Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Nino Nezzyl, Adel & Ilawen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Nino Nezzyl, Adel & Ilawen.   Dim 1 Jan - 22:00


Aussi loin qu'elle puisse se souvenir, Nino s'est toujours battue. Provenant d'une riche famille des états centraux, elle fut lâchement abandonnée par ses parents à cause de sa maladie presque incurable. La soigner, même de façon provisoire, aurait coûté une véritable fortune, mais plus que tout, cet être faible dérangeait dans une lignée où la perfection était de mise. N'importe qui d'autre se serait fait chasser de leurs terres pour avoir laissé à la rue une gamine si fragile, mais l'argent pouvait changer l'avis de bien des honnêtes citoyens. Dès à présent, plus personne ne se souciait de ce qu'il pouvait arriver à cette petite blonde errante de village en village. Oh, elle était loin d'être le seul cas à cette époque, mais qui pouvait y faire quoi que ce soit? Après la guerre, il fallait se reconstruire, et une bouche de plus à nourrir en était une de trop pour n'importe qui. Au cours de ces longues années, Nino connut la foi. Quotidiennement, elle se livrait à de longues prières envers Danna, mais il lui arrivait quelquefois de s'adresser également à Reingleff, ou a bien d'autres divinités oubliés. Elle était seule, mais son avantage était la bonne éducation qu'elle avait reçu. Sachant lire, écrire, et exécuter diverses tâches, elle arrivait à vivre tant bien que mal. Si seulement elle n'avait pas été tant malade, elle aurait pu s'en sortir seule, s'élever. Ce fut dans la plus grande détresse qu'elle connut Llednar, et le sourire ne l'a jamais quitté depuis. Âgée de quinze ans, Nino Nezzyl n'est pas petite, dépassant de quelques centimètres la plupart des filles de son âge. Ses cheveux sont d'un blond très clairs, ses yeux bleus, et son regard toujours bienveillant. Elle est une grande pacifiste, peut-être un peu naïve, qui a tendance à voir le bien en n'importe qui, et qui a la capacité de convaincre autre que la violence n'est pas une solution. Profondément amoureuse, elle est la première à rire des maladresses de Llednar. Un vrai rayon de soleil...qui s'éteint peu à peu.





Ilawen. À trente-sept ans, cette femme a déjà une grande histoire derrière elle. Restant dans l'ombre depuis toujours, s'éloignant le plus possible des conflits politiques et guerriers, elle a voyagé aux quatre coins de Valato, et se vante bien souvent d'être l'une des premières a avoir posé le pied sur nombre d'îles de la mer intérieure. Tout semblait lui sourire. Des amis à foison, une renommée pour les nombreux restaurants gastronomiques qu'elle dirigeait, un mari qu'elle aimait de tout cœur, et une fille magnifique. La vie commençait parfaitement, car oui, à ses yeux, alors qu'elle était trentenaire, son aventure débutait à peine. Puis, le pire des drames arriva. Un accident, des plus idiots qui soient. Lors d'un voyage, comme tous les autres, dans des montagnes luuwriennes lors d'un hiver trop froid, une avalanche emporta sa famille. La perte de son homme fut une tragédie dont elle se remit étonnement vite, mais jamais, ô grand jamais elle ne put se pardonner de n'avoir pas été là au bon moment pour sauver sa fille. Elle rentra alors dans une période sombre durant laquelle elle se forgea un caractère d'acier. Personne ne pouvait lui marcher sur le pied ni tenter de la contredire tant cette femme était entêtée. Puis, il y a à peine deux ans de cela, elle rencontra Adel totalement par hasard, dans un orphelinat de Neims. Lui rappelant irrémédiablement l'enfant qu'elle avait perdue, elle décida de la prendre sous son aile. Depuis, elle continue à s'adonner à sa passion en traversant Hovo de long en large, emmenant sa fille adoptive dans les plus beaux endroits du continent. Bien souvent souriante, chaleureuse, ayant tendance à en faire trop pour absolument tout, elle est un personnage auquel on s'attache très facilement. Néanmoins, quelques uns savent qu'il ne vaut mieux pas se retrouver face à elle. Lorsqu'elle entre en colère, il n'est pas aisé de l'en faire sortir...





Adel. Tel est le surnom que, dès le premier jour, Ilawen lui donna. Elle avait un frère autrefois, et des parents. Son aîné, d'une quinzaine d'année, elle ne l'avait que trop peu connu. Il lui arrivait quelquefois de leur rendre visite sans prévenir ses supérieurs, ce qui lui était normalement interdit. Lorsqu'elle eut cinq ans, ses parents moururent, sans que jamais elle ne sache pourquoi ou comment. Elle fut placée dans un orphelinat, séparée des visages qui lui étaient familiers, succombant à la tristesse. Longtemps, elle pleura, jusqu'à qu'un air totalement vide se greffe sur son joli visage d'enfant. Régulièrement néanmoins, son frère continuait de lui rendre visite. Elle ne comprenait pas vraiment, mais il disait faire partie d'une organisation qui travaillait pour les libérer tous. C'était toujours la même chose. Il lui expliquait qu'à cause de cela, il ne pouvait pas s'occuper d'elle, puis la faisait rire en grimpant au mur. Il avait l'étrange pouvoir de pouvoir s'y suspendre, et c'était là la seule façon de redonner le sourire à cet ange désespérée. Vint alors cette grosse dame étrange qui parlait trop fort. Encore une fois, personne ne lui expliqua pourquoi elle devait la suivre, pourquoi elle ne pourrait plus voir son frère. L'homme qui tenait l'orphelinat lui répétait qu'il était bien mieux pour elle de ne pas côtoyer ce voyou, alors elle ne protesta pas. Au fil du temps, elle apprit à aimer Ilawen comme elle avait aimé sa mère, mais la tristesse l'accompagnait n'importe où. Ce sentiment de solitude était absolument terrible. Aujourd'hui, du haut de ses dix ans, la petite blondinette qu'elle est reste très timide, n'ose adresser la parole qu'à peu de gens, mais est curieuse de beaucoup de choses. Plus que tout, les animaux en tout genre la fascinent. Elle répète souvent à sa nouvelle maman qu'elle voudrait revoir son frère, sans savoir que c'est désormais chose impossible.


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nino Nezzyl, Adel & Ilawen.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRE Nino
» (Isographe N&B) - Adel Dueliste
» Décès de Nino MANFREDI.
» Et voici l'entrée du numéro 7 ... Nino
» BOUSSAADA ADEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: Fiches-
Sauter vers: