41

Ilawen fit une bise rapide à tout le monde, même à ceux qu'elle ne connaissait pas. Malgré la colère, elle se retint de virer Arawn à coup de pied. De quel droit ce vaurien s'autorisait-il à semer la pagaille dans son établissement? Il ne s'agissait pas d'un simple bar à ivrognes, alors un peu de respect aurait été le bienvenu. Oloren posa alors sa question, et son interlocutrice jugea qu'il valait mieux qu'elle aille voir d'elle même. D'un geste de la main, elle invita l'adolescente ainsi que Zia à la suivre. Snori fit également un pas en avant, mais l'imposante femme se retourna en un éclair.

-Non! Vous allez laisser les gamines aller la voir. Hop, vous deux, au trot, montez cet escalier!

Zia monta les marches étroites quatre à quatre, pressée de voir ce qui les attendait en haut. Il y avait là un appartement composé de plus de six pièces, ce qui constituait une habitation de belle taille pour une métropole. Ilawen s'avança puis ouvrit en grand l'une des portes, celle menant sur la chambre des filles. Adel, allongée par terre, dessinait des choses multiples. Lorsqu'elle vit ces deux inconnues, elle s'empressa de ranger ses œuvres, bien trop gênée de les exposer ainsi. Sur un lit tout près, Alix était profondément endormie. La rouquine s’apprêtait à crier son nom en lui sautant dessus tant elle était heureuse. Finalement, elle avait pu s'en sortir, grâce à Ilawen. Comment s'étaient-elles rencontrées, pourquoi l'une avait suivit l'autre? Des questions qui n'importaient que très peu pour le moment.

-Ne faites pas de bruit, elle dort! dit Adel le plus discrètement possible.

Elle dormait? Zia s'en fichait éperdument!

-Alix!!!

Llednar était resté dehors avec les gardiennes d'Erlyn. Aussi loin qu'il se souvienne, il ne leur avait jamais adressé la parole, et n'en avait pas plus envie que ça à présent, mais rester enfermé dans sa solitude n'était pas une chose à faire, d'autant plus que ces filles-ci allaient sans doute devenir leurs alliées pour un bon bout de temps. Nigmaëll était de loin celle qui lui inspirait le moins de sympathie. Entre ces airs sombres et son visage exprimant une certaine folie, ce n'était pas vraiment ça. Le rôdeur s'adressa donc à Ilyanna, avec une certaine maladresse.

-Alors, comme ça tu es...capitaine?

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Ven 13 Jan - 18:11

Alix. Enfin elle retrouvait son amie. Devant le soulagement de la voir saine et sauve, elle ne put même pas prononcer son nom, les larmes commençaient à lui venir aux yeux.


Ilyanna tourna la tête vers Llednar. Il avait fait le mauvais choix. Ilyanna était bien plus rude que sa camarade. Elle lui répondit au tac-au-tac, qu'importe les raisons qui l'animait à lui parler enfin.

- Ancienne capitaine, t'as dû mal comprendre, petit.

Elle croisa les bras. Avant même qu'il lui adresse la parole, elle s'était perdue dans ses pensées, cherchant un moyen de retrouver Erlyn. Pour rien au monde elle n'aurait demandé un dialogue en cet instant, mais tant pis. Maintenant qu'ils était lancés ...

- Et donc toi t'es un rôdeur. Paraît que tu vois dans la nuit comme de jour ... Tu va faire quoi maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Ven 13 Jan - 18:27

Alix était enroulée sous une épaisse couverture à carreaux. De là où elles étaient, ses amies ne devaient certainement qu'apercevoir ses cheveux blonds et sa frimousse encore endormie. Tandis qu'elle rêvait d'un gigantesque dragon-chiroptère rose qui tombait sous le charme d'une crevette alcoolique, un énorme cri extérieur la fit se réveiller en sursaut. Les mèches de cheveux cachaient les yeux de l'adolescente dont le visage était creusé de plis d'oreiller. Dans la panique, elle réussit à extraire quelques mots :

- A que ... quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Le feu ? Le tonnerre ?

Elle se frotta les yeux puis détourna le regard. Au début, elle crut voir un mirage : comme d'habitude, il y avait Ilawen et Adel, mais deux jeunes filles de plus étaient présentes dans la pièce ... deux adolescentes qui ressemblaient étrangement à Zia et Oloren. Tenant son crâne dans ses deux mains, elle dit d'une voix tremblante :

- Zia ... c'est ... toi ?

Alix, agenouillée sur le matelas, resta quelques secondes à observer la jeune fille : les même longs cheveux roux ordonnés en plusieurs tresses, ce même air enfantin et souriant. Aucune doute possible : la plus grande épéiste de tout Valato était de retour. Elle prit le visage de la rouquine entre ses mains, les yeux brillants et les lèvres pincées. Derrière, il y avait aussi Oloren et ses cheveux roses. Était-elle toujours amoureuse de Snori ? Qu'avaient-elles vécues toutes les deux ? Les autres aussi étaient là ? Snori, Erlyn, Laly ? Qu'importe : ses deux meilleures amies se tenaient devant elle, certainement tout aussi émues qu'elle l'était. En ouvrant grand ses bras pour les accueillir, elle poussa un énorme cri, élan d'amitié et de bonheur.

- Vous m'avez tellement manqué !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Ven 13 Jan - 19:50

Dès qu'Alix ouvrit ses bras, la rouquine s'y engouffra avec enthousiasme, en riant nerveusement. Ces derniers temps plus encore, le vide laissé derrière Alix avait été titanesque. La retrouver en bon état, aussi distraite qu'auparavant, tenait tout simplement du miracle. L'émotion de ces retrouvailles fut si grande que Zia espérait ne plus jamais être séparée de sa camarade. Non, c'était bien au delà de cela: elle se promit de ne laisser personne se dresser entre elles.

-Où étais-tu passée pendant tout ce temps? lui demanda-t-elle, curieuse de savoir comment elle s'en était sortie face après Morhen.

Llednar fronça un sourcil. Petit? Cette femme ne manquait pas d'assurance pour parler de lui ainsi, surtout qu'il lui rendait une bonne dizaine de centimètres. Il poussa un léger soupir, comprenant parfaitement pourquoi il n'avait pas entretenu la moindre relation avec cette femme, odieuse à souhait. Ce ne fut pas sans un dédain certain que le rôdeur répondit, plus par politesse que par réelle envie, bien que le fait d'exposer ses projets demeure plaisant.

-Oui, je vois dans la nuit. Je compte suivre Snori à Nora. J'ai bien des choses à apprendre de lui, et cela me sera utile.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Ven 13 Jan - 21:44

- Hmm ...

La réponse d'Ilyanna mettait fin à cette brève discussion. Elle n'en avait strictement rien à faire, et la conversation n'avait aucun avenir, alors autant l'avorter. Nigmaëll se mit à rire, à côté, pour des raisons obscures ...

Oloren laissait Zia entre les bras d'Alix. Elle lui avait peut-être plus manquée qu'à elle ... Elle s'assit auprès de ses amies en séchant les larmes naissantes. Elle ne pensait pas rencontrer la tapissière ici. Elle souriait auprès d'elle. Seulement ... Mais le regard qu'elle lui accordait en montrait bien assez pour qu'elle retienne ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 13:06

Le trajet s'était déroulé sans accroc. Melody ressortait de Celsthe avec un mauvais pressentiment. Malgré la forte présence militaire dans la ville, la jeune capitaine savait bien que face à un assaut massif, elle n'avait aucune chance. Elle avait réfléchi pendant toute la traversée à la guerre, sans trouver de réponses à ses questions. Melody attendait d'être en contact avec des officiers supérieurs de Luuwr pour savoir comment agir. C'était sans doute à Rednow qu'elle trouverait ceux qu'elle cherchait. Et c'est sans doute à ce moment là qu'aurait lieu la séparation des chemins avec le reste du groupe. C'était triste, mais ils étaient en guerre... Lorsqu'ils débarquèrent, des ambassadeurs Oraniens les attendaient. Mais Melody devait aller au QG militaire. Elle s'y dirigea, Roche à sa suite. Ce dernier était content de voir que l'attitude de son amie avait changé, après ce qu'il lui avait dit. Elle laissait ses espoirs déformer la réalité, et pour une militaire, c'était plus que dangereux. Tout deux arrivèrent jusqu'à un grand bâtiment au centre de la ville. Impressionnant par sa taille et sa stature, c'était un des centres décisionnels de la ville.

C'était un immense manoir, fait d'une pierre rouge dont on aurait pu comparer la couleur à celle de la brique. La façade arborait de nombreuses fenêtres, qui laissaient apparaitre des rideaux d'une même couleur blanche. On avait laissé de la vigne vierge s'installer sur les pierres. Au sommet du toit virevoltait une bannière représentant l'emblème de Rednow. C'était le signe distinctif des bâtiments administratifs. Un grand escalier en marbre blanc menait à une porte en chêne massif sur laquelle des gravures d'aigles et de vignes entrelacées étaient finement sculptées. Les deux militaires gravirent l'escalier. Deux soldats en armure les attendaient en haut. Ils ouvrirent spontanément la porte sans dire un mot lorsqu'ils reconnurent les nouveaux arrivants. Les bottes de Melody et Bartiméus claquaient sur le marbre brun à chacun de ses pas. A leur droite et leur gauche, de nombreuses statues représentant les hommes politiques des derniers siècles étaient placées, posant un regard fixe vers l'entrée. Ils étaient les gardiens de la démocratie Luuwrienne, les "vigiles silencieux" comme les surnommaient les habitants. Entre chaque statue se trouvait une porte, menant aux différentes activités bureaucratiques que menait le manoir. Plusieurs lustres en cristal palliaient au manque de luminosité du couloir. Au fond du couloir se trouvaient deux escaliers symétriques et s'entortillant l'un dans l'autre autour d'une fontaine d'eau représentant une divinité dénudée à genoux, implorant l'aide de son père le soleil. Le jet d'eau provenait de ce soleil, dont l'eau coulait dans les mains jointes de la déesse et ruisselait sur tout son corps jusqu'à tomber dans le bassin. Roche, peu habitué à ce luxe, observait le lieu dans les moindres détails. Melody, elle, venait régulièrement ici, et continua sa marche rapide, ouvrant une porte à sa gauche débouchant sur un escalier en colimaçon. Plus vétuste, celui ci était purement fonctionnel, et ne servait qu'aux fonctionnaires. Grimpant les marches deux par deux, Bartiméus peina à rattraper son amie. Après avoir franchi un nombre incalculable de portes et traversé ce qui sembla être des kilomètres de couloirs, Melody entra sans frapper dans un bureau, faisant signe à Roche d'attendre à l'extérieur.

Peiné de voir qu'il ne pouvait assister à ce qui allait se dire, le soldat se mordit les lèvres. Il savait que la capitaine allait lui raconter tout ce qui se dirait, mais ce rejet du à la hiérarchie était difficilement supportable.

Melody, quant à elle, eut une surprise en entrant dans le bureau. A la place du général Rendt, à qui elle venait faire son rapport, elle trouva un homme d'une trentaine d'années, dont les cheveux longs et blonds tombaient jusqu'au cou, rasé de près, et dont les lunettes lui donnait un air très intellectuel

- Où est le général? demanda Melody, sans cacher sa surprise

- Mort au combat, mademoiselle Jennsen! Tout comme vous, si l'on en croyait mes "corbeaux".

Cet homme était assez agaçant... Se forçant à garder son calme, la capitaine demanda :

- Qui êtes vous, alors?

Le blond caressa pendant quelques secondes une bague ornée d'un rubis, avant de répondre :

- Théodore Shackebolt, des services secrets, mademoiselle! Pour vous servir! Maintenant, faites moi donc votre rapport!

Elle avait déjà entendu parler de l'homme en question. Ce nom de Théodore Shackebolt n'était qu'un pseudonyme, si l'on en croyait les rumeurs. De toute façon, cela n'avait que peu d'importance. D'une voix neutre, Melody raconta le récit du voyage, sans omettre son intégration chez les ombres et tout ce qu'elle y avait appris, ainsi que la forme ultime de Belwur. Son interlocuteur jubilait. Ainsi on avait largement sous-estimé les pouvoirs de l'artéfact! Et ils en avaient désormais un autre, encore plus puissant. La capitaine et l'espion sortirent du manoir après une longue conversation concernant la guerre et ses enjeux, Roche à leur suite. Ils allaient retrouver Snori, Inès et les autres membres de l'équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 14:00

Alors c'était pour cela que Snori avait tenu à faire cette escale. Irwan en revenait à peine. Le prince avait eu l'audace de retarder leur retour à Nora, uniquement dans l'espoir improbable qu'Ilawen ait rencontré Alix. Ce plan était celui d'un fou, pourtant il avait fonctionné, une fois de plus. Ces derniers temps, plus leurs stratégies étaient risquées, plus elles avaient tendances à fonctionner avec brio. De toute façon, lui, simple conseiller, ne pouvait pas imposer ses choix à un membre de la famille royale; hors c'était bien là ce qui lui faisait peur. Quand ce jeune optimiste obtiendrait tous les pouvoirs sur l'Oran, Danna seule savait ce qu'il en ferait. Pour ces raisons, il se devait de reprendre en main son éducation politique dès leur retour. L'homme en dessous d'Arawn se débâtait lamentablement, tentant de faire comprendre à sou bourreau qu'il était en train d'étouffer, mais rien n'y faisait. Zia reprenait peu à peu conscience de l'existence des autres. Tous leurs amis devaient sans doute les attendre en bas.

-Viens, dépêche toi!

Elle prit son amie par le bras avant de la faire avancer le plus vite possible dans l'escalier étroit. Dès qu'elle fut arrivée dans la salle principale, elle fut acclamée par chacun des membres de l'expédition. D'autres badauds ne tenant pas l'alcool hurlèrent aussi leur joie, sans vraiment comprendre de quoi il était question. La joie était de mise, Snori le cachait pas le moins du monde. Il souleva sa tête de linotte préférée avant de la serrer dans ses bras. Ilawen, accoudée à son comptoir, observait cette scène avec réjouissance. En temps de guerre tout particulièrement, il était important que ce genre d'heureux évènements persistent. Snori posa ses mains sur ses hanches, puis exposa alors ses projets à son amie, mais aussi et surtout à Alix.

-Nous allons peut-être rester ici quelques jours, puis nous repartirons vers Nora. Je suis venu ici vérifier qu'Alix allait bien, je suis heureux de voir que c'est le cas. Si tu veux rentrer avec nous, tu sera toujours la bienvenue en tout cas.

Adel, un peu à l'écart, se mordait les doigts de l'annonce de cet homme étrange. Depuis qu'elles étaient ensemble, Alix parlait beaucoup de ses anciens camarades. Il lui arrivait souvent de ressasser certaines de leurs aventures avec Elevir. Cela signifiait qu'elle tenait à eux, mais également qu'elle n'allait pas hésiter à les rejoindre à présent. On lui avait déjà enlevé son frère; c'était au tour de sa toute nouvelle sœur, avec qui elle se sentait enfin à l'aise. C'était trop injuste. Elle ne voulait pas qu'elle parte. Il fallait qu'il reste auprès d'elles, à Rednow, pour former la plus belle des familles dans la plus belle des villes. Il fallait lui crier de rester, mais sa timidité la rattrapait une fois de plus. Elle se contentait d'observer la scène, impuissante, craignant fortement de lire l’enthousiasme sur le visage de son aînée. Du coin de l'œil, la gamine observa Ilawen, laquelle restait de marbre. Elle aussi se fichait du départ de l'adolescente? Personne ne se souciait vraiment de ce qui était important pour elle ici. Anelle entra alors en trombe dans la pièce, attisant les regards curieux de tous les clients, légèrement agacés de cet afflux de fauteurs de troubles.

-Votre altesse, il serait peut-être bon de revenir vers les logement mis à votre dispositions, la foule commence à s'accumuler dehors.

En effet, ils étaient déjà des dizaines a avoir aperçu leurs figures emblématiques, a avoir fait tourner la rumeur de leur arrivée. Très vite, une petite foule se dirigea vers l'établissement d'Ilawen, encore assez éloigné pour que la petite troupe aie le temps de s'enfuir. Llednar, toujours posté à l'extérieur,voyait dors et déjà quelques furies arriver en courant. Cela ferait un bon prétexte pour couper la conversation.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 14:37

Oloren s'était un peu mise à l'écart, au grand dam d'Alix. L'adolescente aurait aimé la rassurer ou dire quelques mots particuliers pour elle, mais l'état de choc dans lequel elle se trouvait l'empêcher presque de penser. Dans ce moment d'égarement, elle réussit tant bien que mal à répondre aux questions de la rouquine.

- Après que le groupe ce soit séparé, on est allés dans un drôle de village. Les autres ont voulu me laisser là-bas car le reste de l'aventure allait être dangereuse ou un truc du genre. En essayant de m'enfuir, je me suis tordue la cheville et j'ai été rattrapée par Elevir ou Geralt, qu'importe, et on a croisé Ilawen et Adel. Puis ensuite, j'ai été chez un médecin drôlement bizarre, qui m'a dit qu'on cassait pas des noix mais la coquille. Il m'a mis un bandage à la cheville et à la tête et puis on a pris la route pour aller à Rednow et c'est ici que je vis depuis ... Depuis combien de temps déjà ?

La tapissière leva les yeux quelques instants pour réfléchir, lorsque Zia la tira par la manche pour l'entraîner à l'étage inférieur. Sans trop comprendre, elle n'eut pas d'autre choix que de se laisser faire.

Devant cette effervescence, ces cris et ces acclamations qui suivirent son apparition, Alix sentit le rouge lui monter aux joues : ils étaient tous là. Le bar tenu par sa mère adoptive, longtemps considéré comme un repaire d'ivrognes et de regards lubriques, avait pris un visage bien différent à présent. Dire qu'elle s'était sentie mal aimée et dénuée d'intérêt ... tout ces sentiments anciens et douloureux s'effaçaient dans l'étreinte du prince. La proposition faite par ce dernier demandait mûre réflexion : quitter Ilawen, et surtout Adel, allait être un épreuve difficile ... mais perdre à nouveaux ses amis qu'elle pensait morts l'était tout autant. Profitant du moment présent, Alix fit de grands sourires et d'élégantes révérences, même si le lieu n'était pas franchement approprié pour de telles mondanités. Quand son regard croisa celui de Knell, son visage devint encore plus radieux : elle avait une nouvelle de la plus haute importance à lui faire parvenir. Elle lui sauta au cou, manquant de le faire tomber, et déclama fièrement :

- Monsieur Irwan, je sais lire maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 15:55

Irwan tomba à la renverse lorsqu’Alix lui sauta dessus, tant à cause du choc que par la surprise de la nouvelle qu’elle apportait. Elle savait lire ? Il se demandait comment elle avait pu apprendre, et surtout si elle était sûre de ce qu’elle avançait. Les cas d’apprentissage des pratiques intellectuelles ne se faisaient que peu sans professeurs, et le plus souvent par des enfants réellement doués ; hors l’historien doutait qu’Alix fasse partie de cette catégorie-ci. La plupart des jeunes apprenaient les sciences des lettres dès le plus jeune âge dans les écoles. Ceux ne s’y rendant pas n’avaient donc que très peu de chances de sortir de leur ignorance. Dubitatif mais gardant tout de même une certaine pointe d'espoir, Irwan se releva lentement en ébouriffant les cheveux de cette petite teigne, puis s'adressa à Annelle.

-Vous avez raison, nous ferrions mieux de filer.

Montrant l'exemple, il se dirigea vers la sortie. La troupe commençait à se retirer, mais Zia restait accrochée à son amie, affirmant vouloir rester avec elle. À l'instar des enfants gâtés souhaitant obtenir un nouveau jouet, elle fit son sourire le plus innocent, tentant déceler la moindre trace de compassion sur le visage de son maître. Néanmoins, le prince affirma avec un grand hochement de tête qu'il était temps de reprendre l'entraînement. Il tira son élève boudeuse par la ceinture, et se retourna une ultime fois avant de sortir de l'établissement.

-Si vous avez besoin de nous, nous serons à l'ambassade de Nora!

Anelle leur fit emprunter les chemins les plus sinueux, les ruelles les plus sombres, frôlant la paranoïa. Selon ses dires, des figures aussi importantes qu'eux pouvaient être assassinées à tout moment par un fou ou un extrémiste quelconque. Même les allées les plus étroites étaient d'une perfection presque insolente. Les murs en briques variaient du jaune au rouge vif, en passant par le marron ou le nacre, offrant toute un panel d'assemblages splendides aux habitations modestes. D'autres demeures étaient constituées de bois, puis surmontées de toits en tuiles. Cette diversité offrait à Rednow toute sa beauté. Où qu'ils passent, l'eau restait dans tous les cas présente. Enfin, au bout d'une dizaine de minutes de cette pseudo-infiltration, ils se trouvèrent devant l'ambassade de Nora, surmontée de l'étendard de leur belle nation. Elle se situait sur une sorte de petite île artificielle, reliée par trois ponts au reste de la cité. Dans la petite cour, plusieurs véhicules étaient à l'arrêt. Composés de trois roues, d'un moteur sommaire et d'un guidon presque impossible à contrôler, ils faisaient partie de la première flopée de prototypes crée par les plus éminents ingénieurs luuwriens. L'esthétique méritait amplement d'être revue à la hausse, mais au moins ces engins fonctionnaient, à peu de choses près.

-Veuillez me suivre, dit Annelle, je vais vous montrer vos appartements. Ils se situent dans l'ambassade.

Alors qu'ils allaient entrer par la grande porte à double battant, un homme d'âge avancé sortit du bâtiment. De taille moyenne, il était vêtu d'une longue robe surmontée d'une armure de cuir typique de l'armée oranienne. Tout dans son être respirait la sagesse, le calme, mais il inspirait également une certaine crainte. Il portait à l'annulaire un anneau bien étrange, de couleur or, parsemée de diamants de toutes couleurs. Il échangea avec Snori un long regard, dans le silence le plus profond.

Retiens bien le visage de cet homme, Snori.

Sa première impression venait d'être confirmée par cette étrange voix. Ce type n'était pas n'importe qui. Il passa son chemin comme si de rien n'était, puis s'engouffra dans les dédales de la cité flamboyante.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 17:11

Roche, Melody et Shackebolt étaient arrivés à l'ambassade oranienne bien avant le groupe de Snori. Les réceptionnistes oranien regardaient d'ailleurs l'espion avec une certaine aversion. Le fonctionnaire ne devait avoir que des amis, à Rednow. Ils avaient parlés de sujets divers pendant le trajet, mais essentiellement de Belwur et Nigfol.

- J'ai besoin de savoir maintenant! C'est d'une importance capitale, vous le savez tout autant que moi disait Shackebolt, avec véhémence

- Je lui demanderai en temps voulu! rétorqua Melody. Vous savez bien qu'Oran, et plus particulièrement le roi Kunz Pendragon a son mot à ...

La fin de la phrase était restée dans la gorge de Melody lorsqu'elle vit Snori, Laly, Llednar et les autres arriver dans l'ambassade. Elle jeta un regard courroucé au prénommé Théodore, et se dirigea avec Roche en direction de ses amis. Après un petit temps d'attente, l'espion les suivit, les saluant et se présentant. Il fit même le baisemain aux demoiselles et observa avec le bracelet qu'elle portait lorsqu'il salua Laly. Toute cette puissance accumulée dans un objet somme toute assez banal. De quoi alimenter les désirs de nombreuses personnes sur Rednow. Il veillerait lui même à ce que ses agents suivent et protègent l'artéfact, au péril de leur vie, si c'était nécessaire.

- Je suis honoré de vous rencontrer! Après tout, dans quelques centaines d'années, on chantera les louanges de votre épopée! Vous serez les hommes et femmes dont l'histoire se souviendra! Que diriez vous de revenir à Nora avec mon propre navire? Il est tellement plus agréable de naviguer dans "l'épervier" que dans la plupart de ces bateaux strictement utilitaires, et puisque je compte me rendre dans votre capitale dans peu de temps!

Le trentenaire était tout sourire. Ses dents blanches brillaient d'un éclat presque désagréable tant il était brillant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 17:41

C'était donc pour ça qu'Alix avait disparût du groupe lorsqu'ils s'étaient retrouvés. La décision de la mettre de côté ne pouvait venir que d'Irwan et de Llednar. Venant de l'historien, elle pensait qu'il avait réfléchi au meilleur moyen de la protéger de ces conflits, mais de la part de Llednar, cela ne signifiait qu'un débarras ... Elle commençait vraiment à haïr ce garçon. En passant sa main sur son visage, elle mis de côté tout cela, il n'était qu'un rat imbécile dans sa vie, et elle l'oublierais vite. Le moment était au réjouissances. Une femme les avait menés à l'ambassade. Elle n'avait toujours pas bien compris qui elle était, au final ! Elle surveillais de plus en plus les toits de la ville, non seulement pour juger lequel serait le plus apte à servir de tremplin, mais aussi dans l'espoir de voir son frère, comme elle avait cru l'apercevoir la nuit de la fête, mais ne vit personne. Alors elle suivit le mouvement ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 18:41

Alix n'en revenait pas : ils étaient vivants. Elle les avait revus et elle les avait même serrés dans ses bras. Encore tout sourire, et ce même après leur départ, elle s'affala dans un fauteuil en cuir beige, un peu excentré à la salle de réception. Elle lança à Ilawen, toujours derrière son comptoir :

- J'y crois pas, c'est tellement magique ! Tu étais au courant ?

Sous le choc, elle ne parvenait toujours pas à réaliser. Elle aurait aimé les suivre et parler avec eux de toute cette période passée sous silence, de leurs projets d'avenir mais ils avaient déjà franchi la porte de la taverne. Ses yeux se posèrent sur Adel : la petite fille n'avait pas l'air vraiment rassurée, surtout avec cette continuelle pointe d'angoisse dans son regard. La tapissière se mordit les lèvres : elle ne savait pas ce qu'il allait advenir du futur, et cet inconnu, surtout après un équilibre retrouvé, lui faisait horriblement peur.

- Tu aurais envie de faire quelque chose de particulier aujourd'hui ?


Laly, quant elle, avait participé aux retrouvailles non sans une pointe d'émotion. La jeune Alix, bien que totalement extérieure à son monde et munie d'une candeur à toute épreuve, était devenue un rayon de soleil, un véritable concentré de vie pour tous. Finalement, la révulseuse était sans doute trop fière pour admettre qu'elle lui avait terriblement manquée.
Le nombre de détours et cette sur-protection devenaient très agaçants, mais nécessaires, jusqu'à l'arrivée à l'ambassade. L'intérieur était digne de Nora : riche, clinquant, presque démesuré. Malgré ses origines nobles, la dite Inès s'était toujours sentie mal à l'aise face à cette exacerbation de l'argent. L'homme qui les salua, d'une trentaine d'années, lorgna quelques instants sur le bijou autour de son poignet : il paraissait être un homme intelligent, et comprit donc certainement qu'il s'agissait de l'objet tant convoité. Après quelques nobles salutations, l'avatar de Nigfol apparut, fidèle à elle même. Après avoir regardé le lieu avec plus de précision, elle s'exclama.

- Wahou, jolie baraque ! Ça change de ce machin étroit en tout cas
, dit-elle en désignant le bijou.

Laly était profondément gênée devant le comportement de la gamine. "Les hommes et les femmes dont l'Histoire se souviendra". Décidément, elle n'avait pas fini d'entendre cette phrase et en était presque blasée. Sans relever cette banalité, elle s'adressa au dénommé Théodore.

- Votre honneur est réciproque. Rejoindre Nora par le biais de votre navire me semble être une excellente idée, si mes camarades n'y voient pas d'inconvénient.


Mine de rien, cet homme n'inspirait pas confiance, trop propre sur lui très certainement. Elle le regardait à la fois avec méfiance et angoisse, sentiments qui pouvaient lui faire perdre la face à tout instant.

- Pardonnez mon manque d'éducation, je ne me suis pas présentée. Inès Vrag.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 19:04

L’homme les abordant, un certain Théodore, avait l’air très sympathique. Sa manière d’être dégageait une certaine intelligence, assez similaire à celle d’Irwan. Le prince ne le connaissait pas encore mais voyait en lui une figure sommes toute amicale. Il lui serra chaleureusement la main en lui accordant un grand sourire. Les bonnes matières auraient voulues qu’il se présente, mais il pouvait pronostiquer avec de bonnes chances de viser juste que son identité n’était pas inconnue. Zia, de son côté, avait tiré une tête étrange lorsque sa main avait été baisée. Plus personne ne faisait cela, alors pourquoi cet homme continuait-il? Après tout, même si cela était vieux jeu, ce n'en était pas moins de bonne intention. L’historien se montrait pour sa part bien moins confiant. Cet homme avait de hautes fonctions dans les services secrets luuwriens, et sa réputation le précédait. Certes, pour le tout venant, le nom de Shackebolt demeurait inconnu, mais pour ceux étant plus ancrés dans la vie politique et militaire, ce militaire n’inspirait pas vraiment confiance. Il resta dans le cadre de la politesse en rendant le salut de leur interlocuteur, mais ne fut pas chauvin pour autant. Prendre le navire de ce pur inconnu n’était pas une idée recommandable, cependant ce choix appartenait uniquement au prince. Melody aussi aurait eu son mot à dire, mais peut-être avait-elle d’autres projets à présent que leur projet avait été mené à bien. Ses fonctions étaient terminées.

-Ce sera avec grand plaisir que nous vous accompagnerons sur l’épervier, monsieur Shackebolt, affirma néanmoins Snori.

Cette décision fit tirer une moue à l’historien, qui resta toutefois silencieux. Llednar avait pour sa par lancé un machinal « bonjour » au nouvel arrivant en ignorant totalement ses flatteries. Il n’avait idée de ce que cherchais ce type, mais il n’y avait que deux types d’hommes qui, à ses yeux, s’introduisaient ainsi : les soumis et les traitres. À quelle catégorie celui-ci appartenait-il ? Seul l’avenir le leur dirait, si suite il y avait à cette histoire. Alors que l'intention de Théodore commençait à baisser et que la troupe allait pouvoir rejoindre leurs appartements, Laly fit une gaffe qu'Irwan jugea de totalement idiote. Révéler ainsi sa véritable identité en plein milieu d'une ambassade de l'Oran et devant un chef des services secrets luuwrien était la dernière chose à faire. Il agrippa le poignet de sa cadette, et l'emmena rapidement à l'extérieur, assez loin pour qu'ils puissent ne pas être entendus.

-Qu'est-ce que tu fais, pauvre sotte? Tu tiens absolument à te faire tuer ou quoi?

Snori était heureux qu'après qu'elle soit partie régler diverses affaires dans son coin, toujours accompagnée de son éternel second, Melody soit de retour parmi eux. Ces derniers temps tout particulièrement, elle se faisait relativement discrète, au grand dam de certains de ses camarades. Le prince tout particulièrement en pâtissait, se rendant bien compte que même si l'eau avait coulé sous les ponts, la capitaine lui en voulait encore pour sa proposition durant la fête à Celsthe. Il comprenait très bien qu'elle ai pu s'énerver sur le coup, car il s'était avéré plutôt maladroit, mais le fait était que leur relation dans son intégralité en avait prit un coup. Plutôt que de penser à cela et de se torturer l'esprit, Snori reprit la parole en s'adressant à Théodore.

-Vous savez si ces engins fonctionnent?

Il désignait les véhicules motorisés présent dans la cour. Jamais il n'en avait entendu parlé, et encore moins vu. S'il avait la possibilité d'en essayer un, il serait doublement satisfait de leur escale à Rednow.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 20:03

L'espion eut un grand sourire! Sa proposition était acceptée. Il avait pensé devoir insister pour qu'ils montent à bord, mais il n'en était rien. Lorsqu'Inès se présenta, et après la réaction d'Irwan, Théodore réagit :

- Allons monsieur Knell! Nous sommes ici entre amis, et il est hors de question que nous exécutions qui que ce soit! Bien entendu, Inès, que je sais qui vous êtes! C'est mon métier! Mais si vous le voulez bien, en public, j'utiliserai le pseudonyme de Laly Cabrera! Simple mesure de sécurité!
Il avait bien vu qu'une partie du groupe ne lui faisait pas confiance. Il avait ce don pour jauger les gens, à leur manière de se comporter, à leur regard, et à bien d'autres signes que les autres ne voyaient pas. Heureusement, il avait l'approbation du prince, et cela suffisait amplement!

Melody, quant à elle, aurait aimé conseiller au prince de rentrer par ses propres moyens. Malheureusement, Shackebolt était son supérieur, et de toute façon, elle même allait devoir prendre l'épervier pour se rendre à Nora. Ils n'avaient pas le choix. Rejoignant ses amis, elle se plaça aux cotés de "Laly". Ce qui déclencha l'apparition automatique de Belwur, qui se permit de dire :

- Tu plaisantes Nigfol? J'ai déjà fréquenté des lieux cent fois mieux que ça! Enfin, je suppose que t'as jamais vu mieux!

Son sourire cynique en disait long! Le démon voulait pousser à bout Nigfol, pour obtenir une réaction.

Portant une grande attention à la conversation qu'avaient les deux artéfacts, Théodore mit un temps avant de répondre à la question du Prince.

- Ah, vous avez remarqué nos véhicules de déplacement? Vous avez l'oeil! C'est un projet expérimental qui augmentera encore le prestige de Rednow! En attendant, ceux que vous avez vu dehors sont à un stade de développement peu avancé...

L'espion baissa un peu la voix, et dit à Snori sur le ton de la confidence :

- Néanmoins, j'ai accès à des prototypes presque fonctionnels, qui peuvent aller presque aussi vite que des chevaux au galop. Si cela vous tente de les essayer, reparlez m'en! La conduite de ces engins n'est pas évidente, mais extrêmement grisante lorsqu'on sait comment s'y prendre!

Quelle belle occasion de se rapprocher du futur roi d'Oran! Néanmoins, malgré ses réflexions purement calculatrices, il avait aussi envie de connaitre le futur dirigeant. Melody lui avait dit qu'il était homme un peu naïf, mais de bon cœur! Ce serait l'occasion de vérifier si il était aussi bon conducteur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 21:19

Laly se dégagea de l'emprise d'Irwan, tout en lui jetant un regard noir. Il jugeait son acte comme une sottise, elle y voyait tout autre chose, une action située entre de la franchise et de l'arrogance. Elle n'était pas fière de son patronyme, mais pas au point de le renier totalement. Aux yeux de la communauté nailikanne, elle était morte, mais garder un peu de ses racines et de son passé, au fur et à mesure du temps, devenaient indispensables. Elle répondit sèchement à l'historien, chuchotant quelques mots.

- Vous voulez que je vous dise ? Qu'ils me tuent si bon leur semble, mais j'en ai marre de me faire passer pour ce que je ne suis pas, j'en ai marre de tenter de construire une personne qui n'existe pas. Vous croyez peut-être que c'est facile, que si je l'ai fait pendant des semaines je peux encore continuer ? Et bien non, je n'en ai plus la force. Laly ou Inès ? Je suis qui maintenant ? Je suis devenue personne. Et c'est bien ça, le problème.

Elle secoua sa chevelure brune et s'avança vers Snori, accordant à Théodore un simple hochement de tête. Qu'il fasse ce que bon lui semble, ce n'était plus son affaire.

Nigfol, elle, regardait Belwur avec dédain. Elle n'accordait que très peu d'importance à la crise d'identité de sa porteuse, souhaitant remettre l'être démoniaque à sa place une bonne fois pour toutes.

- C'est vrai, je suis certainement moins ... comment dire ... expérimentée que toi. Mais aux vues de ton apparence détestable et des tes yeux puants le vice, je ne regrette pas vraiment de ne pas avoir fréquenté les mêmes lieux que toi ... C'en est même presque une fierté, soit dit en passant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 21:48

La réaction de Laly était celle du véritable enfant, s'inventant des problèmes fondamentaux totalement illusoires. Irwan, plus remonté que jamais, s'apprêtait à réagir au quart de tour, quand un semblant de dispute éclata entre les deux avatars. Détournant totalement l'intention de l'historien, elle prit très vite la tournure d'une scène de ménage presque comique. Le quarantenaire s'était toujours demandé comment réagiraient les artéfacts en interagissant, et avait désormais sa réponse. Au cours de ses paroles acerbes, Nigfol glissait quelques éléments notables, très vite relevé par l'arbitre de la rencontre.

-Quel genre de lieux avez-vous visités, Nigfol?

La question paraissait anodine, certes, mais la réponse serait sans doute une mine inépuisable d'information. Ces détails constituaient des tessons du passé, des fragments pouvait aider petit à petit à reconstituer l'histoire d'une grande civilisation, celle des anciens.Tant de mystère planait encore sur eux, et pourtant bien peu s'y intéressaient encore. c'était quelque chose de profondément dommage, mais Irwan comptait bien créer une contre-tendance en perçant les mystères des artéfacts.

-Toutes les chambres sont pour deux personnes, annonça Annelle. En temps normal, je vous en aurais volontiers accordé une à chacun, mais il s'avère que nous accueillons déjà quelques figures, alors il serait judicieux de vous mettre par deux, si cela ne vous dé...

-Je suis avec Snori!

Zia, plus rapide que l'éclair, avait agrippé le bras de son maître en lui accordant un grand sourire. Celui-ci se grattait la nuque, nerveux. Il allait encore passer pour un homme aux goûts étranges, comme la première fois qu'il avait ramené la petite hovoïte au palais de Nora. Il se souvenait que les gardes les avaient dévisagés de long en large ce jour-ci, jugeant sans doute la nouvelle "proie" du prince légèrement trop jeune. Après tout, libre à eux de penser ce qu'ils voulaient. Zia ne semblait pas se rendre compte le moins du monde que son attitude pouvait être gênante, et c'était bien mieux ainsi. Annelle les guida tout deux vers une suite luxueuse, digne des hôtels les plus coûteux de la ville. La chambre était tout simplement gigantesque, munie d'un balcon, et possédait même une baignoire titanesque, ressemblant plus à une petite piscine qu'autre chose. Ici, ils auraient enfin un lit aussi confortable que ceux de chez eux, pourraient se laver, se reposer, reprendre toutes les forces nécessaires pour la fin du voyage. De toute façon, ils n'étaient pas dupes. Ici ou après, il n'y aurait plus de combat à mener. C'était bien mieux ainsi, alors pourquoi ne pouvaient-ils s’empêcher d'être déçus?

-Waow, Snori, viens voir ça!

La rouquine ouvrait puis fermait le robinet, d'où jaillissait de l'eau limpide. À Hovo, jamais elle n'avait vu une chose pareille. S'ils avaient besoin d'eau, il fallait aller jusqu'au puis où la rivière, mais les choses étaient bien différentes ici. Profitant de ce luxe amplement mérité, elle commença à faire couler un bain chaud, autrement plus agréable que celui dans lequel Snori et Irwan l'avait jetée au début de leur voyage. Elle s'en souvenait parfaitement. Il faisait frais, elle était bien dans sa couverture, et ils avaient décidés d'utiliser les plus grands moyens pour la mettre debout. Snori, seul sur le balcon, observait la belle cité d'un œil rêveur. Bientôt, ils seraient de retour à Nora. Alors, son oncle serait peut-être fier de lui. Rentrer chez soi était une bonne chose. Mais plus que tout, il allait retrouver quelqu'un qui lui avait terriblement manqué. Que pouvait-il bien faire en ce moment?

Au rez de chaussée, Llednar avait croisé les bras, attendant que les groupes se forment, priant pour avoir la chance de se retrouver seul. Ils étaient un nombre impair. En toute logique, il y aurait forcément un ou une qui écoperait d'une certaine paix pour ces prochains jours. Il plaignait déjà Snori, condamné à supporter les délires de la gamine. Au moins, il ne risquerait pas de s'ennuyer.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 22:12

- Je suis avec ...

- Moi.

Elle s'apprêtait à annoncer Nigmaëll ou Ilyanna, mais cet homme, qui venait de poser sa main sur son épaule l'avait interrompue. Il avait une grande écharpe qui lui faisait office de cape, et portait une capuche qui cachait intégralement son regard. Il était revenu.

- Pardonnez-moi, mon prince, de mon retard, et ... Il me semble que je vous dois quelques explications ...

Ce sourire dans l'ombre de l'encapuchonné lui était bien propre. Erlyn. Arawn et ses camarades souriaient. Ils savaient qu'il était dans les parages depuis peu ...

- T'en as mis du temps, dit le maître loup, qui dormirait dehors quoi qu'il arrive.

En vérité, Erlyn était en état de stresse intense ! Il était au milieu du territoire nailikan, qui plus est à Rednow, qui attendait toujours un prétendu assaut de sa part, et n'avait rien perdu de sa notoriété. En plus de ça, il avait abandonné le groupe au combat contre Gladys. Quand il y réfléchissait, ce n'était peut-être pas le meilleur moment pour revenir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 22:23

Nigfol était heureuse d'avoir cloué le bec à cet idiot de Belwur, au moins pour quelques instants. Par contre, les questions incessantes d'Irwan, en plus d'être ennuyantes au plus haut point, se faisaient terriblement dérangeantes.

- Roh, vous m'enquiquinez avec vos questions ! J'ai vu un endroit où ... Eh ! Vous voulez que je vous montre un truc dingue ?!

N'attendant même pas la réponse de l'historien, l'avatar se plaça face à lui, lévitant puis passa au travers du quarantenaire. Avec ce genre de pratiques, l'artéfact savait pertinemment qu'elle agaçait son interlocuteur, mais elle n'avait pas envie de parler de choses sérieuses, pas maintenant. Elle s'esclaffa :

- Au moins, vous pourrez dire que vous êtes passé dans les "travers" d'un artéfact ! Hahahaha ! Laly
, dit-elle en s'adressant à sa porteuse, tu n'aimes pas ma blague ?

Laly haussa les yeux au ciel : il ne manquait vraiment plus qu'elle pour l'excéder encore plus.

- Pas vraiment non. Mettez-moi avec qui vous voulez, ça m'est égal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 22:44

Théodore fut d'abord surpris. Puis indigné! Comment un homme comme lui avait il pu revenir ici, dans une ambassade de Rednow, après ce qu'il avait fait! Erlyn aux cinq titres! L'espion avait tout de suite reconnu le tueur grâce aux descriptions que lui avaient fait ses agents, et celles de Melody. Si la capitaine admettait avoir des doutes sur la culpabilité du renégat, Shackebolt, lui, n'avait pas d'avis tranché sur la décision. Mais ce n'était pas à lui de juger, mais à la justice. Dégainant instantanément son arme, une épée fine, élégante et gravée, d'une "beauté fatale" aurait il dit, il se dirigea vers le suspect, le menaçant.

- Vous avez un sacré toupet de venir ici, Erlyn aux cinq titres! Rendez les armes, tout de suite!

Melody suivait de près son supérieur, prête à intervenir si Erlyn répondait agressivement aux demandes de Shackebolt. Néanmoins, si celui ci décidait de fuir, elle le laisserait partir, en faisant néanmoins mine de le poursuivre. Cet homme était peut être coupable, mais il leur avait sauvé la mise bien des fois, et de ce fait, elle ne lui ôterai pas la vie.

Roche, lui, intervint différemment. Pas assez fou pour s'interposer entre les deux hommes, il se permit tout de même de s'avancer pour être prêt à soigner l'un ou l'autre des protagonistes si il y avait des blessures. Argumenter pour la défense d'Erlyn n'aurait pas eu de sens, le chef des opérations secrètes Luuwriennes en savait sans doute bien plus que lui à ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Sam 14 Jan - 23:25

Llednar observait la scène avec un certain détachement. Pourquoi toujours en venir au conflit avec tant de complications? Plutôt que de se lancer dans de longs discours arrogants, si Théodore désirait abattre son adversaire, il n'avait qu'à le faire sur le champ, ce serait chose réglée, dans les règles de l'art et le respect de la loi. Certes, la justice devait fonctionner, mais la tête d'Erlyn était mise à prix, alors qu'ils cessent de faire dans la finesse. Agacé par ces scènes devenues banales, le jeune homme s'engouffra tout simplement dans l'ambassade, prenant d'un geste brusque les clé que lui tendait Anelle. Viendrait dans sa chambre qui voudrait venir, lui allait en tout cas s'y reposer. Il ouvrit rapidement la porte, la referma sèchement, posa le petit trousseau sur une table basse, et alla s'effondrer sur le lit. Durant la traversée de la Harte, il avait été quasiment impossible de dormir. Cela lui ferait le plus grand bien de rattraper ces nuits blanches.

Après une bonne dizaines de minutes, Zia se glissa dans l'eau presque bouillante. Elle mit un certain temps à s'habituer à la température, ayant l'impression de cuire sur place, mais profita finalement de la chaleur élevée. Cette sensation était réellement agréable, reposante. Même si son corps était plongé dans leur gigantesque baignoire de pierre taillée, elle ressentait une certaine appréhension à ce que Snori puisse la voir nue. Elle savait parfaitement qu'il ne le ferait pas, mais la gène restait présente. "Visiblement pas assez" se dit-elle en se rendant compte qu'au final elle s'était mise dans cette situation sans la moindre hésitation. Sortant un bras de l'eau, elle observa les tâches de rousseur parsemant sa peau, remarquant que tout cela n'était pas vraiment très esthétique, quoique les autres puissent en dire. Après tout, peu importe. Elle se sentait bien ici, seule, se sentant enfin propre, sereine.

-Attention, j'arrive!!

Zia eut à peine le temps de tourner les yeux que Snori plongea à son tour dans l'eau. Il s'installa de l'autre côté du bassin, à cinq bon mètres de son élève, qui posait une main sur ses yeux.

-Mais qu'est-ce que tu fais? T'as pas l'impression que je suis nue?! Nüs du!

-Ouaaaah, elle est vraiment bonne.

-Quoi?! hurla-t-elle, offusquée.

En un éclair, elle avait rougi comme pas possible, alors que son aîné se rendait à peine compte du double sens douteux de sa phrase. Lorsqu'il en prit conscience, il éclata d'un rire franc, qui ne se propagea pas aussi bien que d'habitude. Dans ce genre de moments, elle avait quelques poussées de haine contre Snori. Si elle avait eu quelque chose à lui lancer en pleine figure, elle l'aurait fait le plus volontiers du monde. À présent, elle ne voulait surtout pas sortir, sinon c'était l'assurance de se dévoiler entièrement. Dans la salle fermée, les vapeurs d'eau créaient une fine brume.

-Je parlais de l'eau, du calme, articula le prince en se calmant peu à peu. J'ai déjà pris des bains avec mon frère, il n'y a rien de gênant là dedans, surtout que tu es un peu ma petite sœur maintenant.

-Tu as un frère?

Tous deux se fixaient désormais dans les yeux, la curiosité l'ayant emporté sur la gène. Jamais, au cours de leur voyage, Snori n'avait parlé des membres de sa famille, si ce n'était de son oncle, le roi de l'Oran; mais plus que tout, c'était le fait qu'il dise la considérer comme sa petite sœur qui avait fait s'envoler tout son mal-être. Si ses propos étaient sincères, alors elle en était profondément touchée.

-Évidemment! Il s'appelle William.

-Comment ça "évidemment"? Tu ne nous en a jamais parlé, jibando! rétorqua-t-elle.

Elle s’apprêtait à lui demander plus de précisions, mais elle reçut un jet d'eau à la figure. De la part de n'importe qui d'autre, de tels enfantillages l'auraient sans doute agacés, mais c'était Snori. Il était unique, à la fois enfantin et très adulte. Comme jamais, elle l'adulait, était prête à la suivre partout. Elle s'en trouvait presque hypocrite en repensant à Alix, son amie, qui comptait finalement si peu. Ils entamèrent alors une longue conversation sur leurs familles respectives, se savonnèrent à moult reprises, profitant de leur confort retrouvé, prenant conscience du simple plaisir qu'ils avaient à être ensemble.

Irwan, plus bas, ignorait autant les idioties de Nigfol que celle-ci ignorait ses questions. Pourquoi diable aucun artéfact ne voulait se montrer un tant soit peu coopératif? Erlyn revint alors, à la grande surprise chacun, sauf de Llednar visiblement. Lorsque Théodore pointa son arme vers leur allié, cet acte ne fit qu'affirmer l’antipathie que lui inspirait cet homme. Il leva légèrement la main pour tenter de calmer les deux opposants, avant qu'un conflit inutile n'éclate.

-Messieurs, au nom du roi Pendragon, calmez vous donc...


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1165
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Dim 15 Jan - 0:33

Dans le calme le plus total, Erlyn posa sa main sur son torse, ayant l'autre sur le dos d'Oloren, et s'inclina vers Irwan, signe d'un grand respect, et de gratitude. Il s'adressa ensuite à Théodore.

- Monsieur, navré d'avoir perturbé votre paix, mais je ne suis pas là ni pour me battre, ni pour me rendre. Dans le premier cas, la partie ouest de la ville serait déjà prise d'assaut, dans le second cas, je serais déjà en prison, où à la potence. Sachez ensuite que j'ai, ainsi que mes compagnons, aidé, bien que modestement, à l'accomplissement de la quête pour retrouver Nigfol. Veuillez excuser mon audace, Shackbolt.


Ilyanna avait finalement continué son chemin, avec Nigmaëll. Arawn s'était assis auprès de ses sept loups, attendant de connaître la suite. Quelque chose avait changé chez le prétendu criminel. Comme une sensation d’insaisissabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Trajet de retour   Dim 15 Jan - 16:41

Finalement, en insistant un peu, Irwan avait réussi à accorder une chambre à Erlyn. Eux deux savaient parfaitement que le criminel n'allait pas tenter la moindre action contre Rednow, alors il n'y avait aucune raison de s'inquiéter. Llednar se retrouva finalement avec Laly, mais n'échangea guère avec elle durant la soiré, préférant prendre un repos bien mérité. Il faisait parfois quelques grimaces lorsque des grands cris s'élevaient de la chambre d'à côté, celle du prince. Maître et élève s'adonnaient à n'importe quel jeu leur passant à la tête, entrecoupant leurs distractions par de courtes séances d'entraînement à l'intérieur de leur grande suite. Ce ne fut que très tard qu'ils purent finalement trouver le sommeil. Progressivement, Rednow s'endormait, mais un homme guettait. Dans son appartement, un homme portant un anneau doré écrivait silencieusement une lettre. Son écriture était saccadée, absolument affreuse, mais le nom du destinataire restait visible. Oswald Schimp.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trajet de retour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trajet de retour
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Château-Gaillard, trajet court
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: