Le pot à crayon

Avec un crayon, on peut écrire dessiner, faire de la musique en tapant partout avec. On peut créer avec un crayon.Alors imaginez ce qu'on peut faire avec un pot à crayon!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Meilleurs posteurs
L.Hubs (2051)
 
Louis (1316)
 
Jaleniel (1164)
 
Pomme (687)
 
Margogotte (267)
 
Juliayte (145)
 
Apocax (99)
 
Gaï Mulkairn (89)
 
Nanasen (67)
 
Danck (64)
 
Derniers sujets
» Gallerie d'image des personnages déjà apparus ou non
par L.Hubs Mer 15 Mar - 18:18

» Topic 2 - Rêve Grand
par L.Hubs Mar 15 Nov - 18:52

» Mon top 20 des personnages du Pot [Pavé]
par L.Hubs Jeu 3 Nov - 2:52

» Focus: Igole Vrag
par Louis Lun 24 Oct - 9:22

» PNJ d'à travers le monde
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:14

» Nouveaux lieux
par L.Hubs Mer 5 Oct - 17:06

» Aron Ralston et son équipage - Cléome Apanine, Peter Crowe
par L.Hubs Mer 28 Sep - 21:09

» Topic 1 - Les pirates de North Blue
par Louis Mer 28 Sep - 16:50

» Les inspirations musicales de L.Hubs - Rp One Piece
par L.Hubs Mar 27 Sep - 12:53


Partagez | 
 

 Vengeance

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Vengeance   Dim 4 Déc - 15:32

Voilà que dix jours étaient passés depuis la fuite face au dragon. Les monts pourpres étaient désormais derrière eux. Ce jour ci, le soleil était au rendez vous, et la petite troupe avançait en direction de l'artéfact. Ils avaient pris du retard, due aux mauvaises conditions météorologiques, et à les blessures de Melody. Cette dernière s'était d'ailleurs exclue par elle même des conversations des autres, et avait confié tout son pouvoir décisionnel à Roche, décidant de se consacrer uniquement à son désespoir. Elle se sentait inutile pour le groupe, et bien qu'elle fut en bien meilleur état grâce aux soins réguliers de Roche, elle ne restait que l'ombre d'elle même. La jeune femme se remettait sérieusement en question quant à sa véritable valeur en tant que militaire. Elle avait toujours été bien au dessus des autres grâce à Belwur, et se demandait si, en son absence, elle n'avait plus aucune valeur...

En tête du groupe avec Snori, Roche discutait de l'état de sa supérieure avec le prince. Il s'inquiétait énormément, avec raison, de ce radical changement de comportement. Malgrés qu'il soit un guérisseur compétent, il ne pouvait soigner les blessures de l'âme...

Et Elevir, quant à lui réfléchissait à son devenir dans ce groupe. Il n'avait finalement pas de grande utilité ici et se demandait bien pourquoi Irwan voulait encore de sa présence. Recrachant une bouffée de fumée provenant de sa pipe, le voleur alla l'interroger sur ses buts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 17:29

Roche et Snori s'inquiétaient autant l'un que l'autre de l'état aggravé de Melody, mais en disserter pendant des heures ne changerais pas les choses. Le prince n'était pas le genre de personne à se cacher derrière des mots sans agir, non, ce genre d'idéaux lui déplaisaient fortement. Les gens avaient beau exprimer leur sentiments, les mettre part écrit ou en chanson, il n'y avait qu'une seule chose qui montrait la valeur de chacun: leurs actions. Beaucoup disaient que des gens bien pouvaient mal agir, et vice versa; aux yeux de Snori, les gens bien étaient ceux qui agissaient bien, il n'y avais pas à chercher plus loin.

Cela constitue un bon début, Snori Pendragon.

Ces mots, il les avait clairement entendu résonner dans son esprit. Il tourna la tête dans toutes les directions, essayant de voir si quelqu'un lui avait adressé la parole, mais personne ne semblait le regarder. C'était étrange, il était pourtant persuadé de ne pas avoir rêvé. C'était sans aucun doute la fatigue. Ils sortaient tout juste des Monts Pourpres, et la période des grandes neiges était enfin terminée. Ils pouvaient désormais se déplacer de façon plus ou moins convenable sur les routes d'Hovo, et même sans monture, leur rythme en était grandement accéléré. Snori avait comblé toutes les pauses par des entraînements tantôt draconiens et tantôt d'un calme sidéral. Après avoir demandé quelques conseils à Fushy, il s'était en effet mit à la méditation, et cela lui faisait le plus grand bien. Il comprenait désormais comment, avec un âge si avancé, l'expulseur pouvait garder une si bonne forme.

-Regardez! C'est Jihit!

Zia pointait du doigt une petite ville en tout point semblable à Wuhm. Les palissades, les bâtiments assez bas et le style distinguable, tout était similaire. Ils devaient se trouver à un bon kilomètre de la ville, et tous, sans exception, avaient envie d'y faire une escale, d'autant que les vivres commençaient progressivement à manquer et qu'un petit ravitaillement n'aurait pas été de trop. Mais voilà, Llednar leur avait rapporté le discours d'Iyoh, et cela divisait les troupes, car la confiance placée en leur camarade était très variable d'une personne à l'autre. Si certains voyaient le rôdeur comme quelqu'un de fiable, d'autres ne le considéraient qu'en tant que petit escroc, au même titre que Geralt.

-L'idéal serait d'établir un camp dissimulé non loin du village, et que quelqu'un aille chercher des provisions. Qu'en pensez-vous, Bartiméus?

Zia se serait de bonne grâce portée volontaire pour se rendre à Jihit. Mine de rien, les villages d'Hovo lui manquaient, tout comme la présence de sa grande famille. Du coup, elle se sentait de plus en plus coupable d'avoir menti à tout le monde quant à cela, mais elle se disait à juste titre que si les révélations se faisaient maintenant, personne ne lui pardonnerait ces cachotteries. L'adolescente ne remarqua qu'à cet instant que Myzraël n'était pas présent. Elle ne s'était jamais faite à la présence du canidé dans le groupe, et n'avait de ce fait jamais relevé son absence. D'ailleurs, cela faisait bien longtemps qu'ils n'avaient pas croisés Erlyn. Lui aussi faisait froid dans le dos, autant que les Ombres que sa troupe avait combattu.

-Voici ce que vous m'aviez demandé, mademoiselle Engels.

Assis sur un banc sur la place centrale de Jihit, Iyoh venait de glisser Belwur, bien enfermé dans un paquet en cuir, à Gladys, encapuchonnée pour que personne ne puisse la reconnaître. Irvine et Edwig s'étaient quant à eux placés aux portes de la ville, et étaient censé attendre le passage de l'expédition, qu'ils n'auraient plus qu'à cueillir après avoir prévenu leurs supérieurs. Gladys avait fait installer une base pour les Ombres non loin de là, en plein territoire d'Hovo, ce qui pouvait être pris par les autorités locales comme une véritable violation de leurs frontières, mais il s'avérait que ces dites autorités n'existaient pas, et que personne ne réagirait. La jeune femme ne put retenir un sourire en ouvrant délicatement le paquet, et en constatant qu'il s'agissait bien de l'artéfact de feu.

-Si je puis me permettre, que comptez vous en faire, mademoiselle Engels?

Il n'y avait qu'avec une seule personne que le trancheur était si poli. Outre le respect, son interlocutrice provoquait en lui un sentiment qu'il répugnait plus que tout: la peur. Il savait que s'il se montrait indécent, sa tête finirait sur un poteau. Ce n'était pas en soi la possibilité d'avoir à l'affronter qui lui faisait peur, mais bien le fait qu'elle n'avait qu'à claquer des doigts pour qu'une centaine d'Ombres lui obéissent. Aujourd'hui, tout comme ses deux compères, elle avait un pouvoir immense, peut être aussi grand que celui de l'état nailikan.

-Quelle question...je vais le garder, et je m'en servirais quand cela sera nécessaire.

-Ne comptiez vous pas le mettre en sécurité?

-Tu oserais insinuer qu'il y aurait un endroit où il serait plus en sécurité que sur moi?

Iyoh déglutit. Quand elle commençais à lancer ce genre de piques, et que son regard devenait si dur, la seule solution était de se raviser et de ravaler sa fierté. On ne jouais pas au malin avec Gladys Engels.

-Loin de moi cette idée, veuillez m'excuser.

Il évita soigneusement de croiser ses yeux une fois de plus. La tension était palpable. Désormais, ils n'avaient plus qu'à attendre. Ils pourraient récupérer Inès, et tout serait enfin terminé. Cette mission, sans doute la plus importante qu'il n'ait été donné d'accomplir aux Ombres, aurait été bouclée, et aurait déterminé l'issue de cette guerre. Déjà, avec Belwur de leur côté, ils ne craignaient plus grand chose. Gladys observait Belwur avec des yeux ronds. Ils étaient incroyablement beaux, fins, résistants, souples...parfaits. Elle l'enfila, puis mis une paire de gants de cuir noir par dessus, avant de murmurer, si bas que personne ne put l'entendre:

-Comme tu m'as manqué, compagnon...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 18:29

Alix s'approcha timidement de Melody. La militaire avait toujours été un modèle pour elle, dans ses paroles, dans ses gestes, dans sa détermination. A présent, elle paraissait triste, presque morte en fin de compte. Il y avait uniquement un maigre souffle de vie en elle, comme pour la tenir éveillée, de part ses blessures mais également par son désarroi. Elle semblait être, finalement, une autre femme. Une femme qui avait mal, qui défaillait. La tapissière avait fait le deuil de son cheval nain sans nom, et se faisait beaucoup de soucis pour son aînée.

Côte à côté, elle tenta de plonger ses yeux dans les siens. Ceux de Melody étaient vitreux, son visage pâle, son corps frêle et fragile. Alix lui prit la main, et posa sa tête contre son avant-bras.

- Mélo, pourquoi t'es triste ? Tout le monde est triste que tu sois triste. Même moi je suis triste, et je suis sûre que Lev aussi est triste. Il y a quelques temps, tu aurais été en tête de file, et tu aurais donné des ordres à tout le monde. Snori aurait écouté, Llednar aurait été impassible, Zia aurait brandit son épée et Laly aurait fait la tête. Ces moments là me manquent ... Et toi aussi tu me manques. Tu sais bien que je t'adore. Et toi, tu m'aimes quand même un peu ?

Laly se mordillait les lèvres. Jihit. C'était un nom bien poétique.

- Je me propose pour les provisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 18:48

Une voix familière se fit entendre derrière le groupe. Une voix qui n'allait pas plaire à tous.

- Hé, les aventuriers ! Vous en avez bavé on dirait, je peux savoir ce qui vous est arrivé ?

Erlyn aux cinq titres. Auprès de lui, les quatre gardiens étaient tous en pleine forme, de quoi éviter les soupçons vis-à-vis de Nigmaëll, qui avait eu des blessures similaires à celle de Melody. Auprès d'Arawn se tenait huits loups de bonne taille et Myzraël, qui en plus d'être plus grand, était bien plus sombre. Le grand canidé se dépêcha de rejoindre Oloren, qui plaquée au sol et lechouillée dans la neige ... Malgré tous ses airs sages et somptueux, cette fois-ci, le sombre loup avait l'air d'un bébé chien en manque d'affection, ce qui le rendait complètement ridicule.

- Hihihiih, allez vas-t-en, c'est froiiiiid !


Le criminel posa ses yeux sur la capitaine de l'expédition. Elle était comme détruite ... Nigmaëll attarda son regard sur Alix. Elle s'était faite une belle natte dont elle était très fière. Üdek était simplement mort de rire, comme d'habitude ... Arawn, lui, observait d'un air studieux la complicité entre Myzraël et Oloren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 18:57

La jeune fille avait une manière unique d'exprimer son point de vue. C'est ce qui avait plu instantanément à Melody lorsqu'elle l'avait vu pour la première fois. A l'évocation de ce temps qui lui semblait lointain, la jeune femme eut des frissons. La perte de l'artéfact l'avait réellement anéanti. Mais elle se rendait compte qu'elle accordait peut être trop d'importance à Belwur, et qu'elle était en train de tout détruire autour d'elle. Elle aurait voulu redevenir celle qu'elle était il y a peu, mais elle n'était pas sur de le pouvoir. Avec le temps, peut être que cette confiance reviendrai. Peut être...
D'une voix plus faible qu'elle ne l'aurait, elle répondit à la paysanne : "Alix, tu es la pureté à l'état pur. Tout le monde t'aime, moi y compris. De toutes les personnes qui constituent ce groupe, tu es surement la plus ..." Melody s'interrompit brusquement... Elle ressentait quelque chose d'étrange, sans savoir que dire. C'était comme un appel. Elle ne prêta même pas attention au groupe d'Erlyn lorsqu'il apparut, immergée dans cette étrange sensation. Qu'étais ce donc? Cela lui semblait si familier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 19:37

Erlyn. S'il était là, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose: il les suivait depuis un petit bout de temps, et n'avait pas pour intention de les lâcher. Certes, sa présence ainsi que celle de ses compagnons pouvait être rassurante étant donné l'avantage que cela s’avérerait être en cas de réel danger, mais cet homme était avant tout un criminel qui avait massacré bien des innocents, au même titre que les Ombres, et ça, personne ne l'oubliait. Snori se méfiait de lui par dessus tout. Il avait clairement montré qu'il n'était pas leur ennemi, mais ne se présentait pas non plus comme un allié.

-Qu'est-ce qui nous vaut l'honneur de votre présence ici, cher ami?

Quant elle avait vu arriver ces types, Zia avait immédiatement posé sa main sur le manche de son épée. On ne savait jamais à quoi s'attendre avec eux, et mieux valait être préparé. S'il fallait se battre, elle le ferait, même en sachant qu'ils n'avaient presque aucune chance vu l'état de Melody. Dans un élan d'insolence, elle lui lança, acerbe:

-On n'a pas besoin de toi, hülye.

La rouquine était le genre de personne qui avait plusieurs visages. Elle pouvait se montrer très sympathique et agréable à vivre avec ses amis ou les personnes pour qui elle avait du respect, mais son attitude vis à vis de ses ennemis était clairement hostile. Malgré son manque de tact, elle avait au moins le mérite de ne pas cacher son jeu.

-Tout doux, gamine, glissa Irwan.

-Comment ça, tout doux? Ce type n'a rien à faire ici!

Le regard qu'elle lançait à l'historien était presque effrayant. Une fois de plus, l'arrogance de l'adolescente faisait surface, et dans ces cas là, elle ne supportait pas d'être contredite. D'habitude, elle aurait baissé les yeux et s'en serait remise à Snori, mais cette fois-ci, elle était déterminée à ne pas lâcher le morceau. Llednar failli sourire devant un tel comportement. Même si ça n'était pas volontaire, elle était vraiment charmante quand elle se mettait dans ces états.

-Ici, ce sera parfait.

Gladys venait de prononcer ces mots, bien plus loin. Elle avait emmené les Ombres au détour d'une foret, à un endroit totalement invisible depuis Jihit. Iyoh avait été réticent quant au fait de se détourner du plan de base et ne comprenait toujours pas le choix de sa supérieure, mais hors de question de s'opposer à elle. Dans son esprit, tout était clair. Belwur avait été enlevé à Melody, et elle avait de ce fait perdu une partie de son être. Quand elle saurait que son artéfact était à proximité, il n'y aurait aucun doute sur le fait qu'elle tenterait de venir le récupérer. Et Gladys se ferait un plaisir de la torturer en retournant son ancienne arme contre elle, de lui montrer qui était la véritable maîtresse de Belwur.

-Tu l'as quitté pour me retrouver, n'est-ce pas? murmurait-elle. Ils ne pourront plus jamais nous séparer...non, plus jamais...


_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 20:00

Erlyn sourit au prince, ignorant totalement Zia.

- Et bien je fais un détour. Nous avons pris le chemin bas, mais une petite traversée des monts s'imposent à nous. Puisque nous n'avons pas fait de halte depuis notre départ, j'ai jugé bon de nous reposer, moi et mes hommes, ne serait-ce que quelques heures. Je me rends à Rednow ... Une promesse à tenir. En fait, c'est le loup noir qui nous à tiré ici, nous avions prévu de passer par le nord de la ville. Cet animal est sacrément dévoué.

Oloren s'était enfin relevé, et était remonté son son canidé préféré, essuyant au passage la bave laissée par les lechouilles de Myzraël, et la neige dû au plaquage.

- Je suppose que vous alliez faire étape vous aussi ? Vu l'état dans lequel vous êtes, je vous propose de vous accompagner un moment, si vous retombiez sur les ombres, vous ne seriez pas en mesure de vous confronter à eux. Et puis j'aimerais tellement être votre adversaire pour un entrainement ou deux ... Du moins, si vous l'acceptez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 20:36

Belwur regarda Gladys, décontenancé. Elle s'était embellie avec l'âge, mais une lueur de folie semblait briller désormais dans ses yeux. L'artéfact n'était pas étonné du fol amour que lui portait la Nailikanne, sans aucun doute due à son charisme incommensurable, mais les termes qu'elle utilisait le mettait relativement mal à l'aise... "Ils ne pourront plus jamais nous séparer". Sa relation avec les mortels était par définition éphémère. Un jour, Gladys se ferait tuer, et quelqu'un d'autre prendrait sa place, c'était le cycle de la vie. Et même si elle ne se faisait pas tuer, elle ne resterait pas jeune éternellement. Et être trimbalé par une grand mère n'était pas vraiment le rêve de Belwur. C'est ainsi que l'artéfact répondit de manière détachée : "Ce sont les aléas de la vie ma chérie! Tout peut changer si vite! Mais en tout cas, ça me fait plaisir de te voir"
En vérité, il repensait à Melody, qui devait sans doute se diriger vers leur position en ce moment. Ce traquenard, une idée de Gladys, ne l'enchantait pas vraiment, mais cela ferait au moins de l'action!

La pauvre Melody était misérablement tombé dans le piège des ombres. Elle avait compris que cette sensation étrange était l'appel de Belwur. Elle savait que Iyoh détenait l'artéfact, mais elle était convaincu que récupérer son pouvoir initial la ferait redevenir l'inébranlable militaire qu'elle était avant l'accident. Tandis qu'Erlyn attirait l'attention sur lui, Melody écrivit rapidement un mot, qu'elle glissa dans la poche d'Alix. Elle s'éloigna ensuite discrètement du groupe, et se dirigea en plein dans le piège, en s'assurant que personne ne la suive. Cette mission était la sienne... Dégainant son sabre, elle traversa la forêt du plus vite que lui permettait ses blessures... Elle avait retrouvé sa stature de combattante vétéran et d'ennemi inflexible. Mais tout cela n'étais qu'apparence, car la jeune femme était toujours ravagée de l'intérieur... Après une dizaine de minute, elle déboucha dans un bosquet. Ses ennemis l'attendaient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 20:58

Gladys ne put retenir un grand sourire en voyant Melody tomber si vulgairement dans leur piège. C'était donc elle, la femme à qui on avait remis le bien qui lui avait été dérobé. C'était bien des années auparavant, lorsque Luuwr régnait à Nailika. Elle n'était à l'époque qu'une adolescente, que l'artéfact avait choisie pour une raison obscure. Elle s'était très vite attachée à cet objet et à son avatar, puis, un jour, les forces ennemie le lui avaient pris, afin d'en faire une arme pour leur nation. La sensation de vide qui en avait résulté avait été absolument terrible. C'était dans cette optique de vengeance que, très jeune, avec le soutien de son père Henrik Engels, elle avait créé les Ombres. Aujourd'hui, elle retrouvait enfin son du, et sa seule envie était de massacrer celle pour qui on le lui avait enlevé.

La jeune femme se leva et repoussa la capuche de sa longue cape noire, laissant apparaître un visage d'une étonnante beauté, orné de quelques tatouages discrets au coin des yeux, encadré par de longs cheveux presque rouges, mettant en valeur son regard d'un bleu profond. Du haut de ses vingt-six ans, elle était une personne d'une grande beauté, dont l'intelligence était visible au premier regard. Melody Jennsen ne faisait pas face à n'importe qui. Belwur se tenait près de sa nouvelle porteuse, observant avec elle la gardienne déchue. Elle était dans un état bien lamentable, indigne d'une femme ayant eu la charge d'un avatar. Jamais Gladys ne s'était abaissé à ce niveau, non, elle était toujours restée digne, même dans l'adversité. Mais elle...cette maudite luuwrienne...il fallait la tuer au plus vite, en la faisant souffrir le plus possible.

-Quel honneur de vous rencontrer enfin, mademoiselle Jennsen, énonça-t-elle. Je ne vous présente pas notre ami commun, ni mes sous-fifres, il me semble que vous avez déjà eu l'occasion de faire connaissance.

Le fait d'être traité de la sorte ne plaisait pas vraiment à Iyoh, mais il savait que Gladys le respectait; sinon, pourquoi l'aurait-elle nommé parmi les grands chefs des Ombres? Néanmoins, son comportement était douteux. Elle semblait agir dans son propre intérêt. Rien de bien soucieux pour le moment, mais il irait en rapporter à Kurk et Henrik une fois rentré au QG. Pour l'instant, sa mission n'était pas terminée: ils n'avaient pas retrouvés Inès. Le jeune homme se plaça près de Melody, épée dégainée et rayonnante d'une aura bleutée.

-Dis nous immédiatement où se trouve le reste du groupe.

Sa voix était indéniablement plus cruelle que celle de sa supérieure. Ils étaient chacun terrifiants, mais de manières bien distincte, l'un imposant la crainte tandis que l'autre forçait à la soumission. Il fallait maintenant voir comment leur proie allait réagir. Plus loin, dans la plaine près de Jihit, Snori répondit à Erlyn avec le plus franc des sourires.

-Peut-on vraiment vous empêcher de faire ce dont vous avez envie, Erlyn? Tant que votre présence n'est pas compromettante, faites comme bon vous semble.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 21:21

https://www.youtube.com/watch?v=_7mO1Yxo1lk
Se dressant fière et droite malgré ses blessures, Melody ignora Iyoh. Si elle n'avait pas été autant concentrée sur Gladys et Belwur, elle aurait sans doute envoyé une ou deux remarques acerbes au subalterne qui essayait désespérément de se trouver une utilité dans cette rencontre... Avançant en direction de la nouvelle porteuse de l'artéfact, elle dévisagea le démon comme si c'était la première fois qu'elle le voyait. C'était un véritable duel de regard que Belwur ne pu soutenir. Il regarda ailleurs lorsqu'il dit : "Tu as failli à ton rôle Jennsen. Tu es indigne de moi, et Gladys me mérite."

Melody ne fut pas étonné par ce discours. A force de fréquenter l'artéfact, elle avait compris sa manière de fonctionner, sa logique. Elle n'avait plus aucune chance de le faire revenir à sa cause. Elle était donc condamnée à mourir... S'adressant à sa rivale, elle dit : "Tu as gagné cette manche. Mais toi, et tout ceux qui menacent Luuwr seront destinés à mourir. De ma main, ou de celle d'un autre..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 21:33

Alix avait écouté d'une oreille distraite les mots de Melody. En effet, elle avait vu un pigeon. Elle n'avait donc pas senti les mains de la militaire se glisser dans ses poches et ne s'était pas rendue compte son départ discret. Au bout de quelques secondes d'émerveillement devant cet oiseau, elle adressa quelques mots à la jeune femme, les yeux toujours scotchés sur l'animal.

- Coucou le pigeon ! Eh, Mélo, tu as vu comme il a l'air sympa !? Il est trop mignon ! Mélo ?

Pas de réponse. La petite paysanne se retourna. Volatilisée. Elle la chercha du regard, balayant les environs : aucune trace de la militaire. Erlyn était là aussi, il faisait toujours aussi peur avec sa tête bizarre, mais il n'était pas la priorité de la petite. Apeurée, elle se mit à courir frénétiquement vers Snori, et se cogna contre lui.

- Monsieur le Prince Snori !! C'est terrible, terrible, terrible, terrible !! Mademoiselle Jennsen a disparu !

Le groupe était bien loin de se douter où se trouvait leur chef à cet instant présent. Irvine, lui, gardait les yeux rivés sur la jeune femme. Volontairement, il se tût. Elle était si faible, si pathétique ... La femme qualifiée comme intouchable sombrait dans un état aussi grotesque qu'indécent. Pour les Ombres, voir une telle chose ne pouvait qu'être que jouissive. Cependant, son esprit était ailleurs. En fait, il voulait terriblement revoir Inès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaleniel
Marchombre
avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 22
Localisation : Devant mon pc.

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 21:44

Erlyn remballa son sourire.

- Et bien oui, c'est possible ... Pour une personne en particulier, en tout cas. Je vous raconterais ça plus tard, je suis persuadé que ça vous intéressera. En attendant, il faut retrouver votre amie, avec ses blessures, elle est destinée à mourir si elle reste seule. Oloren ?

La jeune fille sursauta, mais elle comprit ce que voulait le criminel.

- Myzraël, Melody, cherche !

Woofh, Poils-Roses cherche Brûlante ? Brûlante, Brûlante, Brûlante ...

Le loup se mit à renifler le sol à petits coups répétitifs de "nif nif", et se mit à courir, suivant le déplacement de la capitaine à l'odorat. Oloren s'accrochait tant bien que mal à la créature, qui avait fait un départ immédiat ...

- Houlà ! Trois disparitions ça commence à faire beaucoup ! Allons -y !

Erlyn se mit à courir après le grand loup noir, suivit de suite par Ilyanna et Arawn. Üdek pris un peu de retard, étant trop bête pour se rendre compte à l'instant que ses compagnons partaient. Nigmaëll posa ses mains sur le sol. Dans les montagnes, la neige et le froid, elle était telle une déesse. La neige étant constituée d'eau, elle courut et transformait cette dernière en verglas, lui permettant de glisser à grande vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/jaleniel
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 22:09

Le combat n'avait duré qu'un éclair. Melody, dans son état, n'avait aucune chance de vaincre Gladys. Hors, celle-ci avait à sa disposition un artéfact et trois Ombres. Jennsen gisait au sol, allongée sur le ventre. Iyoh, Irvine et Edwig n'avaient pas eu à se servir de leurs armes, tant le duo que formait leur supérieure et Belwur s'était révélé efficace. En quelques passes et attaques de feu, ils avaient mis à terre la capitaine luuwrienne, qui étaient recouverte de blessures plus horribles les unes que les autres et qui baignait dans son propre sang. Pendant le combat, beaucoup de choses s'étaient dites, et visiblement, Inès s'était bien jouée d'eux. Il fallait la retrouver, mais pas tout de suite. Le credo des Ombres était de ne laisser aucune trace, aucun corps. À Wuhm, tout avait été brûle. Ici, tout allait être caché.

-Iyoh.

Le jeune homme comprit ce qu'on attendait de lui. Il se dirigea d'une démarche humble vers le corps gisant à terre, ôta son gant avec élégance, et posa sa main sur son coup. Il était froid, et il n'y avait plus aucun pouls. Un sourire se dessina sur les lèvres du trancheur. C'était du bon boulot, vraiment.

-Elle est morte.

-Bien. On lève le camp.

Le temps de se rendre compte qu'effectivement Melody n'était plus là et de trouver les mots justes, les compagnons de Snori n'étaient déjà plus là. La vitesse à laquelle ils se déplaçaient tous n'avaient rien à envier à celle de Llednar, qui était pourtant de loin le membre le plus rapide de leur petit groupe. Le prince poussa un long soupir. Encore une fois, la situation lui échappait. Il se laissa chuter lentement dans l'épaisse neige du pied de la montagne, et sourit en regardant passer les nuages. Peu importe ce qu'il se passait, il était bien ici. Bien et totalement irresponsable. Irwan ne se fit pas prier pour aller le lui faire remarquer. Il se baissa, prit le jeunot par le bras, et l'emmena à l'écart du groupe.

-Snori Pendragon! En l'absence de Melody, tu es à la tête d'une expédition militaire, sans aucun doute la plus importante de ce siècle, alors fais moi le plaisir de te comporter en tant que vrai chef et de cesser tes enfantillages!

Après avoir fait tomber le peu de neige fondue qui s'était agrippée à ses cheveux, Snori répondit, joyeux mais légèrement agacé, avec un ton qu'il voulait léger. Irwan était véritablement comme un père pour lui, et il ne voulait pas qu'ils se tournent le dos l'un l'autre, mais certaines vérités devaient être dites.

-Mais je n'ai jamais voulu de ce poste! Moi, quand je parlais de voyager, je m'imaginais un périple sympathique, comme ceux que s'organisent Ilawen et Adel. Ce poste que j'ai aujourd'hui, il est censé être le votre, Irwan.

-Idiot! As-tu seulement conscience de qui tu es? Dans peu de temps, tu sera Roi de l'Oran, pauvre andouille! Des milliers de gens se reposeront sur toi, tu devra leur assurer une vie prospère, maintenir la paix! En temps de guerre, tu ne peux pas te permettre de papillonner! Soyons bien clair, si tu es ici, c'est pour te rendre compte de tes propres yeux de l'horreur de cette guerre. Regarde ces gens, regarde ces gamins! Alix, Zia, Oloren, Llednar. Tu sais pourquoi ils te suivent? Ils te suivent car ils n'ont rien d'autre à quoi s'attacher, pour eux tu es l'espoir! Ils sont des milliers à te suivre, ceux-ci ont simplement eu de la chance de tomber sur toi. Des histoires horribles, il y en a des milliers! Et ton rôle à toi, c'est d'aider des milliers de personne, pas d'amuser ces abrutis!

Snori repoussa lentement le bras de l'historien qui le retenait toujours. Il y avait bien entendu du vrai dans ses mots, mais lui dans tout ça, où était son choix? Il n'avait jamais voulu être le roi de quoi que ce soit, n'avait jamais désiré que tous l'admirent pour ce qu'il était sensé être. Tout ce qu'il désirais, c'était vivre dans un cadre serein, avec des gens qu'il aimait, aller voir du pays, participer à de grands buffets en amusant tout le monde. Peut-être que Kunz était un roi, mais lui, il n'était qu'un citoyen comme les autres, à qui on avait imposé un rôle. Des milliers de personnes l'enviait peut-être, mais lui enviait des milliers de personnes. Il replongea son regard dans celui de son aîné, stoïque, avant de sourire à pleine dents.

-Quitte à survivre, autant le faire avec le sourire, non?

Dans le petit bosquet où les porteuses de Belwur s'étaient affrontées, il n'y avait plus aucun être. Les Ombres étaient parties, et le corps de Melody avait disparu.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Dim 4 Déc - 22:49

Laly, pour une fois, décida qu'il n'était pas bon de rajouter de l'huile sur le feu. Il y a quelques temps, elle aurait sans doute pris partie pour l'un ou pour l'autre, les poussant dans leurs derniers retranchements. Elle posa une main sur l'épaule d'Irwan, puis regarda les deux acolytes tour à tour.

- Calmez-vous. Camper sur vos positions mutuelles ne fera pas revenir cette idiote de Melody. Et puis, sans elle à moitié mourante et folle, sans l'artéfact, on est déjà dans la panade. Pas besoin de tensions en plus, si vous voyez ce que je veux dire. Merde, on est une équipe ! Je sais qu'on vit des moments difficiles là, mais il faut se ressaisir ...

Alix, elle, s'était assise dans l'herbe et arrachait les pétales d'une pâquerette une à une. Les grandes personnes passaient vraiment leur temps à s'enguirlander pour pas grand chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Vengeance   Lun 5 Déc - 18:17

Les loups avaient perdu la trace de Melody, malgré leur réputation de flaireurs hors pairs. Pourtant, refusant d'admettre qu'ils avaient perdu sa supérieure, Roche exhortait les bêtes à chercher une piste, cela, sans résultat. Il avait l'impression que quelque chose de terrible était arrivé. Dans son état actuel, Melody n'aurait surement pas pu les distancer aussi facilement. La seule solution envisageable était que la jeune femme avait fait une mauvaise rencontre, sans doute les ombres, et que ces derniers l'avait tué, ou emmené avec eux. Les ombres prenaient rarement des otages...

L'angoisse lui tordant le ventre à l'idée que Melody était sans doute morte, Roche se dirigea vers Snori. Il devait se montrer digne de l'honneur que lui avait fait la jeune femme en le désignant comme second, et accomplir la mission dont il avait hérité de Melody... Reposant sur un genoux au sol, il s’adressa au futur roi :

- Prince Pendragon. Je suis désormais par ordre de ma supérieur, le leader luuwrien de cette mission en son absence... Je sais que remplacer Melody ne sera pas facile, mais j'espère pouvoir travailler au mieux avec vous...

Une phrase typiquement formelle, comme il les haïssait... A cet instant précis, il aurai voulu s'éloigner du groupe et jouer de la flûte seul. Mais il avait désormais d'immenses responsabilités, et ne comptait pas faillir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Lun 5 Déc - 18:45

Contre toute attente, malgré son état inquiétant, Melody Jennsen avait péri. Ils étaient peu dans ce groupe qu'ils formaient à l'apprécier en tant que personne ou pour ses qualités militaires, mais nul ne pouvait nier que sa présence avait quelque chose de rassurant. Avec elle et sa forte tête, son artéfact puissant, sa maîtrise des armes, chacun s'était senti en sécurité pendant ces dernières semaines. Cette nouvelle fut un véritable choc pour Snori. C'était la première fois qu'une personne pour laquelle il ressentait une quelconque affinité plus profonde qu'une simple camaraderie périssait. Il était pourtant bien trop tôt, elle qui était si jeune, qui était promise à un avenir si glorieux au sein des plus hautes instances de l'armée luuwrienne. Le prince se jura qu'elle resterait dans l'histoire quoiqu'il puisse arriver.

-Relevez vous, Bartiméus. Je ne mérite pas que l'on s'agenouille devant moi.

Il posa sa première main sur l'épaule du soldat, et l'aida à se relever de sa seconde. Autour de lui, tous étaient maussades, ce qui semblait totalement justifié. Zia, qui n'aimait pas vraiment Melody, ne se permettait pas la moindre remarque, et gardait la mine basse. Cette fin tragique et totalement improbable ne la touchait guerre, certes, mais on lui avait enseigné ce qu'était le respect, et une faute de celui-ci était cher payée chez les Fambriel. Plus que tout, c'était la visage de Snori qui la rendait si mal à l'aise. Toute trace du sourire qui y était figé quelques minutes auparavant avait disparue, sans aucun doute pour la première fois depuis longtemps. Il ne le montrait pas lui non plus, mais elle commençait à bien le connaître, et elle savait que cette mort l'affectait bien plus qu'il ne l'avouerais jamais. Alors que le silence régnait, Llednar prit la parole.

-Bon, si nous repartions?

Irwan l'observa, bouche bée, sourcils froncés. Ce qu'il venait de dire était tout simplement odieux. S'il n'avait pas été sous le choc lui aussi, il aurait sans doute été donner une grande gifle à ce sale gamin prétentieux. Depuis le départ, il était insupportable, et ce aux yeux de tous. Ses quelques bonnes actions ne pardonnaient en rien son comportement global: il avait des airs de voyou, et se comportait en tant que tel. Snori, qui vit bien l'agacement de son aîné, lui fit signe de ne rien faire, et préféra ignorer totalement la remarque du rôdeur. D'une voix pâle, il reprit:

-Attendons de voir si Oloren et les autres retrouvent son corps. Que ce soit le cas ou non, nous dresserons sa sépulture ici, au pied de la montagne. Nous irons chercher des chevaux à Jihit, et nous continuerons ce voyage, si vous êtes tous d'accord pour cela. Melody n'aurait pas voulu que nous nous détournions de notre objectif, alors ne perdons pas trop de temps non plus.

Quelques larmes avaient coulées sur ses joues, pleurs qu'il s'empressa d'essuyer du revers de sa manche. Gladys était satisfaite de ce petit meurtre organisé. Elle avait ordonné à ses sous-fifres de rentrer à la base installée près d'ici, qu'elle rejoindrait elle-même plus tard. Ils n'avaient pas Inès, mais ce n'était pas si essentiel que cela. Ils la trouveraient bien assez tôt, et dans le pire des cas, ils diraient qu'elle était morte. Cela n'était que secondaire.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Lun 5 Déc - 20:13

Laly, bouleversée, n'avait pas dit mot sur ce qu'il venait de se passer. Elle ne pleurait pas, ravalant habilement ses larmes, et regardait tour à tour ses camarades. Llednar, dans son flegme légendaire, semblait de pas être touché que plus ça par le décès de la militaire, ce qui n'étonnait même pas la révulseuse. Elle s'écarta quelques instants du petit groupe, puis s'assit dans l'herbe, dos à ses amis. Discrètement, elle pleura.

Alix, quant à elle, était sous le choc de cette nouvelle. Toute tremblante et comme poignardée en plein cœur, elle déglutit. Contrairement à Laly, l'adolescente ne cachait pas ses pleurs. Ses yeux étaient rougis, ses joues étaient humides. Elle suffoquait presque : mademoiselle Jennsen ne pouvait pas être morte. Pas elle. N'importe qui d'autre, mais pas elle. Pendant quelques instants, la petite tapissière, toujours assise, colla ses genoux à sa poitrine, puis se balança de gauche à droite. Inconsciemment, elle se berçait. Pour se rassurer, pour imiter les gestes d'une mère, pour combler le vide qu'octroyait la mort de Melody. Sans trop savoir pourquoi, elle glissa sa main dans sa poche, et y trouva un petit papier. L'écriture était petite, lisible, presque calligraphique. Cependant, le niveau de lecture de la jeune fille était bien trop faible pour le déchiffrer. Elle se releva, tout en se mouchant dans sa moche, et s'approcha de Roche.

- Monsieur le soldat Roche ...

Pas un mot de plus. Elle tendit le bout de papier, curieuse de savoir ce qu'il était inscrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Vengeance   Mar 6 Déc - 7:59

Reconnaissant immédiatement l'écriture de Melody, Roche lu le mot en silence. Ce message ne faisait que confirmer les doutes qu'ils avaient déjà à propos de la jeune femme. Le message indiquait que la jeune femme sentait la présence de Belwur près d'ici, et qu'elle partait dans une quête surement suicidaire, afin de récupérer l'artéfact. Elle demandait au groupe de continuer sans elle, et de donner de manière définitive son autorité à Roche. Elle reviendrait à eux lorsque son honneur serait lavé...
Mais désormais, elle était morte, et récupérer Belwur n'y changerait rien. Il annonça cette nouvelle aux autres, qui malgré le fait qu'ils ne portent pas forcément Melody dans leur coeur semblaient regretter amèrement sa mort. La plus triste semblait être Alix. Avant d'avoir placé sa main sur l'épaule de la jeune paysanne, il annonça : "Prince, je pense que nous devons partir. Les ombres étant en détention de l'artéfact, nous sommes en grand danger!"

Elevir n'avait que faire de la mort de Melody Jennsen. Mais le fait qu'elle était extrêmement compétente, et qu'elle meure ainsi n'était absolument pas rassurant pour lui. Elevir était un pleutre à la base, et ne cherchait pas le combat. Avec le Prince et la militaire, il ne pensait pas risquer trop sa vie. Même pendant l'attaque des ombres, lorsqu'il maîtrisait plus ou moins la situation, il savait qu'il pourrait compter sur l'appui de Jennsen. Maintenant, rien ne les protégeait des ombres, comme l'avait si bien fait remarquer Roche. Il se demandait si il n'allait pas quitter le groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Mar 6 Déc - 18:25

Snori hocha la tête au conseil de Roche. Il n'avait en aucun cas la force de contester les décisions de son nouvel homologue, et finalement, le fait de continuer le voyage comme si de rien n'était leur permettrait peut être à tous de chasser les mauvaises pensées qui les habitaient. Le prince baissa la tête un instant, ses longs cheveux blonds dissimulant son visage déchiré. La relation qu'il entretenait avec Melody n'était rien par rapport à celle que la capitaine avait avec Bartiméus, mais il partageais la tristesse qui habitait son ami à cet instant. Quelques secondes passèrent. Quelques secondes très longues, ponctuées par un silence lourd de sens, durant lequel chacun faisait son deuil au plus vite. Enfin, il releva la tête, chassa sa crinière d'une main, et adressa un grand sourire à ses camarades. Dans ses yeux, on pouvait lire la joie de vivre qui lui était propre, ainsi qu'une détermination nouvelle.

-Très bien! Vous souvenez-vous de ce que l'on avait dit? Ensemble, nous sommes invincibles. Aujourd'hui, Melody a voulu agir seule, et elle a courut à sa perte. À partir de maintenant, si l'un d'entre nous a le moindre problème, nous l'aiderons. Allez, il est grand temps de repartir. Ah, et, cela n'a aucun rapport, mais...

Il fouilla quelques secondes dans sa poche, et en sortit un collier coloré d'une certaine élégance qu'il gardait avec lui depuis plusieurs semaines. Il le montra à ses compagnons, avec un air presque étonné.

-Est-ce que quelqu'un sait d'où cela vient?

Zia s'était approchée d'Alix, et avait timidement glissé sa main dans la sienne, avant de l’éreinter avec affection. Jamais elle n'avait eu l'occasion de se faire de vrais amis ou de connaître les aléas de l'amour. Le fait d'avoir quelqu'un avec qui elle pouvait être si proche et avoir un moindre contact physique était à ses yeux très rassurant et agréable. Quand elle y réfléchissait bien, il n'y avait au final rien qui lui plaisait vraiment dans l'adolescente, mais pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de l'apprécier, de rire à ses âneries, de la défendre même lorsqu'elle ne cautionnait pas son comportement. C'était ça, l'amitié qu'elle avait longtemps recherché, et qu'elle avait fini par trouver. Malgré la tristesse de la situation, elle ne put s’empêcher de taquiner Alix en lui pinçant la joue et en lui accordant un grand sourire. Certes, la situation était triste, mais, à l'instar de son mentor, elle tentait de rester lumineuse en toute circonstance. Cela ne pouvait être que bénéfique, à tous.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Mar 6 Déc - 20:51

En entendant les mots de Snori, Laly se retourna. Ses yeux, gonflés et humides, contemplèrent avec attention l'objet qu'il tenait dans sa main. D'où venait-il ? Cette question était un mystère dont elle ne cherchait pas la réponse. Au fond, peu importait. Elle se releva, essuya la poussière sur sa tunique rouge, et releva son capuchon sur son crâne. De petites mèches brunes, bouclées et rebelles vinrent tomber sur ses yeux, contrastant avec la pâleur de son visage et ses joues rosées par le froid. Le regard, autrefois serein et ponctué de méfiance, s'était étrangement adouci. Il n'était plus aussi dur et agressif, mais comportait presque une certaine innocence, une tristesse imprégnée jusqu'en son âme.

Une fois qu'elle eût rejoins le groupe, elle prit une grande inspiration, puis se mordilla les lèvres. Au bout de quelques secondes, elle fût surprise de sentir un étrange goût de sang sur sa langue. Cette situation la stressait bien plus qu'elle ne l'aurait pensé. Après avoir secoué la tête, elle demanda :

- On y va ?

La jeune Alix avait presque les larmes aux yeux, en sentant la main de Zia dans la sienne. Bizarrement, son cœur se mit à battre un peu plus fort, et ses lèvres commencèrent à dessiner un joli sourire à son amie. Pendant un instant, elle oublia Melody, sa mort, et en eût presque mauvaise conscience. Comment pouvait-on passer d'un état à un autre de cette manière ? Décidément, il y avait bien des choses dans la nature humaine qu'Alix ne comprenait pas. Elle se demanda si sa main ne devenait pas moite avec toutes ces interrogations.

- Je veux pas paraître pas gentille, mais moi je le trouve un peu moche ce truc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Mer 7 Déc - 21:41

Le prince observa avec un sourire mi-figue mi-raisin la réaction de ses compagnons, et fut à la fois fier et heureux de la façon de faire de sa disciple, qui semblait peu à peu comprendre que la violence n'était pas la seule solution. Lorsqu'il l'avait rencontrée pour la première fois, contre les serpents de la nuit, elle avait bien failli tuer sans le moindre état d'âme un homme comme les autres qui se battait simplement pour sa contrée. Depuis cette époque, elle avait considérablement changé, et combattait désormais avec une certaine grâce, une sûreté. Néanmoins, cela n'avait été vérifié que pendant les nombreux entraînements auxquels les deux épéistes se livraient, et il fallait désormais qu'elle apprenne à garder son sang froid en condition réelle.

-Ils ne sont toujours pas revenus...

L'historien avait raison. Cela faisait plusieurs minutes qu'ils discutaient désormais. Bartiméus avait eu le temps de revenir et d'annoncer sa lugubre nouvelle, et il n'y avait plus eu trace de qui que ce soit depuis. Erlyn, Oloren et les autres avaient totalement disparus, et cela n'avait absolument rien de normal. Quoiqu'il soit arrivé, l'adolescente aurait foncé vers eux en utilisant son pouvoir pour les prévenir, et Erlyn ne lui aurait pas laissé prendre le moindre risque. Tout à coup, un doute poignant cueillit Snori. Était-il possible que ce criminel aux cinq titres ait tout simplement enlevé leur amie sous leurs yeux, profitant de la mort de Melody et de leur état de découragement? Cela ne restait qu'une simple hypothèse, mais l'inquiétude était grande, bien trop grande.

-Zia, tu peux les voir?

La rouquine comprit immédiatement ce que Snori attendait d'elle. Elle prit appui sur ses jambes, puis exécuta un saut vertical impressionant qui la propulsa à une petite dizaine de mètres. De là, elle pouvait voir toutes les plaines avoisinantes, ainsi que l'orée du bois qui se dressait entre le groupe et Jihit. Où qu'elle regarde, il n'y avait ni trace de Melody, ni du groupe de criminels et d'Oloren. Le prince avait rangé le collier dans sa poche sans s'en soucier outre-mesure, il y avait désormais plus important. Il se mit à courir en direction de la forêt en criant les noms des disparus, et fut bientôt rejoint par Irwan, Zia, et bien d'autres. Ces petites fouilles durèrent plus de deux heures, mais il fut impossible de remettre la main sur qui que ce soit. Épuisé, désespéré, bougon, le prince s'était assis sur un rocher en hauteur, observant l'horizon sans dire le moindre mot. Sur son visage, la frustration et la colère étaient visibles. De fines gouttelettes de pluie tombaient du ciel obscur du crépuscule. Melody et Oloren. Perdues, sans la moindre explication. Perdues car elles avaient participé à cette mission. Elle avait toujours dit que les gamines n'avaient pas leur place ici, et pour la première fois, il s'en voulait de lui avoir tenu tête. Il fallait repartir, ne pas se détourner de l'objectif, mais pas maintenant. Ils auraient sans doute tous besoin d'une nuit de sommeil.

Llednar n'avait pas participé aux fouilles, clamant le fait qu'il fallait conserver son énergie pour la suite du voyage, et qu'ils ne perdaient dans tous les cas pas un élément clé, ce qui avait été vu d'un mauvais œil par ses camarades, et notamment par Zia, qui était en revanche très affectée quant à Oloren. Malgré leurs grandes différences et le fait qu'elles soient deux fortes têtes, elle la considérait réellement comme une amie. Elle s’imaginait désormais ce qu'il adviendrait si Alix venait à disparaître aussi, elle qui était si faible. Elle déglutît. À cet instant, les paroles de Melody lui revinrent également en tête. Ce voyage était très dangereux, se payait peut-être de sacrifices humains. Quelques morts pour en sauver des centaines d'autres. Le principe était bon, mais Zia ne voulait pas mourir. Elle restait debout, essoufflée, ne sachant que faire, hésitant à aller voir Snori, qui était anéanti. Tant d'épreuves, en si peu de temps...

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Jeu 8 Déc - 16:41

L'inquiétude avait gagné Laly. En effet, la jeune femme avait totalement fait abstraction de l'absence d'Oloren ... Encore une qui avait disparu. Sa mère aurait sans doute hurler à l'enchantement, à un mauvais sort ou un n'importe quelle autre connerie dans ce style. La jeune femme avait toujours été la seule de sa famille à être révulseuse, pouvoir qui n'était pas héréditaire, et assez rare. Quand ses parents avaient appris cette nouvelle potentiellement incroyable, sa génitrice avait commencé à croire aux pouvoirs maléfiques et à la magie noire, à saupoudrer les lits de poivre les soirs de pleine Lune et à cuisiner uniquement des aliments verts une fois par semaine. En se remémorant ces souvenirs familiaux, Laly haussa les yeux au ciel : elle était bien mieux sans eux, finalement.

Le visage d'Alix s'était subitement attristé en apprenant la disparition d'Oloren. La meilleure militaire de Valato morte, une adolescente aux cheveux roses disparue, un cheval nain sauvagement assassiné par un dragon. La tapissière commençait à se demander si sa place était bien parmi eux. N'aurait-elle pas mieux fait de rester sagement chez elle, avec Papa et Maman ? La demoiselle commença à se ronger les ongles, de peur qu'elle soit la prochaine à mourir ou à disparaître, ou pire encore, dévorée par des loups, par des renards, ou par des lapins. Tout d'un coup, une mouche passa devant ses yeux. Une mouche tout ce qu'il y avait de plus quelconque, mais Alix sourit, oubliant ses interrogations et ses peurs. L'adolescente semblait être dotée d'une capacité bien particulière : celle d'oublier n'importe quelle sensation ou nouvelle, importante ou non, au profit d'autres beaucoup plus futiles.

Sur le chemin, tout le monde se perdait dans ses pensées, n'oubliant pas les tragédies auxquelles le groupes avait fait face. En queue de peloton, Laly regarda plus attentivement Irwan. Elle le fixa quelques secondes, pressa le pas de manière à arriver à sa hauteur.

- Dites, j'aimerais vous poser une question, mais il faut que vous me répondiez sincèrement ...

Elle scruta le visage de l'historien, impassible. Il devait certainement attendre la question de la jeune femme.

- Êtes vous découragé par ce qu'il vient de se passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L.Hubs
Marchombre
avatar

Messages : 2051
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Vengeance   Jeu 8 Déc - 18:42

Irwan et les autres étaient revenus à l'endroit où Snori et Zia s'étaient isolés. Il était important qu'ils restent ensemble désormais, quoi qu'il arrive, car seul leur soutien mutuel pourrait leur faire tenir le coup. Le prince, avant d'aller broyer du noir, avait décrété une longue pause: ils passeraient sans aucun doute la nuit à la belle étoile, malgré les réticences de certains et l'envie globale d'un bon lit et d'un repas digne de ce nom. Il allait encore une fois falloir se contenter de restes de viande séchée absolument abjecte, mais nourrissante, tant que l'organisme ne la rejetait pas sous forme de régurgitations.

L'historien fut étonné de la question que vint lui poser la révulseuse. Au premier soir, dans le palais de Nora, il lui avait recommandé de ne pas trop en dire sur elle, et c'était exactement ce qu'elle lui demandait de faire à l'heure qu'il était. Tout le long du voyage, il ne lui semblait pas lui avoir adressé la parole une seule fois, mais il appréciait la manière d'être de sa jeune camarade, à la fois renfermée et sympathique quand les conditions étaient propices. Etre sincère, avec une personne dont il ne connaissait absolument rien? C'était quelque chose de difficile, mais il aimait discuter, alors il sauta sur l'occasion.

-La question que vous posez n'est pas la bonne, Laly. Est-ce que mon courage, pour ce voyage, a la moindre importance? Je ne crois pas que ce soit le cas. Vous, tout comme Snori et les autres guerriers, devez en faire preuve. Mon rôle ici est d'être doué, non pas d'être brave. Je relate ce que vous faites, pour que des personnages comme Melody restent dans la mémoire de chacun, pour qu'elle ne tombe pas dans l'oubli comme des milliers d'hommes morts au combat. Laly? Si ce soir, nous décidons de rentrer à Nora, je n'aurais ni l'envie ni le droit de donner mon avis, et dans tous les cas, je doute que cela soit nécessaire. Vous savez, Snori est totalement irresponsable et n'a pas conscience de l'ampleur de ce qu'il se passe à l'heure actuelle, mais je peux voir en lui quelque chose qui était également présent en moi lors de mes jeunes années. J'ai confiance en ses choix, et je m'en remets à lui. Pour finir, je vais répondre à votre question, demoiselle. Non, je ne suis pas découragé. Je ne semble pas être le seul dans cette situation, d'ailleurs...

Irwan faisait référence à Alix, qui souriait en observant un insecte passer. Sa candeur faisait du bien à voir dans un monde ravagé par les pleurs et les flammes. Elle avait, dans sa personnalité, sa manière d'être, et même son allure, tout d'une fille d'Hovo, alors que le comportement de Zia était typique des nailikans bornés. Elles étaient à elles seules la preuve que malgré les différences culturelles de nations totalement opposées, une paix était possible, mais il était aux yeux de l'historien évident qu'il fallait avant tout passer par le sang. Lors de l'Histoire, ce n'avait été que dans la terreur que les populations avaient réussies à trouver l'équilibre. Le scénario se répétait encore, et chacun avait l'espoir que jamais plus il n'ait à se reproduire. Personne ne se bâtait pour faire couler le sang, mais bien pour éviter que celui de ses amis ne coule. Telle était la réalité formant le cercle vicieux qu'était celui de la guerre. Tout se finirait par la victoire d'une nation ou de l'autre, peu importe le nombre de victimes collatérales. Qu'était Nigfol? Un outil magique laissé par un peuple mystérieux? Non. Nigfol était une arme, crée pour détruire; et eux, se disant émissaires de la paix, partaient à sa recherche. Irwan avait encore l'espoir, mais ce sentiment était, dans l'esprit de tous, bien fébrile en cet instant.

_________________
Time to tip the scales!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomme
Griffon
avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Vengeance   Jeu 8 Déc - 21:24

Laly tourna la tête vers Alix : cette jeune fille n'avait pas l'air d'avoir quinze ans. Physiquement, elle faisait déjà juvénile, de par ses longs cheveux blonds et par ses haillons difformes. Après, dès la première seconde où la révulseuse s'était attardée sur sa personnalité, le doute s'était confirmé. La tapissière paraissait relativement simple d'esprit, pratiquement idiote en fin de compte, ce qui avait eu le don d'agacer Laly au plus haut point. A présent, elle apportait une certaine légèreté dans le groupe. Une fille qui ne se prenait pas la tête, qui n'avait pas de capacité particulière. Finalement, Alix était un véritable concentré de vie, qui ne distinguait pas le bien du mal, qui octroyait une chance à n'importe qui, qui donnait plus d'amour qu'elle n'en recevait. Quelque part, chaque membre de l'équipe avait à apprendre de cette jeune fille.

A trop la regarder, Laly en avait pratiquement oublié la réponse d'Irwan. Elle abaissa son capuchon rouge, puis passa une main négligée dans ses cheveux bruns.

- Si je comprends bien, vous vous êtes placé comme le témoin de ce voyage. C'est impressionnant, que vous vouliez à ce point être extérieur à ce qu'il se passe actuellement.

Elle continua à avancer, réajustant l'arc sur son dos. La révulseuse avait l'habitude, depuis tout ce temps, de trimballer avec elle son arme et ses flèches. Au tête de file, il y avait bien évidemment Snori. Snori. Elle se remémora instantanément de la première fois qu'elle l'avait vu, à Nora. De la gaffe qu'elle avait faite, comme quoi il ne se pouvait pas être de la famille royale. De son ébahissement devant son palais. Et, au fond, elle ne lui avait jamais réellement parlé. Chose qui allait s'achever à cet instant.

- Snori !

Pendant un court instant, elle hésita entre le tutoiement et le vouvoiement, comme toujours. Mais bon, elle avait commencé avec la familiarité, autant continuer sur sa lancée.

- Je me doute que ça doit pas être facile, Melody, tout ça quoi ... Enfin bon, c'est débile comme phrase mais si t'as besoin d'aide, tu peux compter sur moi.

Elle hésita à poser sa question, mais après tout, elle était là pour ça.

- Qu'est-ce que tu penses de nous ? Réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Marchombre
avatar

Messages : 1316
Date d'inscription : 27/09/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Vengeance   Jeu 8 Déc - 21:57

Roche observait Llednar avec colère. Cet être opportuniste, qui était venu dans le groupe sans fournir la moindre aide au groupe, et qui même lorsque deux d'entre eux disparaissaient, ne bougeait pas le petit doigt, cela le mettait en fureur. Pour qui se prenait ce sombre crétin, qui jugeait de haut Oloren, et semblait n'avoir que faire de la mort de Melody. Roche, pour qui la solidarité était une des valeurs les plus importantes, était ulcéré. Lorsque le rôdeur osa dire qu'il ne se donnait pas la peine de chercher Oloren parce que ce n'était pas un "élément clé", Roche se plaça, menaçant, en face de lui et le soulevant comme il aurait soulevé un chaton, il lui dit avec colère : "Ecoute moi, le voleur. Je n'ai pas confiance en toi, et je pense pouvoir dire que tu es tout aussi utile au groupe qu'Oloren, voire sans doute moins. Alors si tu ne changes pas de mentalité, je ne vois pas pourquoi nous te garderions avec nous. A partir de maintenant, tu fais ce qu'on te dit, et tu fais profil bas, compris?"

Le nouveau capitaine ne se serait sans doute pas énervé ainsi, si il n'avait été à bout de nerfs. Néanmoins, il ne regrettait absolument pas son geste. Llednar méritait sans aucun doute d'une petite correction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vengeance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vengeance
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pot à crayon :: À l'aventure!-
Sauter vers: